Francaisdefrance's Blog

28/04/2011

« Marine Le Pen marque des points dans sa quête de respectabilité  » selon les médias d’Angola…

Ce qui suit nous vient d’Angola… Encourageant, non? Pour un parti diabolisé en France en tant que raciste et xénophobe, on peut constater que ces qualificatifs sont véritablement « fabriqués sur mesure ». Encore une barrière qui tombe…

FDF

***************************************************************************************************************************************************************************************************************

23/04/11 12:26


    Paris – Soucieuse d’éviter les dérapages racistes et portée par des sondages favorables, Marine Le Pen, le chef de l’extrême droite française, a gagné un niveau de respectabilité inédit pour sa famille politique, marqué par une forte présence médiatique et des soutiens inattendus,  a appris l’AFP.

    Rompant avec l’image sulfureuse de son père, Jean-Marie, condamné à plusieurs reprises en justice, Marine Le Pen, 42 ans, semble recueillir les fruits d’une stratégie de « dé-diabolisation » du Front national (FN), dont elle a pris la direction en janvier dernier.

    En pleine ascension dans les sondages à un an de la présidentielle de 2012, elle vient ainsi d’être consacrée par le magazine américain Time comme l’une des 100 personnalités les plus influentes en 2011. En France, les signes selon lesquels le Front national est désormais un parti fréquentable se multiplient, qu’ils étonnent ou inquiètent.

    Le remuant journaliste Robert Ménard, ancien patron de l’organisation de défense de la presse Reporters sans frontières, s’apprête ainsi à publier un pamphlet intitulé « Vive Le Pen ! », dans lequel il dénonce le « procès en sorcellerie » attaché au FN.

    « Marine Le Pen, comme Jean-Luc Mélenchon (gauche), disent nombre de choses marquées au coin du bon sens. Et nier les changements au FN aujourd’hui, avec Marine Le Pen, c’est nier l’évidence », juge cet ancien anarchiste et trotskiste, qui se défend d’être d’extrême droite.

    Avocate de formation, Marine Le Pen prend soin d’éviter à son parti toute suspicion d’antisémitisme et de négationnisme. Alors que son père décrivait les chambres à gaz comme un « point de détail de l’histoire de la Seconde guerre mondiale », elle avait en février dernier qualifié les camps nazis de « summum de la barbarie ».

    Cette mère de trois enfants, deux fois divorcée, tient aussi à afficher ses convictions laïques, au risque de froisser une aile de son parti, celle de la tendance catholique intégriste. Un principe de laïcité au nom duquel elle mène un combat virulent contre « l’islamisation de la France ».

    « C’est la version acceptable, soft, du même produit », mais « en dépit d’un certain nombre d’habiletés de langage, le fond du programme est le même », souligne auprès de l’AFP le sociologue Denis Muzet, président de l’Institut Médiascopie.

    Dernière illustration en date du nouveau style de l’extrême droite française, Marine Le Pen a décidé mardi d’exclure du FN un jeune élu qui apparaissait sur une photo en train de faire le salut nazi, au grand dam d’une partie de sa formation politique, dont son propre père.

    « Je serai ferme et brutale s’il le faut, parce que nous en avons soupé de ce type d’agissement », avait averti fin mars cette grande femme blonde, qui aime à se faire appeler simplement « Marine ».

    La nouvelle patronne du FN peut déjà s’enorgueillir d’une percée de son parti aux dernières élections locales en mars et de sondages très favorables : les dernières enquêtes d’opinion la donnent en effet au deuxième tour, capable d’éliminer Nicolas Sarkozy.

Source: http://www.portalangop.co.ao/motix/fr

%d blogueurs aiment cette page :