Francaisdefrance's Blog

06/12/2010

Le transfert de la 13 ème DBLE passe mal…

On les envoie nettoyer les banlieues et autres zones de non-droit? Non? Ah bon; c’eût été pourtant bien utile…

Ben…………… salut et respect, les gars; et bonne continuation.

FDF


La 13ème DBLE va officiellement quitter Djibouti !

.

Unité mythique de la Légion étrangère, créée en 1940 au moment des opérations franco-britanniques à Narvik, la 13ème Demi-Brigade de la Légion étrangère (DBLE) va prochainement quitter Djibouti, où elle y est implantée depuis 1962.

L’annonce en a été faite par le chef de corps de la « 13″, le colonel Cyrille Youchtchenko. « Il y a quatre mois, je prenais le commandement du régiment, plein de confiance et fier de disposer d’un formidable outil de combat bâti pendant 70 ans par 43 chefs de corps. Aujourd’hui, contre toute attente, la 13ème Demi-Brigade de Légion étrangère va quitter la terre africaine » a-t-il ainsi déclaré dans son ordre du jour daté du 27 novembre.

L’officier n’a pas précisé où sera prochainement basée la 13ème DBLE (*). « Notre destination sera bientôt connue » a seulement fait savoir le colonel Youchtchenko. « En 2011, elle (ndlr, la 13ème DBLE) s’adaptera de nouveau, construira un nouveau quartier, marquera de façon indélébile sa nouvelle terre d’accueil et transcendera la mission reçue tout comme elle l’a fait ici, à Djibouti », a-t-il ajouté, ce qui exclut toute dissolution de cette unité. Cela étant, le départ devrait commencer après la commémoration de la bataille de Camerone, le 30 avril prochain.

D’ici là, la 13ème DBLE a un programme chargé. « Consolider la compagnie de maintenance qui restera ici, accueillir l’IHEDN, organiser la 28ème et dernière course du Grand Barra (…), recevoir le groupe aéronaval, former un bataillon ougandais et les parachutistes du Qater et in fine, réaliser au nord d’Obock un chantier comparable à celui de Foum Zabel (ndlr, percée d’un tunnel) » a énuméré le colonel Youchtchenko…

Suite et source: http://tinyurl.com/36fbesu

L’Aide Médicale d’Etat: la carotte sans le bâton… Pétition.

Supprimons la carotte offerte à l’immigration clandestine. Nos finances ne s’en porteront que mieux…

FDF

Le journal de la dépense publique

www.lecri.fr

L’actualité de la dépense publique

Madame, Monsieur,

Fin octobre, Le Cri du Contribuable avait lancé une pétition pour exiger la fin de la gratuité totale des soins pour les immigrés clandestins. Cette pétition, adressée à Mme Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, demandait à cette dernière de peser de tout son poids dans les débats autour de la loi de finances au Parlement pour que soit voté un amendement imposant à chaque bénéficiaire de l’Aide médicale d’État (AME) une contribution individuelle de 15 euros par an.

Les députés étaient allés plus loin que Le Cri du Contribuable en votant quelque temps après une contribution de 30 euros par personne.

Mais les sénateurs, qui débattaient ce dimanche l’amendement des députés, ont décidé d’annuler cette contribution de 30 euros par personne.

Rappelons que l’AME bénéficie à quelque 215 000 immigrés clandestins. Rappelons également que son coût, financé jusqu’à présent en totalité par le contribuable français, s’élevait à 546 millions d’euros en 2009. Son budget a d’ailleurs été augmenté de 10 % pour 2011, dans un contexte de crise économique et financière où le maître-mot de la majorité est pourtant « rigueur ». Rappelons enfin que le panier annuel moyen de soins d’un bénéficiaire de l’AME s’élève à 2500 euros, contre 1500 euros pour les autres assurés qui, eux, cotisent.

Ce revirement des sénateurs de la majorité montre que notre pétition est toujours d’actualité ! Aussi me permets-je de vous demander de la signer si vous ne l’avez pas déjà fait, puis de la faire circuler largement autour de vous en transférant le présent courriel à tout votre carnet d’adresses.

Merci pour votre soutien. Plus nous serons nombreux à signer, plus notre voix sera écoutée par les pouvoirs publics !

Roman Bernard, rédacteur en chef du Cri du Contribuable

Lien vers la pétition : http://le-cri-du-contribuable.pro-petition.fr/non-a-la-gratuite-des-soins-pour-les-immigres-clandestins

Cote d’Ivoire: une nouvelle fois, le monde chrétien et le monde musulman vont s’affronter…

Les deux mondes de Gbagbo et Ouattara… Laurent Gbagbo a prêté serment. Il s’est fait « investir » président. Mais l’autre aussi. Ca va donner de la machette, là-bas… Le musulman Ouattara (pote à Sarko…) ne s’avouera jamais vaincu. On a déjà connu ça avec avec la victoire parfaitement démocratique du FIS en Algérie. Bilan ? Coup d’état des fachos algériens pro-occident pour barrer la route aux fachos algériens anti-Occident… et guerre civile ! Donc afflux de musulmans chez nous. On voit ce que ça donne… 

Dans le cas de la Côte d’Ivoire: afflux d’immigrés (sans papiers si possible) chez nous. Car la Côte d’Ivoire a DEUX présidents, DEUX gouvernements (http://www.rfi.fr/afrique/20101206-cote-ivoire-semblant-retour-calme-fond-negociations) etc… D’un coté: http://www.monsaphir.com/culture-religion-3/les-musulmans-reconnaissants-a-laurent-gbagbo.html
Et de l’autre: « Alassane Dramane Ouattara qui avait justifié son inéligibilité à la présidentielle en affirmant que « On ne veut pas que je sois président parce que je suis musulman et nordiste. »
.
Vive la démocratie! Vive la diversité! Vive la France!
FDF

Laurent Gbagbo : 51,45.Alassane Ouattara : 49,51. M. Paul Yao N’dré, le président du Conseil constitutionnel de Côte d’Ivoire vient de proclamer vainqueur à l’élection présidentielle du 28 novembre 2010, le chef de l’Etat sortant, M. Laurent Gbagbo.

Il a été investi en début d’après midi, ce samedi 4 décembre 2010, au Palais présidentiel. Dans la salle des pas perdus. En présence des présidents des institutions républicaines, des membres du gouvernement, du corps diplomatique, des organisations internationales, des associations et organisation de la société civile, des fédérations sportives, des associations de jeunesse, des confessions religieuses, des syndicats, des organisations professionnelles des médias, etc.

A l’occasion, le Président du Conseil Constitutionnel a rappelé aux uns et aux autres, notamment aux ivoiriens, qu’ils doivent se garder de « détruire notre patrimoine commun qu’est la patrie ».Indiquant par la suite que « dans tous les pays du monde, il existe des institutions chargées de la conception, de l’organisation des élections. L’organisation des nations unies pour la Côte d’Ivoire (onuci) observe et rend compte mais n’est pas habilité à juger et valider ces élections. En Côte d’Ivoire, la Cei organise et proclame les résultats provisoires en 1er ressort .Il revient au Conseil Constitutionnel de juger et de valider ».

Le chef de l’Etat a reçu des mains du grand chancelier, le général Youssouf Koné, le grand collier qui fait désormais de lui, le Président de la République de Côte d’Ivoire après le scrutin présidentiel du 28 novembre dernier. Au cours de cette cérémonie de prestation de serment, Laurent Gbagbo a, face à la nation, juré de servir le peuple et le pays. Sans trahir ceux qui l’ont fait « roi », les ivoiriens, le peuple. En déclarant ceci à haute voix : « Devant le peuple souverain de Côte d’Ivoire, je jure solennellement et sur l’honneur de respecter… »

Le Président de la République s’est appesanti surtout sur deux choses qui lui tiennent à cœur. La construction de la République et la démocratie.

La construction de la République selon Le président Laurent Gbagbo implique pour chacun des citoyens, une égalité de chance et l’effacement de tout esprit de caste. Cette république sociale embrasse tout le monde. Elle intègre harmonieusement la laïcité, la promotion des valeurs. Pour que la République soit forte, le nouveau chef de l’Etat ivoirien estime qu’elle doit être assise sur la démocratie. Le Président de la République dit comprendre mieux aujourd’hui, qu’hier, les causes des crises qui secouent l’Afrique notamment. Elles sont dues, entre autres, explique-t-il, au fait que des gens vivent hors –la-loi. Les gens n’aiment pas respecter les lois et les procédures qui en découlent. Il n’y a pas de république forte qui ne soit assise sur la loi. Ces derniers temps, révèle-t-il, j’ai entendu des choses ahurissantes. La Cei est une structure administrative qui a des limites, lesquelles ont été récemment révélées au grand jour. Il nous faut mener la réflexion afin d’éviter les blocages en son sein. Au regard de l’expérience des structures similaires qui existent au Ghana et en Afrique du Sud, des corrections devraient donc être apportées à la Cei. Laurent Gbagbo promet de se pencher sur la question. Une piste : Pourquoi ne pas proposer à la Cei de ne pas proclamer les résultats mais de se contenter de tout transmettre(les Pv et autres éléments) au Conseil Constitutionnel ?

Le Président Gbagbo a fait savoir qu’il a ces derniers temps, constaté de « graves cas d’ingérence »dans les affaires de son pays. Il affirme être chargé en tant que Président de la République de veiller à garantir la souveraineté de la Côte d’Ivoire. Par conséquent, il a déclaré haut et fort qu’il est donc chargé de la défendre. De ne jamais négocier cette souveraineté.

A ces compatriotes qui ont tendances à rechercher les solutions à leur problème en aliénant la souveraineté de leur pays, à l’extérieur, Gbagbo rappelle que « si on perd sa souveraineté, on devient un pays vassal. »Or, soutient-il, « on peut travailler avec tout le monde sans compromettre notre souveraineté ».En définitive, il appartient aux ivoiriens d’être eux-mêmes les gardiens de leur souveraineté. De ne pas compter sur autrui pour faire d’eux des rois. Car, celui qui te fait roi a un droit sur ton siège, fait-il remarquer. Souhaitant que le pouvoir est durable quand, seul le peuple te fait roi… Premier message à la nation du candidat Laurent Gbagbo, fraîchement élu Président de la République de Côte d’Ivoire.

Source: http://cote-ivoire.com/

Pédophilie: on ne peut pas forçer les muzz à vivre au XXI ème siècle…

Photo d’archives mariages en Palestine…

.

Malaisie: mariage d’une fille de… 14 ans

Un débat s’est ouvert en Malaisie sur le mariage des mineurs après la célébration publique hier d’un mariage entre une jeune fille de 14 ans et un enseignant de 23 ans. 

Samedi, une collégienne de 14 ans, Siti Maryam Mahood, a épousé Abdul Manan Othman, dans une mosquée de Kuala Lumpur, après le feu vert à leur mariage donné par un tribunal religieux.

« Mon mari est un instituteur à l’école primaire et un ami de la famille », a expliqué la jeune fille, citée dimanche par le journal New Sunday Times.

En Malaisie, pays à majorité musulman, les musulmans de moins de 16 ans qui veulent se marier doivent obtenir une permission d’un tribunal religieux. Ceux de religion différente et de moins de 17 ans doivent obtenir une autorisation des autorités civiles.

« Nous devons modifier les aberrations juridiques. Il y a des exceptions et elles devraient disparaître », a déclaré Ivy Josiah, directrice générale de l’assiaction féministe Women’s Aide Organisation, pour qui « le mariage avec des enfants s’apparente à de la pédophilie ».

Pour Mme Josiah, « le gouvernement doit fixer à 18 ans l’âge minimum pour se marier (…) Nous devons protéger les enfants ». « J’espère que cela va contribuer à ouvrir un débat, il ne doit pas y avoir d’obstacles » à la discussion, a-t-elle ajouté.

En Malaisie, les musulmans représentent 60% des 28 millions d’habitants. Le droit de la famille relève en partie des tribunaux islamistes.

En juillet, Shahrizat Abdul Jalil, ministre des femmes, de la famille et du développement communautaire, avait estimé que le mariage des mineurs était « moralement et socialement inacceptable ».

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/

Crise de larmes…

Pleurs et grincements de dents chez Al-Kanz… La stigmatisation à outrance. Ils devraient appeler leur communauté à boycotter Carrefour. On aurait moins peur de se trouver face à une burqa au détour d’un rayon…
PS: j’ai corrigé quelques fautes (en rouge), ça fait tache… Pas le temps de tout contrôler. Je n’ai pas de « certification »…).
FDF
.

Carrefour lance sa marque prétendument halal

La gamme halal de Carrefour était un serpent de mer. Dans les cartons depuis plusieurs années, ce projet a longuement traîné. Après atermoiements et tergiversations, la marque de distributeur prétendument halal du numéro 2 mondial de la distribution est lancée. Nabil, lecteur d’Al-Kanz, nous envoie une photo prise au Carrefour de Chambourcy (78) où est commercialisé un foie gras (sic) estampillé halal. 

Exit la mosquée de Lyon et ses contrôleurs

Rêvant d’écarter les instances religieuses pour les remplacer par Bureau Veritas pour la certification halal de sa gamme, Carrefour a finalement choisi la SFCVH-mosquée de Paris. L’ARGML-mosquée de Lyon un tant choisie par Carrefour devait sûrement être un peu trop pointilleuse. Il faut dire qu’elle a un inconvénient majeur : cet organisme de certification contrôle sur site les produits de ses partenaires industriels pour empêcher toute fraude au halal. Des contrôleurs sont présents à chaque production et ils sont seuls à détenir le matériel de certification. Comme dans le cas des organismes AVS ou encore HMC, ce sont ses, et seulement ses, contrôleurs, qui détiennent le matériel de certification (étiquettes, tampons, scotch avec logo, etc.). Impossible dans ces conditions, par exemple, d’étiqueter halal un produit qui ne l’est pas ou qui a été mélangé avec du non halal. En l’absence de contrôleurs indépendants, tout cela devient non seulement possible, mais encore à craindre, puisque déjà massivement pratiqué.

Carrefour et les musulmans, du mépris rien que du mépris

La relation qui lie Carrefour et sa clientèle musulmane en France est profondément marqué(e)par du mépris. Souvenez-vous des ustensiles complétement défoncés dédiés spécialement aux musulmans pendant le mois de ramadan (Ramadan : Carrefour se moque vraiment des musulmans), ou de ce sac Tati vendu 1,70 euro, qui revient chaque année toujours dans les catalogues de l’enseigne à l’occasion de ce mois de jeûne, ou encore de cette volonté acharnée à affirmer que l’enseigne ne fait pas de religieux, alors qu’elle vend des tapis de prière ou dédie des catalogues à la fête juive de Pessah.

Cohérente, l’enseigne fait de même dans le halal et ne cherche pas à rassurer, ni respecter, ses consommateurs. En faisant certifier sa gamme par la SFCVH-mosquée de Paris, Carrefour entend, dans les faits, décider de ce qui sera halal ou non. Car quand bien même elle a négocié une certification halal, il faut rappeler que la SFCVH-mosquée de Paris, tout comme l’ACMIF-mosquée d’Evry, qui certifient grosso modo 70 % du marché du halal, ne disposent d’aucun contrôleur. Un coup de téléphone, un fax, une redevance, et n’importe quelle entreprise peut se mettre à commercialiser du halal. L’idéal pour un industriel qui veut éviter qu’on lui applique les règles claires, simples et exigeantes du halal. Carrefour n’allait pas passer outre cette formidable opportunité, ni s’embarrasser d’un organisme de certification qui l’empêcherait de faire du halal à sa sauce.

Carrefour lance son foie gras prétendument halal
Foie gras prétendument du halal de la nouvelle gamme Carrefour.

 

 

.

Suite et source http://tinyurl.com/23mhsfk

Made in France…

Appellations d’origine NON contrôlées. Un superbe PPS qui va encore faire hurler pas mal d’entre vous… C’est fait pour.

FDF

.

Ici: Made_in_France4

A deux exceptions près…

Un repas sans viande, ce n’est pas un repas; surtout pour les enfants. En outre, il y en a qui n’en mangent pas chez eux, pour les plus défavorisés. Et « on » voulait les en priver dans les cantines scolaires? La mairie de Fontenay a très justement répondu non. Mais, toujours pour les mêmes, on a dit oui…

Pour des raisons de pathologie médicale, rien à dire.

En revanche, re-voila les autres casse-c……. avec leurs menus soi-disant « halal »… Toujours là pour emmerder le monde! Et si on ne se plie pas à leurs exigences, ils en appellent au racisme (les musulmans sont devenus une race, vous ne le saviez pas ?) ou bien envoient leurs enfants dans des écoles privées, coraniques de préférence.  Donc, pour ne pas perdre d’élèves et éviter la propagande anti-occidentale, on baisse son froc… Pas belle la France?

FDF

.

 

Fontenay dit non au menu sans viande dans les cantines

Des parents d’élèves ont sollicité la ville pour l’élaboration d’un menu sans viande à la cantine. Impossible, selon la mairie, d’un point de vue matériel comme philosophique.

 

 


 

Peut-on manger au choix végétarien, casher, halal ou biologique dans les cantines scolaires de Fontenay-sous-Bois? Réponse clairement négative, comme l’a indiqué la mairie communiste dans une lettre envoyée aux associations de parents d’élèves. Certains d’entre eux ont sollicité la ville pour que la viande soit retirée du déjeuner de leur enfant à l’école pour des raisons éthiques ou religieuses.


« Nous faisons de la restauration collective, il y a naturellement des règles qui valent pour tout le monde », explique Martine Antoine (PC), adjointe à l’enfance, à l’éducation et à la jeunesse. A deux exceptions près : lorsque des enfants sont concernés par une pathologie médicale (notamment des allergies) et lorsque du porc est au menu (des repas de substitution sont alors servis « pour des raisons culturelles anciennes »). « Devant les interrogations posées par quelques parents, je précise que cette règle n’est pas nouvelle, mais il semble que çà et là elle a pu ne pas être appliquée comme il se doit, écrit l’élue dans sa lettre. Elle a donc été rappelée à l’ensemble des fonctionnaires territoriaux chargés de l’inscription à la restauration scolaire et de l’organisation du temps de repas. »
Une position que la mairie de Fontenay-sous-Bois justifie d’un point de vue matériel comme philosophique. La Fontenaysienne, structure municipale chargée de la restauration scolaire, produit 5000 repas par jour, dont 4700 sont envoyées dans les 19 restaurants des écoles élémentaires de la commune, pour les enfants comme pour les enseignants. « Il est impossible de produire 4700 repas différents! reprend l’élue. De plus, nous sommes dans une organisation de service public laïque. Lorsque des règles religieuses contraignantes remettent en cause le principe du vivre-ensemble, ce n’est pas acceptable. Nous n’allons pas mettre des enfants à part. »
Du côté de la très laïque Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) de la commune, les réactions sont partagées. « Un petit nombre de familles musulmanes demandent que la viande non halal ne soit pas servie à leur enfant. Jusqu’à présent, cela se passait très bien avec les animateurs, décrit Clémentine Fardoux, coordinatrice de la FCPE à Fontenay-sous-Bois. Depuis la rentrée, la mairie a décidé de réaffirmer sa laïcité. Quelques aménagements ne remettent pourtant pas en cause ce principe, d’autant que les familles ne réclament pas de viande halal, mais seulement un régime sans viande. Le risque, c’est que les enfants soient ensuite inscrits dans des écoles privées confessionnelles. D’un autre côté, certains pensent que le rôle de l’école de la République, c’est aussi de dire stop. »


Merci à DG pour l’info…

L’odieux mensonge du Téléthon…

Lu sur: http://yvesdaoudal.hautetfort.com/

Donnez, donnez…

.

Pas tort, Daoudal, pas tort. C’est également mon sentiment. Il faudrait faire assurer une transparence complète sur tous ces appels aux dons. Il faudrait que des gens honnêtes s’en occupent. Des gens incorruptibles, aussi. Mais ça…

L’affaire de la ligue contre le cancer n’a pas suffit? Et les habitants d’Haïti qui crèvent dans la misère et la maladie malgré les millions d’euros extorqués à grands coups de larmes aux français à qui on fait le coup du devoir de repentance? Dément. Où est donc passé l’argent?

FDF

.

Téléthon : ils continuent de mentir

« Je viens d’entendre sur France 3 la rétrospective du Téléthon, où l’on affirme que les dons ont permis de mettre au point des traitements, que d’autres sont en train d’être mis au point et que beaucoup d’autres vont être réalisés.

C’est un odieux mensonge, répété année après année. Chacun sait ou devrait savoir que les dizaines et dizaines de millions d’euros du Téléthon n’ont abouti à AUCUN traitement à ce jour, mais qu’une partie de cet argent sert à charcuter des embryons, pour rien.

J’ai entendu de mes propres oreilles, lors du procès du Dr Villette, le directeur général de l’AFM admettre, grâce aux questions insistantes du procureur, que lorsque le Téléthon disait « guérir » cela voulait dire « avancer vers des thérapeutiques », et qu’en ce qui concerne les prétendus « bébéthons » (bébés « guéris », alors que ce sont les rescapés du tri génétique), « on va dire que c’est de la communication ». »

Chronique de nuits ordinaires…

Encore des voitures brûlées, encore des « jeunes » et des résidents qui ne sont pas loin de sortir les fusils… On les comprend. Ces réalités quotidiennes commencent à peser. La racaille sévit avec le sentiment d’impunité; pour combien de temps, encore?

FDF

.

Tarbes: deux voitures brûlent dans le quartier de Laubadère.

Pierre Rossignol (à droite) et son voisin Maurice Poublanc./Photo Laurent Dard.Photo Laurent Dard.

Vendredi et samedi soir, deux voitures ont brûlé près du stade de Laubadère. Les voisins parlent d’incendies criminels, la police mène l’enquête.

« S’ils touchent à ma voiture, je leur donne un coup de fusil ». Résidante de la rue du Limousin, juste à côté du stade de Laubadère, Sylvie est très en colère.

Vendredi soir, la voiture d’un de ses voisins a brûlé rue du Languedoc, tout près du collecteur de verres. Samedi, vers 19 h 30, une autre voiture a brûlé rue du Dauphiné. Les pompiers sont arrivés à la hâte pour éteindre le feu et une patrouille de police s’est également déplacée sur les lieux.

« J’étais au match de foot, au stade Maurice-Trélut, quand mon épouse en pleurs m’a appelé, raconte Pierre Rossignol, propriétaire de la voiture, une Twingo. C’était une voiture d’occasion mais que j’entretenais très bien. Elle était comme neuve. Tous mes papiers et ma veste en cuir sont partis en fumée. C’est une honte. »

Connu dans le milieu sportif où il a été notamment dirigeant du Tarbes-Pyrénées rugby, Pierre Rossignol ne cache pas son exaspération (voir son témoignage ci-dessous). Il a déposé plainte au commissariat de Tarbes.

Une bande de « jeunes »…

Comme d’autres voisins, Sylvie et Pierre sont persuadés que c’est un groupe de « jeunes » (« jeunes« : comprendre « sous-merdes« …FDF) qui a mis le feu aux véhicules. Ils ont vu « une bande de « jeunes » rôder dans les alentours » juste avant que la dernière voiture ne prenne feu.

La voisine de Pierre Rossignol, qui sortait son chien juste après l’incendie, affirme les avoir surpris cachés derrière sa voiture avant qu’ils ne prennent la fuite. Mais la police, contactée par nos soins, se refuse pour l’heure à parler d’incendie volontaire. « L’enquête ne fait que débuter », affirme-elle.

Il n’empêche que ces faits, ajoutés à un climat d’insécurité évoqué par quelques habitants lors d’une récente réunion de quartier, sont de nature à susciter quelques inquiétudes dans la population. Sans volonté de stigmatiser le quartier de Laubadère.


« On commence vraiment a s’inquiéter »

« Cela fait quarante ans que j’habite rue du Dauphiné. D’habitude, c’est un quartier calme, il ne s’est jamais rien passé de tel. C’est une honte. Maintenant, s’il faut rentrer la voiture dans la cour tous les soirs, où va-on ? Il faudrait un policier derrière chaque voiture, ce n’est pas possible. » Le soufflet de la colère n’est pas encore retombé chez Pierre Rossignol au lendemain de l’incendie de sa voiture. Tout comme les riverains du quartier, son voisin de 82 ans Maurice Poublanc confesse un sentiment d’insécurité : « On commence vraiment à s’inquiéter et il y a un ras-le-bol de la part des habitants de la rue et du quartier. L’hiver, ils mettent le feu aux voitures et l’été, il y a des jeunes, je ne sais pas si ce sont les mêmes, qui se rassemblent sur l’espace vert à côté de chez moi, font du bruit, consomment de la drogue et si vous leur faites une remarque, ils vous menacent ».

« J’ai dû mal à comprendre la motivation de ces jeunes, peut-être le chômage. Mais pourquoi s’en prennent-ils à nous qui ne leur avons rien fait ? », s’interroge Pierre.


Source: http://www.ladepeche.fr/

Ma patrie…

Un très beau PPS qui devrait redonner du baume au coeur à celles et ceux qui sombrent dans la léthargie face à l’invasion dont la France fait l’objet.

FDF

.

 

Ici: LaPatrie5

Future mosquée de Grigny: financement d’un lieu de culte ?

Et re-voila la loi de 1905 bafouée… Les baux emphytéotiques, c’est bien pratique quand on veut la détourner… La municipalité de Grigny n’échappe pas à la règle…

FDF

.

Ile-de-France – Grigny en proie à l’islamisation : une ville sous influence


fnj

Communiqué du Front National de la Jeunesse de l’Essonne

Grigny connaît des difficultés financières sans précèdent à cause de la gestion pitoyable de la municipalité communiste. Pourtant, les travaux de construction de la mosquée restent bien prévus pour le premier semestre 2011. Le bail emphytéotique prévoit de céder dans 99 ans à la communauté musulmane de Grigny le terrain sur lequel sera construite la future mosquée pour un euro symbolique : détournement de la loi, détournement de l’argent public : ce sera avec vos impôts !…

Le Front National de la Jeunesse de l’Essonne dénonce ce projet de mosquée cathédrale (3.000 m² et une capacité de 1.800 personnes) et l’alliance objective du rouge communiste et du vert islamique quand il s’agit de bafouer la loi de 1905 et de détruire encore un peu plus l’identité française

De plus, ce projet est controversé du fait d’un financement douteux et de tractions illégales, la préfecture de l’Essonne y voit d’ailleurs le risque d’un financement du culte.

Sept autres projets de constructions de mosquées sont en cours d’examen, notamment à Massy ou aux Ulis. Le Front National de la Jeunesse de l’Essonne réclame que la loi de 1905 soit respectée et l’arrêt immédiat de la construction de mosquées cathédrales.

.

ICI C’EST LA FRANCE, NON A L’ISLAMISME !

Source: http://www.nationspresse.info/

Nucléaire iranien: les puissances occidentales ont exprimé leur inquiétude.

Que du BIEN. « Ils ne nous veulent que du BIEN… La « religion » d’amour, de paix et de tolérance s’affirme de jours en jours….
Et pour cause…

FDF
.

A quarante-huit heures de pourparlers très attendus entre Iraniens et Occidentaux à Genève, les premiers en quatorze mois, le programme nucléaire iranien continue de progresser à une allure préoccupante. Ce constat, tiré du 31e rapport des inspecteurs de l’AIEA sur l’Iran en huit ans, dévoilé le 23 novembre, a été martelé vendredi lors de la session du conseil des gouverneurs à Vienne, les puissances occidentales exprimant leurs vives inquiétudes face à la détérioration de la situation.

À Natanz, le principal site d’enrichissement d’uranium, situé à 250 km au sud de Téhéran, le rythme mensuel de production d’hexafluorure d’uranium (UF6), ce gaz tiré du minerai éponyme, pouvant théoriquement alimenter en combustible un réacteur ou une ogive nucléaire, s’est accéléré, tandis que le nombre de centrifugeuses alimentées, c’est-à-dire réellement opérationnelles, allait croissant. Les enquêteurs onusiens ont également pu constater que des tests de centrifugeuses de nouvelle génération se poursuivaient. Enfin, le site du réacteur à eau lourde IR-40 d’Arak, jugé proliférant par l’AIEA, reste toujours inaccessible aux inspecteurs, malgré les demandes répétées de Vienne.

«Un défi manifeste»

«Le refus par l’Iran de se conformer à ses obligations (nucléaires) constitue un défi manifeste pour l’intégrité du régime international de non-prolifération», s’emporte l’ambassadeur américain auprès de l’AIEA, Glyn Davies.

Des pourparlers doivent se tenir lundi et mardi à Genève, en Suisse, entre «E3+3» (France, Allemagne, Grande-Bretagne, États-Unis, Chine, Russie) et Iraniens, sous l’égide de la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton. Les États-Unis et l’UE se sont félicités de cette apparente volonté de revenir à la table des négociations, mais bien des incertitudes entourent la rencontre de Genève, dont aucun ordre du jour ne semble encore avoir été élaboré, d’après des diplomates proches du dossier.

Jeudi, le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a précisé avoir confié un mandat très explicite à son envoyé spécial sur les rives du lac Léman, le très austère Saïd Jalili: refuser toute discussion relative aux activités d’enrichissement d’uranium. Celles qui ont justement valu à l’Iran depuis 2006 des sanctions particulièrement sévères de la part du Conseil de sécurité des Nations unies. «Dans ces conditions, la rencontre pourrait se finir aussi vite qu’elle a commencé», ironise un diplomate occidental à Vienne…

Suite et source: http://www.lefigaro.fr/international/2010/12/03/01003-20101203ARTFIG00649-le-programme-nucleaire-iranien-progresse.php

Le fantasme turc…

Mais non. L’exigence de la Turquie de son entrée dans l’Union Européenne est sans arrière pensée… Nous aurons bientôt l’occasion d’en reparler..


FDF

Allez; je vous la « replace ». Bonne semaine…:

.

Mavi Marmara: la version turque au cinéma

Les relations déjà tendues entre Israël et la Turquie sont sur le point de devenir encore plus fragiles.

Des chaînes TV turques et les cinémas locaux ont commencé à diffuser des bandes annonces d’une violence rare, d’un futur film extrêmement anti-israélien, mettant en scène un fantasme désormais officiel : tuer un maximum de soldats israéliens pour « venger » la mort de 9 militants lors de l’affaire de la flottille du Mavi Marmara.

« La Vallée des Loups – Palestine » sera sur les écrans le 28 janvier.
Il est actuellement promu comme étant une «fiction anti-sioniste visant à sensibiliser
aux souffrances des palestiniens».
La production de 10 millions de dollars fait de ce film le plus cher de l’histoire du cinéma turc.
Le production met un scène un agent secret turc qui assassine sauvagement des soldats
des FDI dans le but de retrouver et d’exécuter l’officier israélien qui a planifié le raid sur le Mavi Marmara.
Les israéliens sont dépeints comme une «nation d’assassins»
qui cherchent à construire un «Grand Israël» sur les «corps des Palestiniens» .
Le film est le troisième de la série « La vallée des loups ».
Des longs métrages décrits par le monde arabe comme «le Rambo des temps modernes» .
La série TV et les longs métrages sont tous tournés avec un relent ultra-nationaliste et raciste,
dirigé contre les kurdes, les américains et les juifs (notez les juifs, pas Israël).
Le premier long métrage, « La Vallée des loups – Irak », a été diffusé il y a quatre ans
et a provoqué l’indignation dans le monde juif.
Il dépeint des médecins juifs prélevant des organes d’Irakiens avant de les envoyer en Israël
pour des greffes.
La série est extrêmement populaire en Turquie.
C’est cette même série qui avait provoquée la colère israélienne du mois de janvier dernier,
lorsque Danny Ayalon s’était assis légèrement “plus haut” que l’ambassadeur de Turquie en Israël.
Malgré les demandes israéliennes, Ankara avait refusé de retirer la série des écrans.
La production de « La Vallée des Loups – Palestine » a commencé avant-même le raid
sur la flottille du mois de mai 2010.
Les scénaristes ont simplement utilisés l’incident à leur avantage et l’ont incorporé dans leur histoire.
Le film présente la version turque du raid anti-terroriste, montrant des passagers non-armés
et pacifiques du Marmara fuyant devant des soldats de Tsahal assoiffés de sang.
Le héros, Alemdar, va donc tuer des dizaines de soldats israéliens, qui sont montré en train
d’abuser des Palestiniens innocents.
Dans une des scènes, l’agent turc découvre comment «Moshé brûle les villages et tue des enfants».
Sur le site Web du film, les producteurs ont écrit vouloir «attirer l’attention du monde vers la Palestine,
où les gens sont confrontés à l’un des plus grands drames de l’humanité».
«Notre héros agit pour les droits des opprimés» affirme le réalisateur Zubeyr Sasmaz.
«Nous parlons de choses que les gens ne veulent pas entendre» déclare  son frère, Necati Sasmaz
qui tient la vedette dans le film.
«Jusqu’à présent nous n’avons vu que les héros de l’Ouest tels que Rambo et James Bond.
Pour la première fois dans l’histoire du cinéma, il y a un protagoniste invincible venant du Moyen-Orient».
La bande-annonce a déjà reçu des retours enthousiastes des spectateurs sur YouTube où l’on
peut par exemple lire : «Laissez ces chiens de juifs crever.
Je bénis celui qui a réalisé ce film. Israël paiera pour être des assassins»…
Le film a été largement été couvert par les médias turcs, ainsi que par la presse internationale.
Comme ses prédécesseurs, le film est prévu pour être un énorme succès au box-office.

.

« Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats. »

Erdogan (1998)

Voir la bande annonce Sources :Eldad Beck, Yediot AharonotJSSNews

Musulmanes:  »Les tabous, les secrets, le silence, la honte et une communauté fermée constituent presque une recette d’abus sexuel ».

Et ça se dit « religion » d’amour, de paix, de tolérance… Ca se dit aussi « exemplaire »…Je soutiens les femmes musulmanes qui n’ont pas eu le choix que d’épouser une autre « religion ». Sincèrement. Et je souhaite la victoire à celles qui ont pu s’en sortir. Et que leur exemple puisse servir à beaucoup d’autres. Le mâle musulman n’est qu’un mâle, après tout. Ce n’est pas un dieu… Et la soumission relève d’autres temps révolus. Mais là, franchement, je ne comprends pas celles (les françaises) qui encore, se convertissent. C’est du masochisme, non ? Chacun sa merde; mais il  ne faudra pas se plaindre, après.

FDF

.

Pays-Bas : l’abus sexuel dans les familles musulmanes invisible dans les statistiques

Ils prétendent pourtant que les moeurs occidentales sont décadentes et corrompues et que l’islam est la solution…

.

Elles s’appellent Zohra, Rabea, Ibtisam et Saïda et elles sont victimes d’abus sexuels. Les auteurs ? Leur propre père, les oncles, neveux ou frères. Et puis un jour, elles ont décidé de rompre le long silence, sachant que bien d’autres femmes musulmanes subissent le même sort. Une assistante sociale témoigne :  »Les tabous, les secrets, le silence, la honte et une communauté fermée constituent presque une recette d’abus sexuel ».

Culture de l’honneur familial oblige, Zohra, Rabea, Ibtisam et Saïda se taisaient. Si elles racontent leur histoire, aujourd’hui, c’est pour rompre le tabou de l’abus sexuel dans les familles musulmanes. Elles ne se considèrent plus comme des victimes. Leur mission : aider d’autres jeunes filles.

Des victimes jeunes
Bien que différentes, leurs histoires ont beaucoup en commun. Elles avaient toutes quatre, cinq ans lorsqu’un parent s’est avisé à leur faire subir les derniers outrages. Les fillettes se sont tues sous la pression des menaces, mais surtout, par crainte de déshonorer la famille… et de risquer que leur famille les inculpe et les rejettent. Porter plainte à la police eût été inimaginable. Ça ne se fait toujours pas, d’ailleurs.

Toute petite, Rabea a été violée par son propre père. Ça lui a valu des problèmes des problèmes psychologiques. Rabea devint récalcitrante :  »C’est tellement contre nature! Si quelqu’un vous frappe à l’école ou dans la rue, on court voir ses parents ou son instit. Mais il s’agit ici de son propre père. C’est contre tout principe. Je ne savais pas comment en parler, j’ignorais à qui me confier. J’aurais pu devenir prostituée. Heureusement, ça ne s’est pas passé. L’aide d’autrui et la foi en Jésus Christ m’ont donné le soutien et la force nécessaires. »

Zohra a gardé son secret pendant des années. Elle raconte que son cousin au Maroc l’a violée alors qu’elle n’avait que cinq ans :  »Je vivais chez ma tante, mon cousin s’occupait de moi. Tout ce qui s’est passé ce jour-là reste gravé dans ma mémoire, il m’a tout pris. Ma tante nous a surpris. Interdiction d’en parler à mes parents ! De toutes façons, ma tante nierait tout. Personne ne me croirait. J’avais perdu toute confiance. L’abus sexuel vous endommage, mais j’ai appris aussi qu’on peut en guérir. »

La recette de l’abus sexuel
Ce n’est pas la première fois que Kristina Aamand entend ce genre d’histoires. Elle travaille dans un centre d’accueil pour jeunes filles au Danemark, un pays qui, comme les Pays-Bas, compte de nombreux migrants musulmans. « Ça arrive aussi bien chez les immigrés que chez les Danois de souche, mais nous n’en avons cure quand il s’agit de musulmans. On m’a dit pendant mes études qu’il était inutile que je lise les chapitres concernant l’abus sexuel dans les pays musulmans. L’islam interdisant l’inceste, ce dernier n’existe pas. Quelle naïveté ! Les tabous, les secrets, le silence, la honte et une communauté fermée constituent presque une recette d’abus sexuel. »

Entre sa sixième et sa douzième année, Ibtisam a été violée presque tous les jours par son frère. « Si j’en avais parlé, on m’en aurait donné la faute. On m’aurait tuée, on m’aurait reniée. Je me sentais sale, j’étais malheureuse et rejetée par ma famille tout entière. Je me sentais très seule. Je ne vivais pas; tout au plus, je respirais.’ Les abus cessèrent un an après que Ibtisam eut menacé son frère de tout raconter.

Saïda a été violée par plusieurs individus. Elle en subit les conséquences aujourd’hui encore.  »Plusieurs hommes m’ont violée entre ma quatrième et ma vingtième année. Ils m’ont détruite, psychologiquement et physiquement. J’étais craintive, je ne peux plus supporter l’intimité des hommes, je suis incapable de tomber amoureuse. Je n’ai pas eu une enfance, une adolescence normale. » Le médecin l’a déclarée folle. Il y a quelques années, Saïda a mis sur pied un projet de  »salon ». C’est là qu’elle s’est aperçue que de nombreuses jeunes musulmanes subissent des abus sexuels et qu’elles ne parlent jamais de leur expérience.

Encore d’autres signaux
Les histoires de Zohra, Rabea, Ibtisam et de Saïda ne sont certainement pas uniques en leur genre. D’autres signes révèlent l’existence d’abus sexuel dans les familles musulmanes. Le centre thérapeutique ‘Fier Fryslân’ accueille des victimes d’actes de violence. Il s’avère que la moitié (45 des 86) des jeunes filles qui ont été accueillies entre 2008 et 2010 ont été violées par un parent. Il s’agissait essentiellement de jeunes filles d’origine marocaine ou turque, mais il y avait aussi des Irakiennes, des Afghanes et des Kurdes.

Aujourd’hui, Zohra, Ibtisam, Saïda et Rabea ont la trentaine. Leur vie est rétablie. Elles voient encore leur famille parfois. Elles exhortent les femmes à raconter leurs histoires à des personnes en qui elles ont confiance.  »Elles ne sont pas seules. Mon expérience prouve qu’il est de plus en plus facile de raconter ce qui est arrivé. J’espère que les victimes trouveront, après nos entretiens, la force nécessaire », dit Ibtisam.

Belinda van Steijn (à Hilversum)

Source : RNW, 3 décembre 2010

.

Via: http://www.postedeveille.ca/2010/12/pays-bas-labus-sexuel-dans-les-familles-musulmanes-invisible-dans-les-statistiques-.html#more

Merci à DG…

L’inquiétude européenne vis-à-vis de l’islam… Pas un hasard ni une mode.

Il faut dire que vu de l’Occident, l’attitude des musulmans en général ne récolte pas que des applaudissements… Charia, exigences, stigmatisations, etc… ne font pas partie de notre culture. Surtout sur nos terres… L’Europe vit en 2010; les musulmans, non. Pouvons nous tolérer que l’on tranche une main pour un vol? Non. Pouvons nous tolérer que les femmes soient enfermées dans des cages (burqua) et n’aient même pas le droit d’émettre un avis? Non. Et la liste est loin d’être exhaustive… Et aux muzz d’en appeler à la stigmatisation et au racisme? Trop facile… L’article qui suit est en faveur de cette « idéologie » qu’est l’islam. On y parle de méconnaissance: faux; on ne connait cette communauté que trop bien. Ne serait-ce que par ses actes…

FDF

.

Islam : l’inquiétude allemande plus forte qu’ailleurs en Europe

Palpable et exacerbée, l’inquiétude européenne vis-à-vis de l’islam a envahi l’Allemagne, au point d’en faire le pays le plus rigide et sectaire à l’égard de la présence musulmane sur le Vieux Continent, selon une récente étude publiée par l’hebdomadaire die Zeit.

L’appréhension teintée de méconnaissance s’est répandue comme une traînée de poudre chez nos voisins, alors même que le Président allemand Christian Wulff, en plein débat houleux sur l’immigration, se dressait témérairement « en président des musulmans », au risque de faire le vide autour de lui…

Mesuré et analysé, le baromètre d’une crainte allemande irrépressible, qui a frémi à la lecture accablante du brulôt islamophobe pondu par Théo Sarrazin, le gros bonnet déchu de la Bundesbank, fait ressortir que deux Allemands sur cinq s’estiment menacés par l’Islam, soit plus que les Français, les Néerlandais, les Danois ou les Portugais.

Cette enquête comparative menée auprès de 1 000 personnes, en Allemagne, en France, au Danemark, aux Pays-bas et au Portugal, démontre que cette peur irraisonnée puise ses racines dans une méfiance séculaire à l’égard des religions étrangères. Selon le sociologue Detlef Pollack, la majorité des allemands ne concède aucun aspect positif à l’islam, une hostilité qui se traduit par des chiffres très significatifs : seuls 28,4% des Allemands de l’ouest et 19,5% des Allemands de l’est estiment que les musulmans doivent avoir le droit de construire des mosquées et des minarets en Allemagne, tandis que 55,4% des Danois, 65,6% des Français, 67,1% des Néerlandais et 73,5% des Portugais sont d’avis que les musulmans doivent y être autorisés.

Quelque 72,6% des Allemands de l’ouest et 70,5% des Allemands de l’est font volontiers rimer islam avec fanatisme, contre 69,2% des Danois, 40,9% des Français, 73,7% des Néerlandais et 54,3% des Portugais.

S’il est indéniable que le vote référendaire suisse contre les minarets a pesé dans la balance, la faisant pencher du côté obscur des fantasmes, une petite note positive se dégage néanmoins : la tolérance populaire française qui, manifestement, fait preuve d’une distanciation notable vis-à-vis de la propagande officielle. »

Lien

Les populations musulmanes ne se fondent pas dans la population alentour…

C’est Alain Besançon, agrégé d’histoire, docteur en histoire, membre de l’Institut, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, qui l’avait dit en 2005. Retour sur une réalité…

FDF

.

Ecoutez: http://www.youtube.com/watch?v=XKXSUwRKI8E

L’islam et la psychologie du musulman. Suite…

Et on ré-attaque fort… J’en ai marre de me faire insulter par les muzz. Deuxième (et pas dernière) couche…

FDF

.


Comprendre la religion et la mentalité mahométane – André SERVIER, 1923

CHAPITRE XIV (14)

Par André Servier

La stérilité de l’esprit arabe apparaît dans toutes les manifestations de l’activité intellectuelle. – La civilisation arabe est le résultat des efforts intellectuels des peuples étrangers convertis à l’Islam. – La science arabe : astronomie, mathématiques, chimie, médecine, n’est qu’une copie de la science grecque. – En histoire et en géographie, les Arabes ont laissé quelques travaux originaux. – En philosophie, ils sont les élèves de l’École d’Alexandrie. – Eu littérature, à part quelques poèmes lyriques sans grande valeur, ils s’inspirent des ouvrages grecs et persans. – La littérature des Arabes d’Espagne est d’inspiration latine. – Dans les beaux-arts, sculpture, peinture et musique, la nullité des Arabes est absolue.

La stérilité de l’esprit arabe apparaît dans toutes les manifestations de l’activité intellectuelle et, plus particulièrement, dans les lettres, les arts et les sciences dont la culture exige de l’originalité et de l’imagination. Quand l’Arabe a voulu entreprendre une oeuvre littéraire, artistique ou scientifique, il n’a rien pu tirer de son propre fonds; aussi, a-t-il copié, imité, sans jamais rien inventer.

Ce qu’on appelle la civilisation arabe n’a jamais existé en tant que manifestation du génie arabe. Cette civilisation est due au labeur d’autres peuples déjà civilisés et qui, asservis à l’Islam par la violence, ont continué, malgré les persécutions du conquérant, à développer leurs qualités nationales.

Lorsque, sous les premiers successeurs de Mahomet, le peuple arabe entreprit des guerres de conquête, c’était un peuple barbare, grossier, sans culture intellectuelle, ni connaissances scientifiques ou artistiques. Il était à l’égard des Grecs, des Perses et des Égyptiens, dans la situation où se trouvent aujourd’hui les Berbères de l’Afrique du Nord, par rapport aux nations européennes.

Des succès imprévus jetèrent les Bédouins au milieu de peuples civilisés qui exercèrent sur eux une influence incontestable ; néanmoins, ils furent lents à s’assimiler les connaissances étrangères. Les premiers ouvrages de langue arabe furent composés sous le règne des Abbassides, non par des Arabes, mais par des Syriens, des Grecs, des Persans, convertis à l’islam. Ce n’est que vers le troisième siècle de l’Hégire, que les Bédouins commencèrent à se civiliser. C’est de cette époque que datent les traductions des ouvrages grecs, syriaques, persans et latins, qui révélèrent aux conquérants arabes des connaissances qu’ils ignoraient totalement et qui introduisirent chez eux les éléments des civilisations antérieures (1).

Merci à NDPHérault…