Francaisdefrance's Blog

21/01/2011

Scandale! L’armée algérienne invitée au défilé du 14 juillet 2012 !

Ce n’est pas un scoop; mais ça se confirme… Ils viennent en repérage mais connaissent déjà bien le terrain grâce à leur racaille de descendance.

FDF

.


C’est la honte du siècle….. ! ! ! Merci de transmettre à tous ceux qui étaient en Algérie…. ! ! ! 

Honteux et Scandaleux !!  

Projet de Défilé de l’ armée algérienne sur les Champs Elysée le 14 Juillet 2012

C’est à se demander si nos « hauts fonctionnaires » sont bien issus d’une école Républicaine !!!

Proposer que l’Algérie puisse faire défiler des troupes le 14 juillet sur les Champs Elysées est du niveau de la haute trahison !

Une armée battue sur le terrain, ne peut se glorifier d’une indépendance acquise de politiques français parjures à la parole donnée!!!


– FRANCE-ALGERIE : symbole à double tranchant :



L’ambassadeur de France à Alger, Xavier DRIENCOURT aurait proposé à Nicolas SARKOZY d’inviter

l’armée algérienne à défiler sur les Champs Elysées le 14 JUILLET 2012.

L’Algérie fêtera cette année-là le cinquantenaire de son indépendance.

– La FRANCE a vraiment perdu toutes ses valeurs et sa dignité. –

Quel respect pour nos soldats tués , pour certains membres de nos familles assassinés ou égorgés, pour tous les attentats aveugles qui touchaient enfants et femmes !



– 48 ans après l’indépendance le non respect de nos lois républicaines

par une immigration qui ne veut pas s’intégrer mais qui bénéficie de nos droits , mettant leurs

devoirs dans le compte pertes et profits.



– Notre drapeau tricolore brûlé place du Capitole à Toulouse, les

drapeaux algériens exhibés sur les Champs Elysées après le match Algérie/Egypte, par des Français, sur le papier, mais d’origine algérienne.

A quand le drapeau algérien sur l’Arc de Triomphe à la place de nos Couleurs?

– Je crois que la FRANCE continue sa descente aux Enfers et a vendu son âme au diable.

Ben Laden menace la France !

Le chantage aux otages continue; et la France va encore plier…

FDF

.

Le chef d’Al-Qaeda lie, selon Al Jazeera, le sort des otages français en Afghanistan au retrait de l’armée dans le pays.

Le chef du réseau Al-Qaeda, Oussama Ben Laden, a lié la libération des otages français au retrait de la France d’Afghanistan et a averti que les positions du président Nicolas Sarkozy « coûteront cher » à la France, selon un enregistrement sonore diffusé vendredi par Al Jazeera. Il s’agit du deuxième message de Ben Laden menaçant la France en moins de trois mois. « Nous vous répétons le même message : la libération de vos prisonniers des mains de nos frères est liée au retrait de vos soldats de notre pays », a dit la voix attribuée à Ben Laden par la chaîne de télévision du Qatar, Al Jazeera.

S’adressant au peuple français, il a ajouté : « Le refus de votre président de se retirer d’Afghanistan est le résultat de son suivisme de l’Amérique et ce refus est un feu vert pour tuer vos prisonniers (…) mais nous ne ferons pas cela au moment qui lui convient à lui. » Cette position de Nicolas Sarkozy « lui coûtera et vous coûtera cher sur différents fronts, à l’intérieur et à l’extérieur de la France », a poursuivi Ben Laden, dont l’enregistrement ne pouvait être authentifié dans l’immédiat. « Je ne vous annonce rien en vous disant qu’avec le montant de votre dette et votre budget en déficit, vous vous passerez de l’ouverture de nouveaux fronts », a-t-il ajouté.

Première mise en garde

Deux journalistes français, Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière, qui étaient en reportage pour France 3, ont été enlevés avec leurs trois accompagnateurs afghans par un groupe taliban local le 30 décembre 2009 à l’est de Kaboul, dans la province instable et montagneuse de la Kapisa. Dans une vidéo transmise en avril 2010, les talibans avaient menacé de tuer les journalistes si Paris n’obtenait pas la libération de prisonniers en échange de leur remise en liberté. Le 28 décembre, une nouvelle vidéo qui daterait de la mi-novembre, montrant les journalistes très amaigris mais avec un bon moral, a été diffusée à leurs proches au Quai d’Orsay.

Environ 3.750 soldats français sont stationnés en Afghanistan. La France est de plus en plus dans la ligne de mire d’Al-Qaeda. Dans son dernier message diffusé le 27 octobre 2010, Ben Laden avait averti que la France ne connaîtrait la sécurité que si elle se retirait d’Afghanistan et cessait « ses injustices » à l’égard des musulmans. Il avait alors justifié l’enlèvement de cinq Français en septembre au Niger revendiqué par Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi). Les otages sont détenus au Mali. Fin octobre, le ministre français de la Défense de l’époque, Hervé Morin, avait évoqué de possibles premiers retraits français d’Afghanistan en 2011, tout en assurant qu’ils n’avaient « absolument aucun lien » avec les menaces d’Al-Qaeda.

Source: http://www.lepoint.fr/monde/

Alors les Socialos,
SOS RACISME,
Ligue des droits de l’Homme (LDH)
Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP)
France Libertés,
Groupe d’Etude et de Lutte contre les Discriminations (GELD)
Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité (HALDE)
Etc….

On ne vous entend pas; c’est « silence radio », là ?


C’est tout ce que vous avez à dire ????

Coca-Cola: pourquoi ça se vend mal au Moyen-Orient?



Courte, mais bonne. Ohhhhhhhhh, j’aurais pas du. « Ils » vont encore se sentir « heurtés »…


FDF


. C’est un représentant de Coca Cola qui revient du Moyen-Orient très « démonté ».

Il y était parti pour développer la marque là-bas.

Son ami lui demande alors : »pourquoi n’as-tu pas réussi avec les Arabes ? »


Il lui répond : « quand j’ai été envoyé au Moyen-Orient, j’étais très confiant de pouvoir faire de bonnes ventes car Coca-cola n’est pas connu là-bas. Mais  le problème était que je ne parlais pas arabe. J’ai donc fait passer le message à travers 3 images:


la 1ère image présentait un homme allongé dans le sable chaud du désert, totalement faible et épuisé…

la 2ème présentait un homme buvant du Coca….

la 3ème photo montrait notre homme totalement rafraîchi….. »
Et ces panneaux furent publiés dans toute la ville:



Mais, ça a du marcher, ton affaire?

«Tabarnak…!!! », lui  répond le commerçant…… « Les arabes lisent de droite à gauche !!! »

Islamisation: à force de lâcher des concessions…

Regardez bien à droite de la plaque d’immatriculation du véhicule… Croyez-vous que c’est un montage photo???

FDF

.

C’est de l’islamophobie obsessionnelle, soyons tolérants et accueillants, direz-vous?

Certes, la France ne mourra pas si quelques milliers de mousmées se promènent en burqa (ce qu’elles ne font pas dans leur pays d’origine).
Nul n’est obligé d’aller consommer des hamburgers hallal chez Quick, ni de manger hallal à la cantine, ni de se ravitailler au rayon hallal des supermarchés.
Nul n’est obligé d’assister à des prêches islamiques ou à la prière du vendredi, même s’ils ont lieu sur la voie publique avec l’autorisation de la préfecture.
La tolérance de fait dont bénéficient les polygames est normale dans une société respectueuse des traditions de chacun.
La présence de milliers de mosquées dans nos villes (même financées sur fonds publics) n’est pas insupportable, sauf si l’on habite à proximité. Il n’y a pas encore de muezzins.
Les 20% de recrues musulmanes dans nos forces armées ne pourraient constituer une gêne que si elles étaient engagées contre un pays islamique, ce que nous avons réussi à éviter jusqu’à présent, les incidents survenus étant encore rares.

L’effet cumulé de ces facteurs, parmi beaucoup d’autres qui sont de plus en plus prégnants dans la vie quotidienne des Français, s’inscrit néanmoins dans une stratégie dite des « petits pas » qui conduit la société française, insensiblement, à

L’ISLAMISATION.

Une video édifiante tournée lors d’une visite de Dominique Strauss-Kahn à son ami Ben Ali…

Ca, c’est « cadeau »…

FDF

.

A l’attention des donneurs de leçons a posteriori, et notamment de la gauche moralisatrice:


http://www.youtube.com/watch?v=xEA9X6j7b_U&feature=youtube_gdata_player 

Dans le même registre, qui   pourrait exhumer le trés louangeur discours prononcé à la Chambre par Lionel Jospin, alors premier ministre, lors de la dernière visite officielle de Ben Ali en France?

Le président iranien Mahmoud Ahmadinedjad, cité par Présent du 21 janvier, fait son diagnostic personnel et se montre trés clairvoyant quant à la suite prévisible des évènements en Tunisie « démocratique »:

« Il est trés clair que la nation tunisienne s’est soulevée contre un dictateur soutenu par l’occident, en utilisant des slogns islamiques, humains, monothéistes et pro-justice. En un mot, les tunisiens cherchent à établir la loi islamique« .

Le processus est en bonne voie, sous les vivats des démocrates occidentaux.

La survie de notre France est entre les mains des islamo-résistants!

Et ça tombe bien puisque nous sommes de plus en plus nombreux…

FDF

.

Quelques vérités sur nos politiciens renégats qui nous imposent l’islam.

Serge de Beketch disait : Je suis islamo-négatif  .

Je ne suis pas islamophobe, je ne suis pas hostile à l’islam, je ne suis pas en guerre contre l’islam.

Je n’ai aucun sentiment à l’égard de l’islam. Je m’en fous radicalement. Tant qu’il reste dans ses terres.

Mais chez moi, dans ma patrie, dans mon pays, je n’en veux pas. Un point c’est tout. Je suis islamo-négatif. Je nie le droit de l’islam à prospérer en France. Je nie que l’islam soit une religion.

C’est un totalitarisme comme l’indique son nom qui signifie “soumission” et, comme tel, ilest du droit de tout homme libre de s’y opposer de toutes ses forces et par tous les moyens “y compris légaux”.

Je nie que l’islam ait rien de commun avec la civilisation européenne et encore moins avec la civilisation française. Il lui est en tous points étranger. Par son caractère, ses croyances, ses rites, ses observances, ses moeurs.

Je nie que l’islam ait jamais rien apporté à la France. Aucun chef-d’oeuvre littéraire, musical, architectural, pictural ou sculptural. Rien.

Pas un écrivain n’a publié “Le génie de l’islam”. Nulle mosquée ne s’élève comparable à Chartres. On attend encore un Francis Poulenc musulman. On chercherait en vain, et pour cause, un Real del Sarte islamiste.

Je nie que l’islam appartienne au patrimoine de la France. Il n’a rien laissé, rien créé, rien fait pour la France.
Aucune oeuvre d’art, on l’a vu.
Aucune oeuvre de charité non plus.
Pas un hôpital, pas un hospice, pas un orphelinat, pas une association caritative.

Où sont les “petits frères des pauvres” qui appliqueraient en France ce “quatrième piller de l’islam” ( la Zakkat. En français : l’aumône que l’on traduit abusivement par la Charité ) ? Où est l’imam dont la personnalité et l’oeuvre pourraient se comparer à celles de saint Vincent de Paul ? Quelle fatwa a jamais fait pour les pauvres, les malades, les vieillards ou les enfants de France le millième de ce que font depuis des siècles les religieuses hospitalières, soignantes ou enseignantes ?

Je nie l’influence de l’islam sur notre histoire intime. Pas un dicton, pas une coutume, pas un mot, pas un geste, qui exprime, dans le comportement des Français, dans leurs références, dans leur imaginaire, dans leurs souvenirs, dans les chansons, les comptines, les fables de leur enfance, le moindre lien avec l’islam.

Aucune oeuvre de progrès, enfin.

On nous rebat les oreilles avec l’apport de l’islam en matière de mathématiques, de géométrie, d’algèbre, d’astronomie, de médecine, de philosophie.( ils ont été les récepteurs de quelques-uns de ces savoirs et leurs vecteurs: il y a loin de là à l’invention qu’on veut  leur imputer!!!! Mais c’est se foutre du monde ! Où sont, dans l’histoire de l’intelligence française les savants, les penseurs, les philosophes musulmans. Où sont les Pasteur, les Curie, les Pascal islamistes ?

Et que l’on ne prétende pas que cette absence s’expliquerait par le magistère de l’Eglise qui aurait fait obstacle à l’éclosion du génie créateur, scientifique, artistique de l’islam dans les bras de sa Fille aînée. Ou alors que l’on explique comment tant d’écrivains, de penseurs, de philosophes, de musiciens, de peintres, de sculpteurs juifs ont pu prospérer en dépit de cet obscurantisme.

La vérité c’est que l’islam n’a rien à faire chez nous parce qu’il n’a jamais rien fait chez nous.

La déclaration de Chirac selon qui « les racines de l’Europe (donc de la France ) sont aussi musulmane que chrétiennes » n’est donc pas seulement le propos d’un imbécile, c’est aussi celui d’un salaud.L’islam “à la française” est une double absurdité et un crime de haute trahison.

Parce que l’esprit de soumission est à l’opposé même du génie français. Parce que la notion de patrie est contraire à l’Ouma, loi islamique qui nie la nation.

Parce que les politiciens renégats qui oeuvrent à asservir la France au totalitarisme islamique et à l’invasion afro-maghrébine sont plus coupables que les dirigeants français qui, voilà soixante-trois ans, se résignèrent à la Collaboration.

Ceux qui, aujourd’hui, accablent de leurs injures le Maréchal Pétain et le Président Laval, font bien pire.

La différence entre les Collabos d’hier et les “Coallahbos” d’aujourd’hui, c’est que ni le Maréchal Pétain ni le Président Laval, n’ont jamais invité les envahisseurs.

Chirac, lui, a ouvert les portes à l’invasion en signant la loi sur le regroupement familial ! Le Maréchal Pétain et le Président Laval n’ont jamais dit, dans aucun discours, que les occupants étaient « chez eux, chez nous ».

Chirac ne cesse, après Mitterrand, de le répéter. Sous la botte allemande, la Police , la Justice et leurs auxiliaires n’ont pas montré autant de zèle à poursuivre les résistants que les flics, les chats fourrés et leurs “milices antiracistes” n’en mettent aujourd’hui à traquer, à provoquer, à punir les patriotes fiers de l’être et qui entendent le rester.

Jamais la France n’a été aussi gravement malade.

Infecté par le sida de la “coallahboration”, cette maladie auto-immune qui détruit toutes les défenses naturelles de la civilisation française, notre pays est devenu islamo-positif.

Sa survie est désormais entre les seules mains des islamo-résistants. En avant !

Source: http://tinyurl.com/4fozrea

Coup de brosse à reluire ou dhimmitude?

C’est bien beau d’annoncer ça ainsi. Encore un coup de pub électorale. Celui qui lit ce titre et est un tant soit peu patriote va applaudir. Mais s’il lit la suite, il verra que Christian Estrosi approuve purement et simplement la construction de nouvelles mosquées; dirigées par des non-intégristes, bien sûr, les fanatiques d’Allah n’ont plus la cote . On ne change pas une équipe qui rampe…

FDF

.

  • Christian Estrosi : «Prier dans la rue doit être interdit»!

    Invité du Talk, le député-maire UMP de Nice estime qu’il serait normal de «favoriser l’émergence de lieux de culte pour que chacun puisse prier son dieu dans la dignité», à condition «qu’ils soient animés par des religieux qui ne prônent pas l’intégrisme», sous le contrôle du ministère de l’Intérieur.

  • Source: http://www.lefigaro.fr/

     

Le nombre de mosquées en France: année 2011.

Filed under: Collabos,coran,Devoir de mémoire,Haine de l'Occident,Idéologie,imam,immigration,intégrisme,invasion,islam,islamisation,minarets,mosquée,musulmans,Patriotisme,Pillage de la France,racaille,Racisme anti-blancs,racisme anti-chrétien,résistance,stigmatisation,Uncategorized — francaisdefrance @ 10:58
Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


Impressionnant, non? Voici encore une raison légitime pour engager sérieusement la résistance…
FDF
.
.
2011: carte des mosquées. lieux de prière,associations cultuelles et culturelles islamiques implantées en France.
2369 lieux recensés… ( 10 janvier 2011)
« Tout le monde doit être musulman […] Nous avons 50 millions de musulmans en Europe. Il y a des signes qu’Allah accordera la victoire de l’islam en Europe, sans épée, sans fusil, sans conquête […] ». Le dictateur libyen Mouammar Kadhafi, tortionnaire des infirmières bulgares. http://tinyurl.com/y4vclzo

« Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour faire irruption dans l’hémisphère nord. Et certainement pas en amis. Car ils y feront irruption pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant de leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous offrira la victoire » Houari Boumédiène http://tinyurl.com/28xe8vw

«Nous sommes ceux qui vous changeront. Regardez simplement le développement en Europe où le nombre de Musulman augmente comme des moustiques. Chaque femme européenne de l’Union a environ 1,4 enfants. Chaque femme musulmane dans ces pays produit 3,5 enfants. En 2050, 30% de la population d’Europe sera musulmane» Mullah Krekar, dirigeant kurde d’Irak http://tinyurl.com/26n767c

« Les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les dômes nos casques et les croyants nos soldats » « L’expression « islam modéré » est laide et offensante, il n’y a pas d’islam modéré. L’Islam est l’Islam» Tayyip Erdogan premier ministre turc. http://tinyurl.com/2gxvzgc

« il n’y a pas de paix ni de coexistence entre la religion islamique et les institutions sociales et politiques non islamiques ». « Avant le droit de gouverner lui-même et son monde, l’islam exclut clairement le droit et la possibilité de la mise en œuvre d’une idéologie étrangère sur son territoire. Il n’y a donc pas de principe de gouvernement laïc, et l’Etat doit être l’expression et le soutien de concepts moraux de la religion. ». (Islamska deklaracija) Alija Izetbegovic ancien president de la Bosnie-Herzégovine http://tinyurl.com/2795mvj

« Nous espérons à l’avenir votre aide, ainsi que celle de vos gouvernements. Le peuple du Kosova est et continuera à être l’allié de vos pays, vous pouvez y compter. Le Kosova a besoin de liberté et de démocratie. Votre contribution personnelle et celle de vos pays est essentielle et respectée. ». / lundi 15 mars 1999 – Conférence de Paris sur le Kosovo Hashim Thaçi, premier ministre kosovar accusé de trafic d’organes de prisonniers serbes …. http://tinyurl.com/2dwgqrb

« Nous transformerons l’Occident en régime islamique par une invasion physique ou culturelle » Cheik Omar Bakri http://tinyurl.com/25ya247

The maps illustrate the advance of Islam in France.. The numbers on the map are those of the departments and have nothing to do with numbers of Muslims. The chart at the bottom runs from fewer than 5 to more than 30 mosques, prayer rooms or meeting houses. So we see that, in the southwest, department 33 has more than 30 while department 40 has fewer than 5.

Transparence et corruption: les deux mamelles de la France

Je me demande bien pour qui voter en 2012… Ah si: elle est blonde, intelligente, et farouchement déterminée à rendre la France aux français… Elle est incorruptible, aussi. Elle seule saura nous débarrasser de la m…. accumulée durant des décennies par des gouvernements tous plus nuls les uns que les autres… Il y aura du travail, certes, mais ce n’est pas ça qui lui fait peur.

FDF

.

«Je veux une République irréprochable, le Président de la République c’est l’homme de la nation, ce n’est pas l’homme d’un parti, ce n’est pas l’homme d’un clan…je veux des nominations irréprochables….des ministres qui rendent des comptes.  Au fond, je souhaite si vous me faites confiance être le Président d’une démocratie moderne, qui sera exemplaire au regard du monde »

(Nicolas Sarkozy – campagne présidentielle 2007)

Belle profession de foi en vérité que voilà si la réalisation avait suppléé l’intention mais c’eut été, dès lors, oublier qu’en France nous avons ceci de particulier c’est que les maîtres du pouvoir obéissant à l’instinct qui meut tout vivant à persévérer dans l’être, se sont préoccupés de maintenir leur domination, et de la prolonger au bénéfice de leurs adeptes, s’appliquant à en établir le culte dans les esprits… et depuis des décennies, cela est immuable… d’autant que le quatrième pouvoir –la presse-, selon les circonstances, s’applique régulièrement à entretenir le mouvement ou à le condamner.

Ici, la « transparence » est devenue un mot à la mode uniquement employé par les hommes politiques à la veille des élections et la vérité transparente, celle qui concerne depuis toujours le peuple français, c’est celle vêtue, si on peut dire de la « tunique » d’Eve, celle que les Princes qui nous gouvernent ont le plus souvent revêtue d’oripeaux, de ces mensonges qui nous font tant de mal. Et ces oripeaux on les retrouve partout…

Lorsque les socialistes, fort inopinément du reste, et sans y avoir cru, arrivèrent au pouvoir en 1981, ils annoncèrent avec faste qu’ils allaient dresser par le menu le bilan dramatique de la gestion de leurs prédécesseurs. On attendit, mais ce fut  comme dit le poète : Parturient montes, nascetur ridiculus mus… La montagne en couches donna le jour à une souris dérisoire…

Ce n’est pas, naturellement, qu’il n’y eût rien à trouver de répréhensible dans ce qu’avaient fait les giscardo-gaullistes. Tout au long de la Ve République, les scandales se sont succédés mais chacun, selon ses possibilités en a pris sa part :  Scandale de Panamaaffaire Ben Barkadiamants de Giscard, écoutes de l’Elysée, attentat de l’Observatoire, frégates de Taïwan, sang contaminé, plus près de nous, les emplois fictifs à la Mairie de Paris, la cassette Méry, l’attentat de Karachi, les affaires Clearstream et Woerth-Bettencourt ou celle de l’hippodrome de Compiègne… Dans l’histoire de la République, rares sont les gouvernements qui auront échappé aux scandales…

Il suffit d’énumérer les « affaires » de ces dernières années pour découvrir un amas de collusions et de compromissions que les douze années de Chirac à l’Elysée (lui-même accusé de « détournements de fonds publics » et « abus de confiance », alors qu’il était Maire de Paris) n’ont cessé d’aggraver… C’est ainsi que le livre de Monsieur Péan: « Un certain Monsieur K » met lourdement en question l’honnêteté de Bernard Kouchner, cet opportuniste transfuge du PS dans le premier gouvernement sarkoziste (qui ne rate pas une occasion de rappeler son engagement pro-FLN durant la guerre d’Algérie), lequel s’est contenté de le traiter de nazi devant ses collègues silencieux. On assiste un pays africain à la dérive mais on commence par lui piquer quelques centaines de milliers d’euros d’honoraires… Monsieur Attali, grand professeur de Morale, a touché ; Monsieur Pasqua a touché ; le fils Mitterrand, l’aîné, a touché ; Roland Dumas a touché… et combien d’autres encore… sans compter ceux qui sont soupçonnés « d’abus de confiance » : Mauroy, Balladur… ceux qui ont défrayé la chronique des scandales : Drey, Blanc, Boutin, Woerth, Estrosi, Amara, Joyandet, Yade… ceux qui ont connu des parodies de jugement : Dumas, Strauss-Khan, Dray, Villepin, Mauroy et ceux qui ont connu la prison tels Jean-Charles Marchiani, ce Parain corse que Pasqua nomma Préfet du Var, deux fois condamné (6 ans de prison en tout) et  Michel Mouillot, ancien bras droit de François Léotard au Parti Républicain et ancien maire de Cannes, également condamné à 6 ans de prison. Concernant Charles Pasqua, homme de réseau redouté par l’ensemble de la classe politique, il a été mis en cause dans une dizaine d’affaires politico-financières depuis les années 2000. Il a été relaxé dans six d’entre elles et condamné à de la prison avec sursis à deux reprises. Le 19 janvier 2011, il est revenu devant la cour d’appel de Paris à propos de « l’Angolagate », cette sombre affaire des commissions sur les ventes d’armes à l’Angola… affaire à suivre. Quant à ce cher Harlem Désir, expert en « leçon de morale », formé politiquement chez les trotskistes, aujourd’hui député européen du PS, il a été condamné, le 17 décembre 1998, à 18 mois de prison avec sursis et 30 000 francs d’amende pour recel d’abus de biens sociaux. De novembre 1986 à octobre 1987, alors qu’il était président de SOS Racisme, il était également salarié par l’Association régionale pour la formation et l’éducation des migrants (basée à Lille) en tant que « formateur permanent », il percevait pour cet emploi fictif un salaire mensuel brut de 10 500 francs…

Rappelons aussi qu’Alain Juppé, l’actuel Ministre de la Défense, avait été condamné en 2004 à 18 mois de prison avec sursis et à un an d’inéligibilité et que Jean Tibéri, l’ancien Maire de Paris, actuellement député-maire UMP du Ve arrondissement, avait été condamné, en juin 2009, à dix mois de prison avec sursis et trois ans d’inégibilité.

Concernant « l’ardoise » de Jacques Chirac, d’après la revue « Monde et Vie » n° 832 de septembre 2010, l’actuel Mairie PS de Paris a signé un accord aux termes duquel l’UMP va rembourser les emplois fictifs qui valent à l’ancien président de la République d’être poursuivi pour « détournement de fonds publics » et « abus de confiance », des faits remontant aux années 1990. Le premier ministre Fillon a lancé un appel à la clémence envers l’ancien chef d’Etat : « Il est à la fin de son existence et il a beaucoup servi notre pays ». La facture s’élève tout de même à 2,2 millions d’euros… Clémence, générosité ou peur d’un étalage de vérités qu’il vaut mieux ne pas connaître ?…

Pour autant, la mairie de Paris n’en a pas fini avec les emplois fictifs… Le maire PS, Bertrand Delanoë, qui s’était engagé à ne pas privilégier ses « amis politiques » est en passe de faire mieux que Chirac… Selon Pierre-Yves Bournazel, conseiller UMP de Paris, Delanoë a appliqué dès son intronisation une véritable « préférence socialiste » à l’embauche, notamment celle d’anciens directeurs et directeurs adjoints membres des cabinets ministériels de Jospin ou permanents du PS. De la même manière, il a placé à la tête des Sem d’anciens collaborateurs de ministres PS, Verts ou PC (Lire à cet effet l’article parue dans « Valeurs actuelles » n° 3863 du 9 décembre 2010). De plus, voilà une dizaine d’années qu’il finance également avec l’argent du contribuable une bonne trentaine de postes de syndicalistes de la CGT planqués dans une des mutuelles de la ville, la MCVPAP. Dans un rapport au vitriol, l’inspection générale de la capitale chiffre à 12 million d’euros par an le coût de ce petit cadeau consenti sans aucun fondement juridique à l’organisation de Bernard Thibault… lui-même, grassement payé à ne rien faire… si ce n’est qu’à organiser manifestations et grèves qui empoisonnent l’existence des français… (Lire aussi l’enquête intitulée « L’incroyable dérive financière de la mairie de Paris » dans le numéro de Capital du 28 octobre 2010). Quand à Bernard Tapie, entre autres, il laisse le souvenir d’un homme miné par l’arrivisme et l’amoralité… Que l’on se souvienne de ces mots affligeants à l’endroit des électeurs du Front National « Tous des salauds ! », quelle belle leçon de morale de la part d’un homme ayant construit son personnage sur la magouille, la malhonnêteté, l’égocentrisme, la tartufferie et le fric !  « Je suis un moraliste à rebours »… c’est ainsi qu’il pourrait se juger lui-même…

Et ce n’est pas fini ! L’affaire « Karachi » ; voilà un imbroglio qui démontre à l’envie à quel point les haines et les rancœurs sont tenaces dans ce milieu et combien chacun des protagonistes se préoccupe plus de son avenir politique que du bien-être de ses concitoyens et de la consolidation de la France. Dès lors, ces mots de Georges Clemenceau deviennent criants de vérité : « On succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables ».

Ces « affaires » à répétition confirment l’effondrement de la moralité publique et l’indécence sans limites d’une caste de sur-privilégiés,  dont le comportement insulte chaque jour un peuple français pressuré de toutes parts. C’est l’ex-journaliste de « Libération », Denis Robert, aux lointaines origines de l’affaire Clearstream, qui résume le mieux ce constat. S’il décrit par le menu l’emprise de la corruption sur la vie politique française, il y exprime aussi toute sa lassitude : « A quoi bon révéler les « affaires » puisque rien ne change ? Comment dénoncer l’arrogance des élus sans tomber dans le « tous pourris ? »… Et ce qui s’est passé le lundi 20 décembre 2010 à l’Assemblée Nationale, en apporte la confirmation.

Ce jour là, les députés eurent à examiner trois textes de loi concernant « la transparence financière et l’élection des députés ». En langage juridique, il s’agissait de prévoir l’instauration d’une « incrimination pénale » à l’égard d’un député qui ferait « sciemment » une déclaration mensongère à la « Commission pour la transparence financière de la vie politique » (CTFVP) chargée de vérifier « l’évolution » du patrimoine des élus entre le début et la fin de leur mandat et éviter ainsi tout enrichissement par trafic d’influence. Autrement dit, prévoir des sanctions pénales en cas de fausses déclarations de revenus et de patrimoine de la part des élus. Cependant, les députés de l’UMP étaient contre ces textes qu’ils qualifiaient de « dictature de la transparence » et, afin d’en amenuiser le contenu, déposèrent trois amendements visant à empêcher l’accès de la commission aux déclarations fiscales des élus et de leurs conjoints. L’argument de Christian Jacob, le nouveau président du groupe UMP, était plutôt simpliste… pour ne pas dire, simplet : « Je ne sombrerai jamais dans la démagogie du « tous pourris » qui fait les grandes heures du Front National. Il n’y a pas d’un côté les chevaliers blancs et de l’autre ceux qui ont tout à cacher ». Seulement, c’est bien joli de lancer des invectives à tout va, mais ce n’est pas en refusant d’être « contrôlés » que nos braves députés de l’UMP empêcheront les Français de penser que nos élus sont « tous pourris »… à moins qu’ils ne songent à couler Nicolas Sarkozy pour la présidentielle de 2012. «  Une nation qui produit de jour en jour des hommes stupides achète à crédit sa propre mort spirituelle » disait Martin Luther King.

Et comme le remarquait l’éditorialiste du « Républicain Lorrain » : « Il y a de meilleurs moyens de préparer une élection présidentielle que d’adresser de tels bras d’honneur à l’électorat ». Et Jean Cochet, avec pertinence, analyse très bien cette situation dans son article du 23 décembre, extrait du n° 7248 du journal « PRESENT » : « A une époque où l’on projette de retirer aux salariés des primes auxquelles ils avaient droit, les députés eux s’accordent une sorte de « prime à la triche légalisée ». En parfait accord en somme avec ce monde de l’argent où banquiers et financiers apparaissent de plus en plus, aux yeux des citoyens, comme des gangsters autorisés. Les socialistes ont évidemment beau jeu de dénoncer pareille indécence. « Pour un citoyen ordinaire, un vol est passible de trois ans, une escroquerie de cinq ans, mais quand un élu sera pris en flagrant délit de fraude ou d’escroquerie dans sa déclaration de patrimoine, il n’encourra que 30 000 euros d’amende ».

Nous le constatons chaque jour, la vie politique, en France, n’est pas triste et elle serait même amusante si les hommes politiques de ce pays n’avaient pas en commun la fâcheuse habitude de se moquer du monde. Comme ils ont entendu dire, pendant leurs études, que les hommes d’Etat n’ont pas de scrupules, ils ont cru qu’il leur suffirait de ne pas avoir de scrupules pour être des hommes d’Etat. On ne veut pas affronter une vérité dont on a peur et qu’on cherche à étouffer sous la cagoule des calomnies et des injures. « L’élite c’est l’exemple ou ce n’est rien », disait Céline. Et bien, ce ne sera rien !

Significatif, et un peu rassurant à la rigueur, est que ce flot de niaiserie embête les Français raisonnables, encore nombreux, qui rêvent d’une République impeccable, inattaquable, et incorruptible. Où ils attendent l’espérance, on leur offre des bilans truqués, des chiffres faux, des slogans ineptes, des palinodies honteuses, des sondages orientés… Rien dans tout cela qui ressemble à de la volonté, de l’enthousiasme… par conséquent de l’avenir. Alors, le constat tombe comme une pierre dans le jardin de ces messieurs : ils nous ennuient… et les abstentions se multiplient lors des consultations électorales.

En dépit cependant de ce constat affligeant, il suffirait pourtant, j’en suis sûr, de quelques mots brûlants pour enflammer encore ce peuple. Mais, pour lui donner à croire, il faudrait avoir la foi et ces bonimenteurs ne croient même pas en eux-mêmes, car je suis sûr qu’au fin fond de leur conscience, si par hasard ils y regardent, doit gésir la stupeur de se trouver à la place invraisemblablement indue où ils sont. Et c’est ainsi que nous végétons, enquiquinés, dans la platitude marécageuse d’hommes politiques qui ne peuvent plus prétendre à la confiance du peuple.

José CASTANO

Algérie: les élites ont peur du soulèvement insurrectionnel…

Même chez eux, ils font régner la peur, ces sous-merdes ! Enfin; une chose fait au moins plaisir: nous n’avons pas récupéré toute la fange de l’humanité, en France… Au moins, là-bas, au bled, ils sont également bien servis, les algériens.

FDF

.

Une atmosphère très lourde s’est emparée de l’Algérie depuis la fuite de Benali, la chute du régime tunisien, et la débâcle de la famille régnante. L’immolation d’un jeune tunisien a provoqué un mouvement insurrectionnel surprenant pour ceux qui ne connaissaient pas les tréfonds de la rancœur populaire contre la dictature.

Une nouvelle tempête d’espoir a soufflé immédiatement dans le cœur des peuples opprimés de toute l’Afrique du Nord. En moins d’une semaine, les tentatives d’immolations se succèdent comme autant de signaux de déclenchement d’insurrection populaire en Algérie, Egypte, Mauritanie, …

Mais les élites tardent à réagir à ces messages désespérés. En Algérie une vraie panique s’est emparée de toutes les élites qui se sont embourgeoisées au contact du pouvoir corrompu et corrupteur.

Les élites savent bien ce que veut dire un soulèvement populaire insurrectionnel. La remise en cause des biens mal acquis, et des situations politiques, économiques et sociales usurpées.

Lorsque les islamistes avaient manifesté leur volonté de renverser le régime par la voie des urnes en 1990, sous la bannière du FIS, les élites s’étaient rangées derrière les chars de l’armée pour soutenir le pouvoir, quelque soit le prix à payer.

Aujourd’hui les islamistes et leur idéologie ne représentent plus une menace ni en Algérie, ni en Afrique du Nord. Mais les élites corrompues ont toujours peur pour leurs acquis. Ils appréhendent l’attitude de l’armée qui peut, comme en Tunisie, refuser de réprimer les manifestants.

Plus rien n’empêcherait alors les hordes d’affamés et de revanchards de s’attaquer aux quartiers résidentiels et aux commerces pour les piller et les brûler, comme ils l’ont fait dans les villas luxueuses de Hammamet.

Les clans d’Oujda et du DRS, des barons du FLN et de l’armée, usant et abusant de la corruption et du clientélisme, ont complètement dénaturé les rapports économiques et sociaux. La rapine, la tchipa et l’opportunisme sont devenus les règles de la réussite sociale au détriment des valeurs travail et entrepreneuriales.

Les syndicalistes de l’UGTA sont devenus des symboles d’apparatchiks corrompus, à l’image de Sidi Said.

Même une profession aussi noble que celle des avocats s’est odieusement embourgeoisée et oublie ses obligations morales, comme l’a déclaré récemment ce bâtonnier qui refuse de défendre gratuitement des émeutiers.

Le commun des algériens sait ce qui s’est passé dans ce pays et comment les uns et les autres se sont enrichis légalement ou illégalement.

Le régime algérien est à bout de souffle et a atteint sa limite d’âge.

Soit les élites politiques et sociales encore saines prennent le leadership responsable d’une insurrection populaire qui gronde, comme tente de le faire avec lucidité et courage Said Sadi.

Soit nous allons droit vers des actes d’agression, d’auto-défense et de chaos généralisé. C’est le but iconoclaste recherché par les forces visibles ou occultes qui ont verrouillé tous les champs politiques, économiques, sociaux et culturels.

Les actes désespérés d’immolation et les émeutiers somment les élites de choisir entre défendre leur retraite dorée et leurs villas, ou défendre une Nation et ses institutions.

Source: http://oumma.com/