Francaisdefrance's Blog

19/02/2011

Vidéo sur le financement halal…

A ne pas manquer de visionner. Les « pro-halal » vont devenir fous… Et ce n’est pourtant que la triste réalité…

FDF

.

 

Ici:

Christianophobie: Une église catholique de Trébizonde attaquée par des nationalistes turcs !

Par « nationalistes », comprenez « islamistes intégristes »… Les minorités (chrétiennes) en prennent plein la poire dans les pays musulmans. On tue, on torture, on enlève, on viole, on humilie, on brûle des églises; on massacre, etc…

En Occident, en France par exemple, on offre des mosquées et autres lieux de propagande anti-chrétienne aux minorités islamistes. Vous en déduisez quoi, vous? Moi j’exhorte à stopper ces constructions de mosquées et détruire celles déjà construites aux frais du contribuable.

Les muzz massacrent les nôtres sur leurs terres. Il commencent à nous faire la guerre chez nous; Il va falloir arrêter d’être cons, en France. Mais tant que les muzz se sentiront protégés par les dhimmis de tous poils qui nous gouvernent ou qui les soutiennent, ils auront la partie belle… Croyez-moi, il va y avoir du changement…

Et la Turquie qui veut entrer dans l’UE. Elle veut y entrer de force, dirait’on… Comme beaucoup d’autres pays islamistes.

FDF

.

 


Des « éléments nationalistes » turcs ont attaqué l’église catholique Sainte-Marie de Trébizonde, sur la Mer Noire, annonce la presse turque mardi 15 février. C’est dans cette église que fut assassiné, le 5 février 2006, le Père Andrea Santoro, un prêtre fidei donum italien qui desservait cette paroisse comme curé depuis 3 ans.Selon les journaux turcs du 15 février, un groupe de personnes se sont rassemblées il y a quelques semaines dans la cour de l’église Sainte-Marie de Trabzon et ont exigé que l’on décroche la croix au sommet de l’édifice religieux. Ces agresseurs ont scandé des slogans nationalistes, lancé des cocktails molotov et des bouteilles dans la cour de l’église catholique aux cris de “si vous ne descendez pas la croix, nous le ferons nous-mêmes !”. Ces derniers n’ont pas été arrêtés pour le moment. La police n’aurait pu identifier personne sur les vidéos des caméras de surveillance, rapporte le quotidien turc “Sabah”. Les membres de la communauté catholique locale craignent pour leur vie, selon des témoignages de paroissiens.

En principe, la Constitution turque de 1982 garantit la liberté religieuse et limite l’exercice du culte aux édifices religieux. L’activité missionnaire n’est pas interdite. Dans la pratique, les minorités religieuses sont cependant victimes de discrimination administrative et sont étroitement contrôlées par le gouvernement. Les activités missionnaires sont réprimées. Depuis plusieurs années, les religieux chrétiens font l’objet d’attaques en Turquie, pays musulman qui aspire à intégrer l’Union européenne.

Radio Vatican :

La christianophobie est-elle en train de se développer en Turquie ?

En Suisse, la Fédération des Églises protestantes et la Conférence des évêques catholiques ont uni leurs voix pour appeler à la protection des chrétiens harcelés en Turquie. Dans un communiqué, elles s’insurgent, avec consternation, contre les tentatives répétées des autorités turques d’exproprier le cloître orthodoxe syrien de Mor Gabriel, au moyen de procédures douteuses. La situation s’est encore aggravée ces dernières semaines. Selon les responsables chrétiens suisses, il y a des forces visiblement gênées par des symboles de vie chrétienne. Ils demandent au gouvernement turc de reconnaitre les minorités chrétiennes et de leur garantir le droit à la liberté religieuse.
Il y a quelques jours, toujours en Turquie, des éléments nationalistes ont attaqué l’église catholique de Trébizonde où fut assassiné, en 2006, le Père Andrea Santoro, un prêtre fidei donum italien qui desservait cette paroisse comme curé depuis 3 ans. Les agresseurs ont exigé que l’on décroche la croix au sommet de l’édifice religieux.
Les agressions physiques contre les religieux ont fait plusieurs morts en Turquie, dont Mgr Luigi Padovese, président de la Conférence des évêques catholiques, tué à la veille du voyage de Benoît XVI à Chypre en juin dernier.

Sources : RadioVatican Catho.be Radinrue.com

La poussée islamiste dans les entreprises…

Partout. Ils s’infiltrent partout. L’invasion islamiste n’a pas de limites… Et bien, on va mettre des garde-fous… Ca, on sait faire, nous, les résistants…

FDF

.

Stratégie des musulmans dans les entreprises

Eric Denécé, Directeur du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R), a écrit un article intitulé La poussée islamiste dans les entreprises, dans la revue Sécurité Globale. On y lit :

S « La pression islamiste s’exerce désormais dans les entreprises, principalement selon deux modalités : le prosélytisme militant et contestataire et le développement de trafics susceptibles d’alimenter la cause du djihad. Cette poussée fondamentaliste dans les entreprises génère de nouveaux risques sectaires et criminels, en particulier pour celles qui sont implantées dans les zones urbaines et périurbaines. […] Selon Yves Bertrand, ancien directeur des Renseignements généraux, «le monde du travail est désormais visé, avec, comme cibles, certaines catégories de personnel. Il s’agit évidemment des plus modestes, comme les caissières, les manutentionnaires ou les chauffeurs livreurs».

La stratégie comprend trois étapes : d’abord le prosélytisme religieux ; puis la prise de contrôle de la communauté musulmane au sein de l’entreprise ; enfin la remise en question des règles de fonctionnement de celle-ci pour imposer les valeurs islamiques. La tactique est partout la même. Les islamistes formulent d’abord des demandes pouvant apparaître comme « légitimes » :

  • création de salles de prières sur les lieux de travail,
  • adaptation des pauses quotidiennes pour permettre la pratique religieuse,
  • aménagement du temps de travail lors du Ramadan ou pour pouvoir disposer du vendredi comme jour chômé,
  • respect des interdits alimentaires dans les restaurants d’entreprise.

[…] Si ces premières démarches n’ont pas provoqué de réaction frontale de la direction ou des autres salariés, les islamistes passent alors à l’action plus ouverte et aux pressions :

  • prosélytisme religieux actif sur le lieu de travail,

  • rejet de certains produits (vin, porc) dans les restaurants d’entreprise lorsque la majorité des employés sont musulmans,

  • pressions sur les femmes pour le port du voile,

  • refus de certains salariés musulmans de reconnaître l’autorité de cadres quand il s’agit de femmes,

  • souhait de voir certaines fêtes religieuses islamiques chômées,

  • prise de contrôle de certaines filières de recrutement au sein de l’entreprise. […]

Les sociétés de sécurité sont également une cible privilégiée pour les islamistes. Deux raisons à cela : tout d’abord, le faible niveau de qualification demandé pour les tâches de gardiennage permet aux immigrés sans diplôme d’y trouver un débouché ; d’autre part, en raison de l’Affirmative Action qui a fait son chemin en France, les entreprises de sécurité se doivent de recruter en priorité des individus issus des minorités (« beurs et blacks ») afin que leurs agents de sécurité ne se fassent pas taxer de racisme lors des contrôles. En conséquence, certaines sociétés de sécurité sont complètement infiltrées par des islamistes ou des réseaux de délinquants liés à l’immigration. Ce « contrôle » du recrutement leur permet de trouver un emploi aux membres de leur réseau – souvent sous une fausse identité – de prétendre au chômage, voire d’approcher des sites sensibles (aéroports notamment). […]

Parallèlement à ces risques de type sectaire, on observe la multiplication de pratiques criminelles dans l’enceinte des entreprises. […] Dans ce contexte, les entreprises – notamment la grande distribution et le transport – leurs locaux et bien sûr les salariés sont à la fois théâtres et enjeux des pratiques criminelles. […] De nombreux hypermarchés observent que les employés les plus engagés dans le prosélytisme islamique cherchent systématiquement à occuper les postes qui se situent à des interfaces : standard téléphonique, chauffeurs livreurs, coursiers, caissières (passage obligé), sécurité ; autant de fonctions qui permettent des échanges d’informations, d’argent et de marchandises (surveillance, trafics, détournement, etc.).

Enfin, on constate l’accroissement des abus et escroqueries à l’encontre de l’entreprise et des Assedic. Après avoir été embauchés et avoir travaillé pendant quelques mois en hypermarché, de nombreux individus multiplient les absences injustifiées et finissent par abandonner leur poste. Le magasin ne pouvant fonctionner durablement en sous-effectif se voit contraint de les licencier pour faute grave. Mais la législation leur accorde le chômage Ainsi, ces individus font venir leur famille en France ou retournent vivre au pays grâce aux Assedic. »

Source: http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/02/la-strat%C3%A9gie-des-musulmans-dans-les-entreprises.html

Les révoltes populaires durement réprimées dans le sang dans le monde arabe.

Rien d’étonnant. C’est leur pain quotidien, le sang et la violence. Ils devraient aimer ça, les manifestants…

FDF

.

Quatre-vingt-quatre personnes auraient été tuées par les forces de sécurité en Libye, selon un dernier bilan.

Les révoltes populaires contre les régimes autoritaires se sont étendues à travers le monde arabe vendredi, jour de grande prière, et ont été durement réprimées au prix de nombreux morts au Yémen, en Libye et à Bahreïn. Ces révoltes s’inspirent de celles qui ont entraîné la chute de Zine el-Abidine Ben Ali en Tunisie et de Hosni Moubarak en Égypte, faisant naître dans le reste du monde arabe l’espoir que la pression populaire apporte la démocratisation.

Le président américain Barack Obama a « condamné le recours à la violence » contre « les manifestants pacifiques » en Libye, ainsi qu’à Bahreïn et au Yémen, deux régimes alliés des États-Unis. Il s’est dit « profondément inquiet ». La Grande-Bretagne a annoncé qu’elle annulait 44 contrats d’exportation de matériels de sécurité vers Bahreïn et huit contrats vers la Libye, pour éviter que ces matériels ne soient utilisés contre des manifestants. Et la Haut Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, Navi Pillay, a condamné les réactions « illégales et excessivement répressives » contre des « demandes légitimes ».

Bilans dramatiques en Libye

En Libye, où le colonel Mouammar Kadhafi est au pouvoir depuis 42 ans, le bilan des émeutes qui ont débuté mardi dépassait vendredi soir les 40 morts, selon un décompte fait par l’AFP à partir de sources locales. Human Rights Watch annonçait samedi matin 84 personnes tuées par les forces de sécurité gouvernementales, en s’appuyant sur des témoignages de personnel hospitalier et de témoins.

Les affrontements touchaient l’est du pays, notamment Benghazi, où le siège de la radio a été incendié. Selon le journal libyen Oéa, proche du réformateur Seif Al-Islam, fils du numéro un libyen, les manifestations ont fait au moins vingt morts à Benghazi, deuxième ville du pays, et sept à Derna (est). Des manifestants ont pendu deux policiers dans la ville d’Al-Baïda (est), selon cette source. Amnesty International a pour sa part indiqué que 46 personnes avaient été tuées ces dernières 72 heures lors des émeutes en Libye. Les manifestants réclament le départ de Mouammar Kadhafi, au pouvoir depuis 1969. Les comités révolutionnaires, pilier du régime libyen, ont menacé les « groupuscules » qui manifestent d’une riposte « foudroyante ».

L’armée tente toujours de reprendre le contrôle à Bahreïn

À Bahreïn, royaume du Golfe, la monarchie sunnite a déployé l’armée dans la capitale Manama, où des manifestants demandent une libéralisation du système politique, dont la majorité chiite se dit exclue. L’armée a ouvert le feu dans la soirée sur des centaines de manifestants, et des dizaines de personnes ont été blessées, selon un photographe. « Au total, 55 blessés, dont quatre grièvement touchés, ont été admis à l’hôpital Salmaniya », a déclaré un élu de l’opposition chiite, Abdel Jalil Khalil Ibrahim. Le photographe de l’AFP a vu des dizaines de blessés à l’hôpital. La télévision d’Etat a fait état de « 7 blessés légers ». Les tirs sont survenus alors que le prince héritier, Salman ben Hamad Al-Khalifa, s’exprimait sur la télévision d’État pour promettre un dialogue avec l’opposition une fois le calme revenu. Bahreïn est d’une importance stratégique pour Washington, car c’est le quartier général de sa 5e flotte, chargée de surveiller les routes maritimes pétrolières dans le Golfe, soutenir les opérations en Afghanistan et contrer une éventuelle menace iranienne…

Suite et source: http://tinyurl.com/4ssox8s

La récupération politique émotionnelle…

Tout n’est que récupération politique. 2012, c’est demain… Mais un peu tard pour faire semblant de fermeté. Surtout de fausse fermeté… Au fait, l’affaire Germaneau, on n’en n’entend plus parler…

FDF

.

Affaire Cassez : halte à la diplomatie émotionnelle !

Le président de la République et sa ministre des Affaires étrangères ont choisi de sacrifier  la relation entre la France et l’un des pays les plus importants d’Amérique latine, le Mexique, officiellement au nom de « l’innocence d’une Française », en réalité au nom d’une pitoyable stratégie de communication émotionnelle à usage purement intérieur.

L’instrumentalisation du sentiment s’est désormais complètement substituée, dans tous les domaines (sécurité, justice, économie…), à la vraie politique, laquelle consisterait à traiter en profondeur la racine des problèmes. Nos gouvernants ne savent plus que larmoyer, devant des micros, tout en s’agrippant aux caméras des familles de victimes.

Attardons-nous un instant sur le fond de cette lamentable affaire Cassez. En décembre 2005, l’arrestation d’Israel Vallarta Cisneros et de sa compagne française, Florence Cassez, sonne le glas d’un terrible gang de kidnappeurs, « Los Zodiacos » lequel s’est rendu coupable de dizaines d’enlèvements, d’assassinats, de tortures et de viols. Plusieurs victimes, hommes, femmes et enfants témoignent et accusent Florence Cassez d’avoir participé aux séquestrations d’otage (qui se passaient dans le ranch où elle vivait avec son compagnon).

Voici un extrait du témoignage écrit de la dernière victime du clan « Los Zodiacos », paru dans la presse mexicaine et bien sûr occulté par la presse française :

« Mon nom est Cristina Rios Valladares. J’ai été victime d’une prise d’otage, aux côtés de mon époux Raul et de mon fils Christian qui avait 11 ans (…) Nous avons appris la nouvelle de la peine de prison que Florence Cassez méritait, cette femme dont j’avais écouté la voix à maintes reprises pendant ma captivité. Une voix d’origine française qui bourdonne encore aujourd’hui dans mes oreilles. Une voix que mon fils reconnaît comme celle de la femme qui lui a pris du sang pour l’envoyer à mon époux, avec une oreille qui lui ferait penser qu’elle appartenait à mon fils (…) Maintenant j’apprends que cette Florence réclame justice et clame son innocence. Et moi j’entends dans ces cris la voix de la femme qui, jalouse et furieuse, hurlait sur Israel Vallarta, son petit ami et chef de la bande, que s’il recommençait à s’approcher de moi, elle se vengerait sur ma personne ».

Contrairement aux partis dominants qui, à l’unisson, semblent vouloir faire de Florence Cassez un nouveau Dreyfus, nous ne voulons pas être définitifs sur cette affaire. La reconstitution spectaculaire devant les caméras de la télévision mexicaine, au lendemain de l’arrestation, en 2005, obéissait sans doute à une volonté de la part du gouvernement mexicain de médiatiser son action de répression de ce qui est un véritable fléau au Mexique : les enlèvements de personnes privées avec demande de rançon et mutilations. N’oublions pas que le président mexicain est confronté à des gangs criminels et des cartels qui, depuis 2006, ont fait plus de 30.000 morts dans ses forces de sécurité. Il s’agit d’une véritable guerre, et c’est la raison pour laquelle le petit caprice émotionnel du Tout-Paris n’impressionne guère les Mexicains. Il n’en demeure pas moins que cette reconstitution a contribué à ternir la procédure judiciaire mexicaine ; mais il faut raison garder : elle ne doit pas en effacer le contenu.

La vérité, c’est que le Mexique, grand pays membre de l’ALENA, et puissance importante de l’Amérique latine, dispose d’un vrai système judiciaire, et que les faits sont accablants pour Florence Cassez. Les témoignages sont là, et il est difficile par ailleurs (simple remarque de bon sens) de faire croire que Florence Cassez ait pu vivre pendant autant de temps dans un ranch où s’activaient une bande de tueurs, avec des armes et des munitions partout, des otages cachés et souvent torturés, ceci sans n’avoir jamais rien remarqué !

Suite et source: http://tinyurl.com/4lxtc9d

Tunisie: un prêtre égorgé !!!

C’est de pire en pire. De plus en plus, l’islam s’attire les foudres du monde entier. Il y en a à qui ça fait peur. Moi, ça me fait vomir… Mais ils y en a qui aiment ce pays. Je ne citerai pas de nom…

FDF

.

L’insécurité en Tunisie a été illustrée hier, vendredi, par le meurtre d’un prêtre polonais retrouvé égorgé « par des extrémistes » près de Tunis, selon les autorités, et l’attaque d’une rue dédiée à la prostitution par des islamistes qui voulaient y mettre le feu, dans le centre de la capitale.

C’est le premier meurtre annoncé à la fois d’un religieux et d’un étranger depuis la chute du régime de Ben Ali le 14 janvier.

Marek Rybinski, 34 ans, a été retrouvé mort « égorgé » vendredi dans le garage d’une école religieuse privée de la région de Manouba où il était chargé de la comptabilité, a indiqué à l’AFP une source proche du ministère tunisien de l’Intérieur.

C’est « un groupe de terroristes fascistes ayant des orientations extrémistes qui est derrière ce crime, compte tenu de la façon dont il a été assassiné », a ajouté le ministère dans un communiqué sans préciser s’il visait là des islamistes ou des nervis de l’ancien régime.

Le ministère polonais des Affaires étrangères a estimé qu’il s’agissait d’un « un acte particulier à caractère criminel et qui n’a pas de liens avec les événements des derniers jours en Tunisie ». « Nous n’excluons pas cependant que l’assassinat ait pu être commis pour des raisons religieuses », ajouté Rafal Sobczak du service de presse du ministère.

Une poussée de fièvre islamiste avait surgi dans l’après-midi à Tunis: des dizaines d’entre eux ont tenté de mettre le feu dans une rue où travaillent des prostituées.

« Des islamistes ont tenté d’entrer dans la rue Abdallaah Guech pour l’incendier », a déclaré à l’AFP un policier tunisien sous couvert de l’anonymat. Une des principales maisons closes de Tunis est située dans cette rue proche de la Medina.

« Des habitants les ont empêchés de rentrer dans cette rue jusqu’à l’arrivée des agents des forces de l’ordre qui ont bloqué l’entrée en interdisant tout passage. Ils ont ensuite réussi à disperser ces manifestants », a ajouté le policier.

Cette zone a été survolée plusieurs heures par des hélicoptères de l’armée.

« Des groupes ont tenté de s’introduire dans cette rue mais la police savait déjà que des manifestants allaient arriver. Ils ont bloqué les issues et maintenant la rue est gardée par la police et l’armée », a raconté un commerçant.

Les islamistes avaient auparavant manifesté dans le centre-ville en criant « Non aux lieux de prostitution dans un pays musulman ».

« On a exigé la fermeture de cette rue, nous sommes dans un pays musulman et nous devons appliquer ce que l’islam exige », a dit l’un d’eux, Hamza, 21 ans.

La semaine dernière, la communauté juive de Tunisie avait exprimé son inquiétude au gouvernement après des incidents antisémites devant la grande synagogue de Tunis.

« Là, nous sommes dans la vigilance », a répété vendredi le président de la communauté Roger Bismuth. C’était « l’oeuvre de salafistes (…) mais il n’y a pas de terreau en Tunisie pour le développement du salafisme », a-t-il ajouté.

Conscient du vide sécuritaire prévalant depuis la chute du régime, le gouvernement avait décidé la semaine dernière de rappeler des réservistes qui ont rejoint l’armée mercredi.

Le gouvernement est confronté chaque jour à l’instabilité avec des attaques à main armée, des manifestations de Tunisiens réclamant une aide et à l’immigration clandestine de milliers de Tunisiens partis chercher un emploi en Europe.

Pour tenter d’apaiser les tensions sociales et répondre aux demandes d’une population exaspérée par le chômage (14%, le double pour les jeunes), le gouvernement a annoncé vendredi une série de mesures d’aide sociale d’urgence pour les plus défavorisés (allocations financières, titularisation d’ouvriers, attribution de cartes de soins gratuits).

Il a aussi appelé les partenaires sociaux à entamer les négociations dans le privé et le public, demande majeure de la puissante centrale syndicale UGTT, selon son porte-parole Taieb Baccouch.

Enfin, il a adopté l’amnistie générale des prisonniers politiques. Un décret-loi doit être annoncé dans les « tout prochains jours ».

Source: http://www.google.com/

Chez nous c’est 0% halal, 100% local !

Encore un record battu contre l’islamisation de notre Patrie. Bravo, les Identitaires!

FDF

.

Les Identitaires de la Ligue du Midi dévalisent un rayon halal en moins de deux minutes !

Répondant à l’appel à la mobilisation du Bloc identitaire, une vingtaine de membres de la Ligue du Midi ont fait irruption à l’intérieur d’un hypermarché de la périphérie de Montpellier situé au cœur d’un quartier populaire et ont vidé en un temps record un rayonnage entier de plats cuisinés halal. Pour la Ligue du Midi, il s’agissait de dénoncer ce glissement, qui, de petites défaites en petites défaites, de reculades en compromissions, est en train d’avaliser le « grand remplacement de population » qui s’effectue jour après jour avec la complicité des politiciens sans que le peuple ne soit consulté. On se souvient que la proposition de loi du député Nicolas Dhuicq concernant l’absence de traçabilité du halal a été pudiquement mise à la trappe par les fripons de l’UMP.

Avant de s’esquiver, les membres de la Ligue du Midi n’ont pas manqué de combler le vide ainsi créé par de la charcuterie bien de chez nous agrémentée de quelques bouteilles de vin, voulant rappeler à la direction de cette enseigne que la Résistance avait commencé le 18 juin avec le célébrissime Apéro Saucisson-Pinard. Toute l’opération s’est déroulée sans incident et dans la bonne humeur sous le regard amusé des chalands.

Chez nous c’est 0% halal, 100% local !
Voici la vidéo du défi : dévaliser le rayon halal d’un supermarché de banlieue en 2 minutes !

Ici:

Novopress.info

Le coran est dangereux. La preuve…

Il frappe sa femme avec un coran: trois mois ferme. C’est peu.  Je pense que ce con ne savait pas lire. Sinon, il l’aurait utilisé à des fins plus pacifiques; comme sa « religion » est censée l’être…

Quelle bande de tarés, tout de même.

FDF

.

Mostafa vit dans un autre monde. Cet Algérien de 43 ans, arrivé en France depuis huit ans, ne connaît que le Coran pour justifier tous ses actes, y compris les plus inqualifiables.
Il frappe régulièrement Zara, un petit bout de femme de 37 ans drapée de noir, constamment recroquevillée sur sa peur.
En octobre dernier, le tribunal correctionnel avait condamné son mari pour les violences qu’il lui faisait subir. « Même si votre femme ne vous obéit pas, vous ne tapez pas de dessus », avait averti la présidente. Mostafa avait opiné du chef.

Sauf que, à peine sorti de la salle d’audience, il avait menacé Zara de l’asperger d’essence, elle et leurs quatre filles, si elle portait plainte à nouveau. Les coups ont repris de plus belle. Mercredi, profitant que le bus passait près du commissariat, Zara sort, et s’y réfugie avant de porter plainte. Elle décrit plusieurs scènes de violences, la dernière remontant à la nuit précédente.

Hier, Mostafa est repassé devant des magistrats. Coup du sort pour lui, des magistrats à la greffière en passant par les avocates, il n’avait que des femmes face à lui. Enfermé dans son monde, arguant de voix venues de loin et sûr du droit que le coran lui donne de frapper sur sa femme, il n’a pas cédé un pouce de terrain.

« Cest le Coran qui dit qu’on a le droit de taper si elle n’obéit pas, c’est pas nous. C’est de la foi ! », assure Mostafa. Il a été condamné à trois ans de prison ferme avec, en plus, la révocation d’un sursis de huit mois. Il est parti en détention.

Source: http://www.legaulois.info/


Indigènes, la face cachée de l’Histoire…

Et dire qu’il y en a qui ont été applaudir le film… Lamentable. Et l’on s’étonne du triste phénomènes des « tournantes » dans les quartiers dits « sensibles » où vivent les descendants de ceux que pourrez voir sur la vidéo qui suit… L’hérédité, c’est valable aussi pour eux.

FDF

.

 

Lire ici:

 

Ca se passera de commentaires…

 

Rachida Dati: chassez le naturel…

Souvenirs, souvenirs…

Mise au rencard par son roi, la voilà qui réapparaît sur la scène politique Rachida. Sent elle un nouveau poste au gouvernement pour sa pomme si par le plus grand des malheurs, Sarkö Ier se succédait à lui-même? Faut pas rêver, Madame Dati. Le ver est dans le fruit… Elle en remet une couche sur la stigmatisation des musulmans? Trop tard; c’est avant qu’il fallait les museler au lieu de leur passer tous leurs caprices sous les yeux des « sous-chiens » effarés et ne se sentant plus chez eux…

On sait très bien que c’est autour de l’islam et de ses ravages que tournera la présidentielle. J’en connais une qui l’a compris… Une patriote, digne fille à son père. Et qui ne laissera pas sa Patrie aux mains de fous furieux…

FDF

.

Rachida Dati: « attention à ne pas stigmatiser l’islam »

La députée européenne UMP Rachida Dati a mis en garde vendredi contre une « stigmatisation » de l’islam et des musulmans avec le débat lancé par son parti, à la demande de Nicolas Sarkozy, sur la place des religions en France.

« Le débat sur l’islam, moi ça ne me pose aucun problème, ce débat est pertinent. Mais il faut faire attention, et c’est important de le dire, de ne pas stigmatiser l’islam en tant que religion et de ne pas stigmatiser les musulmans, qui sont d’abord Français, en tant que pratiquants », a déclaré sur France 2 l’ancienne garde des Sceaux.

A la demande de Nicolas Sarkozy, l’UMP veut lancer un débat, avec une convention le 5 avril, sur l’exercice des cultes religieux, « singulièrement le culte musulman », a expliqué le patron du parti majoritaire, Jean-François Copé.

« Le débat, je suis d’accord, mais attention de ne pas stigmatiser, attention de ne pas caricaturer une partie de nos compatriotes pour susciter de la peur chez les autres », a insisté la députée européenne et conseillère politique de l’UMP.

Selon Rachida Dati, « en fait ce n’est pas l’islam qui pose un problème ».

« Le problème aujourd’hui, c’est de combattre ceux qui dévoient l’islam, qui l’utilisent pour défier les valeurs de la République, le sujet il est là », a ajouté Mme Dati, mais « il faut aussi que les musulmans, comme pour toutes les autres religions, aient des lieux de culte et de prière décents ».

Qualifiant les prières dans les rues d' »inacceptables », elle a ajouté: « nous avons aujourd’hui les moyens juridiques de pouvoir empêcher cela. Les musulmans ne demandent pas de prier dans les rues »…

Suite et source: http://tinyurl.com/4txkccb

Marine Le Pen invitée de France Info: que du bonheur…

Quand on entend débattre la présidente du Front National, on se dit que son père doit en être fier. Et il a toutes les raisons de l’être…

Et quand on entend « se » débattre la classe politique dirigeante et l’opposition de Gauche, les Verts et Cie, on se dit: PAUVRE FRANCE…

FDF

.


Ecoutez: http://www.nationspresse.info/?p=123564

Pendant la crise, les gaspillages publics continuent !

Pendant la crise, les gaspillages publics continuent !
Gaspillages, avantages, privilèges, copinages… Ils ont ruiné la France ! Élysée, gouvernement, administrations, collectivités locales, entreprises et organismes publics, associations, syndicats… : toutes ces institutions dilapident l’argent des Français. 

Découvrez vite ce numéro exceptionnel réalisé en partenariat avec l’Observatoire des subventions :

 

  • Ces princes qui nous gouvernent
  • Des ministères paniers percés
  • Le gouffre des collectivités territoriales
  • Les ruineuses annexes de la fonction publique
  • Les associations et syndicats dévoreurs de subventions
  • L’écologie en folie
  • Le sport shooté à la subvention
  • Les aides délirantes de l’Union européenne…
 

Le tout illustré par des dessins et caricatures de Trez, Miège et Innocent.

Achetez dès aujourd’hui ce numéro qui fera de vous un contribuable averti. ( Cliquez ici )

84 pages. 4,75 € frais de port inclus.
En kiosque et dans les maisons de la presse dès le 1er mars 2011.
Ce livre noir est le premier numéro des « Dossiers du Contribuable » qui font suite aux « Hors série du Cri du Contribuable ».

Zemmour condamné: pour ne pas « heurter » certains…

Au pilori pour ne pas « froisser » les muzz…

Il fallait bien un exemple, afin de ne pas « heurter » les muzz.. Courage, Eric, nous sommes avec toi! Profitez en bien, SOS Racisme, la Licra, le Mrap et l’UEJF: votre règne touche à sa fin. Vous avez vu les derniers sondages sur les présidentielles 2012? Ce sera bientôt (et pas trop tôt) à votre tour de surveiller vos gestes et paroles.

FDF

.

Haine raciale: Zemmour condamné!


Le tribunal correctionnel de Paris a condamné hier Eric Zemmour à 2.000 euros d’amende avec sursis pour provocation à la haine raciale pour ses propos controversés sur « les Noirs et les Arabes ».Eric Zemmour avait été cité en justice par SOS Racisme, la Licra, le Mrap, l’UEJF et J’accuse, pour des propos tenus le 6 mars 2010 sur Canal+ et France Ô. Dans l’émission de Thierry Ardisson « Salut les terriens », diffusée sur la chaîne cryptée, Eric Zemmour s’était indigné après une intervention sur les contrôles au faciès: « Mais pourquoi on est contrôlé 17 fois? Pourquoi? Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait ». Le même jour, sur France Ô, il avait estimé, en réponse à une question qui lui était posée, que les employeurs « ont le droit » de refuser des Arabes ou des Noirs.

Mettant en avant « le crédit qui peut être accordé aux paroles » du prévenu, « un homme de médias, un polémiste reconnu, un trublion parfois », le procureur de la République Anne de Fontette avait requis à l’audience du 14 janvier une condamnation « de principe ».

Eric Zemmour de son côté s’était défendu avec vigueur, assurant ne pas être un « provocateur », mais un observateur fidèle de la réalité qui refuse le « politiquement correct ».

Source:  http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/02/18/97001-20110218FILWWW00474-discrimination-raciale-zemmour-condamne.php

Marine Le Pen: l’envolée patriote !

Cette fois-ci, il faut arrêter de se voiler la face… La nébuleuse FN prend une ampleur longtemps attendue. Et tous les Français et fiers de l’être peuvent à nouveau bomber le torse. La partie est terminée pour l’UMP/S. C’était inutile de faire du lèche-babouches. Les Français se sont lassés. Et pas que de ça…

FDF

.

2012 FN/sondage: « cote d’alerte franchie »


La « cote d’alerte » a été franchie avec un sondage qui donne 20% d’intentions de vote à la présidente du Front national, Marine Le Pen, au premier tour de l’élection présidentielle en France en 2012, a estimé aujourd’hui le président du Nouveau Centre, Hervé Morin. 

L’ancien ministre de la Défense a mis en garde la majorité contre la tentation de jouer le jeu du parti d’extrême droite, au risque de provoquer « un 21 avril des idées ». « Ce signal politique, c’est celui d’abord et avant tout, pour nous la droite et le centre, de ne pas aller sur le terrain de Marine Le Pen », a-t-il déclaré sur i>Télé après la publication aujourd’hui d’un sondage Ifop dans France Soir.

« La pire des choses serait que cette cote d’alerte qui a été franchie aujourd’hui dans ce sondage nous amène à un 21 avril des idées, c’est-à-dire que nous perdions nos valeurs, nos références, pour aller sur un terrain où nous sommes sûrs de perdre ».

Le 21 avril 2002, le candidat du Front national, Jean-Marie Le Pen, s’était retrouvé devant le candidat socialiste Lionel Jospin au premier tour de l’élection présidentielle et avait affronté au second tour le président sortant Jacques Chirac.

 

 

vu sur http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/02/18/97001-20110218FILWWW00448-2012-fnsondage-cote-d-alerte-franchie.php