Francaisdefrance's Blog

13/12/2010

Prières musulmanes dans les rues. Malin, Boubakeur; il prend la balle au vol…

Et il se montre moins idiot que nos politiques en furie en profitant de cette affaire nationale « frisant le terrorisme » pour réclamer plus de mosquées… Un malin, le Dalil, un malin… Il remonte dans mon estime, tiens. Facile, quand on voit les réactions « bas de plafond » de nos politiques.
FDF

.

Dalil Boubakeur répond à Marine le Pen : « Oui, il faut plus de mosquées ».

Au cours d’une réunion de campagne vendredi à Lyon, Marine le Pen avait comparé les « prières dans les rues » des musulmans à l’Occupation. Des propos qui ont suscités tout ce week-end des réactions très critiques. Cet après-midi, le MRAP a même annoncé le dépôt d’une plainte pour incitation à la haine raciale. Le recteur de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, prend lui la vice présidente du Front national à contre-pieds. Il estime lui aussi que les prières dans la rue ne sont pas satisfaisantes, et donc qu’il faudrait davantage de mosquées.
France Info - Pour Dalil Boubakeur, il n’y a pas assez de lieux de culte pour les musulmans Pour Dalil Boubakeur, il n’y a pas assez de lieux de culte pour les musulmans
© fotoember – Fotolia.com
 

“Ma première impression c’est qu’elle a dû oublier l’apport important des musulmans durant les épreuves nationales de la France”a d’abord affirmé Dalil Boubakeur sur France Info. Puis le recteur de la Grande mosquée de Paris a en parti donné raison à Marine le Pen. Lui aussi préfèrerait que les musulmans ne soient pas obligés de prier dans les rues. Et pour cela, il faudrait construire davantage de mosquées :

“ Je ne pense pas que les musulmans cherchent à prier d’eux même dans la rue, ou qu’ils recherchent des trottoirs pour faire leur prière…Il y a un nombre important de fidèles comme dans toutes les religions. Mais il y a un tel retard dans la construction des mosquées que la foi musulmane, la religion musulmane ne trouve pas suffisamment de lieux de cultes décents. Et cela a été le problème pendant des années… Et je le dis en toute sérénité, en tout esprit national et citoyen, je dis oui il faut qu’on donne aux musulmans le moyen de pratiquer leur culte d’une façon décente. Personne ne conteste que les musulmans sont amenés à prier dans des lieux qui ne sont pas des lieux de culte et qui sont la voie publique. Je le regrette et nous le regrettons tous. Mais la raison de ces insuffisances du culte musulmans ne sont pas de la faute des musulmans. ”
Source: france-info.com

Occupation des rues: notre état laïc est bafoué…

On n’ a pas fini d’en causer, de cette intervention de Marine Le Pen qui a déclenché la polémique du siècle. Ceux qui croient ainsi la dénigrer ne font, par leurs cris d’orfraie, que lui faire une excellente publicité. Il faut toujours réfléchir avant d’agir. Surtout si près d’échéances électorales… Quand « ils » auront compris ça… Les muzz jouent sans cesse la carte de la stigmatisation et ça fonctionne très bien pour eux. Nos politique sont en train de le faire à l’encontre de Marine Le Pen. Devinez qui va en récolter les fruits?

Le Front National va  encore monter en puissance; grâce à ses ennemis. On en reparle aux cantonales 2011?

FDF

.

L’islam dans les rues de Paris, un mensonge ?

http://www.youtube.com/v/7ueTenRc0B8&hl=fr_FR&feature=player_embedded&version=3 Visionnez ce petit film, qui montre bien que tout le monde sait, que la gauche parisienne n’hésite pas à mentir sur un plateau de télévision, et comment notre état laic est bafoué…

Source: http://front-national-de-touraine.hautetfort.com/

Prières dans les rues.

Pouvons-nous imaginer des catholiques ou chrétiens faisant la même chose impunément ?

Que nous réserve l’avenir dans une perspective de « communautarisme » bonasse et imbécile ?

Interruption du trafic ?

Où sont les policiers ?

 

 

Ceci se passe à New York City sur  Madison avenue.

Je me demande ce qui se passerait si les chrétiens bloquaient les rues de New York tous les dimanches pour une heure ou deux ?
Une nation chrétienne ne peut pas mettre en place une scène de Noël de l’enfant Jésus dans un lieu public, mais les musulmans peuvent arrêter la circulation normale un vendredi après-midi en adoration dans les rues … Quelque chose se passe en Amérique qui n’est pas sans rappeler ce qui se passe en Europe.
Le politiquement correct nous rend imbéciles.


C’est une image précise de ce qui se passe tous les vendredis après-midi dans plusieurs régions de New York où un grand nombre de musulmans ne peuvent entrer dans les mosquées – Ils remplissent les rues avoisinantes, face à l’est pour un couple d’heures entre 2 et 4 heures – d’ailleurs ce rassemblement se situe au coin de la 42e Rue et Madison Ave, il existe un autre groupe encore plus important, aux 94e rue et 3e avenue, etc.

Aussi, nous présumons que vous êtes au courant du différend sur la construction d’un autre lieu de « haute » Mosquée à quelques rues de « Ground Zero » – En ce qui concerne cette mosquée, l’imam refuse de divulguer l’endroit d’où vient la somme des 110 millions de dollars pour la construire.  Une plainte a été déposée pour forcer la divulgation de cette information – les faits viennent du FYI.


Cette scène se situe à New York City sur Madison avenue, non en France ou au Moyen-Orient, Yémen ou Kenya. 


Y a-t-il un message ici ?  Bien entendu, ils
revendiquent l’Amérique pour Allah.
Si l’on ne se réveille pas rapidement, le « politiquement correct » nous mettra à la porte de notre propre pays!
« Afin que le mal s’épanouisse, tout ce qui est nécessaire est que les gens de bien ne fassent rien. »


Le MRAP va attaquer l’Algérie…

Mais non, j’rigole! Les loups ne se mangent pas entre eux…

FDF

.

Interdiction des prières musulmanes de rues : en Algérie, mais pas en France

Alors qu’enfle la polémique suscitée par les propos de bon sens de Marine Le Pen sur l’occupation des lieux publics par les musulmans lors des prières du vendredi, il n’est pas inutile de rappeler l’avertissement de Bouabdallah Ghlamallah , ministre algérien des affaires religieuses et des Wakfs, en date du 19 juillet 2010 : «Seul l’intérieur des mosquées est fait pour les prières et si celui-ci est rempli de pratiquants, les autres fidèles n’ont qu’à prier chez eux et non pas dehors».

Le quotidien francophone algérien Le Temps qui publie cette déclaration du ministre fait remarquer qu’ »Il arrive, en effet, que pendant la prière hebdomadaire du vendredi, plusieurs dizaines de fidèles s’agglutinent (sic) à l’extérieur des mosquées pour accomplir leur devoir religieux à même les trottoirs jouxtant les maisons de Dieu. Ce genre de constat est visible notamment dans les mégapoles du pays, à l’instar d’Alger où les mosquées ne désemplissent pas chaque vendredi. Seulement, ce n’est pas là une raison, insiste le ministre des Affaires religieuses, pour tolérer les rassemblements des fidèles au niveau des endroits environnants aux lieux de culte. »

Des propos que les autorités françaises et les journalistes feraient bien de méditer. ( fin de citation)


Témoignage d’une habitante de la Goutte d’Or sur RMC.

Occupation illégale de nos rues: Paris; la Goutte d’Or…

La Goutte d’OR, c’est là que les muzz font bloquer les rues depuis des années à Paris. C’est là que se trouve le noyau de la haine anti-chrétienne. Et « on » laisse faire.Quand on parle d’occupation, c’en n’est pas de l’occupation, ça? C’est même de la réquisition! En outre, c’est illégal. C’est ça, l’islam: « religion » d’amour, de paix et de tolérance…

Ecoutez cette audio… Enfin un témoignage. Et quand je songe à toutes ces hyènes qui bavent sur Marine Le Pen… La France appartient aux Français, les vrais; pas ceux qui se disent français et osent bloquer nos rues afin de monter un peu plus dans la provocation. Les langues vont commencer à se délier… Et ensuite? On peut s’attendre à une réaction innatendue de la part des patriotes… La riposte à l’invasion a déjà débuté. Dans le calme et le sang froid; pour l’instant…  Mais quand ça commence à dépasser les bornes (et c’est le cas), on peut s’attendre à tout. L’Histoire l’a maintes fois prouvé…

FDF

.

Ici: http://www.youtube.com/watch?v=zjOZSW-jgDo

J’ai honte de notre France…

Et il y a de quoi. J’espérer que cette annonce va faire autant de bruit que celui de l’acharnement actuel venant de toutes part concernant l’intervention de Marine Le Pen la semaine passée à la télé. Si ce n’est pas une gifle donnée à tous les VRAIS Français, ça… Si ce n’est pas un bras d’honneur qui leur est fait par les islamistes… Désormais, la résistance doit monter d’un cran. Nous avons le choix des armes. Nous faire ça; dans notre propre pays! Lamentable !!!

Lisez plutôt…

FDF

.

NIQAB AU VOLANT – La compagne de Lies Hebbadj obtient gain de cause !

.

Cette jeune femme avait été verbalisée en avril dernier parce qu’elle portait un niqab au volant, en plein débat de la loi sur le voile.

HONTEUX !!!

Le tribunal de police de Nantes a rendu, lundi, sa décision sur la contestation par une conductrice d’un procès-verbal pour port du niqab au volant, affaire tombée en plein débat sur le voile et qui avait tourné à la polémique avec deux mises en examen du conjoint de la femme, l’épicier nantais Lies Hebbadj. Le procès-verbal qui lui avait été dressé fin avril a été purement et simplement annulé.

La principale intéressée, Sandrine Mouleres, 31 ans, n’était pas présente au tribunal, empli d’une foule dense de journalistes. Le tribunal de police a examiné l’affaire, le 28 juin, en présence de la jeune femme et de son désormais très médiatique compagnon Lies Hebbadj, au coeur d’une polémique avec le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux, qui a dénoncé sa polygamie dès le lendemain de l’annonce de la contestation du P-V, fin avril. Depuis la contestation du P-V, Lies Hebbadj a été placé trois fois en garde à vue et mis en examen deux fois, pour « viols aggravés » et « escroquerie, fraude aux aides sociales et travail dissimulé ». Il a aussi été condamné le 17 novembre à une amende de 700 euros pour « abus de confiance », mais a fait appel.

Une affaire très médiatisée

Au départ de la médiatisation de cette famille, un policier nantais a verbalisé, le 2 avril, la jeune mère de famille au volant de sa voiture, estimant que le port de son niqab altérait sa vision périphérique. Selon lui, elle ne s’était pas arrêtée aux premières injonctions qu’il lui avait adressées. Le P-V mentionne l’article 412-6 du Code la route, soit 22 euros d’amende pour « circulation dans des conditions non aisées ». Mais Sandrine Mouleres, qui a dénoncé le P-V en public lors d’une conférence de presse, le 23 avril, en niqab, accompagnée de Lies Hebbadj, a contesté cette version des faits devant le tribunal de police.

Son avocat, Me Jean-Michel Pollono, demandait la nullité de la contravention, car le P-V a été dressé avant le vote de la loi sur le voile. Lors de l’audience du 28 juin, Sandrine Mouleres est venue intégralement voilée, mais a retiré son voile pour témoigner, et son compagnon, Lies Hebbadj, qui portait à la fois barbe, keffieh, calotte blanche et djellaba noire, a suivi l’audience du fond de la salle. Le 14 octobre, Sandrine Mouleres a publié un livre, Les boucs émissaires de la République, sous-titré « Moi, Sandrine, ma vie, mon histoire, ma vérité » (Michalon). Elle y explique les raisons de son port du niqab et de sa conversion à la religion musulmane, ainsi que son choix de devenir la compagne de Lies Hebbadj, à la demande de la première femme de celui-ci. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public, et donc le port du voile intégral (niqab, burqa…), a été promulguée et publiée le 12 octobre au Journal officiel.

Source: http://tinyurl.com/288borb

Le laïc catholique de l’année 2010 est…

… Brice Hortefeux !!!


Un record de dhimmitude a été battu! La chasse aux blancs est officiellement ouverte! Le racisme anti-blanc a été approuvé en Haut Lieu! Elle est belle, notre République !!! Je crois que là, il est temps de frapper un grand coup. Par la voix des urnes aux élections de 2011, d’abord. Puis celles de 2012; et après ça risque « d’assurer grave »…

FDF

.

L’islam et Madame Brochen, dite Martine Aubry…

Un petit PPS sympathique comme tout. Vous souhaitez voter prochainement socialiste? On vous montre ce qui vous attend. Ce n’est pas de la science-fiction. C’est du présent et du futur proche…

FDF

.

Lire: jmr_La_gauche_et_l_islam

A Draguignan: un maire courageux et défenseur de sa commune…

Reçu par mail. J’avais déjà publié un billet et une action sur le sujet. Mais les faits de ce genre sont tellement rares qu’une petite piqûre de rappel me semble nécessaire…

FDF

.


Salam aleikoun et  ciao !

Bravo Monsieur le Maire !

.

Cela se passe dans le Var, pourquoi pas ailleurs prochainement.???? 


Bravo M le Maire si seulement vous pouviez servir d’exemple….

Mosquée de Draguignan : un Maire exemplaire, à féliciter chaudement.

Max PISELLI maire de Draguignan refuse de se laisser intimider par l’association culturelle musulmane de la Dracénie qui utilise des moyens peu élégants pour forcer la main au conseil municipal et à son maire au sujet de leur projet de mosquée comme l’atteste l’article suivant de Var Matin:
Max Piselli a pris connaissance « avec surprise » de notre article sur l’éventuelle construction d’une mosquée à Draguignan et apporte des éléments de réponse… très réservés.

Dans notre édition du 6 mai, l’association culturelle musulmane de la Dracénie et le conseil régional du culte musulman réclamaient un lieu de culte et culturel digne de ce nom à Draguignan. Selon les dirigeants, dont le président Slimane Hamdaoui, le terrain pourrait être fourni par la mairie et le bâtiment financé par la communauté musulmane.
Seul bémol, si le maire a prêté la MSJ pour la rencontre, il affirme désormais ne pas avoir été tenu au courant du projet de mosquée et dénonce les moyens de pression.

Il affirme :
« Je déplore et condamne la pression dont la ville de Draguignan, la seule du Var dans ce cas, fait subitement l’objet de la part de l’Association Culturelle des Musulmans de la Dracénie et de son président.
Son attitude et ses méthodes ne plaident certainement pas en faveur de la cause qu’il défend. Par ailleurs, je tiens à préciser que contrairement a ce qui est insinué, je n’ai jamais accordé un rendez-vous le 30 mai, à M. Abderrahmane Ghoul (président du Conseil Régional du Culte Musulman PACA) que je ne connais pas et n’ai jamais rencontré. Je rappelle en outre que la ville n’est nullement responsable de la situation actuelle dans laquelle se trouve le culte musulman.
Ses pratiquants se réunissaient jusqu’alors dans un immeuble de la rue Jean Boyer dont le propriétaire n’a pas souhaité renouveler le bail. Je ne vois donc pas pourquoi on rendrait aujourd’hui la mairie responsable de l’absence d’un lieu de culte musulman et surtout pourquoi on la mettrait en demeure de régler ce problème.
Je tiens en conséquence à préciser et éclaircir plusieurs points pour les Dracénois :
1 – La Ville ne dispose pas aujourd’hui d’un terrain de 3 000 m2 à mettre à disposition de quelque culte que ce soit.
Les seuls terrains disponibles sont aujourd’hui destinés à accueillir des équipements publics, d’intérêt général, qu’il n’est pas question de remettre en cause.
2 – Même si la Ville disposait d’un tel terrain, elle ne saurait prendre la décision de l’affecter à un culte sans avoir auparavant procédé à une large consultation de tous les Dracénois.
3 – La loi du 9 décembre 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État précise clairement dans son article 2 « La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’État, des Départements et des Communes,toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes.
Dans son Titre IV, article 19, dernier alinéa, il est clairement précisé concernant les associations pour l’exercice des cultes, qu’elles « ne pourront, sous quelque forme que ce soit, recevoir des subventions de l’État, des Départements ou des Communes. »La pratique religieuse relève, depuis plus d’un siècle maintenant, de la seule conscience privée de chaque individu. La collectivité n’a donc aucune obligation vis-à-vis des confessions religieuses.
Ce principe fondamental de laïcité est profondément ancré dans la société française et assure la cohésion de notre pacte républicain.
4 – Il est tout à fait possible à l’Association Culturelle des Musulmans de la Dracénie de rechercher des solutions dans le secteur privé plutôt que de vouloir forcer la main à la Collectivité publique.
5 – La perspective des élections au sein du Conseil Français du Culte Musulman semble conduire les responsables locaux des différents courants à des surenchères dont le but « électoraliste » n’échappe à personne.
Je pense pour ma part que la question des lieux de cultes pour la pratique de l’Islam doit être abordée avec sérénité et franchise mais pas dans la précipitation et l’intimidation. Elle doit relever d’une politique générale définie par le ministère de l’Intérieur, chargé des Cultes, et non d’initiatives locales dispersées.
Je voudrais ainsi dire au président de l’association, que s’il veut que les Dracénois « n’aient pas peur de l’Islam » comme il le dit, la meilleure façon d’y parvenir n’est sans doute pas de les menacer de manifestations dans la rue, fussent-elles des prières, de nature à troubler l’ordre public.
En Démocratie, si l’on veut être respecté en tant que citoyen d’une minorité, il faut d’abord soi-même faire preuve de respect pour la majorité de ses concitoyens, dans leurs convictions, leurs croyances et leurs lois. C’est pourquoi, je ne céderai à aucun chantage, mais serai toujours vigilant à faire respecter les lois de la République ».
Source : Var Matin
Une mise au point qui risque de provoquer quelques remous. Un dossier manifestement à suivre.  Aussi nous vous proposons de féliciter ce Maire exemplaire au plan de la
démocratie et de la laïcité, il y sera sûrement très sensible.
De nombreux maires capitulards devant l’islam devraient bien s’inspirer de Max PISELLI.

« Le XXIème siècle est en mal de Saints ». JPPS

Pillé à JPPS…
FDF

.

TIBHIRINE N’EST PAS TAMANRASSET, ET C.de C. N’EST PAS C. de F. *** (Blog-notes N°70)

Faute de Vincent Depaul et de Jeanne Jugan, on devra probablement se contenter de l’Abbé Pierre et de la Soeur Sourire. 

Le dernier film à la mode, DES HOMMES ET DE DIEUX, souhaite participer à cette queste , en nous présentant les Moines martyrs de Tibhirine, comme des fils spirituels du Père de Foucault (sans toutefois le mentionner).

Ne voulant être une émule de Jacques de Voragine (l’auteur de la « Légende dorée »), j’essayerai -contrairement au film- de faire la part de l’Histoire…et celle de l’hagiographie.

Voici donc, en toute humilité (…), ma version des faits.

Les moines de Tibhirine, des trappistes (Ordre Cisterciens de la Stricte Obédience) gênaient, pour diverses raisons, le gouvernement algérien.
Entre autres raisons, ils soignaient les rebelles blessés, et les membres de leurs familles.

Il fut donc demandé, en mai1996, à la Sécurité militaire algérienne, de trouver un moyen de les forcer à quitter le pays.

Ladite Sécurité, voulant jouer les Machiavel, demanda au CIA de les enlever,
avec l’intention, dans un deuxième temps, d’effectuer leur libération et de les mettre dans le premier charter en partance pour la France.

Les choses ne se sont malheureusement pas passées comme prévu.

Un hélicoptère de l’armée aurait mitraillé, par erreur, le bivouac des jihadistes qui les avaient enlevés, tuant à la fois les maquisards…et sept moines du monastère de Notre-dame-de-l’Atlas.

On peut donc dès à présent, souligner la différence fondamentale qui existe entre ces dramatiques évènements, et ceux qui, 80 ans plus tôt (le 1er décembre 1916), conduisirent à l’enlèvement et à l’assassinat, à Tamanrasset, d’un autre moine cistercien, le Frère Charles de Jésus (dans le siècle, Charles de Foucault).

Pour faire court, on peut dire que le Frère Charles de Jésus a été assassiné (par l’Emir d’une secte musulmane, la « Senoussia », nommé BA HAMON), en raison de sa mission sacerdotale (d’aucuns diront de son prosélytisme), auprès des Touaregs du Hoggar.

L’ermite de Tamanrasset s’intéressait à l’Islam. Il avait lu le coran.

Mais son intérêt pour la religion musulmane n’est en aucune façon comparable à celui du Prieur de Tibhirine.

Christian de Chergé passa une partie de son enfance à Alger, où était stationné le régiment de son père (commandant), le 67ème RAA, et éprouva très rapidement une véritable fascination pour la religion fondée par le Prophète Mahomet.

Mais c’est probablement plus tard, en1959, lorsqu’il y retourna, pour participer, en tant qu’officier, à la guerre d’Algérie, que se révéla sa véritable vocation : Il fut en effet sauvé, par un garde champêtre algérien, Mohamed, qui pris sa défense lors d’une altercation, dans la rue, et qui fut assassiné le lendemain -en représailles.

Il s’est senti désormais, lié -par le sang- au peuple algérien…et aux musulmans.

Cependant, l’Islam qu’il connait et avec lequel il va s’efforcer de créer des liens très étroits (de « communier »), est un Islam tout à fait minoritaire -voire « hérétique »-, qui est lui-même persécuté par l’Islam officiel : le Soufisme (cf le maître Soufi Mansour al-Hallaj, qui fut crucifié à Bagdad, en 922).

En 1980, la Tarqa (confrérie) soufie, Alawiya, commence à se réunir dans la chapelle du monastère.Les moines étudient et prient avec eux, tournés vers La Mecque. Ils pratiquent ensemble le DHIKR (qui est plus ou moins l’équivalent de l’Hésychia des moines orthodoxes).Ils font le ramadan.

le Père de Chergé se pique même de théologie, et publie des textes entrant dans le cadre d’un « dialogue interreligieux » (…à sens unique, comme c’est toujours le cas avec les musulmans).

Et en particulier un article intitulé « chrétiens et musulmans » (dans la « Lettre de Ligugé » de décembre 1984), où il s’efforce -à mon avis, de manière peu convaincante- de réinterpréter la doctrine de la Trinité : pierre d’achoppement pour les musulmans, pour qui l’unicité de Dieu n’est absolument pas négociable…

Mais la « théologie » du Prieur est avant tout sociale.

Il déclare vouloir « s’exprimer par tous les moyens de la solidarité et de la coresponsabilité politique et sociale, au service de la paix ».

Son engagement est donc, comme pour ses collègues d’Amérique du Sud,
fortement « politisé »; et comme pour eux, sa théologie (de la « libération ») n’est qu’une tentative (maladroite) de justification à posteriori,
d’une démarche parfaitement irrationnelle.

Il voulait avant tout se mettre au service du « peuple »algérien : victime, selon lui, d’un régime inique; et il considérait probablement les membres du GIA, non comme des terroristes, mais comme des « combattants de la liberté »…

Le film de Xavier Beauvois nous montre, à juste titre, des hommes très courageux et parfaitement sincères. Certainement des martyrs.

Mais la vérité historique, qu’il convient de lire entre les lignes hagiographiques du scénario, nous révèle qu’ils étaient également de piètres théologiens, considérant, comme Don Hélder Câmara, ou Léonard Boff, que Notre Seigneur était un marxiste avant la lettre, et que les pauperes spiritu de la première béatitude, étaient des « pauvres » -tout court, que tout chrétien qui se respecte doit aider à acquérir -éventuellement par la force- sa part du gâteau terrestre, en anticipation de celle qui leur est promise dans le royaume des cieux.

Jean-Pierre Pagès-Schweitzer

Liberté d’expression: une autre époque?

Islam et menaces sur la liberté d’expression

On en parle partout mais on la bafoue de plus en plus, la liberté d’expression. Surtout quand l’islam est concerné. On se demande bien pourquoi…
FDF

.

Lire:http://www.dailymotion.com/video/xfpwuy_islam-et-menaces-sur-la-liberte-d-expression_news#from=embed

La grande escroquerie du Téléthon…

Pour changer un peu de cible… Ca me fait penser que les pompiers ne sont pas encore passés pour les calendriers. Là, je sais pourquoi je donne…

FDF

.

(Reprise d’un article publié sur Internationalnews en 2007)


Chaque année avant Noël, la France est prise d’une fièvre de générosité dont les médias font une kermesse, un concours du plus généreux en exhibant de pitoyables images d’enfants atteints des maladies dites “orphelines” (belle trouvaille publicitaire pour faire pleurer dans les chaumières). Mais où va donc l’argent du téléthon ?



Extrait d’une interview de Jacques TESTART, Directeur de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), spécialiste en biologie de la reproduction, « père scientifique » du premier bébé éprouvette français, et l’auteur de plusieurs essais témoignant de son engagement pour « une science contenue dans les limites de la dignité humaine ». »

Le téléthon célèbre chaque année les progrès de la génétique, ses possibles performances curatives. Qu’en pensez-vous ?


« C’est scandaleux. Le Téléthon rapporte chaque année autant que le budget de fonctionnement de l’Inserm tout entier. Les gens croient qu’ils donnent de l’argent pour soigner.

Or la thérapie génique n’est pas efficace.

Si les gens savaient que leur argent va d’abord servir à financer des publications scientifiques, voire la prise de brevets par quelques entreprises, puis à éliminer des embryons présentant certains gènes déficients, ils changeraient d’avis.


Le professeur Marc Peschanski, l’un des artisans de cette thérapie génique, a déclaré qu’on fait fausse route. On progresse dans le diagnostic, mais pas pour guérir. De plus, si on progresse techniquement, on ne comprend pas mieux la complexité du vivant.


Faute de pouvoir guérir les vraies maladies, on va chercher à les découvrir en amont, avant qu’elles ne se manifestent. Cela permettra une mainmise absolue sur l’homme, sur une certaine définition de l’homme.

Source: medecines-douces.com…

Suite de l’article et sources: http://tinyurl.com/3ye23s8

Impressionnant…

Lisez cette page d’accueil. Plus de doutes sur les intentions islamistes… Nous ne pourrons pas dire que nous n’étions pas prévenus. C’est votre devoir de faire suivre…

FDF

.

Lire: http://kantz.eklablog.fr/accueil-c384696

 

 

 

Et merci à Babette…

Suède. Encore un message d’amour, de paix et de tolérance: un mort, deux blessés.

Et on s’en tire pas trop mal. Une nouvelle preuve d’amour, de paix et de tolérance de la « religion » du même qualificatif…

FDF

.

La première explosion, dans une voiture, a fait deux blessés légers. La seconde, deux minutes plus tard, a fait un mort.
La première explosion, dans une voiture, a fait deux blessés légers. La seconde, deux minutes plus tard, a fait un mort. Crédits photo : REUTERS TV/Reuters

Stockholm a été le théâtre de deux explosions samedi après-midi, quelques minutes après l’envoi d’un message prônant le jihad. L’attaque a fait un mort, l’auteur présumé de la bombe, et deux blessés.

Un site islamiste lié à al-Qaida, «Choumoukh al-islam», a affirmé dimanche sur son site internet connaître l’identité de l’auteur du double attentat de Stockholm, en Suède, qui a fait un mort et deux blessés légers samedi. «Choumoukh al-islam frappe un grand coup médiatique : une photo exclusive de l’auteur de l’attentat de Suède», indique le site.

«C’est notre frère, le moujahid Taymour Abdel Wahab, qui a exécuté l’opération martyre à Stockholm», ajoute «Choumoukh al-islam», en illustrant la photographie. Cette dernière montre un jeune homme habillé de noir à l’occidentale, avec un pantalon et un blouson, portant des lunettes noires et une barbe légère, les mains dans les poches, sur fond de vallée verdoyante. Le site ne donne en revanche aucune autre indication sur l’auteur présumé de l’attentat et n’indique ni son âge, ni sa nationalité, ni son appartenance éventuelle à un mouvement extrémiste. Les services de renseignement suédois Säpo ont refusé dimanche soir de commenter cette information en provenance de Sanaa, au Yémen.

Deux explosions quasi simultanées ont eu lieu samedi en fin après-midi dans le centre de Stockholm , quelques minutes après l’envoi d’un mail annonçant des «actions» en représailles de «la guerre contre l’islam» de la Suède. Les deux explosions, dont l’une s’est produite dans un véhicule en stationnement, ont eu lieu à 200 mètres l’une de l’autre, à proximité de la rue Drottninggatan, l’une des artères les plus commerçantes de la capitale suédoise. Le ministre suédois des Affaires étrangères, Carl Bildt, évoquait dans la soirée une «une tentative très inquiétante d’attaque terroriste» qui aurait pu s’avérer «catastrophique ».

Un message d’avertissement…

Suite et source: http://tinyurl.com/2urltlp


Le Post sur Marine Le Pen… Rien que pour les commentaires.

Effectivement. L’article en lui même est plat. Normal. Dans les milieux « autorisés », il est interdit de montrer le coté positif du Front National. Bon, passons. Mais lisez ce qui suit. Rien que pour les commentaires. Le FN n’est pas mort, malgré les attaques…

FDF

.

Ici: http://tinyurl.com/3535zdc

C’est juste pour la retraite? Un nouveau président (en sursis) pour la Halde…

Et on continue dans le domaine du « n’importe quoi »… Une présidence éphémère à la Halde; très éphémère…

FDF

.

Journal Officiel : « Par décret du Président de la République en date du 10 décembre 2010, M. Eric Molinié est nommé président du collège de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité. » Sans doute pour quelques semaines, puisque la Halde doit être intégré au « Défenseur des droits » au début de l’année prochaine.

Eric Molinié avait été nommé par Sarkozy au collège de la Halde en avril dernier. Il en était vice-président depuis le 6 septembre et assurait l’intérim de la présidence depuis la nomination de Jeannette Bougrab au gouvernement.

Eric Molinié est directeur adjoint au développement durable dans le groupe EDF, conseiller du président d’EDF sur les questions du handicap et vice-président de l’Association des paralysés de France.

Il est myopathe et on le présente d’abord comme ancien président de l’Association française contre les myopathies (AFM). Il l’a été entre 2001 et 2003.

L’AFP rappelle qu’un rapport de la Cour des comptes a éreinté la gestion de l’ancien président de la Halde Louis Schweitzer, dénonçant notamment les dépenses de communication de 6,2 millions d’euros et le loyer annuel de 1.831.952 euros versé pour le siège de 2.304 m2 du 11 rue Saint-Georges (IXe), soit 795 euros le m2 contre 308 dans la rue voisine.

En ce qui concerne la communication, l’AFM fait pas mal non plus, puisqu’elle représente 2,2% de ses dépenses (donc 2,2 millions d’euros sur 100 millions récoltés), et que ses « frais de gestion et de collecte » sont de 18%, soit 18 millions d’euros pour une collecte de 100 millions.

Quant à l’immobilier, il est interdit d’en parler : l’AFM fait un procès à Pierre Bergé qui s’y était risqué (de façon semble-t-il hasardeuse).

Source: http://yvesdaoudal.hautetfort.com/

Strasbourg: Saint Nicolas des banlieues…

Et ça continue… C’est bientôt la charia.Quand va t’on nous interdire les sapins de Noêl, car « ça pourrait heurter la sensibilité des musulmans »? Le « père Fouettard », ça devrait leur plaire, en revanche. Ca vient, ça vient. Grâce à des actions comme celle qui vient d’être menée à Strasbourg…

FDF

.


Dans les écoles de Strasbourg, on adapte la légende de saint Nicolas pour les petits immigrés


STRASBOURG

Il est de tradition, autour du 6 décembre, que les enfants des écoles maternelles et élémentaires d’Alsace reçoivent la visite de saint Nicolas accompagné de son âne et parfois de son inquiétant acolyte le « Père Fouettard ». Saint Nicolas, qui est depuis des millénaires la grande figure tutélaire des régions de l’Est de la France et y joue le rôle d’un Père Noël avant l’heure, distribue aux petits élèves chocolats et brioches – on lui donne en retour quelques carottes pour nourrir son âne.

La Ville de Strasbourg ne déroge pas à ce cérémonial bon enfant, puisqu’elle organise depuis 1997 un spectacle de la Saint-Nicolas pour toutes les classes de maternelle. Mais changement cette année : « Pour que tous les enfants se sentent concernés, quelles que soient leurs origines, a expliqué Nicole Dreyer (PS), ajointe au maire en charge de la petite enfance, la Ville a fait appel à une conteuse qui a transformé l’histoire de saint Nicolas. »

Résultat : une adaptation de la vieille légende européenne pour faire plaisir aux petits immigrés, du bourrage de crânes multiculturel et un nouveau renoncement à l’identité régionale. Le « conte » s’inspire de l’album Luc, Ahmed et saint Nicolas (Editions Nord-Sud, 1996), dont le propos se résume ainsi : « Luc et Ahmed habitent le même immeuble. Luc se réjouit la veille de la Saint-Nicolas, Ahmed s’interroge. Va-t-il avoir droit à quelque chose ? Dans son pays, les traditions sont différentes. Plein d’espoir, il place en secret ses chaussures devant la porte, comme Luc le lui a expliqué. Grâce au bon cœur de son ami, Ahmed ne sera pas déçu. Une belle histoire de tolérance et de partage, au-delà des croyances et des frontières… »

Saint Nicolas des banlieues, pote avec Ahmed, a été joué ce samedi devant 400 élèves des maternelles de Strasbourg. Il se trouve que dans l’histoire, la maman d’Ahmed « se montre sceptique ». Comme on comprend ça…

Novopress.info, 2010