Francaisdefrance's Blog

11/11/2010

« L’on est passé d’un racisme “ordinaire”, anti-maghrébin, anti-arabe, à une hostilité, voire une haine visant l’islam ».

Et c’est la faute à qui? Ben aux provocateurs et semeurs de merde racaillisés et islamisés à souhait. Inutile de vous redonner les chiffres répartis par confession religieuse et/ou par origines de la population carcérale en France…

FDF

.

La France montre une défiance croissante à l’égard de l’islam

L’islamophobie aurait en partie supplanté un racisme « ordinaire » visant les Maghrébins

Mahi porte la barbe, une barbe qui marque son attachement à l’islam. Lorsqu’il prend les transports en commun, à Marseille, cet éducateur spécialisé lit régulièrement dans les yeux des autres passagers une forme de défiance, voire de crainte. « Beaucoup hésitent à s’asseoir à côté de moi, quand ils ne changent pas carrément de wagon », déplore-t-il.

De tels comportements, constate-t-il, sont plus ou moins fréquents, selon les soubresauts de l’actualité. « Qu’Al-Qaida revendique un attentat quelque part dans le monde, et la suspicion reprend le dessus », note cet homme de 36 ans, qui dit aussi avoir vécu douloureusement « en tant que citoyen et musulman » le récent débat autour du voile intégral. « Quel signal la représentation nationale donne-t-elle à la population quand elle vote une loi en faisant fi de l’avis défavorable du Conseil d’État ? » s’interroge-t-il.

Ce qui est sûr, veut croire Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman, c’est que « l’on est passé d’un racisme “ordinaire”, anti-maghrébin, anti-arabe, à une hostilité, voire une haine visant l’islam ». Ce phénomène se traduit, affirme-t-il, par une multiplication, ces dernières années, des dégradations de mosquées ou de sépultures. « De même, de plus en plus de femmes portant le voile sont insultées ou agressées. »

Islamophobie ? «terme imposé par des islamistes»

Pour Mohammed Moussaoui, il n’est pas question d’empêcher la critique des fondements de l’islam, « pleinement recevable quand elle s’inscrit dans une logique de connaissance et de dialogue », mais de condamner les manifestations violentes qui visent les institutions et les personnes.

Cela étant, la loi sur le voile intégral a elle aussi favorisé les amalgames entre une pratique marginale, qui ne constitue en rien une obligation coranique, et l’ensemble des musulmans de France. « Beaucoup parmi nous reprochent à cette frange radicale apparue récemment et qui voudrait imposer aux femmes le port du voile intégral d’avoir provoqué une stigmatisation générale. Mais en même temps, la généralisation a contribué à créer des solidarités… »

Faut-il pour autant parler d’« islamophobie » ? Dominique Sopo s’y refuse. Le président de SOS Racisme rejette en tout cas ce terme qui a été « imposé par des islamistes désireux d’introduire une confusion entre critique de la religion et racisme ».

«Une tendance à “islamiser” de façon abusive des questions sociales»

Il n’empêche. Dominique Sopo constate lui aussi la montée d’une haine anti-musulmans liée au reflux d’un racisme fondé sur la biologie ou les origines. « La figure du musulman a, dans le débat public, remplacé celle du beur ou de l’Arabe. On enferme les 4 à 5 millions de Français d’origine arabo-musulmane dans une identité religieuse alors qu’ils sont, dans leur immense majorité, sécularisés, ou qu’ils considèrent le Ramadan comme un repère essentiellement culturel », analyse-t-il.

« Les élites n’acceptent pas que des populations qui, il y a trente ou cinquante ans, rasaient les murs et baissaient la tête, manifestent tranquillement leurs pratiques culturelles et religieuses. Aujourd’hui être antiraciste, c’est reconnaître l’égalité entre toutes les personnes, à condition qu’elles se conforment aux lois de la République », soutient Dominique Sopo.

Présent depuis une quinzaine d’années, le thème de l’islam fait souvent l’objet d’une instrumentalisation.

«Apéro saucisson et pinard»

« Il existe une tendance à “islamiser” de façon abusive des questions sociales, économiques ou culturelles, sans que cela se traduise forcément par des phénomènes de rejet ou de discrimination, analyse Vincent Geisser, chercheur au CNRS et auteur en 2003 d’un ouvrage intitulé La Nouvelle Islamophobie (La Découverte). Beaucoup s’engouffrent dans le débat sur l’islam pour exprimer, de façon assez fédératrice, des craintes assez ordinaires : chez les féministes, ce sera le recul de la condition de la femme ; chez les enseignants, la perte des acquis de l’école publique ; chez les laïcs, une remise en cause de la laïcité, etc. »

Suite et source: http://tinyurl.com/29culs7

5 commentaires »

  1. Ils se le sont cherché ! qu’is ne pleurent pas maintenant.
    Attention les gars :ce n’est que le début ! 🙂 !

    Commentaire par henri — 11/11/2010 @ 20:52 | Réponse

  2. Ainsi parce-qu’on ne veut pas de femme voilée on est islamophobe ? Pourtant des musulmans il y en a toujours eu en France depuis les années 60 ! Il n’étaient pas barbus comme cet abruti de Mahi qui « se demande » pourquoi les gens le regardent bizarement. Faudrait peut-être arrêter de nous prendre pour des cons. On les acceptait sans problème majeur et les musulmans ne posaient pas de problème comme aujourd’hui. Pourquoi ? Parce-que simplement aujourd’hui il y a une radicalisation des musulmans qui affichent ostensiblement leur différence, ne voulant surtout pas se mélanger (c’est donc pas nous le problème !) et les médias ne peuvent plus et même ne veulent plus cacher la vérité à cause d’internet (violences racistes anti-français, charia, etc…) Les islamistes qui essayent de noyauter les systèmes Français doivent faire face à la vérité : ils n’y arriveront pas en douceur.

    Quand va-t’on enfin parler de la « laïcophobie » et « d’albophobie » ?

    Donc pour reprendre le commentaire précédent : Je dirais même que ca va être la fin !

    Commentaire par Nicolas — 14/11/2010 @ 07:41 | Réponse

    • faux, le sentiment « anti-islam » ne touche pas seulement les barbus, il touche toute personne considérée comme musulmane à cause de son origine.
      et j’en sais quelque chose, en tant que algérien et chrétien, vivant en France, pour la majorité des gens le musulman c’est tout simplement le maghrébin, et le sentiment présenté comme « anti-musulman » n’est en réalité rien d’autre que le racisme anti-maghrébin ordinaire, que certains font passer pour l’anti-islamisme (par exemple sur l’affiche du FN) pour le rendre plus respectable.
      mais d’après ma propre expérience, le racisme anti-maghrébin est toujours le meme , que l’on soit musulman ou pas, pratiquant ou pas, ce n’est pas lié à l’islam, ce sentiment anti-islam ne concerne au plus qu’une minorité d’individus, ce que vous présentez comme un sentiment anti-musulman n’est en fait dans la majorité des cas que du racisme anti-maghrébins, qu’on porte une barbe ou pas, que l’on prie ou pas, que l’on boit ou pas, ça ne change rien.
      croyez moi, j’ai eu beau manger du porc et me dire non-musulman, ça n’a rien changé au mépris et au racisme gratuit que certains de vos compatriotes ont pour moi, ce n’est pas lié à la religion, ni meme à la race (personnellement physiquement je passe généralement pour un français, et dans la plupart de cas dès que je dis mon prénom maghrébin le regard des gens sur moi change, ils deviennent plus méprisants, moins respectueux) on est gratuitement méprisé et considéré comme un moins que rien juste parcequ’on est originaire d’un pays du maghreb, en particulier l’algérie, c’est lié à l’histoire et pas à autre chose, c’est une séquelle douloureuse de la colonisation, on a passé 130 ans à répéter aux français que nous étions des indigènes sauvages sans foi ni loi que la France est allée civiliser , voilà d’où vient le mépris et le racisme d’aujourd’hui , on n’efface pas 130 ans de propagande du jour au lendemain , le mépris reste dans les esprits et dans la conscience collective, et traverse les générations.

      Commentaire par Joe — 04/12/2010 @ 02:19 | Réponse

  3. La barbe est celle qui différencie l’homme de la femme par sa virilité, ce sont eux les vrai hommes qui subisse l’opression des hommes feminisés qui propagande, capable d’humilier, eroner sans digniter dont l’âme malades de cupidité, passion, goumandise, ostentation, égoîsme, hypocrisie,équivoques,jalousie, avarice. Le monde n’est que manger, boire et dormir et si ils ratent çà. La force de l’ame et dans la maitrise et non dans l’ impétiosité; Ils n’aiment pas la barbe mais aimes le couscous, ils n’aiment pas la france mais aimes le bled,ils n’aiment pas la vérité mais aimes l’éphmère,ils n’aiment pas les barbu mais aimes la tele, ils n’aiment pas lis n’aiment masis aimes leures diables

    Commentaire par corantin — 30/12/2010 @ 10:02 | Réponse

  4. J’ai eu des compagnes de diverses origines, religions et couleurs et devinez quoi ?
    Chacune de leur communauté avait comme sainte horreur qui ? Les maghrébins et l’islam (et ca date pas d’hier..ni sans raison ^^)

    Les pires discours que j’ai entendu contre l’islam c’est dans les pays de centre Afrique (et eux savent de quoi ils parlent puisqu’ils subissent la religion de paix et d’amour cité par nos politiciens et pseudos journalistes mytho’, où ils sont torturés parce qu’ils refusent de se convertir à l’Islam, où on viole leurs filles parce qu’elles sont chrétiennes ou non religieuses, où les musulmans brulent leurs maisons, leurs lieux de culte et représentations religieuses, statues… exactement comme l’à fait Mahomet pratiquement dès l’invention de l’islam dans les villages voisins, l’islam a mené la première grande guerre de religion et non les croisés comme l’histoire officielle voudrait nous le faire croire.

    A chaque fois j’ai entendu dans les réunions et repas de familles, qu’elles soit Françaises, Vietnamienne, Laotienne, Japonaise, Chinoise, Polonaise, italienne, Portugaise, Anglaise, Américaine, Australienne… le même discours contre les maghrébins et musulmans, à cause de leurs agissements, insultes, violences gratuites, fourberies, manipulations, racisme… même si nos médias inversent les rôles, les coupables sont ceux qui pleurnichent et qui depuis la mahomet ont pris la fâcheuse habitude à faire les pires saloperies contre les autres et ensuite critiquer leurs victimes et leur mettre leurs tords sur le dos.

    Faudra passer à la caisse du mal que vous faites au quotidien. Les mensonges ne cachent plus rien.

    Commentaire par Citiz — 19/09/2016 @ 00:37 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :