Francaisdefrance's Blog

06/11/2010

Un magistrat compare la police à la Gestapo !



Michèle Alliot-Marie a ordonné l’ouverture d’une enquête suite à une phrase du substitut du procureur au cours du procès de sept policiers à Bobigny. Ces derniers comparaissaient pour dénonciation calomnieuse et faux en écriture.


«La police française, ça ressemble un peu à la Gestapo dans ce dossier». Cette phrase, prononcée jeudi au cours d’un réquisitoire, n’en finit pas de créer la polémique. La ministre de la Justice a ordonné l’ouverture d’une enquête administrative sur ces «propos prêtés» – selon la formule employée par la Chancellerie –  Lire la suite sur: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/11/05/01016-20101105ARTFIG00483-un-magistrat-compare-la-police-a-la-gestapo.php

Décret du 23 juin 2009 portant nomination de magistrats

NOR: JUSB0914334D

Par décret du Président de la République en date du 23 juin 2009, vu l’avis du Conseil supérieur de la magistrature du 18 mai 2009,

Sont nommés :

Tribunal de grande instance de Bobigny

Substituts du procureur de la République :

M. Guillaume LEFEVRE-PONTALIS, substitut du procureur de la République près le tribunal de grande instance d’Evreux.

M. Pierre-Olivier AMEDEE-MANESME, substitut placé auprès du procureur général près la cour d’appel de Paris.

Mme Anaïs LEBORGNE, substitute du procureur de la République près le tribunal de grande instance de Dieppe.

M. Julien SAVOYE, auditeur de justice.

<>

http://www.youtube.com/watch?v=Q4K2qTOTUj0

6 commentaires »

  1. VICTOIRE !

    Affaire ‘ Wauquiez Pédophile’ : Jugement définitif de la Cour d’Appel de Riom (63) en date du 12 janvier 2010.

    « Les Faits : le 4 novembre 2009 à 07h30, un agent de Police judiciaire du Commissariat du Puy-en-Velay (43) constatait, en passant place Michelet, la présence d’une affiche collée en divers endroits, ayant pour titre ‘WAUQUIEZ : PEDOPHILE DANS L’ AME ‘ et comportant outre la photographie de ce ministre, maire de cette ville, un texte d’une quinzaine de lignes et le logo du PNR (Parti National Radical). Une affiche était prélevée (D2), des photographies effectuées (D3). Le même jour, à 15 heures, le Procureur de la République près le TGI du Puy-en-Velay, avisé par ce service, donnait « instruction de poursuivre les investigations et de lui rendre compte. » (D4) Des investigations étaient alors réalisées par ce service pour identifier les auteurs de ces faits (D5-D6-D7-D8) et amenaient, après saisine du SRPJ de Clermont Ferrand par le Procureur de la République du Puy-en-Velay (D9-D10-D12), l’interpellation de Mr John HODGKINSON (D18) le 9 novembre 2009 à 14h05 à son domicile, qui faisait l’objet d’une perquisition (D20-D26). Entendu à plusieurs reprises (D25-D28), Mr HODGKINSON, en sa qualité de Président local du PNR, endossait la responsabilité juridique de cet affichage, tout en refusant de s’expliquer sur les conditions matérielles et les auteurs physiques de cet acte. Il était déféré le 10 novembre 2009 devant Mr le Procureur de la République du Puy-en-Velay qui requérait alors l’ouverture d’une information du chef d’injure publique envers un particulier en raison de son appartenance religieuse, raciale, ethnique, de son sexe ou de son handicap, ceci par voie d’affiches exposées au public ; Mr le Procureur requérait également le placement sous contrôle judiciaire de l’intéressé (D31). Mr HODGKINSON était le même jour mis en examen (D32) et placé sous contrôle judiciaire avec obligation de (i) se présenter une fois par mois à la brigade de gendarmerie d’ Antraigues-sur-Volane et ( ii ) ne pas se livrer à des activités de nature sociales telles la distribution de tracts et affiches ou animations de sites internet mettant en cause des personnalités. Le Juge d’Instruction procédait ce même 10 novembre 2009 à l’audition des fonctionnaires du SRPJ de Clermont Ferrand qui avaient réalisé l’enquête et relevé, outre les outrages et menaces que leur avait adressés l’intéressé, les propos de nature antisémite prononcés par celui-ci au cours de la garde à vue (D33). Par arrêt du 8 décembre 2009, la Chambre de l’Instruction de la Cour d’Appel de Riom (63), saisie d’un appel par Mr HODGKINSON de l’ordonnance de placement sous contrôle judiciaire, constatant que cette mesure est prohibée par l’article 42 de la loi du 29 juillet 1881 sur la presse, disait n’y avoir lieu à contrôle judiciaire.

    La Décision : Le visa de l’infraction d’injure publique envers un particulier en raison de son appartenance religieuse, raciale, ethnique, de son sexe ou de son handicap est manifestement erroné en l’espèce, la personne visée étant non un particulier, mais un membre du gouvernement. Le réquisitoire introductif ne répond pas aux exigences procédurales de l’article 50 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, car il n’articule pas les injures auxquelles il se réfère. Ce réquisitoire ne peut donc qu’être annulé. Cette annulation doit s’étendre à tous les actes subséquents : interrogatoire de première comparution (D32), procès-verbal d’audition de témoin, avis à victime (D34). L’annulation sera aussi étendue à d’autres pièces de la procédure. Il convient de constater qu’informé dès le 4 novembre 2009 à 15 heures, Mr le Procureur de la République devait, s’il entendait donner une suite pénale aux faits manifestement délictueux qui venaient de lui être révélés, se conformer aux dispositions de l’article 65 de la loi sur la presse, ce qu’il n’a pas fait, alors qu’il ordonnait aux enquêteurs de poursuivre leurs investigations. Là aussi, la sanction de cette carence, prévue par ce texte, est l’annulation de la procédure à compter de la réquisition irrégulière d’enquête. La procédure sera donc annulée à compter de la cote D4 relative à l’instruction donnée par le Procureur de la République du Puy-en-Velay René PAGIS au Capitaine de Police ESCURA . »

    Notre Commentaire : Il est donc désormais établi par voie de justice que le Parquet du Puy-en-Velay, aux ordres du gouvernement pédophile SARKOZY, avait agi illégalement le 9 novembre 2009 en arrêtant et en mettant en garde à vue John HODGKINSON, vice-président national et responsable régional Rhône-Alpes Auvergne du Parti National Radical. Toute la procédure mise en place par le Procureur René PAGIS, petite main aux ordres du pouvoir juif, vole ainsi en éclats. Illégale l’arrestation. Illégale la perquisition. Illégale la garde à vue de 24 heures. Illégal le contrôle judiciaire. Du dossier long de trente-quatre pièces, il ne reste plus rien. Les ‘menaces’ du vice-président PNR envers les trois policiers (Jean-Baptiste FRAY, Sébastien MARTIN, Odile BERGERON) n’étaient en réalité que des mises en garde et des admonestations : « Attention ! Ce que vous faites là est illégal ! Vous allez le regretter ! Je vous conseille de mieux consulter vos textes de loi ! » Sûrs de leur bon droit, arrogants et obtus, les trois fonctionnaires du SRPJ de Clermont Ferrand ont foncé dans le mur de la loi du 29 juillet 1881, garante de la liberté d’expression et des libertés politiques dans notre pays. « A vous entendre parler, Mr HODGKINSON, j’ai l’impression de revenir soixante-dix ans en arrière ! » lança ce malheureux Commissaire FRAY au cours de la garde à vue de notre vice-président. En psychologie, ceci s’appelle de la projection. Un petit rappel des faits auxquels Mr FRAY faisait allusion, mais sans vraiment savoir de quoi il parlait : le 30 janvier 1933, Adolf Hitler devint Chancelier d’Allemagne. Quatre semaines plus tard, le 28 février 1933, il fit promulguer un décret « pour la Protection du Peuple et de l’Etat ». Mr FRAY, intimement convaincu lui aussi d’agir pour la protection du peuple et de l’état français lorsqu’il arrête les opposants politiques à leur domicile après avoir forcé l’entrée, devrait se reconnaître dans les termes du décret de son illustre prédécesseur. Un commissaire alsacien vaut parfois un caporal autrichien, du moins dans son projet de vie : « Sont permises désormais des restrictions à la liberté individuelle, au droit à la liberté d’expression, y compris la liberté de la presse, et aux droits d’assemblée et d’association ; des violations du caractère privé des communications postales, télégraphiques et téléphoniques ; et des mandats à perquisitionner les domiciles puis à confisquer les biens personnels. » Franc-maçon, Mr FRAY ? A l’entendre parler, lui, cela ne fait pas l’ombre d’un doute. En tout cas, ni lui, ni Mme le Capitaine BERGERON, ni Mr le lieutenant MARTIN, ne laissera un souvenir impérissable dans les milieux nationalistes suite à cette humiliante pantalonnade à laquelle ils se sont livrés. N’est-il pas plus confortable de faire de la police politique à l’encontre de citoyens honnêtes et rangés plutôt que de traquer des truands autrement moins amènes ? Mais tournons vite la page sur les exploits de nos trois planqués du SRPJ de Clermont Ferrand. La justice de notre pays a eu raison de leurs agissements en l’espace de deux petites audiences. Maintenant, finita la comedia – et à vos affiches, militants nationalistes : la lutte continue !

    Le 17 janvier 2010. PNR Rhône-Alpes-Auvergne .
    Siège National : Parti Radical de France. 07530 Lachamp Raphaël.

    Commentaire par PARTI RADICAL PNR — 15/03/2013 @ 23:51 | Réponse

  2. La Gestapo française, ou la Carlingue, est le nom donné aux auxiliaires français de la Gestapo installés au 93, rue Lauriston dans le 16e arrondissement de Paris, et actifs entre 1941 et 1944 (immeuble réhabilité aujourd’hui et accueillant plusieurs sociétés).

    Ce groupe rassemble des membres du milieu, comme les truands Henri Lafont (leur chef) ainsi que Pierre Loutrel (alias Pierrot le fou), et d’autres ayant un passé trouble comme Pierre Bonny1, qui fut révoqué de la police pour détournement de fonds et trafic d’influence2. Les liens avec l’occupant leur permettent de nombreux trafics, avec des personnages louches comme Joseph Joanovici.

    Ils sont à l’origine de la Légion nord-africaine, engagée dans la répression contre les maquis à Tulle (voir répression contre les maquis de Corrèze).
    Selon le policier à la retraite Henri Longuechaud, « On peut être scandalisé par le chiffre de 30 000 à 32 000 souvent avancé [comme effectifs de la Carlingue]… À Paris, lorsque l’occupant lance un avis de recrutement pour 2 000 policiers auxiliaires à son service, il aurait reçu pas moins de 6 000 candidatures3. »

    Les principaux membres ont été jugés et condamnés à mort à la Libération.
    Source WIKIPEDIA
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Gestapo_fran%C3%A7aise

    Commentaire par a propos de la corrompue de gestapo ! — 10/10/2013 @ 02:37 | Réponse

  3. Ne pas oublier comme le signale reso off que Alliot Marie Michèle a étouffé des affaires pédophiles en France !
    LISTES DE L’HORREUR PEDOCRIMINELLE – Reso Off
    http://www.reso-off.fr/fr/liste-de-lhorreur-pedocriminelle?showall=1‎
    Alliot Marie Michèle A étouffé des affaires pédophiles en France du coup un magistrat a dit ça ressemble un peu à la Gestapo dans ce dossier – Le Nouvel Observateur tempsreel.nouvelobs.com › Société
    Un magistrat compare la police française à la Gestapo – Le Point – ça ressemble un peu à la Gestapo dans ce dossier
    http://www.lepoint.fr › Société‎
    Un magistrat compare la police à la Gestapo – Société – ça ressemble un peu à la Gestapo dans ce dossier – MYTF1News
    lci.tf1.fr › Société › Justice‎
    Un magistrat compare la police à la Gestapo – Francaisdefrance’s Blog
    francaisdefrance.wordpress.com/…/un-magistrat-compare-la-police-a-la-gestapo…‎
    Michèle Alliot-Marie a étouffé des affaires de pedophilies en France … c’est une non denonciation de crimes sa lol «La police française, ça ressemble un peu à la Gestapo dans ce dossier» disait le brave et honnete juge de bobigny. Dans ce dossier Quand Alliot Marie Michele protégeait les pédophiles infiltrés dans le munstère et infiltrés en police ça ressemble un peu à la Gestapo tout cela a t il dit l honnete et integre juge magistrat modele.

    La prochaine fois le juge pourra la clasher définitivement la gestapo pédophilie dans ce dossier francais ! Pour rappel un juge a tout pouvoir ! Le juge n a pas leçon a recevoir de tel ou tel personne ce brave juge aurait du déposer plainte pour outrage a magistrat sur l alliot marie et cie avec non dénonciation de crimes pedophiles en prime plus passage au karcher épluchage des comptes bancaires etc…. du fait qu’alliot marie a étouffé des affaires de pedophilie RESO OFF en france ! Un outrage à magistrat, c’est fait pour poursuivre les gens qui menacent la vie de ce gentil petit juge non mais ! Le juge aurait pu la plumer direct avec la pouillise ;o) Espérons qu y en aura un juge judge qui ira jusque au front dans la nouvelle promotion eva joly ! Malgré les demandes de la Garde des Pedophiles, de faire condamner le petit juge intègre, le Conseil supérieur de la magistrature a maintenu que le magistrat n’était pas passible de sanctions pouet pouet :o) , après sa comparaison entre certains policiers condamnés de la pouillisse et la Gestapo peyophile.

    Oui à l époque la Gestapo etait très peyophile la gestapo violait sodomisait enculait tuait les enfants mineurs sous Hitler mais lui ne l étais pas par contre vu qu il butait souvent ces généraux peyophiles ou autres gradés en tous genres peyophiles a coups de revolvers il ne restait pas grande chose autour de la table de décision pour qu il mette en place la solution finale d’auschwitz birkeneau ou il y envoyait juifs catholiques et francs macons mais il n a pas réussi à se tirer une balle dans sa tete lol ! Des propos « adroits et appropiés » comme l’a souligne un de ces confreres judge qui a fait condamnés actuellement des pouillisiers : le pouillisier a été condamnée à deux ans de prison ferme la prochaine fois sa sera quatre ans ferme point barre a estimé le judge si recidive, à l’interdiction d’exercer tout emploi public et à la saisie de ses biens ! paffff ! En savoir plus sur la pouillisse : ses pouilles et ses crimes !!!! pages-crimes.com http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/policiers-compares-a-la-gestapo-pas-de-sanctions-contre-le-magistrat_1064946.html#15fOp53hZd8cTLyc.99

    quatre mois avec sursis contre un gendarme pour abus de pouvoir
    le chef de la police municipale d’Hossegor poursuivi
    Un deuxième policier mis en examen à Créteil pour des malversations et blanchiments d argents
    Deux policiers parisiens poursuivis pour vol et violence envers citoyens et citoyennes
    Jusqu’à 8 mois ferme à l’encontre des détectives policiers poursuivis pour corruption
    Un commandant de police écroué dans une affaire de malversations
    Corruption: jusqu’à 6 mois ferme requis à l’encontre des détectives
    Un commandant de police en garde à vue dans une affaire de malversation
    Un gendarme clashé par les impots locaux
    Des détectives, dont d’anciens gendarmes, comparaissent pour corruption
    Var: un gendarme mis en examen pour incendies volontaires
    Six policiers municipaux condamnés pour corruption et escroquerie en Alsace
    50 euros pour fermer l’oeil: deux policiers poursuivis pour corruption
    5000 euros pour fermer l’oeil: six policiers poursuivis pour corruption
    Un couple de policiers soupçonné de corruption à Cannes
    Deux faux gendarmes interpellés en Charente-Maritime
    Tir de flashball à Montreuil: un policier mis en examen
    Tir sur une policiere avec un flashball : un policier emprisonné immédiatement

    Il usurpait l’identité d’un gendarme pour obtenir des crédits à la consommation
    Deux gendarmes condamnés pour faux et usage de faux
    un policier mis en examen pour l’assassinat de sa femme
    Mise en cause de la police par le mère d’Ilan Halimi « injustifiée »
    Deux policiers mis en examen pour vol et escroquerie à Toulouse
    Le commissaire de Juvisy placé en garde à vue pour détournement de fonds
    Le commissaire de Juvisy entendu par l’IGPN sur des fonds manquants
    Loire : un policier des RG condamné à 15 mois avec sursis pour extorsion
    4 mois avec sursis en appel pour un agent secret s’étant fait passer pour un policier
    Un général condamné dans une affaire d’escroquerie arrêté à la Grande-Motte
    Guyane: le gendarme écroué pour trafic d’influence fait appel
    Un officier de la « mondaine » placé sous statut de témoin assisté
    Prison avec sursis pour trois policiers jugés en appel pour des violences
    Un policier entendu à Ajaccio pour usage de stupéfiants
    Un policier jugé à Nanterre pour escroqueries aux crédits à la consommation
    Un policier supporteur de Lens interdit de stade pendant trois ans

    Commentaire par c est quoi la gestapo en france ! — 10/10/2013 @ 04:46 | Réponse

  4. cambiar cerraduras peugeot 106

    Un magistrat compare la police à la Gestapo ! | Francaisdefrance’s Blog

    Rétrolien par cambiar cerraduras peugeot 106 — 08/06/2015 @ 19:43 | Réponse

  5. Le 03 septembre 1953 est entré en vigueur la Convention Européenne des droits de l’homme. La France a ratifié cette convention le 03 mai 1974. Nous pouvons lire sur pas mal de sites Internet que la France ne respecte pas très souvent cette convention. L’article no 6 définit le droit à un procès équitable. Mais, vous savez qu’il faut parfois attendre 3 ans pour un premier jugement ! Combien pour l’appel et combien pour la cassation ? Avant de pouvoir saisir la cour Européenne des droits de l’homme.
    Donc, si un premier jugement n’est pas équitable, comme dans cet exemple ou la jeune femme a eu droit à un jugement totalement partial. Quel Age aura son enfant quand la CEDH interviendra ?
    Ce qui lui est arrivé au tribunal de Caen est plus grave qu’un jugement partial, c’est même plus grave que du passe-droit. Car pour que la juge attendre plus d’un an pour régler une expertise quelle a demandé à un spécialiste, alors que la somme avait été versée en heure et en temps à ce même tribunal est un fait exprès ! Puis, qu’ensuite la juge utilise précisément ce temps perdu pour rendre le jugement en faveur de la partie adverse (un trafiquant de drogue et consommateur d’héroïne condamnation à l’appui) c’est scandaleux, inadmissible.
    Ce jugement est rempli d’erreurs mais surtout c’est de l’injustice. Mais personne ne s’en préoccupe pas même le Conseil supérieur de la magistrature qui a rejeté la requête. Sous prétexte ‘que c’est soi-disant pour se plaindre d’un jugement rendu’. Alors que c’est faux, c’était clairement une plainte contre une juge.
    Cette affaire est expliquée en gros sur une page internet que nous avons mis en place.
    http://ellevitan.free.fr/

    Commentaire par ellevitan — 24/10/2017 @ 05:47 | Réponse

  6. Le 03 septembre 1953 est entré en vigueur la Convention Européenne des droits de l’homme. La France a ratifié cette convention le 03 mai 1974 (seulement). Nous pouvons lire sur pas mal de sites Internet que la France ne respecte pas très souvent cette convention. L’article no 6 définit le droit à un procès équitable. Mais,vous savez qu’il faut parfois attendre 3 ans pour un premier jugement ! Combien pour l’appel et combien pour la cassation ? Avant de pouvoir saisir la la cour Européenne des droits de l’homme.
    Donc, si un premier jugement n’est pas équitable, comme dans cet exemple ou la jeune femme à eu droit à un jugement totalement partial. Quel age aura son enfant quand la CEDH interviendra ?
    Ce qui lui est arrivé au tribunal de Caen est plus grave qu’un jugement partial, c’est même plus grave que du passe-droit. Car pour que la juge attendre plus d’un an pour régler une expertise quelle a demandé à un spécialiste, alors que la somme avait été versée en heure et en temps à ce même tribunal est un fait exprès ! Puis, qu’ensuite la juge utilise précisément ce temps perdu pour rendre le jugement en faveur de la partie adverse (un trafiquant de drogue et consommateur d’héroïne condamnation à l’appui) c’est scandaleux, inadmissible.
    Ce jugement est rempli d’erreurs mais surtout c’est de l’injustice. Mais personne ne s’en préoccupe pas même le Conseil supérieur de la magistrature qui a rejeté la requête. Sous prétexte ‘que c’est soit-disant pour se plaindre d’un jugement rendu’. Alors que c’est faux, c’était clairement une plainte contre une juge.
    Cette affaire est expliquée en gros sur une page internet que nous avons mis en place.
    http://ellevitan.free.fr/
    Même si la France est condamnée dans quelques années par la CEDH pour ces faits. En attendant, pourquoi cette femme est punie de ne pas avoir la garde de son enfant ? Pourquoi attendre si longtemps ? Alors que lui, qui est un trafiquant de drogue, consommateur a tous les avantages ! la juge a pourtant la condamnation devant les yeux. Ce jugement est inacceptable et l’appel sera identique puisque, dans ce tribunal quelqu’un fait en sorte qu’il en soit ainsi. Nous constatons qu’apparemment, en France les juges n’ont de compte à rendre à personne. Si c’est réellement le cas c’est très grave Pour un pays qui donne des leçons en matière de droits de l’homme.

    Commentaire par ellevitan — 21/11/2017 @ 12:52 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :