Francaisdefrance's Blog

26/01/2011

Egypte: la barbarie musulmane se déclenche…

Juste une petite vidéo pour vous informer de ce qui se passe en Egypte. La contagion se propage. Et dans les hurlements bestiaux du peuple, on peut entendre « Allah Akbar« . Mauvais signe. Hosni Mubarak peut faire lui aussi ses valises…

FDF

.

Ici:

Le gros poisson musulman albanais du Kosovo: Haschim Thaçi.

Un brave homme… Lisez la suite; édifiant…

FDF

.

Le Premier ministre kosovar, un « gros poisson » du crime organisé selon l’Otan

Au printemps 1999, afin d’éviter une éventuelle catastrophe humanitaire, l’Otan bombardait Belgrade pour contraindre la Serbie de se retirer du Kosovo, qu’elle considérait jusqu’alors comme le berceau de la nation serbe et où son armée affrontait l’Armée de libération du Kosovo (UCK), composée de guérilleros d’origine albanaise. Au bout de plusieurs semaines d’une campagne militaire qui donna lieu à beaucoup de critiques et de polémiques, l’armée serbe quittait le Kosovo pour être remplacée par la KFOR, la force de l’Otan pendant qu’une administration provisoire se mettait en place.

Pour autant, les problèmes communautaires n’étaient pas encore réglès, et ils ne le sont toujours pas actuellement. Des tensions entre les serbes du Kosovo, implantés dans le nord, et les albanais apparaissent de temps à autre, sans toutefois remettre en cause de manière irrémédiable le calme apparent.

Et en février 2008, Pristina proclamait son indépendance, reconnue par 74 Etats membres des Nations unies et confortée par la Cour internationale de justice (CIJ), selon qui cette décision était conforme au droit international.

Seulement voilà, certains dirigeants albanais kosovars n’ont pas très bonne réputation, à commencer par l’actuel Premier ministre, Haschim Thaçi (http://fr.wikipedia.org/albanaiswiki/Hashim_Tha%C3%A7i), qui vient de remporter les dernières élections législatives, avec 32,40% des voix. Ce dernier a été accusé, dès 2008, par Carla Del Ponte, l’ancien procureur du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, d’avoir été au courant d’un trafic d’organes prélevés sur des Serbes capturés par des combattants de l’UCK en août 1999.

Ces accusations portées contre l’ancien chef de l’armée de libération du Kosovo ont été confirmées par le parlementaire suisse Dick Marty, qui a remis au Conseil de l’Europe un rapport concernant les exactions commises par l’ex-guérilla kosovars.

Ainsi, et pendant la campagne militaire menée par l’Otan, l’UCK aurait traité de façon inhumaine des « prisonniers de guerre » serbes jusqu’à la fin du mois de juin 1999. Puis, jusqu’en 2000, il a été constaté un nombre importants de « disparus ». Certains auraient été soit tués, soit « victimes de la criminalité organisée » et leurs organes auraient alimenté un réseau de trafic international.

Mais, si l’on en croit les révélations faites par le quotidien britannique The Guardian, l’Otan savait à quoi s’en tenir avec Hashim Thaçi, décrit comme l’un des trois « gros poissons » du crime organisé au Kosovo dans des rapports de renseignement intitulés « USA KFOR ». Le journal note ainsi que les Etats-Unis comme les autres pays européens ayant soutenu l’indépendance de l’ancienne province serbe avaient « une connaissance étendue de ces liens criminels depuis plusieurs années ».

Le rapport de la KFOR, vraisemblablement établi en 2004, évoque aussi un certain Xhavit Haliti, un ancien responsable de la logitique de l’UCK qui entretient des liens avec la mafia albanaise. Parmi les activités qu’on lui prête, il y a la prostitution ainsi que les trafics d’armes et de drogue.

Quoi qu’il en soit, près de 12 ans après l’intervention de l’Otan, le Kosovo reste toujours dépendant de l’aide internationale et compte 43% de chômeurs. La KFOR va réduire sa présence à 5.000 hommes à compter de mars prochain, après avoir transféré à la police kosovare le contrôle des frontières avec l’Albanie, en avril dernier, et, la semaine passée, avec la Macédoine, avec laquelle il y a eu plusieurs incidents, même encore récemment.

Actuellement, la France a la responsabilité du bataillon multinational nord, fort de 1.200 militaires de 8 nationalités différentes. Armé principalement par le 110ème Régiment d’Infanterie et le 3ème Hussards, il est commandé par le colonel Benoît Roux. La diminution des effectifs de la KFOR aura pour conséquence une revue du dispostif. Il serait ainsi question de porter les bataillons internationaux de 4 à 2.

Source: http://www.opex360.com/2011/01/25/le-premier-ministre-kosovar-un-gros-poisson-du-crime-organise-selon-lotan/

Il fallait s’y attendre…

J’en parlais dans un billet précédent. La révolution gagne toute l’Afrique du nord.En Tunisie, Ben Ali est parti. En Algérie, il en est autrement…

FDF

.

En voici la preuve:

Musulmans: ils nous disent carrément que si nous n’aimons pas leurs règles, nous n’avons qu’à partir dans un autre pays !

« Religion » d’amour, de paix et de tolérance…
FDF
.

Hallucinant !!!

Et devinez QUI va encore en profiter ???

FDF

.

La Caisse d’allocations familiales de l’Essonne (CAF) vient de lancer, il y a quelques jours, un dispositif novateur et unique en France : Parent-parenthèse. La CAF propose aux familles « en souffrance » de partir 2, 3, 4 et jusqu’à 7 jours consécutifs en vacances. Un petit voyage à la mer, à la montagne, à la campagne, histoire de se ressourcer et d’oublier les soucis du quotidien.

Public concerné :

  • Familles avec naissance multiple ou rapprochée depuis moins de trois ans.
  • Familles nombreuses de 4 enfants et plus dont un enfant de moins de trois ans.
  • Familles concernées par le décès d’un parent, d’un enfant, depuis moins d’un an.
  • Familles monoparentales séparées depuis moins de trois ans.
  • Familles monoparentales bénéficiaires du Rsa majoré.

Conditions d’attribution :

  • Disposer d’un quotient familial inférieur ou égal à 719 euros (quotient familial : 1/12e des ressources annuelles + prestations familiales mensuelles perçues nombre de parts)

Sources : Le Parisien, Règlement intérieur d’action sociale de la CAF 91 (fichier PDF 1,9 Mo)

D’après un billet de: http://www.defrancisation.com

Fanatiques…


Texte de Martin Niemoller (1892-1984) à lire avec attention.  C’est du sérieux, tout a fait d’actualité, et mérite d’être rappelé. Et une ou deux minutes d’attention, pour être lu et retransmis.

FDF

.

Un  homme dont la famille faisait partie de l’aristocratie allemande,avant la seconde guerre mondiale, possédait un certain nombre de grandes usines et de  propriétés. Quand on lui demandait combien d’allemands étaient de véritables  nazis, il faisait une réponse qui peut guider notre attitude au regard du  fanatisme. «Peu de gens sont de vrais nazis » disait-il, «mais nombreux sont ceux qui se réjouissent du retour de la fierté allemande, et encore plus  nombreux ceux qui sont trop occupés pour y faire attention. J’étais l’un de  ceux qui pensaient simplement que les nazis étaient une bande de cinglés.  Aussi la majorité se contenta-t-elle de regarder et de laisser faire. Soudain,  avant que nous ayons pu réaliser, ils nous possédaient, nous avions perdu toute liberté de manœuvre et la fin du monde était arrivée. Ma famille perdit tout. Je terminai dans un camp de concentration et les alliés détruisirent mes  usines. »


Aujourd’hui,
des «experts» et des «têtes bien pensantes», ne cessent de nous répéter que l’islam est la religion de la paix, et que la vaste majorité des musulmans ne désire que vivre en paix. Bien que cette affirmation gratuite puisse être vraie, elle est totalement infondée.

C’est une baudruche dénuée de sens, destinée à nous réconforter, et, en quelque sorte, à diminuer le spectre du fanatisme qui envahit la Terre au nom de l’islam.

Le fait est  que :

-les fanatiques gouvernent l’islam, actuellement.

-Ce sont les fanatiques qui paradent.

-Ce sont les fanatiques qui financent chacun des cinquante conflits armés de par le monde.

-Ce sont les fanatiques qui assassinent systématiquement les chrétiens ou des groupes tribaux à travers toute l’Afrique et mettent peu à peu la main sur le continent entier, à travers une vague islamique.

-Ce sont les fanatiques qui posent des bombes, décapitent, massacrent ou commettent les crimes d’honneur.

-Ce sont les fanatiques qui prennent le contrôle des  mosquées, l’une après l’autre.

-Ce sont les fanatiques qui prêchent avec zèle  la lapidation et la pendaison des victimes de viol et des homosexuels.

-La  réalité, brutale et quantifiable, est que la «majorité pacifique», la «majorité silencieuse» y est étrangère et se terre.

-La Russie communiste était composée de russes qui voulaient tout simplement vivre en paix, bien que les communistes russes aient été responsables du meurtre d’environ vingt millions de personnes. La majorité pacifique n’était pas concernée.

-L’immense  population chinoise était, elle aussi, pacifique, mais les communistes chinois réussirent à tuer le nombre stupéfiant de soixante-dix millions de personnes.

-Le japonais moyen, avant la deuxième guerre mondiale, n’était pas un belliciste sadique. Le Japon, cependant, jalonna sa route, à travers l’Asie du sud-est, de meurtres et de carnages dans une orgie de tueries incluant l’abattage systématique de douze millions de civils chinois, tués, pour la plupart, à coups d’épée, de pelle ou de baïonnette.

-Et qui peut oublier le Rwanda qui s’effondra dans une boucherie. N’aurait-on pu dire que la majorité des Rwandais était pour «la Paix et l’Amour» ?

Les  leçons de l’Histoire sont souvent incroyablement simples et brutales, cependant, malgré toutes nos facultés de raisonnement, nous passons souvent à côté des choses les plus élémentaires et les moins compliquées : les musulmans pacifiques sont devenus inconséquents par leur silence.
Les  musulmans pacifiques deviendront nos ennemis
s’ils ne réagissent pas, parce que, comme mon ami allemand, ils s’éveilleront un jour pour constater qu’ils  sont la proie des fanatiques et que la fin de leur monde aura commencé.

-Les Allemands, les Japonais, les Chinois, les Russes, les Rwandais, les Serbes, les Albanais, les Afghans, les Irakiens, les Palestiniens, les Israéliens, les Nigériens, les Algériens, tous amoureux de la Paix, et beaucoup d’autres peuples, sont morts parce que la majorité pacifique n’a pas réagi avant qu’il ne soit trop tard.

Quant  à nous, qui contemplons tout cela, nous devons observer le seul groupe important pour notre mode de vie:les fanatiques.

Enfin, au risque de choquer ceux qui doutent que le sujet soit sérieux et détruiront simplement ce message, sans le faire suivre, qu’ils sachent qu’ils contribueront à la passivité qui permettra l’expansion du problème.


Aussi,  détendez-vous un peu et propagez largement ce message !

-Espérons que des  milliers de personnes, de par le monde, le liront, y réfléchiront et le feront suivre.
Quand ils sont venus chercher les communistes,

je n’ai pas protesté parce que je ne  suis pas communiste.
Quand  ils sont venus chercher les Juifs,

je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas Juif.
Quand  ils sont venus chercher les syndicalistes,

je n’ai pas protesté parce que je  ne suis pas syndicaliste.
Quand  ils sont venus chercher les catholiques,

je n’ai pas protesté parce que je ne  suis pas catholique.
Et  lorsqu’ils sont venus me chercher,

il n’y avait plus personne pour protester.

-Une fois de plus on a oublié ou volontairement omis de parler du génocide des 1 500 000 victimes civiles Arméniennes, perpétré par la Turquie en 1915 et qui depuis 95 ans nie ses crimes contre la première nation du monde a adopté et propagé le christianisme.

-Alors que la Turquie d’aujourd’hui qui se dit civilisée et tolérante, détruit toutes les églises des chrétiens vivants en Turquie en obligeant les résidants minoritaires de se reconvertir a l’islam et de changer de patronyme pour avoir droit de travailler en Turquie ou tout simplement de vivre.


Décidément je présume que l’islam ignore la présence des 10 commandements de dieu.

Texte de Martin Niemöller (1892-1984), pasteur protestant arrêté en 1937 et envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen. Il fut ensuite transféré en 1941 au camp de concentration de Dachau. Libéré du camp par la chute du régime nazi, en 1945

Il ne fait pas bon traîner autour des mosquées…

Ni insulter la police, même si on est le fils de la présidente du Conseil Général de La Réunion…
FDF
.
Voir la vidéo

Suite à l’altercation qui l’a opposé à cinq agents de la police nationale le 13 août 2010 devant la grande Mosquée de Saint Denis, Abdul Hack Juan a été condamné à une peine de deux mois de prison avec sursis. Absent lors du rendu du délibéré, le fils de Nassimah Dindar a été reconnu coupable d’outrage à agents et rébellion par le tribunal correctionnel de Saint Denis. Il écope également d’une amende de 800 euros et de 6000 à 7000 euros de dommages et intérêts.

Pour rappel : Abdul Hack-Juan comparaissait mardi 30 novembre 2010 au matin devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis pour outrage à agents et rébellion face aux forces de l’ordre. L’altercation qui l’a opposé à cinq agents de la police nationale s’est déroulée le 13 août 2010, devant la grande Mosquée située rue Maréchal Leclerc à Saint Denis.

Après avoir été mise en délibéré, la décision du tribunal a été rendue ce matin. Abdul Hack-Juan a été reconnu coupable des faits reprochés, il écope d’une peine de deux mois de prison avec sursis. Le fils de la présidente du conseil général devra également s’acquitter d’une amende de 800 euros, et des dommages et intérêts évalués à hauteur de 6000 à 7000 euros.

Le tribunal correctionnel de Saint Denis a rendu une décision qui s’avère être plus sévère que les réquisitions du Procureur formulées le 30 novembre dernier. Ce dernier avait requis une peine d’un mois de prison avec sursis et demandé un stage de citoyenneté pour  » rappeler à Abdul Hack Juan les valeurs de la République ».

Maître Frédéric Marionneau qui représentait trois des policiers a quant à lui déclaré que « Abdul-Hack Juan n’a pas servi d’exemple ». Selon l’avocat, « la justice est passée et le fils de Nassimah Dindar a été condamné comme toute personne ». Maître Marionneau a par ailleurs ajouté que les parties civiles « ont été reconnues comme victimes » et qu’elles « recevront des dommages et intérêts, pas supérieurs aux autres dossiers ».

Tout au long de l’audience du 30 novembre dernier, la défense représentée par Maître Rémi Boniface a tenté de prouver qu’il n’y avait pas eu d’insultes. L’avocat du jeune homme avait donc plaidé la relaxe. Suite au rendu de délibéré, Abdul-Hack Juan est aujourd’hui fixé sur son sort. Il dispose d’un délai de dix jours pour faire appel de cette décision de justice.

Islamo-négatif…

 

J’ai retrouvé cet excellent article du regretté Serge de Beketch. Déjà, en 2007, il parlait d’islamo-résistance. Vous savez, ce mouvement qui prend une ampleur considérable? A lire et à méditer…
FDF
.

Je ne suis pas islamophobe, je ne suis pas hostile à l’islam, je ne suis pas en guerre contre l’islam.

Je n’ai aucun sentiment à l’égard de l’islam. Je m’en fous radicalement. Tant qu’il reste dans ses terres.

Mais chez moi, dans ma patrie, dans mon pays, je n’en veux pas. Un point c’est tout. Je suis islamo-négatif. Je nie le droit de l’islam à prospérer en France. Je nie que l’islam soit une religion.

C’est un totalitarisme comme l’indique son nom qui signifie “soumission” et, comme tel, il est du droit de tout homme libre de s’y opposer de toutes ses forces et par tous les moyens “y compris légaux”.

Je nie que l’islam ait rien de commun avec la civilisation européenne et encore moins avec la civilisation française. Il lui est en tous points étranger. Par son caractère, ses croyances, ses rites, ses observances, ses moeurs.

Je nie que l’islam ait jamais rien apporté à la France. Aucun chef-d’oeuvre littéraire, musical, architectural, pictural ou sculptural. Rien.

Pas un écrivain n’a publié “Le génie de l’islam”. Nulle mosquée ne s’élève comparable à Chartres. On attend encore un Francis Poulenc musulman. On chercherait en vain, et pour cause, un Real del Sarte islamiste.

Je nie que l’islam appartienne au patrimoine de la France. Il n’a rien laissé, rien créé, rien fait pour la France.
Aucune oeuvre d’art, on l’a vu.
Aucune oeuvre de charité non plus.
Pas un hôpital, pas un hospice, pas un orphelinat, pas une association caritative.

Où sont les “petits frères des pauvres” qui appliqueraient en France ce “quatrième piller de l’islam” (la Zakkat. En français : l’aumône que l’on traduit abusivement par la Charité) ? Où est l’imam dont la personnalité et l’oeuvre pourraient se comparer à celles de saint Vincent de Paul ? Quelle fatma a jamais fait pour les pauvres, les malades, les vieillards ou les enfants de France le millième de ce que font depuis des siècles les religieuses hospitalières, soignantes ou enseignantes ?

Je nie l’influence de l’islam sur notre histoire intime. Pas un dicton, pas une coutume, pas un mot, pas un geste, qui exprime, dans le comportement des Français, dans leurs références, dans leur imaginaire, dans leurs souvenirs, dans les chansons, les comptines, les fables de leur enfance, le moindre lien avec l’islam.

Aucune oeuvre de progrès, enfin.

On nous rebat les oreilles avec l’apport de l’islam en matière de mathématiques, de géométrie, d’algèbre, d’astronomie, de médecine, de philosophie.

Mais c’est se foutre du monde ! Où sont, dans l’histoire de l’intelligence française les savants, les penseurs, les philosophes musulmans. Où sont les Pasteur, les Curie, les Pascal islamistes ?

Et que l’on ne prétende pas que cette absence s’expliquerait par le magistère de l’Eglise qui aurait fait obstacle à l’éclosion du génie créateur, scientifique, artistique de l’islam dans les bras de sa Fille aînée. Ou alors que l’on explique comment tant d’écrivains, de penseurs, de philosophes, de musiciens, de peintres, de sculpteurs juifs ont pu prospérer en dépit de cet obscurantisme.

La vérité c’est que l’islam n’a rien à faire chez nous parce qu’il n’a jamais rien fait chez nous.

La déclaration de Chirac selon qui « les racines de l’Europe (donc de la France) sont aussi musulmane que chrétiennes » n’est donc pas seulement le propos d’un imbécile, c’est aussi celui d’un salaud. L’islam “à la française” est une double absurdité et un crime de haute trahison.

Parce que l’esprit de soumission est à l’opposé même du génie français. Parce que la notion de patrie est contraire à l’Ouma, loi islamique qui nie la nation.

Parce que les politiciens renégats qui oeuvrent à asservir la France au totalitarisme islamique et à l’invasion afro-maghrébine sont plus coupables que les dirigeants français qui, voilà soixante-trois ans, se résignèrent à la Collaboration.

Ceux qui, aujourd’hui, accablent de leurs injures le Maréchal Pétain et le Président Laval, font bien pire.

La différence entre les Collabos d’hier et les “Coallahbos” d’aujourd’hui, c’est que ni le Maréchal Pétain ni le Président Laval, n’ont jamais invité les envahisseurs.

Chirac, lui, a ouvert les portes à l’invasion en signant la loi sur le regroupement familial.

Le Maréchal Pétain et le Président Laval n’ont jamais dit, dans aucun discours, que les occupants étaient « chez eux, chez nous ».

Chirac ne cesse, après Mitterrand, de le répéter. Sous la botte allemande, la Police, la Justice et leurs auxiliaires n’ont pas montré autant de zèle à poursuivre les résistants que les flics, les chats fourrés et leurs “milices antiracistes” n’en mettent aujourd’hui à traquer, à provoquer, à punir les patriotes fiers de l’être et qui entendent le rester.

Jamais la France n’a été aussi gravement malade.

Infecté par le sida de la “coallahboration”, cette maladie auto-immune qui détruit toutes les défenses naturelles de la civilisation française, notre pays est devenu islamo-positif.

Sa survie est désormais entre les seules mains des islamo-résistants. En avant !

Belfort: l’assasin-barbare « présumé » de Pierre Nasica se prénommerait Yacine…

Ca vous étonne? Moi pas… Encore une « chance pour la France »… Et « on  » lui trouve des circonstances atténuantes… « On » se fout vraiment de nous…

FDF

.

Retour sur l’affaire: http://www.liberation.fr/societe/01012315041-le-meilleur-ami-d-un-ado-suspecte-de-meurtre

Les dernières nouvelles que l »on » a bien voulu  divulguer aux médias: http://tinyurl.com/6kcsjwr

Yacine, qu’il se prénomme, le meurtrier « présumé », Yacine… Ca vous étonne aussi ???

FDF

Les sources, résevées aux abonnés, sont dans les médias… Buziness buziness…

Iran: pendaison de deux opposants au régime… Et ce n’est qu’un début.

« Religion » d’amour, de paix et de tolérance…

Pauvres cons.

FDF

.

Nique l’opposition !

 

.

L’Iran a exécuté lundi par pendaison deux membres du parti d’opposition, les Moudjahidines du peuple, condamnés après les manifestations ayant éclaté dans tout le pays après la présidentielle de 2009.

Selon l’agence de presse officielle IRNA, Jafar Kazemi et Mohammad Ali Hajaghaei ont été pendus après la confirmation de leur peine de mort devant une cour d’appel. Ils étaient accusés d’avoir filmé et distribué des images des manifestations anti-gouvernementales après l’élection contestée de juin 2009.

Les deux hommes étaient également accusés de s’être rendu sur une base du groupe située en Irak, pour un entraînement.

D’après l’opposition, plus de 80 manifestants ont été tués lors de la répression de ces manifestations, alors que le gouvernement parle de 30 morts.

Merci à Chris pour l’info…

Millicent Gaika a été ligotée, étranglée, torturée et violée cinq heures durant par un homme se vantant de la « soigner » de son homosexualité.

Nous sommes en 2011, année Occidentale. Ces pratiques d’un autre âge barbare n’ont plus lieu d’être. Et pourtant…

Et dire que l’on vante les « bienfaits » de l’immigration. Car, une fois chez nous, leurs coutumes ne changent pas… Mais « on » va bien leur trouver des circonstances atténuantes. Moi pas…

FDF

.

Elle a difficilement survécu, mais elle n’est pas seule — ce crime horrible est fréquent en Afrique du Sud où les lesbiennes vivent dans la peur de l’agression. Mais personne n’a été condamné jusqu’à présent pour « viol correctif ».

Pourtant, dans un petit refuge de la ville du Cap, quelques militantes courageuses sont en train de risquer leur vie pour faire en sorte que le cas de Millicent fasse changer les choses. Leur appel au Ministre de la Justice a dépassé les 140 000 signatures, ce qui l’a contraint à réagir à la télévision nationale. Mais le Ministre n’a pas répondu à leurs demandes d’action.

Des quatre coins du monde, mettons en lumière cette pratique horrible — si nous sommes suffisamment nombreux à donner de l’ampleur à cette campagne, nous pourrons atteindre non seulement le Ministre de la Justice mais aussi le Président Zuma, qui est le garant des droits constitutionels. Appelons Zuma et le Ministre de la Justice à condamner publiquement et pénalement le « viol correctif » et les crimes de haine, avec mise en application immédiate, assortie de mesures d’éducation du public et de protection des victimes. Signez dès maintenant la pétition et faites-la suivre à tous — nous la remettrons au gouvernement sud-africain avec nos partenaires au Cap:

https://secure.avaaz.org/fr/stop_corrective_rape_4/?vl

L’Afrique du Sud, souvent appelée la « Nation arc-en-ciel », est admirée dans le monde entier pour ses efforts post-apartheid de protection contre les discriminations. Ce fut le premier pays à protéger dans la constitution les citoyens contre toute forme de discrimination basée sur la sexualité. Mais dans la seule ville du Cap, l’association locale Luleki Sizwe a enregistré plus d’un « viol correctif » par jour, et l’impunité règne.

Le « viol correctif » est fondé sur l’idée choquante et totalement fausse qu’une femme lesbienne peut être violée pour « corriger » sa sexualité, mais cet acte abominable n’est même pas classé dans les crimes de haine en Afrique du Sud. Les victimes sont souvent noires, pauvres, lesbiennes et très marginalisées. Mais même le viol collectif et l’assassinat de Eudy Simelane – héroïne nationale et ancienne star de l’équipe de foot féminine nationale – en 2008, n’a pas renversé la tendance. Et la semaine dernière, le Ministre de la Justice Radebe a insisté sur le fait que le motif de crime de haine n’était pas valable dans le cas de « viols correctifs ».

L’Afrique du Sud est la capitale mondiale du viol. Une fille sud-africaine née aujourd’hui a plus de chance d’être violée que d’apprendre à lire. Bien que difficile à admettre, un quart des filles sud-africaines sont violées avant l’âge de 16 ans. Beaucoup de raisons sont à invoquer: la domination masculine (62 % des garçons de plus de 11 ans pensent que forcer quelqu’un à avoir une relation sexuelle n’est pas un acte de violence), la pauvreté, la promiscuité, le chômage et la précarité des hommes commettant les viols, la passivité de l’entourage — et, dans certains cas courageusement dénoncés aux autorités, une réponse policière lamentable et des condamnations laxistes.

C’est un véritable drame humain. Mais Luleki Sizwe et leurs partenaires de Change.org ont ouvert une brèche d’espoir dans le combat pour y mettre fin. Si le monde entier les soutient, nous pourrons obtenir justice pour Millicent et un plan national pour stopper les « viols correctifs »:

https://secure.avaaz.org/fr/stop_corrective_rape_4/?vl

C’est aussi une bataille contre la pauvreté, le patriarcat et l’homophobie. Stopper la vague des viols demandera un fort leadership et une action concertée pour obtenir des changements en profondeur en Afrique du Sud et sur le continent. Le Président Zuma est un traditionaliste zoulou et a lui-même été inculpé pour viol. Mais il a condamné l’arrestation d’un couple gay au Malawi l’an dernier, et après une campagne nationale et internationale massive, l’Afrique du Sud a finalement approuvé la résolution de l’ONU dénonçant les mises à mort extrajudiciaires liées à l’orientation sexuelle.

Si nous sommes suffisamment nombreux à rejoindre cet appel à l’action, nous pourrons pousser Zuma à s’exprimer et à conduire une action gouvernementale ô combien nécessaire. Mais ce serait aussi le début d’un dialogue national qui pourrait faire changer radicalement les mentalités vis-à-vis du viol et de l’homophobie en Afrique du Sud. Signez dès maintenant et faites passer le message:

https://secure.avaaz.org/fr/stop_corrective_rape_4/?vl

Une histoire comme celle de Millicent peut facilement nous faire perdre espoir. Mais lorsque les citoyens font entendre une seule voix, nous pouvons faire changer des pratiques et des normes fondamentalement injustes et enracinées. L’année dernière, en Ouganda, nous avons déclenché une vague de pression publique si forte que le gouvernement a été contraint de suspendre une loi qui aurait condamné les Ougandais homosexuels à la peine capitale. Et c’est aussi la pression mondiale en soutien aux courageux militants sud-africains qui a conduit les dirigeants du pays à s’attaquer à la crise du SIDA qui s’emparait du pays. À nous d’agir ensemble maintenant pour défendre un monde où chaque être humain peut vivre sans la peur de subir des sévices.

Avec espoir et détermination,

Alice, Ricken, Maria Paz, David et toute l’équipe d’Avaaz

SOURCES:

Une pétition contre le viol des lesbiennes en Afrique du Sud, Slate.fr :
http://www.slate.fr/lien/32705/petition-contre-viol-lesbiennes-afrique-du-sud

Le blog (en anglais) de Luleki Sizwe, l’association sud-africaine qui mène la campagne appelant le gouvernement à stopper le « viol correctif » et soutenir les victimes :
http://lulekisizwe.wordpress.com

Afrique du Sud : les lesbiennes, victimes du « viol thérapeutique », Rapport de l’ONG ActionAid :
http://www.genreenaction.net/spip.php?article6994

Pétition lancée sur Change.org par des militantes de Luleki Sizwe :
http://humanrights.change.org/petitions/view/south_africa_declare_corrective_rape_a_hate-crime

Viols correctifs, reportages réalisées par des jeunes sud-africaines, Radio Canada :
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2010/07/08/011-afrique-sud-viols-lesbiennes.shtml

Homophobie en Afrique du Sud, Violer pour Corriger :
http://chroniquesdafrique.20minutes-blogs.fr/archive/2010/11/29/homophobie-en-afrique-du-sud-violer-pour-corriger.html

Change.org revient sur l’interview du Ministre de la Justice Radebe sur la télévisition nationale en réaction à la campagne (en anglais) :
http://humanrights.change.org/blog/view/success_minister_responds_to_corrective_rape_campaign

Enfances violées en Afrique du Sud, Genre en action :
http://www.genreenaction.net/spip.php?article4127

« Les victimes d’homophobie à Gauteng, Afrique du Sud » (étude en anglais du Centre for Applied Psychology, Université d’Afrique du Sud):
http://www.avaaz.org/out_ucap_gauteng_study

« Comprendre la santé masculine et l’usage de la violence: liens entre VIH et viol en Afrique du Sud  » (étude en anglais du Medical Research Council):
http://gender.care2share.wikispaces.net/file/view/MRC+SA+men+and+rape+ex+summary+june2009.pdf

« Prévention des viols et de la violence en Afrique du Sud » (Medical Research Council, document en anglais):
http://www.mrc.ac.za/gender/prev_rapedd041209.pdf

Le rapport du « padre » des troupes françaises en Afghanistan…

Comme le dit l’aumonier en question, prenez le temps de lire ce rapport… Edifiant.

FDF

.

L’incroyable rapport de l’aumonier du 2e Rep sur le sort de nos soldats en Afghanistan…


Vous trouverez ci-joint le rapport du « padre » du 2ème Régiment Etranger de Parachutistes, faisant suite à leur mission en Afghanistan. Cet homme y dénonce de nombreux scandales ayant eu lieu là-bas sous couvert de nos « chefs ». Je décide de vous envoyer ce document pour que vous rendiez publiques ces informations.

Je suis moi-même officier (subalterne) et j’ai effectué plusieurs missions en Afghanistan. Cette guerre, au vu de la façon dont on la fait, n’a aucun sens. Je sais ne pas pouvoir compter sur la haute hiérarchie militaire ou politique pour faire suite au rapport de cet aumônier.. C’est pourquoi je compte sur vous pour faire bouger les choses. Je suis astreint à un devoir de réserve qui m’oblige à me taire et à garder l’anonymat (merci de bien vouloir m’aider à le garder). Ce rapport est authentique. Vous pourrez le vérifier facilement auprès du journaliste spécialisé dans les affaires de défense Jean-Dominique Merchet, qui y fait allusion dans un article de son blog « Secret Défense ». Son « public » étant limité à des professionnels essentiellement, je pense que ceci n’est pas suffisant et que les français ont le droit de savoir ce qui se passe là-bas : atteintes à la conscience de nos soldat, à la laïcité, et au bon sens tout simplement.

Prenez vraiment le temps de lire ce document, qui traduit réellement le sentiment des soldats français.

Merci.

D. G.

Abbé B. Jullien de Pommerol Padre du 2ème REP Camp RAFFALLI 20260 Calvi Rapport de fin de mission. Du 11 janvier au 16 juillet 2010

Introduction :

Ce compte rendu est celui de la mission « PAMIR XVI ». En plus du canevas donné pour le rapport, je souhaite exposer une somme de disfonctionnements importants qui ont conduit à des dérives graves et abouti à ce qui était connu là-bas comme « l’affaire du voile ». Bien que n’influant pas directement sur mon sacerdoce et ma mission, cette affaire vint parasiter les relations avec une partie du commandement, au détriment des vivants et des morts que nous avons eus…

Suite et source: http://www.ripostelaique.com/L-incroyable-rapport-de-l-aumonier.html