Francaisdefrance's Blog

11/10/2010

Une fatwa interdit d’insulter Aïcha, une des épouses de Mahomet…

C’est normal. Les muzz n’acceptent pas que l’on divulgue au monde Occidental que leur prophète pédophile avait épousé une fillette de 9 ans… Trop tard; tout le monde le sait. Ce que tout le monde ne sait pas, en revanche, c’est que Momo avait eu la grande mansuétude d’attendre que la gamine (« la Mère des croyants ») ait 12 ans pour lui faire goûter son non-moins saint organe reproducteur…

Mais comment peut-on se référer aux « saintes » paroles d’un déchet pareil?

FDF

.

RYAD

L’autorité religieuse saoudienne a émis samedi une fatwa mettant en garde contre les insultes proférées à l’égard des épouses de Mahomet, après des propos injurieux tenus par un activiste chiite koweïtien visant Aïcha une des épouses du Prophète.

« Insulter les compagnons du messager d’Allah, ou attaquer l’honneur de sa famille à travers ses femmes, est un grand délit », a indiqué le Comité permanent des recherches scientifiques et des fatwas, qui relève du Conseil des grands oulémas, dans un communiqué publié par l’agence officielle Spa.

Cette prise de position intervient après des déclarations incendiaires de l’activiste chiite koweïtien en exil, Yasser al-Habib qui s’en était pris à l’une des épouses de Mahomet.

« Aïcha est en enfer (…) suspendue par les pieds », avait dit Habib, qui avait fui le Koweït pour échapper à deux condamnations à 10 ans de prison pour offense aux deux premiers califes de l’islam, lors d’une cérémonie à Londres, en septembre, à l’occasion de l’anniversaire de sa mort.

Aïcha est considéré par les musulmans sunnites comme « la Mère des croyants ». En revanche, elle est honnie par les chiites, qui estiment qu’elle n’avait pas favorisé Ali, leur premier imam, à la succession de Mahomet.

En Arabie saoudite, où la communauté chiite forme quelque 10% de la population, un dignitaire chiite a également rapidement condamné les propos de l’activiste koweïtien Habib.

Au Koweït, les autorités ont déchu Habib de sa nationalité, l’accusant d’offense à la religion musulmane et d’incitation à la sédition confessionnelle.

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a émis début octobre une fatwa interdisant toute offense contre Aïcha ou de toute autre figure de proue de l’islam sunnite.

Source: http://tinyurl.com/2f64sqo

.

Dernière minute: http://tinyurl.com/2dcsb7x

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :