Francaisdefrance's Blog

27/04/2011

La chasse au Front National est lancée dans les sections départementales syndicales !

Marine Le Pen doit vraiment en faire trembler plus d’un. Et pas des moindres. Et tout cela rien que pour ne dire que la vérité et soulever des lièvres que l’on nous cachait jusqu’à présent… Même les syndicats se lancent dans la chasse aux sorcières. C’est dire si l’enjeu est important; car bon nombre de sièges éjectables sont d’ores et déjà amorçés… Car le programme de Marine Le Pen pour les présidentielles 2012 est ce qu’attendaient depuis longtemps les Français sans trop oser le dire par peur de « représailles »… Ces dernières cantonales ont été le déclencheur.


Marine: vite! Un grand nettoyage s’impose !!!

FDF

.


Cet article, très signifiant concernant l’alignement des bonzes syndicaux sur la défenses des intérêts de l’UMPS est paru dans le n° du 26 avril du Progrès.

Pour les manifestations du 1er mai, la CGT a choisi son thème. Ce sera « contre le racisme et la xénophobie ». Cette décision s’inscrit en réponse à la montée des idées du Front National au sein même des strates de l’organisation syndicales. À la CGT mais pas seulement.

Lors des élections cantonales, cinq responsables des principaux syndicats se sont présentés sous étiquette FN. L’affaire a fait grand bruit et a interpellé.

À la CGT, elle a été prise au sérieux. Surtout que depuis l’exclusion et radiation des brebis galeuses intervenues au sein des différentes centrales, le parti de Marine Le Pen a décidé de créer le Cercle national de défense des travailleurs syndiqués (CNDTS). En attendant de faire plus (lire ci-dessous).

La tentative d’entrisme du FN n’est pas nouvelle. Au milieu des années 1990, il a fait une première tentative d’implantation dans le monde syndical.

En 1997, 66 listes prud’homales (sous étiquette CFNT) avaient même été déposées un peu partout en France, avant d’être interdites.

La menace est donc bien réelle. « Il ne faut pas se voiler la face. La CGT est un échantillon de la société et elle est donc traversée également par le discours xénophobe, explique Pascale Darnet, secrétaire départementale CGT. Le phénomène est mis en avant par un gouvernement qui se place sur le terrain du FN (identité nationale) ».

La secrétaire s’interroge sur les valeurs que la CGT véhicule par rapport à celles du parti frontiste : « Elles sont antinomiques. Pour nous, un salarié compte pour un. Nous ne faisons pas de différence et la préférence nationale n’est pas compatible avec le syndicalisme ».

Comment lutter alors contre la diffusion de ces idées ? « Il a été clairement exprimé à nos adhérents que les propos racistes et xénophobes sont interdits publiquement et en interne. On n’accepte pas la banalisation des propos racistes, ne serait-ce qu’à travers une blague, poursuit Pascale Darnet. Face à tout manquement à cette règle, les adhérents s’exposeront à des sanctions. Car, au-delà, c’est face à une menace d’instrumentalisation que le syndicat s’organise.

« Nous sommes très attentifs aux tentatives d’infiltration du FN, commente Pascale Darnet. Nous avons fait passer le message à nos adhérents qui sont des cibles potentielles ». La secrétaire CGT ajoute qu’elle n’a pas noté, pour l’heure, de dérive dans la Loire. Tout du moins ouvertement.

Le constat est identique à la CFDT mais là aussi la prudence est de mise. « Nous essayons d’amener le débat dans les entreprises afin d’éviter que les gens regardent par le petit bout de la lorgnette. Ce n’est pas facile parce qu’il y a beaucoup de tabous, constate Luc Thoral, secrétaire départemental. « Nous essayons de donner la parole aux salariés pour que chacun puisse se responsabiliser plutôt que de faire confiance à des discours extérieurs.

Luc Thoral considère qu’il faut bien distinguer le syndicalisme du politique. « Nous enregistrons de nouvelles adhésions depuis le mouvement contre les retraites. Ce qui prouve que la confiance dans les syndicats est bien là ». Ce qui, à ses yeux, n’est pas le cas vis-à-vis des politiques. « Les Français attendent beaucoup des élus et ils sont très déçus. Les discours extrémistes, que nous combattons, constituent alors un refuge pour certains ».

« Les salariés le savent, il n’y a que le FN pour sauver leur boulot » estime Charles Perrot, secrétaire départemental Loire du FN

Avez-vous constaté, dans notre département, une croissance d’adhésions de syndicalistes ?

« Depuis six mois, dans la Loire, nous avons enregistré six ou sept nouvelles adhésions issues de gens qui ont des orientations syndicales marquées et qui sont à jour de leur cotisation. Ils ont fait la démarche pour la valeur travail que nous défendons ».

Qu’entendez-vous par « valeur travail » ?

« Dans les entreprises, les salariés n’accordent plus de crédit aux syndicats qui défendent des prés carrés avec dogmatisme. La valeur travail n’existe pas pour eux, car ils ne tiennent pas compte de l’évolution de la société. Ils vivent dans une bulle et ne représentent plus rien dans les PME-PMI. Nous, on ne défend pas les avantages acquis des fonctionnaires mais le travail et l’entreprise, sans discours politisés. Nous sommes les seuls à défendre la valeur travail, la production française pour les Français, face à une mondialisation abominable, remise en cause aujourd’hui. Les salariés le savent, il n’y a que le FN pour sauver leur boulot ».

Les syndicats traditionnels seraient-ils condamnés à périr ?

Oui, le syndicalisme est en train de crever. Il ne représente que 7 % des travailleurs français. Le taux le plus faible en Europe. Ils sont présents là où il n’y a pas de souci de perte d’emplois. Le secteur public est leur dernier bastion. Lorsqu’on regarde des représentants CGT s’exprimer à la télé, deux fois sur trois c’est pour défendre quelqu’un issu de l’immigration. Ils vont chercher des travailleurs étrangers pour exister. Les syndicats sont le refuge des médiocres (sic). Les délégués sont là pour s’autoprotéger et se foutent bien du travail.

Est-ce pour cela que le parti que vous représentez veut créer ses propres syndicats ?

Il faut changer de discours dans ce pays. Quand nous arriverons au pouvoir, l’idée est de créer des forces corporatistes, des unions de personnes par branches professionnelles qui défendront leur métier, comme cela se fait en Allemagne. Il s’agit de s’organiser au sein de chaque filière, privée ou publique, sans position politiqueIl y a quinze ans, on avait déjà réfléchi sur le sujet, mais à l’époque le choix avait été fait de ne pas livrer son contenu pour ne pas s’exposer un peu plus. Ceux de 1995 ont été fusillés dans leur carrière professionnelle, par leurs copains de la veille et par leur hiérarchie ».

Source: http://www.nationspresse.info/?p=131294#more-131294

HADOPI: l’atteinte à la vie privée arrive à son paroxysme !!!

Maintenant, il faut que les Français prennent conscience (et sérieusement) qu’ils vivent en permanence sous l’oeil inquisiteur de nos dirigeants. Et c’est grave. Très grave…

Le flicage est devenu l’une des deux mamelles de la France! Allons-nous vers une révolte massive du peuple comme le subissent actuellement les pays du moyen et proche Orient? Avec des mesures pareilles (le filtrage dans les box ADSL), nous ne sommes pas à l’abri. L’élan nationaliste prend déjà une ampleur plus importante que celle que veulent bien nous montrer les médias à la solde des « hautes instances ». L’élan protestataire pourrait bien lui emboîter le pas, au nom du respect de la vie privée….

Ca gronde partout; jusqu’au fin fond des campagnes… Et c’est du jamais vu. Mais je pense qu’après avoir lu les lignes qui suivent, vous penserez comme moi que le pire est à venir… Reste à résister, comme contre l’islamisation de notre PATRIE.

La France, une démocratie? Même pas en rêve… Et dire que notre gouvernement a déclaré la guerre aux despotes du Maghreb…

FDF

.

Filtrage dans les box ADSL et atteinte à la vie privée au programme de l’Hadopi !

On pensait avoir vu le pire avec la première version des spécifications fonctionnelles des moyens de sécurisation que devra labelliser l’Hadopi. La seconde est bien pire. Sous couverts d’options qui n’en seront pas vraiment, le cahier des charges ouvre un boulevard au filtrage au coeur des box ADSL, et construit un flicage de l’abonné sans équivalent au monde.

La Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des Droits sur Internet (Hadopi) a publié ce mercredi son nouveau projet de spécifications fonctionnelles des moyens de sécurisation, dont nous rappelions plus tôt le cadre juridique et le peu d’ambition en matière d’efficacité. Sa lecture approfondie démontre en revanche une réelle volonté de rendre le filtrage aussi intrusif que possible, en exploitant au maximum le fait que les utilisateurs accepteront eux-mêmes de se faire filtrer pour leur propre sécurité juridique.

Si la première version du document rédigé par Michel Riguidel avait été prudente sur le filtrage au coeur des box ADSL, en l’évoquant simplement au détour d’un paragraphe, le nouveau projet (.pdf) est beaucoup plus précis. Cette possibilité, appelée de ses voeux par Vivendi, transparaît dans l’ensemble des spécifications fonctionnelles. Ainsi en page 10, il est prévu que les mesures techniques de sécurisation puissent être mises en œuvre « via des fournisseurs de services (FAI, Opérateurs de télécoms, Opérateurs de sécurité, etc.)« , et pas simplement par des logiciels installés localement. En page 13, il est précisé que « si l’Application est opérée sous forme de service, à l’extérieur du réseau local privé, le titulaire de l’accès internet maîtrise à tout moment les paramètres de sa politique de sécurité et les informations protégées de son Application« . Restera à voir comment cette solution gérée par les FAI s’articule avec l’interdiction d’installer une solution de sécurisation « au cœur du réseau public« , certains fournisseurs d’accès comme Free estimant que le boîtier ADSL est une composante essentielle de leur réseau.

Ainsi le filtrage pourra être déporté directement dans les boîtiers de connexion à Internet. Le document dit d’ailleurs que « les actions possibles s’étendent sur toute la palette des protocoles (pair-à-pair, streaming, téléchargement direct, messagerie instantanée…, cloud computing) de l’internet », ce qui va bien au delà de ce que permet la loi pour la riposte graduée.

Par ailleurs en page 73, il est prévu la possibilité que les fournisseurs d’accès à Internet livrent des statistiques sur le volume d’échange des données, pour comparer avec les statistiques recueillies par les moyens de sécurisation installés par l’utilisateur. Ainsi, si l’utilisateur installe un logiciel labellisé sur un ordinateur et pirate avec un autre, la différence entre le volume de téléchargement déclaré par le logiciel et le volume déclaré par le FAI compromettra l’utilisateur.

Une journalisation très intrusive, optionnelle mais fortement conseillée

La vie privée est fortement mise à mal dans cette nouvelle version des fonctionnalités pertinentes. Contrairement au premier document Riguidel, celui-ci étend considérablement l’enregistrement des actions des utilisateurs dans un journal (la « journalisation »). Il prévoit en effet que « les URL visités et les noms des fichiers téléchargés en outrepassant la politique de sécurité, seront enregistrés dans le journal en clair ou dans le journal chiffré » (p .14). Certes, seul l’abonné détient ce journal, où les éléments sont inscrits en version « hashée », c’est-à-dire en principe indéchiffrable. Mais en page 22 , il est clairement indiqué en note de bas de page – c’est pourtant un élément crucial qui méritait meilleure place – que « ce hachage est réversible ; la fonction est connue du seul Éditeur, qui est à même de procéder au retour en clair à la demande d’un juge« . Lequel pourra le demander y compris dans des procédures hors Hadopi.

Seront ainsi enregistrées toutes les URL visitées par l’utilisateur et les fichiers qui appartiennent à une « liste noire » probablement établie sous le contrôle de l’Hadopi (le document n’est pas clair sur ce point). En page 30, le projet précise que ces listes noires pourront couvrir des noms de logiciels, des fichiers, des protocoles, des URL, des sites web interdits par décision de justice, des ports, des plages de ports, ou des adresses IP ! Bref, la liste est longue et l’intrusion manifeste.

Pour rassurer la populace, l’Hadopi prévient cependant que ce module de journalisation est optionnel (p. 20). Ouf. Sauf qu’il sera vivement conseillé de l’activer. Ainsi en page 74, il est précisé que les logiciels devront proposer différents profils de sécurisation, avec l’option de journalisation activée ou non, qui seront définis notamment « selon le degré de risques accepté par le responsable de l’abonnement« . Or l’infraction de négligence caractérisée visant ceux qui n’installent pas un moyen de sécurisation « avec diligence », le degré zéro de risque sera la règle, et la non journalisation l’exception. D’autant qu’il sera très bien vu de livrer ses journaux à la Commission de Protection des Droits (CPD) de l’Hadopi et/ou au juge en cas de poursuites, pour prouver sa bonne foi.

Le but est ainsi de faire accepter l’inacceptable par une illusion de libre arbitre, en fait annulée par la menace de poursuites judiciaires. Machiavélique à souhait.

Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com

Lionnel Lucas et 47 autres députés ont déposé leur proposition de loi !

Communiqué du Cri du Contribuable… Signez. Moi, c’est déjà fait.
FDF

.

*********************************************************************************************************************************************************************************************************

L’actualité de la dépense publique

Madame, Monsieur,

Comme je vous l’annonçais samedi 16 avril dernier, le député des Alpes-Maritimes Lionnel Luca, sollicité par des signataires de notre pétition « Pas de retraite en France sans y avoir travaillé ! », a déposé une proposition de loi tendant à réserver le versement de l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) de nationalité française ou ayant travaillé en France.

47 députés l’ont rejoint et ont co-signé sa proposition de loi (la liste de leurs noms est à consulter sur le site web de l’Assemblée nationale). Un succès qui doit beaucoup, bien sûr, à vos courriers auprès de vos députés respectifs.

Je tiens donc à vous remercier pour votre soutien. Pour l’instant, la proposition de loi n’est pas encore à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale, et c’est pourquoi nous devons continuer à agir pour forcer nos députés à la voter !

La pétition vient de passer les 90 000 signataires, ce qui nous rapproche chaque jour un peu plus du cap symbolique de 100 000 signatures. Pour l’atteindre, et être encore plus crédibles auprès des hommes politiques et des journalistes, je vous demande donc de transférer le présent courriel à tout votre carnet d’adresses, si vous ne l’avez pas déjà fait. Il suffit qu’un seul des contacts de chaque signataire signe la pétition pour que nous dépassions largement les 100 000 !

Je vous invite par ailleurs à regarder l’interview vidéo de l’économiste Pascal Salin que j’ai réalisée pour LeCri.fr (vidéo accessible en cliquant ici), en marge du séminaire du professeur Philippe Nemo sur la philosophie de l’impôt.

Bon visionnage et merci pour votre soutien.

Roman Bernard, rédacteur en chef du Cri du Contribuable


Au moins là, le message est clair…

Là, « ils » y vont un peu fort, les muzz. La haine dans toute sa splendeur (si on peut utiliser ce mot dans ce cas précis).

Réagissons avec au moins la même hargne…

FDF

.

Mort à la démocratie et expulsion des Belges qui s’opposent à la sharia en Belgique

Le message est plus que clair. Ecoutez la vidéo jointe dans la source et faites passer le message à ceux qui s’obstient à dire et à croire que l’islam est compatible avec la démocratie… et qu’il n’y a pas de stratégie de conquête pour les fous d’Allah !  

Que fait le Conseil Français du Culte musulman pour essayer de rassurer les Français qui pourraient croire que de la Belgique à la France il n’y a qu’un pas trop facile à franchir, puisque la France est le pays d’Europe où il y a le plus de musulmans ? 

Source et vidéo: http://christinetasin.over-blog.fr/article-mort-a-la-democratie-et-expulsion-des-belges-qui-s-opposent-a-la-sharia-en-belgique-72647965.html

Clichy-sous-Bois: non-lieu pour les deux policiers qui avaient tenté d’interpeller les deux « jeunes » morts électrocutés dans un tranformateur…

Enfin, il semblerait que l’acharnement dont sont victimes les deux policiers en question et par le fait, les forces de l’ordre en général depuis cette affaire en 2005, prenne fin. Mais les familles des « jeunes » décédés se pourvoient en cassation. Il fallait s’y attendre… La stigmatisation ne va pas s’arrêter là. J’ai peur en outre que cette décision de justice ne donne lieu à de nouveaux « débordements », comme on dit… Je vois d’ici là la famille « appeler au calme », etc, etc… Comme d’habitude, quoi. Et ça ne changera rien aux émeutes s’il y en a.

Dommage pour ces « jeunes »: ils ont payé le prix fort. Mais est-ce une raison pour faire abattre tant de haine sur les forces de l’ordre qui ne faisaient que leur travail: rétablir l’ordre.  Et c’est la faute à qui, si ces « jeunes » ont voulu se planquer dans un transformateur électrique, endroit des plus dangereux et qui l’est largement signalé ? Je ne pense pas que ce soient les policiers qui les aient poussés à l’intérieur. Faut arrêter la connerie, un jour. Et regarder les choses en face. La racaille veut faire sa loi? Nos autorités ont ordre de faire respecter la notre. C’est la République qui prime, en France; pas la racaille.

C’est fatiguant, à force…

FDF

.

Un non-lieu a été accordé aux deux policiers qui avaient « pris en chasse » Zyed et Bouna à Clichy-sous-Bois. Les familles des victimes vont se pourvoir en cassation.

Les réquisitions ont donc été suivies. La cour d’appel de Paris a accordé un non-lieu aux deux policiers renvoyés devant un tribunal dans l’enquête sur la mort de deux adolescents à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Zyed et Bouna étaient morts électrocutés dans un transformateur EDF où ils s’étaient réfugiés après une course-poursuite avec la police en 2005. Des émeutes avaient ensuite enflammé les banlieues parisiennes...

...Suite et source: http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/mort-de-zyed-et-bouna-non-lieu-pour-les-policiers_986845.html?xtor=EPR-583

Selon le Pentagone (via Wikileaks ), la grande mosquée de Lyon serait presentee comme un repaire d’al-Qaida…

S’il y en avait un seul que cette info n’étonnerait pas, ce serait moi… Bien sûr: quel non-musulman peut affirmer ce qui est prêché dans les mosquées de France???

FDF

.

WikiLeaks : la grande mosquée de Lyon présentée comme un repaire d’Al-Qaida…

Kamel Kabtane (D) et Philippe Barbarin, lors d’une cérémonie à la mémoire des moines de Tibhirine en mars dernier /Philippe Juste

Kamel Kabtane (D) et Philippe Barbarin, lors d’une cérémonie à la mémoire des moines de Tibhirine en mars dernier /Philippe Juste

L’information figure en toutes lettres dans une note secrète du Pentagone révélée par la dernière livraison de Wikileaks.

Destinée à aider les enquêteurs dans leur évaluation des suspects de terrorisme arrêtés notamment en Afghanistan mais aussi sur leur éventuelle appartenance à Al-Qaida, elle recense un certain nombre d’indicateurs susceptibles d’éveiller les soupçons. Sont ainsi considérés comme potentiellement dangereux les personnes entrées en Afghanistan après le 11-Septembre, celles portant au bras un modèle précis de montre de marque Casio (sorte de signe de ralliement) ou, encore, ceux qui ont été arrêtés en possession de postes de radio et de billets de 100 dollars.

Enfin, neuf mosquées sont dénombrées dont la fréquentation doit éveiller les soupçons puisque, toujours selon ce document, des membres importants d’Al-Qaida y auraient été formés ou recrutés. Cinq d’entre elles se trouvent dans des pays occidentaux et la grande mosquée de Lyon figure sur cette liste.

Interrogé hier, le recteur de la mosquée, Kamel Kabtane a aussitôt fait part de son indignation : « en 17 ans d’existence la mosquée n’a jamais fait l’objet d’une surveillance particulière et personne n’a été arrêté. Comment se fait-il que cette information que je considère comme malveillante et fantaisiste n’a jamais été prise en considération par les services français ? »

Source: http://www.leprogres.fr/

Lettre ouverte à Claude Guéant…

Reçu ce matin par mail… De la dynamite; à faire suivre, à mon avis.

Et dire que l’on nous considère et l’on nous catalogue comme racistes, à la moindre évocation des méfaits des adeptes illuminés de Mahomet…

FDF

********************************************************************************************************************************************************************************************************************

Marseille, le 26 avril 2011

                                               A Monsieur Claude Guéant   

                                          Ministre de l’Intérieur, de l’Outre Mer,

                                             Des collectivités territoriales et de

                                                          L’immigration

                Monsieur le Ministre,

« A l’occasion des réunions informelles sur la laïcité, j’ai l’honneur  de vous exposer les problèmes relatifs à lincompatibilité de l’islam avec les lois et la constitution de la République française.

La religion musulmane par son apologie du crime, son incitation à la guerre et à la haine affiche dans ses textes fondamentaux du  Coran , de la Sunna et de la vie de Mahomet, des provocations à la vengeance, au racisme anti-juif, provocations à la guerre pour cause de discrimination religieuse et sexuelle, au mensonge, à la pédophilie et à la conversion forcée.

Sa diffusion, son installation enregistrement d’associations musulmanes, construction de mosquées constituent une infraction à la loi du 29 juillet 1881 article 23, 24, et suivants qui prévoient et répriment l’enseignement de la violence, de la haine sans suivi d’effet aux personnes et aux biens suivant leur sexe et leur appartenance à une religion.

La complicité à sa diffusion par les élus et membres du Gouvernement tombe de plus sous les coups des articles du Code Pénal qui prévoient et répriment

l’atteinte à la Sureté de l’Etat, aux intérêts fondamentaux de la Nation Française,

 mise en danger d’autrui art.411-2,

 intelligence avec une puissance ou organisation étrangère hostile art. 411-4,

 complot contre la République 412-1.

En effet, la théocratie de la religion musulmane que nous pouvons qualifier de criminelle se compose de trois étages.

1)      La Sunna, les actes délictueux de Mahomet qui constituent l’éthique, le modèle sacré à imiter décrits en détail dans sa biographie officielle (Sira ll 58-60. Ordre de Mahomet « Tout juif qui vous tombe dans les mains, tuez-le.)

2)      Le Coran, livre sacré, la Constitution musulmane, décrété par l’éthique islamique comme immuable, inchangeable, inscrit depuis toujours sur la Table gardée du ciel : (Sourate 47 verset 4 à 8 : Quand vous rencontrez des incroyants, frappez leur la nuque jusqu’à les abattre et liez-les bien fort.) 

3)      La Sharia, le droit musulman, fiqh  en arabe, (article untel : apostasie peine de mort.)

Ces étages sont reliés et renvoient le même écho.

 Ce que le musulman lit dans le Coran 2) il en trouve l’exemple illustré par le Prophète dans la Sunna 1) et il découvre la réglementation dans les traités de droit musulman. 3).

Tous ces textes fondateurs ont finalement acquis un statut anhistorique d’éternité selon lequel ils sont considérés comme valables pour tous les temps et pour tous lieux.

Nous vous demandons, Monsieur le Ministre de bien vouloir réfléchir à la dangerosité que représente une politique laxiste à l’égard de l’islam en France ainsi que toute

 

 

modification de la loi de 1905 qui faciliteraient son infiltration frauduleuse dans la société française.

Les musulmans d’où qu’ils viennent sont gérés par le Coran, recueil de textes archaïques et violents du 7ème siècle qui est leur Constitution sacrée, immuable et qui s’impose à eux avant toute loi, notamment en France les lois de la République.

C’est pourquoi, afin de mettre un terme aux nuisances extrêmes de la machinerie de guerre musulmane nous souhaitons l’interdiction de toute nouvelle construction de mosquées et notamment celle en projet à Marseille sur le terrain de l’abattoir.

Nous considérons qu’il serait opportun de déclarer l’islam  en France personna non grata et la dissolution de l’organisme « Islam de France ».

Nous sommes actuellement en guerre contre non pas un pays en Afghanistan, ni même contre une tribu mais contre un régime, un statut inhumain, celui de l’islam qui est capable d’envoyer des fanatiques, kamikazes à l’autre bout du monde pour accomplir des meurtres en série.

C’est le cas des wahhabites expédiés par l’Arabie Saoudite pour coloniser ce pays en chassant une autre tribu musulmane, celle de Karzaï dans la guerre éternelle qu’initie l’islam dans son djihad, guerre de voyou, pour s’emparer du pouvoir comme  butin.

Hervé Ghesquière et Stéphane Taponnier, et les autres cinq otages français sont victimes du rapt musulman enseigné dans la Sunna et le Coran.

Le prétendu prophète, Mahomet est en fait un voyou de grand banditisme dont les crimes sont explicités dans le livre de Wahib Atallah, sa biographie officielle.

L’islam  dans  ces actes théologiques qui sont dans notre éthique du haut banditisme est donc un culte du crime organisé.

Il n’est donc pas question si la loi et la logique étaient respectées de bâtir des lieux d’un tel culte pour une  pareille théocratie.

Nous sommes des électeurs de sensibilité de droite qui avons voté pour  Nicolas Sarkozy en 2007 lors des élections présidentielles.

L’orientation actuelle prise par le gouvernement en faveur de l’islam, notre ennemi héréditaire à travers les siècles ne nous invite pas pour l’instant à le renouveler aux prochaines échéances.

Nous terminons la présente par de courtes citations extraites de la biographie officielle du prophète Mahomet ainsi que des versets du Coran qui sont éloquentes quant au contenu provocateur du crime organisé communautaire coranique.

Nous vous prions, Monsieur le Ministre, d’agréer nos respectueuses salutations républicaines.

.

Retour du Prophète à Médine et sort des prisonniers (Sira 1 643 – 646).

De quoi nous félicitez-vous ? dirent les combattants à ceux qui les congratulaient. Nous n’avons rencontré que des vieillards sans cheveux, prêts à être immolés : nous les avons égorgés.

Neveu, lui dit le Prophète avec un sourire, c’étaient des chefs et des notables de la Mecque.

Le prophète ordonna de tuer Uqba qui lui demanda avant de mourir :

Mahomet qui va nourrir mes petits enfants ?

Le feu, répondit-il Ali lui trancha la tête.

 

 

 

 

 

 

 

 

L’exécution de Ka’b ibn Al-Achraf (Sira II 51 – 58) :

Le poète juif à la lecture des Quraych tués par les hommes de Mahomet à Badr, composa des poèmes indignés et exhorta les gens de la Mecque contre lui. Mahomet envoya des hommes pour le tuer qui, à la suite d’un guet-apens le poignardèrent à mort.

 

Exécution des Banu Quravdha (Sira lI 58-60)

Le prophète recommanda à ses compagnons « Tout juif qui vous tombe sous la main, tuez le » que l’on retrouve dans le Coran Sourate V verset 33 extrait « ils seront tués ou crucifiés ou bien leur main droite et leur pied gauche seront coupés ».

 

Le trésor des Banu Nadir (Sira II 336 337)

Le mari de Cafiyya détenait le trésor. Sommé par le Prophète d’en révéler la cachette, il fut torturé par les musulmans puis eut la tête tranchée quand une partie fut découverte.

 

Les Banu Quravdha se rendent au jugement du prophète (Sira Il 239 – 240).

« Celui-ci décréta que les hommes seront tués, leurs biens répartis entre les musulmans et que les femmes et enfants seront bannis » confirmé par le Coran sourate 47 verset 3 ext: « lorsque vous rencontrerez des incrédules, frappez les à la nuque jusqu’à ce que vous les ayez abattus ».

1.es Banu Quraydha sont égorgés (Sira ll 240 – 241)

Le prophète ordonna de faire descendre de leurs fortins les Banu Quraydha et de les enfermer. Ils étaient 600 -700. Après les avoirs disposés au bord d’un immense fossé creusé à cet effet le Prophète ne cessa de les égorger jusqu’à leur extermination totale confirmé par le Coran; sourate 7 verset 78 « le cataclysme fondit sur eux et le matin suivant ils gisaient dans leurs demeures ».

L’exécution de Huvavv (Sira II 241)

On le fit venir devant le Prophète les mains ligotées, tailladé de toutes parts. « Je ne regrette absolument pas d’avoir été ton ennemi.dit il » Puis il s’assit et le Prophète lui trancha la tête.

Bannissement des juifs de Khaybar. sous le calife Omar (Sira II 356 – 358)

« En effet le Prophète avait dit qu’il ne pouvait y avoir qu’une seule religion en Arabie sourate 33 verset 27 : « il vous a donné en héritage leur pays, leurs habitations, leurs biens et une terre que vos pieds n’ont jamais foulés ».

En résumé les actes de Mahomet décrits par ses extraits biographiques sont selon notre code pénal qualifiés de vol, racket, rapt,  pillage, attaque à main armée avec association, meurtres en série, assassinat d’opposants, mise en esclavage, trafic d’esclaves.

Les actes que sa biographie officielle nous révèle sont pourtant des exemples à imiter valables pour toute la communauté musulmane.

Elles le sont par définition puisqu’il est le prophète de tous les musulmans. Ses expéditions que se déroulent à partir de Médine, de 622 après l’hégire jusqu’à sa mort en 632 constituent sa besogne habituelle  durant ces dix ans de carnages.

Elles forment donc un véritable contrat social, une charte à laquelle nul musulman ne peut échapper, ni renier.

Or ses actions assassines qui définissent la mentalité de la communauté musulmane sont en opposition totale avec notre civilisation des droits de l’homme en Occident tels qu’ils sont définis dans sa Charte et incompatible avec notre droit du Code pénal.

Le Coran

Le sort réservé et promis dans le « Saint Coran » aux non-musulmans.

Sourate 20 verset 16 : Ils auront un nuage de feu sur eux et sous eux

Sourate 33 verset 64 : Allah maudit les incroyants, il leur a préparé un brasier

Sourate 55 verset 35 : On vous lancera du feu et du bronze en fusion et vous serez sans recours

Sur l’exclusion des non-musulmans par les musulmans dans le cadre de l’intolérance communautaire :

Sourate 5 verset 56 : Ô croyants  Ne prenez pas pour amis les juifs et les chrétiens …

Appels au meurtre et au combat

Sourate 2 verset 191 : Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassez : l’association est plus grave que le meurtre.

Sourate 2 verset 193 : Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes.

Sourate 8 verset 7 : Allah cependant a voulu prouver la vérité de ses paroles, et exterminer jusqu’au dernier des infidèles.

Sourate 9 verset 5 : Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres partout où vous les trouverez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade.

Blang-sein d’Allah qui assure l’immunité des meurtres, sanctifiés, exécutés en son nom qui fait le musulman le bras armé d’Allah

Sourate 8 verset 17 : Vous ne les avez pas tués, c’est Allah qui les a tué

Menaces pour ceux qui refuseraient d’exécuter les meurtres rituels musulmans

Sourate 2 verset 216 : Vous devez combattre, même si c’est quelque chose qui vous déplait

Sourate 9 verset 39 :   Si vous ne vous lancez pas au combat, Il vous châtiera d’un châtiment douloureux et vous remplacera par un autre peuple….

On comprend maintenant pourquoi toutes les tentatives du « vivre ensemble » d’assimilation a lamentablement échoué créant des zones de non-droit, de violences, viande Hallal partout rendant la vie des habitants un enfer dans les cités où l’immigration musulmane est  forte.

Le « respect » détourné de sa signification première veut dire en fait le respect du vaincu dû au vainqueur, la non-intervention  à la pénétration en profondeur des mœurs et coutumes barbares mahométanes qui annulent et remplacent progressivement notre civilisation judéo-chrétienne contenue dans notre Code Pénal , nos lois et notre Constitution Française. »

Immigration: la France importe des Bac-5 et exporte des Bac+5…

Vous avez dit « régression »??? Quelle « régression »??? La France est bientôt un pays « émergeant ». Si si.

FDF

.

Immigration: Illustration du déni des faits

S’il est un domaine où se lit avec le plus de clarté le gouffre qui sépare les élites du peuple c’est celui de l’immigration. Les dirigeants et la plupart des médias persistent à ne vouloir aborder ce sujet qu’en termes glacés (financement des retraites, baisse du coût du travail, frein au vieillissement démographique, etc), tandis que l’opinion vit de plus en plus ce phénomène d’un peuplement nouveau comme une  atteinte progressive à la cohésion sociale et nationale. « Pourquoi l’Etat poursuit-il toujours sa politique immigrationniste quand il reste impuissant à résoudre les problèmes d’insertion et d’intégration qui constituent pourtant l’urgence absolue de la France ? », questionne Malika Sorel dans son dernier livre que je vous recommande (Immigration, intégration, le langage de vérité, Editions Mille et une nuits). L’auteur, française originaire d’Algérie, y décortique les mécanismes de dissimulation de la réalité, du mensonge et de la manipulation des foules qui ont conduit à la « robotisation de la réflexion politique » et à l’abus de confiance des Français. Le discours médiatique de ces dernier jours est la parfaite illustration de sa démonstration sur le déni des faits…

Suite et source: http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2011/04/illustrations-de-la.html

Sos Racisme et Skyrock : une relation incestueuse…

Un billet des plus intéressants…

FDF

.

Skyrock et Sos Racisme : le recyclage des « anciens potes»

La station de radio Skyrock, spécialisée dans le « hip-hop« , était en ébullition depuis une dizaine de jours. L’objet de cette agitation : le départ du président de la radio, Pierre Bellanger (photo), (dont le salaire annuel s’élève à 620 000 euros annuels), voulu par le fonds de pension et actionnaire majoritaire, « Axa Private Equity » . Après 10 jours de mobilisation de la part des « jeunes auditeurs« , les animateurs et les rappeurs, les 2 parties ont trouvé un accord économique. Le président Pierre Bellanger ,qui bénéficie d’un fort soutien des élites politiques de ce pays, a réussi à faire intervenir le Crédit agricole pour lui venir en secours. Le Crédit agricole a ainsi acquis 30 % du groupe. Une part qui sera apportée, avec les 30 % encore détenus par Pierre Bellanger, à un holding commun. Ce dernier sera détenu à 51 % par Pierre Bellanger et à 49 % par Crédit agricole.

Un important réseau politique

Cette mobilisation autour du sulfureux Pierre Bellanger, condamné en appel en 2010 à 3 ans de prison avec sursis et 50.000 euros d’amende pour avoir « favorisé la corruption»  de Laetitia, jeune fille âgée de 17 ans au moment des faits, « en l’initiant à diverses formes de sexualité, notamment de groupe, homosexuelle ou sado-masochiste, y compris avec la participation de sa sœur aînée« , a permis de découvrir ses très nombreux relais politiques dans les plus hautes sphères du pouvoir.  Tour à tour,  Benoît Hamon, Jack Lang, Jean-Luc Melenchon, François Hollande, Rama Yade, Rachida Dati, Frederic Mitterrand, Christine Boutin, Laurent Wauquiez et Xavier Bertrand sont venus lui apporter leur soutien  !

Un « média utile»  pour Nicolas Sarkozy

Selon le magazine Marianne, trois jours après l’annonce de son éviction, Pierre Bellanger a téléphoné à Xavier Musca, le secrétaire général de l’Elysée, et à Franck Louvrier, porte-parole de Nicolas Sarkozy, pour s’assurer de leur soutien. « Pierre connaît le président depuis très longtemps. Sa première radio, la Voix du Lézard (qui deviendra Skyrock en 1986), était installée à Neuilly, explique le conseiller en communication du président. On lui a dit qu’on allait l’aider à trouver une solution, parce que Skyrock est un média utile« .

Dès le début du conflit entre Pierre Bellanger et le fonds d’investissement, Sos Racisme à « exprimé sa plus vive inquiétude« . En effet, Pierre Bellanger, fondateur de la radio, « s’est constamment attaché à développer une radio en phase avec une part substantielle de la jeunesse de ce pays, en faisant de cette radio un espace unique d’expression d’une culture urbaine trop souvent caricaturée et marginalisée ainsi qu’un espace de dialogue d’une jeunesse aisément considérée comme un danger à la stabilité de la société« . Pour les « potes»  de Pierre Bellanger, ce « débarquement n’augure rien de bon quant à la capacité de cette radio à tout simplement continuer à exister»  et montre « également peut-être le signe d’une volonté, en une morale douteuse et réactionnaire, de vouloir priver une partie de la jeunesse d’un de ses canaux favoris d’expression» .

Et le fait qu’on retrouve de nombreux cadres de Sos Racisme à Skyrock n’est sûrement pas étranger à cette prise de position. Depuis 2001, le directeur des relations institutionnelles de la radio n’est autre que Malek Boutih, ancien secrétaire général de Sos Racisme. Quant au poste de responsable de la communication de Skyrock, il est régulièrement trusté par les anciens potes de Sos Racisme, notamment Mamadou Gaye et David Roizen.

Pour ces anciens de Sos Racisme, le fait que cette station se fasse le relais de nombreux propos et chansons s’attaquant à la France n’a évidemment jamais posé le moindre problème….

Planète Rap spécial « Sniper», auteur de la fameuse chanson « La France» :
les vidéos sont sur http://fr.novopress.info/83548/skyrock-et-sos-racisme-le-recyclage-des-%c2%ab-anciens-potes%c2%bb/

Source: Novopres le 25 avril 2011

Voile intégral: ne pas l’ôter rien que pour faire ch…

Et encore une délicieuse provocation de ces islamistes qui même dans le pays qui les accueille, ne veulent pas se soumettre à la loi. En revanche, la leur, de loi, la fameuse charia, ils font semblant d’y obéir… Semblant, seulement… Elle n’est appliquée QUE dans leur contrée d’origine et à l’encontre des malheureux non-musulmans qui y vivent… Des vrais malades… Dans le cas qui nous intéresse, la voilée en infraction est comme par hasard une « convertie »… Bizarre, non?

Elle a renié son pays et se permet maintenant de cracher dessus. Ecoeurant…

FDF

.

« La loi ne me fera pas enlever ma tenue »

La jeune convertie, verbalisée la semaine dernière, n'entend pas renoncer au port du voile intégral./Photo DDM, Thierry Bordas.
La jeune convertie, verbalisée la semaine dernière, n’entend pas renoncer au port du voile intégral./Photo DDM, Thierry Bordas.

« Six jours après sa verbalisation pour avoir enfreint la loi interdisant le port du voile intégral dans la rue, la jeune convertie de 18 ans s’estime victime d’une « injustice. »

C’est une silhouette, menue, entièrement sombre. Derrière le niqab, cette tenue vestimentaire qui dissimule également son visage, s’extirpe la voix claire et déterminée d’une jeune femme de 18 ans. On l’appellera Sophie (1). Le 20 avril, cette enseignante du collège musulman Alif, aux Pradettes, à Toulouse, a été verbalisée par la police pour avoir enfreint la loi interdisant le port du voile intégral dans les lieux publics. Elle se trouvait en compagnie d’un groupe d’élèves sur un terrain de sport (FDF: lieu public…).

Hier, dans les locaux d’Alif, cette jeune Européenne, originaire de Saint-Gaudens, convertie à la religion musulmane depuis un an, a répondu à nos questions.

Que s’est-il passé mercredi 20 avril ?

J’étais au stade avec les enfants de l’école. Je m’occupe d’eux pour les activités sportives tous les mercredis. J’étais entièrement voilée, le portais le niqab. Un entraîneur m’a dit qu’il fallait que je parte. Avec les enfants, on a rejoint un terrain plus petit. Le gardien m’a ensuite dit que je n’avais rien à faire ici et qu’en plus je n’avais pas le droit de porter cette tenue. J’ai ramené les enfants à l’école et la police est arrivée.

Vous avez contesté ?

Non. Les policiers ont voulu fouiller mon sac mais je n’étais pas d’accord. Ils ont relevé mon identité et m’ont verbalisée.

Pourquoi sortir entièrement voilée alors que c’est désormais interdit ?

Pour moi cette loi est injuste. Elle stigmatise les gens comme moi. Le niqab est également porté par d’autres personnes non musulmanes. La loi ne me fera pas changer de comportement.

Vous préférez rester hors la loi plutôt que de renoncer au voile intégral ?

Oui. Je veux rester fidèle à mes convictions. Je ne suis pas une criminelle. Cette tenue vestimentaire fait partie de mes croyances. Je veux vivre ma foi pleinement. Quand vous pratiquez une religion qui vous rend heureuse vous faites en sorte de donner le meilleur. Je continue ma vie, je fais mes courses, je me promène dans les parcs publics, à Bagatelle où j’habite.

Mais vous pouvez choquer ?

Il n’y a rien de choquant à tout cela. C’est une question d’éducation. Le voile intégral permet de ne pas susciter la convoitise des hommes. J’ai des yeux et un regard qui peuvent attirer.

Pour quelles raisons vous êtes vous convertie ?

À la fin de l’adolescence, j’ai fait une dépression après l’obtention d’un BEP dans la vente. Je ressentais un mal-être profond. J’étais pratiquante d’aucune religion. Dans mon entourage, il y avait des musulmanes. J’ai fait des recherches, j’ai discuté avec elles et je me suis convertie. Mes parents l’ont très mal vécu au départ. Mais je suis partie de la maison et je me suis mariée. La religion a été un réconfort.

Comment voyez-vous l’avenir ?

Le voile intégral cristallise des tensions. J’en ai conscience. Si je pouvais partir dans un pays qui respecte mes convictions religieuses et ma tenue je le ferai. »*

(1) prénom d’emprunt.

Source: http://www.ladepeche.fr/

* Eh bien, personne ne te retient, ma chère « Sophie »… Il y a plein de pays d’Orient qui pratiquent la lapidation, la défiguration au vitriol, l’amputation, la pendaison, le viol par punition, etc… Bref, la charia, quoi. Enfin, la pratique de l’islam… Ton barbu ne t’a pas expliqué tout ça, encore?

FDF

Education: la souffrance des professeurs.

Ceci va en aider un bon nombre; c’est certain…

FDF

.

Ce site est entièrement dédié à la souffrance des professeurs. Il est réalisé par SOS Éducation. L’association a mené plusieurs campagnes pour en finir avec la violence à l’école. Très impliquée sur le terrain, elle a reçu des centaines de témoignages de professeur, racontant à vif ce qui se passe dans leur établissement : insultes, jet de chaise, armoire sabotée, parpaing jeté en pleine figure esquivé, etc. Les groupes de travail organisés depuis plus d’un an à l’association nous ont convaincus de la nécessité de faire connaître cette souffrance et de la porter jusqu’aux décideurs publics

Accueil ici: http://souffrancedesprofs.com/