Francaisdefrance's Blog

19/04/2011

Recounquista à la marche anti-Piss Christ : il faut en faire plus !

Une action exemplaire et qui n’est en fait qu’un acte de résistance. Le premier qui évoquera la notion de racisme dans ce cas précis aura des comptes à rendre…

FDF

.

Les Jeunes identitaires de Provence étaient en Avignon pour répondre présents à l’appel lancé par plusieurs associations, dont l’Institut Civitas, pour participer à la marche anti-Piss Christ afin d’exiger le retrait d’une photo blasphématoire représentant un crucifix plongé dans un verre d’urine

Communiqué du 17/4/2011:

Samedi 16 avril, des membres de Recounquista – les Jeunes identitaires de Provence étaient en Avignon pour répondre présent à l’appel lancé par plusieurs associations, dont l’Institut Civitas, pour participer à la marche anti-Piss Christ afin d’exiger le retrait d’une photo blasphématoire représentant un crucifix plongé dans un verre d’urine.

Nous avons distribué des tracts aux manifestants pour leur signifier que « marcher contre la violence symbolique, c’est bien… Le faire contre les violences réelles, c’est mieux ! » Violences réelles que les Identitaires furent les seuls à dénoncer en décembre dernier (notamment à Hyères face à la communauté varoise), suite aux persécutions chroniques subies par les fidèles de l’église Saint Jean d’Avignon. En conséquence, nous appelons solennellement les participants à cette marche à amplifier leur action et à organiser une manifestation pour dénoncer la situation des fidèles catholiques dans les banlieues livrées au règne de la racaille, du racisme anti-Blanc et de la haine anti-catholique.

En effet, comment imaginer qu’une photo blasphématoire puisse provoquer l’afflux d’un millier de personnes dans les rues mais que des attaques systématiques contre une église et ses fidèles (attentat à la voiture piégée, agressions physiques et verbales, vandalisme et tentatives d’incendie, urine et excréments dans les bénitiers, vols…) restent sans effet ? Il est temps pour les catholiques d’assumer la question posée par la présence de  l’immigration extra-européenne et de l’islam dans notre société, ainsi que l’incompatibilité de la religion coranique avec les éléments fondamentaux de notre identité  : distinction du spirituel et du temporel, respect de la dignité de la femme, etc. Autant de valeurs directement héritées de la culture et de la foi chrétiennes.

Le père Gabriel, en charge de l’église Saint Jean, a lui-même exprimé cette position : « la situation de nos quartiers est dramatique et si l’on ne met pas ce sujet sur la table en toute vérité avec son aspect culturel et religieux qui est posé par l’islam, nous serons les premiers responsables de la violence qui tôt ou tard embrasera la France entière ».

A l’issue de la marche, des contacts ont déjà été pris en vue du développement de Recounquista en terre avignonnaise.

Nous continuerons notre travail de sensibilisation très prochainement
Aidez-nous, rejoignez-nous : avignon.recounquista@gmail.com

Nicolas Morand, responsable région Comtat Venaissin.

Marche anti-Piss Christ

Marche anti-Piss Christ

Marche anti-Piss Christ

Marche anti-Piss Christ

Marche anti-Piss Christ
RECOUNQUISTA
  http://recounquista.com

Que passe-t-il par la tête d’un adolescent de 14 ans qui décide de rejoindre les talibans et de se faire exploser pour la cause?

Chez ces cons-là (les Talibans), la propagande est un art; et qui est très efficace. Pauvres gosses. Ils sont « recrutés » dans les écoles (coraniques). Les mêmes qui commencent à se multiplier en France…

FDF

.

Kamikaze terroriste à 14 ans, il raconte l’attentat auquel il a survécu

Oumar, un terroriste kamikaze de 14 ans recruté par les talibans au Pakistan. BBC

PAKISTAN – Sa veste s’est mal déclenchée, contrairement à celle de son partenaire…

Oumar raconte son histoire choc à la BBC, alors qu’il a participé à un attentat-suicide, le 3 avril dernier, qui a fait 41 morts dans le centre du Pakistan, dans un mausolée soufi (*).

«Le plan était qu’Ismaël se fasse sauter près du temple. Moi, je devais attendre que les ambulances arrivent pour tuer le plus de monde possible», explique-t-il. Laa première partie se déroule comme prévu, la veste d’Oumar, elle, se déclenche mal. L’explosion lui déchiquette le bras et une partie de l’abdomen, mais le jeune Pakistanais n’a pas rejoint le «paradis» promis.

Dans quel état d’esprit se trouvait-il? «On a d’abord  enfilé nos gilets explosifs, à l’écart. Ensuite, on s’est dit au revoir et on s’est promis de prier l’un pour l’autre. Je pensais que ça ferait un peu mal, mais qu’ensuite, on serait au paradis», confie-t-il depuis son lit d’hôpital, où il se trouve toujours dans un état grave.

Cinq mois d’entraînement

Comme beaucoup de jeunes terroristes, Oumar s’est fait recruter à l’école, à la frontière avec l’Afghanistan. «Les talibans étaient partout. Un jour, un homme s’est présenté et m’a dit de venir avec lui, pour devenir un kamikaze. Je lui ai dit que s’il voulait tuer des gens, il pouvait le faire tout seul», raconte l’adolescent. «Mais il revenait, encore et toujours. Il disait: Ça ne sert à rien d’étudier, il n’y a rien de mieux que le paradis, tu peux le rejoindre en tuant des hérétiques‘.»

Petit à petit, l’idée fait son chemin. «Les talibans prient tout le temps et lisent le Coran. J’ai fini par penser qu’ils avaient raison. Mon coeur m’a dit d’aller m’entraîner avec eux». L’entraînement dure cinq mois. En compagnie de deux autres adolescents, Oumar apprend à manier armes et explosifs. «Souvent, ils nous bandaient les yeux», précise-t-il. Pour que l’emplacement du camp reste secret.

«J’espère que les gens me pardonneront»

Quand sa veste s’est mal déclenchée, Oumar a fait ce que tout terroriste formé par les talibans apprend: il a tenté de dégoupiller sa grenade de secours avec les dents, pour finir sa mission. Mais avant qu’il puisse s’exécuter, un policier est parvenu à le neutraliser, d’une balle dans le bras.

Oumar dit avoir réalisé qu’il avait eu tort quand il a vu les médecins s’activer pour tenter de lui sauver la vie. «Je suis reconnaissant, ils m’ont sauvé de l’enfer. La douleur est intense, mais il y a beaucoup de gens à l’hôpital dans un état bien plus grave que le mien. Ce que nous avons fait est inexcusable, nous avons tué des enfants, des femmes et des personnes âgées. Aujourd’hui, je réalise que les attentats-suicides vont à l’encontre de l’enseignement de l’Islam. J’espère que les gens me pardonneront.»

(*) le soufisme est un mouvement minoritaire de l’islam. Ses disciples sont considérés comme des impies et des hérétiques par les musulmans les plus radicaux.

Source: http://www.20minutes.fr/

Robert Ménard écrase Pascale Clark : le prochain sur la liste, c’est moi…

Une vidéo pour le moins « décoiffante »… Et pourtant, qu’est-ce qu’il a raison, Robert Ménard… Mais face aux médias, quand on ose parler de l’extrême Droite, c’est la diabolisation qui prend le dessus. Quand on évoque la vérité, c’est idem... Pauvre France. Les médias sont bien « brieffés ».
FDF

.

Voir: http://www.lepost.fr/article/2011/04/19/2470846_robert-menard-ecrase-pascale-clark-le-prochain-sur-la-liste-c-est-moi.html#xtor=EPR-344-[NL_1144]-20110419

La France ne devient pas un pays de non-droit, elle l’est déjà…

Pillé à: http://tinyurl.com/39gvedk

FDF

.

Quand la France devient un Pays de Non-droit !

Ce que l’on croyait jusqu’ici réservé à la banlieue parisienne, « l’hyperviolence » a envahi l’ensemble de notre…. « Douce France ».

Dévastation, arbres coupés, voitures incendiées voilà ce qui reste de la place de Saint Aignan, dans le Loir et Cher, après le passage d’une bande de gitans, qui ont voulu se venger d’un gendarme qui, quelques heures plus tôt, avait tué l’un des leurs qui fonçait droit dans leur véhicule.

Autre tentative de massacre d’un représentant des forces de l’ordre

La voix Du Nord.fr :

Là encore, un gendarme a été fauché le 19 Juillet dernier en voulant contrôler un véhicule qui roulait à plus de 144km heure sur une route nationale.

Pas de « bavure » mais l’Adjudant Tapella est depuis le drame dans un coma sévère, et son pronostic vital est engagé.

Le conducteur a reconnu qu’il voulait tuer du « gendarme ».

Trois personnes ont été mises en examen, jeudi denier.

Le chauffeur est en détention provisoire à la Maison d’arrêt d’Arras.

Ces six derniers mois la banalisation de la violence a atteint son paroxysme.

Qui s’émeut encore devant cette liste d’incidents relégués à la page des faits divers ?

« Mort pour une cigarette »

« Bataille rangée au parc Astérix »

« Mort face contre terre ! »

« Lynché sur l’A13 »

« Massacre au pont Ste Maxence »

« Quand les ados torturent »

« Battu à mort en pleine rue »

« Tué pour quelques euros »

« Meurtre à l’Université »

« Poignardé sans raison »

« Violée pour un portable. »

Cette liste d’entrefilets relevés dans divers magazines, souvent passés sous silence par les télévisions et les radios, nous montre bien que : la frontière entre la civilisation et la barbarie a été franchie allègrement.

Comment expliquer autrement les agressions dont sont victimes les policiers, les gendarmes, les pompiers, les infirmiers, les assistantes Sociales exerçant leurs fonctions dans ces zones devenues de véritables champs de batailles !

Souvenez vous de Grenoble :

La BAC (Brigade Anti-Criminalité), étant impliquée dans la mort d’un braqueur, les bruits courent que ses amis ne vengeront sa mort que par la mort d’un BACman, au lance-roquettes si nécessaire. »

Seulement voilà, les esprits s’échauffent dans la Police !

« Les effectifs de la BAC Grenoble ont été mis en repos de force par le préfet alors que circule la rumeur d’un contrat sur leur tête

Denis est policier à la Brigade anti criminalité (BAC). Il fait partie des hommes envoyés en renfort à Grenoble où des policiers sont menacés de mort par des caïds de cité.

Il a accepté de témoigner pour Le Point.fr sous couvert d’anonymat. Édifiant.

« ON SE COUCHE DEVANT LES CAÏDS »

« Nos collègues de Grenoble ont leur nom et prénom tagués sur les murs du quartier de la Villeneuve. Et la seule réponse du ministère, c’est de les mettre au repos ou de les muter. Je suis dans la BAC depuis 10 ans. Aujourd’hui, je suis écoeuré. Une fois encore, on se couche devant les caïds. On nous a donné l’ordre de ne plus patrouiller en civil, de remettre nos uniformes pour ne pas être identifiés comme un flic de la BAC. C’est désastreux pour l’image. Les petits caïds se disent dans leur tête que les flics ont peur, qu’ils reculent. Parmi les policiers exfiltrés, il y a un major à deux mois de la retraite avec 15 ans de BAC derrière lui. C’est la honte. »

« DE LA CHAIR À CANON »

« On se fout de la gueule des flics, on nous prend pour de la chair à canon. Quand on pense que Sarko avait promis de karcheriser les cités ! La hiérarchie fait tout pour minimiser la gravité de la situation. Personne ne sait ce qu’est devenu l’agent de sécurité qui a failli prendre une balle. C’est l’omerta. Heureusement, l’info circule entre nous, via les portables. »

« GILETS PARE-BALLES PÉRIMÉS »

« Le 22 juillet, je me suis pointé au travail à midi. J’ai appris qu’à 16 heures je devais être à Grenoble pour une mission de neuf jours. Si tu refuses, t’es muté dans un service de merde. Alors, tu pars risquer ta peau pour 1.800 euros par mois. Mon métier, c’est de protéger les biens et les personnes. Pas de me faire tirer comme un lapin par un crevard de cité. Notre véhicule affiche plus de 100.000 kilomètres au compteur, à l’intérieur, le chauffage est bloqué. Voilà l’état de la police aujourd’hui, en tout cas de la sécurité publique, dont je fais partie. Rien ne fonctionne normalement, ni les voitures, ni les ordinateurs. Certains ont des gilets pare-balles périmés. Même nos brassards de police sont usés jusqu’à la corde, j’ai un collègue qui a été obligé de repasser au marqueur la lettre P du mot police. »

« CE N’EST PAS LES CAÏDS QUI VONT FAIRE LA LOI »

« J’entends certains dire il faut envoyer l’armée. Qu’on nous laisse agir, et ça ira très vite. Ce n’est pas une vingtaine de petits caïds qui vont faire la loi. Ces derniers jours, avec les renforts qui ont débarqué, les types se tiennent à carreau. Hormis quelques marioles qu’il faut savoir calmer. Hier, on est tombé sur un crevard de ce genre. Le type était au téléphone quand on s’est approché pour le contrôler. Je m’adresse à lui en le vouvoyant pour lui demander de mettre fin à sa conversation téléphonique, il me répond en me tutoyant : « Tu es qui toi pour me demander de m’arrêter de téléphoner. Personne ne me contrôle ici. » Il a pris direct deux pièces de cinq francs (des gifles). Après, il nous disait : « Bonjour, merci et au revoir. » Bien sûr que je me mets hors clous en agissant ainsi. Mais pourquoi devrait-on baisser la tête ? Si tous les flics agissaient ainsi, les problèmes seraient vite réglés. Pour moi, ça, ce n’est pas une bavure, c’est une démarche citoyenne. Il faut arrêter de verbaliser le citoyen lambda et s’attaquer aux caïds, aux dealers, aux braqueurs. Quand un jeune de 20 ans roule dans une X6 qui coûte 120.000 euros et qu’il ne travaille pas, c’est à lui qu’il faut confisquer la voiture sur le bord de la route. »

« SARKO NE SAIT PAS CE QUI SE PASSE

« Il faut que la population sache que les policiers n’ont pas peur d’entrer dans les cités. Si nous n’y allons pas, c’est que nous avons ordre de ne pas y aller. Aujourd’hui, la hantise des autorités, c’est la bavure, l’émeute, l’embrasement. Mais à force de reculer, de renoncer, on arrive à des situations comme aujourd’hui. Un jour, on se réveille, c’est trop tard, c’est l’effet boomerang. Je ne crois pas que les conseillers de Sarko lui disent la vérité sur ce qui se passe. Il faudrait que tous ces délégués à la sécurité, préfets ou autres viennent tourner une nuit avec la BAC pour voir l’étendue des dégâts. On dit ici qu’un flic du Raid a eu dans la jumelle de son fusil un voyou perché sur un toit avec un lance-roquettes. Et qu’il n’aurait pas reçu l’ordre de tirer. Si j’avais été à sa place, j’aurais appuyé sur la détente. Et cela ne m’aurait pas empêché d’aller manger une pizza après. Est-ce qu’on attend qu’il pulvérise un fourgon de flic ? »

« LA PAROLE D’UN FLIC NE VAUT RIEN »

« Les flics vont se mettre à tirer. S’ils ne l’ont pas encore fait, c’est parce que la peur de perdre leur boulot est plus forte. Mais les flics en ont ras le bol. Après 15 ans de police, sans le moindre problème, je me suis retrouvé du jour au lendemain mis en garde à vue, perquisitionné à mon domicile parce qu’un crevard de cité, multirécidiviste, m’avait accusé de l’avoir agressé. Ce qui était faux. Mon service de nuit à peine terminé, je me suis retrouvé en garde à vue, puis mis en examen par le doyen des juges d’instruction. Pourtant, je suis un des flics les plus décorés de ma génération. Le doyen en question qui n’avait jamais mis les pieds dans un commissariat, ni même dans une voiture de flic m’expliquait comment il fallait que j’intervienne sur la voie publique. J’ai été suspendu durant neuf mois, privé de salaire. Je vivais avec 300 euros par mois. Si je ne me suis pas mis une bastos dans la tête, c’est parce que mes proches m’ont soutenu. Au bout du compte, j’ai été relaxé par le tribunal. La parole d’un flic aujourd’hui ne vaut rien. Ni devant un jeune de cité, ni devant un juge, ni devant un élu. Le flic est un sous-citoyen. »
Prendre pour son ennemi, celui dont la raison d’être, consiste à vous secourir, nous montre bien l’inversion morale absolue !

Le jour ou la police, l’armée, les gendarmes, les pompiers, défileront dans les rues, la « Révolution », sera en marche, car les honnêtes citoyens victimes de violences ordinaires seront « légion » à les suivre…

Tous les témoignages seront les bienvenus sous ce « Cri de Révolte »

On connait enfin le programme du PS pour 2012…

Il y en a qui ne manquent pas d’humour. Ce qui suit et que j’ai reçu par mail, ne concerne que l’éventualité où Martine Aubry serait la candidate du Parti Islamo-Socialiste…

FDF

Le programme est ici:

*****************************************************************************************************************

 Je vous laisse l’étudier , je reconnais il y a des points intéressants …….. A vous de les découvrir:

نور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان > نور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان > نور اگر رفت سايه.
> > > > > > > > > ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه > دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش > ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه > پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه > پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه > دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره > ما نقش سايه د گر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا ن يست ننور اگر رفت سايه > پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. > ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور > اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيستنور اگر رفت سايه پيدا > نيست نقش ديوار و چش م خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر > رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر > رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما > نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و > چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت > سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت > سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان > نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت س ايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم > خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش > ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور > اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور > اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر > نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار > و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا > نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا > نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر > نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما > نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا > نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر > رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر > رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و > چشم خير ه ما ن قش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت > سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت > سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان > نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم > خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش > ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا ن يست > ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي > نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر > پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. > ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور > اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره > ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار > و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر &g t; رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر > رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي > دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و > چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست > ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان > نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه > دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش > ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه > پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه > پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه > دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره > ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه > پي دا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. > ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور > اگر رفت سايه پيدا ن يست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره > ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار > > و چشم خيره ما نقش سايه دگر.



Humour… De nos jours, les Inconnus seraient en prison.

« On » m’a remis en mémoire cette vidéo qui ne date pas d’hier. Et si on produisait aujourd’hui ce genre d’humour, inutile de vous en préciser les suite… Pourtant, ce n’est QUE DE L’HUMOUR…

C’est ça qui est lamentable. 

FDF

.

Lire: http://youtu.be/jJRhZP3Ld2A

Tariq Ramadan décrypté par Metmati Mâamar…

Tout au scalpel, le Tariq…
Metmati Mâamar dissèque Tariq Ramadan: un régal….
FDF

L’immigration et les naturalisations : quelques chiffres pour rétablir la vérité…

Et une petite piqûre de rappel, une!!!

Et après on s’étonne d’avoir la vague impression de subir une invasion…

FDF

.

Action Française

édition du 29 septembre 2010

La France est un pays « petit » : petit au « moral », « petit » dans les ambitions, « petit » en tout pour faire simple. Un esprit « petit », « étriqué ». Par France entendez les Français… Souvenez-vous des paroles d’une certaine Carla Bruni dressant notre portrait : « « minables », « toujours de mauvaise humeur » et « négatifs », insistant pour que tout soit clair par un ferme : « Je ne suis pas Française du tout »… Pour « Bruxelles » ? C’est entendu nous sommes de la graine de nazillons. La preuve par « Roms » ! Loin de défendre les agités du bocal qui nous « gouvernent », nous tenons à mettre les points sur les « i » :

En 2008, la France était le pays le plus accueillant de l’Union européenne. 137 000 personnes ont reçu la nationalité française… Quelques chiffres bien plus édifiants…

Liberté Algérie (Jeudi 15 Juillet 2010) :

Algériens ayant obtenu en 2008 une nationalité européenne
88% ont choisi la nationalité française

En 2008, 696 000 personnes ont obtenu la nationalité d’un État membre de l’Union européenne (UE27). Ces chiffres issus d’une étude « http://ec.europa.eu/eurostat » Eurostat, l’Office de la statistique européenne, montrent un recul par rapport à 2007 (707 000 personnes). Selon cet office européen, la majorité des Algériens ayant demandé une nationalité européenne l’ont fait pour la nationalité française. Ils sont en effet quelque 88%, les demandeurs qui ont acquis la nationalité française, alors que le reste (12%) a opté pour d’autres pays.

Pour les Marocains, ils sont seulement 45% à avoir obtenu la nationalité française. Ces nouveaux citoyens européens proviennent à 29% d’Afrique, 22% d’autres pays européens en dehors de ceux de l’UE 27, 19% d’Asie et 17% d’Amériques du Nord et du Sud. Les pays les plus accueillants restent la France (137 000 personnes y ont acquis la nationalité française en 2008), le Royaume-Uni (129 000) et l’Allemagne (94 000). Proportionnellement à leur population, les pays les plus généreux en matière d’octroi de nationalité sont la Suède (3,3 octrois de nationalité pour 1 000 habitants) et le Luxembourg (2,5). Principaux bénéficiaires de ces nouvelles nationalités européennes, les Marocains (64 000), les Turcs (50 000), les Équatoriens (27 000), les Algériens (23 000) et les Irakiens (20 000).

NDLR: Récapitulons ces chiffres pour la seule année 2008 :
696.000 étrangers à L’Union Européenne ont obtenu la nationalité européenne.

La France est en tête avec 137.000 naturalisés (environ 20%), dont 88 % de 23.000 Algériens soit: 20.240, 45% de 64.000 Marocains = 28.800, viennent ensuite les Turcs et les Irakiens.

Lire aussi :

« La population étrangère résidant dans l’UE est hétérogène et bien plus jeune que la population nationale des États membres de l’UE

Les migrations jouent un rôle majeur dans la dynamique et la composition démographiques des sociétés européennes. Il importe donc d’étudier la composition et la démographie des ressortissants étrangers et des résidents nés à l’étranger, puisqu’ils représentent une part considérable de la population européenne. Au 1er janvier 2009, le nombre total de ressortissants étrangers résidant dans les États membres de l’UE s’élevait à 31,9 millions, soit 6,4 % de la population totale de l’UE. Plus d’un tiers d’entre eux (11,9 millions) étaient citoyens d’un autre État membre. L’analyse détaillée de la pyramide des âges distinguant nationaux et non-nationaux révèle que les ressortissants étrangers résidant dans l’UE sont plus jeunes. Cette publication présente les derniers chiffres disponibles sur les ressortissants étrangers et les résidents nés à l’étranger vivant habituellement dans les pays de l’UE, de l’AELE et dans les pays candidats au 1er janvier 2009, avec une ventilation par citoyenneté et pays de naissance »

.

La suite à « télécharger » sur : Eurostat

Lu sur Les Manants du Roi


source : voxfnredekker.canalblog.com

Wafa Sultan: « le problème c’est l’islam ».

Et ce n’est pas moi qui le dit. Re-diffusion à conserver et transmettre…

FDF

.

Lire ici: http://youtu.be/RFN8ahYN1b0

Mosquées: encore une « pose de la première pierre »…

Heureusement que dans beaucoup de cas, les projets de mosquées en restent là, à la « pose de la première pierre »… Mais l’effet psychologique est garanti. Pour les muzz, c’est comme si c’était déjà construit. Reste à trouver les financements. Les « dons des fidèles », ça va un moment. Les subventions déguisées des municipalités, depuis le temps que nous le dénonçons, c’est plus ce que c’était; les maires sont très prudents… Mais bon, l’espoir fait vivre…

FDF

.

Pour le moment, le terrain est encore sauvage, mais ce panneau confirme que le permis de construire de la mosquée a été accordé.

Pour le moment, le terrain est encore sauvage, mais ce panneau confirme que le permis de construire de la mosquée a été accordé.

Plutôt que de débattre sur le voile intégral ou sur la laïcité, Lahcen Zouitane entouré du secrétaire et du trésorier de son association, préfère parler de la mosquée qui devrait voir le jour dès 2012 à Mohon.
Cela fait des années que l’on en parle, mais jusqu’ici cela semblait être plutôt un rêve qu’une réalité, pour la communauté musulmane des Ardennes, obligée de prier dans des locaux totalement inappropriés. Eh bien, cette fois-ci, il semble bien que les choses commencent, enfin, à prendre tournure.
Ainsi, Lahcen Zouitane n’est-il pas peu fier de pouvoir annoncer « la pose de la première pierre, sans doute avant l’été ».
Et d’avoir pu faire planter, sur le terrain où elle sera bâtie, juste en face de la gare, le panneau annonçant que son permis de construire, en bonne et due forme, a été accordé le 22 septembre dernier, par la mairie de Charleville-Mézières.
Ce qui avait manqué, jusqu’à maintenant c’était l’argent, le financement de ce projet se voulant, en effet, « intégralement privé », c’est-à-dire sans autre contribution que celle des fidèles, voire des sympathisants ; l’AMCCA se refusant à faire appel à des subventions, ou à la générosité de pays protecteur de l’Islam, comme l’Arabie Saoudite ou le Maroc.
Or, il apparaît aujourd’hui, depuis tellement d’années, il est vrai, que l’idée d’une « vraie » mosquée faisait son chemin, que les fidèles ardennais ont eu tout le temps de remplir la tirelire, en réunissant, sou après sou, les 4,5 millions d’euros nécessaires à l’édification de leur sanctuaire.

Aucune gêne pour les riverains
« Nous n’attendons plus, désormais, que les devis des entreprises, qui seront d’ailleurs toutes ardennaises », annonce Lahcen Zouitane « pour que les travaux puissent débuter ». Et le président de montrer, sur un grand poster, à quoi ressemblera cette fameuse mosquée, qui abritera naturellement des salles de prière pour hommes et pour femmes, mais aussi un centre culturel, avec une salle de conférences, une bibliothèque, des salles de classes pour l’enseignement des textes sacrés et des équipements sportifs.
Les formes de l’édifice, mariant une partie arrondie pour la prière et une partie rectangulaire pour le centre culturel, ainsi que le minaret de taille raisonnable ont été entérinés par les Bâtiments de France, qui ont tenu compte de la proximité de l’église de Mohon.
« Tout a été pensé pour une intégration paisible dans l’environnement de Mohon et les automobiles des fidèles ne causeront aucune gêne non plus, puisqu’un parking sera aménagé dans l’enceinte de la mosquée », affirme Lahcen Zouitane, qui avait déjà eu l’occasion, aussi, de rassurer le voisinage, en expliquant qu’il n’y aura pas, non plus, de muezzin appelant à la prière cinq fois par jour…
D’ici quelques mois, les musulmans de notre département vont donc avoir, ainsi, les moyens de vivre leur foi dans des conditions décentes. Sans être obligés, lors de grandes fêtes religieuses, comme celle de l’Aïd par exemple, de se faire prêter le stade Salengro ; pour tous se rassembler…

Source: http://www.lunion.presse.fr

La Marche des Cochons : ils reviennent à Lyon Samedi 14 mai !

A noter d’ores et déjà dans vos tablettes. Moi, j’y serai.

On vous y attend nombreux, à cette marche pacifique et patriote. Ca changera des manifestations de haine habituelles concernant la loi contre le port du voile intégral… Reste à attendre la réaction de la Préfecture. Si cette manif est interdite, tout le monde aura compris… Et il sera grand temps de réagir…

FDF


__________________________________________________________________________________

Reflet de l’islamisation de notre pays, la part croissante du halal dans notre circuit alimentaire préoccupe tous les Français qui refusent de consommer une viande égorgée au nom d’Allah, souvent à leur insu.

Née à la suite du succès de l’envahissement du Quick Halal de Villeurbanne par 70 cochons, en mai 2010, cette idée de grande manifestation contre le halal prend forme aujourd’hui.

Nous avons décidé de placer notre manifestation sous le signe de l’humour et du décalage autour de la thématique porcine.

Nous considérons que le second degré est le meilleur moyen de sensibiliser l’opinion publique sur la question du halal et de l’islamisation.

Citoyens engagés, associations de consommateurs, bouchers et charcutiers, militants laïcs ou de la cause animale, éleveurs ou simple Lyonnais

nous vous invitons à montrer votre opposition au halal et à l’islamisation en venant nombreux Samedi 14 Mai 2011 à Lyon, à cette première Marche des Cochons.

Vidéo bande-annonce officielle : http://www.youtube.com/watch?v=mBG2Ov4fKbs&feature=share

Facebook: http://www.facebook.com/event.php?eid=192436540799317#!/event.php?eid=192436540799317

Le site web de l’événement : http://www.marchedescochons.com/
Pour toute information : organisation@marchedescochons.com

Pauvres chouchous… Les détenus musulmans n’ont pas les moyens de pratiquer leur religion.

La prison est avant tout un lieu de privations de liberté et de droit. C’est un lieu où l’on paye ses fautes. Qu’est qu’ils veulent encore, les musulmans (qui représentent, il faut le savoir, la majeure partie de la population carcérale…) ? Des mosquées dans les prisons? Ou bien des prisons en forme de mosquées? La stigmatisation, chez ces gens-là, n’a pas de limites… En France, du moins, car les prisons dans les pays musulmans sont loin d’être des centres de vacances… Et la-bas, mieux vaut faire profil bas. Les prisons françaises, pour  les muzz, sont des annexes du Club Med.

FDF

.

Islam en prison: le rapport qui pointe les « discriminations »…

Son avis va faire l’effet d’une bombe. Jean-Marie Delarue, contrôleur général des lieux de privation de liberté, accuse l’administration pénitentiaire de manquer de neutralité, de prendre des décisions discriminatoires vis-à-vis des religions en général et de certaines d’entre elles en particulier. 

Ce texte choc de sept pages, que L’Express a pu se procurer, devrait être publié au Journal officiel du 17 avril. Que dit-il, plus précisément? Que les musulmans n’ont pas les moyens de pratiquer leur religion en prison et, corollaire explosif, que ce sont eux les plus nombreux! Paradoxalement, Delarue le dit, mais ne l’écrit pas! Le document ne comporte aucun nom de religion. Sachant qu’il serait publié moins de deux semaines après le très controversé débat sur la laïcité lancé par l’UMP, le haut fonctionnaire a choisi une position extrêmement prudente. Au risque de paraître céder aux sirènes du politiquement correct. Il répond à L’Express qu’il a voulu se placer sur le terrain du respect de la laïcité en général. Toutefois, dans l’entretien qu’il nous a accordé, il accepte d’appeler un chat un chat…

Suite et source: http://tinyurl.com/3sd3gvk

Massacres anti-chrétiens au Nigéria.

Et l’on nous demande d’être tolérants avec ces cinglés?

FDF

.

Armés de machettes et de fusils, 1.000 militants ont attaqué le village de Bar Arewa dans l’état de Bauchi au nord du Nigéria le 7 avril.

«Presque toutes les maisons du village ont été détruites, et des personnes âgées auraient été brûlées vives dans leur maison», selon Christian Solidarity Worldwide.

Les militants font partie d’un groupe plus large de 2.000 militants qui attaquent des villages non-musulmans. 15 pour cent des 146,5 millions d’habitants du Nigéria sont catholiques, selon les statistiques du Vatican. 50 pour cent sont musulmans, 25 pour cent sont protestants, et 10 pour cent conservent leurs croyances autochtones.

Source : 1,000 attack non-Muslim village in Nigeria, Catholic Culture