Francaisdefrance's Blog

25/10/2010

Les jeunes identitaires défilent à Paris contre la « racaille » …

MANIFESTATION


Environ 250 jeunes d’associations d’extrême droite réunies au sein du Réseau identitaire ont commencé à défiler, samedi, en début d’après-midi à Paris aux cris de « jeunesse, jeunesse, anti-racaille », exhibant des drapeaux régionaux, français et européens. Le cortège, très majoritairement masculin, s’est ébranlé peu avant 15 heures de la place Saint-Sulpice (6e) en direction du Panthéon, scandant « la jeunesse au pouvoir », jetant des pétards et allumant des fumigènes. En tête de cortège, quelques jeunes filles tenaient une banderole citant Bernanos : « C’est la fièvre de la jeunesse qui maintient le reste du monde à une température normale. Quand la jeunesse se refroidit, le reste du monde claque des dents. »

« Le but précis de cette manifestation, c’est de consacrer le réseau Une autre jeunesse, un réseau de groupes identitaires indépendants », a dit Jean-David Cattin, 25 ans, un des responsables de la manifestation. Les jeunes identitaires appartiennent, selon lui, à « une jeunesse enracinée qui défend des convictions patriotes, qui combat l’immigration et la société de consommation ». « Catholique, oui, française, oui, blanche, oui, mais c’est la jeunesse qu’on n’entend jamais, celle qui a trop subi et ne reculera plus », a-t-il ajouté.

« On n’accepte pas qu’il y ait 25 % de chômage chez les jeunes, qu’on subisse l’immigration de masse, qu’on se retrouve en minorité dans les lycées et les collèges face à des gens venus d’autres continents », dit-il encore. « On veut montrer qu’il y a une autre jeunesse que la jeunesse dorée et la jeunesse droguée. Une jeunesse enracinée », renchérit Julien Langella, 23 ans, responsable du groupe identitaire provençal Reconquista.

Vendredi, 150 jeunes gens considérés par la police comme des militants « identitaires » avaient affronté la police dans le centre de Lyon.

.

Halte à la désinformation!

samedi 23 octobre

Les images de FR3 Lyon ne montrent en aucun cas des affrontements entre les policiers et les identitaires. Si cela avait été réellement le cas, FR3 CGT aurait montré les images. Le rôle de la police a été de s’interposer entre eux et des contre manifestants. Ces jeunes identitaires se sont soumis de bonne grâce au contrôle d’identité de la police avant de quitter les lieux sans casse aucune. Messieurs les journalistes, il faut faire votre boulot de manière impartiale même si cela doit vous défriser lorsque cela ne correspond pas à vos opinions. Nous sommes capables de faire la nôtre sans que vous y mettiez votre grain de sel dans la manipulation des faits…

Victor

Pas d’hésitation faites comme moi, la France a besoin de jeunes mais aussi de plus vieux je vais avoir 86 ans et je suis Français avant tout   (défendant notre belle France).

Source:


Un commentaire »

  1. La désinformation, c’est-à-dire le fait de désinformer, est un mot apparu dans la langue française au cours du dernier quart du xxe siècle. Contrairement à ce que ce mot suggère de prime abord, la désinformation ne constitue pas nécessairement la perte d’une ou plusieurs données (« désinformation » comme pour « défaire »). Mais le sens de ce mot est encore fluctuant, et il connaît des variantes importantes selon les auteurs qui l’emploient. Il est proche du terme propagande.

    wikipédia

    Commentaire par henri — 26/10/2010 @ 00:19 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :