Francaisdefrance's Blog

31/03/2011

La Halde souhaite une clarification dans le secteur privé…

Ca me rappelle les moulins à vent de Don Quichotte…

Ils ne savent vraiment plus quoi faire, à la Halde, en attendant leur disparition… Cela se nomme « user le soleil ». Ca occupe…
FDF

.

PORT DE SIGNES RELIGIEUX

La Halde souhaite une clarification dans le secteur privé…

La Halde demande une clarification sur le port des signes religieux par les personnels des crèches et des maisons de retraite du secteur privé, selon un communiqué diffusé mardi 29 mars 2011 par la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité.

Le collège des experts de la Halde, réuni lundi, « recommande d’examiner l’opportunité d’étendre les obligations de neutralité qui s’imposent dans les structures publiques aux structures privées des secteurs médico-social, social ou de la petite enfance chargées d’une mission de service public ou d’intérêt général », selon le communiqué.

Organiser un dialogue permanent
« Faut-il étendre aux salariés de ces établissements les obligations de neutralité afférentes aux agents publics ? », s’interroge la Halde qui recommande de confier au Défenseur des droits l’organisation d’un dialogue permanent avec l’ensemble des acteurs de l’emploi public et privé.

Elle recommande aussi de clarifier la portée de la circulaire du 2 février 2005 organisant la laïcité dans les établissements de santé, particulièrement dans les structures privées chargées de missions de service public.

Les principes de laïcité impliquent pour l’hôpital que « tous les patients soient traités de la même façon quelles que puissent être leurs croyances religieuses » et que « les patients ne puissent pas douter de la neutralité des agents hospitaliers », énonce notamment la circulaire.


Soulignant que seulement 2% des réclamations qu’elle reçoit concernent les questions de discriminations religieuses, la Halde observe qu’un « consensus se dégage pour accorder au fait religieux une reconnaissance juridique et sociale dans les limites assignées à l’ordre public et la loi, et dans le cadre d’un vivre-ensemble fondé sur notre pacte républicain ».

« Toutefois, ajoute la Halde, les entreprises soulignent la difficulté de déterminer le champ des restrictions de l’expresssion religieuse sur le lieu de travail ».

La Halde n’a toujours pas rendu sa nouvelle délibération concernant une ex-salariée de la crèche Baby Loup de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), licenciée pour « faute grave » parce qu’elle avait refusé d’enlever son voile.
Cette affaire avait créé des remous jusqu’au sommet de la Halde après qu’un premier avis favorable à la salariée rendu en mars 2010 eut été contesté en octobre par Jeannette Bougrab, alors présidente de l’institution.
Déboutée par les prud’hommes en décembre, l’ex-employée a fait appel.

Source: http://www.lagazettedescommunes.com/

2 commentaires »

  1. ben, à moi cela me fait l’effet d’une soûlerie : je n’y comprends plusrien.
    Il est vrai qu’ils brassent beaucoup de vent pour rien.
    Quitte à me torpiller la gueule,je préfère du bourbon que ces conneries là….
    Et dire qu’ils sont subventionnés par le gouvernement !

    Commentaire par henri — 31/03/2011 @ 08:58 | Réponse

  2. ils ont la comprenette difficile a la halde,voile interdit dans l’entreprise ,et les services publics compris ?(è fo lo muya la cabez jusqu’é ka lo poan)dirait ma grand-mère!!

    Commentaire par marco — 31/03/2011 @ 15:25 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre à henri Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :