Francaisdefrance's Blog

27/10/2010

Anti-Racailles: cet après-midi du 23 octobre, 500 jeunes européens ont dit que dorénavant ils ne reculeraient plus !

 

Quand Jean-David Cattin se lâche…

FDF

.

Le discours de Jean David Cattin

Le discours de Jean David Cattin


Hier, en 1968, une génération s’est révoltée, ça n’a pas duré bien longtemps et ils ont vite fait de troquer leur internationalisme gauchiste pour un internationalisme ultra-libéral. Aujourd’hui cette génération est à la tête des médias, de la politique et de tous les cercles du pouvoir. Et comme des enfants gâtés, ils refusent de partager.

Ils ne partagent pas leur pouvoir mais nous laisseront-ils quelque chose en héritage ? Quel est le résultat de leurs 40 années de domination ?

Une Europe du chômage ! Une Europe de vieillards ! Une Europe honteuse ! Une Europe victime de l’immigration ! Une Europe soumise ! Une Europe martyrisée !

Une Europe du chômage. Alors qu’ils ont connu le plein emploi, ils nous laissent des sociétés oscillant entre 10 et 20% de chômage. Les jeunes alternent les petits boulots et sont confrontés à un chômage monstrueux. Et que trouvent-ils de mieux à faire ? Ils instaurent la discrimination positive et ainsi légalisent le racisme anti-blanc ! Mais qu’est-ce que nous leur avons fait pour qu’ils nous détestent à ce point ?

Une Europe de vieillards. Voulant profiter à fond de tous les plaisirs du monde moderne, la génération 68 n’a pas fait d’enfants. Trop cher ! Trop aliénant ! Ils ont fait leur choix, ils ont profité, mais maintenant qu’ils ne comptent pas sur nous pour payer leurs retraites !

Une Europe honteuse. A les entendre l’histoire de l’Europe ne se résume qu’à des invasions sur nos gentils et innocents voisins, à l’esclavage de la moitié de la planète et que bien sûr nous avons été les seuls à pratiquer, sans oublier la colonisation qui est bien sûr le péché ultime et qui, encore une fois, est propre à l’Europe.

Contrairement à eux nous aimons notre Europe et nous connaissons son histoire, nous savons que comme les autres civilisations, elle a tué, envahi et conquis, mais nous savons aussi que l’Espagne a été envahie et dominée par les Maures pendant 700 ans, nous savons que la Turquie a mis sous coupe réglée la moitié de l’Europe de l’est pendant 400 ans et qu’il y a cent ans encore, ils imposaient leur joug terrible sur nos frères des Balkans. Nous savons que les pirates nord-africains ont semé la terreur dans le sud de la France pendant 1000 ans et y ont capturé durant cette période plus d’un million d’esclaves.

Nous ne voulons pas que l’éducation de nos petits frères se résume à l’histoire d’obscures dynasties d’Afrique noire et à la liste des crimes que nos ancêtres ont pu commettre.

Une Europe victime de l’immigration
.
En à peine 40 ans nos villes autrefois homogènes ressemblent aujourd’hui à Alger ou Kinshasa. Par avidité, les gauchistes de 68 reconvertis dans l’ultra-libéralisme sans frontières, se sont servi de l’immigration pour peser sur les salaires sans se soucier le moins du monde des effets dévastateurs qu’elle allait produire ! Après eux le déluge ! Et ce déluge arrivera immanquablement, et ce jour-là sachez que les arches que nous construirons renverront chez eux ceux qui n’auraient jamais dû venir !

Une Europe soumise. Trop lâches et paresseux pour assumer une politique étrangère, ils ont préféré laisser les États-Unis faire comme ils l’entendaient. Ce n’est pas Sarkozy l’Américain et ses Ray-ban qui me contredira !

En politique intérieure ce n’est pas mieux. 80% de nos lois sont votées à Bruxelles, autant dire que 80% de nos lois sont votées dans les conseils d’administration des multinationales ! Et mieux vaut vous prévenir tout de suite, nos intérêts ne sont pas les leurs.

Une Europe martyrisée. Alors qu’aujourd’hui le crime le plus grave semble être de critiquer les minorités ou leur religion, on peut allègrement cracher sur tout ce que les Européens ont de plus sacré. Vandaliser les églises sans que personne s’en émeuvent. Inscrire Allah Wakbar sur nos cathédrales. Brûler nos drapeaux.

Je vous parle d’Europe, mais regardez ce qu’il se passe à deux pas d’ici en ce moment-même. L’Etat a renoncé, les racailles imposent leur loi. Pas plus tard que cette semaine des centaines d’entre elles ont fait régner la terreur à Nanterre sans qu’aucune d’entre elles ne soient arrêtées.

Nos amis lyonnais peuvent témoigner du climat d’ultra-violence qui régnait dans leur ville ces dernières semaines. Loin de toute revendication politique, les bandes ethniques profitent du chaos pour effectuer de véritables razzias dans le centre ville. Et à chaque fois, une police impuissante, en sous-effectif, et qui a la consigne de ne surtout pas casser un ongle aux fauteurs de troubles.

Ces évènements on peut les comparer aux zones de non-droit qui poussent aux quatre coins de la France, que ce soit à Lyon, Marseille, Paris ou Grenoble. La police n’ose plus ou n’a plus l’autorisation d’y entrer.

Mesdames et Messieurs, je vous demande ce qu’il va se passer quand il n’y aura plus d’argent dans les caisses, plus d’argent pour faire vivre à bout de bras ces banlieues qui reposent en grande partie sur l’aide sociale. Que va faire l’Etat ? Envoyer le Raid et le GIPN dans les toutes les banlieues en flamme de France en même temps ?

Oui, la situation est intenable, les mesurettes du gouvernement ne sont que de la poudre aux yeux. On fait des coups médiatiques sans rien changer aux problèmes de fond. Ils espèrent sans doute que l’explosion se produise au moment où ils ne seront plus en charge des affaires.

Ils sont bien les seuls qui peuvent se payer ce luxe-là, tous les autres vont devoir continuer à vivre, à travailler, à élever leurs enfants dans ce pays à l’abandon.

Pour nos familles, pour notre pays, pour notre civilisation, nous avons le devoir de résister. Nous avons le devoir de résister car nous en avons assez.

NOUS EN AVONS ASSEZ !

Oui, nous en avons assez de leur vivre-ensemble, de leur diversité, de leur société multi-ethnique qui transforme nos vies en véritable cauchemar.

Nous voulons vivre chez nous, maîtres chez nous, sans qu’on nous impose des règles venues d’ailleurs !

Nous voulons vivre chez nous débarrassés d’une société de consommation qui nous abrutit !

Nous voulons vivre en homme libre, en homme européen, nous ne voulons plus de ces gérontocrates qui confisquent le pouvoir !

Nous sommes la jeunesse, pas celle qui manifeste pour sécher les cours, pas celle qui casse et qui pille. Nous sommes l’AUTRE JEUNESSE.

La jeunesse qui a fait le choix de la résistance, la jeunesse qui a refusé de se faire traiter en étranger sur son propre sol.

Nous sommes la jeunesse anti-racaille, celle qui ne baisse pas les yeux et qui ne se fait pas dépouiller lors de ses manifestations.

Nous sommes une jeunesse déshéritée. Ils n’ont pas voulu nous transmettre. Ce n’est pas grave, nous prendrons.

Source: http://www.bloc-identitaire.com/

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :