Francaisdefrance's Blog

27/04/2011

Lettre ouverte à Claude Guéant…

Reçu ce matin par mail… De la dynamite; à faire suivre, à mon avis.

Et dire que l’on nous considère et l’on nous catalogue comme racistes, à la moindre évocation des méfaits des adeptes illuminés de Mahomet…

FDF

********************************************************************************************************************************************************************************************************************

Marseille, le 26 avril 2011

                                               A Monsieur Claude Guéant   

                                          Ministre de l’Intérieur, de l’Outre Mer,

                                             Des collectivités territoriales et de

                                                          L’immigration

                Monsieur le Ministre,

« A l’occasion des réunions informelles sur la laïcité, j’ai l’honneur  de vous exposer les problèmes relatifs à lincompatibilité de l’islam avec les lois et la constitution de la République française.

La religion musulmane par son apologie du crime, son incitation à la guerre et à la haine affiche dans ses textes fondamentaux du  Coran , de la Sunna et de la vie de Mahomet, des provocations à la vengeance, au racisme anti-juif, provocations à la guerre pour cause de discrimination religieuse et sexuelle, au mensonge, à la pédophilie et à la conversion forcée.

Sa diffusion, son installation enregistrement d’associations musulmanes, construction de mosquées constituent une infraction à la loi du 29 juillet 1881 article 23, 24, et suivants qui prévoient et répriment l’enseignement de la violence, de la haine sans suivi d’effet aux personnes et aux biens suivant leur sexe et leur appartenance à une religion.

La complicité à sa diffusion par les élus et membres du Gouvernement tombe de plus sous les coups des articles du Code Pénal qui prévoient et répriment

l’atteinte à la Sureté de l’Etat, aux intérêts fondamentaux de la Nation Française,

 mise en danger d’autrui art.411-2,

 intelligence avec une puissance ou organisation étrangère hostile art. 411-4,

 complot contre la République 412-1.

En effet, la théocratie de la religion musulmane que nous pouvons qualifier de criminelle se compose de trois étages.

1)      La Sunna, les actes délictueux de Mahomet qui constituent l’éthique, le modèle sacré à imiter décrits en détail dans sa biographie officielle (Sira ll 58-60. Ordre de Mahomet « Tout juif qui vous tombe dans les mains, tuez-le.)

2)      Le Coran, livre sacré, la Constitution musulmane, décrété par l’éthique islamique comme immuable, inchangeable, inscrit depuis toujours sur la Table gardée du ciel : (Sourate 47 verset 4 à 8 : Quand vous rencontrez des incroyants, frappez leur la nuque jusqu’à les abattre et liez-les bien fort.) 

3)      La Sharia, le droit musulman, fiqh  en arabe, (article untel : apostasie peine de mort.)

Ces étages sont reliés et renvoient le même écho.

 Ce que le musulman lit dans le Coran 2) il en trouve l’exemple illustré par le Prophète dans la Sunna 1) et il découvre la réglementation dans les traités de droit musulman. 3).

Tous ces textes fondateurs ont finalement acquis un statut anhistorique d’éternité selon lequel ils sont considérés comme valables pour tous les temps et pour tous lieux.

Nous vous demandons, Monsieur le Ministre de bien vouloir réfléchir à la dangerosité que représente une politique laxiste à l’égard de l’islam en France ainsi que toute

 

 

modification de la loi de 1905 qui faciliteraient son infiltration frauduleuse dans la société française.

Les musulmans d’où qu’ils viennent sont gérés par le Coran, recueil de textes archaïques et violents du 7ème siècle qui est leur Constitution sacrée, immuable et qui s’impose à eux avant toute loi, notamment en France les lois de la République.

C’est pourquoi, afin de mettre un terme aux nuisances extrêmes de la machinerie de guerre musulmane nous souhaitons l’interdiction de toute nouvelle construction de mosquées et notamment celle en projet à Marseille sur le terrain de l’abattoir.

Nous considérons qu’il serait opportun de déclarer l’islam  en France personna non grata et la dissolution de l’organisme « Islam de France ».

Nous sommes actuellement en guerre contre non pas un pays en Afghanistan, ni même contre une tribu mais contre un régime, un statut inhumain, celui de l’islam qui est capable d’envoyer des fanatiques, kamikazes à l’autre bout du monde pour accomplir des meurtres en série.

C’est le cas des wahhabites expédiés par l’Arabie Saoudite pour coloniser ce pays en chassant une autre tribu musulmane, celle de Karzaï dans la guerre éternelle qu’initie l’islam dans son djihad, guerre de voyou, pour s’emparer du pouvoir comme  butin.

Hervé Ghesquière et Stéphane Taponnier, et les autres cinq otages français sont victimes du rapt musulman enseigné dans la Sunna et le Coran.

Le prétendu prophète, Mahomet est en fait un voyou de grand banditisme dont les crimes sont explicités dans le livre de Wahib Atallah, sa biographie officielle.

L’islam  dans  ces actes théologiques qui sont dans notre éthique du haut banditisme est donc un culte du crime organisé.

Il n’est donc pas question si la loi et la logique étaient respectées de bâtir des lieux d’un tel culte pour une  pareille théocratie.

Nous sommes des électeurs de sensibilité de droite qui avons voté pour  Nicolas Sarkozy en 2007 lors des élections présidentielles.

L’orientation actuelle prise par le gouvernement en faveur de l’islam, notre ennemi héréditaire à travers les siècles ne nous invite pas pour l’instant à le renouveler aux prochaines échéances.

Nous terminons la présente par de courtes citations extraites de la biographie officielle du prophète Mahomet ainsi que des versets du Coran qui sont éloquentes quant au contenu provocateur du crime organisé communautaire coranique.

Nous vous prions, Monsieur le Ministre, d’agréer nos respectueuses salutations républicaines.

.

Retour du Prophète à Médine et sort des prisonniers (Sira 1 643 – 646).

De quoi nous félicitez-vous ? dirent les combattants à ceux qui les congratulaient. Nous n’avons rencontré que des vieillards sans cheveux, prêts à être immolés : nous les avons égorgés.

Neveu, lui dit le Prophète avec un sourire, c’étaient des chefs et des notables de la Mecque.

Le prophète ordonna de tuer Uqba qui lui demanda avant de mourir :

Mahomet qui va nourrir mes petits enfants ?

Le feu, répondit-il Ali lui trancha la tête.

 

 

 

 

 

 

 

 

L’exécution de Ka’b ibn Al-Achraf (Sira II 51 – 58) :

Le poète juif à la lecture des Quraych tués par les hommes de Mahomet à Badr, composa des poèmes indignés et exhorta les gens de la Mecque contre lui. Mahomet envoya des hommes pour le tuer qui, à la suite d’un guet-apens le poignardèrent à mort.

 

Exécution des Banu Quravdha (Sira lI 58-60)

Le prophète recommanda à ses compagnons « Tout juif qui vous tombe sous la main, tuez le » que l’on retrouve dans le Coran Sourate V verset 33 extrait « ils seront tués ou crucifiés ou bien leur main droite et leur pied gauche seront coupés ».

 

Le trésor des Banu Nadir (Sira II 336 337)

Le mari de Cafiyya détenait le trésor. Sommé par le Prophète d’en révéler la cachette, il fut torturé par les musulmans puis eut la tête tranchée quand une partie fut découverte.

 

Les Banu Quravdha se rendent au jugement du prophète (Sira Il 239 – 240).

« Celui-ci décréta que les hommes seront tués, leurs biens répartis entre les musulmans et que les femmes et enfants seront bannis » confirmé par le Coran sourate 47 verset 3 ext: « lorsque vous rencontrerez des incrédules, frappez les à la nuque jusqu’à ce que vous les ayez abattus ».

1.es Banu Quraydha sont égorgés (Sira ll 240 – 241)

Le prophète ordonna de faire descendre de leurs fortins les Banu Quraydha et de les enfermer. Ils étaient 600 -700. Après les avoirs disposés au bord d’un immense fossé creusé à cet effet le Prophète ne cessa de les égorger jusqu’à leur extermination totale confirmé par le Coran; sourate 7 verset 78 « le cataclysme fondit sur eux et le matin suivant ils gisaient dans leurs demeures ».

L’exécution de Huvavv (Sira II 241)

On le fit venir devant le Prophète les mains ligotées, tailladé de toutes parts. « Je ne regrette absolument pas d’avoir été ton ennemi.dit il » Puis il s’assit et le Prophète lui trancha la tête.

Bannissement des juifs de Khaybar. sous le calife Omar (Sira II 356 – 358)

« En effet le Prophète avait dit qu’il ne pouvait y avoir qu’une seule religion en Arabie sourate 33 verset 27 : « il vous a donné en héritage leur pays, leurs habitations, leurs biens et une terre que vos pieds n’ont jamais foulés ».

En résumé les actes de Mahomet décrits par ses extraits biographiques sont selon notre code pénal qualifiés de vol, racket, rapt,  pillage, attaque à main armée avec association, meurtres en série, assassinat d’opposants, mise en esclavage, trafic d’esclaves.

Les actes que sa biographie officielle nous révèle sont pourtant des exemples à imiter valables pour toute la communauté musulmane.

Elles le sont par définition puisqu’il est le prophète de tous les musulmans. Ses expéditions que se déroulent à partir de Médine, de 622 après l’hégire jusqu’à sa mort en 632 constituent sa besogne habituelle  durant ces dix ans de carnages.

Elles forment donc un véritable contrat social, une charte à laquelle nul musulman ne peut échapper, ni renier.

Or ses actions assassines qui définissent la mentalité de la communauté musulmane sont en opposition totale avec notre civilisation des droits de l’homme en Occident tels qu’ils sont définis dans sa Charte et incompatible avec notre droit du Code pénal.

Le Coran

Le sort réservé et promis dans le « Saint Coran » aux non-musulmans.

Sourate 20 verset 16 : Ils auront un nuage de feu sur eux et sous eux

Sourate 33 verset 64 : Allah maudit les incroyants, il leur a préparé un brasier

Sourate 55 verset 35 : On vous lancera du feu et du bronze en fusion et vous serez sans recours

Sur l’exclusion des non-musulmans par les musulmans dans le cadre de l’intolérance communautaire :

Sourate 5 verset 56 : Ô croyants  Ne prenez pas pour amis les juifs et les chrétiens …

Appels au meurtre et au combat

Sourate 2 verset 191 : Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassez : l’association est plus grave que le meurtre.

Sourate 2 verset 193 : Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes.

Sourate 8 verset 7 : Allah cependant a voulu prouver la vérité de ses paroles, et exterminer jusqu’au dernier des infidèles.

Sourate 9 verset 5 : Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres partout où vous les trouverez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade.

Blang-sein d’Allah qui assure l’immunité des meurtres, sanctifiés, exécutés en son nom qui fait le musulman le bras armé d’Allah

Sourate 8 verset 17 : Vous ne les avez pas tués, c’est Allah qui les a tué

Menaces pour ceux qui refuseraient d’exécuter les meurtres rituels musulmans

Sourate 2 verset 216 : Vous devez combattre, même si c’est quelque chose qui vous déplait

Sourate 9 verset 39 :   Si vous ne vous lancez pas au combat, Il vous châtiera d’un châtiment douloureux et vous remplacera par un autre peuple….

On comprend maintenant pourquoi toutes les tentatives du « vivre ensemble » d’assimilation a lamentablement échoué créant des zones de non-droit, de violences, viande Hallal partout rendant la vie des habitants un enfer dans les cités où l’immigration musulmane est  forte.

Le « respect » détourné de sa signification première veut dire en fait le respect du vaincu dû au vainqueur, la non-intervention  à la pénétration en profondeur des mœurs et coutumes barbares mahométanes qui annulent et remplacent progressivement notre civilisation judéo-chrétienne contenue dans notre Code Pénal , nos lois et notre Constitution Française. »

2 commentaires »

  1. Il est dommage que l’on n trouve nulle par
    le nom de l’expéditeur de cette lettre!!!!

    Bien que particulièrement édifiante, elle
    perd de son impact, sans signataire, ni
    provenance. Ces données seraient indispensables
    à ajouter, me semble-il!!!

    A.DAUCHOT

    Commentaire par DAUCHOT André — 27/04/2011 @ 17:49 | Réponse

  2. Sourate 20 verset 16 : Erreur, c’est la sourate 39 et, selon les éditions, le verset 18.
    Sourate 5 verset 56 : ou verset 57, selon les éditions.
    Sourate 2 verset 191 : ou verset 187, selon les éditions.
    Sourate 2 verset 193 : ou verset 189, selon les éditions.
    Sourate 2 verset 216 : ou verset 212, selon les éditions.

    Commentaire par sitamnesty — 29/04/2011 @ 15:51 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :