Francaisdefrance's Blog

30/03/2011

Démocratie contrôlée…

Bizarre, ça… Ne sommes nous plus dans une République démocratique??? Cette sanction doit en gêner certains, voire même beaucoup…

FDF

.

Un livre sur la mafia française empêché de vente en France !

Bruno Mercier, un ancien militaire qui a travaillé pour les services de renseignement, et qui vient de publier La mafia française, ses méthodes, ses réseaux, nous écrit :

M

« Suite à la sortie de mon livre « La mafia française, ses méthodes, ses réseaux », mon éditeur Actania Presse a été menacé, le diffuseur DILISCO a été sommé de retirer le livre de la vente, j’ai été menacé à deux reprises physiquement, deux blogs  que j’avais ouvert ont été fermés brutalement, AMAZON n’arrive plus à vendre en ligne le livre.

Dans ce livre je cite des trafics internationaux, drogue, armement, de la pédophilie, blanchiment d’argent, des assassinats au Cambodge et à Djibouti (juge Borrel dont je suis témoin), des manipulations de journalistes dont à Canal Plus, des chantages dont TOTAL BIRMANIE.

Je cite à des niveaux d’implications différents ou en tant que victime: MARCHIANI, Le policier MINIANNA (affaire Borrel), ROMANI (affaire Borrel), d’autres policiers et militaires, DE VILLEPIN, des mafieux.

Le doyen des juges d’instruction de Carcassone a été saisi pour faire retirer ce livre de la vente ! Le livre s’est vendu à près de 4.000 exemplaires, et maintenant ? Est-ce que l’on attend que les pressions évoluent en agressions ou pire ? Est-ce qu’il n’est plus possible en France de s’exprimer, de dire la vérité ? La pensée unique nous commande-t-elle ? »

Source: ici.

48 commentaires »

  1. La seule manière de réagir, c’est d’INFORMER. La seule arme dont nous disposons, c’est la plume.

    Quand la pression de l’opinion publique devient suffisante, les charognards et nécrophages de la LIBERTE se terrent et laissent la VERITE s’exprimer.

    Commentaire par Pierre Lesincère — 30/03/2011 @ 13:16 | Réponse

  2. Non, les français aiment croire qu’ils sont libres, mais il n’y a plus de liberté en France et cela depuis que le gouvernement s’est fait la morale publique en persécutant les petits groupes religieux dans les années 80.

    Personne n’a rien dit et aujourd’hui, il n’y a plus personne pour faire face.

    Commentaire par BIBILOLO — 30/03/2011 @ 13:28 | Réponse

  3. ça va mal…

    Commentaire par henri — 30/03/2011 @ 13:41 | Réponse

  4. oui l’information est essentielle…mais je crains que cela ne suffises pas. Pour ceux qui voudraient faire de bonne actions; mais qui ne seraient pas cautionnées par les moutons démagos et/ou lobotomisés par le pot pourri de » sottises incultes des médias « officiels » déguisé sous l’étendard du tyran marginalisateur qu’est le politiquement correct; des actions nécéssaires et politiquement incorrect mais qui sont indispensable pour protéger la culture et l’autorité de notre peuple gallo mérovingien devenu notre belle nation française….. vous pouvez me contacter à cette boite mail ; Stephanedorville1979@hotmail.fr

    Commentaire par Dorville — 30/03/2011 @ 14:27 | Réponse

  5. Ben je veux bien ….mais la je dis STOP…il y a au moins dix sites qui le proposent à la vente dont la FNAC…..Il n’y aurait pas du gros coup de pub pour un pote la???????
    Sinon tip top le site….

    Commentaire par FFI — 01/04/2011 @ 21:21 | Réponse

  6. Amazon l’a bien bloqué à la vente durant plusieurs mois. Il est aussi bien avéré que le distributeur et l’éditeur de ce livre ont été menacés par courriers. Vous pouvez leur écrire, je suis certain qu’ils produiront les lettres de menaces. C’est bien une réalité. L’auteur est aussi un des témoins dans l’assassinat du Juge Borrel et il aurait donné des éléments troublants concernant des trafics entre le Cambodge et Djibouti. Cela fait pas mal de choses qui sont bien des réalités et parler d’un coup de pub n’est pas approprié. Les expatriés français du Cambodge sont ceux qui en souffrent le plus à cause de la réputation véhiculée par ces mafieux dans ce pays. J’ai lu ce livre et je peux vous assurer qu’il y a de quoi être ébranlé par ses révélations. En tant que français, nous n’avons pas être fier de cette minorité de compatriotes qui ne pensent qu’à piller les pays dans lesquels ils se trouvent, en ouvrant des bordels de gamins, en tirant profit du trafic de drogue et j’en passe et des meilleurs.

    L’information est essentielle, c’est vrai mais c’est aussi à nous d’y contribuer. Les difficultés de l’auteur à faire savoir sa vérité sont des symptômes qui en disent longs de l’état dans lequel se trouve notre société.

    Commentaire par Daniel — 16/04/2011 @ 22:08 | Réponse

  7. INFORMATION CONFIDENTIELLE !!!
    que je révèle ici !
    Il y a eu du grand ménage chez les francs-maçons du Cambodge !
    En effet, il n’ont pas apprécié de découvrir le noyautage au plus haut niveau de leur loge ! Paris a réagi
    Leur chef (« Vénérable Maître ») a été viré, pseudonime « CDR » chez les maçons.
    C’est un informaticien qui a une boite à Phnom Penh et à Paris. Il a le bras long, c’est lui qui a fait le site internet de la ville de Phnom Penh, pour dire !
    Mais je viens d’apprendre qu’il a été viré, ainsi que d’autres.
    Notamment le patron d’un bar à jeunes prostituées situé dans la zone touristique près du mékong, ainsi que son avocat proxénete aussi, et également le fameux Franchi !!!
    Tous les 4 avaient introduits la loge franc-macon du Cambodge !
    Il y en a peut-être des autres…..
    Il reste du ménage a faire aussi du côté de l’Ambassade, la justice et de l’armée !!!

    Courage Bruno Mercier !

    Commentaire par francais du cambodge — 25/04/2011 @ 13:50 | Réponse

  8. c’est chaud l’ambiance !

    Commentaire par filback — 26/04/2011 @ 09:37 | Réponse

  9. Residante au Cambodge, je peux vous dire que cette histoire de franc-macons est commentee a souhait. Une francaise jourait un role important dans cette franc-maconnerie. Si j apprends quelque chose d autre, je reviens sur ce tres utile site.

    Mimi de Phnom Penh

    Commentaire par MIMI — 26/04/2011 @ 17:43 | Réponse

  10. la police française aurait interpellée un journaliste à Nice au sujet de trafics de drogue et d’enfants.

    Commentaire par noémie — 02/05/2011 @ 12:45 | Réponse

  11. Mercier est un visionnaire ou un devin ? Dans son livre il donne le nom de Robert Dulas et il se trouve que l’ami de Mercier est celui qui a été tué en Libye… et qui est l’associé de Robert Dulas (affaire Kieffer en côte d’ivoire)… un mystère du hasard de plus !

    Commentaire par 987 — 31/05/2011 @ 23:13 | Réponse

  12. Devin je crois pas. Dérangeur oui, au point d’avoir provoqué la mise en sommeil de deux loges maçonniques, en Thaïlande et au Cambodge. Pour un aussi petit livre qui n’a pas fait grand bruit, c’est pas si mal comme résultat.

    Commentaire par Hector — 05/06/2011 @ 09:31 | Réponse

  13. La mafia a même fait fermer la maison d’édition qui avait édité les livres de Bruno Mercier. Une plainte du journal l’humanité y aurait contribué ! Les communistes sont toujours actifs en France…associés avec l’extrême droite.

    Commentaire par NOEMIE — 04/07/2011 @ 09:20 | Réponse

  14. Remettons effectivement les choses à leur place. Diffamation dîtes-vous ? Il y a sur des sites de graves accusations mais ce ne sont pas les pires et celles qui pourraient être attaquées juridiquement. M. Mercier a signé des déclarations sur le site de l’Association pour le respect des droits de l’homme à Djibouti (ARDHD). Il a sans se cacher sous un pseudo ainsi que sur ce site Dakaronline, déclaré que Mme Joly détenait des pièces se référant à l’assassinat du Juge Borrel. Ce juge tué à Djibouti en 1995. S’il n’est peut-être pas attaquable en diffamation par rapport à ses déclarations sur ce site africain, il peut l’être sur le site français ARDHD. C’est très facile de le faire convoquer suite à une plainte. Pourquoi Mme Joly ne fait rien avec son ancien gendarme ? Ces deux personnes n’ont fait que démentir timidement en envoyant une lettre laconique à l’ARDHD. Ils n’auraient rien à voir de loin ou de loin avec cette affaire d’Etat, cette affaire d’assassinat. Pourtant les déclarations de M. Mercier sont extrêmements graves, nous parlons là d’un assassinat ! Ce n’est pas rien.

    Personnellement si on me mettait en cause de la sorte, j’irai voir la police pour obtenir réparation et le faire taire. Le couple Joly n’hésite pas à porter plainte en rafale s’il y a de l’argent à la clef. Fausses accusations d’agression contre leur propriétaire dans l’Aude. Dans l’Hérault c’est pareil avec leur fille qui a accusé injustement une collègue de travail pour agression. Les exemples sont légions. Mais pourquoi ils n’ont pas porté plainte contre Mercier ? Il est gonflé ce mec d’écrire qu’ils détiennent des documents sur un assassinat. Est-ce Mercier a été entendu par la police sur ses déclarations ? S’il n’y a pas de plainte, peut-être pas ou peut-être. Nous ne savons pas. Nous savons uniquement que ce couple mis en cause par Mercier a gardé le profil bas et il s’est bien abstenu de porter plainte pour diffamation.

    Mon explication est qu’il n’y a pas de diffamation et que Mercier dit la vérité. Si ce n’était pas le cas, il y a belle lurette que l’on aurait appris sa mise en accusation. Il y a bien longtemps que nous aurions su qu’une plainte pour diffamation avait été déposée contre lui.- C’est donc bien la vérité -. Il y a des documents qui pourraient expliquer cet assassinat. Est-ce que c’est aussi un hasard que le gendarme Joly se soit retrouvé en garde à vue par les policiers de la brigade anti-terroriste dans l’Hérault ? Tout n’est pas dit dans les médias. Tout ne filtre pas. Mais nous saurons un jour très certainement le fin mot de l’histoire, de ces affaires de meurtres. La désinformation pour protéger ces mafieux ne dupe personne.

    Démontrez le contraire ! La vérité est dite

    Commentaire par michel — 10/08/2011 @ 18:16 | Réponse

  15. Bien vu Noémie et l’actualité toute ressente vous donne raison.

    Commentaire par Moni — 28/05/2012 @ 09:33 | Réponse

  16. Monsieur mercier, lors de votre tout dernier passage à Phnom Penh, vous laissiez entendre que l’affaire L.Vallier été liée au trafic d’enfant. Egalement, vous dénonciez le comportement du consul de France sur place à la découverte des corps, qui a laissé laver le véhicule 4×4 blanc Nissan de L.Vallier alors que les 5 corps si trouvé au préalable sans manifester aucune réserves et cela devant de nombreux temoins.
    Pouvez vous apporter des précisions, vous qui visiblement en savez beaucoup sur la mafia Francaise au Cambodge?
    Qu’avez vous découvert au bar le Mao’s, appartenent au comte d’Abzac et Franci et leur raiseau mafieu?
    Pouvez vous également nous informer sur la date de publication de votre ouvrage en Khmer qui est traduit et déjà vendu sous le manteau.
    Votre départ nous laisse sans réponse.
    Merci de répondre sur ce blog, puisque vos différents blog reste inactifs.

    Commentaire par Ni.Jo — 03/06/2012 @ 04:36 | Réponse

  17. A NI.JO et à Français du Cambodge, nous t’avons reconnu vous êtes SERGE CHEVALIER, escroc local bien connu à Phnom Penh.
    Il serait bon d’arreter de diffuser vos sornettes sur la toile !

    Commentaire par Robert — 21/08/2012 @ 21:39 | Réponse

    • Robert trop fort ! «… nous t’avons…, vous êtes… »
      Jusqu’à présent, S. Chevalier ne dit que des vérités. Avez-vous lu « Du Pétrin au Palais » ainsi que le livre de Bruno Mercier.
      Cela vous dérange ?
      Faite-vous parti de cette mafia ?

      Moni

      Commentaire par Moni — 27/08/2012 @ 04:55 | Réponse

  18. Cette affaire n’est pas terminée ! Regardez celle du groupe DUVAL de son président Eric Duval. Bruno Mercier était directeur d’une société de chez DUVAL IMMOBILIER et il a claqué la porte. Ce n’est pas pour rien.

    Commentaire par Jean-manuel — 19/05/2013 @ 15:51 | Réponse

    • qu’est-ce vient faire une société immobilière au cambodge ? tu es sure que c’est duval celui qui est dans l’immobilier rue nationale à boulogne-billancourt qui est au cambodge ? il est de la mafia alors …. ou quoi …..

      Commentaire par macao — 19/05/2013 @ 21:11 | Réponse

    • Tu te trompes, c’est Vinci qui commande. Philippe Laurent le DRH VINCI Cambodge te confirmera que Duval n’a rien à voir dans le financement des royalistes.

      Commentaire par FANY — 02/06/2013 @ 00:22 | Réponse

    • Pourquoi parlez vous d’une affaire Duval ? De quoi s’agit-il précisément ? Y a t-il des choses qui sont sorties au Cambodge ? en France personne n’en parle ?

      Commentaire par Nath — 28/07/2013 @ 14:03 | Réponse

  19. moi j’ai vu le patron d’une société de duval. Le type c’est richard falquerho avec un autre français du nom de jean-manuel leclerc. Ils font de la politique avec les royalistes. c est bizarre parceque les associés de duval c est le ministre de la justice du Cambodge qui est d un autre parti. et l affaire de Vinci avec les aéroports, c est duval aussi. fancy

    Commentaire par FANY — 02/06/2013 @ 00:20 | Réponse

  20. francy, tu n’es pas très clair dans ce que tu écris ! Un coup ce monsieur Duval n’est pas dans le coup, l’autre coup il est dans le coup. Il faut choisir ! C’est qui ce personnage Laurent Philippe ? Un compère de chez Duval ou Vinci ?

    Commentaire par JOJO — 02/06/2013 @ 00:26 | Réponse

  21. je suis d accord il y a ce homme d affaire duval eric qui vend du riz ! philippe laurent nai pas avec duval, lui c est quelqu un qui est devenue fou de chez le groupe Vinci construction de France. chez duval c est un cambodgien qui a le nom de yim seap qui travaille avec le directeur du ministre de l interieur. il fait des traduction pour beaoucoup de dollars par la couruption. c est duval qui fait la couruption avec beaucoup de cambodgien. samphy phov du ministere de la justice est corompu par duval. tout les coruption son connus avec duval. questce qu il faut faire ?

    Commentaire par savokiacho — 22/06/2013 @ 12:57 | Réponse

  22. Houaaaaa c’est qui fait des accusations aussi graves ?

    Commentaire par nassar — 26/06/2013 @ 21:50 | Réponse

  23. Bonjour, Jean-Manuel Leclerc a son bureau à Boulogne Billancourt. Francafrique avec le TOGO

    Commentaire par philipe Nasur — 06/07/2013 @ 15:06 | Réponse

  24. Il n’y a pas de moyen d’arrêter ces magouilles et cette corruption ? Qui a entendu parler de serge Chevalier, un conseiller de la famille royale du Cambodge ? J’ai entendu parler de sa vie mais je n’arrive pas à en savoir plus sur lui.

    Commentaire par ROSA COMACCO — 24/07/2013 @ 17:52 | Réponse

  25. SERGE CHEVALIER VOUS DITES QUOI ? VOUS N ETES PLUS AU CAMBODGE ?

    Commentaire par pat — 01/08/2013 @ 18:50 | Réponse

  26. éric duval de boulogne Billancourt qui fait des immeubles en France ?

    Commentaire par momo — 11/08/2013 @ 09:04 | Réponse

  27. Réponse à ROSA COMACCO: serge chevalier est un ancien ami du prince qui était co-premier ministre. Lors des combats qui ont permis à HUN SEN de prendre le pouvoir sans partage, il s’est retrouvé en prison plusieurs jours. Depuis, il n’a plus aucun lien officiel avec personne. Il a connu cette française Géraldine Joly qui se faisait passer au cambodge pour un capitaine français de gendarmerie. Malgré sa mise à l’écart de la vie politique cambodgienne, c’est un français qui connait bien le pays. En 2009, c’était lui qui avait reçu un mandat de représentation de l’Ordre de Malte de DUVAL. Mais, sa représentation n’a pas duré longtemps pour des raisons inconnues. Il n’était pas aimé par un des actuels salariés cambodgiens de la compagnie de Duval. C’est tout ce qui peut être dit sur sa mise à l’écart dans cette affaire.

    Emerica

    Commentaire par emerica — 24/08/2013 @ 09:28 | Réponse

  28. on devrait en apprendre plus en regardant les films sur YOU TUBE de Bruno Mercier qui est l’auteur de ce livre à scandale sur la mafia française. Ce qu’il a déjà dit n’est pas une nouveauté puisque c’est dans son livre mais expliqué comme il le fait donne une nouvelle lumière sur le fonctionnement de français véreux du Cambodge et dans d’autres pays. Il donne le nom d’un cambodgien corrompu YIM SEAP qui est le traducteur dans des affaires de gardes à vue de pédophiles et de criminels occidentaux. Il traduit quoi exactement après avoir perçu un gros billet US ?

    Commentaire par soleilnoir — 24/02/2014 @ 12:16 | Réponse

  29. M. BRUNO MERCIER, directeur général de l’entreprise cambodgienne CCAI, a coopéré activement pendant plusieurs années avec M. Y CHHEAN , ex-commandant militaire khmer rouge, garde du corps de POL POT, devenu gouverneur de Pailin, propriétaire de casinos et d’hôtels luxueux sortis de terre grâce à l’argent du trafic de rubis. Ainsi que YIM SEAP qui sert de traducteur.
    Ils se sont rendus le 25 juin 2012 à l’institut national de gemmologie à Paris, dans le souci de construire un partenariat.
    Vidéos à voir sur les liens suivant – interviews –
    http://www.professionculture.tv/media/bruno-mercier-directeur-general-de-la-societe-camb
    http://www.professionculture.tv/media/y-chean-gouverneur-de-la-province-de-paillin
    http://www.professionculture.tv/media/ban-sreymom
    Pour une personne qui a écrit un livre sur la mafia Française, quelles belles relations ?
    Fricoter avec des mafieux.

    Commentaire par v — 02/05/2014 @ 12:34 | Réponse

  30. C’est qui les mafieux pour toi ? Je crois que tu mélanges torchons et serviettes, ou bien tu n’as pas lu le livre. Tu peux le télécharger gratuitement.

    Commentaire par VIVI — 05/05/2014 @ 19:29 | Réponse

  31. Tiens ! Bruno Mercier a fait un film où il dénonce la corruption et le YIM SEAP. Il met même la photo du passeport du cambodgien. Film très explicite sur les méthodes pour fausser une enquête criminelle. Ce qui colle à l’article de presse de MEDIAPART où ce fontionnaire YIM SEAP est aussi cité pour être corrompu. Mais là, c’est du autre niveau parceque le ministre Cazeneuve, l’intérieur quand même !, s’est fait trompé par Eric Duval – 75ème fortune de France – Grand Prieur d’un faux ordre de templiers, et patron de ce YIM SEAP au Cambodge. La suite SVP !!! A quand le film sur le gendarme mafieux et sa femme diabolique. Ceux qui sont à Bages, avant à Hérépian ? Du rebondissement à attendre. C’est bien, continuez.

    Commentaire par attob — 10/05/2014 @ 09:40 | Réponse

  32. ERIC DUVAL, BRUNO MERCIER, Y CHHEAN ET YIM SEAP : QUATRE CHEVALIERS DE L’ORDE DE SAINT-JEAN DE JERUSALEM

    Commentaire par ANTICORRUPTION — 20/06/2014 @ 15:10 | Réponse

  33. ERIC DUVAL, BRUNO MERCIER, Y CHHEAN ET YIM SEAP : QUATRE CHEVALIERS DE L’ORDRE DE SAINT-JEAN DE JERUSALEM…

    Commentaire par ANTICORRUPTION — 21/06/2014 @ 13:31 | Réponse

  34. Lire la lettre de mise en demeure de l’avocat d’Eric DUVAL, ses éclaircissements, ses informations complémentaires ainsi que ses rapports professionnels avec Bruno MERCIER, sur les liens suivants :

    http://leblogdeodomar.eklablog.com/mise-en-demeure-de-l-avocat-d-eric-duval-a-l-encontre-du-blog-d-odomar-a108761814
    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Mise-en-demeure-de-l-avocat-d-Eric-Duval-a-l-encontre-d-Egalite-Reconciliation-26788.html

    Commentaire par JUSTICE — 05/08/2014 @ 12:34 | Réponse

  35. Extraits de la lettre de mise en demeure de l’avocat d’Eric DUVAL sur le lien suivant :
    http://leblogdeodomar.eklablog.com/mise-en-demeure-de-l-avocat-d-eric-duval-a-l-encontre-du-blog-d-odomar-a108761814

    (i) D’une part, Monsieur Bruno MERCIER, dont fait état l’article, se présente comme un expert du renseignement spécialisé dans la sécurisation des investissements français à l’étranger et notamment au Cambodge. 

    Le 17 janvier 2012, la société ALEPH EXPERTS, dont il est le gérant (pièce n°3) a ainsi conclu un contrat d’assistance et de Conseils avec la société FEDENT, représentée par son gérant Monsieur Eric DUVAL (pièce n°4), afin de sécuriser les projets de développements de cette dernière au Cambodge (pièce n°5). 

    Il était convenu entre les parties que la société FEDENT déploierait « ses activités au Cambodge par l’intermédiaire notamment de sa filiale locale « Cambodian Commercial Agriculture Investment » (CCAI). 

    Cependant, « compte tenu du nombre et de la gravité des manquements » commis par la société ALEPH EXPERTS dans l’exécution de sa mission au Cambodge, la société FEDENT s’est trouvée contrainte de résilier le contrat précité le 14 mai 2013 (pièce n°6). 

    Les seules structures contractuellement impliquées dans des opérations de développement commercial au Cambodge étaient donc les sociétés ALEPH EXPERTS, dirigées par Monsieur MERCIER et la société FEDENT via sa filiale cambodgienne CCAI. 

    Il ressort des extraits K.Bis ou équivalents de ces deux dernières sociétés qu’aucun fonctionnaire cambodgien ne s’y trouve associé contrairement à ce que prétend l’auteur du texte litigieux (pièces n°4 et 7). 

    (ii) D’autre part, Monsieur DUVAL ignore tout de la prétendue « enquête préliminaire » qui aurait été ouverte « à Nanterre pour des soupçons de corruption d’agents publics cambodgiens ». 

    Si une telle enquête existait, le parquet de Nanterre n’aurait pas manqué d’interroger mon client sur ces faits. 

    Or, ni Monsieur Eric DUVAL, ni aucun autre de ses préposés, n’a été convoqué, ni même interrogé sur ces faits purement imaginaires. 

    (iii) Par ailleurs, l’accusation selon laquelle Monsieur Eric DUVAL aurait organisé, en toute connaissance de cause, une rencontre entre Monsieur Bernard CAZENEUVE et Monsieur Y CHHEAN, gouverneur de la ville de Païlin, présenté comme étant « l’ancien garde du corps de Pol Pot », est tout aussi mensongère que les précédentes. 

    Monsieur Eric DUVAL n’était absolument pas informé du passé de Monsieur Y CHHEAN et même s’il est vrai qu’il a organisé une rencontre entre celui-ci et Monsieur CAZENEUVE à Cherbourg en juin 2012, c’est uniquement pour favoriser un vieux projet de ce dernier visant le jumelage de la ville dont il était le maire avec une ville cambodgienne. 

    Par contre, Monsieur Bruno MERCIER, également présent lors de la rencontre de juin 2012, semble coopérer activement depuis « plusieurs années avec M. Y CHHEAN » et n’a pas informé mon client des activités passées de son associé. 

    Les liens URL ci-dessous démontrent à tout le moins que Messieurs MERCIER et Y CHHEAN se sont rendus ensemble, le 25 juin 2012, à l’institut national de gemmologie à Paris, en compagnie de Monsieur YIM SEAP, interprète et ami de longue date de Monsieur Bruno MERCIER, afin de mettre en œuvre un partenariat avec cet institut : 

    http://www.professionculture.tv/media/bruno-mercier-directeur-general-de-la-societe-camb

    http://www.professionculture.tv/media/y-chean-gouverneur-de-la-province-de-paillin

    http://www.professionculture.tv/media/ban-sreymom »

    Les accusations portées à l’encontre de Monsieur Eric DUVAL ne reposent ainsi sur aucun fondement et font totalement l’impasse sur l’implication de Monsieur MERCIER dans la rencontre contestée. 

    Commentaire par MARCOPOLO — 06/08/2014 @ 13:05 | Réponse

  36. Extraits de la lettre de mise en demeure de l’avocat d’Eric DUVAL sur le lien suivant :
    http://leblogdeodomar.eklablog.com/mise-en-demeure-de-l-avocat-d-eric-duval-a-l-encontre-du-blog-d-odomar-a108761814

    (i) D’une part, Monsieur Bruno MERCIER, dont fait état l’article, se présente comme un expert du renseignement spécialisé dans la sécurisation des investissements français à l’étranger et notamment au Cambodge.

    Le 17 janvier 2012, la société ALEPH EXPERTS, dont il est le gérant (pièce n°3) a ainsi conclu un contrat d’assistance et de Conseils avec la société FEDENT, représentée par son gérant Monsieur Eric DUVAL (pièce n°4), afin de sécuriser les projets de développements de cette dernière au Cambodge (pièce n°5).

    Il était convenu entre les parties que la société FEDENT déploierait « ses activités au Cambodge par l’intermédiaire notamment de sa filiale locale « Cambodian Commercial Agriculture Investment » (CCAI).

    Cependant, « compte tenu du nombre et de la gravité des manquements » commis par la société ALEPH EXPERTS dans l’exécution de sa mission au Cambodge, la société FEDENT s’est trouvée contrainte de résilier le contrat précité le 14 mai 2013 (pièce n°6).

    Les seules structures contractuellement impliquées dans des opérations de développement commercial au Cambodge étaient donc les sociétés ALEPH EXPERTS, dirigées par Monsieur MERCIER et la société FEDENT via sa filiale cambodgienne CCAI.

    Il ressort des extraits K.Bis ou équivalents de ces deux dernières sociétés qu’aucun fonctionnaire cambodgien ne s’y trouve associé contrairement à ce que prétend l’auteur du texte litigieux (pièces n°4 et 7).

    (ii) D’autre part, Monsieur DUVAL ignore tout de la prétendue « enquête préliminaire » qui aurait été ouverte « à Nanterre pour des soupçons de corruption d’agents publics cambodgiens ».

    Si une telle enquête existait, le parquet de Nanterre n’aurait pas manqué d’interroger mon client sur ces faits.

    Or, ni Monsieur Eric DUVAL, ni aucun autre de ses préposés, n’a été convoqué, ni même interrogé sur ces faits purement imaginaires.

    (iii) Par ailleurs, l’accusation selon laquelle Monsieur Eric DUVAL aurait organisé, en toute connaissance de cause, une rencontre entre Monsieur Bernard CAZENEUVE et Monsieur Y CHHEAN, gouverneur de la ville de Païlin, présenté comme étant « l’ancien garde du corps de Pol Pot », est tout aussi mensongère que les précédentes.

    Monsieur Eric DUVAL n’était absolument pas informé du passé de Monsieur Y CHHEAN et même s’il est vrai qu’il a organisé une rencontre entre celui-ci et Monsieur CAZENEUVE à Cherbourg en juin 2012, c’est uniquement pour favoriser un vieux projet de ce dernier visant le jumelage de la ville dont il était le maire avec une ville cambodgienne.

    Par contre, Monsieur Bruno MERCIER, également présent lors de la rencontre de juin 2012, semble coopérer activement depuis « plusieurs années avec M. Y CHHEAN » et n’a pas informé mon client des activités passées de son associé.

    Les liens URL ci-dessous démontrent à tout le moins que Messieurs MERCIER et Y CHHEAN se sont rendus ensemble, le 25 juin 2012, à l’institut national de gemmologie à Paris, en compagnie de Monsieur YIM SEAP, interprète et ami de longue date de Monsieur Bruno MERCIER, afin de mettre en œuvre un partenariat avec cet institut :

    http://www.professionculture.tv/media/bruno-mercier-directeur-general-de-la-societe-camb

    http://www.professionculture.tv/media/y-chean-gouverneur-de-la-province-de-paillin

    http://www.professionculture.tv/media/ban-sreymom »

    Les accusations portées à l’encontre de Monsieur Eric DUVAL ne reposent ainsi sur aucun fondement et font totalement l’impasse sur l’implication de Monsieur MERCIER dans la rencontre contestée.

    Commentaire par marcopolo — 08/08/2014 @ 11:58 | Réponse

  37. On verra bien qui dit la vérité. C’est bien d’avoir mis sur internet la lettre de l’avocat de Duval. Cela devrait faciliter l’affaire de Bruno Mercier, merci pour lui.

    Commentaire par 24ERZ — 12/08/2014 @ 19:51 | Réponse

  38. Pourquoi le site internet du faux ordre n’est plus accessible ? Ceux qui se cachent on quelque chose à se reprocher. Eric Duval est le grand prieur de ce faux pays. Mais pourquoi la justice française ne dit rien alors que ce français voyage dans le monde avec un passeport diplomatique totalement illégal ? Il est difficile de croire qu’il passe les frontières avec ce passeport d’un pays qui n’existe pas.

    Commentaire par py — 14/10/2014 @ 09:40 | Réponse

  39. demont-pierot vs mafia…
    Publié par Jean Philippe Demont-Pierot

    On trouve de tout sur google, même les pires choses s’agissant de diffamations. Je ne suis pas le seul sans doute à « souffrir » de ce marché noir de l’information que sont les affabulations reprises en rumeurs et colportées par des doigts malintentionnés qui courent sur des claviers d’ordinateurs. Alors, sur certains sites, souvent d’extrême-droite ou hébergés à l’étranger ces amabilités me dénoncent avec preuves à l’appui comme le chef d’une mafia internationale et complotiste, ou bien alors assassin, racketteur, pédophile notoire (bien voyons !) et autres facéties. Un soir, j’avais compté en parcourant ces sites plus d’une quinzaine de cadavres à mon actif sur tous les continents ! Un vrai serial killer ! On pourrait se demander : mais que fait la police ? Bien rien, ni la Justice, ni le gouvernement, et c’est bien la preuve puisqu’il s’agit d’un complot où toutes ces institutions sont mouillées ! On rigole et on aura compris, peut-être, qu’il y a bien quelqu’un derrière ce déluge de feu car il n’y a jamais de fumée sans combustion. Cette personne a un nom : Bruno Mercier, qui a cette faculté d’ubiquité car il a tellement multiplié les « avatars » qu’il donne l’impression d’une véritable meute à mes trousses. Sans doute le bon sens veut que l’on se pose la question du « pourquoi tant de haine ». Tout d’abord il faut savoir que d’autres subissent ses délires paranoïdes mais ce n’est pas une consolation. Non, cette personne n’a pas supporté d’apparaître dans ses « œuvres » sous les traits d’un personnage de mon roman très autobiographique « l’Ambassade » sorti aux éditions l’Harmattan en 2007, désigné sous le nom d’adjudant Moum. Bon, dans la vie réelle et à l’époque, il n’était que sergent-chef dans l’armée… Oui, en Asie, j’ai dû me confronter à ce type et cela a failli mal finir pour moi. Une balle en pleine poitrine tout de même ! Possible que je décide, avant la prescription des faits, de diligenter une enquête judiciaire pour prouver (suivez mon regard !) que celui qui a armé la main du pauvre toxico apprenti meurtrier qui a tenté de m’abattre est bien celui auquel je pense…
    Partager cet article

    Commentaire par JO — 05/12/2014 @ 14:25 | Réponse

    • Déposez une plainte contre inconnu pour tentative de meurtre. C’est le Parquet qui va faire tout le travail d’enquête. Ne laissez pas ce coucou continuer à voler, à piller et à tuer.

      Commentaire par Pierre Malak — 06/12/2014 @ 19:01 | Réponse

  40. Bruno Mercier et la théorie de la mafia française au Cambodge, encore un mytho?
    Bruno Mercier, enquêteur et sniper à 18 ans
    Dans un livre jamais ou si peu distribué qu’il décrit comme l’histoire extraordinaires de ses aventures, de ses infiltrations ultra-périlleuses dans la prétendue mafia française au Cambodge; et aussi comme un ensemble de révélations sensationnelles, l’ancien militaire Bruno Mercier qui se dit aussi héros de guerre n’y va pas de main morte: meurtres de français en Asie, manipulations de journalistes, blanchiment d’argent, pédophilie avec meurtre d’enfants et complicité de l’Ambassade de France au Cambodge, Franc Maçonnerie, escroqueries, services secrets…L’auteur a compilé toutes une séries d’affaires et scandales impliquant des français et autres étrangers au Cambodge, les a reliés entre eux pour développer ensuite la théorie de l’existence d’une vaste et terrifiante mafia française dont les ramifications s’étendraient jusque dans le Pacifique Sud. S’il est probable qu’il y ait des réseaux d’influences et pas mal de mésaventures pas toujours très claires pour quelques expatriés, de là à voir une gigantesque mafia à tous les bobos et à tous les coins de rue…il y a un énorme pas à franchir…Bruno Mercier l’a fait.  »Fascinés » par ces révélations glauques qui ont été publiées la semaine dernière sur un blog Mediapart et relayées localement, nous avons voulu lire et relire ces déclarations fracassantes…en trouvant tout de même pas mal d’inexactitudes parfois grossières tant dans le texte que lors de nos échanges email avec le héros Mercier.
    Dés le prologue, Bruno Mercier se présente comme tireur d’élite de l’armée française alors qu’il n’a que 18 ans. Or, cette qualification, tireur d’élite, est de ‘’deuxième niveau’’, pour utiliser le langage de l’armée. Un soldat engagé doit avoir en général quelques années de campagne ou combat, devenir d’abord tireur de précision et ensuite tireur d’élite après avoir fait ses preuves sur le terrain. Le héros Mercier se serait donc engagé vers 14 ans pour partir tout de suite au combat quelques années, devenir tireur de précision et ensuite sniper à 18 ans…dans cette excessivement précoce fonction de tireur d’élite, l’auteur précise: ‘’ Tireur d’élite à l’âge de dix-huit ans, j’ai appris par cœur tous les grades des armées du Pacte de Varsovie pour sélectionner dans ma lunette, le moment voulu, leurs officiers. Pendant toute une journée je pouvais rester caché, scrutant une piste ou un découvert…’’  Jamais la France n’a fait intervenir des snipers ni même des soldats pour faire des cartons sur des officiers des armées du pacte de Varsovie…l’auteur serait bien en peine de nous citer le nom de l’intervention française en Union Soviétique ou dans les pays de l’Est entre 1955 et 1991… Le héros Mercier devenu ensuite parachutiste qui flirte avec la mort dans les pays africains, fête ses 18 ans au Tchad, en Centrafrique…etc., puis en Nouvelle-Calédonie où il commande un régiment parachutiste d’Infanterie de Marine. A Djibouti, ensuite, il devient spécialiste de Défense Nucléaire et Biochimique. Au passage, il sera décoré à Djibouti durant l’opération Godoria pour avoir mis hors d’état de nuire un char T556 et ses occupants, seul à bord d’une jeep. Mercier partira ensuite vers 1994 à la frontière thaïlandaise où: ’’…je partais avec notre bateau ONU arraisonner les jonques à la recherche d’opium…’’. Ce serait peu de temps après avoir fait des voyages d’études au Vietnam et au Cambodge que le héros de guerre décide de quitter l’armée. Ces officiers lui auraient interdit de révéler quoique ce soit sur ce qu’il aurait appris sur cette mythique mafia française du Cambodge. Le chevalier était trop pur et a refusé ces ordres. Ensuite: ’’… j’ai tout tenté pour dénoncer les activités criminelles dont j’ai été le témoin. Les services de l’armée n’ont rien fait pour me protéger, bien au contraire. Depuis, j’ai plusieurs fois été agressé, ma famille menacée. Je me suis retrouvé deux fois en garde à vue pour une cabale montée contre moi. J’ai plusieurs fois été dénoncé comme étant un pédophile, un pervers, un voleur. Tous les moyens pour me déstabiliser ont été employés. J’y ai perdu la femme que j’aimais. Des policiers m’ont mis en garde face aux risques de défenestration de même qu’aux risques encourus à emprunter les transports en commun…’’. Le livre de Mercier part ensuite dans une lourde histoire et description à sa sauce de la prétendue mafia française, mêlant OAS, SAC, Indochine, MI16, collaborateurs des nazis, DGSE, Parti Communiste, CIA…etc.…Le héros de guerre se fait historien, spécialiste de l’espionnage et de la géopolitique. 
    Vers la page 17, arrive le chapitre sur le Cambodge. Difficile de résumer cette diarrhée verbale mais Mercier prend des morceaux d’histoires vraies ou supposées vraies (pédophiles piégés, ONG agressives) et les nouent entre elles pour démontrer qu’il s’agit d’une méthode typiquement mafia, pas la mafia des petits souteneurs ou d’autres associations, non, l’auteur parle de la vaste et très organisée mafia française qui contrôlerait tout par ces méthodes de chantage à la pédophilie. Mercier y connecte même l’affaire dite ‘’Electrolux / Apsara) et la décrit comme une tentative de‘’réduction au silence’’ alors qu’il s’agissait d’une triste mais banale affaire d’adultère au sujet d’une belle coréenne. Mercier avance ensuite la création de la société Triangle Holding par les mafieux français pour leur servir de société écran. Selon l’auteur, les mafieux français de triangle vont faire des appels de capitaux via la technique du chantage à la pédophilie en ciblant un japonais, Kobata Kazuyuki. Problème, la logique voudrait que ce type de chantage vise les gens aisés, non! Kobata est un petit employé d’une société de construction japonaise venu en vacances au Cambodge avec ses petites économies…un peu minable et peu vraisemblable pour une opération mafieuse, les Corleone en herbe de l’Indochine ne seraient pas très ambitieux…Pour Mercier, non, c’est de la mafia française tout craché. Mieux, Mercier justifie le choix d’un petit ouvrier en invoquant l’efficacité de la méthode Ponzi, un piégé qui en piège deux autres qui en piège quatre autres…le parrain façon Herbalife donc…etc. Au hasard de ses détails cambodgiens, Mercier parle de l’assassinat de Michel Marty (Apsara TV) qui parlait trop…alors que le pauvre Michel est décédé d’une crise cardiaque…Au hasard, Mercier cite des chambres de guest-houses piégées avec des caméras dans la serrure…pas certain que la technique existe…D’autres fait-divers sont passés au crible avec un tel souci du détail qu’on se doute que Mercier a été vraiment témoin ou peut-être victime de quelques mésaventures de français sous les tropiques. Si jusque là, on serait tenté de sourire, la suite devient beaucoup moins drôle avec l’évocation de tournage de snuff movies, ces prétendues productions vidéo mettant en scène des rapts, viols, tortures et meurtres d’enfants. Selon le super enquêteur Mercier, ce trafic de films servait bien sur à financer Triangle, donc la mafia française. Mercier raconte:  »…Le prix d’une cassette est de 6 000 à 7 000 dollars » (pour quelques minutes de tournages), ce qui revient à penser que ce n’est pas un ouvrier, même européen, qui peut se payer ce genre de perversité. « Les enfants sont violés et mis à mort de façon spectaculaire, éventration, égorgement, …En 1998, ont été remis à Georges Boltz, commandant de police de l’ambassade, un stock de cassettes à caractère pédophile dont certaines avec actes de tortures et mise à mort… ».  Ce trafic, au cours duquel Mercier évoque des camions frigorifiés remplis de cadavres d’enfants, serait entièrement couvert par les agents de l’Ambassade de France au Cambodge, car, bien sûr, selon Mercier, ils sont tous mouillés. Les snuff movies durs, avec meurtres d’enfants, ou pas, sont considérés comme une légende urbaine. A ce jour, un seul cas a été recensé en Thaïlande, c’est ce fait-divers tragique qui a d’ailleurs inspiré le film d’horreur ‘’Hostel’’ de Tarantino. Pour peu qu’il y ait eu vraiment ce genre de trafic couvert par l’Ambassade de France et pour lequel Mercier jure dur comme fer qu’il a des preuves et qu’un magistrat français est venu enquêter, il semble difficile d’imaginer un tel réseau opérant avec des camions frigorifiques remplis de cadavres d’enfants. Mieux, Après cette lecture pénible sur ce point précis, nous avons contacté Mercier et demandé qui était le magistrat et si nous pouvions avoir un élément de preuve, ou même juste un courrier montrant que l’affaire était sérieuse. La réponse de Mercier semble aussi puérile que ses accusations : ‘’le magistrat X est passé à Phnom Penh, il a entendu parler des cassettes snuff, c’est la preuve irréfutable que ces films existent…’’. Cette réponse sera à peu prés la même sur tous les renseignements que nous demanderons. Autres erreurs grossières dans son mauvais roman, Mercier parle de Solaris / Apsara TV qui aurait été une ONG chargée de blanchir des fonds et qui aurait perdu ses financements par désobéissance…faux, Solaris a perdu la gestion de la chaîne télévisée cambodgienne Apsara TV car Solaris n’a pas pu trouver suffisamment de recettes publicitaires au Cambodge et aussi car l’actionnaire principal s’est épuisé. Persuadé de sa bonne foi et d’avoir soulevé le scandale du siècle, Mercier n’hésite pas non plus à parler de son implication dans l’affaire des otages d’Ouvéa en Nouvelle-Calédonie, en se trompant au passage sur le nombre de militaires ayant participé à l’assaut de la grotte.

    Ayant cherché à savoir plus que ces exploits littéraires, nous avons  découvert aussi, qu’au travers une agence de sécurité, Mercier proposait des stages de survie dans la jungle du Cambodge, qu’il est consultant international, consultant en risques, immobilier, investissements, sécurité…Tout un arsenal de qualifications qui collent plutôt mal avec un site web dédié à ses compétences extraordinaires mais piteusement illustré de logos et gifs piqués dans les banques d’images gratuites ou bon marché mais aussi d’images de guerre, Ah oui! c’est un ancien soldat, tireur d’élite à 18 ans, expert en armes biologiques, parachutiste, stoppeur de chars à mains nues…etc. Ceux qui seront tentés de croire en sa théorie de la mafia française devraient tout de même s’interroger sur le peu de réactions juridiques face à ses déclarations; seul le richissime Duval lui a fait parvenir une sommation par le biais de son avocat pour lui faire enlever son nom qui apparaît dans le ‘’livre enquête’’.  Pour les autres, c’est un mythomane complet qu’on laisse s’agiter tout seul dans son coin. Si le héros Mercier prétend dévoiler les méthodes meurtrières de la mafia  française au Cambodge qui tue ou piège pour un clin d’œil, pourquoi est-il encore vivant après avoir publié son manifeste sur quantité de blogs et sites d’hébergement ? Pourquoi aucun éditeur, aucune télévision sérieuse, aucun journal ne lui ont-t-ils pas couru après avec toutes ses révélations fracassantes? Chacun se fera son opinion, mais entre mythomane pur jus et justicier, la balance ne risque pas de vaciller très longtemps…
    Publié par Gargiulo Chris 

    Commentaire par JIM — 10/03/2015 @ 14:16 | Réponse

  41. BRUNO MERCIER INFORMATEUR VEREUX :
    https://mathieucichockicondamne.wordpress.com/

    Commentaire par V — 14/04/2015 @ 12:46 | Réponse

  42. BRUNO MERCIER INFORMATEUR VEREUX :

    http://cambodgemag.blogspot.fr/2015/04/le-scribe-prefere-de-bruno-mercier.html

    Commentaire par V — 15/05/2015 @ 14:41 | Réponse

  43. Ce type n’en fini pas d’avoir des problèmes.

    Extraits de la lettre de mise en demeure de l’avocat d’Eric DUVAL sur le lien suivant :
    http://leblogdeodomar.eklablog.com/mise-en-demeure-de-l-avocat-d-eric-duval-a-l-encontre-du-blog-d-odomar-a108761814

    (i) D’une part, Monsieur Bruno MERCIER, dont fait état l’article, se présente comme un expert du renseignement spécialisé dans la sécurisation des investissements français à l’étranger et notamment au Cambodge.

    Le 17 janvier 2012, la société ALEPH EXPERTS, dont il est le gérant (pièce n°3) a ainsi conclu un contrat d’assistance et de Conseils avec la société FEDENT, représentée par son gérant Monsieur Eric DUVAL (pièce n°4), afin de sécuriser les projets de développements de cette dernière au Cambodge (pièce n°5).

    Il était convenu entre les parties que la société FEDENT déploierait « ses activités au Cambodge par l’intermédiaire notamment de sa filiale locale « Cambodian Commercial Agriculture Investment » (CCAI).

    Cependant, « compte tenu du nombre et de la gravité des manquements » commis par la société ALEPH EXPERTS dans l’exécution de sa mission au Cambodge, la société FEDENT s’est trouvée contrainte de résilier le contrat précité le 14 mai 2013 (pièce n°6).

    Les seules structures contractuellement impliquées dans des opérations de développement commercial au Cambodge étaient donc les sociétés ALEPH EXPERTS, dirigées par Monsieur MERCIER et la société FEDENT via sa filiale cambodgienne CCAI.

    Il ressort des extraits K.Bis ou équivalents de ces deux dernières sociétés qu’aucun fonctionnaire cambodgien ne s’y trouve associé contrairement à ce que prétend l’auteur du texte litigieux (pièces n°4 et 7).

    (ii) D’autre part, Monsieur DUVAL ignore tout de la prétendue « enquête préliminaire » qui aurait été ouverte « à Nanterre pour des soupçons de corruption d’agents publics cambodgiens ».

    Si une telle enquête existait, le parquet de Nanterre n’aurait pas manqué d’interroger mon client sur ces faits.

    Or, ni Monsieur Eric DUVAL, ni aucun autre de ses préposés, n’a été convoqué, ni même interrogé sur ces faits purement imaginaires.

    (iii) Par ailleurs, l’accusation selon laquelle Monsieur Eric DUVAL aurait organisé, en toute connaissance de cause, une rencontre entre Monsieur Bernard CAZENEUVE et Monsieur Y CHHEAN, gouverneur de la ville de Païlin, présenté comme étant « l’ancien garde du corps de Pol Pot », est tout aussi mensongère que les précédentes.

    Monsieur Eric DUVAL n’était absolument pas informé du passé de Monsieur Y CHHEAN et même s’il est vrai qu’il a organisé une rencontre entre celui-ci et Monsieur CAZENEUVE à Cherbourg en juin 2012, c’est uniquement pour favoriser un vieux projet de ce dernier visant le jumelage de la ville dont il était le maire avec une ville cambodgienne.

    Par contre, Monsieur Bruno MERCIER, également présent lors de la rencontre de juin 2012, semble coopérer activement depuis « plusieurs années avec M. Y CHHEAN » et n’a pas informé mon client des activités passées de son associé.

    Les liens URL ci-dessous démontrent à tout le moins que Messieurs MERCIER et Y CHHEAN se sont rendus ensemble, le 25 juin 2012, à l’institut national de gemmologie à Paris, en compagnie de Monsieur YIM SEAP, interprète et ami de longue date de Monsieur Bruno MERCIER, afin de mettre en œuvre un partenariat avec cet institut :

    http://www.professionculture.tv/media/bruno-mercier-directeur-general-de-la-societe-camb

    http://www.professionculture.tv/media/y-chean-gouverneur-de-la-province-de-paillin

    http://www.professionculture.tv/media/ban-sreymom »

    Les accusations portées à l’encontre de Monsieur Eric DUVAL ne reposent ainsi sur aucun fondement et font totalement l’impasse sur l’implication de Monsieur MERCIER dans la rencontre contestée.

    Commentaire par JP — 26/03/2019 @ 09:47 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :