Francaisdefrance's Blog

17/04/2011

Première Marche des Cochons le 14 mai à Lyon.

Riposte façon humour. Venez nombreux…

FDF

.

Reflet de l’islamisation de notre pays, la part croissante du halal dans notre circuit alimentaire préoccupe tous les Français qui refusent de consommer une viande égorgée au nom d’Allah, souvent à leur insu.

Née à la suite du succès de l’envahissement du Quick Halal de Villeurbanne par 70 cochons, en mai 2010, cette idée de grande manifestation contre le halal prend forme aujourd’hui.

Nous avons décidé de placer notre manifestati…on sous le signe de l’humour et du décalage autour de la thématique porcine. Nous considérons que le second degré est le meilleur moyen de sensibiliser l’opinion publique sur la question du halal et de l’islamisation.

Citoyens engagés, associations de consommateurs, bouchers et charcutiers, militants laïcs ou de la cause animale, éleveurs ou simple Lyonnais nous vous invitons à montrer votre opposition au halal et à l’islamisation en venant nombreux Samedi 14 Mai 2011 à Lyon, à cette première Marche des Cochons.

www.marchedescochons.com

Geert Wilders, le populiste indispensable au gouvernement des Pays-Bas…

Observez le rapprochement des points de vue, des représentation, des attitudes et des comportements de trois personnes que la « bien pensance » actuelle n’ose plus opposer. Il y a du progrès !

Le mien ! Écologue systémicien, plutôt à droite par allergie à la gauche !

A mon avis, Il n’y a pas photo, la ligne à suivre, le fil rouge c’est bien le chemin prit par Gert WILDERS. Le coeur de cible, c’est l’Islam, TOUT l’Islam, et à un moment donné il faudra bien se déplacer sur le terrain du coeur de cible : en territoire islamique. A moins que comme le suppose Suzanne l’Islam se renouvelle en interne

C’est la raison pour laquelle je pense que notre présence en Afghanistan est utile, mais bien évidemment il faut nous fixer des priorités et, ma foi, il y a le feu à la maison Europe. Conséquences ? Si retour du front Afghan il doit y avoir, ce ne serait pas par antiaméricanisme ; mais faute de moyens suffisants pour lutter sur plusieurs fronts, nous recentrer sur l’essentiel : éteindre le feu en Europe, faire cause commune avec Wilders.

Enfin, permettez moi de vous donnez encore un autre avis : il faut se rassembler au delà de nos divergences apparentes; l’union sacré en quelque sorte et AGIR ensemble à partir d’une finalité clairement précisée, des objectifs, des échéances, et enfin avec des moyens à trouver.

Résistance Républicaine est sur cette ligne de conduite, des comités locaux s’organisent sur l’ensemble du territoire. Certains et certaines d’entre nous ont déjà établis des relais en Europe et même au USA et nous recueillons un accueil enthousiaste.

Le moment de la reconquête des territoires perdus est venu. La Reconquista des esprits, culturelle, économique, sociale, idéologique, politique, démographique, territoriale est enfin venu.

Une nouvelle gouvernance doit se mettre en place. Ne manquons pas cette fenêtre, ce tournant de l’histoire. Sachons encore une fois relever un nouveau défi dont l’enjeu est considérable puisqu’il s’agit tout simplement de la gouvernance du monde dans lequel nos enfants, tous nos enfants, vivront.

Alors singularité islamique ou singularité occidentale ? Encore une fois nous sommes dans l’obligation de  choisir notre camp, car l’islam nous met au pied du mur.

Toujours, dans les moments les plus tragiques de notre histoire, des hommes et des femmes se sont levés, ont combattus et ont vaincus ! Alors sachons « lire » ses enseignements !

Ami (e)s, levons nous dans le calme et la détermination. Maîtrisons nos émotions afin de ne pas tomber dans le piège de la violence que nous tendent nos adversaires et dans lequel ils espèrent nous voir tomber.

Combattons avec les armes de la connaissance et de la raison.  C’est le moment !

La peur doit changer de camp, montrons notre force et notre détermination et si cela ne suffit pas, et bien faisons confiance aux gouvernants que NOUS aurons choisi. Ils auront alors les moyens que, démocratiquement nous leurs aurons donné d’utiliser l’article 16, la légion et autres moyens actuellement en « formation » en Afghanistan.

Celui de Gérard Charollois, écologiste radical.

Sachez que personnellement, je suis, à l’instar de ce que vous écrivez, radicalement hostile à l’islam. Non par  racisme, puisque je considère que tout être sensible mérite respect et protection, mais parce que toute religion est un piège à cons.

Les religions sont des billevesées irrationnelles, des mythes pour petits enfants, des paravents contre la légitime peur de la mort.

Or, si toute religion est un piège à cons, admettons que certaines se trouvent à des phases plus éruptives que d’autres. Ainsi, au Moyen-Âge européen, le catholicisme et son inquisition, ses bûchers, ses ordalies, fut criminogène. Il s’est apaisé et ressemble aujourd’hui à un volcan éteint qui ne fait plus grand mal à quiconque.

En revanche, il est vrai que l’islamisme militant, instrumentalisé par ces dirigeants fanatiques, représente un danger en ce qu’il prétend régir les sociétés, fonder des lois séculières, nier les droits des objecteurs accusés de blasphèmes.

Bref, j’aime les européens, les juifs, les arabes et tous les autres, mais exècre les religieux lorsque quittant la sphère privée ils entendent imposer leur vision obscurantiste du monde.

Ils ont bien évidemment l’entière liberté de pensée  ou de rêver un arrière monde, car la liberté est sacrée, pas leurs idoles farfelues.

Le problème est que par complexe, par « sanglots de l’homme blanc » mes amis en athéisme progressiste n’osent pas dire ce qu’ils pensent de l’islamisme. Pour trop d’entre eux, tout ce qui vient  d’outre-mer est bon bec.

Il est vrai que ces mêmes amis idéologiques refusaient, il y a une quarantaine d’années de voir les crimes de MAO et consorts pour ne pas désespérer la classe ouvrière.

Je m’opposais à eux, en ce temps et n’ai jamais succombé aux charmes du fascisme rouge à la mode dans l’université lorsque j’y étais jeune étudiant.

Présentement, l’esclavage, la colonisation empêchent tout débat critique et au nom de l’Histoire il faut s’auto flageller.

Ils en reviendront, comme ils sont revenus du maoïsme et autres impasses.

Attention, ce combat contre l’islam ne doit pas inversement déboucher sur un racisme quelconque.

Après tout, un arabe, entre autres, n’est pas condamné à croupir dans l’abrutissement religieux, pas davantage qu’un européen n’est voué au christianisme.

La raison peut s’offrir à tous.

Très cordialement.

Gérard  CHAROLLOIS

Celui de Suzanne ! Inclassable !

La fin de l’islam viendra de l’islam.

Djemila de Montréal est un exemple, comme Wafa Sultan, ou Lucien Oulahbib de Lyon, ou Hayan Hirsi Ali et tant d’autres qui risquent leur vie en tant qu’apostats

La vraie question est celle de Joachim Veliocas, dans « ces maires qui courtisent l’islamisme » sur Obs de l’islamisation « nos démocraties peuvent-elles endiguer les totalitarismes » ?

Car 3 totalitarismes en un siècle, ça fait beaucoup quand même

Le totalitarisme de l’islam a 1400 ans, mais que des démocraties discutent du sexe des anges alors qu’il infiltre déjà la société, c’est surprenant.

Il a un lien entre utopie, messianisme et perversité narcissique, mais il faudrait du temps pour en parler

http://www.postedeveille.ca

Et ma réponse à Suzanne ! Je n’ai pas encore répondu à Gérard !

Belle analyse Suzanne et qu’il faudrait développer car elle est au point de convergence des crises du « système  global ». L’intrication est telle que nous avons de la peine à avoir une vue d’ensemble. Pourtant,  l’Islam n’est qu’une singularité qui refuse LE modèle occidental, sinon sa modernité. C’est vrai que celui-ci est infiniment critiquable en l’état, et qu’il mène à une impasse, mais c’est à nous qu’il appartient de le faire évoluer.

Pour que cette singularité ait pu émerger des sables du désert il a fallut la complicité objective du modèle occidental. Après 1968, le grand patronat mondialisé avait besoin d’énergie à faible coût, de consommateurs peu exigeants et d’autre part de travailleurs dociles. De là est venu l’immigration, le regroupement familial et les délocalisations. Nous payons aujourd’hui les fautes commises en toute conscience par nos dirigeants et des peuples « marchandises », aveugles, leur énergie vitale dévoyée et soumise à la dictature des médias et de la « consommation ».

Cet état est parfaitement bien décrit par Oriana Fallaci (La rage et orgueil, La force de la raison)

La guerre qui nous est déclarée se renforce d’heure en heure, et des jours encore plus durs nous attendent.  Nous allons avoir besoin de nous rassembler sur l’essentiel. Nous allons avoir besoin de toute notre raison pour ne pas nous laisser entraîner par nos émotions, mais cela n’exclu en rien que nous devrions faire face avec courage et dignité et commencer par « réveiller » tous ceux qui végètent dans l’aveuglement, dans la surdité, dans l’indifférence, dans la complicité avec l’ennemi.

La fin d’une certaine forme d’islam peut effectivement venir de l’Islam, mais crois moi, il faudra lui donner un bon coup d’épaule et, ce n’est pas ce que nous faisons.

C’est de l’intérieur même de la « forteresse » que naissent toutes les complicités et les peurs dont se nourrissent nos adversaires. Constantinople est tombée car une petite porte de l’enceinte intérieure était ouverte. Cherchons ceux, qui de l’intérieur même de ce qu’il faut bien appeler « la forteresse occident », sont en train de laisser des portes ouvertes, alors écartons les de toutes possibilités de le faire, nous aurons fait la moitié du travail.

Je te remercie pour ta lucidité, ton intelligence intuitive et ton énergie, avec des femmes comme toi et Marie Françoise nous vaincrons, c’est sur !

Source: http://semanticien.blogspirit.com

La France, entre laïcisme et prosélytisme musulman…


Extraits parus dans Présent de la préface de Jean-Pierre Maugendre au dernier livre de Rémi Fontaine Ni laïques ni musulmans :

« Face à la montée du communautarisme musulman, la laïcité est présentée comme la dernière chance et l’ultime formule qui permette à des populations devenues au fil du temps diverses ethniquement, culturellement, religieusement, de vivre ensemble dans la paix et le respect mutuels.

[…] Si nous revenons au cas bien précis de la France, qui menace le plus notre identité française et catholique ? Les quelques millions de musulmans ghettoïsés et exclus des centres de décision ou les milliers de maçons avec ou sans tablier qui tiennent l’appareil d’Etat (gouvernement, justice, parlement, police, syndicats…) ; dirigent les médias, vecteurs privilégiés de l’apologie de la culture de mort avec son cortège d’avortements, de criminels sexuels, de manipulations génétiques, d’embryons congelés ; ont organisé sciemment la venue sur notre sol de millions d‘étrangers inassimilés car inassimilables ? Nous n’avons vocation à être ni les supplétifs électoraux des uns par conformisme béat, ni les complices objectifs des autres par œcuménisme dévoyé ou humanitarisme larmoyant.

Le débat sur l’interdiction du port de la burqa est le type même de débat mal posé, car reposant sur de faux principes, dont les dommages collatéraux peuvent se retourner contre nous.

Laisser à un comité Théodule, à une commission-bidon ou à une assemblée décider de ce qui est conforme à la dignité de la femme dans le domaine vestimentaire relève, dans le contexte actuel, d’une parfaite hypocrisie doublée d’une imposture. Ne pas voir le visage d’une femme ne serait pas conforme à sa dignité, en revanche, et les musulmans ne se sont pas privés de le rappeler, l’exposer nue au regard de tous, comme chacun peut en faire l’expérience dans n’importe quel kiosque de gare ou campagne de publicité, serait respectueux de sa dignité ! De qui se moque-t-on ? […] Entre le constructivisme et l’arbitraire laïques d’une part, l’obscurantisme musulman qui fait de la femme une éternelle enfant soumise d’abord à l’autorité de son père puis à celle de son mari, réduite à une occasion de péché et/ou un instrument de plaisir et de génération, seul le réalisme chrétien trace une juste ligne car seul il connaît la vérité sur l’homme.

Cette vérité s’est incarnée, pour nous, dans une tradition nationale bien particulière. C’est au nom de la fidélité à cette tradition nationale que nous refusons tout ce qui peut amener à pérenniser et à ancrer une présence musulmane substantielle dans notre pays. La réalité est que l’islam n’est soluble ni dans la République ni dans la laïcité et qu’il est encore moins conciliable avec ce qui constitue l‘âme de la France : un héritage gréco-latin transcendé par le christianisme. […] Rémi Fontaine ne se contente pas de pleurer sur les malheurs des temps, il nous livre également d’utiles pistes de discernement pour en sortir. Elles pourraient se résumer à une réappropriation par le catholicisme de son identité dans le cadre ce que l’auteur a appelé «un sain et légitime communautarisme». »

Algérie et Maroc en guerre pour le partage de NOTRE France !

Ils veulent contrôler l’islam de France? En réalité, ils continuent l’invasion sournoise de NOTRE Patrie… Et ils se battent pour la conquérir… Algériens et Marocains: allez vous battre; mais chez vous!

FDF

.

L’Algérie et le Maroc en guerre pour contrôler l’islam en France !

Yves Daoudal publie dans son hebdomadaire l’essentiel d’un article publié par le quotidien algérien El Watan, le 9 avril, sous la signature de son correspondant à Paris Yacine Farah. Il s’agit d’une réunion, au consulat d’Algérie de Bobigny, entre Halim Benatallah (photo), secrétaire d’Etat chargé de la Communauté algérienne à l’étranger, et des responsables d’associations islamiques algériennes en France.

B

« Le problème le plus soulevé par les représentants des associations est celui relatif aux associations religieuses marocaines qui semblent avoir pignon sur rue, déconstruisant systématiquement ce que les Algériens ont construit depuis des années. «Les Marocains cherchent à contrôler toutes les mosquées. Si l’on ne fait rien, on va directement dans le mur», a estimé Salah Mrabi, imam chargé de la région de Tours, Blois et d’Orléans. Un de ses confrères a relevé le problème auquel est confrontée la Mosquée de Paris, qui risque de tomber, tel un fruit mûr, entre les mains des Marocains après avoir été des années durant sous l’influence algérienne. […]

De nombreux projets, comme la construction de mosquées ou d’écoles religieuses peinent à voir le bout du tunnel à cause du manque d’argent, contrairement au volontarisme financier de l’Etat marocain qui semble mettre tous les moyens pour imposer ses agendas religieux et son Islam en France. Convaincu du retard enregistré sur le terrain, M. Benatallah a promis une réponse rapide et à la mesure des difficultés sans cesse grandissantes. Il a assuré que l’Etat, qui a enfin découvert le poids de la communauté algérienne dans l’échiquier politique et électoral français, va se pencher sérieusement sur ces problèmes. »

Source: http://www.chretiente.info/

Avant que ça pète chez lui aussi: Bouteflika prend les devants…

Malin, l’Abdel, malin… Mais c’est « reculé pour mieux sauter ». Et il « envisage » un référendum; en Algérie…

Encore un pote à Sarko.

FDF

.

Abdelaziz Bouteflika annonce des réformes politiques.

Le président algérien a dévoilé un programme qui prévoit une modification de la Constitution.

Le président Abdelaziz Bouteflika a annoncé vendredi soir un programme de réformes politiques prévoyant, d’ici un an, une modification de la Constitution, de la loi électorale et celle concernant la vie des partis politiques. Dans un discours très attendu de 20 minutes, son premier depuis les révolutions qui embrasent le monde arabe, Bouteflika a précisé que ces réformes devaient être réalisées avant « les prochaines échéances électorales nationales« , prévues en mai 2012.

« Conscient de la responsabilité qui m’incombe, fort de votre soutien et soucieux de préserver l’équilibre des pouvoirs, j’oeuvrerai à introduire des amendements législatifs et constitutionnels en vue de renforcer la démocratie représentative dans notre pays », a assuré Bouteflika. La Constitution de 1996 a été légèrement amendée en 2009 pour permettre à M. Bouteflika, 74 ans, de briguer un troisième mandat.

Vers un référendum ?

La modification annoncée vendredi soir était réclamée à la fois par l’opposition et par les trois partis de l’alliance présidentielle. « J’ai exprimé, à maintes reprises, ma volonté de faire réviser la Constitution et j’ai réaffirmé cette conviction et cette volonté à plusieurs occasions », a rappelé le chef de l’État algérien en annonçant la création d’une commission constitutionnelle « à laquelle participeront les courants politiques reconnus et des experts en droit constitutionnel ».

La commission fera des propositions que Bouteflika va ensuite soumettre soit à l’approbation du Parlement, soit par voie de référendum, a-t-il dit. Bouteflika a également annoncé une « révision profonde » de la loi électorale pour permettre aux Algériens d' »exercer leur droit dans les meilleures conditions, empreintes de démocratie et de transparence ». Les partis politiques, présents ou non à l’Assemblée nationale, seront associés à la révision de cette loi, a assuré le chef de l’État.

Cette garantie concerne notamment le Front des forces socialistes (FFS) du dirigeant historique Hocine Ait-Ahmed, qui milite pour l’élection d’une Assemblée constituante. L’Algérie compte 26 partis reconnus. Une dizaine d’autres attendent, depuis des années, leur agrément par le ministère de l’Intérieur. La loi sur les partis sera, elle aussi, révisée, a ajouté M. Bouteflika. Elle permettra, selon lui, une contribution « plus efficace de ces partis au processus de renouveau du pays »….

Suite et source: http://tinyurl.com/3rkdby7

Après les pleurnichements, ils montrent les dents…

On n’y peut rien, c’est dans leurs gènes… En revanche, on peut s’y opposer, à ces exigences débiles.On ne va pas les aider financièrement à nous islamiser, non? Déjà qu’on le fait sans s’en rendre compte avec les subventions déguisées allouées par nos chers élus…

FDF

.

Les musulmans veulent que l’Etat aide à la construction de mosquées !


« La grande mosquée de Tremblay-en- France est en service depuis deux ans. Mais les inaugurations ne cessent de se succéder. […] Et le 28 mars c’était l’inauguration républicaine. Avec le député-maire, le préfet, des élus des communes avoisinantes, le commissaire, etc. […] De chaque côté de l’entrée, il y avait l’écusson de la République surmonté de trois drapeaux tricolores, ce qui faisait de la grande mosquée un bâtiment officiel de la République. Dans son discours, le député-maire a déclaré :

«La mosquée contribue à embellir encore Tremblay, et singulièrement ce centre ville sur lequel la ville intervient pour en faire un lieu de vie plus agréable.»

Le président de l’association des musulmans, Abdelghani Bentrari, a souligné:

«Si certaines mosquées ont été construites à la périphérie des villes, ce qui peut laisser croire à une volonté d’éloigner le musulman et donne l’image d’un islam subalterne aux autres cultes, la volonté de notre député maire Monsieur Asensi a été claire dès le départ : il a fait le choix d’un emplacement central, bien desservi et identifiable, dans un environnement de qualité. […]»

Et Abdelghani Bentrari a fait part d’une solution pour faciliter la construction de mosquées :

Une fois acquitté du paiement de ses impôts et des charges sociales, le citoyen français de confession musulmane est sollicité pendant plusieurs années à faire des dons pour construire son lieu de culte. L’état qui ne peut l’aider financièrement en vertu de la loi 1905, taxe tous ses dons (sadaqqa) qui servent à la construction de la mosquée de 19,6 % de TVA. Ainsi sur un projet de mosquée moyen estimé à 5 M€ on doit payer presque 1 M€ de TVA pour l’état. Mais pour collecter 1M€ il nous faut plusieurs années. Voilà ce qui explique que des projets durent 10 ans pour être finis. […] Nous sommes fiers d’avoir fini la construction de cette mosquée. Mais aussi fiers d’avoir participé à la restauration de l’Eglise Saint-Médard, monument historique, patrimoine national, financée en partie par l’argent du contribuable à hauteur de 2 702 000 €. La loi de 1905 avait été mal vécue à l’époque, elle avait retiré la lourde charge de l’entretien des églises au clergé.

On remarque l’interprétation très personnelle (mais pas claire) de l’impact de la loi de 1905. Toujours est-il qu’elle a enlevé un poids au clergé, et qu’en conséquence les musulmans financent l’entretien des églises. Donc il faut faire quelque chose pour la construction des mosquées:

«On ne veut pas que la loi de 1905 soit changée pour les musulmans. L’État doit simplement prendre en considération leurs difficultés en allégeant le poids des taxes sur la construction des mosquées.»

En faisant passer la TVA de 19,6 à 5,5%… »

Source: http://www.chretiente.info

Comment subventionner une mosquée en toute illégalité? Rien de plus simple..

Tout en contournant la fameuse de loi, de 1905, bien sûr. Pratique courante, en France… Il suffit de nommer l’endroit « lieu culturel ou cultuel ». Le mot « mosquée » n’est pas cité. Aucune infraction à la loi de 1905 (que Sarkö Ier est en train d’éplucher…) donc, la loi n’est pas enfreinte. Faaaaaaaacile, non ?

On ne dénombre plus le nombre d’élus qui sont à genoux devant l’islam. Et on se demande bien pourquoi…

Aux prochaines élections, votez le patriotisme; ou bien soumettez-vous.


FDF

.

Détails ici: http://tinyurl.com/5tlfbnx

Avec Gérard Brazon

Voilà comment « travaille » un journaliste français traditionnel…

Et quand on dit que ce sont les médias qui manipulent le peuple et orientent ses pensées… Preuve en est que pratiquement TOUT ce qui est publié sur le Front National est diabolisé à souhait. On s’attend à ce que la vapeur soit inversée… Fort heureusement.

FDF

.

Petit bréviaire de manipulation journalistique…


* Si Sarkozy, Villepin, Aubry ou Borloo annonce : « ma priorité pour 2012 sera l’emploi »
=> Le journaliste français écrit dans son journal : « Sarkozy,…, fait de l’emploi sa priorité pour 2012 »

Si Marine Le Pen annonce : « ma priorité pour 2012 sera l’emploi »
=> Le journaliste français écrit dans son journal : « Le Pen surfe sur le chômage »

* Si Aubry annonce : « il faut protéger l’Europe en instaurant des écluses douanièrs à ses frontières » (présent dans le projet du PS. On se demande comment d’ailleurs, puis le PS soutient le Traité de Lisbonne qui interdit formellement ses écluses douanières, enfin bon)
=> Le journaliste français écrit dans son journal : « Aubry veut protéger l’Europe »

Si Marine Le Pen annonce : « il faut protéger la France en instaurant des écluses douanières » (c’est exactement ce qu’elle dit, et ce qui figure dans son projet, entre autres choses)
=> Le journaliste franaçis écrit dans son journal : « Le Pen veut fermer les frontières »

* Si Sarkozy annonce : « Je ne laisserai pas tomber les agriculteurs ! »
=> Le journaliste français écrit dans son journal : « Sarkozy au chevet de l’agriculture »

Si Marine Le Pen annonce : « Je ne laisserai pas tomber les agriculteurs ! »
=> Le journaliste français écrit dans son journal : « Le Pen drague le vote agricole »

Je suis sûr que ces exemples vous parlent…
Alors, à bon entendeur salut, ne vous laissez pas piéger par des artifices basiques de communication.
Allez directement à la source.
Quand le peuple se réveille, les élites se coalisent contre lui, toujours. Les journalistes en font partie.
Et faites circuler ce petit post.
Merci.

Source:  http://www.lepost.fr/article/2011/04/16/2468145_petit-breviaire-de-manipulation-journalistique.html

On peut tirer sur des policiers à la Kalachnikov et être remis en liberté. Ca se passe en France, bien sûr.

France: légalisation du tir à la kalachnikov


C’est en effet ce qui est arrivé à trois hommes, mis en examen dans l’enquête sur l’attaque d’un fourgon de police à La Courneuve. Estimant que leur détention n’était «plus nécessaire» aux investigations, la cour d’appel de Paris les a placés mercredi sous contrôle judiciaire. A la «stupeur» du syndicat de policiers Alliance.

Faisant fi des réquisitions du parquet général, les magistrats de la chambre de l’instruction ont infirmé l’ordonnance d’un juge d’instruction de Bobigny de maintien en détention de ces trois hommes, âgés de 24 et 25 ans, déjà condamnés pour des vols notamment.(…)

Ils ont estimé que ces trois personnes disposaient de garanties de représentation (hébergement, promesse d’embauche) suffisantes et que leur maintien en détention n’était «plus nécessaire» à la poursuite de l’enquête. Les mis en examen ont toutefois interdiction de se rendre en Seine-Saint-Denis et de sortir de métropole, et doivent pointer régulièrement dans un commissariat et travailler.



Dans le quartier sensible des 4.000 de La Courneuve, des tirs à l’arme de guerre, dont une Kalachnikov, avaient été essuyés le 17 mai 2009 par un fourgon de police convoyant deux gardés à vue, lors d’un guet-apens tendu par plusieurs personnes. Les syndicats policiers s’étaient alors inquiétés de la montée de la violence en Seine-St-Denis.

La Turquie s’apprête à ouvrir un bureau des talibans à Istanbul !

Les talibans reconnus comme une nation, maintenant??? Mais où va t’on? Et c’est la Turquie qui favorise ce fait… Oui, oui, ceux-même qui veulent entrer dans l’Union Européenne… Nimporte quoi. Résistons à ce nouvel affront!

FDF



La Turquie fait partie de l’OTAN, qui combat les talibans en Afghanistan.


__________________________

Une nouvelle nation…

La Turquie s’apprête à ouvrir un bureau politique pour les talibans à Istanbul, selon un proche du Premier ministre turc Tayyip Erdogan cité vendredi.

«C’est en cours de négociation à l’heure actuelle », a déclaré Ibrahim Kalin au quotidien Hurriyet, ajoutant que le bureau serait situé à Istanbul, la plus grande ville de Turquie. La Turquie musulmane, qui a été l’hôte de pourparlers visant à renforcer les liens de confiance entre le Pakistan et l’Afghanistan, a déjà déclaré auparavant qu’elle était prête à accueillir une présence diplomatique des talibans afin de favoriser les pourparlers visant à mettre fin à la guerre en Afghanistan. […]

Source : Reuters, 15 avril 2011

Il y a plus de 500000 enfants de foyers polygames en France !!!

Petite piqûre de rappel, histoire de claquer le bec à tous ceux qui osent dire que la polygamie n’existe pas en France…

FDF

Quand l’islam vente les mérites de la polygamie et quand les bobos en découvrent l’ampleur …

Notre imam, le cheikh Abdul Aziz Ibn Bâz – qu’Allah l’ait en Sa miséricorde – a été un jour interrogé : est-ce la polygamie ou la monogamie qui constitue l’origine dans le mariage ?
Il répondit : « L’origine dans le mariage est
la polygamie légiférée pour celui qui en a les moyens et ne craint pas l’injustice, car cela représente de nombreux intérêts comme la préservation de ses parties privées [de celles] des femmes qu’il épouse, le bienfait qu’elles en tirent et l’augmentation de la progéniture, qui agrandit la oummah et le nombre de ceux qui adorent Allah Seul [sans rien Lui associer]. La preuve en est la parole d’Allah, exalté soit-Il : « Et si vous craignez de ne pas être justes envers les orphelins, alors épousez deux, trois ou quatre femmes parmi celles qui vous plaisent ; mais si vous craignez de ne pas être justes avec celles-ci,alors n’en épousez qu’une seule ou des esclavesque vous possédez. Cela, afin de ne pas faire d’injustice (ou afin de ne pas aggraver votre charge de famille). » Sachant que le Prophète – que la paix et la bénédiction
d’Allah soient sur lui – a épousé plus d’une femme et qu’Allah – exalté soit-Il – a dit : « En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque
espère en Allah et au Jour dernier et se remémore Allah fréquemment ».
Source :
http://d1.islamhouse.com/data/fr/ih_books/fr-Islamhouse-MeritePolygamie.pdf page 8 et 9
Lire la suite sur: http://www.islamhouse.com/p/190779 (*)
(*) L’ensemble des droits d’islamhouse est à la disposition de tous et vous êtes en droit d’utiliser toutes nos données, les propager sous toutes formes possibles sans modifier le contenu et sans but commercial.
Propositions de loi contre la polygamie :
http://www.senat.fr/leg/ppl95-086.html et  http://www.assemblee-nationale.fr/12/propositions/pion1645.asp
Étude et propositions sur la polygamie en France
http://www.cncdh.fr/IMG/pdf/Etudes_et_propositions_sur_la_polygamie.pdf
Sur le sujet : http://www.sosfemmes.com/points_de_vue/sujets/05_sortir_polygamie.htm et   http://www.geocities.jp/plateforme_sita_1/femmes.html



Source: sitavirus

Islam, immigration. La vague populiste est inéluctable…

Populisme… Je dirais plutôt patriotisme…

FDF

.

Europe : la contagion du populisme

Elle se nourrit du rejet des élites, de la peur de la globalisation, de l’immigration et d’un islam de plus en plus visible. La vague populiste pourrait encore enfler, dimanche, à l’occasion des élections législatives en Finlande.

Europe : la contagion du populisme

Ils s’appellent Jimmie Akesson, Geert Wilders, Heinz Christian Strache, Pia Kjaersgaard, Siv Jensen, Timo Soini ou Marine Le Pen. Ils sont jeunes, décomplexés et charismatiques. Ils condamnent à tout-va la politique d’immigration massive à laquelle se prêtent, selon eux, leurs gouvernements. Ils éreintent l’islam, accusé de menacer leurs valeurs et leurs cultures. Ils vitupèrent contre l’Europe. Trop libérale, trop ouverte, trop coûteuse, trop fédérale ; certains d’entre eux prônent même la sortie de l’euro. Ils revendiquent un lien direct avec le peuple qu’ils veulent affranchir des élites politiques coupables d’aveuglement et de faiblesse. Ils ont laissé le politiquement correct au vestiaire et parlent « vrai », en évitant toutefois soigneusement les dérapages racistes qui risqueraient de les marginaliser, les privant ainsi des suffrages du plus grand nombre.

La recette fait miracle : les partis xénophobes, eurosceptiques et nationalistes poussent les feux dans toute l’Europe. Jamais depuis l’entre-deux-guerres, les mouvements protestataires n’avaient rassemblé autant de suffrages. Depuis leur éclosion dans les années 1970, leur nombre et leur influence n’ont cessé d’enfler. On compte aujourd’hui – selon le politologue Dominique Reynié -27 partis populistes de droite dans 18 pays européens différents. Si seulement deux d’entre eux participent à des gouvernements – la Ligue du Nord en Italie et l’UDC en Suisse -, leurs élus siègent dans quatorze Parlements. Aux élections européennes de juin 2009, l’extrême droite a réalisé un score à deux chiffres dans huit Etats membres (Pays-Bas, Belgique, Danemark, Royaume-Uni, Hongrie, Autriche, Bulgarie et Italie) et réuni entre 5 % et 10 % des suffrages dans cinq autres Etats (Finlande, Roumanie, Grèce, France et Slovaquie).

Une inquiétude civilisationnelle

Leurs dernières conquêtes ? En avril 2010, la Ligue du Nord, alliée du gouvernement Berlusconi, remporte deux régions parmi les plus riches de l’Italie, la Vénétie et le Piémont. L’Autriche expérimente à son tour au printemps dernier un 21 avril 2002 à la française, avec le maintien au second tour de l’élection présidentielle de la candidate du FPO autrichien, Barbara Rosenkranz (15,6 % des voix). En Hongrie, le parti nationaliste Jobbik se hisse au troisième rang des forces politiques du pays (16,7 % des voix). En juin, aux Pays-Bas, le Parti de la liberté (PVV) de Geert Wilders fait une percée historique aux législatives et triple sa présence à la Chambre basse. Enfin, en septembre dernier, le parti xénophobe des Démocrates de Suède, héritier d’une formation néonazie, rafle 20 sièges au Rikstag, la Chambre unique du Parlement.

Les élections de dimanche montreront si les « Vrais Finlandais » de Timo Soini confirment ou non le raz de marée annoncé par les sondages. Si c’est le cas, le mouvement populiste pourrait faire son entrée au gouvernement et même… le diriger. Avec, à la clef, une révision drastique de la politique proeuropéenne de la Finlande. Timo Soini ne souhaite pas que son pays participe au sauvetage des pays les plus endettés de l’Europe du Sud. D’ailleurs, si ça ne tenait qu’à lui, ils ne feraient plus partie de l’euro.

Comment expliquer cette poussée de fièvre extrémiste qui saisit jusqu’aux peuples réputés les plus tolérants, les Néerlandais et les pays du nord de l’Europe, ou encore ceux qui, plus à l’est, sortent à peine de cinquante ans d’obscurantisme communiste ? La crise économique et financière qui a balayé le monde occidental depuis 2007 pourrait justifier bien des colères contre le capitalisme financier et les gouvernements en place. « Ce phénomène a certainement des fondements économiques et sociaux. Il suffit de s’attacher aux résultats des enquêtes : l’hostilité à l’égard des étrangers suit très précisément la courbe du chômage », explique Pascal Helwitt, professeur de sciences politiques à l’Université libre de Bruxelles. Cette nouvelle génération de partis d’extrême droite est apparue dans le sillage des premiers chocs pétroliers, accompagnant la perception que la crise qui se produisait était profonde, structurelle », poursuit-il.

Sans nier ses racines économiques, le spécialiste de l’extrême droite, Jean-Yves Camus évoque cependant un phénomène « plus psychologique qu’économique », sinon comment expliquer la poussée de l’extrême droite en Suisse, au Danemark, aux Pays-Bas, en Suède ou en Autriche, sociétés prospères s’il en est alors que la violence de la crise n’a provoqué aucun réveil de l’extrême droite en Islande, en Irlande, en Espagne ou au Portugal. « Il y a chez ces électeurs un sentiment de décadence, de précarisation, quel que soit d’ailleurs leur statut social. L’élément déterminant c’est la peur du déclassement. » Jean-Yves Camus parle d’une « inquiétude civilisationnelle ».

« Le phénomène n’est pas seulement conjoncturel », confirme Magali Balent, de la Fondation Robert Schuman. Il est lié aux « défis structurels lancés par le processus de mondialisation et se caractérise par un malaise identitaire lié à l’ouverture des économies, à l’immigration et à l’avènement de sociétés multiculturelles ». A ces explications, Dominique Reynié en ajoute une autre dans l’ouvrage qu’il vient de publier, « Populisme : la pente fatale » : le vieillissement démographique, qui rend les Européens plus réceptifs aux thèmes populistes. Il qualifie de « populisme patrimonial » cette « défense conservatrice et virulente d’un patrimoine matériel qui est le niveau de vie et d’un patrimoine immatériel qui est le style de vie ». Un mouvement de fond capable selon lui « de perturber le système politique des nations européennes comme celui de l’Union dans son ensemble ».

La bête noire européenne

Car l’Europe est l’une des bêtes noires de ces mouvements populistes. « Dans les années 1970, l’Union européenne ne suscitait pas du tout d’hostilité de l’extrême droite. Elle était vue comme un rempart contre le danger communiste. Mais, depuis les années 1990, elle s’est engagée dans une intégration de plus en plus poussée allant jusqu’à abandonner les monnaies nationales au profit de l’euro. Aujourd’hui, l’Europe est perçue comme un exécutant de la mondialisation, ouverte sur l’extérieur, s’élargissant à l’infini, cosmopolitique, multiculturelle », poursuit Magalin Balent.

Face à ces bouleversements, les partis qu’elles qualifient de «  nationaux-populistes » proposent la défense de l’identité originelle des peuples européens.

En termes simples et dans la bouche de Jimmie Akesson, leader des Démocrates de Suède, cela se traduit par : « Les musulmans constituent la plus grande menace pour la Suède depuis la Seconde Guerre mondiale. » Ou encore : « Choisissez de mettre fin au financement de l’immigration avant que soit mis fin au financement des retraites. » L’antisémitisme a quasiment disparu du registre idéologique de l’extrême droite – sauf dans les partis nationalistes est-européens en Pologne, Slovaquie, Roumanie et Hongrie. Désormais, c’est la lutte contre l’immigration et la résistance à l’influence de l’islam qui sont devenues les nouveaux marqueurs de ces partis. Geert Wilders, le leader du PVV néerlandais, dénonce une «  islamisation rampante » des Pays-Bas et réclame l’interdiction du Coran, qu’il comparait il y a quelques années au « Mein Kampf » d’Hitler. Mesure phare de son programme, qu’il s’ingénie aujourd’hui à mettre en oeuvre, la division de moitié des flux migratoires.

L’Union européenne est, de fait, aujourd’hui, le premier continent d’immigration – légale -au monde, devant les Etats-Unis, avec environ 3,5 millions d’entrants chaque année environ. « La question des équilibres ethniques s’installe au coeur des débats politiques nationaux et européens sur l’immigration et l’identité nationale », précise Dominique Reynié.

Or, « des deux modèles d’accueil des étrangers, le multiculturalisme et l’intégration, aucun n’a fait ses preuves », constate Thierry Chopin, professeur à Sciences po. Les partis nationaux-populistes ont récupéré avec succès cette thématique dont ils jouent avec une grande habileté. « Ces partis se battent contre l’islam en prenant le masque de la démocratie, explique Nonna Mayer, directrice de recherche au Centre d’études européennes de Sciences po. Ils prétendent défendre les droits des femmes et des homosexuels contre une religion présentée comme celle de l’intolérance. » Ainsi, le leader du PVV, Geert Wilders, qualifie-t-il l’islam d’ « idéologie fasciste » et se présente comme le meilleur défenseur des libertés : «  Je le dis de la manière la plus claire : ma culture est meilleure que la culture islamique. Nous ne traitons pas les femmes, les hommes, les relations politiques comme cette culture attardée. Chez nous, les individus sont égaux. »

Le silence des élites

Face au silence – longtemps-observé sur ces questions par les élites politiques par crainte de banaliser ces discours, « ces partis populistes ont imposé leur agenda dans le débat public », assure Thierry Chopin. Et tandis que cette droite extrême se saisit de thèmes plus consensuels comme la laïcité, la protection sociale et parfois la défense des minorités, la droite traditionnelle cède peu à peu aux sirènes du populisme, quand elle ne lui a pas carrément succombé comme le gouvernement italien à la Ligue du Nord. Celle-ci influence la politique d’immigration de l’Italie et a obtenu la limitation des transferts de richesse du nord vers le sud du pays. En Suisse, l’UDC a réussi à imposer par référendum l’interdiction de construire des minarets. Au Danemark, le Parti du peuple (DF) monnaye chèrement son soutien au gouvernement minoritaire de Lars Lokke Rasmussen : « La législation danoise s’est nettement durcie sur les critères d’accueil des immigrés et des réfugiés et sur leurs conditions de vie dans le royaume. Le Danemark est devenu l’un des Etats les plus restrictifs d’Europe », affirme le journaliste Antoine Jacob dans la revue « Politique internationale ». Ce raidissement identitaire gagne la France où le président Nicolas Sarkozy fait le pari que le Front national ralliera d’autant moins de suffrages que le gouvernement s’emparera des thèmes qui inquiètent les Français : immigration et sécurité. Même la sage Angela Merkel a durci son discours sur l’immigration, prenant acte de l’échec du multiculturalisme. Un récent sondage publié par « Die Zeit » en décembre n’a-t-il pas révélé que deux Allemands sur cinq se sentaient menacés par l’islam, plus que les Français et les Néerlandais ?

La contagion populiste atteint même les rivages de la plus vieille démocratie parlementaire, terre accueillante s’il en est pour les immigrés. A l’approche des élections locales, David Cameron a prononcé hier, dans le Hampshire, un discours très dur dénonçant le coût et les tensions causées par l’immigration massive de ces dernières années. Il vient par ailleurs de faire voter par le Parlement un « verrou référendaire » qui permettra de soumettre à référendum tout futur transfert de souveraineté à l’Union européenne. Banalisation des politiques de repli identitaire ou prise en compte louable des préoccupations réelles des citoyens ? Entre les deux, l’Europe balance. « Il est nécessaire de restaurer le sentiment défaillant d’identité des gens et de retrouver un sens d’appartenance à la communauté, conclut Thierry Chopin. Mais, en flirtant ainsi avec les thématiques de l’extrême droite, les gouvernements prennent le risque d’exacerber les tensions et de créer une distance de plus en plus radicale entre « le peuple » et les élites, « le peuple » et les étrangers, « le peuple » et le reste du monde. »


Source:  http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0201298471388-europe-la-contagion-du-populisme.htm

Des internautes arabophones appellent à « punir » la France !

Et ça, ce n’est pas de l’incitation à la haine? Le MRAP ne se bouge pas le cul, là?

FDF

.

Interdiction du voile intégral : des internautes déclarent la guerre à la France !


Des internautes ont réagi avec colère sur des forums jihadistes à l’interdiction du voile intégral dans l’espace public en France, appelant à déclarer la guerre à ce pays, a rapporté mercredi le centre américain de surveillance de sites islamistes (SITE).

Des internautes arabophones ont appelé à punir la France, en raison de cette loi jugée « anti-islamique », certains exhortant Al-Qaïda à mener des opérations dans le pays, ajoute SITE. Parmi les propositions postées sur le forum Shumukh al-Islam, figure notamment l’attaque de la Tour Eiffel. Sur une page de discussion intitulée « Déclaration de guerre contre la France croisée », des membres suggèrent également de « répandre l’horreur » via une campagne de mails visant notamment des hôtels parisiens.

Alors que dans une autre discussion, des internautes suggèrent de donner de l’argent pour défendre les musulmanes condamnées à payer une amende en raison du port du voile intégral, un membre propose d’utiliser plutôt l’argent collecté pour « une opération martyre » au coeur du pays.

Depuis lundi, le port du niqab ou de la burqa n’est plus autorisé en France dans la rue, les jardins publics, les gares, les commerces ou les mairies, en vertu d’une loi interdisant la dissimulation du visage.

Il y aurait en France environ 2.000 femmes intégralement voilées, selon diverses estimations.

Source: http://www.fdesouche.com/199097-interdiction-du-voile-integral-des-internautes-declarent-la-guerre-a-la-france