Francaisdefrance's Blog

29/10/2010

Nordine Nabili VEUT un contrôle des jounalistes français! Il se prend pour qui, ce mec?

Il « veut », le mec… Manque pas d’air. Au nom de quoi, il veut? Il est toléré en France, non ? Alors; il demande, c’est plus légitime…

FDF

.

Concordance de pensées oblige, le Monde.fr offrait ce 29 octobre une promotion sensationnelle au Bondy Blog, site tenu par de jeunes bloggeurs de Seine-Saint-Denis.

 

A 14 heures débutait une discussion en ligne et en direct avec le président du Bondy Blog, Nordine Nabili qui avait notamment regretté dans un article de 2009 que la presse écrite soit Blanche.
A la question posée par une certaine Marge au sujet du documentaire la cité du mâle diffusé sur Arte, Nordine Nabili déplore cette fois que les journalistes ne soient pas contrôlés, « pour plus de régulation » dit-il.

Extrait :
Marge : Qu’avez-vous pensé du documentaire « La Cité Du Mâle » ?

Nordine Nabili : Il nous a fait mal… Et je crois que la profession devrait se pencher sérieusement sur la création d’un conseil national de l’ordre des journalistes pour mettre fin à ce type de dérive. Parce qu’il n’est pas normal qu’une boîte de production jette l’opprobre sur toute une profession. Aujourd’hui, il est difficile pour beaucoup de journalistes de travailler dans les banlieues, tout simplement parce que certains d’entre nous utilisent des méthodes qui vont à l’encontre des règles de base de ce métier, et c’est pour cela que les journalistes, la profession doivent absolument faire le ménage en leur sein. Les notaires ont un conseil national, les avocats, les médecins, à chaque fois qu’un de leurs confrères franchit la ligne jaune, ils réagissent. Les journalistes devraient prendre exemple sur ces professions, pour plus de régulation.

Il est également revenu sur le faux témoignage qui avait été publié sur Bondy Blog en regrettant « la fainéantise qui est en train de s’installer ».

Chris : Récemment, un blogueur du Bondy Blog a publié une interview d’une personne se faisant passer pour un témoin du drame de Zyed et Bouna. Il s’est avéré qu’il s’agissait d’un imposteur et que son témoignage était faux. Comment vérifiez-vous vos sources et n’avez-vous pas peur de perdre en crédibilité en publiant des blogueurs qui n’ont pas forcément de qualifications journalistiques ?

Nordine Nabili : Tout d’abord, cette histoire nous attriste depuis dix jours. C’est une réelle leçon d’humilité pour toute l’équipe du Bondy Blog. Plus que jamais, nous savons que personne n’est à l’abri d’une erreur.
Nous publions 500 articles par an sur le Bondy Blog depuis 5 ans. C’est le premier article sur lequel il y a un couac. Ce n’est pas pour autant une excuse, mais nous avons utilisé cette erreur d’un de nos blogueurs pour alerter toute l’équipe sur l’institutionnalisation que nous sommes en train de vivre, sur la fainéantise qui est en train de s’installer et sur les ego qui sont en train de se gonfler.

Enfin, on apprendra dans cette discussion que le Bondy Blog est grandement financé par Yahoo et en partie par l’ACSÉ, l’Agence pour la cohésion sociale et pour l’égalité.

Source: http://tinyurl.com/3xw5s2v

Le dîner du siècle…

A votre entière appréciation…

FDF

.

 

Le dîner du Siècle, avec Dati (l’histoire ne dit pas si il sera sujet d’inflation avec rachida….), Chabot, NKM, Carolis…

Gratin finois / vendredi 29 octobre par Anaëlle Verzaux, Laurent Macabies, Anthony Lesme Le dîner du Siècle réunit chaque dernier mercredi du mois le gratin politico-médiatico-industriel à l’hôtel Crillon, à Paris. Un rendez-vous d’ordinaire discret. Mais pour une fois, assistez à l’entrée des VIP…

Mercredi soir 27 octobre se tenait à l’hôtel Crillon, place de la Concorde à Paris, le rendez-vous mensuel du « dîner du Siècle », qui réunit sur parrainage le gratin politico-médiatico-industriel. Un rendez-vous mondain d’ordinaire discret, voire secret. Mais pour une fois, vous pouvez assister à l’entrée des happy few, accueillis entre deux rangées de CRS.

C’était le dîner du Siècle,

avec :

Emmanuel Chain, producteur et journaliste

Nathalie Kosciusko-Morizet : Secrétaire d’Etat au développement de l’Economie numérique

Chabot (journaliste, ex-directrice de la rédaction de France 2)

Rachida Dati (ex-Garde des Sceaux, maire du VIIe arrondissement de Paris, députée européenne, UMP)

Guillaume Pépy (patron de la SNCF)

Louis Gallois (patron d’EADS)

Nicolas Seydoux (président des cinémas Gaumont, héritier de la famille Schlumberger)

Pascal Clément (avocat, ancien Garde des Sceaux)

Sylvie-Pierre Brossolette (rédactrice en chef au magazine Le Point)

Marc Tessier (ex président de France Télévisions )

Alexandre Bompard (patron d’Europe 1)

Dominique Perben (Ex Garde des Sceaux, ex ministre des transports, UMP)

Michel Field (animateur télé et radio, Au Field de la Nuit (TF1))

Patrick de Carolis (ex PDG de France Télévisions)

Françoise de Panafieu (UMP, ex maire du XVIIe arrondissement de Paris)

Alain-Gérard Slama (journaliste, RTL)

Olivier Duhamel (chroniqueur et animateur, Europe 1)

Benoît Genuini (ex médiateur de Pôle emploi)

Et bien d’autres…

voir la vidéo sur http://www.bakchich.info/Le-diner-du-Siecle-avec-Dati-Chain,12265.html

Source: http://tinyurl.com/2c4x856

 

Yazid Sabeg : la France est en dessous de tout !!!

Monsieur Sabeg: vos préférences non-nationales, on s’en fout, nous les sous-chiens. Mais votre « poste » ne vous permet pas de faire du racisme anti-blanc, à ce que je sache… C’est réprimé, normalement, et « hors la loi »… Voir la Halde, Sos Racisme et autres entités malheureusement favorables à vos principes.

Notre position et vos propos ne vous donnent pas le droit de prendre de telles positions. Je vous incite à modérer vos propos qu’aucun patriote digne ce nom n’appréciera. Attention, monsieur Sabeg. La France ne vous est pas soumise; loin de là… Votre statut « d’issu de l’immigration »  ne vous autorise pas à déblitérer n’importe quoi.  La France, elle résiste; de plus en plus. A l’heure venue, il vaudra mieux ne pas avoir trop craché sur la FRANCE…

FDF

.

Lire: http://patriotes-francais.fr/content/quand-le-patron-du-hci-explique-que-la-france-%C3%A9t%C3%A9-en-dessous-de-tout-dans-laccueil-des-immig

Douce France… Photos.

Tout va très bien, Madame la Marquise…

Reçu par mail…

FDF

.

 

Lire: http://www.boston.com/bigpicture/2010/10/france_on_strike.html#photo4


Renvoyé par Quick après avoir refusé que son restaurant adopte la norme alimentaire musulmane, un gérant poursuit la chaîne.

« Un Quick halal pose des problèmes de sécurité », soutient l’employé licencié.


Michel (1) en est convaincu: s’il a été licencié par Quick, c’est bien parce qu’il a refusé, en mai, que son restaurant de la région parisienne soit l’un des huit de la chaîne à devenir halal. Son opposition était avant tout commerciale, explique pourtant ce salarié de 38 ans, employé depuis 1992. « En devenant halal, mon chiffre d’affaires annuel aurait pu doubler, nous n’avions pas les infrastructures adéquates. Cela aurait entraîné une perte de qualité. » Mais Michel évoque aussi une autre raison, plus polémique: « Un Quick halal pose des problèmes de sécurité. Dans les restaurants testés, le renforcement du dispositif est impératif parce que les altercations entre clients, impliquant parfois le personnel, sont nombreuses, la direction le sait. Dans celui de Creil (Oise), il y a eu trois bagarres dans la même soirée. »

En dépit de ses arguments, Michel est convoqué en mai par sa hiérarchie. On lui reproche sa note interne, jugée trop basse, et des visites de contrôle qui auraient conclu à une mauvaise gestion. « Pas de chance pour eux, rétorque-t-il, le mois précédent, j’avais reçu le prix du meilleur Quick de la région par ces mêmes visiteurs mystères. » Furieux, l’impétrant écrit à sa direction, écope d’une mise à pied de deux jours, avant de se faire licencier, en septembre, pour « faute grave », car les contrôles de nourriture effectués en juillet se sont, paraît-il, révélés désastreux. Petit bémol : Michel précise qu’il était alors en arrêt de travail, supportant mal la « pression » de sa direction.

Sollicitée par L’Express, la DRH de Quick, Christiane Dutray, dit ne pas « comprendre » son ex-collègue. D’après elle, « un employé qui refuserait de travailler dans un restaurant dit « halal », pour quelque raison que ce soit, se verrait aussitôt proposer une mutation dans un autre établissement ». Dans l’attente de son audience aux prud’hommes, le 4 novembre, et d’une éventuelle conciliation, Michel cherche un nouvel emploi.

(1) Le prénom a été modifié.
source : lexpress.fr


Le glissement de la chaîne Quick dans l’islamo-totalitarisme.

La liberté d’expression de plus en plus menacée…

Et c’est normal. On va à contre-courant des projections des « décideurs ». La résistance, de plus en plus présente, on essaye de la baillonner. C’est ça, la République: Liberté, Egalité, Fraternité… Morceaux choisis pillés chez: http://www.ripostelaique.com

Plus que jamais, entre résistants, il va falloir se serrer les coudes… Il n’y a que nous qui luttons.

FDF

Nous avons encore eu une semaine révélatrice, à travers plusieurs dossiers particulièrement éclairants sur l’état du débat démocratique dans notre pays.

Première affaire, Pierre-André Taguieff. Cet essayiste a un défaut majeur : il alerte, depuis des années, sur la réalité du danger de l’islamisation de la France, et celui de la montée d’un nouvel antisémitisme, souvent issu de la gauche. On peut ne pas être d’accord avec l’ensemble de ses analyses. Mais est-il admissible que des professionnels de l’intimidation menacent de perturber ses réunions, et amènent les autorités, peu courageuses, à annuler certaines de ses conférences, sous prétexte de risque de « troubles à l’ordre public » ? Nous serions donc dans un pays où un homme défendant des valeurs démocratiques ne pourrait plus le faire, tandis que les apologistes du Hamas ou un Hani Ramadan peuvent, en toute liberté, déverser leur discours obscurantiste et haineux ?

http://www.surlering.com/article/article.php/article/petition-pour-le-soutien-a-pierre-andre-taguieff

De même, autour du site Fdesouche s’est passé un curieux ballet, dans la journée de ce mercredi. Pendant plusieurs heures, le site a été interrompu. Là encore, on peut ne pas partager l’ensemble de l’oeuvre de ce site, et surtout quelques-uns de ses commentaires. Mais nul ne peut nier qu’il constitue une source d’information unique, et qu’on y trouve des vidéos et des scoops à propos d’affaires que la bien-pensance cherchent à cacher aux citoyens de ce pays. Récemment, c’est grâce à ce site qu’on a eu connaissance de la prêche hallucinante de l’intégriste islamiste de Limoges, de la demande de visite d’une mosquée, dans la région nancéenne, en imposant le foulard à des jeunes filles, de la réalité des agressions de la Techno-Parade, ou de l’affaire de Perpignan, ou Myriam Picard, son mari et son bébé ont failli, dans leur appartement, être lynchés par des racailles haineuses.

A Riposte Laïque, nous défendons toutes les libertés d’expression, la seule limite que nous mettons est l’appel à la violence, et la mise en danger d’autrui. Nous avons donc envoyé un message de solidarité à Fdesouche, en souhaitant que leurs ennuis prennent fin au plus vite.

Cela fut fait au bout de plusieurs heures d’absence…

http://www.fdesouche.com/146917-desoles

Mais à quel déchaînement de haine a-t-on assisté, pendant ces quelques heures. Ce fut une véritable danse autour du scalp de la victime. Naturellement, les sites islamistes auraient presque sabré le champagne… à condition qu’Allah regarde ailleurs.

http://www.forsane-alizza.com/toute-lactualite/site-fdesouche-ferme-oh-rage-oh-desespoir-3629

http://www.hostingpics.net/viewer.php ?id=335131cloeleprince.png

On a même vu le site islamiste Ajib.fr appeler à ce que les fdesouchiens soient livrés aux égorgeurs d’Allah :

http://twitter.com/AJIB_fr/status/28873333482

Mais comme d’habitude, c’est notre presse bien-pensante qui s’est distinguée.

http://fr.novopress.info/70482/fdesouche-le-blog-vedette-de-la-%C2%AB%C2%A0reacosphere-%C2%BB-ne-repond-plus/

Ainsi, le fondateur du journal en ligne « Rue 89 » (qui avait osé, par la voix de sa journaliste Chloé Leprince, balancer le nom de l’ophtalmologiste d’Aix, lynché par la presse pendant plusieurs jours suite à une fausse accusation de racisme), Pierre Haski, joint-il sa voix au concert. Pour des journalistes, qui devraient avoir comme fil conducteur la liberté de la presse, cela fait désordre…

http://twitter.com/pierrehaski/statuses/28873539751

La caricature de cette culture gauchiste liberticide sera atteinte quand on verra une école de journalisme inviter ses stagiaires à apprendre le métier en sollicitant Jean-Marie Le Pen. Pour un étudiant en journalisme, se confronter à un tel personnaga aurait été très formateur. Rappelons que Jean-Luc Mélenchon, quelques semaines auparavant, était intervenu devant eux, et avait, sans concession, montré les limites de la liberté du journaliste, dans le contexte actuel. Eh bien, suite à cette inviation, immédiatement, les petits flics bien formatés de SOS Racisme, de NPA et du SNJ-CGT, se croyant encore en 1945, viennent avec leurs drapeaux, et entendent interdire ce débat ! Comme on comprend ce vieux journaliste, qui les traite de « petits cons ! ». Il aurait pu ajouter : « Petits cons dangereux ».

http://www.fdesouche.com/147059-cfj-la-manif-anti-le-pen-de-sos-racisme-snj-cgt-fait-un-flop

Comme ils doivent rêver, ces petits commissaires politiques en herbe, qu’un jour, Riposte Laïque subisse le même traitement que Fdesouche, de la part de son hébergeur !

Bien évidemment, nous n’englobons pas l’ensemble des journalistes dans ce jugement. Nous savons que de nombre d’entre eux sont des professionnels pertinents. Nous connaissons, dans ce milieu, la difficulté qui existe à tenir un discours qui sorte de la pensée unique, et la stigmatisation immédiate que subissent les esprits libres, de la part des maîtres-censeurs.

Dans un registre semblable, Mohamed Sifaoui vient à son tour de se distinguer, en plaidant, devant la 17e chambre correctionnelle, contre la fameuse affiche du FNJ de Marseille qui faisait connaître son refus de l’islamisation de la France.

Jean-Marie Le Pen risque deux mois de prison avec sursis, et un an d’inéligibilité ! Autant nous pensons que par le passé, certaines de ses sorties méritaient les tribunaux, autant nous pensons que ce procès est inquiétant pour la liberté d’expression et le droit au blasphème. Surtout quand, dans le même temps, Besancenot appelle ouvertement à niquer la France, Mamère insulte notre pays, parlant d’une « France qui pue », au Parlement, en toute impunité. Un politicien ose accuser des policiers d’être les vrais casseurs, innocentant ainsi les racailles racistes. Il s’avère qu’il s’est appuyé sur un mauvais témoignage, puisque le casseur, dans lequel il avait cru voir un policier, s’avère être un militant proche des mouvances d’ultra gauche.

http://www.lepoint.fr/societe/le-casseur-pris-pour-un-policier-a-ete-interpelle-28-10-2010-1255847_23.php

Le président du Parlement, Bernard Accoyer a interdit, dans une salle de l’Assemblée nationale, sur injonction du Marocain Mohammed Moussaoui, président du Conseil Français du Culte Musulman, un débat sur le thème « Immigration-islamisation : la France en danger  » ?

Le même Sifaoui, musulman qui se dit modéré, s’est déjà distingué, ces derniers temps, en encourageant les associations anti-racistes (il est responsable national de SOS Racisme) à un dépôt de plainte contre Riposte Laïque. Il y a quelques semaines, se croyant sans doute en Algérie, il exigeait l’interdiction d’antennes publiques pour Eric Zemmour. Quand, sur facebook, Robert Redeker se permit de lui faire remarquer son désaccord, en termes courtois, il se vit couvert d’insultes, dans des termes d’une violence qui n’a rien à envier à celle des islamistes. Sifaoui symbolise à lui tout seul toute la haine d’un anti-racisme dévoyé et un totalitarisme de la pensée unique, qui entend criminaliser, en France, le débat démocratique.

Force est de constater que cette volonté de censure s’exerce au profit du seul islam, et qu’elle relaie, sur le territoire national, l’offensive de l’OCI qui, au sein de l’Onu, entend interdire aux Etats-Nations toute critique, amalgamée à du racisme, de la religion d’amour, de tolérance et de paix…

Suite et source: http://tinyurl.com/36hbjgt

Comme le Prophète: un imam de Liège aimait bien les petites filles…

Jusqu’où va l’amour de Mahomet, tout de même… Il va voulu imiter son idole… Mahomet adorait les petites filles… Si, si. Mais lui, l’imam de Liège, il risque deux ans… Chassez le naturel…

FDF

.

Liège: l’imam d’une mosquée répond d’attouchements sur deux adolescentes…

Un professeur de religion islamique, Imam d’une mosquée de Liège, a répondu jeudi devant le tribunal correctionnel de Liège de faits d’attentats à la pudeur commis sur deux adolescentes. Ce Pakistanais de 45 ans est poursuivi pour avoir caressé les jeunes filles à l’issue de scènes de prières. Le parquet a requis une peine de 2 ans de prison.

Le prévenu répond de plusieurs faits d’attentats à la pudeur qui se sont déroulés à la mosquée de Liège entre 2001 et 2004 sur deux jeunes filles âgées de moins de 16 ans. Ces jeunes filles suivaient des cours de religion islamique auprès de ce professeur. Après les séances de cours, dans une pièce isolée, il aurait caressé à plusieurs reprises ces jeunes filles sur les cuisses et le bassin. Les jeunes filles n’avaient pas osé dénoncer les faits car elles avaient peur de cet Imam qui avait autorité sur elles. Les faits avaient été dénoncés par l’infirmières d’un centre PMS auprès de laquelle les jeunes filles s’étaient confiées. Elles étaient les élèves les plus âgées du cours d’islam et avaient révélé que l’Imam tentait de les embrasser et les caressaient à travers leurs vêtements sur les parties intimes à l’issue des prières.

Une peine de 2 ans de prison a été requise par le parquet. L’imam nie les gestes déplacés et soutient que tous les actes ont été posés dans le cadre de corrections de positions lors de prières. Il a demandé la suspension du prononcé. Jugement le 18 novembre.

Source: http://tinyurl.com/2d9c2jc

Une mosquée chez les Inuits. Ils n’ont pas fini de se geler les glaouis…

Mais l’amour du « Prophète » demande parfois beaucoup d’abnégation… Et pour les « ablutions », va falloir prévoir de l’eau chaude… Et des tapis très épais pour les prières. Faut penser à tout, les gars…

FDF

.

Une mosquée, avec un minaret de 9 mètres, a été installée à Inuvik, chez les Inuits.

Il y a 80 musulmans à Inuvik, originaires du Soudan, du Liban, d’Egypte ou du Koweït.

Jusqu’ici, le plus fameux bâtiment d’Inuvik était l’église en forme d’igloo Notre-Dame de la Victoire (en référence à la bataille de Lépante)…

Contrairement à ce qu’affirment les musulmans d’Inuvik, ce n’est pas le « premier minaret de l’Arctique ». Il y en a un, beaucoup plus haut, et plus au nord, à Norilsk, en Russie. Il y a aussi une mosquée à Tromso, en Norvège (sans minaret semble-t-il), et d’autres sont en construction à Anchorage (Alaska) et Mourmansk (Russie).

 

Pillé chez http://yvesdaoudal.hautetfort.com/

Ils ne pourront plus dire qu’il n’y a que le tram qui ne leur est pas passé dessus…

Ils n’avaient pas prévu ça, les muzz… Un imbroglio auquel ils ne sont pas habitués… C’est sûr qu’un vent de panique doit s’installer. C’est ça, quand on a l’habitude que tout vous tombe tout cuit dans la bouche…

FDF

.

Reims: le tram passe sur les fondations de la mosquée !

« COMBIEN d’années encore les musulmans du Nord de Reims et du quartier Orgeval vont-ils devoir prier dans les sous-sols d’un appartement de la rue Charles que le Foyer Rémois leur a prêté pour servir de mosquée en 1994 ? Personne ne peut le dire.

Incroyable mais vrai

En effet, alors que depuis 2006, l’Association islamique cultuelle et culturelle de Reims et de sa région, après bien des déboires, était enfin parvenue à faire les fondations de sa mosquée entre la rue Laberte et la rue Charles-Guggiari (lire par ailleurs), la mise en service du tram vient tout remettre en cause quatre ans plus tard.
Éric Quénard, premier adjoint, s’explique : « L’Aiccrr, propriétaire d’un terrain a commencé ses travaux bien avant même que ne soit décidée la réalisation du tramway. Elle a eu son permis et édifié les fondations de sa mosquée tandis qu’à côté l’Ami avait prévu suite à un bail à construction pour réaliser un « centre culturel » sur un terrain de la ville.
Quand nous sommes arrivés aux affaires en mars 2008, on s’est aperçu que le mail piétonnier prévu pour relier le futur terminus du tram à Orgeval mordait sur les fondations de la mosquée et une partie du terrain concédé à l’Ami ! Les deux dossiers étaient bloqués. Il a bien fallu trouver une solution. Après négociation, passage des géomètres nous avons trouvé une solution qui satisfait les deux parties. »
Pour régler ce litige les élus ont voté deux délibérations. Dans la première, la Ville autorise d’une part la résiliation du bail à construction (d’un centre culturel) signé avec l’Ami. Elle lui fait cadeau des 15 500 € de pénalités de retard qu’elle aurait dû payer n’ayant pas achevé ses travaux avant le 30 juillet 2007 comme le prévoyait le contrat. L’Ami supportera les frais notariés de résiliation dudit bail.

Un préjudice de plus de 130 000 euros

D’autre part, elle propose un échange foncier avec l’Aiccrr. Elle prend une emprise de 192 m2 sur le terrain de l’Aiccrr pour réaliser le mail piétonnier et lui vend deux parcelles de 1 555 m2 et 2 348 m2 moyennant la somme de 141 018 €. Le conseil municipal autorise l’association à déposer tout permis de construire ou autres autorisations administratives sur ces nouvelles emprises. La Ville supportera les frais de géomètres afférents à cet échange, les frais d’actes notariés étant à la charge de l’Aiccrr. Dans une seconde délibération la Ville accepte de payer un préjudice de 111 171,78 € HT à l’Aiccir « représentant le coût des fondations et de la plate-forme réalisées, de leur démolition et des honoraires d’architecte. »

Suite et source: http://tinyurl.com/2a36rps

De la stupidité des religieux musulmans…

Un nouveau sommet atteint dans l’idiotie propagandiste islamiste. Je vous laisse le soin de lire cette coupure de presse pillée chez Gérard Brazon… Dément. On sait maintenant d’où viennent les tsunamis; et comment y remédier… Il devraient modifier la charia: au lieu de couper des mains, ils devraient instaurer la castration chez les « étalons » iraniens… Mais quelle bande de tarés.

FDF

L’Ignorance, la bêtise religieuse en Iran. Effrayant.

Voici une preuve s’il en fallait une de plus de la stupidité des religieux, de ses « docteurs » et autres « savants » de la foi. Ces profonds débiles religieux nous affirment ce que l’on pouvait sans doute entendre encore chez nous au moyen-âge dans nos églises chrétiennes! Mais nous sommes en 2010.

Gérard Brazon

Source: http://puteaux-libre.over-blog.com/

Claire Donnizaux: « non à l’islamisme » c’est mal ?

Si ça, ce n’est pas une attaque ciblée… C’est tout le Front National que l’on vise. Le remplacement de JM le Pen à la tête du seul parti patriote de France est prévu début 2011… Faudrait voir d’où viennent les ordres; on s’en doute bien, mais bon… La procureure ne doit pas bien savoir à qui elle s’attaque… C’est une bonne partie des français qui est visée… Je ne sais pas si ils vont apprécier. Les urnes nous le diront…

FDF

.

Selon la procureure de 32 printemps Claire Donnizaux du TGI de Paris dire « non à l’islamisme » est un délit puisqu’elle réclame deux mois de prison avec sursis, un an d’inéligibilité et une amende de 20.000 euros contre Jean-Marie Le Pen pour avoir, par des affichettes de campagne diffusées sur internet, soit disant incité à la haine envers la population musulmane et les personnes d’origine algérienne.

Si dire « non à l’islamisme » est un délit, c’est que c’est mal.

Si dire « non à l’islamisme » est mal c’est que dire « oui à l’islamisme » c’est bien.

Si vous n’êtes pas convaincu par cette déduction, comparez donc les deux slogans suivants bâtis exactement sur le même parallèle que le slogan précédent : « oui au nazisme » & « non au nazisme »

Dire « oui au nazisme » c’est mal.

Dire « non au nazisme » c’est bien.

C’est pas compliqué à comprendre.

Donc reprenons : dire « oui à l’islamisme » c’est bien.

Sauf que, euh…

  • l’islamisme c’est Ben Laden qui menace de trancher la tête des français, or trancher la tête des gens c’est mal.
  • l’islamisme c’est la burqa, or la burqa c’est interdit en France, donc la burqa c’est mal.
  • l’islamisme c’est la guerre civile en Algérie, importée chez nous lors des attentats de 1995 au métro saint Michel, or la guerre et les attentats c’est mal.
  • l’islamisme c’est de construire des minarets en suisse pour faire un doigt d’honneur géant et permanent aux suisses, or les minarets c’est interdit en suisse, parce que faire un doigt d’honneur aux suisses c’est mal.
  • Donc reprenons : dire « oui à l’islamisme » c’est bien, sauf que c’est mal.

    Voilà un raisonnement qui est manifestement idiot !

    Pourquoi ? Parce que dire « oui à l’islamisme » c’est dire oui à ben laden, c’est dire oui à la burqa, c’est dire oui à la guerre, c’est dire oui aux attentats, c’est dire oui aux doigts d’honneur architecturaux permanents, or dire oui à tout ça c’est évidemment MAL, c’est une évidence évidente, pour tous le monde.

    Donc dire « oui à l’islamisme » c’est idiot.

    Ca aussi c’est une évidence évidente, pour tous le monde.

    Même pour Claire Donnizaux !

    Il est totalement évident que confrontée à une affiche qui dirait « oui à l’islamisme », Claire Donnizaux se sentirait incohérente, complètement incohérente, parce que cela lui rappellerait immanquablement qu’elle a réclamé une condamnation pour l’affiche qui disait… le contraire.

    Or il n’y a pas pire juge que… soi-même !

    Comment voulez-vous vous expliquer à vous que vous êtes dans le vrai quand vous SAVEZ parfaitement que vous vous trompez ?

    On ne peut pas se mentir à soi-même sans dommages.

    Comment Claire Donnizaux va-t-elle bien pouvoir expliquer à Claire Donnizaux que dire « oui à l’islamisme » c’est bien puisque Claire Donnizaux à décrété que dire « non à l’islamisme » c’est mal ?

    Hé bien c’est très simple : Claire Donnizaux ne pourra rien expliquer à Claire Donnizaux, elle ne pourra que constater une incohérence, ce qui en psychologie s’appelle une dissonance cognitive.

    Et une dissonance cognitive c’est très très désagréable à vivre, à peu près autant que… de se faire condamner injustement !

    Une dissonance cognitive provoque immanquablement un violent stress, que la personne peut évacuer en refusant de faire face à la réalité qui provoque cette dissonance. Il lui suffit d’ignorer purement et simplement le fait dissonant.

    Le gros, GROS, problème survient quand la réalité qui provoque cette dissonance s’impose de force, de façon répétée, sans qu’on puisse y échapper, comme par exemple une affiche que l’on voit forcément, ou bien comme… des cartes postales que l’on ne peut pas empêcher d’arriver !

    Et là il se passe quoi au bout d’un moment ?

    On pète un câble.

    Comme lui :

    Logo La Dépêche du Midi

    www.ladepeche.fr/article/2007/09/21/18737-Racisme-Harcele-par-des-islamophobes.html

    On pète un câble car on ne peut pas s’empêcher de se juger idiot à chaque fois, c’est ce qui s’appelle les tourments de la conscience. Et pour ceux ou celles qui n’en ont pas (ce qui est assez fréquent chez les fonctionnaires de l’administration judiciaire jeunes et ambitieux, souvent prêts à condamner mère Teresa pour une promotion), on pète un câble parce que c’est comme le supplice chinois de la goutte d’eau : à un moment arrive immanquablement la goutte qui fait déborder le vase.

    Faisons péter un câble à Claire Donnizaux.

    En envoyant la carte postale ci-dessous vous contribuerez à améliorer le fonctionnement de l’administration judiciaire, qui en a franchement bien besoin.

    Le jugement est mis en délibéré jusqu’au 2 décembre 2010. Le traitement sera à administrer au delà de cette date si les fonctionnaires de l’administration judiciaire commettent l’impardonnable erreur de s’obstiner à affirmer par leur verdict que dire « non à l’islamisme » c’est mal.

    Auto-produire la carte postale ci-dessous

    et l’envoyer à Claire Donnizaux

    pour lui faire péter un câble.

    Ce qui ne tue pas rend plus fort, elle n’en sera donc que meilleure magistrate après coup.

    (à l’envers) – .jpg 242 Ko) .png – 625 Ko (10×15-900×600 pix.)

    TÉLÉCHARGER la carte postale

    L’adresse postale professionnelle de Claire Donnizaux est celle du tribunal de grande instance (TGI) de Paris.

    « La cour d’appel de Paris autorise tout site internet ou tout autre support à le citer ou à mettre en place un lien hypertexte pointant vers son contenu  » –  Source : http://tinyurl.com/28m2mlo

    Pour obtenir son adresse personnelle, laisser votre courriel en commentaire.

    Une mosquée avec l’argent du contribuable ! Comme toutes les autres, en fait…

    Et l’on se fout encore de nous. Bafouant la loi de 1905, les mosquées sont tout de lêmes financées par l’Etat. Mais le subterfuge est qu’on ne les nomme pas « mosquées »; mais « centres culturels et cultuels ». mais une fois construites, ce sont vraiment des mosquées… Les tribunaux administratifs devraient être plus souvent saisis. C’est le seul moyen d’enrayer ce cancert vert qui ronge la France en ce qui nous concerne…

    FDF

    .


    Posté par NP Info Centre

    Communiqué de Bernard Chauvet, conseiller régional du Centre

    À l’initiative de M. Grouard député-maire UMP d’Orléans, la ville a vendu un parking de 2.550 m2 (déclassé du domaine public), 102.000 euros, à des associations musulmanes, pour construire une nouvelle mosquée.

    Il se paie vraiment de la tête du contribuable ! Ce terrain aurait dû être vendu autour de 400.000 euros (160 € le m2)

    Et puis, les musulmans n’ont pas besoin de mosquées pour prier. « La terre est leur mosquée » disent-ils. La plupart des fédérations islamiques refusent les femmes : elles prient donc chez elles ! Dans les entreprises, ils exigent des salles de prière, et Ribéry prie dans les stades (!), donc les mosquées sont superflues !

    Le maire ne peut invoquer le manque de lieux de culte et le pluralisme religieux : 16 mosquées et lieux de prières sont recensées dans l’agglomération d’Orléans !! Par contre la démagogie dont il fait preuve favorise le communautarisme.

    Ces exigences religieuses et ces combines sont inacceptables et non conformes à la loi de séparation de l’Église et de l’État. C’est le laxisme des pouvoirs successifs, c’est Sarkozy et son CFCM (Conseil français du culte musulman) qui les engendrent ! Orléans a enregistré un nombre de demandeurs d’asile impressionnant entre 2000 et 2003 : 1.500 par an dont les 2/3 étaient musulmans rappelle l’adjoint « Nouveau Centre », qui est « ému » de voir son projet de mosquée enfin aboutir !!!

    En 78, il y avait 72 mosquées. En 2002, autour de 1.600 (L’Express 27 sept. 2002). En 2008, 1.890 d’après le ministère de l’Intérieur. Aujourd’hui, plus de 2.000 et le CFCM reconnait qu’il va falloir passer à 4.000 !

    ÇA SUFFIT ! Le Front National dit non aux mosquées mais oui aux églises et aux cathédrales !

    Bernard Chauvet
    Secrétaire départemental du FN 45
    Conseiller régional

    Source: http://www.nationspresse.info

    Histoire du monde: Constantinople avant l’invasion musulmane…


    http://www.gloria.tv/?media=105455

    Vidéo : Constantinople avant sa chute en 1453. Aujourd’hui Istanbul.

    Il convient d’écouter les spécialistes de l’islam nous expliquer d’où vient cette soif de conquête. A ce titre, lire un extrait de l’étude remarquable de Nadia Maria el-Cheik, chercheur à Harvard et professeur associé à l’Université américaine de Beyrouth, Byzance vue par les Arabes (Harvard Center For Middle Eastern Srudies, 2004) est éclairante. L’universitaire libanaise nous explique en quoi les conquêtes de l’ancienne Byzance-Constantinople et de Rome participent d’un même projet du Prophète :

    « La tradition fait porter les regards musulmans vers la « cité d’Heraclius » en voulant la conquérir par le takbîr. Le takbîr , un terme employé par les premiers traditionnistes en faisant référence à la conquête des villes, est aussi bien le signal de l’attaque qu’ une incantation destinée à s’attirer le soutien divin. Dans cette perspective, une force surnaturelle est attribuée au takbîr ; lorsqu’il est clamé par les guerriers musulmans, les murs massifs de la ville tremblent . Un autre hâdith rapporte :

    « [Constantinople] sera conquise par les hommes qui s’écrient en implorant Allah, le Très Haut. Une fois qu’ils s’abattront sur elle, ils en auront pour trois jours, en appelant Allah  et l’implorant afin qu’Allah détruise son flanc est. Les Musulmans entreront alors dans la ville et y construiront des mosquées » (source: Ibn Hammâd, Kitâb al-fitan. Traduction dans Cook. « Apocalypse musulman et Jihâd », p. 295)

    Constantinople n’est pas la seule ville devant être conquise par les armées des « croyants ». Un autre sujet discuté dans la littérature apocalyptique est l’épisode durant lequel « les villes de l’incroyance » seront conquises :

    « Constantinople fut évoquée. Quelqu’un dit « La Conquête de Constantinople précèdera celle de Rome ». D’autres dirent : « La conquête de Rome précèdera celle de Constantinople ». Abdallâh b. ‘Amru demanda d’amener une boite. La boîte contenait un livre. Il dit « Nous conquerrons Constantinople avant Rome »  (source: Ibn Hammâd, Kitâb al-fitan, 294)

    ‘Amru b. al-‘As est également à la source d’une tradition du Prophète où il questionne le Prophète sur quelle des deux villes, Constantinople ou Rome, sera conquise en premier lieu. Le Prophète dit « La cité d’Héraclius sera conquise en premier ». Une autre tradition rapportée par Ka’b rapporte : « Nous conquerrons Amorium avant Nicée, Nicée avant Constantinople, et Constantinople avant Rome »

    Voilà pour ces rappels de l’universitaire Nadia Maria el-Cheik  du Harvard Center For Middle Eastern Studies.

    (Note: Les Hâdith Authentiques (Sahîh), formant la Sunna, sont le cœur nucléaire de la jurisprudence islamique, reçus avec une fiabilité totale car justement « Authentiques » pour toutes les écoles juridiques du sunnisme. Il s’agit des propos de Mahomet rapportés par ses compagnons )

    « Ibn Shihab rapporta que le Messager d’Allah (que la paix soit avec Lui) fit une expédition sur Tabuk et qu’Il ( le Saint Prophète) avait à l’esprit l’idée de menacer les Chrétiens d’Arabie en Syrie ainsi que ceux de Rome » Muslim V6670B037

    « Rapporté par Khalid bin Madan : (…) Um Haram nous informa qu’il entendit le Prophète dire « le Paradis sera accordé au premier contingent de mes disciples qui entreprendront une expédition navale » . Um Haram ajouta « O apôtre d’Allah ! Serai-je parmi eux ? »Il répondit « Tu seras parmi eux ». Le Prophète ajouta : «  La première armée parmi mes disciples qui envahira la ville de César, elle lui sera remis tous ses pêchés ». Um Haram questionna encore «  Serais-je l’un d’entre eux, o apôtre d’Allah ? Il répondit par la négative. » Sâhih Bukhari ,Le Combat dans la voie de Allah, hâdith n°175

    Travail de recherche effectué par L’Observatoire de l’islamisation-octobre 2010

    Pour aller plus loin :

    constantinople.jpg

    Présentation de l’éditeur

    La ville de Constantinople, rempart de la Chrétienté en Orient, a, pendant plus de mille ans, résisté à tous les assauts. Elle est tombée en deux temps et, paradoxalement, le premier coup lui fut porté en 1204 par les croisés venus d’Occident, payés par Venise et avec l’accord tacite de Rome.
    Réduit dès lors à fort peu, l’empire  » byzantin  » fut incapable de repousser les attaques d’un Empire ottoman conquérant de toute l’Asie Mineure. Les Latins ont porté secours, levé des troupes et lancé des flottes de guerre à plusieurs reprises ; mais les conflits qui opposaient rois et princes mobilisaient le plus gros de leurs forces. Si Constantinople ne fut pas abandonnée à elle-même, l’Occident, requis par la guerre entre ses nations, accepta l’agonie de l’empire chrétien d’Orient, sans comprendre qu’il serait lui-même la proie suivante.
    Jacques Heers, ancien directeur du département d’études médiévales de Paris-Sorbonne, a notamment publié La première croisade ; Louis XI ; Les négriers en terres d’islam.
    source : islamisation.fr

    envahisseurs islamistes: les « Bernard l’hermite » de la République…

    Un petit rappel historique de Victor…

    FDF

    .

    La patrie trahie par la République

    PAR JEAN RASPAIL
    [Le Figaro 17 juin 2004]

    J’ai tourné autour de ce thème comme un maître-chien mis en présence d’un colis piégé. Difficile de l’aborder de front sans qu’il vous explose à la figure. Il y a péril de mort civile. C’est pourtant l’interrogation capitale. J’ai hésité. D’autant plus qu’en 1973, en publiant Le Camp des saints, j’ai déjà à peu près tout dit là-dessus. Je n’ai pas grand-chose à ajouter, sinon que je crois que les carottes sont cuites.

    Car je suis persuadé que notre destin de Français est scellé, parce qu’“ils sont chez eux chez moi” (Mitterrand), au sein d’une “Europe dont les racines sont autant musulmanes que chrétiennes” (Chirac), parce que la situation est irréversible jusqu’au basculement définitif des années 2050 qui verra les “Français de souche” se compter seulement la moitié – la plus âgée – de la population du pays, le reste étant composé d’Africains, Maghrébins ou Noirs et d’Asiatiques de toutes provenances issus du réservoir inépuisable du tiers monde, avec forte dominante de l’islam, djihadistes et fondamentalistes compris, cette danse-là ne faisant que commencer(1).

    La France n’est pas seule concernée. Toute l’Europe marche à la mort. Les avertissements ne manquent pas – rapport de l’ONU (qui s’en réjouit), travaux incontournables de Jean-Claude Chesnais et Jacques Dupâquier, notamment –, mais ils sont systématiquement occultés et l’Ined pousse à la désinformation. Le silence quasi sépulcral des médias, des gouvernements et des institutions communautaires sur le krach démographique de l’Europe des Quinze est l’un des phénomènes les plus sidérants de notre époque. Quand il y a une naissance dans ma famille ou chez mes amis, je ne puis regarder ce bébé de chez nous sans songer à ce qui se prépare pour lui dans l’incurie des “gouvernances” et qu’il lui faudra affronter dans son âge d’homme…

    Sans compter que les “Français de souche”, matraqués par le tam-tam lancinant des droits de l’homme, de “l’accueil à l’autre”, du “partage” cher à nos évêques, etc., encadrés par tout un arsenal répressif de lois dites “antiracistes”, conditionnés dès la petite enfance au “métissage” culturel et comportemental, aux impératifs de la “France plurielle” et à toutes les dérives de l’antique charité chrétienne, n’auront plus d’autre ressource que de baisser les frais et de se fondre sans moufter dans le nouveau moule “citoyen” du Français de 2050. Ne désespérons tout de même pas. Assurément, il subsistera ce qu’on appelle en ethnologie des isolats, de puissantes minorités, peut-être une quinzaine de millions de Français – et pas nécessairement tous de race blanche – qui parleront encore notre langue dans son intégrité à peu près sauvée et s’obstineront à rester imprégnés de notre culture et de notre histoire telles qu’elles nous ont été transmises de génération en génération. Cela ne leur sera pas facile.

    Face aux différentes “communautés” qu’on voit se former dès aujourd’hui sur les ruines de l’intégration (ou plutôt sur son inversion progressive: c’est nous qu’on intègre à “l’autre”, à présent, et plus le contraire) et qui en 2050 seront définitivement et sans doute institutionnellement installées, il s’agira en quelque sorte – je cherche un terme approprié – d’une communauté de la pérennité française. Celle-ci s’appuiera sur ses familles, sa natalité, son endogamie de survie, ses écoles, ses réseaux parallèles de solidarité, peut-être même ses zones géographiques, ses portions de territoire, ses quartiers, voire ses places de sûreté et, pourquoi pas, sa foi chrétienne, et catholique avec un peu de chance si ce ciment-là tient encore.

    Cela ne plaira pas. Le clash surviendra un moment ou l’autre. Quelque chose comme l’élimination des koulaks par des moyens légaux appropriés. Et ensuite?

    Ensuite la France ne sera plus peuplée, toutes origines confondues, que par des bernard-l’ermite qui vivront dans des coquilles abandonnées par les représentants d’une espèce à jamais disparue qui s’appelait l’espèce française et n’annonçait en rien, par on ne sait quelle métamorphose génétique, celle qui dans la seconde moitié de ce siècle se sera affublée de ce nom. Ce processus est déjà amorcé.

    Il existe une seconde hypothèse que je ne saurais formuler autrement qu’en privé et qui nécessiterait auparavant que je consultasse mon avocat, c’est que les derniers isolats résistent jusqu’à s’engager dans une sorte de reconquista sans doute différente de l’espagnole mais s’inspirant des mêmes motifs. Il y aurait un roman périlleux à écrire là-dessus. Ce n’est pas moi qui m’en chargerai, j’ai déjà donné. Son auteur n’est probablement pas encore né, mais ce livre verra le jour à point nommé, j’en suis sûr…

    Ce que je ne parviens pas à comprendre et qui me plonge dans un abîme de perplexité navrée, c’est pourquoi et comment tant de Français avertis et tant d’hommes politiques français concourent sciemment, méthodiquement, je n’ose dire cyniquement, à l’immolation d’une certaine France (évitons le qualificatif d’éternelle qui révulse les belles consciences) sur l’autel de l’humanisme utopique exacerbé. Je me pose la même question à propos de toutes ces associations omniprésentes de droits à ceci, de droits à cela, et toutes ces ligues, ces sociétés de pensée, ces officines subventionnées, ces réseaux de manipulateurs infiltrés dans tous les rouages de l’Etat (éducation, magistrature, partis politiques, syndicats, etc.), ces pétitionnaires innombrables, ces médias correctement consensuels et tous ces “intelligents” qui jour après jour et impunément inoculent leur substance anesthésiante dans l’organisme encore sain de la nation française.

    Même si je peux, à la limite, les créditer d’une part de sincérité, il m’arrive d’avoir de la peine à admettre que ce sont mes compatriotes. Je sens poindre le mot renégat, mais il y a une autre explication: ils confondent la France avec la République. Les “valeurs républicaines” se déclinent à l’infini, on le sait jusqu’à la satiété, mais sans jamais de référence à la France. Or la France est d’abord une patrie charnelle. En revanche, la République, qui n’est qu’une forme de gouvernement, est synonyme pour eux d’idéologie, idéologie avec un grand “I”, l’idéologie majeure. Il me semble, en quelque sorte, qu’ils trahissent la première pour la seconde.

    Parmi le flot de références que j’accumule en épais dossiers à l’appui de ce bilan, en voici une qui sous des dehors bon enfant éclaire bien l’étendue des dégâts. Elle est extraite d’un discours de Laurent Fabius au congrès socialiste de Dijon, le 17 mai 2003: “Quand la Marianne de nos mairies prendra le beau visage d’une jeune Française issue de l’immigration, ce jour-là la France aura franchi un pas en faisant vivre pleinement les valeurs de la République…”

    Puisque nous en sommes aux citations, en voici deux, pour conclure: “Aucun nombre de bombes atomiques ne pourra endiguer le raz de marée constitué par les millions d’êtres humains qui partiront un jour de la partie méridionale et pauvre du monde, pour faire irruption dans les espaces relativement ouverts du riche hémisphère septentrional, en quête de survie.” (Président Boumediene, mars 1974.)

    Et celle-là, tirée du XXe chant de l’Apocalypse: “Le temps des mille ans s’achève. Voilà que sortent les nations qui sont aux quatre coins de la terre et qui égalent en nombre le sable de la mer. Elles partiront en expédition sur la surface de la terre, elles investiront le camp des saints et la ville bien-aimée.”

    *Ecrivain, romancier.

    (1)Le délicat iman de Vénissieux, en vertu du jus soli, a engendré à lui seul seize petits citoyens français.

    Arabie Saoudie : election de la « miss beauté morale 2010″…

    Ils ont au moins le mérite de nous faire rire, parfois… Ah les cons !

    FDF

    .

    femme voiles angleterre

    Eh, les gars, j’ai un tiquet avec celle, sur la gauche, qui regarde l’objectif… Elle doit « être bonne »… FDF

    .

    La beauté morale à la lumière de l’islam

    Pas besoin d’être belle physiquement pour être élue miss de la beauté en Arabie Saoudite. D’ailleurs il n’existe à ce jour aucun concours qui inciterait des jeunes femmes à se dénuder pour juger de leur beauté apparente. Et c’est dans cette optique, que l’Arabie Saoudite pays musulman où la majorité des femmes sont toutes intégralement voilées (en niqab ou en sitar) a lancé en 2008, le premier concours de beauté « miss de la beauté morale » qui valorise non pas l’apparence physique des participantes, mais leur respect et leur attachement aux valeurs de l’Islam tels que la pudeur, le respect avec ses parents, et la piété dans le comportement.

    La gagnante est aveugle

    Lundi dernier, dans la ville de Qatif (à l’est du pays), lors de la finale du concours, un jury totalement féminin a choisie une jeune femme aveugle de 24 ans, qui porte le niqab, Zeinab al Khatam, pour devenir « reine de la beauté morale 2010 ». La grande lauréate a été élue parmi dix finalistes, dont l’une d’elles, Imane Zain al Din, étudiante de 20 ans, a pris la seconde place du podium. Le concours qui avait débuté quelques mois plus tôt a réunit près de 400 jeunes femmes toutes en niqab ou en sitar, venues défendre les valeurs qu’elles arborent, en ambassadrices de l’Islam. Celles ci auraient comme l’an dernier, passés dix semaines de cours sur la religion pour être évaluées sur des thèmes liés au respect des parents, et à comment valoriser sa « force » intérieure. Elles ont par exemple aussi été jugées au cours d’une journée en campagne sur le comportement qu’elles ont pu avoir avec leurs parents, sous l’oeil observateur des jurys.

    Au delà de son originalité, ce concours aura épargné à ses participantes bien des tracas : défiler en maillot de bain et talons aiguilles face à une horde de journalistes et jurys masculins scrutant leurs moindres faits et gestes ; Passer des heures dans une loge commune à changer de vêtements toutes les 30 secondes, à changer de maquillage (toujours plus remarquant), ou à apprendre une série de chorégraphies pour animer le « show », sans être à l’abri de trébucher ou de s’emmêler dans les pas de danse…

    La femme n’est pas un objet

    Khadra al Moubarak, l’une des femmes à l’initiative de cette démarche, qui elle même porte le niqab, estime que

    « L’idée est d’évaluer l’engagement des candidates envers les valeurs morales islamiques (…) c’est une alternative aux appels à la décadence des autres concours de beauté qui prennent uniquement en compte le corps et l’apparence de la femme »

    « Nous nous intéressons à la beauté de l’âme et à la moralité. » ajoute t-elle.

    L’an dernier, pour l’édition 2009, le concours réservé aux jeunes femmes de 15 à 25 ans et n’étant pas diffusé à la télévision, avait élue Aya Ali al Mulla, âgée de 18 ans, et pour l’année 2008, ce fut Zahra al Shurafa qui a été couronnée « miss belle morale ».

    Source: http://www.ajib.fr/2010/10/islam-miss-beaute/

    Celle-ci est hors concours…:


    Visites de Besson et Amara: les sous-merdes s’interrogent… Ca les occupe.

    Aller plaider la loi anti-voile chez les muzz, faut déjà oser…

    Lu sur un blog « des quartiers »… Que je mets un point d’honneur à ne pas citer. Ca leur ferait de la pub gratuite. Et pourtant, c’est l’image de la France que l’on nous cache… Celle qui nous attend au virage, nous les souschiens. Amara et Besson vont « rallumer le feu »… Sûr. C’est évident: ils sont tous deux shootés à la préférence non-nationale, et à l’islam… Mais bon, ils vont défendre, à la veille des présidentielles, une cause chère à Sarkö. Et puis, à l’approche du remaniement ministériel, mieux vaut être dans les bons papiers du patron… En fait, ils vont plaider une cause à contrecoeur: celle de la loi anti-voile… Mais leur place en dépend. On peut lire, dans les lignes qui suivent, que la racaille l’a bien compris; et ils vont bien s’amuser…

    FDF

    .

    Amara et Eric Besson font le tour des quartiers pour expliquer les bienfaits de la loi contre le voile !

    « Le duo n’est pas surprenant car tous deux ont un point commun : ministres de l’ouverture ! Et l’on peut ajouter de la rupture au regard de l’appropriation des idées de l’UMP dans lesquelles ils excellent.

    A la veille des 5 ans des violences urbaines, Fadéla AMARA aidé de son camarade BESSON, nous propose de faire le tour des quartiers accompagnés de 15 ambassadrices de Ni Putes, Ni Soumises pour expliquer aux habitants les bienfaits de la loi contre le voile !

    Madame AMARA met enfin en œuvre sa fonction de secrétaire d’état à la politique de la ville et celle-ci commence maintenant avec une action d’une très grande importance..

    Cette initiative, attendue par les banlieues, va sûrement être déterminante dans l’amélioration de la situation de milliers d’habitants des quartiers populaires et en particulier des jeunes.

    Quant à Monsieur Besson, venu lui prêter main-forte dans cet exercice périlleux, il ne fait que poursuivre avec acharnement l’idée, qu’en banlieue, le problème, c’est d’abord l’islam et rien d’autre.

    Heureusement qu’une poignée femmes s’est promenée en Burqa dans notre pays pour donner enfin à Fadéla AMARA un brin de réjouissance dans sa fonction de Ministre.

    “Je suis très fière que mon pays ait été l’un des premiers pays à porter cette loi, qui est une loi juste, une loi qui protège les femmes, notamment les femmes des quartiers et les femmes les plus fragiles de notre pays, sans distinction aucune” nous dit-elle ! Et son seul regret, ajoute-t-elle, reste que certains représentants de l’Assemblée nationale n’aient pas eu le même courage que nos sénateurs plus unanimes dans la défense des valeurs de la République.

    Ce n’est peut-être qu’une histoire de remplissage d’agenda car il fallait trouver une occupation à la secrétaire d’Etat qui voit la préparation des obsèques de la politique de la ville se profiler. Sans compter qu’à défaut d’un plan Marshall, un plan d’explication de la loi contre le voile peut faire l’affaire. L’important est d’occuper le terrain médiatique et nourrir ses camarades d’actions susceptibles de rassasier les électeurs un peu plus à sa droite de l’UMP.

    Mais de qui se moque-t-on ?

    Chômage des jeunes, formation professionnelle, lutte contre l’échec scolaire, désenclavement des quartiers, renforcement des transports, prévention de la délinquance, soutien à la parentalité, accès aux soins, discriminations… : cliquez, poubelle ! C’est ainsi que l’on peut lire à quel point les difficultés que connaissent nos banlieues sont prises au sérieux.

    Comme si dans les quartiers la population attendait de pied ferme des explications sur la loi contre le voile. En plus, le thème a non seulement un goût de réchauffé et ne concerne qu’une minorité.

    A court d’actions significatives, le gouvernement nous promet une révolution ; voter des lois et faire le tour de la France pour en expliquer les bienfaits.

    Peut-être que pour la réforme des retraites, le planning est établi ; nous allons voir débarquer dans nos villes, des soldats de l’UMP, venir nous expliquer pourquoi cette réforme est bonne pour eux.

    On fait, on discute après ! Ça, ça s’appellerait de la dictature participative !

    Quant aux banlieues, on ne fait pas, on ne discute pas ; ça s’appelle du mépris ! »

    Alors comme lèches-pompes, on ne fait pas mieux !

    Mais il n’y a rien d’étonnant. le CFCM ne sait faire que ça: CONDAMNER… Quand ce n’est pas une mosquée taguée, voire « profanée », comme ils disent, c’est à Ben Laden qu’ils s’en prennent aujourd’hui. Le patron du terrorisme islamiste mondial se fait gentiment disputer par le Conseil « Français » du Culte Musulman. Faut pas trop se mettre mal avec, non plus… On ne sait jamais… Ni avec Sarkö; c’est lui qui finance… Quelle bande de lèches-bottes ! En outre, c’est le CFCM qui « condamne »; et pas son président Mohammed Moussaoui.

    Faut pas prendre de risques. Mieux vaut se mettre bien avec tout le monde; courageux, mais pas téméraires, au CFCM.

    FDF

    .

    Après la diffusion de menaces attribuées à Oussama ben Laden, le Conseil français du culte musulman a condamné aujourd’hui tout acte d’hostilité envers la France et l’instrumentalisation de questions politiques internes. 

    Dans un message diffusé mercredi, un homme présenté comme le chef de la nébuleuse islamiste Al Qaïda déclare que l’enlèvement de cinq Français au Niger est la sanction du traitement injuste réservé aux musulmans en France. « Le moyen de préserver votre sécurité est de mettre un terme à toutes les injustices frappant notre communauté musulmane », dit-il.

    Dans un communiqué, l’instance représentative du culte musulman en France déclare qu' »au nom des valeurs de l’islam, religion de paix et du juste milieu, le CFCM réaffirme sa condamnation totale de tout acte d’hostilité visant notre Nation ou nos compatriotes d’où qu’il vienne ».

    « Suite aux menaces terroristes contre la France, proférées, entre autres, au prétexte que la France a interdit le port du voile intégral, le Conseil français du culte musulman s’élève contre toute tentative d’instrumentalisation tendancieuse des questions liées à l’islam ou aux musulmans de France », poursuit le texte.

    « Le CFCM considère que ces questions relèvent des affaires internes de la France et concernent en premier lieu les musulmans de France qui vivent sereinement et paisiblement leur religion au sein de la République. »

    (Comme le fou furieux de Limoges ? : http://www.youtube.com/watch?v=3YlJGLl9VAA) FDF.

    Source: http://tinyurl.com/26olc6u

    Prêts islamiques: ça ne se passe pas tout seul…

    La finance islamique a du mal d’imposer sa loi, pardon, sa charia, dans le monde Occidental. La BRED, qui vient d’octroyer un premier prêt de ce type, perd des clients… C’est une forme de résistance… Evident: la laïcité est atteinte.

    FDF

    .

     

    La Bred, qui appartient au groupe Banque Populaire, a octroyé un « prêt islamique » à un sportif de haut niveau. Des clients menacent de clôturer leurs comptes.

    .

    La Bred a accordé un prêt particulier à un de ses clients musulmans. Certaines associations et certains clients dénoncent une attaque contre la laïcité.

    Alors que s’ouvre, ce jeudi, le quatrième forum sur la finance islamique, la Bred, banque du groupe Banque populaire, est au coeur d’une polémique. En cause: le premier prêt à l’habitat monté en France en respect des principes de la loi islamique – la Charia – et octroyé, en mai, à un « sportif de haut niveau » pour l’achat d’une maison en région parisienne.

    Selon la charia, les musulmans n’ont pas le droit de payer des intérêts lorsqu’ils empruntent de l’argent à une banque. Mais ils peuvent faire du commerce. Le prêt islamique consiste donc à ce que l’établissement de crédit intervienne en qualité de premier acheteur vis-à-vis du fournisseur, et de revendeur à l’égard du client. La banque achète le bien puis le revend à son client, moyennant une marge bénéficiaire convenue entre les deux parties, explique le site de La banque islamique.

    Dominique S., cliente à la Bred depuis trente ans, est mécontente du nouveau prêt accordé par sa banque, elle a demandé la clôture de ses comptes. « Je vois notre démocratie républicaine – et celles des autres pays européens – lentement grignotée par les revendications de la communauté musulmane, la dernière manifestation en date étant cette irruption de la finance islamique dans nos vies. C’est pour réagir à cela et marquer ma désapprobation que j’ai demandé la fermeture de mes comptes. »

    La finance islamique, qu’est-ce que c’est?

    C’est une finance conforme aux principes et aux convictions de l’Islam, qui respecte les préceptes du coran.

    Pour certaines associations, ce mode de financement menacerait la laïcité. « Avec de telles pratiques, on est en train de changer les règles du jeu démocratique et républicain, […] c’est totalement contraire aux principes de la laïcité. La finance islamique est réservée aux musulmans, c’est une discrimination religieuse », dénonce la controversée Christine Tasin, présidente de « Résistance républicaine ».

    La laïcité relève de la sphère publique et la banque n’appartient pas à cette sphère

    Faux, répond Hervé de Charette, président de l’Institut français de la finance islamique. « Tous les clients peuvent souscrire à un prêt islamique. De plus, la laïcité relève de la sphère publique et la banque n’appartient pas à cette sphère. » Tout en reconnaissant qu’il faut « dépassionner le débat » et mettre un terme aux amalgames sur l’islam, Hervé de Charette soutient que « ces produits financiers ne sont qu’une ‘variante de l’investissement solidaire‘ ».

    Quant à la Bred, contactée par LEXPRESS.fr, elle fait la sourde oreille. « Il n’y a pas ‘d’offre islamique‘, ce prêt était une opération ponctuelle qui s’inscrivait dans une logique de développement et de recherche. » Le filon semble pourtant séduire d’autres banques. En Grande-Bretagne, HSBC a mis en place un prêt conforme à la Charia. Une banque qui ne propose pas ce type de prêt avance une raison purement marketing à l’élaboration de ces produits financiers. « Les banques investissent sur ce genre de marché car elles pensent y trouver une clientèle, confie un établissement bancaire qui ne propose pas ce genre de prêt. C’est la démarche de toute banque qui se lance dans un secteur. »

    Source: http://tinyurl.com/28lbnw4

    Réclamons un référendum sur l’immigration!




    Depuis plusieurs mois, le sujet de l’immigration est devenu l’un des sujets principaux des lecteurs des « 4 Vérités ».
    Il est clair, en effet, que l’immigration, loin d’être une « chance pour la France » (comme elle l’a peut-être été jadis), est devenue un danger. 

    Au moins pour trois raisons. La première et la plus profonde concerne la perte progressive de notre identité nationale. Progressivement s’imposent à nous des coutumes, et parfois même des lois qui n’ont rien de français. Des grandes marques obligent ainsi leurs clients à payer l’impôt islamique – qu’ils soient musulmans ou non. Car c’est bien cela que signifie produire « halal »…

    La deuxième raison concerne l’insécurité. Il est évident qu’il n’y a pas de fatalité génétique pré-déterminant telle personne à être un délinquant. Mais il est non moins évident que des centaines de milliers d’immigrés non intégrés sont autant de « clients » pour la délinquance.
    La troisième raison concerne nos finances publiques. Ce n’est un secret pour personne que notre État-providence est en faillite. Pourtant, il continue à tourner à plein régime pour les immigrés, y compris clandestins !

    Face à cela, il était important de « parler vrai » et de cesser de se prosterner machinalement devant l’idole du « politiquement correct ». C’est naturellement la première mission d’un journal comme les « 4 Vérités ». Mais, depuis plusieurs semaines, je suis convaincu que cela ne suffit pas. Et j’ai passé une bonne partie de l’été à consulter et à réfléchir à ce que nous pourrions faire pour agir concrètement. Sachant que nous n’avons évidemment pas vocation à remplacer les partis politiques.

    Progressivement, s’est imposée l’idée qu’il y avait au moins une méthode (à vrai dire, je n’en ai pas trouvé d’autre !) pour mettre l’immigration au cœur de la campagne pour 2012, sans gêner aucun des candidats de droite, sans empiéter sur le travail des partis de droite : réclamer un référendum sur le sujet.

    Tous les sondages indiquent en effet que le tiers au moins des Français est inquiet de cette immigration non contrôlée (soit un peu plus de 20 millions de personnes).

    Il s’agit donc de faire en sorte que les politiques écoutent le peuple. Pour cela, le référendum reste la meilleure méthode. Et la période électorale est aussi la meilleure période.

    C’est pourquoi nous venons de lancer une grande pétition, pour laquelle il faut absolument que nous récoltions des centaines de milliers de signatures, réclamant un référendum au chef de l’État sur ce sujet. Avec 3 axes :

    Fin du regroupement familial,
    Fin du droit du sol,
    Réservation des prestations sociales pour les Français.

    Idéalement, il faudrait 5 millions de signatures pour obtenir un référendum d’initiative populaire. Je n’ignore pas la difficulté, mais ensemble, nous pouvons y parvenir. D’autant que les médias et les politiques pourront difficilement ignorer longtemps ce mouvement. Cela ne risque pas de gêner Nicolas Sarkozy puisque cela lui offrirait au contraire l’occasion de recommencer le « coup » de 2007, en montrant par des actes qu’il assume l’image de « populiste » et qu’il préfère écouter le peuple de droite que les « élites » politico-médiatiques. Et cela ne gênera pas non plus le FN qui aura ainsi une belle occasion de mettre en avant l’un des points fondamentaux de son programme.

    Je crois même que cela pourrait faire avancer rapidement la cause de l’entente à droite, en montrant aux appareils partisans que les électeurs du centre-droit, de l’UMP et du FN sont en réalité beaucoup plus semblables qu’on ne veut bien le dire et qu’il est de plus en plus urgent de préparer une plate-forme commune pour sortir la France de la spirale du déclin.

    Cette pétition sera double : sur papier (avec le prochain numéro des « 4 Vérités » ou avec le suivant, je vous adresserai un courrier à ce sujet) et sur internet.

    Comme vous le savez, internet est l’un des derniers espaces de liberté disponibles et c’est un moyen efficace pour atteindre des dizaines de milliers de personnes. C’est pourquoi nous avons lancé un site dédié à la réclamation de ce référendum : <http://stop-immigration.fr/>. Vous pouvez d’ores et déjà signer la pétition et la faire signer par tout votre carnet d’adresses.

    D’après ce que j’ai pu voir du monde politico-médiatique, à partir de 50 000 signatures, nous commencerons à « intriguer » (et à irriter les « bonnes consciences »). Et, à partir de 500 000 signatures, nous serons en mesure d’imposer que cette question soit l’une des deux ou trois questions centrales de la campagne de 2012. À nous tous de jouer !

    SIGNEZ LA PETITION ET FAITES SUIVRE A VOS AMIS :
    http://stop-immigration.fr/