Francaisdefrance's Blog

15/03/2011

Un certain Abdelkader… Une « chance pour la France »…

Désolé pour les associations anti-racistes: il ne se nomme pas Marcel, le type en question… Et au départ; il nie les faits; il OSE nier les faits. Quelle pourriture! Et dire qu’il y en a plein, des comme ça…

Chances pour la France !!!

FDF

.

Tarbes. La vidéosurveillance permet de confondre l’agresseur

Samedi 5 mars, au petit matin, une bagarre éclate rue Despourrins à Tarbes, au cours de laquelle un jeune homme est blessé au couteau. La vidéosurveillance a permis de confondre l’auteur.

Une bagarre de fin de nuit, comme il en arrive trop souvent. Sauf que l’un des belligérants est blessé d’un coup de couteau à l’abdomen et a dû être opéré d’urgence. Sur place, les policiers ne recueillent que des témoignages parcellaires. Et c’est un témoin anonyme qui les informe que l’auteur est un certain Abdelkader. Interpellé à son domicile, il nie être sorti ce soir-là et déclare être totalement étranger à cette histoire. Mais les victimes le reconnaissent formellement. Il revient donc sur sa version des faits, admet avoir été présent, avoir participé à la bagarre, mais jamais au grand jamais il n’a eu de couteau et il n’est donc pas l’auteur des blessures. L’affaire aurait pu en rester là mais les policiers avaient d’autres « billes » : les images des caméras de vidéosurveillance…

La bande a été diffusée pendant la comparution immédiate d’Abdelkader. Des images accablantes, car on le voit bien tenir le couteau, et en asséner plusieurs coups. « Je ne me rappelle de rien, il y a eu la bagarre, j’ai eu peur. » Peu crédible pour le tribunal, d’autant que notre homme est sportif, boxeur en l’occurrence… Et les images sont terribles : on le voit sortir le couteau, qui était plié dans sa chaussette, et se jeter sur ses trois victimes. « Ce n’est pas l’attitude de quelqu’un qui a peur, a fait remarquer M. Ballu, président du tribunal, d’autant que vous n’étiez pas vraiment menacé. C’est vous qui agressez. » Par chance, il n’y aura qu’un seul blessé. Mais, repassant en boucle, les images font froid dans le dos… « Tout le monde a eu de la chance, les victimes qui sont encore en vie, mais aussi le prévenu, parce qu’il aurait pu se retrouver devant une cour d’assises… La violence est inouïe, il a vraiment cherché à blesser et il faut se rappeler qu’au début, la qualification était tentative de meurtre », ont insisté les avocats des victimes, encore plus choquées qu’en arrivant. Parce qu’au final, personne ne se souvient plus pourquoi la bagarre a éclaté… Reste que si les images ont permis d’y voir plus clair sur les faits, elles ne permettent pas d’apporter une quelconque explication sur ce plan…

Pour le substitut Porcher, les faits sont d’une extrême gravité. « Cet enregistrement simplifie l’audience. On est passé trop près du drame. Je requiers 4 ans de prison, dont 1 avec sursis. » Le tribunal a suivi les réquisitions à la lettre.

Il y a quelques semaines, la vidéosurveillance avait permis de disculper un prévenu. Là, elle a permis de le confondre et surtout d’apporter des détails qui ont permis l’éclatement de la vérité. Froidement…

Le prévenu a été condamné à 4 ans de prison, dont 1 avec sursis et mise à l’épreuve. Ce qui veut dire 3 ans de prison ferme.« On est passé très près, trop près, d’un drame, ou plutôt de trois drames. »

Source: http://www.ladepeche.fr/

Marine, vite !!!

3 commentaires »

  1. salutaions de la parts de tous les slaves résistants et fiers
    défendons l’europe et la france contre les hordes de CPF
    valbic@aol.com
    pour me contacter

    Commentaire par voryzakavone — 15/03/2011 @ 22:46 | Réponse

  2. Celui-ci au moins il n’emmerdera plus personne pour un moment.Une fois la peine accomplie : un pied au cul et retour au pays des ancêtres !

    Commentaire par henri — 16/03/2011 @ 00:35 | Réponse

  3. Tout a fait d’accord avec Henri, trois ans de prison (s’il accomplit sa peine en entier, on ne sait jamais) ce n’est pas trop cher payé, et ensuite expulsion et reconduite, sinon, il ne fait aucun doute qu’il recommencera, un voyou armé menace nos vies, Pas de pitié pour les assassins ou apprentis-assasins. Notre propre existence est en jeu.

    Commentaire par Alain Picaud — 16/03/2011 @ 01:53 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :