Francaisdefrance's Blog

04/12/2010

Suisse: le patriotisme est devenu nationalisme. La faute à qui?

« Le patriotisme est devenu nationalisme » Et ça, c’est contagieux…

Je suit très heureux que Pierre Louis Hikoum me rejoigne sur ce sujet (voir un de mes précédents post). La Suisse prend des décisions patriotes. Pour le bien de ses habitants et de la Nation Hélvétique toute entière. Quand fera t’on de même pour le bien de notre Patrie? On a peur de quoi?  D’être accusés de nationalisme. Trop tard; le patriotisme l’est devenu… Et si le patriotisme est soi-disant devenu xénophobie, c’est la faute à ceux qui ont favorisé et aidé la préférence non-nationale… Je ne citerai pas de nom, la liste est trop longue…

Merci Pierre-Louis.

FDF

.

Lu sur: http://hikoum.wordpress.com

La Suisse expulse les criminels étrangers. A quand la France ?

Quantcast

Pratiquement un an, jour pour jour après que le peuple Suisse ait voté contre la défiguration de leurs paysages bucoliques par des minarets, les helvètes ont récidivé. Les électeurs suisses ont, à 52,9%, demandé que soit inscrit dans la Constitution l’expulsion automatique des étrangers qui ont commis un délit grave ou abusé des prestations sociales. Ce vote avait été lancé à l’initiative de l’Union Démocratique du Centre (l’UDC) qui était déjà à l’origine du référendum sur les minarets. En France, les associations bien pensantes se ridiculisent une fois de plus en commentant ce qui ne les regarde aucunement. Ainsi, SOS Racisme nous gratifie d’un superbe communiqué estimant que « La Suisse, sous l’impulsion une fois de plus de la très xénophobe UDC, montre une fois de plus un visage haineux, s’obstinant à voir dans la figure de l’Autre la source de tous les maux réels ou fantasmés de la société ». Vous remarquerez au passage à quel point ils sont ridicules et hors sujet puisqu’il n’est pas question dans ce vote d’être haineux envers les autres, mais bien de faire respecter les lois d’un pays et de trouver un moyen dissuasif à tout étranger de violer les lois du pays d’accueil.

Les brillants intellectuels humanistes qui fleurissent en France auraient pu mettre l’accent sur la difficulté d’application d’une telle loi mais il n’en est rien. D’après ce qui vient d’être voté, lorsqu’un étranger a été condamné pour un délit grave (meurtre, viol, trafic de drogue) ou pour brigandage et effraction, il est « privé de son titre de séjour, indépendamment de son statut ». Même chose s’il a « perçu abusivement des prestations sociales »: renvoi, même en l’absence d’une décision de justice.

Le hic réside dans le fait que la décision suisse a un caractère automatique dans la sanction, sans recours possible. Il faut également savoir que les directives européennes interdisent par ailleurs les expulsions collectives et les mesures discriminatoires. Hors certains Etats au sein de l’Union pensent qu’il y a bel et bien des « mesures discriminatoires », dans le texte adopté par les Helvètes.

Le dernier problème qui survient concernant cette loi réside dans le principe de la proportionnalité qui n’est pas respecté. Ce problème survient, par exemple, lorsque le renvoi implique la séparation d’un couple (l’épouse d’un délinquant ne peut que rester seule en Suisse ou suivre son mari), mais aussi dans le cas d’un mineur qui serait séparé de sa famille, ou de personnes nées en Suisse n’ayant Aucune attache dans le pays d’origine.

Que ce soit le Pacte de la Société des Nations en 1919 ou bien encore la Charte de l’Organisation des Nations Unies en 1945, les deux stipulent que : « Tous les peuples ont le droit de disposer d’eux-mêmes. En vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et assurent librement leur développement économique, social et culturel ». Or, par le biais des lois liberticides de l’Union Européenne, les peuples Européens -et les Suisses dans le cas présent- ne peuvent plus décider, même par le biais du suffrage universel des lois qu’ils veulent voter au sein de leur pays.

Réfléchissez, juste l’espace d’un instant à la gravité de la situation dans laquelle nous nous trouvons. Même les lois que nous voudrions voter pourraient ne pas être appliquées simplement parce que l’Union Européenne n’y est pas favorable. Le premier de nos droits qui est celui de disposer de notre propre destinée est ainsi bafoué!!!

PIERRE-LOUIS HIKOUM

5 commentaires »

  1. Merci à vous de diffuser mes articles, c’est très aimable.

    Si vous êtes en contact avec l’équipe des dirigeants de la ligue de Défense des Français, merci de me contacter par mail.

    Cordialement,

    Pierre-Louis.

    Commentaire par hikoum — 04/12/2010 @ 20:26 | Réponse

  2. SOS Racisme n’est pas là pour nous. Ce sont eux les pires racistes en France. Il faut les dissoudre au nom de l’antifachisme !

    Commentaire par Nicolas — 05/12/2010 @ 08:32 | Réponse

  3. Un site suisse qui peut vous intéresser: fouthese.com

    Commentaire par Cain Marchenoir — 22/12/2010 @ 19:01 | Réponse

  4. Bonjour,
    Il ne faut pas aller loin en Suisse pour trouver des paysages défigurés. Pas par des minarets, mais par une urbanisation peu respectueuse des paysages: plateau suisse, zones industrielles… et le pire de tout: le mitage du paysage des Alpes par des chalets construits n’importe où et dans tous les sens. Sans parler des stations de ski, qui n’ont rien à envier aux horribles stations françaises côté bétonnage et folie d’architectes modernes. En Suisse, si on l’argent et les bons contacts localement, on peut construire n’importe quoi (en Valais, bientôt, une grosse société russe va pouvoir construire un énorme complexe de luxe dans des paysages qui s’en seraient bien passé. Et bientôt, on verra peut-être même un « piercing » dans le Matterhorn… beaucoup de sommets sont défigurés par des restaurants posés au sommet… et ne parlons pas de l’agriculture: entre les ballots d’herbe sous plastique, les prés labourés et ressemés sans aucune fleur et les vaches écornées, l’image idyllique de la Suisse en prend un coup).

    Commentaire par K — 10/02/2011 @ 19:06 | Réponse

  5. Salutation aux nationalistes Suisses,
    Nous avons sous le coude une formation au nationalisme et à la critique nationaliste :

    * Notre second entretien sur l’actualité politico-médiatique du 8 décembre 2012 avec le nationaliste Philippe Ploncard d’Assac :
    http://ploncard-dassac.over-blog.fr/article-entretien-sur-l-actualite-n-2-avec-florian-rouanet-113424829.html

    * Notre unique entretien sur le nationalisme :
    http://ploncard-dassac.over-blog.fr/article-annonce-105634577.html

    * Notre unique entretien sur le mondialisme :
    http://ploncard-dassac.over-blog.fr/article-le-mondialisme-entretien-du-6-ctobre-2012-avec-florian-rouanet-111376674.html

    Bien cordialement.

    Commentaire par Florian — 16/12/2012 @ 14:24 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :