Francaisdefrance's Blog

23/10/2010

Nouvelle réunion autour de l’avenir de la mosquée de Fives et nouveau dialogue de sourds…

Il est certain que de plus en plus de municipalités commencent enfin à se rendre compte que la construction de mosquées n’est plus dans le domaine du prioritaire. Le citoyens ont d’autres attentes…

Il faut demander un coup de main à Martine Aubry, dans le coin, pour les mosquées et autres affronts de l’envahisseur islamiste… C’est un sujet où elle est très à l’aise…

FDF

.

 

  •  Les responsables d'ARELI, hier, en discussion avec les responsables et les fidèles de la mosquée.
  • Les responsables d’ARELI, hier, en discussion avec les responsables et les fidèles de la mosquée.
  • L’Association cultuelle des musulmans de Fives et environs de même que l’association Tutti Frutti avaient convié, hier, de nombreux acteurs pour un échange autour de la salle de prière du foyer ARELI, rue de Lannoy à Fives. Très peu des invités institutionnels sont venus. D’où une certaine contrariété chez les invitants. Depuis le lancement des travaux de rénovation du foyer ARELI, dédié aux résidants immigrés, la salle de prière est en sursis (notre édition du 5 octobre). Va-t-elle être détruite ? « Depuis trente-cinq ans, elle est utilisée par les fidèles du foyer, mais également du quartier », rappellent d’une seule voix Mohamed Bousnane, président de Tutti Frutti, et Mbaye Diouf, en charge de la mosquée.

    Problème de sécurité

    « On peut avoir 300 à 400 personnes dans 100 m², calcule Bernard Declemy, le directeur général d’ARELI.

    En terme de sécurité, cela peut représenter un sérieux problème. » Mais pour la cinquantaine de fidèles réunis autour de Bernard Declemy, mais également de Marcel-Édouard Thiriez, la question est ailleurs. Si la salle de prière doit disparaître, pourquoi ne pas la remplacer par un local neuf, apte à accueillir ses actuels habitués ? Et là…

    « Je travaille en fonction du nombre de résidants du foyer », explique Marcel-Édouard Thiriez, rappelant que le site est d’abord un lieu privé. En clair, ARELI ne peut prendre en charge un tel projet. Or, Thiriez et les collaborateurs qui l’entourent font face à une réalité simplissime. Ils sont les seuls à avoir répondu présents à l’invitation d’hier. « La ville de Lille a fait répondre que le débat concernait un lieu privé, énumère Mohamed Bousnane. La préfecture n’a pas donné suite et pas de nouvelles du bailleur LMH . »

    « Élément dangereux »

    Du coup, et de fait, ARELI s’est trouvée en position de seule corde sur laquelle les militants pouvaient tirer. Mohamed Bousnane lui demandant notamment de faire oeuvre de bons offices auprès de LMH. « La non-présence de la ville et de la préfecture constitue, pour nous, un élément dangereux, récrimine Bousnane. La situation peut échapper aux associations. Du coup, cette affaire peut renverser le quartier. Sans solution alternative, les fidèles n’abandonneront pas les lieux aux grues ! » « Nous jouons un rôle dans la paix sociale dans le quartier, renchérit Mbaye Diouf. Il y a osmose entre la mosquée et les habitants. Les jeunes viennent prier ici . » Un peu à l’écart, un ancien habitant piaffe d’impatience. « Même si nous avons quitté le foyer, nous continuons de fréquenter la mosquée , s’emporte le vieil homme. Et nos enfants nous suivent. Eux aussi se déplacent ici. » À la fin de l’échange, le dossier ressemble étrangement à ce qu’il était le 4 octobre, à l’issue d’une précédente réunion. En une question, Bernard Declemy, le DG d’ARELI, résume sa position de logeur : « Quels ont été nos torts ? D’avoir laissé faire pendant trente ans ?

    Ou d’être venus aujourd’hui ? ».

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :