Francaisdefrance's Blog

20/04/2011

Le MRAP mord la main de celui qui le nourrit…

Epaulé en cela par SOS Racisme…

Claude Guéant n’a fait en outre que dire des vérités. A des fins électoralistes, certes, mais bon. C’est le pitoyable principe de ces deux associations minables qui me heurte…

Retour de bâton… Et pourtant, il faut savoir que le MRAP est gorgé de subventions, au niveau national (plus maintenant, paraît-il…), et, selon les réalités locales, au niveau régional ou départemental… Pour SOS Racisme, c’est pareil.

Il faudra un jour (je me répète…) que quelqu’un fasse comprendre à ces deux associations spécialisées dans le racisme anti-blancs que les musulmans ne sont pas une race…

FDF

.

Islam/Immigration : Guéant poursuivi par SOS Racisme

Claude Guéant récolte une seconde plainte pour « incitation à la discrimination raciale ». SOS Racisme a décidé de saisir la Cour de justice pour les propos du ministre de l’Intérieur sur les musulmans et l’immigration.

Claude Guéant avait déjà été poursuivi par le Mrap et l'association "SOS soutien ô sans-papiers"

Claude Guéant avait déjà été poursuivi par le Mrap et l’association « SOS soutien ô sans-papiers » SIPA

SOS Racisme a annoncé mercredi avoir saisi la Cour de justice, pour la série de propos polémiques du ministre de l’Intérieur sur l’Islam et l’immigration. La Cour, seule institution habilitée à juger un ministre pour des infractions commises dans l’exercice de ses fonctions, devra dire si les sorties de Guéant relèvent bien de l’incitation à la discrimination raciale.

Pour SOS Racisme, la messe est dite. Les sorties du locataire de la place Beauvau s’inscrivent dans un discours récurrent « fondé pour l’essentiel sur la xénophobie et la discrimination », estime t-elle sur son site internet. L’association n’a pas digéré les propos du ministre tenus à Nantes le 4 avril : « En 1905, il y avait très peu de musulmans en France, aujourd’hui il y en a entre 5 et 6 millions. L’accroissement du nombre de fidèles et un certain nombre de comportements posent problème »…

Suite et source: http://tinyurl.com/5tb53dg

Petit rappel au sujet des « artistes »…

Et voilà pourquoi les « sous-merdes » rappeurs continuent à cracher impunément sur la France… Ce sont des artistes… J’ai envie de vomir, soudainement…

Merci à celui qui m’a fait parvenir ces infos.

FDF

.

Pourquoi les « autorités » ne réagissent-elles pas face aux insultes contre la France proférées par certains rappeurs, dont les « oeuvres » sont en vente partout?
Voici la réponse du ministre  « (ir)responsable » de l’époque (M.A.M.)  que révèle la pièce jointe: ignominie
« Il s’agit d’oeuvres de fiction se réclamant d’un caractère artistique »!
La preuve officielle ici:
Donc, laissons faire ces « artistes »…

Le disque européen de stationnement est désormais applicable en France.

Ou comment se sanctionner soi-même…
FDF
.

A quoi sert-il ?

Le disque européen de stationnement est un moyen de favoriser la rotation des véhicules sur voirie en limitant la durée autorisée. Le stationnement reste gratuit.

Pourquoi parle-t-on de disque européen ?

Ce dispositif existe déjà dans d’autres pays d’Europe, d’où son nom. C’est une variante du disque « zone bleue » connu de tous les automobilistes.

Quel est l’intérêt de cet outil ?

Comme il se situe dans la lignée du disque « zone bleue », il bénéficie des mêmes avantages : outil adéquat pour assurer la rotation des véhicules, bonne acceptabilité sociale, absence d’investissements lourds pour la collectivité. Ce nouvel outil est plus souple car les tranches horaires prédéfinies de 1 h30 sont remplacées par une graduation en dizaine de minutes. Ainsi, chaque collectivité pourra réglementer plus finement le temps maximal de stationnement qu’elle autorise en fonction de ses besoins tandis que le disque « zone bleue » imposait une amplitude standard.

Quelles précautions s’imposent ?

Il est nécessaire de rappeler que comme tout dispositif de régulation du stationnement sur voirie, un contrôle effectif est nécessaire pour s’assurer du respect de la règlementation par les usagers et donc une bonne rotation. Faute de surveillance c’est la règle du « premier arrivé, premier servi  » qui s’appliquera, et l’on en connaît les effets pervers.

Comment se présente le disque européen ?

Il ressemble au disque « zone bleue ». Ses dimensions, son assemblage, les mentions autorisées sont strictement définis. Par contre, à la différence du disque « zone bleue », il présente 2 différences :

  • il ne comporte qu’une seule fenêtre dans laquelle l’automobiliste mentionne son heure d’arrivée
  • la graduation horaire indique les heures, demi-heures et dizaines de minutes.

Y-a-t-il une période transitoire pour l’application du disque européen ?

Oui, le dispositif antérieur zone bleue peut continuer à s’appliquer jusqu’au 31.12.2011.

Disques-de-stationnement.eu vous propose trois modèles distincts pour mieux répondre à vos besoins.

Pour plus de détails sur l’arrêté ayant servi à instituer le nouveau modèle, il vous suffit de cliquer ici

Gentilles, les assocs « bobo ». Mais bon, un « sans-papiers » reste un hors la loi.

Définition du « sans-papiers »: étranger en situation irrégulière (parfois surnommé « sans-papiers » ou « clandestin ») est un statut juridique, qualifiant la situation d’un étranger présent sur le territoire national d’un Etat, tout en étant dépourvu de titre de séjour en règle. Donc, hors la loi. Voir: http://fr.wikipedia.org/wiki/Sans-papiers

Maintenant, lisez l’article ci-dessous. La France est une terre d’accueil, certes, mais pas la poubelle du monde… Tout faux, les assocs « bobo »… Les citoyens Français ont déjà assez de mal à s’en sortir.

Un conseil aux membres de toutes ces associations « pro-clandestins »: hébergez en un ou plusieurs chez vous. Votre « militantisme » n’en sera que plus exemplaire…

FDF

.

Angolais expulsé: des parents d’élèves prêts à occuper de nouveau une école…


Des parents d’élèves, qui ont occupé une école maternelle lyonnaise une bonne partie de la nuit de mardi à mercredi pour protester contre l’expulsion d’un père de famille angolais, s’apprêtaient à recommencer mercredi soir si la situation ne changeait pas.

« Si rien n’a changé, nous retournerons dormir dans l’école, en s’organisant mieux pour tenir toute la nuit » a expliqué à l’AFP un parent d’élève, Julien Delavernhe, resté jusqu’en milieu de nuit à l’école avec sa compagne et leurs trois enfants.

La préfecture n’envisage pas de réexamen de sa situation, assurant que l’homme, père de deux enfants dont une est scolarisée en France, a aussi une famille en Angola et qu’il a épuisé tous les recours sans obtenir le statut de réfugié.

Des parents d’élèves avaient occupé l’école maternelle Gilbert-Dru, dans le 7e arrondissement de Lyon, dès mardi après-midi, pour soutenir Guilherme Hauka Azanga, 37 ans, interpellé jeudi dernier sous les yeux de ses enfants et en instance d’expulsion.

M. Hauka Azanga, en France depuis huit ans et marié à une Congolaise en situation régulière, avait fait l’objet d’une reconduite à la frontière et purgé deux mois de prison ferme pour refus d’embarquer. Il avait été conduit directement à l’aéroport à sa sortie de prison, le 18 mars.

Selon son avocat, il s’était alors enduit de matières fécales et avait refusé de se nettoyer. Mis de force dans l’avion, il avait dû être ramené en France après une escale à Francfort, le pilote ayant alors refusé de repartir.

Il avait été libéré le 20 mars après une décision du juge des libertés et de la détention (JLD) lui accordant sept jours pour quitter le territoire, mais cette décision a été annulée en appel, et il avait été à nouveau arrêté et transféré en centre de rétention.

Une « chaîne de solidarité » était prévue mercredi à 18H00 sur la place des Terreaux, dans le centre de Lyon.

Plusieurs centaines de personnes avaient manifesté samedi dernier à Lyon, à l’appel du Réseau éducation sans frontière (RESF), pour protester contre son expulsion.

Source: lepoint.fr

Incohérence absolue au sujet des clandestins de Lampedusa…

Pillé chez Pierre-Louis Hikoum…

FDF

.

Immigration : l’incohérence française

Dans un article publié sur Le Choc du Mois, Xavier Eman nous interpelle sur la différence de traitement qui existe entre les différents immigrés clandestins dont ceux, particulièrement médiatique qui viennent de Xavier Eman . Il écrit ceci :

» Une l’analyse un tant soit peu dépassionnée fait rapidement apparaître le triste constat suivant : égoïsme national (de circonstance), politique à courte vue, déclarations démagogiques, stratégies électoralistes et incohérence générale prévalent de la même façon des deux côtés des alpes.

Côté français, c’est surtout l’incohérence absolue qui domine de façon tout particulièrement éclatante le psychodrame de Lampedusa.

Tout d’abord, on aimerait bien que Messieurs Sarkozy et Guéant nous expliquent en quoi les 25 000 clandestins de Lampedusa sont un problème plus urgent et plus dramatique que les 200 000 autres clandestins qui arrivent tout au long de l’année dans notre beau pays par d’autre voies d’immigration…

Suite et source: http://tinyurl.com/3t85lgw

Arrêtez de nous imposer votre idéologie et nous laisserons en paix.

Encore des plaintes, encore des lamentations, encore de la stigmatisation… Vous n’en n’avez pas marre « frères » musulmans? Est-ce qu’on fait un foin pareil chaque fois que vous pratiquez la christianophobie (églises brûlées, chrétiens assassinés, cimetières profanés, etc…) de la façon le plus violente qui soit sur vos terres??? Alors: balayez devant votre porte…

FDF

.

L’islamophobie se propage et se banalise…

islamophobia L’islamophobie se propage et se banalise

« La journée est grise, ce matin nous vous parlions d’une mosquée vandalisée en Belgique. Cette après-midi, nous avons pris connaissance d’un nouvel acte islamophobe, cette fois ci contre une personne.

Ce week-end une femme musulmane voilée s’est faite agresser dans un zoo lors d’une visite en famille. Deux hommes et une femme ont violemment arraché son niqab puis l’ont plaqué contre un grillage. La victime témoigne sur le site Al-Kanz – agression islamophobe. Un extrait :

Le tapage médiatique au sujet du niqab a été intense, alimentée par les nombreuses interventions pathétiques de nos politiques sur le sujet. Aujourd’hui, les gens se sentent plus forts, ils s’octroient le droit de faire justice eux mêmes, se sentent légitimes dans leur action. Pour eux nous ne sommes même plus des êtres humains. Nous ressemblons plus à du gibier qu’ils ont le droit de chasser.

Une conséquence de la loi contre le Niqab ? le résultat de la politique française ? les bienfaits de la laïcité ? »

Source: http://tinyurl.com/6yz6fco

Horreur! Malheur ! Tête de porc dans une mosquée belge !

Eh ben, on n’a pas fini d’en entendre parler. Ca a déjà commencé, d’ailleurs.

Qu’est-ce que ça va être quand des tonnes de lisier vont être déversés sur des terrains prévus pour construire des mosquées, comme l’ont envisagé certaines associations « Résistantes »… Ca va stigmatiser grave… Ca va chialer, ça va « condamner », ça va porter plainte, ça va encore nous pourrir la vie, en fait.  Peut-être un jour, vont ils comprendre que l’islamisation de l’Occident ne se passera pas sans heurts. Le malheur est que tant que des associations dhimmies les soutiendront… Celles-là, aussi, il leur faudra rendre des comptes… Comme le MRAX, tiens; à qui il faudra faire comprendre que entre « discours populiste » et résistance à l’islamisation rampante, il y a un énorme fossé. Mais:


FDF

.

Des inconnus ont déposé dans une mosquée de Charleroi, dans le sud de la Belgique, une tête de porc assortie de l’inscription « Ici repose Mahomet », ont annoncé aujourd’hui les autorités locales.

Les faits se sont déroulés la nuit dernière dans une mosquée de Lodelinsart, un quartier situé dans le nord de la plus grande ville de Wallonie, a précisé l’agence de presse Belga, citant le bourgmestre (maire) de Charleroi, Jean-Jacques Viseur.

Celui-ci devait rencontrer les représentants de la communauté musulmane de la ville dans l’après-midi et la police a ouvert une enquête, selon la même source.

Le Mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie (Mrax) a immédiatement condamné « avec la plus grande fermeté » cet « acte grave ». « Cet acte, d’une grande violence symbolique envers la population musulmane, est susceptible de libérer la parole raciste », a déclaré le président du MRAX, Placide Kalisa. « Cet acte survient dans un contexte général où le discours populiste a le vent en poupe », a-t-il ajouté.

Source: http://www.lefigaro.fr/

Ce que tout le monde pense tout bas…

Pillé chez La Ligue de Défense Française…

Excellent!

FDF

.

Lire: http://tinyurl.com/35xvuju

Le coran autorise de violer sa femme… Belle « religion »…

Et concernant les « tournantes », dans les « cités défavorisées », il n’en parle pas, le coran?

FDF

.

En vertu d’un verset célèbre du coran :

« Vos femmes sont pour vous un champ de labour : allez à votre champ, comme vous le voudrez ». (coran 2:223)

Si elles désobéissent, l’homme a le droit de la frapper en toute légitimité.

sourate 4:34. Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !

C’est ainsi que dans les rues d’Alger les hommes frappent leur femme sans que la police interviennent ; De manière générale, « violer sa femme » ou « frapper sa femme » est une tradition islamique bien intégré dans les pays musulmans, cela n’est pas puni par la charia

Selon la charia [loi islamique], frapper sa femme n’est pas un péché [car ordre d’Allah], en revanche ne pas la frapper en est un.

La vie du prophete crédite ces versets

Muslim (4:2127) – Mahomet frappa sa femme Aïcha, dans la poitrine un soir où elle avait quitté la maison sans sa permission. Aïcha raconte, « Il me frappa à la poitrine ce qui me causa une grande douleur ». texte complet ici :
http://www.usc.edu/schools/college/crcc … 4.smt.htmlBukhari (72:715) – Une femme vint voir Mahomet et le supplia d’ordonner à son mari d’arrêter de la battre. Sa peau était tellement meurtrie sous l’impact des coups qu’elle était décrite comme étant plus verte que le voile vert qu’elle portait. Mahomet ne réprima pas le mari, mais ordonna à la femme de retourner voir son mari et de se soumettre à ses désirs sexuels.
.

Islamisation de la France: qui l’aurait cru, il y a quelques décennies,

Lu dans la presse : Neutralité laïque ou racines chrétiennes ?

 


Fallait-il, ou pas, organiser au sein de l’UMP, à l’instigation de Nicolas Sarkozy, un débat sur la laïcité et la place de l’islam ? A priori, la question n’aurait pas dû se poser : pourquoi un parti politique, quel qu’il soit, s’interdirait-il de débattre d’un quelconque sujet de société ?

Si la querelle a été si vive, c’est précisément parce qu’il ne s’agissait pas d’un sujet quelconque : derrière la laïcité, ce dont il s’agissait de débattre, c’était de l’islam et de sa place dans la société française. Or l’implantation de la religion musulmane en France métropolitaine est une conséquence de l’immigration de peuplement et du regroupement familial légalisé en 1976 par Valéry Giscard d’Estaing et son premier ministre JacquesChirac. Auparavant existait, certes, la Grande mosquée à Paris, depuis 1920 ; mais n’importe quel Parisien aurait haussé les épaules si on lui avait alors prédit que trente-six ans plus tard, la capitale compterait pas moins de 75 mosquées, pour s’en tenir à celles que recense le Guide des mosquées de France (1). Et cependant, des musulmans transforment encore certaines rues parisiennes en mosquées à ciel ouvert !

Deux articles, publiés sur le site ou dans le magazine Valeurs Actuelles, reviennent sur ce débat tronqué en développant une réflexion intéressante sur ce que le journaliste Eric Zemmour appelle « l’autre versant du débat sur l’islam », à savoir les racines chrétiennes de la France, qu’il n’aurait pas été inutile de mettre en avant pour éviter l’accusation d’« islamophobie », qui sont venues aussi bien de la gauche que de la droite, observe le journaliste, où François Fillon, Alain Juppé, Rama Yade, Jean-Louis Borloo ou encore le conseiller à la « diversité » de Nicolas Sarkozy, Abderrahmane Dahmane, ont dénoncé les risques de « dérapage »d’un débat qu’ils jugeaient « inutile ».

A l’exception du chef de l’Etat, qui a osé rappeler que « les racines de la France sont essentiellement chrétiennes » (au Latran, le 20 décembre 2007) et célébrer « l’apport de la chrétienté à notre civilisation » (au Puy-en-Velay, le 3 mars 2011), la droite semble réticente à aborder ce thème, alors que « chez les croyants comme chez les incroyants, chaque jour plus nombreux sont ceux qui s’irritent du déni de mémoire dont est victime le christianisme en France comme en Europe », observe encore Laurent Dandrieu. Cette réticence est d’autant plus surprenante que « l’apport décisif du christianisme à la civilisation européenne relève de l’évidence historique », constate le journaliste, qui souligne que le christianisme est « la matrice de laquelle sont nées les grandes valeurs dont se réclame la République, à commencer par la laïcité, mais aussi l’égalité, la démocratie, les droits de l’homme (…) Toute la question est de savoir, s’il ne s’agit pas, comme le disait Chesterton, de valeurs chrétiennes « devenues folles »pour avoir été coupées de leur source originelle. »

Or, « la meilleure preuve de l’ambiguïté de ces références aux racines chrétiennes qui n’irriguent plus vraiment la pensée, écrit Laurent Dandrieu, est la difficulté de la laïcité française à trouver sa juste distance par rapport à l’islam. »

Le christianisme exclu du débat public ?

Ainsi Nicolas Sarkozy lui-même, partisan d’une une laïcité « positive » ou « ouverte », « ne cesse de parler de l’apport « des religions »à la vie publique, laissant entendre que toutes les religions seraient équivalentes à cet égard », poursuit Laurent Dandrieu. « Ce concept “des religions” empêche de penser l’islam dans sa spécificité. Alors qu’en 1990, le RPR et l’UDF concluaient à une « incompatibilité entre l’islam et nos lois« (…), aujourd’hui la classe politique dans sa quasi-totalité préfère conclure comme Nicolas Sarkozy le faisait dans son livre [La République, les Religions, l’Espérance, publié en 2004, ndlr] qu’ »il est évident que l’islam est conciliable avec la République » (Laurent Wauquiez). »

« Mais cette cécité volontaire conduit à mettre sur le même plan un christianisme qui a inventé la laïcité et un islam pour qui la séparation du temporel et du spirituel est au moins problématique », commente le journaliste. Et le débat risque vite « de réactiver, malgré les discours théoriques sur les racines chrétiennes et la « culture majoritaire », un laïcisme pur et dur qui aboutirait à exclure toute expression religieuse, y compris chrétienne, de l’espace public. »

On le voit bien « quand Marine Le Pen, au congrès de Tours, déclare : « Aucun culte ne doit empiéter sur la sphère publique ; la foi doit rester une affaire strictement privée » ; ou quand Claude Guéant souhaite que ni les usagers ni les agents du service public ne portent de « signes religieux », comment la laïcité-neutralité empêcherait-elle que de telles règles soient opposables également aux chrétiens ? »

« Pis : comment les catholiques n’auraient-ils pas le sentiment d’une duperie quand on leur parle, comme récemment le secrétaire d’État au Logement Benoist Apparu, d’utiliser ou d’assouplir la loi de 1905 pour permettre aux musulmans de disposer de mosquées, alors que cette même loi fut conçue et utilisée pour restreindre l’influence de l’Église ? (…) Les catholiques pourraient voir une forme de double langage dans la coexistence d’un discours sur les racines chrétiennes parallèlement à des actes qui, eux, viseraient uni que ment à permettre à l’islam d’effectuer son « rattrapage »sur la religion chrétienne, suivant l’expression utilisée par Nicolas Sarkozy dans son livre de 2004, qui préconisait une forme de discrimination positive en faveur du financement de l’islam. »

Laurent Dandrieu rappelle que, dans une tribune contre le financement public des mosquées publiée dans Valeurs actuelles en 2007, Paul-Marie Coûteaux réclamait quant à lui une « préférence religieuse »pour le catholicisme : « Au regard de ce qui a fait la France et les Français, il n’y a pas égalité des religions. Conséquemment, il ne saurait y avoir d’égalité de devoirs de l’État envers les cultes. » »

La laïcité, religion d’Etat

Le deuxième article publié par Valeurs Actuelles est signé par Chantal Delsol et s’intitule « L’hypocrisie de la laïcité ».

« Le débat est surréaliste pour savoir si nous devons affirmer ou infirmer nos racines chrétiennes. Comme si cela n’était pas tout simplement de l’Histoire, pour commencer ! » On peut, certes, refuser d’en parler. « On peut tenter de les noyer (ainsi un ancien président avait prétendu que l’Europe était aussi musulmane que chrétienne). Mais on ne peut empêcher que nous en soyons pétris. Or mieux vaut être conscients de ce dont nous sommes pétris : cela nous rend plus intelligents et plus prêts à affronter l’avenir. »

Au contraire, la laïcité à la française, constate Chantal Delsol, « participe d’un espoir de déracinement général, visant à faire des individus des citoyens à l’état pur, nourris exclusivement d’universel. Il faut que les enfants des provinces cessent de parler le patois et il faut aussi taire l’appartenance religieuse. Comme si nous pouvions n’appartenir qu’à la République, une et indivisible ; comme si nous n’avions pas (et en premier lieu !) des origines familiales, un lieu de naissance, une province sur terre et peut-être une autre au ciel. Il faut être idéologue comme un Français pour défendre un rêve si loufoque, qu’aucun peuple ne nous envie, même si naturellement nous souhaiterions l’exporter partout. »

« Pour être de vrais citoyens, il nous faut nous débarrasser de nos appartenances particulières ou faire comme si elles n’existaient pas ». Cette volonté de déraciner en « arrachant les signes visibles d’appartenance » est en effet une triste exception française : il ne faut pas s’étonner, poursuit Chantal Delsol, « que la France ait été le seul pays à refuser radicalement la mention des racines chrétiennes dans la Constitution européenne ». Nos voisins européens distinguent le spirituel du temporel sans vouloir à toute force étouffer le premier au profit du second…

Suite et source: http://tinyurl.com/3hfgrfl

Humour…

Reçu par mail. C’est une nouvelle version, tellement réaliste… Ce ne sont pas les caisses d’allocations ni le Pôle Emploi qui vont s’en offusquer. A bien lire jusqu’au bout…

FDF

.

Ici: Arabe arrive à Paris

Le PS souhaite l’enseignement de l’arabe dès le collège !

Dans le sud, à Montpellier, on a demandé aux enseignants d’apprendre l’arabe pour se faire comprendre des élèves en retard de vitesse !!
Pour développer les langues et les cultures régionales en Languedoc-Roussillon la commission permanente a réparti une enveloppe de….
97 200 EUROS C’est sur le journal gratuit « Vivre en Languedoc Roussillon »
à la page 20 le titre de la page « C’est voté ! »
donc on ne peut plus rien dire et voilà où passe l’argent au lieu d’aider les jeunes et les gens de l’Aude où il n’y a plus d’entreprise
Qui s’est soucié de savoir si les bretons, les auvergnats, les provençaux, les Asaciens etc…
se sont remis de l’interdiction, à une certaine époque de parler leur patois !!!
et dans ces conditions là, il faudrait prévoir aussi l’apprentissage de l’italien, de l’espagnol, du chinois, etc..


Le Parti Socialiste du Nord a organisé un point presse pour rappeler que la langue arabe est devenue incontournable et qu¹il faut pouvoir la proposer comme première langue vivante dès le collège.

Maintenant nous savons par qui, les socialistes comptent être élus.

On pourra aussi apprendre à lire le Coran au Catéchisme aussi !