Francaisdefrance's Blog

23/02/2011

Hausse des abattages rituels : « Brigitte Bardot dit vrai… ».

Et nous devons « intégrer » des gens comme ça?

Y’en a marre du halal! « Abattage rituel »: on n’entend que ça! Nous sommes en France et il serait bon de se rappeler que si à des époques très anciennes de nore Histoire, on s’adonnait à ces coutumes barbares, ces temps sont révolus. C’était il y a fort longtemps.

Les muzz nous bassinent avec ça. Il faudrait peut-être leur rappeler que nous sommes au XXI ème siècle et que nous, au moins, avons évolué. Alors quand on me parle d’intégration de gens qui vivent à une autre époque où l’intelligence commence seulement à pointer le bout de son nez, laissez moi rire.

Si nous ne voulons pas régresser, ne laissons pas ces « minorités » nous imposer leurs coutumes éculées…

FDF

.

Brigitte Bardot vient de porter plainte contre les ministres Brice Hortefeux (Intérieur) et Bruno Le Maire (Agriculture). Elle dénonce la généralisation des abattages rituels, cruels pour les animaux dit-elle. « Vrai », concède sur RMC un responsable de la filière.


Selon un responsable d’Interbev (Association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes), la généralisation des abattages rituels en France dénoncée par Brigitte Bardot est une réalité.
En ligne de mire de Brigitte Bardot, l’abattage des animaux selon les rites musulman et juif. Selon elle, la pratique se généralise en France. Selon cette méthode, les animaux ne sont pas étourdis mais égorgés vifs, alors qu’ils sont parfaitement éveillés.
Selon la Fondation de l’ancienne actrice, ce rite pratiqué dans les abattoirs engendre des souffrances inacceptables pour les bêtes dont l’agonie peut durer un quart d’heure.
« 60% des moutons abattus en France sans étourdissement »
Elle souligne que la technique de l’étourdissement – qui est supposée être la norme en France – permet au moins à l’animal de perdre conscience avant d’être tué. Selon elle, 43% des veaux et 60% des moutons abattus dans l’Hexagone « subissent » un rituel halal ou casher, « sans aucune transparence pour le consommateur ». 60% à 70% des produits de l’abattage rituel arriveraient ainsi dans le circuit de la grande consommation (grandes surfaces, boucheries de quartier…) sans mention ni étiquetage visant à informer l’acheteur de ce qu’il met dans son sac à provisions.
La règlementation européenne prévoit bien une dérogation à l’obligation d’étourdissement des animaux pour motif rituel, mais la Fondation Bardot estime que « ce qui doit être l’exception est devenu la règle en France ».
« Pas de données fiables pour contredire Bardot »
Cet ensemble d’affirmations est-il exact ? A en croire Yves Berger, délégué général d’Interbev (organisme représentant l’ensemble de la filière de la viande en France), la réponse est affirmative. « Oui, c’est vrai, la pratique de l’abattage rituel est en pleine augmentation en France. Et effectivement, nous n’avons aucune donnée suffisamment fiable pour contrer les chiffres avancés par Brigitte Bardot ».
Prenant pour exemple la région Ile-de-France, Yves Berger concède que « tous les abattoirs font de l’abattage rituel. Dans la région, quasiment 100% des moutons tués le sont par égorgement. L’explication est simple, c’est qu’il y a une forte concentration de croyants musulmans ».
« Des responsables religieux très à cheval sur l’interprétation des textes »
Selon lui, la filière travaille actuellement à une évolution des pratiques. Une obligation d’étiquetage visant à informer les consommateurs sur le mode de l’abattage de l’animal consommé est notamment à l’étude, explique Yves berger. « Comme on indique déjà la race de l’animal dans les rayons, on pourrait très bien indiquer la manière dont il a été tué », suggère-t-il.
Des réflexions sont aussi engagées pour un adoucissement des méthodes d’étourdissement qui pourrait convenir à l’abattage rituel, comme c’est le cas dans d’autres pays européens. « Mais nous nous heurtons malheureusement aux responsables religieux, musulmans notamment, qui sont très à cheval sur l’interprétation des textes sacrés et qui ne veulent pas entendre parler de changement pour l’instant ».

2 commentaires »

  1. Il faut attaquer.

    Commentaire par Nico — 24/02/2011 @ 08:01 | Réponse

  2. Oui, l’abattage rituel est presque le seul pratiqué dans les abattoirs et il faut savoir pourquoi : pour l’abattage rituel il faut laver l’abattoir en présence de l’imam qui dit des prières, même si l’abattoir avait été nettoyé avant. Alors, pour limiter le travail, on ne fait que de l’abattage rituel. Quand vous devez vous rendre à l’abattoir, pas besoin de pancarte pour vous indiquer la direction, les bêtes hurlent tellement que vous les entendez de loin. Quand elles entrent dans le local, elles sont en file sans pouvoir bouger. Quand elles arrivent au bout de la file, leurs pattes avant tombent dans un entonnoir dont elles ne peuvent plus sortir ; l’égorgeur tourne leur tête vers la Mecque et, pendant que l’imam récite les prières, on leur ouvre la gorge tout doucement. La mort dure, le sang coule et derrière la bête qu’on égorge, les suivants sont terrorisées. Quand vous avez assisté à ça, vous deviendriez végétarien (quoique ce n’est pas parce que les carottes ne crient pas quand on les arrache qu’elles ne souffrent pas…).
    Voilà, nous avions une belle avancée avec le coup de taser donné à la bête avant de la tuer, tout en précisant que, à part à Paris et dans les très grandes villes on ne voyait pas de viande casher donc très peu d’abattage rituel, puis nous avons eu les demandes des musulmans que nous avons suivies car nous nous inclinons devant leurs demandes.

    Commentaire par HUON — 22/06/2015 @ 20:17 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :