Francaisdefrance's Blog

14/04/2011

Suisse: un député s’insurge contre les piscines réservées aus musulmanes.

Dessin: Alex

Et avouez qu’il y a de quoi. Entre la tolérance et l’islamisation, il y a un grand pas… Nous sommes à vos cotés; Monsieur Samuel Graber !

FDF

Depuis 2009, la piscine couverte du quartier de Gäbelbach, à Berne, est interdite aux hommes et aux garçons de plus de six ans le samedi après-midi. «La forte proportion de migrantes dans ce secteur en est la cause, dénonce le député UDC de Horrenbach Samuel Graber. Les musulmanes très pieuses ne fréquentent pas les bains publics si des hommes s’y trouvent.» Gasp!

Lire la suite
L’horrifié précité a même appris qu’il s’agirait d’un projet «d’intégration» – les guillemets sont de lui –, mais il possède un avis bien différent: «C’est plutôt d’une adaptation unilatérale des habitudes suisses à la charia qu’il s’agit. Ceux qui se livrent à des mises en garde contre l’introduction de ladite charia qui nous menace sont taxés d’hystériques et de propagandistes, grommelle-t-il. L’exemple de Gäbelbach montre pourtant que l’introduction de la loi islamique est déjà en partie réalité

Dans ce contexte de désolation, notre croisé préalpin s’était fendu d’une interpellation bien sentie, avide qu’il était de savoir si le canton soutient ce projet d’intégration et si d’autres piscines bernoises excluent les hommes au profit des musulmanes.

Source: http://www.journaldujura.ch/

Les suspects de la bien-pensance…

Nous sommes les cinq salopards !

La bien-pensance médiatique s’affole et dresse ses listes de suspects.

Elle en a déjà trouvé… cinq : Eric Zemmour, Elisabeth Lévy, Robert Ménard, Eric Brunet et votre serviteur. Après Le Nouvel Observateur, Le Monde a consacré sa page 3, la semaine dernière, à ces journalistes qui mettraient la France en péril, sous le titre: « Profession : réactionnaire« . A lire ce qui s’écrit sur nous, nous monopoliserions les médias à des fins de subversions extrémistes (de droite, of course).

C’est nous faire trop d’honneur. Il est vrai que ces sycophantes à la mine sévère savent de quoi ils parlent: ils se sont copiés et épaulés durant des décennies. Nous aurions sûrement des leçons de solidarité de caste et d’entrisme à apprendre d’eux, nous cinq qui n’avons jamais trouvé utile de nous rencontrer ensemble pour échafauder je ne sais quelle stratégie ou même pour boire un verre. Il se trouve plus simplement que ce que l’on dit, chacun à sa manière, semble correspondre à une attente de l’opinion. Il va falloir que les comités de vigilance et de salut public se fassent une raison: ils ont effectivement perdu le monopole de la parole.

Pourtant, leurs pratiques dénonciatrices de petits propriétaires spoliés restent encore efficaces. C’est ainsi que Maxime Tandonnet, conseiller à l’immigration auprès de Nicolas Sarkozy, a été prié cette semaine de suspendre pratiquement son blog, épinglé par un site du Monde.fr consacré à la droite extrême. C’est Xavier Musca, secrétaire général de l’Elysée, qui a pris cette décision. Elle est d’autant plus regrettable que le blog de Tandonnet, ouvert il y a peu, était vite devenu une mine d’informations et d’analyses compétentes, introuvables dans les médias traditionnels. Dernièrement, il témoignait du double discours de la gauche sur l’immigration en rappelant que tel député socialiste, très remonté en séance, admettait à la buvette la gravité du sujet. Mais c’est un texte prônant le recours au référendum pour contourner les multiples freins à l’application d’une politique souveraine qui lui a valu le reproche, sur le site du Monde, de reprendre l’argumentaire du FN, le référendum étant considéré, parait-il, comme « un vrai marqueur d’extrême droite ».

Donc, si je comprends bien: vouloir défendre la laïcité fait le jeu de Marine Le Pen. Souhaiter des référendums sur de grands sujets de société fait le jeu de Marine Le Pen. Se faire l’écho d’une opinion n’ayant pas accès aux médias, critiquer la mondialisation, s’inquiéter du communautarisme fait le jeu de Marine Le Pen. Mais ne voient-ils pas, ces maitres censeurs obsédés par Le Pen, qu’ils sont les meilleurs soutiens de la candidate, en s’enfermant dans des caricatures d’apparatchiks au service d’une presse soviétoïde ?

Malika Sorel, autre esprit libre, se voit également écartée des médias qui la sollicitent, quand elle ne leur répond pas ce que la pensée conforme veut entendre. Elle a d’ailleurs refusé de cautionner le rapport présenté ce mercredi (« La France sait-elle encore intégrer les immigrés ?« ) par le Haut conseil à l’intégration dont elle est membre. « L’intégration en France, ça marche ! » peut-on y lire, au milieu de considérations rabâchées et de clichés.

Oui, la bien-pensance est entrée en résistance…

Source: http://www.claudereichman.com/articles/rioufolcinqsalopards.htm

Dissimulation du visage: la loi qui amenuise la loi…

La fameuse loi qui vient d’être votée concernant l’interdiction de dissimuler son visage est en fait une version « soft » d’une loi un peu plus ancienne et qui n’a, à ce que je sache, jamais été appliquée. Des cagoulés, des masqués, vus lors de récents affrontements avec nos forces de l’ordre sont toujours en première ligne; impunément. Alors celle-ci, de loi, laissez nous rire…

FDF

.

A lire avec intérêt. Relevé entre autre :

D’autre part, les maires concourent par leur pouvoir de police à l’exercice des missions de sécurité publique et de prévention de la délinquance (art. L2211-1 du CGCT). 

Or, l’article R645-14 du Code pénal punit, depuis 2007, d’une amende de 1.500 euros (contravention de 5e classe) toute personne dissimulant son visage aux abords ou au sein d’une manifestation afin de ne pas être identifiée dans des circonstances faisant craindre des atteintes à l’ordre public.

 

La charia devrait remplacer la loi en France…

Excellent billet piqué à Christine Tasin…

FDF

.

De gré ou de force, pour complaire aux musulmans et à une certaine journaliste anglaise…

 

Nous avions déjà attiré votre attention sur les délires de Forsane Alizza à Limoges et dans le 93, mais c’est une goutte d’eau par rapport à l’océan de protestations et de menaces qui viennent de toutes parts depuis la mise en application de l’interdiction du niqab et de la burka dans notre pays.

Bien sûr, les musulmans intégristes s’en donnent à coeur joie, appelant à l’aide les Frères musulmans et Al Qaïda pour châtier notre pays de mécréants de vouloir conserver aux femmes leur dignité, à grand renfort de bombes et autres joyeusetés propres à encourager la démocratie et l’écoute de l’autre…

Bien sûr les défenseurs des droits de l’homme, avec la gôche, (le PS a refusé de voter la loi, rappelons-le) y vont de leurs petits couplets, fustigeant le grand méchant loup Sarkozy et les affreux laïcards qui osent  non seulement libérer 2000 femmes de leur prison ambulante mais refusent que Paris ne soit pas Kaboul…

Bien sûr les pays anglo-saxons, qui sont dans une crise terrible à cause du multiculturalisme et de son échec, ne supportent pas que tous les pays ne soient pas dans la même panade que la leur et pointent du doigt cette France qui résiste encore aux sirènes islamiques…

Mais le pompon, c’est cette journaliste anglaise, Viv Groskop, qui écrit sans état d’âme que cette loi est « un poil irrespectueuse » et qui ose s’écrier  : « que d’histoires pour un bout de tissu ! « 

Le ridicule ne tue plus, heureusement pour vous, Madame Groskop, parce que, effectivement, parler de racisme, pour un simple bout de tissu, n’est-ce pas un poil irrespectueux ?

Le ridicule ne tue plus, heureusement pour vous, Madame Groskop, parce que, effectivement, se promener dans la rue en refusant à celui que l’on croise la possibilité de communiquer visage à visage avec vous, n’est-ce pas un poil irrespectueux ?

Le ridicule ne tue plus, heureusement pour vous, Madame Groskop, parce que, effectivement, se promener dans la rue en se cachant des hommes, n’est-ce pas un poil irrespectueux pour tous les mâles de la terre, considérés comme des animaux en rut ?

Le ridicule ne tue plus, heureusement pour vous, Madame Groskop, parce que, effectivement, faire semblant de croire que Carnaval peut exister tous les jours et que chacun peut se promener (et cambrioler les banques en passant) avec un masque de Zorro, n’est-ce pas un poil irrespectueux pour vos lecteurs ?

La sottise et l’hypocrisie  ne tuent plus, heureusement pour vous, Madame Groskop, parce que, effectivement, refuser de traiter le fond du problème, qui est l’islamisation de l’Europe, dont le voile et aussi, forcément, la burka, sont le porte-étendard n’est-ce pas totalement irrespectueux pour vos lecteurs que vous prenez pour des cons ?

Quand auront-ils tous fini de nous prendre pour des cons en essayant de nous faire culpabiliser en parlant de l’illusoire liberté de celle qui s’enferme volontairement là où le vivre ensemble s’impose, dans la rue et dans les services publics ?

Quand auront-ils tous fini de nous prendre pour des lâches en essayant de nous faire peur ?

Nous préférons la guerre au déshonneur parce que nous savons que, de toutes façons, il y aura la guerre.

Mais il n’y aura pas le déshonneur pour la France et les Français. Sûrs de notre bon droit, sûrs de nos valeurs, sûrs de l’universalisme et des valeurs égalitaires dont nous sommes porteurs, nous ne fléchirons pas. Mieux encore, nous sommes prêts à nous battre pour l’interdiction du voile, des mosquées et du halal. Parce que ce sont des pratiques irrespectueuses de l’être humain, tout simplment. Nous ne sommes pas des chiens, nous ne suivrons pas les préceptes islamiques qui veulent faire de l’homme un chien soumis et de la femme une chienne obéissante.

Source: http://christinetasin.over-blog.fr/

Moi je dis: bravo, monsieur le Président !!!

C’est vrai que comme signe de soumission à l’islam, on ne pouvait guère faire mieux. C’est honteux, anti-constitutionnel, anti-patriote, anti-chrétien et anti républicain. Et Sarkö Ier s’étonne de tomber dans les abîmes des sondages…

FDF

.

 

Sarkozy : « Ouattara est musulman », le soutenir « est un signe d’ouverture de notre part »

.

 

Le Canard Enchaîné, le 13 avril 2011

Bonus:

Yvelines – La Verrière : les bus sont à l’heure… de l’islam

Il y a des cas qui sont au delà du réel… Il nous faut stopper cette islamisation rampante et sournoise…

FDF

.

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, vice présidente du Front National, secrétaire régionale d’Ile-de-France

L’islamisation rampante de nos villes, dont fait état la soumission des usagers des transports urbains de la zone de Saint-Quentin-en-Yvelines aux horaires des prières musulmanes, est absolument inacceptable et appelle à un sursaut national et laïque.

Les informations rapportées par Toutes les Nouvelles des Yvelines du 2 mars 2011, et dont nous prenons connaissance aujourd’hui, expliquent comment des usagers du réseau SQYBUS (deuxième réseau urbain d’Ile de France après la RATP desservant une quinzaine de communes à l’ouest de Versailles) ont trouvé porte close devant la gare de La Verrière : les chauffeurs de bus étaient occupés… à faire des prières musulmanes dans l’allée centrale du bus !

Stupéfaits et indignés, des voyageurs ont fini par contacter SQYBUS, qui, au courant de ces faits, a suggéré d’écrire un courrier … ; dépités, ils ont dû attendre le bus suivant.

Ce 24 février dernier donc, les usagers yvelinois d’un réseau urbain français ont subi un diktat islamique imposé habituellement ; ils ont aussi exprimé leur révolte, mais personne ne les a entendus ni personne n’a réellement réagi.

Marie-Christine Arnautu, condamne vigoureusement cette nouvelle avancée de l’islamisation dans notre pays ; elle demande aux sociétés SQYBUS et Cars Perrier de prendre tous les moyens pour faire cesser immédiatement ces agissements ; enfin elle appelle les citoyens français à résister pacifiquement et politiquement en rejoignant et en soutenant le Front National.

Au moment ou M. Guéant accepte sans broncher l’arrivée prochaine des milliers de nord-africains de Lampedusa dans notre pays via le système Schengen, au même moment où le gouvernement fait de grands effets de manche sur le thème de la laïcité, le Front National réitère l’urgence à retrouver le contrôle de nos frontières et à stopper une immigration dont les lois et coutumes -étrangères à notre tradition française et laïque- mettent en danger notre identité et notre liberté.

Source: http://www.nationspresse.info/

Violences scolaires, immigration et islam.

Et bien voila, la boucle est bouclée… Il suffisait d’en parler et surtout de le dire haut et fort.

FDF

31 mars 2010


Lu sur le site DéFrancisation via Bivouac-id:

– Une élève qui plante son compas dans une autre en lui disant : vous êtes tous des pédés de sales blancs.

– Des élèves qui décrivent un monde idéal avec des femmes en burqa et que de la viande halal.

– Des élèves musulmans qui refusent en mathématique d’écrire le symbole + qui leur rappelle la croix chrétienne.

– Des enfants qui font voler des avions en papier en scandant le nom de Ben Laden lors des attentats terroristes du 11 septembre 2001.

– Des parents d’élèves qui refusent de serrer la main du professeur parce qu’elle est une femme.

Dans son émission Répliques sur France Culture du 27 mars, Alain Finkielkraut recevait Véronique Bouzou, enseignante (« Ces profs qu’on assassine » aux Editions Gassewitch, 2009) et Didier Lapeyronnie, professeur de sociologie à l’université Paris IV.

Écouter toute l’émission : Cliquez ici. Ou un extrait de 9 minutes :

Bonus: Yvan Rioufol: Le témoignage de Véronique Bouzou, enseignante

D’après un billet de: serumdeliberte.blogspot.com

Piqûre de rappel: le viol et la torture en islam…

Le messages est clair. La psychologie islamiste beaucoup moins; de moins en moins. Ces gens sont des malades. Violer et torturer avec la bénédiction d’Allah doit être très jouissif… Et puis on se sent beaucoup moins coupable des actes barbares infligés.

FDF

.

Voir: http://www.truthtube.tv/play.php?vid=3725

Argent public : Un président de conseil général qui vit comme un roi !

Et dire que c’est nous qui les avons élus pour qu’ils s’occupent de NOS problèmes. Et dire qu’ils sont nombreux dans ce cas là… Et dire……………….. qu’on ne peut rien dire…

Marine, vite !!!

FDF

.

Politique

Sénateur et président de conseil général de Haute-Marne, Bruno Sido s’offre un joli train de vie et de beaux privilèges, avec l’argent du contribuable.

Il est 10 h 17, le jeudi 31 mars 2011, dans l’hémicycle du conseil général de la Haute-Marne, à Chaumont. Le sénateur UMP Bruno Sido, 60 ans, vient d’être réélu pour la cinquième fois président du conseil général de Haute-Marne. Patron depuis douze ans de l’un des départements les plus pauvres de France, ce nabab est aussi l’un des plus riches parlementaires agriculteurs de l’Hexagone. Sa ferme la Bergerie, dans le bourg de Manois, à 25 kilomètres de Chaumont, a reçu 133.700 € en 2009 au titre de la politique agricole commune pour 400 hectares de céréales. Rien à redire à cette réussite personnelle… Par contre ses 15.700 € d’indemnités mensuelles en tant qu’élu cumulard ne lui suffisent pas. En effet, Bruno Sido mène illégalement grand train de vie au préjudice du contribuable haut-marnais. 

Dès sa réélection, le « roi Sido », surnommé ainsi pour son côté hautain, se glisse dans la peau d’un Bourvil bonhomme et invite ses 31 collègues conseillers généraux à fêter ça, dans la somptueuse salle Niederberger… qui a coûté aux contribuables la bagatelle de 3 millions d’euros, soit le triple d’une salle de réception classique. Un repas gastronomique avec pouilly-fumé et champagne y a été préparé, toujours aux frais du contribuable haut-marnais, par l’un des meilleurs chefs locaux. Puis, les 32 élus retournent dans l’hémicycle, où le sénateur préside les débats, la pipe ou le cigare allumé aux lèvres. Seule, sa « modeste personne » (comme il aime à se définir) a le droit de fumer dans ce lieu public.
Le « monarque qui s’en fout »
Surnommé le « monarque qui s’en fout », par les membres de sa propre majorité, cet homme politique se fiche complètement et ostensiblement du qu’en-dira-t-on et de la loi. Cela ne l’empêche pas d’être très attentif « aux difficultés des Hauts-Marnais dans cette période crise », comme il l’a affirmé dans son discours d’investiture. Or tous les voyants de la Haute-Marne sont au rouge. En 2008, il était déjà le neuvième département le plus pauvre de l’Hexagone avec un revenu imposable annuel par habitant de 10.690 € pour une moyenne nationale de 12.733 €. Le taux de chômage y flirtait, en 2009, avec les 10 %, contre 7,8 % au plan national. Au hit-parade des meilleures maisons de retraite publié en mars 2011 par France Info, la Haute-Marne se classe 92e sur 94 départements répertoriés qui financent en majeure partie ces établissements.
Image de ce déclin économique : en tant que président du conseil général, Bruno Sido est aujourd’hui le premier employeur de son département avec un peu plus d’un millier de fonctionnaires territoriaux employés salariés du conseil général. Explication : la Haute-Marne (194.828 habitants en 2009) se dépeuple et a perdu pratiquement toutes ses industries métallurgiques du bassin de Saint-Dizier. Le département n’a plus que deux ressources. Le tourisme, avec notamment le mémorial de Colombey-les-Deux-Eglises (qui a coûté 26 millions d’euros et n’emploie que six salariés) et la manne des 30 millions d’euros versés chaque année par Areva, EDF et le Commissariat à l’énergie atomique, en échange du fonctionnement du laboratoire sur les déchets nucléaires installé à Bures, à 500 mètres de profondeur.
Malgré cette situation, le roi Bruno Sido ne donne pas l’exemple de la lutte contre le gaspillage et du respect de la loi à ses administrés. Notre enquête nous a permis de découvrir trois affaires où le président du conseil général s’est mis pénalement en infraction avec la loi. L’a-t-il fait en connaissance de cause ou sans le savoir ? Nous l’ignorons. En effet, nous lui avons adressé un long questionnaire sur le sujet, mais il n’a pas jugé utile de répondre jusqu’à ce lundi, plus d’une semaine après avoir reçu notre e-mail…
Une voiture et un manoir aux frais de la princesse
La première affaire. Chaque semaine, Bruno Sido se rend au Sénat. Il y arrive en général le lundi soir et repart mercredi ou jeudi matin. Le roi Bruno Sido utilise sa C6 de fonction du conseil général (immatriculée 9532 NP 52) pour se rendre au Parlement. Ce qui constitue en droit français un abus de confiance caractérisé au préjudice de la Haute-Marne, réprimé par une amende, une peine de prison avec sursis et deux ans d’inéligibilité. En effet, cette voiture est toujours conduite par « monsieur Alain », son chauffeur du conseil général resté exclusivement à son service depuis son élection comme sénateur en 2001. De plus, le département de Haute-Marne paye l’essence de la voiture, les péages et les deux ou trois nuits d’hôtel à Paris pour le chauffeur salarié par le département.
La deuxième affaire. Contrairement à son prédécesseur à la tête du département (qui habitait pourtant à plus de 50 kilomètres de Chaumont), Bruno Sido vit la semaine, avec sa femme et deux de ses enfants, à la villa Médicis un hôtel particulier de deux étages, appartenant au conseil général, et installé au beau milieu de son enceinte. Rien d’anormal, sauf qu’en 2007, il a fait rénover complètement l’intérieur et l’extérieur de ce pavillon, remeublé et décoré à neuf… et que le prix de ces travaux n’a pas été rendu public. Que dit la loi ? Un conseil général peut parfaitement attribuer un logement de fonction à son président, mais cette décision doit faire l’objet d’une délibération de cette assemblée. Or, selon notre enquête auprès de plusieurs conseillers généraux, cette délibération ne semble pas avoir eu lieu.
Deux femmes de services et deux jardiniers
La troisième affaire. Bruno Sido utilise à 90 % du temps pour son usage personnel, à la villa « Médicis », deux « personnels de maison » du conseil général, à savoir Elda et Sylvie. De plus, deux jardiniers du conseil général, Jean-François et François, sont également affectés au jardin de cette assemblée, tout en entretenant le potager et la serre personnels du président. Aucune délibération ne semble autoriser ces emplois de personnel départemental à des fins plus ou moins privatives. Cela relève de la qualification pénale d’ingérence ou de prise illégale d’intérêts. Pour ces mêmes faits, le maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, avait vu sa condamnation confirmer par la cour de cassation le 7 mai 1998. Soit quinze mois d’emprisonnement avec sursis, 200.000 F d’amendes et deux ans d’inéligibilité.
Pourquoi la chambre régionale des comptes de Champagne-Ardenne ne s’est-elle jamais penchée sur le cas Bruno Sido ? Seul organisme compétent en matière de contrôle de la légalité de la gestion des collectivités, elle ne dispose que de huit juges pour examiner le bon usage des deniers publics dans quatre départements (Ardennes, Marne, Aube et Haute-Marne). Soit les comptes de 1.017 comptes de collectivités et établissements locaux à vérifier ! Elle n’est pas saisie par les citoyens, mais de sa propre initiative ou suite à « un article 40 », par le préfet ou un fonctionnaire témoin des faits délictueux commis par un élu.
Gastronome aux frais du contribuable
C’était un vrai protocole à la Versailles, le 7 janvier dernier, lors des vœux du Jour de l’an du président du conseil général. Comme le raconte un journaliste du quotidien local Le Journal de la Haute-Marne, il fallait faire la queue pendant 90 minutes au minimum pour faire le baisemain obligatoire à madame la présidente et saluer son mari « le maître » des lieux, le couple étant posté à l’unique entrée de la salle Niederberger. Les centaines d’invités avaient le droit ensuite de déguster des apéritifs aux frais du contribuable haut-marnais. Toujours aux frais de la princesse, le président Sido offre ainsi un repas gastronomique, chaque mois, à ses sept vice-présidents (aujourd’hui ils sont neuf) et, cinq fois par an, aux 31 conseillers généraux réunis en séance plénière. Au grand agacement de ces derniers, la présidente Marie-Cécile participe à toutes ces agapes, à la table d’honneur au côté de son mari.

Source : France-Soir (Merci à Guy)

Le monde change; et pas dans le bon sens…

Témoin ce PPS fort peu enthousiasmant mais oh combien réaliste. A nous, les Occidentaux, de tout faire pour cela ne se réalise pas. « Ils » ne feront pas de prisonniers; nous non plus…


Nous avons un avantage: nous sommes encore sur nos terres…

Résistants de tous les pays: unissons nous. Il en va de l’avenir de notre descendance. Ceux-ci devront être fiers de nous !!!


FDF

.

 

Lire: Le_monde_change

Message corse; suite…

Et nos amis de l’Île de Beauté d’en remettre une petite couche. Pardon, un nouvel avertissement.

Bravo, les gars !!!

FDF

.

 

Lire: MESSAGE CORSE

NE FAITE PAS LE PLEIN D’ESSENCE LE 15 AVRIL !!!

Afin de protester contre la hausse incessante du prix de l’essence:

NE FAITES PAS LE PLEIN LE 15 AVRIL 2011 !


Pourquoi pas?  Je ne ferai pas le plein ce jour-là.  Je ferai plutôt le plein un jour d’avance ou un jour plus tard, soit le 14 ou le 16 avril prochain.  Aussi minime que ce soit, cela aide.

En avril 1997, il y a eu une journée « sans plein » sur l’échelle du continent en guise de protestation contre le prix de l’essence.  Le même soir, le prix a baissé de 30 cents le gallon (6.5 cents le litre).

Le 15 avril 2011, tous les internautes ne feront pas le plein pour protester contre le prix élevé de l’essence.  L’essence est maintenant au dessus de 1.32$ le litre un peu partout.

Si tous les usagers ne font pas le plein le 15 avril prochain, cela va représenter 2,292,000,000$ qui n’iront pas dans les poches des pétrolières pour une seule journée. SVP, n’allez pas faire le plein ce jour-là et essayons de donner du fil à retordre à l’industrie pétrolière du Moyen-Orient au moins pour une journée.

Si vous êtes d’accord avec cela, envoyez-là à tous vos amis internautes.

Ne pas oublier d’indiquer :  « Ne faites pas le plein le 15 avril prochain ».

*Reçu par mail…