Francaisdefrance's Blog

16/04/2011

Rebelles.info a été fermé par son hébergeur suite à une plainte du MRAP !

Et encore la liberté d’expression qui en prend un coup! Over Blog m’a déjà fait le coup… Les « trouillus de service »..

C’est pourquoi j’ai changé d’hébergeur…

FDF

Une enquête de police est en cours pour incitation à la haine raciale .

La mesure de l’ hébergeur à donc eu lieu avant toute décision judiciaire , ici il y a présomption de culpabilité .

D’ où l’ intérêt d’ avoir une adresse de secours ( comme fdesouche ) pour au moins tenir informés les internautes .

La dhimmitude n’a pas de limites…

Et c’est Free qui s’y colle, aujourd’hui… A quand les appels gratuits vers l’Algérie?

FDF

.

Free cible ses pubs à destination de la communauté algérienne !

Paris, métro République :

Avec l’inclusion de la téléphonie vers l’Algérie aux forfaits Freebox Révolution et non-dégroupés, Free a décidé de frapper un grand coup auprès des Algériens de France. Et il le prouve via une campagne d’affichage très ciblée…

Free avait déjà prouvé sa volonté de s’adresser directement à la communauté algérienne de France en proposant une version arabe (PDF) de son dernier communiqué de presse.

Dans le même état d’esprit, on a pu remarquer, ces derniers jours, l’apparition d’une campagne d’affichage en français et en arabe, dans différents secteurs de la capitale. Un internaute (@jbertheas sur Twitter) a posté la photo d’une de ces affiches, repérée station République à Paris.

En étant le seul fournisseur d’accès en France à proposer les appels inclus vers les fixes d’Algérie, Free compte manifestement bien faire la différence…

Source: http://www.defrancisation.com/

L’actualité de la dépense publique…

Je relaie…
FDF

.


Madame, Monsieur,

Tout d’abord, je vous invite à écouter la seconde partie du Libre journal des contribuables du mardi 12 avril dernier, animé par Alain Dumait et moi-même. Nous y avons reçu l’écrivain Renaud Camus, président du Parti de l’In-nocence et candidat à l’élection présidentielle de 2012, pour discuter avec lui de son programme en matière de fiscalité, résumé dans son récent Abécédaire de l’In-nocence. L’émission est à écouter en entier sur LeCri.fr, en cliquant ici.

*

* *

Par ailleurs, j’ai le grand plaisir de vous annoncer que le député des Alpes-Maritimes Lionnel Luca, sollicité par des signataires de notre pétition « Pas de retraite en France sans y avoir travaillé ! », a déposé une proposition de loi tendant à réserver le versement de l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) de nationalité française ou ayant travaillé en France (pour lire l’exposé des motifs et la proposition de loi de M. Luca en elle-même, cliquer ici).

Pour que cette proposition de loi soit adoptée, il faut qu’elle obtienne la co-signature des collègues députés de M. Luca. C’est pourquoi je vous invite à nouveau à imprimer (document téléchargeable en cliquant ici), signer puis envoyer la pétition au député de votre circonscription. N’hésitez pas à demander à vos proches de faire de même !

Autre bonne nouvelle, pour finir, l’hebdomadaire Valeurs Actuelles a mentionné cette pétition dans son édition du 14 avril, page 14 (version papier à lire en ligne en cliquant ici), insistant notamment sur ses plus de 87 000 signataires.

Merci pour votre soutien et excellent week-end,

Roman Bernard, rédacteur en chef du Cri du Contribuable

Travailler moins (ou pas du tout) pour gagner plus…

J’en connais (toujours les mêmes…) qui en bavent d’avance… Nouveau projet (électoraliste) d’assistance dans un pays d’assistés…

FDF

.

850 euros par mois sans travailler : la révolution de Dominique de Villepin

Avec son « revenu citoyen », l’ancien Premier ministre prend ses adversaires à contre-pied.

Dominique de Villepin, le révolutionnaire. Dans ses habits neufs de quasi-candidat, l’ancien Premier ministre, qui rêvait en 2005 d’imposer aux jeunes un contrat première embauche (CPE), veut aujourd’hui garantir aux Français de plus de 18 ans un chèque mensuel de 850 euros. Un « revenu citoyen garanti », sans aucune contrepartie concrète. Pas d’obligation de se lever le matin pour aller travailler ni même de rechercher un emploi. Seulement un engagement « librement assumé vis-à-vis des autres » à travers une « activité d’intérêt général » : « bénévolat », « engagement », « création ». « C’est la base d’un nouvel ordre social (…). C’est plus de dignité, plus de liberté, plus de sécurité », s’est enflammé Villepin lors de la présentation de son programme, jeudi, à Paris.

Simple promesse de campagne pour marquer les esprits ou réelle proposition ? Le revenu citoyen est en fait un énième avatar de l’allocation universelle, encore appelé « revenu social garanti », « revenu universel », « revenu d’existence » ou « dividende universel ». Un concept « libéral de gauche », décrypte Claude Gamel, économiste spécialiste de cette question à l’université d’Aix-Marseille. Libéral parce qu’on « fait confiance à l’individu ». De gauche parce qu’il s’agit de distribuer une allocation. Philippe Van Parijs a théorisé les fondements de l’allocation universelle dans un livre, Real freedom for all, what – if anything – can justify capitalism (La liberté réelle pour tous, ce qui peut justifier – si c’est possible – le capitalisme), un clin d’oeil à Karl Marx, qui dénonçait les libertés formelles des libéraux. Une philosophie « à l’opposé du système dans lequel on baigne depuis 1945, l’État providence, qui ne s’est pas construit sur une logique de liberté, mais une logique de besoins fondamentaux à satisfaire par des allocations », commente Claude Gamel.

Allocation dégressive jusqu’à 1 500 euros de salaire

Une incitation à l’assistanat généralisé ? Le risque est réel. Pour y parer, Dominique de Villepin couple sa proposition d’une forme d' »impôt négatif », censé faire en sorte que les gens gagnent toujours plus s’ils occupent un emploi. En clair, une personne qui travaille pourra conserver une partie de l’allocation jusqu’à 1 500 euros de salaire (dégressive), sur le principe du revenu de solidarité active (RSA) mis en place par Martin Hirsch. Des travaux empiriques effectués sur de jeunes chômeurs de moins de 25 ans montrent par ailleurs qu’une allocation universelle n’incite pas à l’oisiveté, selon Claude Gamel. « Dans l’état actuel des mentalités, le travail reste une valeur-clé », explique l’économiste. Reste à savoir si l’importance de la somme avancée par Dominique de Villepin peut bouleverser ce constat.

Et ceci, même si le revenu citoyen « se substitue aux allocations existantes », comme le précise bien Dominique de Villepin. Le RSA et la prime pour l’emploi, au premier chef. Peut-être même les allocations logement de rentrée scolaire et les allocations familiales. « La simplification des allocations existantes crée une lisibilité et une responsabilisation individuelle », estime l’ancien Premier ministre. « Elle est plus intelligente que le mille-feuille de prestations existantes », confirme le très libéral Alain Madelin, lui-même fervent défenseur de l’allocation universelle. Mais, ajoute-t-il, ce n’est pas non plus une « solution miracle ». L’ancien ministre de l’Économie propose d’ailleurs de l’assortir d’une obligation de travail d’intérêt général, non pas pour parer une quelconque tendance naturelle à l’oisiveté, mais pour maintenir une dignité.

« Refondation aussi importante que la Sécurité sociale » (Claude Gamel)

Pour Xavier Timbeau, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques, le revenu citoyen de Dominique de Villepin est, en tout cas, « un bouleversement complet de notre système ». « Il y aura des gagnants, mais aussi de nombreux perdants », prévient-il. « C’est mettre le doigt dans un immense effort de réforme de la protection sociale, y compris les prestations fondées sur les cotisations d’assurance comme les retraites, le chômage », renchérit Claude Gamel. Les questions qui se posent sont infinies. Faut-il, par exemple, maintenir une assurance chômage complémentaire au revenu citoyen et, si c’est le cas, comment la financer ? Comme Claude Gamel, Jean-Pierre Grand, fidèle d’entre les fidèles de Dominique de Villepin, y voit un chantier aussi important que les grandes réformes sociales du Conseil national de la Résistance (CNR) en 1944.

Ce qui est sûr, c’est que l’ancien Premier ministre prend tout le monde à revers. Le PS – doublé sur sa gauche -, mais aussi ses propres amis. Le porte-parole de République solidaire, Daniel Garrigue, a claqué la porte sitôt le programme dévoilé. « Nous trouvions que cette mesure allait dans le sens de l’assistance et nous avons émis des inquiétudes sur son coût : 30 milliards d’euros », a-t-il confié au Point.fr. Un surcroît de dépenses par rapport au système actuel que l’ancien Premier ministre entend financer par la refonte de l’impôt sur le revenu, fusionné avec la CSG, débarrassé de ses multiples exemptions et plus progressif. L’homme qui avait instauré le bouclier fiscal à 60 % des revenus veut maintenant une tranche d’impôt marginale (à partir d’un million d’euros par an) à 60 % ! Une proposition qui ressemble furieusement à celle du Parti socialiste. Dominique de Villepin n’a pas fini de jouer les trouble-fêtes.

Source: http://www.lepoint.fr/

Les catholiques deviennent étrangers en France !

C’est tellement vrai…

FDF

.

Laïcité et bioéthique…

« Les hasards du calendrier politique ont rendu concomitants deux événements sans rapport entre eux : le débat sur la laïcité organisé par l’UMP et Jean- François Copé et le vote de la loi de bioéthique au sénat. Chacun de ces événements pris à part montre à quel point les Français de vieille tradition chrétienne deviennent des étrangers dans leur propre pays. Et leur mise en relation aggrave encore ce sentiment. […]

Tout d’abord, il était question de laïcité, alors que le véritable problème – tout le monde le savait bien – concerne l’accueil de millions de musulmans sur notre sol. Il me semble d’assez mauvaise politique de confondre l’islam et les musulmans. Et il me semble de plus mauvaise politique encore de confondre une religion fraîchement (mais massivement) implantée en France avec le christianisme qui a façonné au fil des siècles notre nation. Parler de « laïcité », cela conduit à confondre les prières de rue du vendredi et les processions de la Fête-Dieu. […] Mais à qui fera-t-on croire que ces deux manifestations publiques religieuses soient du même ordre ? […]

Mais la meilleure preuve que ce « débat sur la laïcité » était faussé – à la fois par un laïcisme anti-religieux d’un autre âge et par une démagogie électoraliste pro-musulmane –, c’est le vote de la loi bioéthique au sénat. La majorité UMP a voté, malgré de courageuses résistances, au moins deux dispositions catastrophiques ; l’autorisation de la recherche sur les embryons et l’ouverture des méthodes de procréation médicalement assistée non seulement aux couples souffrant d’infertilité médicale, mais aussi à ceux souffrant d’«infertilité sociale» (sic !). Pour ceux qui ne seraient pas rompus à la dialectique délirante des parlementaires gauchistes, je précise que cette «infertilité sociale» concerne les couples homosexuels qui, effectivement, du fait de leurs choix sociaux, sont infertiles. En d’autres termes, le sénat (majoritairement à droite, paraît-il !) a voté une loi dont le seul équivalent dans l’histoire sont les lois de Nuremberg du IIIe Reich, transformant des êtres humains en matériaux de recherche. Et, d’autre part, alors que la majorité prétend avoir résisté aux pressions du lobby gay sur l’adoption d’enfants par des couples homosexuels, elle a offert à ces couples la possibilité d’obtenir des enfants par fécondation in vitro. […]

Bref, entre soumission à l’islam et soumission au gauchisme maçonnique, la majorité vient en une semaine de perdre quelques centaines de milliers de voix catholiques qui lui feront cruellement défaut en 2012! »

Source: http://www.chretiente.info/

Racaille: la classe politique française privilégie la complaisance voire la soumission pour maintenir un degré de violence médiatique tolérable.

Piqûre de rappel. En un an, ça n’a pas changé…

Encore une vérité qui va blesser, c’est sûr car c’est la réalité… Acheter la paix sociale…

FDF


« Rincer » la racaille pour avoir la paix avant les élections, sinon…


Comment notre classe politique achète la racaille pour préserver la paix civile

Communiqué du Projet Apache:

A défaut de courage pour enrayer l’insécurité et lutter contre la racaille dans nos rues, la classe politique française privilégie la complaisance voire la soumission pour maintenir un degré de violence médiatique tolérable. C’est donc à coups de subventions plus ou moins bidons et d’emplois de complaisance pour les « grands frères » des quartiers que la classe politique gère à très court terme l’économie mafieuse des zones de non-droit.

Un article du journal 20 minutes (édition du 28 avril 2010) montre comment la ville de Corbeil-Essonne est devenue le symbole de ce système. Selon le témoignage d’un habitant, l’ancien maire de la ville Serge Dassault « est dépassé par le système qu’il a mis en place. Jusqu’à présent, il rinçait les grands frères pour avoir la paix avant les élections. Désormais, les jeunes ont compris comment ça marche. Et foutent le bordel pour recevoir à leur tour de l’argent. C’est tout simplement du chantage»…


Source et suite: http://tinyurl.com/2vlwu2a

Destruction de la mosquée de Lille-Fives: Mme Aubry va arranger ça…

Surprenant, non? Dans la ville la plus islamisée de France et dont le maire (Martine Aubry) marche main dans la main avec les muzz…

FDF

.

«Nous voulons le respect», «Respectez l'Islam et les musulmans», «Non à la destruction de la mosquée», affichaient les manifestants.
«Nous voulons le respect», «Respectez l’Islam et les musulmans», «Non à la destruction de la mosquée», affichaient les manifestants.

Une cinquantaine de personnes se sont réunies, hier après midi devant la mairie de Lille, pour protester dans le calme contre la destruction prochaine de la mosquée de Fives, abritée au sein du foyer de travailleurs immigrés.


Deux associations, les musulmans de Fives et Tutti frutti, étaient représentées. Ses membres dénoncent « le manque de respect du lieu et des personnes, qui sont entre 100 et 300 selon les jours de prière », selon Mohamed Bousnane, président de Tutti frutti. Ils demandent à la Ville de leur trouver une solution provisoire, le temps de la reconstruction. Et prévoient de manifester, haut et fort cette fois-ci, leur mécontentement s’ils ne peuvent plus prier dans le foyer de travailleurs immigrés. Une délégation a été reçue par le troisième adjoint. Walid Hanna a « réaffirmé le principe de laïcité ». Et d’ajouter : « La Ville n’a pas à se mêler d’un conflit privé et d’un problème religieux. »

Source: http://www.nordeclair.fr/

Le projet économique du Front National et de sa candidate est…le meilleur.

Lu sur Le Post.
FDF
.

Nous sommes un petit groupe d’étudiants en économie, amis d’enfance, connaissances de lycée. Une chose nous réunit de plus en plus sovuent en ce moment : l’étude des projets économiques des candidats à l’élection présidentielle de 2012. Oui on est un peu fous, mais on pense que cette question est essentielle pour notre avenir.

Hier soir, c’était au tour de Marine Le Pen et du Front National d’y passer. Réunis dans un petit appartement du centre-ville lyonnais, nous avons découvert sur le site du parti un document assez long (37 pages), mis en ligne la veille : « les grandes orientations économiques du projet économiques du Front National (avril 2011) ».

Inutile de vous préciser que beaucoup d’entre nous avaient quelques a priori…, et s’attendaient à lire un tissu d’âneries, après avoir eu une première surprise de découvrir que le Front National avait rédigé un document de cette taille. Pas crédible nous disions-nous. Forcément.

=> Le document est ici : http://www.frontnational.com/pdf/projet-eco-fn.pdf

Et bien l’honnêteté intellectuelle nous oblige à reconnaître que de tous ceux que nous avons lus jusqu’ici, le projet économique du Front National et de sa candidate est…le meilleur. Oui, le meilleur. Désolé…

Argumenté, sourcé, il ne sonne pas faux, démagogique ou « électoraliste ». Les auteurs cités, nous les connaissons nous pour l’essentiel, et leur oeuvre n’est pas trahie (de là à ce qu’ils s’osent s’afficher publiquement pour le FN dans les médias, ça n’est pas demain la veille. On ne met pas en danger sa carrière comme ça !…)

Ensuite, là où le projet du FN fait vraiment la différence, c’est sur sa vision globale : il parle des vraies questions en d’autres termes. Celles dont n’importe quelle personne qui a fait 10 heures d’économie dans sa vie sait qu’elles déterminent tout le reste : la monnaie bien sûr (voir leur partie sur l’euro, convaincante il faut l’avouer), mais aussi les interactions entre dynamique des échanges, libre-échange, désindustralisation et emploi. Les instruments de l’action publique, l’Etat, ne sont pas oubliés.

Cette partie, la première, du projet est assez courageuse, parce qu’il faut reconnaître que les autres partis, le PS et l’UMP notamment, n’abordent jamais au fond ces questions primordiales, desquelles tout découle.

Ensuite, le FN déroule un projet économique assez complet (on regrettera l’absence de développement sur les travailleurs pauvres), centré sur 2 priorités, emploi et pouvoir d’achat, et 2 acteurs à aider prioritairement, classes moyennes et PME.

Enfin, dernier acte de courage, le FN pose en des termes sérieux la question de la dette, ne se limitant pas à la question des recettes et des dépenses, mais en étudiant les mécanismes de financement, et en faisant des propositions assez audacieuses.

A notre grande stupéfaction, on avoue devoir reconnaître le sérieux du travail. Des élements méritent d’être encore précisés, des petites imprécisions existent, sur lesquelles nous avons envoyé directement à la présidente du parti une série de questions. On vous tiendra informé !

L’ennemi, c’est le dhimmi ! Exemple à Strasbourg…

Reçu par mail…

FDF

.

« À des parents d’élèves qui lui demandaient pourquoi on servait à leurs enfants des menus « halal » dans les cantines scolaires de Strasbourg et pas de repas maigre par exemple avec du poisson le vendredi, le maire de Strasbourg Roland Ries a répondu par cette sublime, cette incandescente déclaration  digne de passer à la postérité, car illustrant génialement l’admirable synthèse dialectique de l’islam et de la laïcité, désormais appelée « Allahicité ! ».

«Nous servons de la viande halal par respect pour la diversité, mais pas de poisson par respect pour la laïcité».

En une phrase est ainsi sublimement résumé le principe de préférence islamique (…) des fanatiques laïques.

La raclée de Danny le rouge…

Petite vidéo où l’on peut voir Daniel Cohn-Bendit se faire remettre les pendules à l’heure par Oskar Freysinger. Un morceau d’anthologie… Vous remarquerez l’attitude pleine de bon sens et le discours des plus réalistes de Freysinger par rapport à l’envolée nauséabonde de Dany le Rouge qui perd les pédales, si l’on ose dire, car il prend les vérités en pleine face…

Bravo Oskar !!!

A diffuser large.

FDF

.

Lire: http://youtu.be/dZoF__ZpR3g

Jeunes chrétiennes victimes de conversions à l’islam, de viols et de mariages forcés au Pakistan!

Religion d’amour, de paix, de tolérance…

FDF

.

Le nombre des conversions forcées à l’islam, des viols et des mariages forcés augmente au Pakistan. Les victimes en sont surtout de jeunes chrétiennes et hindoues, appartenant donc aux minorités religieuses.

Sidra Bibi, chrétienne de 14 ans du district de Sheikhupura au Punjab…

Tina Barkat, chrétienne de 28 ans, a été approchée par une amie musulmane qui…

Le même sort est échu à Samina Ayub, chrétienne de 17 ans…

Shazia Bibi, chrétienne de 19 ans de Gujranwala au Punjab…

Deux autres jeunes chrétiennes, Uzma Bibi, 15 ans de Gulberg et Saira Bibi, 20ans…

La suite: http://tinyurl.com/3cket22

L’Iran veut interdire les chiens au nom de l’islam !

Ben nous, on veut interdire les cons. Croyez-moi, il y a du boulot. On va commencer par les « Hautes Autorités »…….. Iraniennes, tiens.

En France, on est en train gentiment d’interdire le niqab et la burqa. Chez eux, c’est les chiens. On voit aisément le niveau. Promenons nous dans nos rues avec un cochon en laisse; ce n’est pas interdit, à ce que je sache…

FDF

.

L’Iran veut interdire les chiens au nom de l’Islam

Très peu de gens le savent, mais l’islam considère les chiens comme des animaux impurs, voire même pires que le cochon ! L’Iran, patrie où l’islam est quelque peu radical, compte donc interdire les chiens dans les lieux publics

Même si l’islam considère les chiens comme des animaux impurs, il est autorisé d’en avoir un dans son jardin ou dans la rue, mais pas dans la maison. Ainsi, depuis quelques années, on assiste à l’apparition de plus en plus de chiens dans un Iran qui s’occidentalise progressivement. En particulier dans les rues de Téhéran. Ca n’a pas plu à une quarantaine de députés iraniens qui ont déposé un projet de loi pour interdire les compagnons à quatre pattes.

Si la loi est adoptée, « promener des animaux dangereux, nuisibles pour la santé ou impurs comme les chiens dans les lieux et transports publics » sera interdit. Même l’avoir dans un appartement sera prohibé (là c’est déjà plus logique, puisque l’islam l’interdit). Une amende de 100 à 500 dollars et la confiscation de l’animal attendront les réfractaires.

Les députés à l’origine de ce projet de loi espèrent donc réduire le nombre de personnes qui possèdent des chiens et qui les promènent dans les lieux publics. Ils qualifient ce phénomène de « problème de société [qui] constitue une imitation aveugle de la culture occidentale vulgaire. »

A noter qu’à la campagne le chien devrait être toléré – du moment qu’il vit dehors, vous l’aurez compris – pour la chasse, la garde de troupeau…

Source: http://www.planetecampus.com/