Francaisdefrance's Blog

20/03/2011

« Messieurs les Français, tirez les premiers » !

Eh ben, sous l’impulsion américaine, c’est fait. Sarkö Ier a dégainé plus vite que son ombre… Le Lucky Luke français vient de nous embarquer dans un conflit dont nous nous serions bien passé… Et les inévitables conséquences, c’est le peuple de France qui les assumera… Car il va y en avoir, des conséquences… Le bateau sombre. Mais le capitaine ne restera pas à son bord… Loin d’être idiot, le Sarkö. Mais du moment qu’il devient le nombril du monde, cela lui suffira. Même avec du sang sur les mains…

La France vous remercie, monsieur le président. nous étions en « mal de guerre » depuis 70 ans…
FDF
.
Nicolas Sarkozy essaie d'embrasser Hillary Clinton à son arrivée à Paris pour le sommet sur la Libye

Nicolas Sarkozy essaie d’embrasser Hillary Clinton à son arrivée à Paris pour le sommet sur la Libye | Montage Le Post d’après REUTERS

La première « victoire » d’une opération de guerre internationale, dont nul ne sait où elle mènera, est une victoire d’image. C’est le président Nicolas Sarkozy qui a, seul, à l’issue d’un sommet international à Paris, donné le signal du départ de la mise en oeuvre de la résolution 1973 de l’ONU. C’est lui qui a annoncé que les Rafale français avaient été les premiers à s’envoler vers le ciel de Benghazi. Des Rafale de l’escadron provence partis de la base 113 de Saint-Dizier. Des Mirage 2000 ont également été mobilisés. Ainsi qu’un Awacs.  

Comme pour bien montrer que la France était la locomotive, et que le train international n’avait d’autre choix que de suivre, le chef de l’Etat français donnait l’ordre en coulisse aux avions français de se montrer dans le ciel de Bengazhi et autorisait l’ouverture du feu, sur quelques blindés avancant vers Benghazi.

Dès lors cette guerre, « où il va falloir faire dans la dentelle, pour éviter tout dommage collatéral » dit un ancien aviateur était lancée. Une guerre qui ne fait pas l’unanimité. Plusieurs Etats, aussi différents que la Russie, la Chine, l’Allemagne, le Vénézuela, et des Etats afrcains étaient opposés à l’option mllitaire et le sont toujours.

« Y-avait-il le choix? » s’interroge un diplomate qui a oeuvré en Libye et connait la capacité de répression interne féroce du régime. « Devions-nous abandonner aux sbires d’un fou, le peuple de Benghazi et assister impuissants à la reprise par le régime de la ville d’où était parti la révolution le 15 février dernier? »

En Libye, de Bengazhi à Tobrouk, les insurgés eux criaient leur joie hier. Quelques passages d’avions, et une volonté politique inébranlable ont suffi à sacrer « El Rais » Sarkozy. Que l’on voit déja comme le sauveur de l’insurrection.

« Enfin, s’il n’est pas trop tard dit l’un des rebelles de Benghazi. Car les fidèles de Kadhafi ont réussi samedi à l’aube, à s’infiltrer par centaines, dans les faubourgs de la ville. Si notre guerre de libération tourne à la bataille de rue, les avions ne nous seront pas d’un grand secours. Il y a une semaine, dix jours ajoute t-il, une intervention internationale nous aurait permis de tenir nos positions sur la route de Syrte et aurait empéché la contre-offensive des forces loyalistes ».

Mais rien n’est aussi simple: L’idée d’une intervention internationale a fait débat en Libye-même. Au début de leur révolution, ivres de leur avancée qui semblait irrésistible, les insurgés de l’ouest libyen disaient tous ne pas vouloir d’une action internationale. La révolution était leur affaire. la contre-attaque lancée par Kadafhi a changé les mentalités.

Hier soir, après l’action plus symbolique qu’autre chose des 20 avions français mobilisés, les USA, réticents à une action militaire ont néanmoins apporté leur très utile puissance de feu.

110 redoutables missiles de croisière « Tomahawks » ont été tirés à partir de navires de guerre croisant en Méditéranée. Leur objectif: Annihiler les installations et centres de commandement de la défense anti-aérienne libyenne, pour permettre à la coalition emmenée par les Français et les Britanniques d’acquérir la maîtrise totale du ciel.

Les missiles ont frappé une vingtaine de cibles importantes du côté de Tripoli et de Mistrata à l’est de la Libye. C’est le premier but tactique de cette guerre: détruire la DCA, les radars de détection et autres équipements permettant aux forces de Kadhafi de menacer l’armada aérienne qui s’est mobilisée pour imposer la « no fly zone », et opérer avec un minimum de risques les frappes dites ciblées, destinées à protéger les populations civiles, à rétablir un équlibre des forces au sol et à saper le moral des soldats et mercenaires fidèles à Kadafhi.

La partie commence à peine. Et comme dans toute guerre, la propagande joue déjà à plein. Kadhafi a fait samedi une courte déclaration par téléphone affirmant que la Méditéranée toute entière allait s’embraser et usant d’une syntaxe islamiste a affirmé qu’il fallait faire échec aux « croisés » sanguinaires. Des images de victimes dans des hôpitaux ont été abondament montrés à la télévision nationale libyenne (il pourrait s’agir de cadavres retirés des morgues pour faire croire à des bavures).

L’opération « aube de l’Odyssée » commence à peine. On connaît son but: aider les Libyens qui se sont insurgés en masse, à se débarrasser du dictateur qui a régné sans partage sur la Libye depuis 42 ans. Mais rien n’est joué.

Et nul ne sait aujourd’hui quand et comment « l’odyssée » lançée par Nicolas sarkozy contre celui dont  la France était il y a quelques mois encore, le deuxième fournisseur d’armes au monde derrière l’Italie se terminera…

Lu sur Le Post…

Un commentaire »

  1. Si le détestable régime Kadhafieu est remplacé par un gouvernement islamiste – car c’est bien ça l’unique but de l’islam : asservir les masses (bêlantes) – c’est nous, couillons d’occidentaux (bêlants), qui auront aidé ces saloperies à prendre le pouvoir !

    Commentaire par Pierre Lesincère — 21/03/2011 @ 10:23 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :