Francaisdefrance's Blog

04/12/2010

Bloguer le Coran : Sourate 1 ; “Le Prologue” ou “l’Ouverture”.

Reçu par mail. A conserver en archives et diffuser, bien sûr…

FDF

.

http://www.youtube.com/watch?v=iieg4oct_0w

Bloguer le coran en 3D! Sourate 1, le prologue.

La Fatiha (ouverture) est la première sourate (chapitre) du Coran et la prière la plus commune dans l’Islam. Si vous êtes un musulman pieux qui prie les 5 prières quotidiennes requises, vous réciterez la Fatiha 17 fois au cours de ces prières. Selon une tradition islamique, le prophète musulman Mahomet dit que la Fatiha dépassait toute autre révélation venant d’Allah (“le Dieu” en arabe et le mot arabe utilisé par les chrétiens, les juifs et les musulmans arabisants dans la Torah, l’Evangile ou le reste du Coran). Et en effet, cette sourate regroupe de manière efficace et avec éloquence beaucoup des principaux  thèmes du Coran et de l’Islam en général. Allah présenté comme “le Seigneur des Mondes”, qui lui seul doit être adoré et approché pour obtenir de l’aide, le juge miséricordieux de chaque âme quand viendra le Jour Dernier.

En théologie islamique , Allah est celui qui prononce chaque parole du Coran. Certains peuvent trouver étrange le fait que Allah puisse dire quelque chose comme “Allah soit loué, Seigneur des Mondes”, mais dans la tradition islamique on comprend que Allah a révélé cette prière à Mahomet très tôt dans sa vie de prophète (qui commença en l’an 610, lorsqu’il reçut sa première révélation d’Allah par l’intermédiaire de l’ange Gabriel – une révélation qui est écrite dans le 96eme chapitre du Coran) pour que les musulmans sachent comment prier.

C’est pour ses deux derniers versets que la Fatiha nous préoccupe, nous les non-musulmans, et c’est pour ces mêmes versets que la Fatiha a fait la une de certains journaux récemment. Un imam Shi’ite, Husham Al-Husainy, a mis le feu aux poudres en paraphrasant ce passage Durant une prière lors d’une réunion d’hiver du  « Democratic National Committee », donnant l’impression qu’il priait pour que les participants se convertissent à l’Islam. Par la suite, l’ Imam Yusuf Kavakci de la Mosquée Centrale de Dallas pria aussi la Fatiha au Sénat de l’état du Texas, créant dans les esprits les mêmes préoccupations.

Les deux derniers versets de la Fatiha demandent à Allah : 6. Guide-nous dans le droit chemin,

7. le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.

L’interprétation traditionnelle veut que ce “droit chemin” soit l’Islam- voir le livre de l’apologiste islamique John Esposito : The Straight Path (le droit chemin).Le chemin de ceux qui ont provoqué la colère d’Allah est celui des Juifs, et ceux qui se sont égarés sont les Chrétiens.

Le commentateur classique du Coran, Ibn Kathir explique que les deux chemins décrits sont tous deux des chemins d’égarement, et que ces chemins sont ceux des Chrétiens et des Juifs, un fait dont un croyant doit tenir compte afin de pouvoir les éviter. Le chemin des croyants est la connaissance de la vérité ainsi que de vivre par elle. En comparaison, les Juifs ont cessé de pratiquer la religion alors que les Chrétiens ont perdu la vraie connaissance. C’est pourquoi la colère s’est abattue sur les Juifs alors qu’ « être égaré » est une manière plus appropriée de décrire les  Chrétiens.

L’explication de ce passage par Ibn Kathir n’est pas l’interprétation d’un « extrémiste isolé ». En fait, la plupart des commentateurs musulmans croient que les Juifs sont ceux qui ont provoqué la colère d’Allah envers eux et que les Chrétiens sont ceux qui se sont égarés. C’est l’opinion de  Tabari, Zamakhshari, le Tafsir al-Jalalayn, le Tanwir al-Miqbas min Tafsir Ibn Abbas, et Ibn Arabi, ainsi que Ibn Kathir. Une nuance, mais non majoritaire, serait celle de Nisaburi, qui dit que “ceux qui ont mérité la colère d’Allah sont les gens de négligence, et ceux qui se sont égarés sont ceux qui sont immodérés.”

Wahhabis s’est amené des critiques pour avoir dit il y a quelques années  « comme les Juifs” et “comme les  Chrétiens »entre parenthèses dans ce passage du Coran imprimé en Arabie Saoudite. Quelques commentateurs occidentaux se sont imaginé que cette interprétation avait pour origine les saoudiens, ainsi que toute cette idée coranique d’hostilité envers les Chrétiens et les Juifs. Les musulmans partout dans le monde apprenaient en tant que fait que la prière qui est au centre même de leur foi jetait l’anathème sur les Juifs et les Chrétiens.

Mais malheureusement, cette interprétation est vénérable et courante dans la théologie islamique. Il est peu probable qu’imprimer  une interprétation entre parenthèses dans une traduction puisse affecter l’attitude des musulmans, dans la mesure où le texte arabe est  toujours et en tous lieux la référence normative, et puisque tant de commentaires contiennent l’idée que ce sont les Juifs et les Chrétiens qui sont visés dans ce passage. Critiqués dix-sept fois par jour, par celui qui est pieux..

Veuillez remarquer que je ne dis pas que l’interprétation anti-juive et anti-chrétienne de la Fatiha soit « la plus correcte ».Tandis que je ne crois pas que les textes religieux soient indéfiniment malléables  et puissent être interprétés de telle sorte  qu’on puisse leur faire dire ce que l’on veut- comme certains apparemment le font, en l’occurrence cette lecture par Nisaburi- il n’ y a rien dans le texte lui-même qui nous donne la certitude absolue qu’il s’agit de Juifs et de Chrétiens. Il est bon de noter que dans son  volumineux commentaire du Coran intitulé de manière évocatrice  Fi Zilal al-Qur’an (In the Shade of the Qur’an- à l’ombre du Coran), le théoricien du Djihad du vingtième siècle, Sayyid Qutb ne fait pas mention des Juifs et des Chrétiens quand il cite ce passage. En même temps, l’idée selon laquelle dans l’Islam les Juifs se sont attirés la colère d’Allah et que les Chrétiens se sont égarés  ne dépend pas seulement de ce passage. Les Juifs ont attisé la colère d’Allah en rejetant Mahomet (2:87-90), et les Chrétiens se sont égarés en confessant la divinité du Christ. (5:72).

Le Hadith, le recueil  des paroles et des actes de Mahomet et des premiers musulmans, contient aussi des informations faisant le lien entre la colère d’Allah envers les Juifs et  la malédiction sur les Chrétiens, les amenant à s’égarer du droit chemin. (Les Juifs aussi sont maudits, selon le Coran  2:89, et tous deux sont maudits selon 9:30). Un  hadith raconte qu’un des premiers musulmans, Zaid bin ‘Amr bin Nufail, lors d’un de ses voyages, fit la rencontre d’érudits juifs et chrétiens. Le savant juif lui dit”Tu n’embrasseras pas notre religion sans recevoir une part de la colère d’Allah” et le Chrétien dit  “Tu n’embrasseras  pas notre religion sans recevoir une part de la malédiction d’Allah.” Zaid, cela va sans dire, devint un musulman.

A la lumière de ces quelques passages et d’autres du même genre il ne devrait pas s’avérer surprenant que de nombreux commentateurs musulmans aient compris la Fatiha selon ce point de vue.

La semaine prochaine : une introduction au chapitre du Coran le plus long,  Sourate 2, “La vache,” et un résumé des versets 1-39.

(Ici vous pouvez trouver le reste de la série en anglais. Ici un bonne version du Coran en  Arabe, avec une traduction en anglais disponible, ici deux traditions musulmanes populaires en anglais, celles de  Abdullah Yusuf Ali et de Mohammed Marmaduke Pickthall, avec une troisième de M. H. Shakir. Ici une autre traduction populaire en anglais, celle de Muhammad Asad. And ici un recueil de 10 traductions du Coran.)

Pour finir, pour les francophones, une version en ligne du Coran pour vérifier toutes ces références.

Texte original en anglais écrit par Robert Spencer, sur le site www.jihadwatch.org le 04 Juin 2007

Traduit en français et adapté pour le public francophone par Antoine Martin.( Aka avraidire.) pour le site www.avraidire.eu le 23 Février 2010

Réglons citoyennement et pacifiquement nos comptes avec les Marocains de Châlons-en-Champagne

Les bons comptes font les bons amis…

Affiche du film nanarland - Le dernier matchCHALONS-EN-CHAMPAGNE (Marne). Les footballeurs de moins de 19 ans  du Plateau de Rocroi « jouaient » samedi matin à Châlons-en-Champagne. Bilan : jambe cassée,  nez explosé, lèvre éclatée et dix plaintes en gendarmerie.  Au club,  tout le monde est traumatisé. 

L’HYPERVIOLENCE a de nouveau frappé dans le foot amateur. C’était samedi à Châlons, à l’issue d’un match de Promotion d’honneur opposant des joueurs de 17 et 18 ans, dans le quartier « chaud » Rive gauche. D’un côté le club des Marocains de Châlons, de l’autre l’Entente Rocroi-Maubert. Dès le départ, les Ardennais ont senti l’équipe adverse particulièrement tendue, les insultes et les coups volant très bas. Ils ont compris aussi que les spectateurs, des jeunes du quartier sans aucun encadrement, seraient prêts à en découdre sous n’importe quel prétexte.
Celui-ci leur est offert quelques minutes avant la fin du match, lorsqu’un défenseur ardennais fait un tacle rugueux sur un attaquant marnais. « Immédiatement, confie le président de l’Entente, Jean-Claude Lallement, dix à quinze spectateurs de Châlons sont entrés sur la pelouse. Ils se sont mis à nous frapper, avec l’aide des joueurs marnais. »

« Je me suis dit : ils vont m’en tuer un ! »

Présent sur les lieux, Denis Leclet, l’entraîneur ardennais, raconte la suite. « Je n’ai jamais vu ça. On s’est vraiment (…)

La suite sur lunion.presse.fr/article/marne/le-match-de-football-tourne-au-reglement-de-comptes

Exprimons concrètement notre solidarité nationale et citoyenne à l’équipe agressée, et fournissons leur les armes1 qui leur permettront de faire désormais face aux invasions2 par les hordes mahométanes.

C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/592ezu ).
Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr)

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de voter
Démocratie Directe

Quoi mettre dans l’enveloppe ?

la guerre du foot

Imprimer la première page de l’article lunion.presse.fr, cité ci-dessus.
Cliquer sur l’imprimante en bas de l’article pour ouvrir la version spéciale à imprimer.
Avec ça le destinataire va clairement comprendre à propos de quoi on lui écrit.

Au verso resté libre, imprimer la première page du chapitre 13 du livre de 1923 d’André Servier “L’Islam et la psychologie du musulman” : tinyurl.com/servier13.
Souligner la dernière phrase du premier paragraphe (en italique : Tous les musulmans, quelle que soit etc.) dont ils ont douloureusement pu vérifier, presque un siècle plus tard, la clairvoyante exactitude.

Un timbre de base tarif 20 grammes permet d’envoyer deux feuilles, vous pouvez donc ajouter une deuxième feuille (= deux pages) à votre courrier, au choix parmi les différents argumentaires sur l’islam.

Les déclarations des deux Charles :
Foucauld (à René Bazin), 1916
De Gaulle (à Alain Peyrefitte), 1959
en une page chacune, semblent parfaitement bien adaptées à la situation.

page les musulmans selon charles de foucauldpage les musulmans selon charles de gaulle

Où envoyer le courrier ?

On trouve tous les renseignements nécessaires sur le site internet du club agressé, http://as-prix.footeo.com/

Pour les noms des joueurs et des encadrants de toutes les équipes : accueil > saisons > équipe > 2010-2011
Cliquer en priorité sur l’équipe U19, as-prix.footeo.com/saison-2010-2011/ph/equipe-u-19.html, qui est celle mentionnée dans l’article, puis cliquer sur Voir tous les joueurs ou Voir tous les encadrants pour avoir tous les noms.
On trouvera la plupart des adresses postales dans les pages blanches, pagesblanches.fr.
Indiquer seulement le nom de famille pour les joueurs dont on peut légitimement supposer qu’ils habitent encore chez leurs parents (c’est notamment le cas pour la plupart des moins de 19 ans).
Pour la ville indiquer celle du club agressé : ASSOCIATION SPORTIVE DE PRIX-LES-MÉZIÈRES, donc Où : PRIX-LES-MÉZIÈRES (08).
Pas de résultat ? Etendre la recherche au Département (08) (option Recherche : détaillé). Toujours pas de résultat ? Utiliser l’adresse postale du club (à la rubrique Contact).

Optionnellement

Vous pouvez appliquer la même méthode au club des agresseurs, http://fc-marocains.footeo.com/, histoire de leur faire comprendre que leur cinquième colonne est identifiée en prélude à de plus amples opérations3, mais ce n’est pas la priorité.
De même, le volet judiciaire de ces agressions ayant été renvoyé à Châlons, vous pouvez, toujours optionnellement, envoyer des courriers aux Zélits de la ville :
Elus : noms, adresse postale en tête de page
Magistrats : noms, adresse postale
en espérant les faire bêtement couiner dans les médias ce qui permettrait d’obtenir de la pub gratuite pour les actions SITA.

Mettre vos deux feuilles dans une enveloppe, écrire l’adresse, timbrer et poster.

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça d’informer
les Français en court-circuitant les journalopes des merdias.

Éventuellement, vous pouvez recenser votre action au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

Allez les U19 !

Pour en faire plus :

francaisdefrance.wordpress.com/2010/12/01/fc-marocains-100-marocain-discrimination-positive/

Charia: cette loi révolutionnaire qui changera en un instant la face de notre beau pays…

LA CHARIA MUSULMANE ! Pourquoi pas ?

Je ne suis pas très savant en « charia », je me suis donc fié à la vision des médias occidentaux pour en savoir plus et là, j’ai tout compris !
La charia, donc loi islamique, c’est simple, il suffit de couper des mains, des langues ou de tuer simplement tout ceux qui ne respectent pas les lois et qui nuisent aux autres. En fin de compte, ce n’est pas si compliqué et pas, non plus, dénué de bon sens !
Depuis quelques semaines, l’actualité s’intensifie autour de la violence, de la délinquance, du trafic de drogue à un rythme insoutenable.
Règlements de compte à Marseille, agressions, meurtres, problème avec le taser. Une cité, dans la ville de  Sevran, en banlieue parisienne, est dirigée par les dealers qui obligent les habitants à se plier à des contrôles pour entrer dans leurs domiciles !
On finit par se demander si la réalité ne dépasse pas la fiction !
Alors,  je me suis dis ! Pourquoi pas !
Pourquoi pas la charia !
Je sais, c’est simpliste comme solution mais vous savez que les musulmans, en règle générale sont simplistes, moyenâgeux, stupides et ridicules donc je réagis avec le peu de matière grise que les médias m’ont laissé !
Le procédé est simple :
Tu parles vulgairement, tu insultes ! On te coupe la langue
Tu voles ! On te coupe la main
Tu vends de la drogue ! On te tue
Ah ça calme…
Depuis les révélations de notre ami Zemmour, on sait que ce sont les noirs et les arabes qui trafiquent de la drogue alors autant faire d’une pierre deux coups et se débarrasser des nuisibles.
Sans compter que ces gens, majoritairement musulmans, ne refuseront pas leurs châtiments !
La boucle est bouclée !
Que valent quelques mains, quelques langues et quelques morts contre la promesse de la paix ! Enfin !
Car je peux vous assurer que la mort et la mutilation calmeront les ardeurs de tous les délinquants !
Heureux les habitants de ces quartiers !
Heureux la police et les pompiers
Heureux le front national !
Heureux le gouvernement !
Heureux les associations anti-racistes
Heureux le PS, BHL, Florent Pagny qui pourra remettre ses enfants à l’école en France, Brice Hortefeux qui ne sera plus obligé d’insulter les auvergnats, Anelka qui pourra jouer au football avec la langue en moins, Mélenchon, Besancenot…  etc.…….
Par contre, quel manque à gagner pour les industriels de la drogue !
Mais il est impossible qu’il y ait un rapport entre l’élite qui dénonce le trafic de drogue et l’élite qui la commercialise sinon ce serait l’anarchie…  c’est le cas ?
Il est impossible que l’élite refuse la solution géniale de la charia pour cause de business !
Non sûrement pas, je crois en la démocratie, la liberté et l’égalité alors je sais que mon idée aboutira et, enfin, nous serons tous heureux !
Réunissez vous, manifestez, soyez enthousiastes et précipitez vous auprès de vos députés afin qu’ils votent cette loi révolutionnaire qui changera en un instant la face de notre beau pays !

Source: http://abbas–b.blogspot.com/

Délinquance: un député UMP dénonce notre système de Justice de moins en moins efficace.

Depuis le temps que la police s’en plaint et que les victimes de la délinquance en ont assez de voir les agresseurs, voleurs, violeurs et meurtriers bénéficier d’un laxisme trop longtemps pratiqué… Il faudra bien un jour que justice soit faite; sérieusement…

FDF

.

Délinquance : la justice en accusation…

Le palais de justice de Saint-Gaudens.
Le palais de justice de Saint-Gaudens.

Combien de malfaiteurs ont été réellement sanctionnés par des tribunaux depuis 2002? Combien de personnes condamnées à un an de prison ferme ont-elles été effectivement placées sous écrou? En clair, la justice prend-elle comme il faut le relais de l’action policière? Depuis le début de l’année, Éric Ciotti, député UMP des Alpes-Maritimes et rapporteur de la loi d’orientation pour la sécurité, bientôt débattue à l’Assemblée, a posé des dizaines de questions écrites à l’ancienne garde des Sceaux, Michèle Alliot-Marie, afin de réaliser son propre audit du système pénal. Au cœur de cette analyse, la «réponse pénale», correspondant au nombre de malfaiteurs poursuivis devant les tribunaux ou faisant l’objet de mesures alternatives (rappel à la loi, travaux d’intérêt général…).

«Failles et incohérences»

Des 136 réponses qu’il a obtenues, et dont il livre la primeur au Figaro, il déduit que «la réponse pénale a connu une amélioration en trompe l’œil», pointant du doigt de multiples «failles» et «incohérences». Ce député, souvent reçu à l’Élysée, appelle de ses vœux «une grande loi d’orientation pour la justice» (voir interview ci-dessous), convaincu, dit-il, que «ce chantier sera une priorité pour le vainqueur de la prochaine présidentielle». Voici sur quoi il fonde son diagnostic.


Cliquez sur l’aperçu pour agrandir l’infographie.

Première surprise: alors que la Chancellerie annonce crânement avoir fait grimper le taux de réponse pénale depuis 2002 de «68% à 87%», l’on découvre que seules ont augmenté les réponses dites alternatives, comme les rappels à la loi, fort peu contraignants, ou les tentatives de réparation, de conciliation et autres rendez-vous dans les maisons de justice. Le taux d’affaires réellement poursuivies devant les tribunaux a même baissé depuis huit ans, passant de 46% en 2002 à 45% en 2009. Éric Ciotti constate d’autres évolutions surprenantes: le nombre de jugements correctionnels a, par exemple, baissé de 15% entre 2002 et 2009, le nombre de mises en examen de 13% et les mandats de dépôts de 16%. «Dans le même temps, le taux de comparution immédiate est passé de 10% à 8%», révèle-t-il. «C’est bien simple, s’exclame Bruno Beschizza, l’ancien patron du syndicat Synergie-Officiers aujourd’hui conseiller régional en Seine-Saint-Denis, un glissement sémantique s’est opéré: là où la justice parle de réponse pénale accrue, il s’agit en fait d’une augmentation des substituts aux sanctions, qui sont autant d’outils imaginés pour masquer la pénurie judiciaire.»…

Suite et source: http://tinyurl.com/3aoh8g5

Gaza: la grande hypocrisie islamique dans toute sa splendeur !

Donnez pour les pauvres opprimés de Gaza; donnez…
FDF
.
Gaza est au coeur des médias et du monde musulman … certains osent même comparer cette région à un « camps de concentration à ciel ouvert » ; les photos parlent d’elles même, l’exagération du monde musulman va bien au delà de la réalité ; alors que non loin de là des dizaines de milliers d’africains meurent de faim et sont victimes de groupes jihadistes au Nigeria, Somalie, Soudan…

Photos des marchés à Gaza : http://www.paltoday.com/arabic/News-55720.html (fin 2009)

Photos des plages de Gaza : http://www.paltoday.com/arabic/News-49213.html (juin 2009)

Ce site arabophone permet d’apporter un autre regard sur Gaza, un regard différent que la presse nous donne.

Pour les non arabophones, utilisez ce traducteur http://www.google.fr/language_tools?hl=fr


La citation du jour vient de…

cheikh Youssef al-Qaradawi !

Encore un ami de l’Occident…

.
Le monde à l’envers…
FDF
.

“J’étais en faveur du rapprochement entre l’Est et l’Ouest, mais dernièrement, j’ai changé d’avis sur cette question, surtout depuis que l’Occident veut nous imposer ses valeurs et ses traditions

Mais qui est donc ce malade? Ici: http://fr.wikipedia.org/wiki/Youssef_al-Qarad%C3%A2w%C3%AE

Ras le bol !!!

C’est est trop des ces insultes à NOTRE France! C’est de pire en pire tous les jours. Si nous sommes dans la situation merdique où nous nous trouvons en cette fin d’année 2010, ce n’est pas le fait du hasard. Il faut arrêter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. La violence, ce sont les racailles, les bandes éthniques et autres sangsues racistes anti-blancs ». La précarité, les français de souche qui la subissent peuvent remercier ceux que l’on nomme les « bienfaits de l’immigration » et les « chances pour la France »… Et ceux qui en par ces températures hivernales sont obligés de dormir dehors sous des cartons ne font pas partie des deux catégories précitées, croyez-moi. Et tous ces gens que l’on a eu le tort d’accueillir sur nos terres nous bavent dessus, maintenant. Visionnez la pièce jointe ci-dessous… Et bon courage.

FDF

.

Ras_le_bol

Québec: subventions allouées à des intégristes musulmans !

Le financement du terrorisme par l’Occident, ce n’est pas du pipo…
FDF

.


 

Québec verse 555 500 $ par année en subventions à une école musulmane controversée de Montréal qui se réclame de la philosophie des Frères Musulmans, un groupe intégriste qui milite pour l’instauration de gouvernements islamistes et qui a donné naissance au Hamas en Palestine. Critiquée par plusieurs pour cette affiliation, l’institution a ouvert ses portes à Rue Frontenac afin de contrer ce qu’elle qualifie de « paranoïa ».

« J’initie mes élèves à la tolérance plus que dans une école publique », déclare avec assurance Lazhar Aissaoui, directeur de l’École Dar Al Iman, à Saint-Laurent.

Le directeur est calme, souriant, dans son complet gris. Il fait visiter son établissement avec plaisir et permet au photographe de Rue Frontenac de multiplier les clichés à sa guise. Les enseignantes, la tête enveloppée d’un foulard islamique, regardent les visiteurs d’un œil amusé.

Lazhar Aissaoui veut montrer qu’il n’a rien à cacher. Il sait que son école a ses détracteurs. Comme elle le précise sur son site Internet, l’école Dar Al Iman est affiliée à la Muslim Association of Canada (MAC), un organisme de bienfaisance musulman. Lazhar Aissaoui siège sur le conseil d’administration de la MAC, qui a déclaré des avoirs nets d’environ 16 millions de dollars et des revenus de 9 millions  en 2009, selon l’Agence du revenu du Canada.

La MAC indique sur son site Web qu’elle trouve ses origines dans « la renaissance islamique du début du XXe siècle, culminant dans le mouvement des Frères Musulmans ».

« Ce mouvement a influencé les activités, tendances et discours intellectuels islamiques à travers le monde, incluant ceux des Musulmans qui sont venus au Canada en quête de liberté, d’éducation et de meilleures opportunités », ajoute la MAC. Or, s’il demeure tout à fait légal au Canada, le mouvement des Frères Musulmans est très controversé au sein de la communauté musulmane.

Interprétation libérale du Coran

Prônant une interprétation littérale du Coran et une islamisation complète de la société, il a donné directement naissance au Hamas palestinien, un groupe qui a multiplié les attentats-suicides et les attaques contre les mouvements palestiniens laïcs.

Le fondateur du Congrès musulman canadien, l’auteur Tarek Fatah, est outré qu’une école se réclamant des Frères musulmans soit subventionnée par l’État québécois. « C’est malheureux que les dollars des contribuables les financent. Nous devrions être inquiets. La MAC n’est pas une organisation religieuse, c’est une organisation politique. Ils sont contre la civilisation occidentale et l’essentiel de leur philosophie est antisémite, anti-gais et anti-femmes », s’insurge-t-il.

« Ils ont pris la religion et en ont fait une affaire politique, dénonce de son côté Salma Siddiqui, vice-présidente du Congrès musulman canadien. Ils croient à une idéologie islamiste très forte et ils veulent l’importer ici. »

En entrevue, le directeur de l’école, Lazhar Aissaoui, répond du tac au tac à ce qu’il considère comme des accusations injustes et paranoïaques du Congrès musulman canadien.« Nulle part au monde les Frères Musulmans ne sont considérés comme des terroristes, sauf par Tarek Fatah », s’indigne-t-il.

Il ajoute que son organisation n’entretient aucun lien « organisationel » avec les Frères Musulmans, même si elle partage leur philosophie et leur vision de la religion. « Nous ne sommes pas les Frères Musulmans, mais ça ne veut pas dire qu’on a quelque chose contre eux », résume-t-il Lazhar Aissaoui condamne le terrorisme en précisant que les attentats du 11 septembre étaient un crime horrible et que « le crime n’a pas de religion ».

Lorsqu’on l’interroge sur sa volonté d’un État et de tribunaux islamiques, il se montre plus agacé. « Pourquoi avancer cette question ici ? Il n’est pas question d’appliquer ou de transposer cela au Canada. Ça, c’est pour les pays musulmans », dit-il. « Ce qu’on dit à nos membres, c’est commencez par être de bons musulmans, vous et votre famille. Comme la société est formée d’un ensemble de familles, la société va devenir musulmane », explique le directeur.

Permis du ministère de l’Éducation

Il explique que les 238 élèves de l’école Dar Al Iman suivent rigoureusement le programme pédagogique du ministère de l’Éducation, qui prévoit 25 heures de classe par semaine. L’école y rajoute deux heures de langue arabe, une heure d’études islamiques, une heure d’étude du Coran.

Le ministère de l’Éducation confirme que l’établissement a été agréé comme école privée admissible au financement de l’État depuis 2006-2007 pour le cours primaire, et depuis 2007-2008 pour le préscolaire. Elle reçoit un peu plus d’un demi-million de dollars par année.

« C’est important de savoir que la MAC n’est pas titulaire d’un permis du ministère pour l’enseignement privé. Le titulaire du permis est vraiment l’Institut pour l’enseignement Dar Al Iman, et c’est au titulaire du permis que le ministère verse la subvention, pas à la MAC », précise le porte-parole Simon Fortin.

Avant d’être accrédité, l’institut qui gère l’école au nom de la MAC a dû démontrer son respect des normes pédagogiques québécoises, ajoute le porte-parole. Mais les fonctionnaires devraient pousser plus loin leurs vérifications, suggère l’ancien cadre du Service canadien de renseignement de sécurité (SCRS) Michel Juneau-Katsuya.

« J’imagine qu’ils sont quand même surveillés par le SCRS qui ne fera pas abstraction du passé des Frères musulmans. Ils ne représentent peut-être plus une perspective aussi dure et radicale qu’avant, mais ils continuent de préconiser une perspective très islamiste de la société. Le fait qu’ils reçoivent de l’argent pour une école, cela devrait interpeller les fonctionnaires », dit-il.

• À LIRE SUR RUEFRONTENAC : Le financement de l’école Dar Al Iman, une conséquence logique du modèle d’éducation québécois, selon deux professeurs.

 

source : ruefrontenac.com
.
Et merci à JLB pour cette info…

Eric Besson a décidé, vendredi 3 décembre, d’engager la bataille contre WikiLeaks!

L’action de Besson contre l’hébergeur de WikiLeaks constitue une « situation inédite »

La « voix de son maître »… Sarkö se mêle des présidentielles en Côte d’Ivoire. A peine nommé, Besson emboîte le pas et celui des Etats Unis… Il est vrai que le peuple risque d’apprendre de vrais informations. Et là, le risque est majeur. Les sièges éjectables sont amorcés et ce n’est pas le moment, vraiment pas: 2012, c’est demain. Donc, « on » préfère prendre les devants… On « serre les fesses », semble t’il.

FDF
.

Après les Etats-Unis, le ministre de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique, Eric Besson, a décidé, vendredi 3 décembre, d’engager la bataille contre WikiLeaks, en étudiant les recours possibles contre l’hébergement en France du site qui a « violé » le secret diplomatique en publiant, depuis le 28 novembre, des centaines de documents confidentiels américains en collaboration avec Le Monde et d’autres grands titres de la presse mondiale. Le ministre de l’économie numérique a ainsi chargé, dans une lettre, le Conseil général de l’industrie, de l’énergie et des technologies (CGIET) de lui indiquer « dans les meilleurs délais possibles quelles actions peuvent être entreprises afin que ce site Internet ne soit plus hébergé en France« . Dans la foulée, l’hébergeur OVH a annoncé, dans un message sur le forum de sa société, sa décision de « saisir le juge en référé afin qu’il se prononce sur la légalité ou pas de ce site sur le territoire français ».

« Une situation inédite« , ont estimé les avocats Anthony Bem et Etienne Papin, spécialisés en droit des nouvelles technologies, qui reviennent sur les moyens légaux dont pourraient disposer le ministre et les services de l’Etat pour faire interdire l’hébergement de WikiLeaks par la société roubaisienne OVH et d’autres hébergeurs sur le territoire français.

  • La démarche entreprise par le ministre Eric Besson est-elle courante ?

Non, selon Me Etienne Papin, qui estime que « ce n’est pas tous les jours que le ministre s’interroge sur la légalité d’un site et saisit le CGIET ». Selon l’avocat, la question se pose de savoir pourquoi le ministère demande « un conseil juridique » au CGIET, qui « a des fonctions uniquement consultatives et est chargé dans certains domaines technologiques de formuler des avis pour les pouvoirs publics ». « Ce n’est pas totalement illogique », commente-t-il, bien que « curieux », dans la mesure où le CGIET réalise davantage des enquêtes de fond, sur la durée.

Circonspect sur l’issue de la démarche du ministre, Me Anthony Bem y voit toutefois des aspects politique et juridique positifs. « C’est positif de faire avancer le débat politique sur la question de la responsabilité sur Internet et de la responsabilité des sites, car il y a un grand contentieux et un défaut de règles légales, un vide juridique. Il faut organiser et fixer les procédures », estime-t-il.

  • De quels moyens légaux dispose le ministre ?

« A minima, le ministre dispose des mêmes moyens que tout un chacun, particulier ou entreprise, qui, par la loi pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN) de 2004, permet de notifier à l’hébergeur le caractère illicite du contenu et demander le retrait« , en faisant une requête auprès du président du tribunal de grande instance, explique Me Papin. « En tant que prestataire technique, OVH n’est pas responsable juridiquement du contenu des sites », précise Me Bem.

Selon l’article 6 de la LCEN, le seul à traiter de la question de la responsabilité des sites, « il y a un distinguo entre hébergeur et éditeur pour dire si un site est responsable ou pas », explique Me Bem. « Dans la jurisprudence, l’éditeur est identifié comme l’auteur du contenu, alors que l’hébergeur est le prestataire technique. Ce sont deux notions très importantes : l’éditeur est responsable automatiquement de plein droit et l’hebergeur a, lui, une responsabilité atténuée : il ne devient responsable qu’après avoir reçu notification de retrait qu’en bonne et due forme », précise-t-il. La notification doit comporter des indications très précises, telles que l’URL des pages litigieuses, la nature des propos litigieux, le nom de la victime et le fondement légal.

« Ce n’est qu’après avoir reçu notification de retirer un contenu et n’avoir rien fait dans les quarante-huit heures que l’hébergeur est tenu responsable », conclut Me Bem. « Quasi quotidiennement, des hébergeurs reçoivent des notifications. Généralement, ils ne se posent pas de questions et assurent le retrait pour ne courir aucun risque », note Me Papin.

  • Pensez-vous qu’une action puisse être engagée contre le site WikiLeaks sur la base des qualifications avancées par Eric Besson dans sa lettre au CGIET ?

« A ma connaissance, la violation du secret en France concernant un étranger ou un autre Etat ne constitue pas une infraction pénale », estime Me Bem. Par ailleurs, « la qualification de ‘site Internet criminel’ n’existe pas en tant que telle, seul un contenu pourrait revêtir une telle qualification pénale susceptible d’entraîner des infractions pénales », ajoute-t-il, en précisant qu’une action en justice par une personne privée ou morale est nécessaire au préalable.

Le droit reconnaît tout de même « toute une gamme de contenus illicites : atteinte du droit d’auteur, à la vie privée, diffamation, violation du secret… », note Me Papin. Toutefois, pour juger du caractère illicite des contenus trouvés sur WikiLeaks ou de l’existence d’une infraction pénale au sens du droit pénal français, il faudrait analyser l’intégralité du contenu. En règle générale, note-t-il, « il n’est pas difficile de trouver une infraction pénale comme la mise en danger de la vie d’autrui »

Suite et source: http://tinyurl.com/32bm625

.

Merci à JJ pour l’info…

Suisse: le patriotisme est devenu nationalisme. La faute à qui?

« Le patriotisme est devenu nationalisme » Et ça, c’est contagieux…

Je suit très heureux que Pierre Louis Hikoum me rejoigne sur ce sujet (voir un de mes précédents post). La Suisse prend des décisions patriotes. Pour le bien de ses habitants et de la Nation Hélvétique toute entière. Quand fera t’on de même pour le bien de notre Patrie? On a peur de quoi?  D’être accusés de nationalisme. Trop tard; le patriotisme l’est devenu… Et si le patriotisme est soi-disant devenu xénophobie, c’est la faute à ceux qui ont favorisé et aidé la préférence non-nationale… Je ne citerai pas de nom, la liste est trop longue…

Merci Pierre-Louis.

FDF

.

Lu sur: http://hikoum.wordpress.com

La Suisse expulse les criminels étrangers. A quand la France ?

Quantcast

Pratiquement un an, jour pour jour après que le peuple Suisse ait voté contre la défiguration de leurs paysages bucoliques par des minarets, les helvètes ont récidivé. Les électeurs suisses ont, à 52,9%, demandé que soit inscrit dans la Constitution l’expulsion automatique des étrangers qui ont commis un délit grave ou abusé des prestations sociales. Ce vote avait été lancé à l’initiative de l’Union Démocratique du Centre (l’UDC) qui était déjà à l’origine du référendum sur les minarets. En France, les associations bien pensantes se ridiculisent une fois de plus en commentant ce qui ne les regarde aucunement. Ainsi, SOS Racisme nous gratifie d’un superbe communiqué estimant que « La Suisse, sous l’impulsion une fois de plus de la très xénophobe UDC, montre une fois de plus un visage haineux, s’obstinant à voir dans la figure de l’Autre la source de tous les maux réels ou fantasmés de la société ». Vous remarquerez au passage à quel point ils sont ridicules et hors sujet puisqu’il n’est pas question dans ce vote d’être haineux envers les autres, mais bien de faire respecter les lois d’un pays et de trouver un moyen dissuasif à tout étranger de violer les lois du pays d’accueil.

Les brillants intellectuels humanistes qui fleurissent en France auraient pu mettre l’accent sur la difficulté d’application d’une telle loi mais il n’en est rien. D’après ce qui vient d’être voté, lorsqu’un étranger a été condamné pour un délit grave (meurtre, viol, trafic de drogue) ou pour brigandage et effraction, il est « privé de son titre de séjour, indépendamment de son statut ». Même chose s’il a « perçu abusivement des prestations sociales »: renvoi, même en l’absence d’une décision de justice.

Le hic réside dans le fait que la décision suisse a un caractère automatique dans la sanction, sans recours possible. Il faut également savoir que les directives européennes interdisent par ailleurs les expulsions collectives et les mesures discriminatoires. Hors certains Etats au sein de l’Union pensent qu’il y a bel et bien des « mesures discriminatoires », dans le texte adopté par les Helvètes.

Le dernier problème qui survient concernant cette loi réside dans le principe de la proportionnalité qui n’est pas respecté. Ce problème survient, par exemple, lorsque le renvoi implique la séparation d’un couple (l’épouse d’un délinquant ne peut que rester seule en Suisse ou suivre son mari), mais aussi dans le cas d’un mineur qui serait séparé de sa famille, ou de personnes nées en Suisse n’ayant Aucune attache dans le pays d’origine.

Que ce soit le Pacte de la Société des Nations en 1919 ou bien encore la Charte de l’Organisation des Nations Unies en 1945, les deux stipulent que : « Tous les peuples ont le droit de disposer d’eux-mêmes. En vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et assurent librement leur développement économique, social et culturel ». Or, par le biais des lois liberticides de l’Union Européenne, les peuples Européens -et les Suisses dans le cas présent- ne peuvent plus décider, même par le biais du suffrage universel des lois qu’ils veulent voter au sein de leur pays.

Réfléchissez, juste l’espace d’un instant à la gravité de la situation dans laquelle nous nous trouvons. Même les lois que nous voudrions voter pourraient ne pas être appliquées simplement parce que l’Union Européenne n’y est pas favorable. Le premier de nos droits qui est celui de disposer de notre propre destinée est ainsi bafoué!!!

PIERRE-LOUIS HIKOUM

Mais de quoi je me mêle ?

Notre africanophile de président français n’en loupe pas une pour se faire remarquer… De quel droit prend il position sur une élection qui ne nous concerne pas… Du moins, directement. Sans doute pense t’il récupérer les voix des partisans d’Ouattara résidant sur notre sol et ayant le droit de voter en 2012. Là, ça va un peu loin. Le culte de la personnalité atteint des sommets. Sarkö n’est pas président du monde, à ce que l’on sache… Et depuis quand son opinion fait elle foi dans la gestion mondiale politique? Sans doute pense t’il que Laurent Gbagbo ne pourrait rien LUI apporter… Il y a assez de quoi faire en France pour aller s’ingérer dans des querelles africaines qui, comme l’Histoire nous l’a déjà maintes fois montré, sont basées essentiellement sur des animosités de despotes à qui le sang (des autres) ne fait pas peur et qui sont en outre assoiffés de médailles de pacotille… Et si Ouattara n’était pas finalement élu? Sarkö enverrait il nos soldats pour « rétablir l’ordre »? Rien d’impossible… On sait notre France en pleine guerres ethniques dans les banlieues. Est-ce une raison pour imiter les tribus africaines? Ce n’est peut-être pas le bon moment.

FDF

.

Côte d’Ivoire: Le Président Sarkozy reconnaît la victoire de Ouattara !

Nicolas Sarkozy, au Congrès des maires.Nicolas Sarkozy, au Congrès des maires. WITT / SIPA 

PRESIDENTIELLE – Laurent Gbagbo est de plus en plus isolé…

Laurent Gbagbo contre le reste du monde. Vendredi, Nicolas Sarkozy a fait savoir qu’il prenait acte des déclarations du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, et de son représentant en Côte d’Ivoire, Y. J. Choi, confirmant la victoire du candidat de l’opposition, Alassane Ouattara, à l’élection présidentielle ivoirienne.

Le président français lance par ailleurs un appel au président sortant, Laurent Gbagbo, «et à tous les responsables civils et militaires ivoiriens pour qu’ils respectent la volonté du peuple, s’abstiennent de toute initiative de nature à provoquer la violence et coopèrent à l’étalissement durable de la réconciliation, de la paix et de la stabilité en Côte d’Ivoire», dit un communiqué de l’Elysée.

Nicolas Sarkozy adresse ses félicitations à Alassane Ouattara «et se réjouit de son intention de former un gouvernement d’union», dit encore le communiqué.

Source: http://www.20minutes.fr

Erdogan menace la stabilité régionale avec son comportement de voyou et mégalomane.

Reçu par mail…
FDF

.

La Turquie c’est comme l’Iran

Adapté par Albert Soued, http://soued.chez.com pour www.nuitdorient.com

Les documents dévoilés par WikiLeaks confirment la grande anxiété des Américains et des Européens quant au régime dangereux au pouvoir en Turquie. Maintenant, il y a déjà 2 entités au Moyen Orient contrôlées par les Frères Musulmans, le Hamas à Gaza et Erdogan à Ankara. On ne devrait pas être surpris de voir les liens fraternels entre le régime turc et le Hamas, l’Iran et le Hezbollah. Nous avons en face de nous des mouvements politiques islamiques qui utilisent tous les moyens pour prendre le pouvoir et menacer les autres. Dans le passé, la Turquie était un important ancrage pro-occidental au Moyen Orient et elle jouait un rôle stabilisateur, responsable et constructif. Aujourd’hui, elle est une menace et elle met en péril les régimes arabes, de même qu’Israël, devenant le point focal des chocs et des tensions. Erdogan menace la stabilité régionale avec son comportement de voyou mégalomane et son soutien à l’Axe du Mal.

Les régimes en Egypte et en Arabie Saoudite, l’Autorité Palestinienne et beaucoup d’autres sont troublés par ce nouvel élément agressif qui soudain émerge pour leur faire front. Alors que tout le monde sait que l’Iran est l’ennemi, le régime turc actuel se cache encore derrière la gloire des régimes qui l’ont précédé, amis de l’Occident. Il faut savoir que nous sommes face à un régime hostile qui n’a aucune intention de lâcher son pouvoir sur la Turquie.

Voici une dernière déclaration d’Erdogan à Beyrouth:


« La Turquie ne restera pas muette, dans le cas où une nouvelle guerre éclatait entre Israël et le Hamas ou le Hezbollah« ,


menace qu’il faut prendre au sérieux. Selon cette déclaration, dorénavant, la Turquie est un ennemi militaire potentiel, capable de s’embarquer dans une guerre contre nous.


Il faut chasser la Turquie de l’Otan

Nous n’avons pas le choix, le temps est venu de changer notre politique à l’égard du régime turc. Le fait qu’Erdogan rejoigne l’Axe du Mal, provoque des pays au Moyen Orient, sans payer un prix, ne doit pas nous laisser indifférents et nous oblige à réviser nos conceptions.

Le Congrès américain ne doit plus accepter des contrats d’armes avec la Turquie – notamment les avions furtifs F-35 qu’Ankara souhaite acquérir. Après tout, les secrets de ces jets peuvent tomber entre les mains de l’Iran ou peuvent être utilisés contre Israël. Si on veut qu’Israël continue à avoir un avantage technique dans le domaine militaire, on ne peut plus accepter de céder des armes sophistiquées à la Turquie.

Dorénavant, l’armée turque doit être considérée comme une armée ennemie.

Il est impensable que la Turquie puisse rester membre de l’Otan, alors qu’elle coopère militairement avec l’Iran et la Chine, 2 états considérés comme ennemis par l’Otan.

Selon WikiLeaks, la Turquie a transféré vers l’Iran de l’équipement nucléaire et militaire. Ankara a même annoncé que son armée de l’air menait des exercices conjoints avec la Chine. Comment peut-on faire confiance à un tel pays, alors qu’il peut transmettre les secrets de l’Otan à ses ennemis. Avoir la Turquie comme membre de l’Otan, c’est comme si l’Iran était également membre.

Le Ministre des Affaires Etrangères turc, considéré comme un homme dangereux par les Américains, joue, bien sûr, à l’imbécile à Washington. Pourtant on doit lui dire clairement et à ses maîtres qu’à partir de maintenant le Congrès surveillera étroitement les relations avec la Turquie. Si ce pays reprend un rôle responsable au Moyen Orient, les Etats-Unis pourront l’aider. S’il continue à proférer des menaces, avec un comportement de voyou, l’Amérique devra la sanctionner, comme elle l’a fait avec la Syrie.

Après tout, quelle différence y a-t-il entre la Turquie et la Syrie, quand ces 2 pays aident les terroristes ? Pourtant le régime des Assad est laïc et somme toute responsable – Assad a demandé à Erdogan qu’il se calme, après sa rage dans l’affaire de la flottille – alors que le gouvernement turc actuel ressemble étrangement aux Frères Musulmans.

Erdogan ne rate pas une occasion pour s’attaquer à Israël de la manière la plus sauvage. L’Europe a déjà changé son attitude à l’égard de la Turquie et, aujourd’hui, elle n’a aucune chance d’entrer dans l’Union Européenne. Le temps est venu pour le Congrès américain de s’occuper sérieusement de cette menace turque grandissante.

Le misérabilisme gagne la France…

La démagogie rend toujours les pauvres encore plus pauvres…

101202

Sur les photos, le président bolivien Evo Morales paraît souvent un parfait crétin. Réélu triomphalement en décembre 2009, pour la plus grande satisfaction du quotidien « L’Humanité », il se trouve à la jonction de plusieurs courants hélas convergents en Amérique latine.

Avec les communistes, tout devient possible sur le papier. Tirant ainsi d’une vieille bibliothèque familiale un livre oublié, signé de Renaud de Jouvenel, et consacré à l’Albanie communiste (1) je lis cette perle : « depuis que l’Albanie a chaussé les bottes de sept lieues du socialisme »… C’était écrit en 1958, donc plus de 10 ans après l’événement fondateur et miraculeux… Et en 1992 quand les premiers documents libres ont pu sortir du pays on a pu voir le degré de misère auquel avaient conduit les fameuses « bottes de sept lieues du socialisme ».

La Bolivie semble actuellement bien décidée à prendre le même chemin.

Elle le fait, décision démagogique après décision démagogique.

Alors qu’en Europe la tendance générale déplace vers le haut l’âge de la retraite, ici de 60 à 62 ans, ailleurs de 65 à 67, selon des définitions différentes, le gouvernement de La Paz se propose de le ramener, au contraire, de le ramener de 65 à 58 ans.

« La réforme prévoit la nationalisation des retraites, la fermeture de caisses privées (l’Espagnol BBVA et le Suisse Zurich) qui géraient la retraite de 1,3 million de Boliviens, et l’abaissement de la retraite de 65 à 58 ans », semblait applaudir « Libération » le 26 novembre.

101202b

Immédiatement, « l’Huma » mettait en ligne une grand photo du camarade Morales, puisqu’il s’agit bien entendu, de « changer le monde ». Le commentaire va évidemment dans le même sens : « C’est la nouvelle politique pour redistribuer aux travailleurs, en vue d’une baisse de la pauvreté et d’une plus grande égalité, a plaidé Evo Morales en présentant la réforme. » Argument suprême pour les communistes : « Elle effraie les milieux d’affaires… » Voila donc qui suffit à assurer le journal de la pertinence de la mesure.

Depuis le départ, Evo Morales se situe dans le sillage d’Ugo Chavez et de sa prétendue « révolution bolivarienne », simple relais de l’agitation castriste et des diverses tentatives d’insurrections armées. Disposant d’une confortable rente pétrolière, le Venezuela, un des pays dirigeants de l’OPEP, pose à la puissance régionale. Il dispose de quelques satellites, dont l’Équateur, divers partis en Amérique centrale et, depuis la victoire de Morales, de la Bolivie.

Dans ce pays, par ailleurs, le gouvernement actuel joue à la fois sur la corde de « l’indianisme », très prisé des intellectuels germanopratins et sur le registre du misérabilisme. Il est supposé représenter les provinces montagnardes pauvres et rencontre d’ailleurs, bien évidemment, le séparatisme toujours injuste des riches.

Enfin une particularité locale fait de ce pays l’un des plus instables du sous-continent. Plus de 100 coups d’État en un siècle d’indépendance.

Il hérite aussi d’une vieille tradition, celle du « Mouvement nationaliste révolutionnaire » fondé en 1941 par Victor Paz Estenssero. Dans ma jeunesse nous trouvions cette tentative, considérée comme de centre gauche, fort sympathique. Elle était saluée en particulier par le grand spécialiste dans lequel nous puisions au cours des années 1960, à Paris, notre faux savoir sur l’Amérique latine : Marcel Niedergang, collaborateur de l’inévitable et sentencieux quotidien « Le Monde » (2). Entré en 1952 au service étranger de cette institution, ce journaliste, décédé en 2002, aura intoxiqué des générations de lecteurs. Grosso modo le discours récurrent consiste à soutenir que tous les problèmes de l’Amérique du sud sont occasionnés au fond par son homologue du nord. Cette thèse demeure centralement répandue chez les plupart des intellectuels, journalistes, diplomates et cinéastes parisiens. On la rencontre parfois même en Province.

Bref ce qui paraissait sympathique dans ce programme se proposait, en effet, au-delà du marxisme et des méchants financiers internationaux, d’utiliser les richesses minières pour le bien du peuple. J’avoue humblement moi-même avoir succombé trop longtemps à cette séduction.

Car, nous pouvons l’observer en France même avec les quelques secteurs privilégiés bien connu, les plateformes de ce genre réussissent certes à créer quelques zones d’illusions, d’ailleurs très éphémères. Mais, globalement tout cela en réalité n’aboutit jamais qu’à une seule conséquence : rendre, après une petite phase très artificielle d’euphorie, les pauvres encore plus pauvres. De ce point de vue, certes, on peut revenir au constat de base : avec les communistes tout redevient toujours, amèrement, possible.

La prospérité générale d’un peuple ne peut évoluer au bout du compte qu’en fonction directe de la productivité et de la compétitivité du pays, dans la création de bien et de services. Cette loi d’airain de l’économie déplaît en général aux tenants des utopies socialistes.

De toute évidence ramener à 58 ans l’âge de la retraite amènera les Boliviens à produire moins donc à consommer moins. Certains esthètes saluent aujourd’hui cette tendance du nom de décroissance.

En termes économiques, cela s’appelle la paupérisation.

JG Malliarakis
2petitlogo

Apostilles http://www.insolent.fr

Censure sans frontières…

La censure n’a pas de frontières… La preuve:

FDF

.

Lu sur: http://tinyurl.com/22rqz35 

02.12.2010

Nouvelle tentative de censurer mon blog

Après une première « plainte » visant à censurer mon blog, sa fermeture provisoire et sa réouverture, il fallait s’attendre à ce que les ennemis de la liberté d’expression ne s’arrêtent pas là. Ce matin j’ai reçu un message de M. Mabut comportant une nouvelle « plainte » contre mon blog. Je me permets ici de vous donner ma correspondance avec M. Mabut à ce sujet. Cette correspondance est mise par ordre chronologique et en différentes couleurs pour mieux distinguer les messages. Je commence par la plainte (en rouge).

images?q=tbn:ANd9GcQwPNLUTGqQOGI-OVTtKMzVheO6pttcUo25LubTdjZBsqk0OuON2g

De : karl batty [mailto:karl_batty@hotmail.com]
Envoyé : jeudi, 2. décembre 2010 12:41
À : Mabut Jean-Francois
Objet :

Monsieur,


Comment votre journal peut êtrea associé à de pareils commentaires insultants ? Des rétroviseurs pour les musulmans ? Même la CDEH réagit….

http://blogdesamialdeeb.blog.tdg.ch/archive/2010/12/02/ge…

Depuis n’importe quel point du globe, le nom de la Tribune de Genève est associé à ce personnage dont le seule but est de déniger l’Islam. Il reprend même des articles d’un certain bloc identitaire avec de fausses statistiques et des déclarations incendiaires: http://blogdesamialdeeb.blog.tdg.ch/archive/2010/11/28/co…

Et cela ne dérrage pas votre journal ?

Dois-je monter une page Facebook, Twiter, pétitions avec le nom de votre journal pour que ceci cesse ?

Ce monsieur n’est que haine…Aucune analyse nuancée…haine sur haine…

Merci.

————————-


De : Mabut Jean-Francois <Jean-Francois.Mabut@edipresse.ch>
À : aldeeb sami <sami.aldeeb@yahoo.fr>
Envoyé le : Jeu 2 décembre 2010, 13h 47min 28s
Objet : TR:

Rebonjour

Franchement la Tribune n’est pas le lieu même par blog interposé de ne participer à une «  guerre de civilisation » dont votre blog est un modeste élément.

Un blog n’a pas vocation d’être le rebond de tout ce qui se publie sur la toile. C’est principalement une œuvre personnel qui peut certes faire des liens à d’autres sources mais n’a pas à copier coller ces sources.

Je vous prie donc instamment de changer votre mode opérationnel sur ce point.

Bien à vous

JFM

Jean-François Mabut

M : +4179 400 11 18 begin_of_the_skype_highlighting              +4179 400 11 18      end_of_the_skype_highlighting

Blog : Vu du Salève

————————-


De : aldeeb sami [mailto:sami.aldeeb@yahoo.fr]
Envoyé : jeudi, 2. décembre 2010 14:34
À : Mabut Jean-Francois
Objet : Re : TR:

Rebonjour,

Je me conformerai à votre demande, en donnant l’information que je souhaite porter à la connaissance de mes lecteurs avec un lien et en la commentant.

En ce qui concerne le message que vous avez reçu, je ne sais pas pourquoi cette personne ne participe pas au débat au lieu de vouloir pratiquer la censure. D’autre part, je ne sais pas où ai-je fait des commentaires insultants? S’agit-il du rétroviseur que je propose d’installer dans le cimetière? J’ai pourtant argumenté et donné les raisons de ma proposition. Il est évident que celui ou celle qui m’accuse auprès de vous n’a qu’une seule intention: faire taire les critiques à l’égard de certaines pratiques religieuses.

Bonne journée.


Dr. Sami Aldeeb Abu-Sahlieh
Professeur des Universités
Centre de droit arabe et musulman
Ochettaz 17, CH-1025 Saint-Sulpice
Tél. fixe: 0041 [0]21 6916585 begin_of_the_skype_highlighting              0041 [0]21 6916585      end_of_the_skype_highlighting
Mobile: 0041 [0]78 9246196 begin_of_the_skype_highlighting              0041 [0]78 9246196      end_of_the_skype_highlighting
Email: sami.aldeeb@yahoo.fr
Site: www.sami-aldeeb.com

————————-


De : Mabut Jean-Francois <Jean-Francois.Mabut@edipresse.ch>
À : aldeeb sami <sami.aldeeb@yahoo.fr>
Envoyé le : Jeu 2 décembre 2010, 15h 03min 16s
Objet : RE: Re : TR:

Merci de votre bonne résolution.

Pour le reste ne soyez pas naïf, votre blog dérange ce qui signifie que son audience a dépassé la modeste blogosphère de la Tribune. L’islam des fanatiques a ses cerbères* comme les autres religions.

Bien à vous

Jean-François Mabut

M : +4179 400 11 18 begin_of_the_skype_highlighting              +4179 400 11 18      end_of_the_skype_highlighting

Blog : Vu du Salève

*Cerbères: Dans la mythologie grecque, Cerbère est le chien gardant l’entrée des Enfers (note de Sami Aldeeb)

« Réformer le programme d’histoire enseigné dans les écoles françaises. »

Minorités… Quand on pense que les Etats Unis ne sont composés que de « minorités »… C’est grave. Alors ça, c’est à lire…

FDF

.

Exclusivité Défrancisation

Document Wikileaks : l’ambassade des États-Unis à Paris développe une stratégie d’engagement pour les minorités afin de promouvoir ses intérêts nationaux. Ce document diplomatique exceptionnel et classé confidentiel qu’un lecteur nous a fourni décrit la stratégie utilisée en France par l’ambassade américaine pour développer la discrimination positive et le métissage afin je cite « de promouvoir les intérêts nationaux américains ». La partie pratique se découpe en 7 étapes appelées « Tactiques », toutes détaillées dans ce document datant de janvier 2010.


Un immense merci à San Juan, CB, Monsieur L, Hychtwn et Parpaillot.
__________________________________________________________

Document Wikileaks
Ambassade américaine de Paris / Stratégie d’engagement pour les minorités

C O N F I D E N T I A L SECTION 01 OF 04 PARIS 000058
FM AMEMBASSY PARIS
TO RUEHC/SECSTATE WASHDC PRIORITY 8075

De plus, nous continuerons et renforcerons notre travail avec les musées français et les enseignants pour réformer le programme d’histoire enseigné dans les écoles françaises.

1. Préambule : restant fidèle à l’histoire unique de la France et de ses traditions, l’ambassade de Paris a créé une stratégie d’engagement pour les minorités qui englobe, entre autres groupes, les populations musulmanes françaises et répond aux objectifs du REFTEL A. Notre but est de motiver la population française à tous niveaux à augmenter ses efforts en vue d’atteindre ses propres idéaux égalitaires, et donc de promouvoir les intérêts nationaux américains. Alors que la France est à juste titre fière de son rôle phare en matière de démocratie et de champion en droits de l’homme et du respect des lois, les institutions françaises ne se sont pas révélées être assez flexibles pour s’ajuster à une démographie de plus en plus hétéroclite. Nous pensons que si la France, à long terme, ne propose pas assez d’opportunités et ne reflète pas fidèlement la représentation politique de ses minorités, elle deviendra un pays plus faible et plus divisé, peut-être plus enclin à des crises et à un repli sur soi, et donc un allié moins intéressant. Pour encourager les efforts français à supprimer les discriminations envers les minorités, nous nous engagerons dans un discours positif, montrerons clairement le bon exemple, mettrons en place une stratégie agressive de communication envers les jeunes, encouragerons les discours modérés, propagerons les meilleurs pratiques, approfondirons notre compréhension des causes fondamentales d’inégalités en France. Nous regrouperons aussi les efforts des différentes sections de l’ambassade, en visant des dirigeants influents dans notre entourage proche, et évaluerons à la fois des indicateurs concrets et abstraits du succès de notre stratégie.

Contexte : La crise de la représentation en France

2. La France a depuis longtemps été une championne dans le domaine des droits de l’homme et du respect des lois, à la fois sur son territoire national et à l’étranger, et se perçoit avec raison comme un leader historique au sein des nations démocratiques. Cette histoire et cette perception nous serviront très bien lorsque nous mettrons en œuvre la stratégie détaillée ici, dans laquelle nous presserons la France de mieux appliquer les valeurs démocratiques qu’elle défend. Cette stratégie est nécessaire parce que les institutions françaises ne se sont pas montrées assez flexibles pour s’ajuster à la démographie de plus en plus hétéroclite. Très peu de minorités tiennent des postes de dirigeants au sein des institutions publiques françaises. Comme le chantre de la diversité du président Sarkozy, Yazid Sabeg, l’a dit à l’ambassadeur Rivkin en décembre, l’Assemblée Nationale « sert de miroir de la crise de la représentation en France » (REFTEL B). L’Assemblée Nationale, parmi ses 577 députés, compte un seul représentant noir de métropole, mais ne possède pas de députés d’origine arabe ou musulmane, alors que cette minorité représente approximativement 10% de la population. Il y a deux sénateurs musulmans (sur 343), mais pas de noirs, et seulement quelques sénateurs proviennent de minorités ethniques ou religieuses. Sabeg a également noté qu’aucun des 180 ambassadeurs français n’est noir, et seulement un est de descendance nord-africaine. Malgré la nomination par Sarkozy de ministres comme Rachida Dati, Fadela Amara et Rama Yade, les minorités sont toujours tenues à l’écart des institutions publiques. Dans les média français la couleur reste en majorité le blanc, avec quelques modestes avancées dans la représentation à la caméra lors des journaux télévisés. Parmi les grandes écoles françaises, nous n’avons que l’exemple de Sciences Po qui a pris des mesures sérieuses pour intégrer les minorités. Bien qu’un peu mieux représentées dans les organisations privées, les minorités de France dirigent peu d’entreprises et de fondations. La réalité de la société française défie donc les idéaux égalitaires de la nation. La politique élitiste et « familiale » est toujours de mise dans les institutions publiques, alors que l’extrême droite et les tendances xénophobes regroupent une petite (mais parfois influente) minorité. Ce document va explorer d’autres origines des barrières sociales, politiques et économiques qui empêchent le développement des minorités en France.

3. La France subit des conséquences néfastes alors que ses institutions dirigeantes n’arrivent pas à représenter la composition de la population. Nous pensons que la France n’a pas bénéficié totalement de l’énergie, de la motivation et des idées de ses minorités. Malgré certaines assertions françaises de servir de modèle d’assimilation et de méritocratie, des inégalités indéniables ternissent l’image globale de la France et diminuent son influence à l’étranger. A notre avis, un échec non corrigé d’amélioration des opportunités et de fournir une représentation politique fidèle de ses minorités peut faire de la France un pays plus faible et plus divisé. Les conséquences géopolitiques de cette faiblesse et division affecteront négativement les intérêts américains, car nous avons besoin de partenaires forts au coeur de l’Europe pour nous permettre de promouvoir les valeurs démocratiques. De plus, l’exclusion sociale a des conséquences pour la France, incluant l’aliénation de certaines parties de la population, ce qui peut alors contrecarrer nos efforts pour combattre les réseaux mondiaux d’extrémistes violents. Une politique française développée et intégrée nous servira à promouvoir nos intérêts dans la propagation de la démocratie et améliorera la stabilité mondiale.

Une stratégie pour la France : nos objectifs

4. Le but principal de notre stratégie de sensibilisation des minorités est d’engager la population française à tous niveaux à réaliser ses propres idéaux égalitaires. Notre stratégie comporte trois grandes cibles : (1) la majorité, particulièrement les élites, (2) les minorités, avec une attention particulière à leurs dirigeants, (3) la population générale. En employant les sept tactiques décrites ci-dessous, nous visons à (1) améliorer la perception, parmi les élites françaises, des bienfaits de l’amélioration des opportunités et des coûts du maintien du statu quo ; (2) améliorer les compétences et renforcer la confiance des dirigeants des minorités qui cherchent à augmenter leur influence ; (3) communiquer à l’ensemble de la population que nous admirons particulièrement la diversité et le dynamisme de sa population, en mettant en avant les avantages à profiter de ces bienfaits en améliorant les opportunités pour tous.
———————-

Tactique 1 : S’engager dans un discours positif

———————-
5. Premièrement, nous focaliserons notre discours sur le problème des discriminations. Lorsque nous nous exprimerons en public sur la communauté des démocraties, nous mettrons en avant, parmi les qualités de la démocratie, le droit d’être différent, la protection des droits des minorités, la valeur de l’égalité des chances, et l’importance d’une représentation politique fidèle. Lors des rencontres privées, nous poserons délibérément des questions sur l’égalité des chances en France à des haut-dirigeants qui ne sont pas issus de minorités. Plutôt que de se retirer des discussions qui impliquent les deux vaches sacrées de France (la laïcité et le communautarisme), nous demanderons directement aux dirigeants français le rôle que pourrait jouer leur terminologie et leurs concepts intellectuels dans la promotion (ou la diminution) de l’égalité des chances. Nous nous efforcerons de montrer les coûts pour la France de la sous-représentation des minorités, en mettant en évidence les bénéfices que nous avons accumulés avec le temps, en travaillant dur pour supprimer les différents problèmes rencontrés par les minorités américaines. Nous continuerons à adopter, bien sûr, une attitude humble par rapport à notre propre situation aux Etats-Unis, mais continuerons néanmoins à souligner les bénéfices innombrables venant d’une approche proactive à une grande inclusion sociale, complémentant nos partenaires français sur toute mesure positive qu’ils prennent. De plus, nous continuerons et renforcerons notre travail avec les musées français et les enseignants pour réformer le programme d’histoire enseigné dans les écoles françaises, pour qu’ils prennent en compte le rôle et les perspectives des minorités dans l’histoire de France…

Suite et source: http://www.defrancisation.com/

Sevran: immersion dans une banlieue sous haute surveillance…

Comme un journaliste; j’utilise le mot « immersion »… Ca fait bien, non?

Mais la surveillance ne vient pas d’où on pourrait le croire. Encore un bastion de la racaille où les sous-merdes font leur loi. Gageons que ne dure encore  trop longtemps…

FDF

.


C’est une visite dans un quartier transformé en forteresse : des barres d’immeubles, dans les halls on vous surveille, pour entrer il faut montrer patte blanche, les habitants sont fouillés, quand un inconnu se présente il est contrôlé, et même parfois passé au détecteur de métaux, il y a des check-points dans les étages, on filtre toutes les allées et venues… On pourrait croire qu’on ne risque rien au milieu d’un important dispositif de sécurité…

Et bien non, ce quartier sous haute surveillance, c’est celui des Beaudottes à Sevran… Les vigiles qui sont tellement pointilleux ne sont pas des vigiles, ce sont les dealers et les trafiquants qui tiennent le quartier et qui font régner leur loi… Les habitants n’en peuvent plus de vivre dans ce climat surréaliste, ils le disent ce matin dans le Parisien-Aujourd’hui en France qui est allé sur place… Surréaliste : l’an dernier, un incendie sans doute lié au trafic de drogue avait fait cinq morts, le lendemain les trafiquants organisaient un point d’information pour réorienter leurs clients vers d’autres hall d’immeuble…

10 000 personnes vivent dans ce quartier des Beaudottes à Sevran qui avait déjà fait parler de lui quand les gardiens d’immeubles en étaient partis en raison de l’insécurité. Un quartier où la liste des morts s’allonge : au moins 9 depuis six ans. Depuis le mois d’avril, la police a saisi dans ces immeubles plus d’une tonne de drogues en tout genre, des armes de poing par centaines, 1 lance-roquettes et 18 kilos d’explosifs. Le préfet de Seine-Saint-Denis Christian Lambert qui donne ces chiffres a fait de la sécurité sa priorité. Dans le Parisien, il promet aux habitants qu’ils ne sont pas abandonnés. Des habitants à bout de nerfs, mais certains veulent encore espérer qu’on peut les aider : ils viennent d’adresser un pétition au bailleur qui doit les recevoir aujourd’hui.

Source: http://www.france-info.com/

Le Hamas persécute les chrétiens palestiniens !

« Religion » de tolérance… Quand allez vous arrêter de croire en leurs foutaises simplement destinées à nous islamiser en douceur, pour commencer? Cette vidéo devrait vous ouvrir les yeux. Cela se passe en Palestine et autres pays d’Orient, pour l’instant. Les prémices sont déjà là en Occident, chez nous… Regardez autour de vous.

FDF

.

Lire: http://www.youtube.com/watch?v=GkZsuW9mKCU