Francaisdefrance's Blog

03/04/2011

Cote d’Ivoire, Libye: c’est une guerre ethnique, en fait…

Et aux Occidentaux de ne pas s’empêcher de s’en mêler en tombant dans le piège… Alors que beaucoup de choses sont à faire dans nos pays respectifs… Nos dirigeants délaissent leur patrie. Nos dirigeants délaissent leur peuple. Nos dirigeants nous font complices de massacres de civils étrangers.

Bientôt, on leur demandera des comptes…

FDF

.


En Côte d’Ivoire comme en Libye, ce ne sont pas de « bons » démocrates qui combattent de « méchants » dictateurs, mais des tribus ou des ethnies qui s’opposent en raison de fractures inscrites dans la longue durée.

La Libye est essentiellement constituée de deux provinces désertiques, la Tripolitaine et la Cyrénaïque reliées par une route côtière le long de laquelle ont lieu des escarmouches sans contact direct que les journalistes qualifient pompeusement de « combats ». Dans chacune des deux provinces domine une coalition tribale. De l’indépendance acquise en 1951 jusqu’à la prise du pouvoir par  le colonel Kadhafi en 1969, ce fut la Cyrénaïque qui exerça le pouvoir. La Tripolitaine domina  ensuite.

La révolte est un soulèvement ancré en Cyrénaïque, plus particulièrement autour des villes de Benghazi et de Dernah. Les autorités françaises ont reconnu ses dirigeants comme les seuls représentants du « peuple de Libye ». Un peu comme si la Catalogne s’étant soulevée contre Madrid, Paris reconnaissait les délégués de Barcelone comme seuls représentants du peuple espagnol…

Réduits à leurs seules forces, les rebelles de Cyrénaïque ont montré qu’ils sont  incapables de conquérir la Tripolitaine et même de tenir leurs positions. Il n’y a donc que deux solutions à cette guerre :

1) La « coalition » intervient en force, jusqu’à terre, comme le font actuellement les forces spéciales américaines et cela pour permettre aux rebelles d’avancer afin d’en finir avec le colonel Kadhafi. Le problème est que le mandat de l’ONU n’autorise pas les « puissances du bien et de la morale » à s’immiscer aussi profondément dans la guerre civile libyenne.

2) Comme le demande l’Union africaine depuis le premier jour, une négociation devra débuter car l’aviation de l’Otan interdira de toutes les façons aux forces du colonel Kadhafi de reconquérir la Cyrénaïque.

En Côte d’Ivoire où l’affrontement n’est pas tribal mais ethnique, le pays est plus que jamais coupé en deux et, comme il fallait hélas s’y attendre, les massacres y prennent une ampleur cataclysmique. Une offensive éclair dont on connaîtra bientôt les détails et les parrains a permis aux forces nordistes d’arriver jusqu’à Abidjan. Cependant, même si l’avantage militaire des partisans d’Alassane Ouattara était confirmé, la crise ivoirienne n’en serait pas réglée pour autant. En effet, si pour la presse occidentale cette victoire annoncée est vue comme celle du président « démocratiquement élu » contre le président illégitime, pour les 46% de la population ayant voté Laurent Gbagbo, l’explication est autre : aidé par la France et les Etats-Unis, l’ensemble nordiste musulman a repris vers l’océan une expansion bloquée durant la parenthèse coloniale.

De fait, la coupure Nord-Sud entre le monde sahélien, ouvert et traditionnellement structuré en chefferies d’une part, et le monde littoral, forestier à l’Ouest, lagunaire à l’Est, peuplé d’ethnies politiquement cloisonnées d’autre part, est la grande donnée géopolitique régionale. L’actualité confirmant la géographie et l’histoire, les solutions qui ne prendraient pas en compte cette réalité ne sauraient régler la crise en profondeur.

Bernard Lugan

http://www.bernard-lugan.com

Ces « jeunes » ne savent plus s’amuser: rixe à coups de fusil en plein centre ville de Castres !

Même les Gitans s’y mettent. Normal: comme les autres chimpanzés habituels, ils savent que notre justice défaillante ne leur fera pas grand mal… Pauvre France.

FDF

.

Tout a commencé passage Henri IV, à proximité d'un établissement de nuit/Photo DDM.

Tout a commencé passage Henri IV, à proximité d’un établissement de nuit/Photo DDM.

Violente bagarre hier vers 5 heures en centre ville. Au cours de celle-ci, l’un des protagonistes a volontairement heurté un jeune homme avec son véhicule ; par ailleurs, une arme a été sortie et utilisée pour intimider les « adversaires » mais aussi la police ! La situation n’a pas dégénéré davantage grâce au sang-froid des fonctionnaires de la police nationale, qui ont tout de même été obligés de sortir leurs armes de service.

Il roule sur sa jambe

Selon les premiers éléments de l’enquête, tout a commencé à proximité de l’établissement de nuit MoonLigth, passage Henri IV. Il semblerait qu’un simple refus de cigarette a vite pris une sale tournure entre des jeunes d’origine maghrébine et d’autres originaire des Îles. Rapidement, l’altercation s’est poursuivie dans les rues adjacentes, chacune des parties y allant de ses SMS pour alerter des renforts. Pour ajouter aux ingrédients explosifs, un groupe issu de la communauté gitane sédentarisée de Castres, s’est retrouvée mêlée à l’affaire. Vociférations, poursuites et coups dans les rues Henri IV et Borrel… Une vingtaine de personnes au total participaient à la rixe. Subitement, une voiture est arrivée à reculons dans la rue Henri IV, depuis la place Jean-Jaurès. Elle a heurté l’un des protagonistes : au moins une roue lui passant sur une jambe, par deux fois, puisque le conducteur est reparti de l’avant. La victime, un ancien militaire (du 3e RPIMa de Carcassonne) a été opérée hier matin de multiples fractures (tibia, péroné et malléole).

Fusil de chasse en mains

Mais le scénario, déjà bien noir, ne s’est pas arrêté là : un homme, issu de la communauté gitane, s’est présenté avec un fusil de chasse avec canon superposé. Il en a menacé ses rivaux mais également les services de police arrivés sur les lieux en nombre (des renforts étant venus de Mazamet, Albi, Graulhet. Plus un équipage de la gendarmerie). Placés sous les ordres du commandant Louvet, les fonctionnaires de police ont fait preuve d’une grande maîtrise. Ils ont réussi à reprendre le contrôle de la situation sans devoir faire usage de leurs pistolets, qui avaient toutefois été tirés de leurs étuis. L’homme détenteur de l’arme, légèrement blessé au cours de l’altercation, s’est fait alors admettre à l’intérieur d’un VSAB des pompiers… où il a tenté de dissimuler son fusil ! Il a toutefois été conduit au centre hospitalier pour contrôles, mais non sans mal : le VSAB a dû en effet être placé sous la protection de la police. Des éléments de sa troupe de belligérants, renforcés d’autres, voulaient le récupérer. Intention manifestée également dans l’enceinte même du service des urgences… où une fois de plus il a fallu tout leur sang-froid aux policiers pour protéger les personnels et pour que force reste à la loi. L’individu a finalement été très vite récupéré par le commissariat, ramené dans ses locaux et placé en garde à vue.

Source: http://www.ladepeche.fr/

Avis aux musulmans de France: La République se vit à visage découvert.

J’ai reçu ça par mail. C’est un petit rappel de fameuse loi qui entre en vigueur  le 11 avril 2011. Mais il faut savoir lire entre les lignes. Nous n’avons pas fini d’en voir, des « voilées »…
FDF

.

 

Suivez ce lien: http://www.visage-decouvert.gouv.fr/index.html

 

 

Vive la France !!!

PS: ne criez pas trop fort: ça pourrait heurter les musulmans…

FDF

2012: bizarrement « on » oublie Marine Le Pen…

Arrêtez de  faire croire tout et n’importe quoi avec ces sondages rococos.
Bizarrement vous ne parlez plus de Marine !!!  Arrêtez de prendre les gens pour des oies sauvages !
Manipulation des masses par les médias, la télé, ect… on connaît !!! Cela fait plus de 40 ans qu’on a les mêmes navets dans le couscous. On en est gavé  !  Tout cela a pris un très mauvais arrière goût plus que douteux que ce soit la Gauche ou la Droite !  Rien de neuf, pas de programme ! On plonge un peu plus chaque jour !
Après la diabolisation qui ne fonctionne plus très bien (résultats cantonales 2011…), « on » pratique la politique de l’oubli. Mais le Front National n’oubliera pas ses résultats plus qu’encourageants l’an prochain…

Marine; vite !!!

Les électeurs de droite préfèrent Fillon à Sarkozy pour 2012…


Selon un sondage, 57 % d’entre eux souhaitent que le Premier ministre soit candidat.

Les électeurs de droite placent François Fillon en tête de leurs préférences, devant Nicolas Sarkozy, pour concourir à la présidentielle de 2012, selon un sondage Harris Interactive publié dimanche. Selon cette enquête réalisée pour le quotidien Le Parisien, le chef de l’État conserve toutefois la faveur des sympathisants UMP.

Les électeurs se déclarant de droite sont 57 % à souhaiter que le Premier ministre soit candidat et 54 % à préférer Nicolas Sarkozy. Tous deux devancent largement Alain Juppé (41 %), Jean-Louis Borloo (33 %), Dominique de Villepin (29 %) ou Jean-François Copé (22 %). Pour les seuls sympathisants UMP, Nicolas Sarkozy (78 %) devance François Fillon (70 %)…

Suite et source: http://tinyurl.com/3apvbzx

Merci à Babette pour le com…

L’islamisation en France est une réalité…

Il est certain qu’au jour d’aujourd’hui, on ne peux plus l’ignorer; mais on peut toujours faire semblant. Je ne nomme personne: « ils » se reconnaîtront…

FDF

.

 

Suivez le lien suivant; impressionnant de réalisme. Et ayez la patience d’aller jusqu’à la fin; merci.

 

Ici: http://www.legaulois.info/2011/01/lhorrible-verite-sur-les-nouveaux.html

 

Agression d’une violence inouïe à Noisy-le-Sec !!!

Les chiffres de la délinquance sont en baisse… Agressé par une dizaine de « personnes », le type. Mais peut bien agir de la sorte? Ces méthodes lâches sont caractéristiques d’une certaine catégorie d’individus. Non merci, on n’a pas besoin de plus de détails…

Le grand nettoyage des écuries d’Augias doit commencer!

FDF

.

Un homme de 19 ans se trouvait samedi soir dans un état grave, après avoir été lynché par une dizaine de personnes à Noisy-le-Sec. Par ailleurs, à Aubervilliers, un homme a été grièvement blessé d’une balle dans la tête après une dispute.

Le département de Seine-Saint-Denis a été le théâtre samedi soir de deux violentes agressions. A Noisy-le-Sec, un jeune homme de 19 ans a été violemment agressé par une dizaine de personnes dans un souterrain de la gare RER de la ville, a indiqué une source policière. Une agression d’une violence inouie, qui a conduit la victime à l’hôpital Beaujon à Clichy-la-Garenne. Son «pronostic vital est engagé», selon cette même source, confirmant une information du Parisien.fr. Le jeune homme souffre d’un traumastisme crânien, d’une hémorragie intra-crânienne et d’un éclatement du foie ou de la rate.

La victime se trouvait avec sa petite-amie à la gare RER de Noisy-le-Sec vers 20 heures samedi lorsque, pour «une raison encore floue», il s’est fait rouer de coups «par une dizaine de personnes», a expliqué la source policière. Samedi soir, les causes de ces violences n’étaient pas connues avec certitude. L’hypothèse d’un vol était envisagée, tout comme celle d’une vengeance due à un différend amoureux.

Blessé d’une balle dans la tête

Un peu plus tard dans la soirée, un homme âgé d’une trentaine d’années a été grièvement blessé d’une balle dans la tête après une dispute à Aubervilliers, a annoncé le maire PS de cette commune, Jacques Salvator. «Il semblerait qu’une violente dispute ait éclaté entre deux personnes ce soir près de la mairie, au cours de laquelle l’un des deux hommes s’est éloigné pour récupérer une arme à feu avant de revenir et d’ouvrir le feu sur la victime» a expliqué l’élu. «La victime a été atteinte à la tête et a été retrouvée dans un état grave» a ajouté Jacques Salvator. D’après Le Parisien, l’homme, connu des services de police a été évacuée vers l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. La police judiciaire de Seine-Saint-Denis a été saisie de l’enquête.

Source: http://www.lefigaro.fr/

Le coût de la politique migratoire de la France; restez assis…

En ces temps d’affluence migratoire suite aux diverses révolutions dans les pays musulmans il est bon de se rappeler dans quelle m…. ça nous met… Ca nous coûte cher, tout ça. Pas grand monde ne s’offusque. Et pourtant… Retour sur un « rendez-vous parlementaire » de juin 2010. En ce début d’avril 2011, c’est encore pire… Pas besoin de chiffres; il suffit de suivre l’actualité…

.

 

 

Publié avec l’autorisation du Cri du Contribuable :

Le coût de la politique migratoire de la FranceLe mercredi 23 juin dernier avait lieu le 30e Rendez-vous parlementaire du contribuable, consacré au coût de la politique migratoire de la France. Organisé dans le sillage de la parution du hors série sur les chiffres de l’immigration, ce rendez-vous était présidé par le député du Vaucluse Thierry Mariani, dans les bureaux de l’Assemblée nationale.

Les deux invités du jour étaient Jean-Paul Gourévitch, auteur de la monographie de Contribuables Associés sur le coût de la politique migratoire de la France, et Malika Sorel, membre du Haut-Conseil à l’Intégration et auteur du livre Le Puzzle de l’intégration (qui est aussi le nom de son blog).

Jean-Paul Gourévitch a commencé par rappeler les principaux chiffres de l’immigration : 7,7 millions de personnes en France sont immigrées ou nées de parents immigrés, avec une natalité très supérieure à la natalité française. 3,4 millions sont originaires du Maghreb, 2,4 millions d’Afrique noire. Les dépenses liées à leur présence s’élèvent à 79,4 milliards d’euros par an, pour 49 milliards de recettes. Soit un solde négatif de 30,4 milliards d’euros.

Quelles en sont les raisons ? Par exemple, explique Gourévitch, des dépenses de santé qui concernent même les immigrés clandestins, avec l’Aide médicale d’État (AME), que touchent 200 000 personnes par an et qui couvre toutes les dépenses de santé, même pour les affections bénignes. Coût du dispositif : près d’un demi-milliard d’euros pour le contribuable. Autre exemple avec la scolarisation des enfants des clandestins, une autre « exception française ».

À ces considérations quantitatives, Malika Sorel a tenu à apporter des précisions qualitatives. D’abord, le transfert d’argent vers l’étranger, s’il coûte d’abord en termes économiques à la France, n’aide pas à l’intégration des enfants en France. L’argent transféré est autant de retiré à leur éducation, donc à leur intégration.

Par ailleurs, en dépit de moyens humains et financiers supérieurs dans les Zones d’éducation prioritaires (ZEP) où vit une forte population immigrée, les résultats des enfants d’immigrés en mathématiques (en principe une discipline non « discriminante ») sont de 30 % en-dessous du niveau normal, selon l’étude PISA de l’OCDE.

Cette étude, réalisée sur des enfants issus de familles pauvres mais non immigrées, révèle des résultats comparables à ceux des meilleurs élèves. Ainsi, l’argument selon lequel les mauvais résultats des enfants d’immigrés seraient dus à de moindres revenus s’effondre. Ce qui est en cause, c’est le défaut d’intégration des enfants d’immigrés, notamment sur le plan linguistique, selon Malika Sorel. Elle en a profité pour rejeter l’idée avancée par le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, Jean-François Copé, d’allouer des fonds publics à l’enseignement de la langue arabe à l’école (lequel existe déjà, sous la forme des ELCO). Outre son coût pour le contribuable, cet enseignement tendrait à cantonner les élèves d’origine maghrébine dans leur origine et ainsi à les empêcher de progresser à l’école. Ce qu’il faut apprendre aux enfants d’immigrés, pour Malika Sorel, c’est le français, et le plus tôt possible.

Elle a également battu en brèche une idée reçue : les moindres résultats des enfants d’immigrés seraient dus, nous dit-on, à la concentration d’enfants d’immigrés dans les écoles. Faux, répond Malika Sorel, ces moindres résultats s’observent même avec une faible concentration. Ce qui a permis à Malika Sorel de fustiger le principe de la loi SRU, qui oblige chaque commune de France, sous peine d’amende, d’accueillir 20 % de logement social sur son territoire. La mixité sociale vantée par les politiques ne change rien aux problèmes inhérents à l’immigration, et vouloir résoudre ceux-ci en les disséminant sur le territoire national est absurde, selon Malika Sorel. Ce serait comparable au fait, pour un pompier, de croire éteindre un incendie en en dispersant les braises, créant ainsi de nouveaux foyers d’incendie. Au surplus, les braises sont devenues trop nombreuses pour qu’une telle politique puisse être tentée sans dommage. Et pourtant, elle continue à l’être en France.

Le progrès des transports et des communications, inhérent à la prospérité des pays européens que rejoignent les immigrés africains est, en l’occurrence, victime de son succès. C’est en effet le faible prix des billets d’avion ou des communications téléphoniques qui freine, voire empêche l’intégration, d’autant qu’avec l’accroissement des flux migratoires, les immigrés ne rejoignent plus la France, mais une diaspora vivant en France, ce qui interdit à l’individu de s’intégrer dans la nation française, prisonnier qu’il est de sa communauté.

Parmi les dépenses liées, même indirectement, à l’immigration, Malika Sorel a aussi mentionné le cas de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde), qui coûte 12 millions d’euros par an au contribuable et divise le corps social en victimisant, donc en infantilisant, les immigrés et leurs descendants, notamment par la promotion de la discrimination positive.

Malika Sorel a enfin évoqué la récupération, par l’association Cette France-là, de la problématique du coût des expulsions d’immigrés clandestins pour promouvoir l’immigration libre et sans contrôle en France. Elle a répliqué que, quel que soit le coût de l’expulsion des clandestins, celle-ci doit être faite. Jean-Paul Gourévitch a ajouté que le coût des expulsions, de 232 millions d’euros, doit toujours être comparé avec les 30,4 milliards d’euros du coût de l’immigration, qui représente le coût de ceux qui restent…

Alain Mathieu, le président de Contribuables Associés, a conclu ce rendez-vous en rappelant que l’étude de Jean-Paul Gourévitch était encore trop prudente par rapport à la réalité : elle n’inclut pas le coût des HLM dans le coût de l’immigration, alors que les HLM comportent de nombreux immigrés.

Les pratiques opaques des élus français scandalisent les Suédois !

Et y a de quoi…

FDF


 

En Suède, une émission de télévision s’attaque aux Indemnités représentatives de frais de mandat (IRFM) que touchent, en plus de leur rémunération, députés et sénateurs français (respectivement 5 884,91 euros et 6 209,13 euros par mois). 

Aucun contrôle n’est opéré sur l’utilisation de ces fonds. Selon un politologue suédois, « c’est une pratique digne d’une république bananière ». A vous d’en juger !
Depuis avril 2010, aucun député français n’a eu le courage de déposer le projet de proposition de loi pour un contrôle des IRFM.


A lire sur l’Observatoire des subventions:

L’Observatoire des subventions suit au quotidien l’actualité de toutes les aides publiques, traque les abus et les gaspillages des princes qui nous gouvernent : dépenses somptuaires, associations fantômes subventionnées, clientélisme, dysfonctionnements de l’État et des collectivités locales…

Les financements publics à SOS Racisme

Hausse de de 3380 % des impôts locaux à Autun

1 milliard d’euros pour les syndicats de la fonction publique

Politique de la ville : les associations subventionnées par l’ État
Vous voulez savoir où passe l’argent de vos impôts? Lisez www.observatoiredessubventions.com

Pour recevoir chaque jour tous nos articles, inscrivez-vous ici

Retrouvez l’Observatoire des subventions sur Twitter et Facebook

 

Rappel: acheter des produits halal, c’est verser une taxe à l’islam.

Le pire est que nous pouvons en acheter sans nous en rendre compte…

FDF

.

LE HALAL EN FRANCE: UN MARCHÉ ANNUEL DE CINQ MILLIARDS D’EUROS

Après notre dossier exclusif sur le lancement de succursales Quick exclusivement halal, voici la suite de notre dossier consacré au marché du hallal en France, lequel s’élèvera à au moins 5,5 milliards d’euros cette année, en croissance de 10 % par rapport à l’année précédente (1). Déjà deux à trois fois le chiffre d’affaires des « produits bio ». (1. Etude de l’institut Solis, cabinet spécialisé dans les « études marketing ethniques » (Halal Infos, avril 2010).

4,5 milliards pour les achats privés. 1 milliard dans la restauration rapide.

L’équipe de France de football mange halal. L’armée parsème ses stocks de ration halal. Pour se simplifier la vie, de plus en plus d’abattoirs français ne préparent plus le poulet que de manière halal, tout comme les États-Unis où 92 % des produits alimentaires sont certifiés casher.

En 2007, 32 % des animaux, toutes espèces confondues, étaient abattus de manière rituelle, même si l’essentiel de cette viande n’est pas vendu dans le circuit halal. La nourriture halal envahit les présentoirs, non seulement des hypermarchés, mais des supérettes.

Comme l’indique Valeurs actuelles (L’Essor du business halal, 9 septembre 2010), « alors que ce secteur n’intéressait il y a quinze ans que des marques historiques (Dounia, Isla Delice, Médina Halal…), les profits attendus séduisent désormais de grands groupes agroalimentaires comme Fleury Michon, Charal, Duc ou encore Nestlé. Les hypermarchés aussi multiplient l’offre de produits halal : Casino a créé sa marque, Wassilia ; Carrefour (NDA : n°2 mondial de la grande distribution) propose la gamme Sabrina. »

À noter que Carrefour a été le premier à lancer des catalogues spéciaux pour le ramadan (dès 2003). Les marques ne cessent d’augmenter leur gamme : Nestlé a déjà trente références et en aura une cinquantaine d’ici 2012. Déjà, « 10 % des pizzas vendues sous la marque Nestlé sont halals » (Le Point, 12 août 2010).
Par ailleurs, la pratique musulmane est en augmentation. Selon l’agence Solis, la pratique du « jeûne » (en réalité, il ne s’agit pas d’un jeûne, mais d’une interdiction de manger et de boire entre le coucher et le lever de la lune) est « en forte hausse depuis 1989 » : 70 % des musulmans de France disaient le respecter en 2007, contre 60 % vingt ans auparavant. Et 62 % des musulmans assurent « consommer uniquement de la viande halal ».

Qu’est ce que le halal ?

Sans se plonger dans les caractéristiques complexes du halal, on s’intéressera exclusivement à la viande (mais aussi à ses dérivés, comme les bonbons qui contiennent souvent de la gélatine de porc). « Halal », qui veut dire « licite » ou « autorisé » repose sur le verset 3 de la sourate V du Coran qui interdit de « consommer la chair d’une bête morte, le sang et la viande de porc (et) la viande d’un animal sur lequel on aura invoqué le nom d’une divinité autre qu’Allah ».

La viande halal a deux caractéristiques :

1) Elle ne doit pas provenir d’un animal considéré comme proscrit (« haram »), ce qui est le cas, mais pas seulement, de la viande de porc.

2) Elle doit être abattue rituellement, c’est-à-dire de la main d’un musulman (un boucher non musulman est « haram », tout comme c’est le cas dans le rite israélite).

Ce dernier coupe la gorge de l’animal, de manière à le saigner à mort, en dirigeant sa tête vers la Mecque et en prononçant une prière sacrificielle précise.

Le sacrificateur a une certification délivrée par les trois grandes mosquées françaises (Paris, Evry et Lyon). Jusqu’en 1995, ces accréditations étaient délivrées par les préfets.

En 2010, Paris a délivré 220 cartes de sacrificateurs, Evry 140 à 150 et Lyon une trentaine. Les vérifications sont effectuées par la Société française de contrôle des viandes halal (Grande Mosquée de Paris), l’Association culturelle (sic) des musulmans d’Ile-de-France (qui dépend de la grande Mosquée d’Evry) et l’Association rituelle de la grande Mosquée de Lyon.

À remarquer que l’animal n’a pas été étourdi auparavant (certains abattoirs le pratiquent quand même), contrairement aux directives européennes, mais des dérogations ont été établies pour les viandes halal et cashères (ce qui, a, par exemple, entraîné une brouille entre Brigitte Bardot et Nicolas Sarközy).

Combien ça coûte ?

Cette certification, comme la casherout, a un coût. Comme l’écrivent Jeanne-Hélène Kaltenbach et Michèle Tribalat, dans La République et l’islam : « Il y a des intérêts financiers énormes derrière cette question de la viande halal. Qui dit “viande halal” dit, en effet, fournisseurs religieux bénéficiant d’agréments par des autorités ou des instances religieuses. Et qui “agrément” dit pourcentage financier versé aux autorités, aux instances et aux sacrificateurs mandatés.

À ce sujet, le recteur de la grande mosquée de Lyon Kamel Kabtane déclarait (Le Parisien, 12 août 2010) : « par kilo de viande, la certification halal coûte entre 10 à 15 centimes le kilo. » Soit environ 40 à 50 millions d’euros par an.

Mais la certification ne s’arrête nullement à la viande. Ainsi, de plus en plus de laboratoires pharmaceutiques demandent aux mosquées la certification de leurs produits, qu’ils s’agissent de médicaments ou de cosmétiques, qui ne doivent, pour être certifiés, contenir ni alcool (ce qui laisse rêveur, tous les parfums contenant de l’alcool…), ni gélatine ou graisse de porc. Ce qui laisse supposer des profits colossaux.

Mais le « business halal » ne s’arrête pas là car la certification (comme avec la casherout) n’est jamais définitive. Le bulletin Halal infos (avril 2010) précise : « Elle n’est donnée au candidat qui en fait la demande que pour une période limitée sur la base de contrôles effectués régulièrement par nos contrôleurs. Par ailleurs, conformément aux objectifs fixés, le champ des activités s’est élargi à plusieurs secteurs (pizzeria, restauration, boulangerie, pâtisserie, glacier, confiseurs, chocolatiers… »

On y ajoutera les petits pots pour bébés, les sauces, les soupes, les plats cuisinés, etc.

Il est également indiqué : « pour réaliser ces objectifs et mener à bien ses missions, celui-ci (le GIE Halal) doit faire face en permanence à ses charges de fonctionnement (rémunération de ses contrôleurs, salariés, frais de gestion, communication…). Ces charges sont en partie couvertes par des redevances versées par les entreprises bénéficiaires de la marque et en partie par la générosité de donateurs. »

La certification halal ne s’obtient donc qu’au terme d’un circuit complexe, présenté ici pour La Réunion.

Et pour ceux qui ne paieraient pas, la sanction est immédiate : les entreprises sont nommément désignées à la vindicte publique, comme ici :

Aucun organisme central de certification n’existant, c’est toujours le flou qui entoure le « business du halal ». Comme l’indiquait Fateh Kimouche, directeur du site Al-Kanz (L’Express, 11 août 2010), « les professionnels du secteur estiment que 90 % de la viande dite halal ne l’est pas. »

Un catholique peut-il en consommer ?

Cette question passionne actuellement les milieux de la tradition.

La viande halal, provenant d’un animal tué de manière rituelle par un sacrificateur musulman récitant une invocation à Allah, « peut être assimilée aux viandes offertes aux idoles que consommaient les païens de l’Antiquité » écrit l’abbé Ludovic Girod, rappelant la parole de Saint Paul : «Ce que les païens immolent, ils l’immolent aux démons, et non àDieu. Or je ne veux pas que vous soyez en société avec les démons. Vous ne pouvez pas boire le calice du Seigneur et le calice du démon. »

Ce principe interdit donc toute participation à un repas lié au culte musulman, comme le serait un repas de rupture de jeûne dans une mosquée.

Toutefois, le principe général, selon le même prêtre, est que « l’offrande aux idoles ne change rien pour la viande car les idoles n’existent pas et ne sauraient avoir d’influence sur elle […] L’invocation d’Allah ne change rien à la viande, ni l’orientation vers La Mecque. aussi les chrétiens peuvent en manger. »

On remarquera toutefois que le halal est directement lié à la pratique religieuse. Comme le précise la revue Halal infos (avril 2010), « il est fondamental de rappeler que pour tout musulman, le terme “halal” porte avant tout un sens spirituel et de relation au Créateur. “ Ô vous qui croyez, mangez ce qui est licite et bon sur la terre” – sourate Al Baqara/aayat 168 […] Adorer Allah repose sur cette exigence individuelle qui se traduit par une conscience de la responsabilité. Lorsque nous faisons référence au halal, nous nous inscrivons dans le champ des actions permises ou recommandées par le commandement Divin. »

De toute manière, pas besoin d’être catholique pour savoir qu’acheter des produits halal, c’est verser une taxe à l’islam.

Source: http://tinyurl.com/369rgtb

Geert Wilders envisage de publier un livre sur l’islam.

Cela ne fait aucun doute que ce livre sera très attendu. Et que je vais m’arranger pour être l’un des premiers à me le procurer…

FDF

.

Le politicien populiste néerlandais Geert Wilders, leader du Partij Voor de Vrijheid (Parti pour la Liberté – PVV), envisage de publier un livre sur sa vision critique de l’islam qui sortira durant le premier semestre de 2011, a-t-il indiqué dans une interview parue vendredi dans le journal De Telegraaf.

Le livre, qui est avant tout destiné au marché américain, présente une manière de « mieux combattre l’islamisation du monde« . « Nous pouvons faire un tas de choses aux Pays-Bas, mais nous voulons aussi donner un signal international au monde arabe, qui est contre-attaqué avec force par un parti qui a beaucoup à raconter à ce sujet », selon les propos de M. Wilders au quotidien.

Le politicien, dont le parti soutient la coalition du gouvernement néerlandais mais qui n’en fait pas formellement partie, a également l’intention de mettre sur pied une « alliance internationale pour la liberté ».

En 2005, le leader du PVV avait déjà publié un ouvrage. Il s’agissait d’une courte autobiographie, intitulée « Kies voor vrijheid » (Choisissez la liberté). En 2008, il avait produit le très controversé « Fitna », un film contre l’islam.

Source: belga

L’Iran juge le logo des JO 2012 raciste…

Sans cesse, « ils » nous pourrissent la vie; sans cesse. Ce sont vraiment des tarés. Tout est bon pour semer la zizanie et la discorde au sein du monde Occidental. Ils s’en prennent maintenant aux logo des Jeux Olympiques 2012.

Un bon conseil, bande de malades:  si vous ne voulez pas vous y rendre, rester chez vous. Vous pourrez organiser des JO de la lapidation, de la mutilation, de la torture, de l’assassinat. Dans ces domaines, vous accédez direct à la première marche du podium…

FDF

.

L’Iran a protesté auprès du Comité international olympique contre le logo officiel des JO de Londres en 2012, le jugeant « raciste ». Une démarche que le Comité d’organisation a qualifiée lundi de « surprenante ».

Selon Téhéran, on pourrait lire dans le logo le mot « Zion » (Sion, en anglais), a rapporté l’agence de presse ILNA. Ce logo multicolore, déjà très controversé pour diverses raisons depuis qu’il a été dévoilé en 2007, intègre notamment les chiffres « 2012 » d’une manière stylisée qui pourrait permettre de les lire comme les lettres Z, I, O et N, selon le Comité olympique iranien.

« L’utilisation du mot Zion pour élaborer le logo des Jeux olympiques 2012 (…) est un acte totalement révoltant », a affirmé le président du Comité olympique iranien Mohammad Aliabadi, dans une lettre au président du CIO Jacques Rogge, citée par ILNA. « Malheureusement, nous voyons tous que les prochains Jeux olympiques font face à un grave défi (…) provoqué par l’esprit raciste de certains », a ajouté M. Aliabadi.

Si le CIO « ne prend pas des mesures pour résoudre cette question, cela pourrait affecter la participation de plusieurs pays, dont celle de l’Iran qui insiste sur un certain nombre de principes et de valeurs », a ajouté M. Aliabadi dans sa lettre à M. Rogge.

« Le logo de Londres 2012 représente l’année 2012 et rien d’autre. Il a été lancé en 2007 après des tests et des consultations et nous trouvons surprenant que cette plainte soit faite maintenant », a réagi un porte-parole du Comité d’organisation de Londres 2012.

Le logo des JO de Londres avait déjà suscité un flot de critiques notamment pour sa laideur et pour son coût qui aurait avoisiné les 400 000 livres (plus de 603 000 francs). Les organisateurs l’ont défendu en affirmant qu’il était « moderne, audacieux et souple », et à même de plaire aux jeunes.

Source: http://www.tdg.ch/

La réalité de l’islam…

Un PPS un peu particulier mais fort bien ………….. éclairé. Les prisons de tissu, entre autres… Désolé, mais pas de ça chez nous!

FDF

.

Lire:femmes_afghannes_2008_la_prison_du_tissu

Manifestation pour la charia en Grande Bretagne -Vidéo.

Regardez les… Ils feraient presque peur, ces cons…  Mais qu’est-ce qu’attend sa Gracieuse Majesté pour les « calmer »??? Remarquez qu’en France, on est mal placés pour critiquer…

FDF

.

 

Lire:

 

Merci à Bobby…