Francaisdefrance's Blog

30/04/2011

Saint-Maur-des-Fossés : une enseignante agressée par une mère d’élève !

Et ça continue !!! Il est impressionnant de constater le nombre de « malades » qui traînent das la nature. Quand on parle de réformes, il me semble que l’Education Nationale devrait en profiter au nom de la citoyenneté…

FDF

.

Une enseignante a été brièvement hospitalisée jeudi après avoir été agressée à la sortie de l’école primaire Auguste-Marin de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) par une mère d’élève, qui a été placée en garde à vue.

A la sortie des cours jeudi vers 17 heures, la maman, âgée de 32 ans, est arrivée et a rapidement pris à partie la maîtresse d’école de 33 ans.

D’après nos informations, la mère serait venue demander des comptes à l’enseignante après avoir appris qu’un signalement avait été émis par l’école au sujet de son fils, suspectant de mauvais traitements.

Pas de poursuites

Elle a également reproché que son fils soit «diabolisé» et systématiquement «mis de côté». La mère s’en est alors pris à l’enseignante, lui assénant des coups au visage et lui tirant violemment les cheveux. «A l’arrivée des services de secours, la victime présentait une plaie au nez, un hématome au visage et de nombreux cheveux arrachés», a indiqué une source policière, précisant que l’enseignante avait été brièvement admise à l’hôpital intercommunal de Créteil.

Après le dépôt d’une plainte par l’enseignante, la mère a été interpellée et placée en garde à vue, a ajouté la source policière. Sans antécédent judiciaire, elle a été remise en liberté peu après 16 heures. La justice lui a proposée une alternative aux poursuites pénales. La maman sera donc convoquée devant un délégué du procureur avant le vacances d’été.

«Le recteur et l’inspecteur d’académie condamnent fermement cet agissement», a dit la porte-parole du rectorat, précisant que l’élève de CM2 avait été de nouveau scolarisé dans une autre école primaire.

Source: LeParisien.fr

Strasbourg évolue: bravo !

Il y a vraiment de quoi s’insurger. C’est tout simplement inadmissible !!!

FDF

.

Pour çà, on en trouve, de l’argent !!!


On n’a pas d’argent pour les routes , nos églises , nos écoles ; mais là pas de soucis

La très grande mosquée de Strasbourg : 1,5 million d’euros de subventions accordées par les collectivités locales sans compter le terrain (conseil régional, département, municipalité).

La grande mosquée de Strasbourg a désormais sa silhouette définitive. Une grue géante a déposé délicatement en son milieu l’armature de la haute coupole qui sera recouverte de cuivre.Le conseil régional d’Alsace a décidé d’accorder une nouvelle subvention de près de 180.000 €‚ pour la construction de la grande mosquée de Strasbourg. Cela porte à 682.522 € les subventions du conseil régional pour cette construction et à 1,5 million d’euros les subventions accordées par les collectivités locales (conseil régional, département, municipalité)..

Patrick Binder (FN) souligne que le conseil de fabrique de l’église Notre-Dame de la Paix de Saint-Louis a demandé une aide financière pour la restauration intérieure de cette église.

Réponse des services de la région : «Ce type d’intervention ne peut être pris en compte au titre des critères que s’est fixé le conseil régional en matière de conservation et de renouvellement du patrimoine.» 

 Super !!! nos églises s’effondrent par manque d’entretien et de budget. A la place s’érigent des mosquées!! bientôt il faudra changer de religion ! Bravo Bravo

 « Parce que l’obligation de subir, nous donne le droit de savoir. » Jean Rostand .

 C’est nous prendre pour des cons.

Islamisation. Nous voici devant un choix… Le mien est fait.

Et comme on dit: « y’a pas photo »…

FDF

.

Lire: pipic-Doit-onsepriver

Avant de s’occuper des pays d’afrique du nord, il faudrait avoir une pensée pour les pays européens…

Les bienfaits de l’immigration et de la préférence non-nationale..

FDF

.

Effroyable record de 4,9 millions de chômeurs en Espagne !!!

Malgré une certaine reprise économique perceptible en Catalogne du Sud, l’Espagne plonge un peu plus dans les affres du chômage, en affichant bientôt le nombre de 5 millions de demandeurs d’emploi. Dans la province de Girona, un taux effrayant de 22,3% est relevé, en dépit de nouvelles impulsions économiques. 

Le nombre de sans-emploi comporte 12.000 nouvelles entrées dans la province de Girona au premier trimestre de 2011, pour un total de 88.800 personnes. Le taux de chômage affiché au mois de mars affichait 22,33%, selon les données de la dernière « Enquête de Population Active » publiée ce vendredi par l’Institut de Statistique espagnol. Sur la même période, 14.600 emplois ont été détruits dans la province de Girona, nourrie de paradoxes, au regard d’une dynamisme d’entreprise illustrée par des exemples fréquents. Sur la Catalogne du Sud dans son intégralité, le nombre de demandeurs d’emploi a progressé de 40.900 personnes, et le taux de chômage a atteint 19%.d En trois mois, 34.100 postes de travail ont disparu, ce qui porte à 727.600 le nombre de chômeurs. Parmi les 17 communautés territoriales autonomes qui composent le territoire espagnol, la Catalogne du sud occupe ainsi la deuxième place, juste après l’Andalousie, qui dépassé désormais le million de demandeurs d’emploi, suite à l’entrée de 60.200 personnes en quelques semaines à peine. Au niveau général en Espagne, un record absolument dramatique est désormais atteint, car le nombre de demandeurs atteint les 4,91 millions, pour un taux de chômage de 21,29%. Au total, en seulement trois mois, 213.500 nouveaux sans-emploi se sont signalés auprès des services de recherche d’emploi, ce qui signifie une augmentation de 297.400 personnes par rapport aux premier trimestre 2010.

Petite vidéo rafraichissante…

On l’a connait, cette vidéo. Mais c’est à force de « pilonner » qu’on les boutera hors de France, les « momos ». Leurs principes éculés n’ont rien à faire à l’époque actuelle et surtout sur no terres… Pilonnons, donc…

FDF

.

Lire: http://www.dailymotion.com/video/xh9nfq_la-france-la-charia-la-dhimmitude_webcam

Voile intégral: souvenez-vous…

Voici ce qui circule sur le net (de « là-bas »). Le « voile intégral », on l’aura profond…

FDF

.

Voile intégral en France : Fillon propose un accord.


Le Premier ministre français François Fillon a proposé lundi matin un compromis aux musulmans de France en s’engageant à lutter contre les actes anti-musulmans en échange de l’interdiction du voile intégral, rapporte aujourd’hui Libération. Cette déclaration a été faite à l’occasion de l’inauguration de la Mosquée Al Ihsan d’Argenteuil, en banlieue parisienne.

Source: http://www.afrik.com/breve21918.html

« Aimez-vous l’Europe ? »

UE : Un sondage européiste tourne au vinaigre

 

Le 9 mai prochain, la-très-libérale-et-très-européiste Fondation pour l’innovation politique, en coopération avec le Ministère des Affaires étrangères et l’Ecole Normale Supérieure, organisera un colloque sur le thème « Aimez-vous l’Europe ? ».

« A cette occasion, un sondage sur le sentiment européen chez les Français sera présenté » se vante la Fondapol sur son site web. Un sondage qui semble pourtant bien parti pour tourner au désavantage des organisateurs.

En effet depuis plus d’une semaine maintenant que le sondage est en ligne, les résultats se montrent plutôt mauvais pour les partisans du drapeau aux étoiles. Sur les quatre questions posées aux sondés, aucune n’affiche de résultats en faveur de l’Union Européenne.

En ce jeudi 28 avril, le rejet (65%) est très largement le premier sentiment qui vient à l’esprit des votants lorsqu’on leur parle d’Europe. Ces derniers estiment également que la France n’a pas à payer pour ses voisins (60%), et que l’Union Européenne menace l’identité de la France (75%). Plus important encore, parmi les personnes ayant répondu, 75% souhaitent un retour au Franc et l’écrasante majorité pense que cela est possible.

Voici un aperçu des résultats, toujours stables malgré le fait qu’il reste encore quelques jours de vote :

Les anti-européistes les plus convaincus, comme François Asselineau, ont déjà appelé leurs sympathisants à aller voter en défaveur de l’Union Européenne. Chers amis, faites de même. Même si le vent tourne tout seul, à nous d’orienter la voile !

 

> http://www.fondapol.org/sondages/aimez-vous-leurope-sondage/

Source: http://lebreviairedespatriotes.over-blog.com/article-ue-un-sondage-europeiste-tourne-au-vinaigre-72748525.html

Déjà, en 2005…

FDF

La Cour européenne de justice annule le délit de clandestinité en Italie : une annulation « scélérate » !!!

Ca tombe bizarrement vraiment bien en ces temps d’invasion… Quelle coïncidence! Tous des  pourris…

FDF

.

L’arrêt ne pouvait pas tomber plus mal. C’est au moment précis où l’Italie doit faire face à une invasion sans précédent que la Cour européenne de justice a décidé d’invalider, jeudi 28 avril, le délit de clandestinité, introduit par une loi de 2009 dans le cadre du « paquet sécurité ».

La possibilité, prévue par cette loi, de punir d’une peine de prison un immigré clandestin qui refuse de quitter le territoire italien a été jugée contraire à la directive européenne de 2008 sur les rapatriements, laquelle privilégie les rapatriements volontaires et, en cas d’échec de ceux-ci, enjoint aux Etats membres « de procéder à un rapatriement forcé, en utilisant les mesures les moins coercitives possibles ». Selon les juges européens, « les États membres ne peuvent introduire […] une peine de détention au seul motif qu’un ressortissant d’un pays tiers, après qu’un ordre de quitter le territoire national lui a été notifié et que le délai imparti a expiré, reste de manière irrégulière sur ledit territoire ». En clair, si le clandestin ne veut pas partir, on n’a pas le droit de le mettre en prison.

La Cour avait été saisie par un dénommé Hassen El Dridi, Algérien condamné à la fin de 2010 à un an de prison par le tribunal de Trente pour ne pas avoir avoir respecté son ordre d’expulsion. Elle lui a donné raison.

En conséquence, la Cour de Luxembourg a ordonné aux juges italiens de ne pas appliquer la loi italienne sur le délit de clandestinité. Cette décision vaut rétroactivement pour tous les clandestins déjà emprisonnés.

Le ministre de l’Intérieur, Roberto Maroni (photo), a immédiatement averti que « l’élimination du délit de clandestinité, associée à la directive européenne sur les rapatriements, risque de rendre les expulsions impossibles dans les faits, en les transformant en simples intimations à abandonner le territoire national dans les sept jours. Cela rend absolument inefficaces les politiques de lutte contre l’immigration clandestine ». Maroni a souligné que « si l’on rend plus difficile l’expulsion des clandestins, ce n’est pas un problème seulement pour l’Italie mais pour toute l’Europe ».

Le gouverneur de la Vénétie, Luca Zaia (Ligue du Nord), parle d’un arrêt « déstabilisant », qui « annule, en fait et en droit, le concept de frontière », une « vision juridique et culturelle scélérate aux répercussions gravissimes ». « Avant tout, a expliqué Zaia, je rappelle les centaines de milliers de personnes qui se déplacent actuellement à nos frontières. Mais je rappelle aussi que, sur le plan politique, on annule une loi votée par le Parlement souverain d’un Etat fondateur de l’Union européenne. Sur le plan culturel, on veut miner l’identité d’une nation et, ainsi, notre propre existence comme peuple ».

Zaia a pu parfois donner l’impression de se tromper d’adversaire, ainsi quand il a parlé de « faire la guerre aux produits français » si la France n’accueillait pas les clandestins tunisiens. Il est allé cette fois-ci au fond du problème.

Sourcehttp://fr.novopress.info/83813/la-cour-europeenne-de-justice-annule-le-delit-de-clandestinite-en-italie/

La realpolitik gaulliste…

Excellente analyse…

FDF

.

Gaullistes et Islamistes

« Les algériens crient : « Vive de Gaulle ! » comme le font d’instinct tous les français quand ils sont plongés dans l’angoisse ou emportés par l’espérance. Les français d’Algérie donnent la meilleure preuve qu’ils ne veulent pas, ne veulent à aucun prix , se séparer de la Métropole. Car on ne crie pas :« Vive de Gaulle ! » quand on n’est pas avec la nation »

Charles de Gaulle, le 19 mai 1958

« C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. Qu’on ne se raconte pas d’histoire ! Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans ? »

Charles de Gaulle, le 5 mars 1959

On peut saisir dans la confrontation de ces deux textes, non pas toute la duplicité du général, mais plus exactement toute la difficulté dans la gestion des contradictions qu’amène une conscience aiguë des réalités.

Au-delà du cadre historique particulier, nous avons là un éclairage particulier sur la tendance lourde et longue de l’influence pétainiste dans la politique extérieure française.

Ce qui amène le général à refuser la confrontation militaire avec l’ Islam, c’est sa perte absolue de confiance dans le génie français. Le général, à l’image de son ex maître, confiera que le soldat français n’est plus le même parce que le français est différent. Il ne veut plus se battre. Alors la solution sera double , tout d’abord une cessation des combats justifiée par le développement d’autre chose : la dissuasion nucléaire. L’arme inutile par excellence pour les peuples qui ont une identité et qui sont prêts à la défendre. Les palestiniens comme les irakiens ou les afghans le prouvent chaque jour. Puis l’erreur magistrale de penser que l’économie suffira à normaliser les relations entre l’Europe et les pays musulmans.

« Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans ? » La réponse se dévoile peu à peu sous nos yeux n’est-ce-pas ?

Et là encore, faute d’avoir tenu, il y a cinquante ans, nous sommes invités par les « gaullistes » à apprendre à « négocier ».

Alain Juppé, a proposé un dialogue aux mouvements islamistes dans le monde arabe « dès lors que les principes, les règles du jeu démocratique, sont respectés »

Sans blague ?

La France aurait pu démonter la pertinence des positions de leurs diplomates à maintes reprises, précisément en Algérie, et ceci, au moins, depuis la victoire politique du F.I.S aux élections législatives de décembre 1991. On connait le soutien politique, financier et militaire des « gaullistes » au FLN dans cette affaire.

Alors quoi ? Une illumination subite ? L’impatience de se couler dans le statut si enviable de dhimmi ?

La réalité est évidemment plus terriblement banale et écœurante. Après avoir soutenu, partout,du Maghreb au Machrek , contre les islamistes, les mafias économico- politique des généraux , notre diplomatie, toujours à l’affut des marchés indispensables à sa survie comme Nomenklatura , comprend que le nouveau monde « démocratique » arabo-musulman, faute de culture « d’opposition » et d’alternative crédible se tourne vers la seule force organisée et structurante pouvant se porter garante de l’ordre si nécessaire pour conclure de bonnes affaires.

Il va être éclairant alors de suivre les circonvolutions de nos élites pour se placer dans la file d’attente des boutiquiers tout en ménageant leur anciens alliés.

Quid de la nouvelle Turquie et de l’AKP « islamiste » après sa collusion avec le Hamas « islamiste » dans l’affaire du Mavi-Marmara, ses premières manœuvres aériennes avec la Chine et son opposition toute nouvelle aux sanctions contre l’Iran « islamiste » ? Nos « gaullistes » se contenteraient-ils de la mise à disposition de la base d’Incirlik permettant le transfert d’Irak vers l’Afghanistan des forces militaires de nos alliés US ?

Quid alors de l’Iran ?

Il y a peu on soulignait les tensions persistantes avec nos alliés américains et l’Arabie Saoudite ( Souvenons-nous wikileaks : Le roi Abdallah souhaite faire « couper la tête au serpent iranien » )

En apparence nos « gaullistes » semblent se réjouir des propos d’Obama considérant que l’Occident a du temps pour négocier, car le programme nucléaire iranien rencontre des « problèmes techniques » ( Les US faisaient référence aux vieilles centrifugeuses vendues par le Pakistan).

Ignorent-ils qu’en réalité l’Iran a reçu un véritable missile informatique ?

Les services israéliens ( l’unité 8200 ) ont conçu le virus STUXNET puis collaboré avec les USA pour faciliter la mise en place d’un test « grandeur nature » . Ce test fut mis en place dans le désert du Négev à la centrale « secrète » de Dimona. L’introduction du virus a été rendu possible par l’intermédiaire d’ingénieurs russes ( malgré eux ) via une clé usb qui permit d’injecter un code malveillant sur chaque programme d’un progiciel utilisé par la firme allemande Siemens, dans les sites iraniens de Natanz et Bouchehr.

Résultats : destruction des centrifugeuses (trop grande vitesse de rotation devenue incontrôlable ). S’inspirant de ces faits, on souhaiterait que notre diplomatie développe, bien évidemment, son désir de paix et de dialogue MAIS après avoir mené, par exemple, ce type d’opération plus efficace qu’une frappe militaire. On apprend au rugby que la franche camaraderie avec l’adversaire se nourrit aussi de bourrades viriles.

Nous allons aussi observer avec un brin d’inquiétude, quelle sera la position de nos « chargé d’affaires » concernant le contentieux lié à la récente découverte par Israël dans la « mare nostum » du « léviathan » , de gigantesques réserves de gaz, plus de 700 milliards de mètres cubes , mais dont le Hezbollah affirme qu’il se situerait « plutôt » dans les eaux libanaises. Dans cette querelle nos amis turcs soutiennent le Hezbollah. Mais peut-être que la volonté programmée de l’ONU de déclarer unilatéralement la création d’un État Palestinien sans négociation sur « les frontières » de 1967 aura-t-elle rendue l’escalade vers la guerre dans la région irréversible ?

Zbigniew Brzezinski précisant l’analyse de son livre The Crisis of Américan super power déclare : « Le discours du Caire d’Obama était essentiellement destiné à changer la façon de penser des « américains ». Obama n’a pas réussi encore en Israël car tout a été fondé sur l’idée que le processus de paix devait venir de l’intérieur, d’un arrangement entre Israéliens et Palestiniens. En réalité le processus doit être imposé de l’extérieur, et il n’y a que les USA qui peuvent le faire »

On ne peut être plus clair…

D’où le discours de Barack Obama en septembre 2010 à l’ONU :« Quand nous reviendrons l’an prochain, nous aurons un accord qui amènera un nouveau membre aux Nations-Unies : L’État souverain de PALESTINE vivant en paix avec Israël » …. Puis échec de Georges Mitchell pour imposer ce dictat à Israël …. Puis , comme par hasard, « révolutions arabes » et chute de « la maison Moubarak ». Donc pour les USA et l’UE ( à la botte des USA ) ça devient parfait et imparable : La « Démocratie » s’impose en Orient, et Israël ne peut plus avancer qu’il est le seul état démocratique au Moyen-Orient … Commencez-vous à saisir le but de la manœuvre ? Dans le déclin économique, financier et monétaire de l’Occident, il faut le contrôle absolu de nouveaux marchés … Alors Israël …..

Au fond les américains sont aussi des gaullistes, à moins que les gaullistes malgré leurs dénégations aient toujours favorisé les intérêts américains …

L’intervention en Libye semble confirmer cette complicité. Nous choisissons les insurgés islamistes anciens djihadistes en Afghanistan mais qui ne cessent de nous promettre des « accords économiques ».

La realpolitik gaulliste : c’est un bordel monstre chez « les arabes », alors soyons diplomates … affirmons notre force de frappe … financière.

On peut bien faire mourir, rarement, mais pour n’importe quelle cause, le soldat français puisque désormais c’est un professionnel. D’un côté la loi du profit, le bourgeois calculateur et gestionnaire, de l’autre une armée plus que jamais mercenaire, endurant son calvaire masochiste, mettant le culte du sacrifice de serviteur bien plus haut que le culte de la victoire, que le service des français.

Les gaullistes ont dompté la fougue et l’honneur de notre armée en 1962 en la faisant collaborer avec les islamistes dans l’abandon de l’Empire rappelant la prise de Rome par les barbares.

Ils ont fusillé Degueldre mais bien plus encore, en exterminant les guerriers de l’OAS, ils ont « dévirilisé » toute une nation. C’est le sens de la remarque de Jean-Claude Perez : « Mais il est une chose qu’il ne faut pas oublier : à cette époque-là, si nous voulions vivre, il nous fallait mordre ! Si nous arrêtions de mordre, nous étions morts politiquement, spirituellement, avant de l’être physiquement. Et on ne peut mordre que ce qui se situe à portée de ses crocs.

Voilà des hommes qui avaient manifesté pendant des années leur hostilité à la France. Ils avaient semé la graine du rejet de notre patrie dans les esprits d’une jeunesse qu’ils ont engagée contre la France l’Europe et l’Occident. Des hommes qui, en même temps, préparaient leur avenir dans le cadre de l’Algérie indépendante ».

Nous payons, nous patriotes français et européens, le refus pathologique des Gaullo-pétainistes à envisager le réarmement moral de notre patrie, la nécessité de combattre pour la survie de notre identité tous nos ennemis, c’est à dire les islamistes déguisés en « modérés ».

Ils finiront par faire de nous des vaincus, comme Brasillach, tout juste bons devant l’ampleur du désastre de nos terres ravagées à prononcer les vers faustiens du Psaume IV :

« Seigneur voici couler le sang de nos garçons il a tout recouvert la patrie déchirée. Quand verrons-nous jaillir, ô tardive saison De tout ce sang versé la moisson désirée ? »

Nous ne cessons de reculer, de céder du terrain. Le bassin méditerranéen se transforme en une petite piscine pour de pauvres boat-people maghrébins. Oui c’est un crève cœur, oui c’est déchirant mais la guerre civile est à nos portes. Ces foules très pauvres ne sont pas nécessairement dans une logique de haine contre un « Occident riche et perverti » comme on voudrait nous le faire croire. Mais elles avancent comme tous les miséreux des grandes invasions, la faim au ventre et une détermination sans faille pour imposer leur loi et leur valeurs. Les israéliens mènent ce dernier combat contre ces grands mouvements millénaires venus d’Orient. Nous, nous pensons, qu’au final, nos supermarchés et notre « laïcité » suffira à conjurer le mauvais sort. Cela s’appelle au pire la politique de Montoire actualisée, au mieux la nouvelle devise assumée de nos régents « gaullistes » américanisés : « Leave and let die ». Vivre et laisser mourir.

Jean-marc DESANTI

vu sur http://www.armees.com/info/actualites/gaullistes-et-islamistes,41782.html

Nouvelle loi sur la garde à vue : un trafiquant de drogue remis en liberté !

Il est certain que cette nouvelle loi sur la réforme de la garde à vue va surtout profiter aux pires racailles… On n’a pas fini de voir traîner des déchets dans les rues; et en toute impunité…
FDF
.

La réforme de la garde à vue, tant décriée par les forces de police, n’aura pas tardé à démontrer son efficacité… au service des criminels.
Ainsi, avant-hier lors d’une comparution immédiate au tribunal correctionnel d’Evry, un délinquant a été relaxé dans le cas d’une procédure qui a été annulée pour vice de forme.

L’homme était jugé pour une affaire de drogue concernant le transport de 800 grammes de résine de cannabis.
C’est Yussuf, le chauffeur, qui a bénéficié hier de la relaxe grâce à l’habilité de son avocat, Me Laurent Caruso qui a reproché aux douaniers d’avoir tardé à appeler l’avocat commis d’office.

La retenue douanière, l’équivalent de la garde à vue chez les douanes, avait commencé à 16h45 et l’avocat a été appelé 18h30, soit une heure et quarante-cinq minutes plus tard alors que la loi exige désormais que l’appel se fasse « sans délai ».

Grâce cet appel légèrement tardif le trafiquant Yussuf a été relaxé. Une affaire qui pourrait en appeler bien d’autres du même genre et faire jurisprudence.

Source: Novopress.info