Francaisdefrance's Blog

11/10/2010

Être chrétien en Orient: grave danger imminent !!!

« Les chrétiens d’Orient sont en danger »

A l’appel de Benoit XVI, les évêques catholiques du Moyen-Orient se réunissent en synode, à Rome, du 10 au 24 octobre. Sept Eglises chrétiennes y seront représentées. Berceau de la chrétienté, cette région du monde est devenue l’une des plus intolérantes: être chrétien en Orient, c’est vivre au coeur d’une mosaïque d’Eglises et se confronter à la radicalisation de l’islam.

Les Eglises chrétiennes d’Orient se portent mal pour deux raisons. Elles sont divisées et elles sont attaquées. Il y a au Proche-Orient une quinzaine d’Eglises chrétiennes différentes, certaines sont unies à Rome et d’autres séparées de Rome en raison de querelles dogmatiques. Cette division les affaiblit et les met en danger face à une majorité musulmane. Ce fut le cas au Liban lors de la guerre. Les maronites avaient des milices armées et les Grecs orthodoxes n’en avaient pas.

On le voit aussi en Irak et dans tous les pays du Proche-Orient, spécialement en Israël. A Jérusalem, la ville la plus sainte du christianisme, coexistent quatorze confessions qui face à l’Etat d’Israël ne présentent pas un front uni. Ces Eglises sont attaquées non pas par l’islam, mais par l’islamisme militant et violent.

Le pourcentage de chrétiens au Moyen-Orient diminue considérablement. En Irak, près de la moitié d’entre eux ont fui le pays depuis la première guerre du Golfe. Au Liban, l’équilibre démographique a été rompu à la fois par un taux de natalité plus faible que chez les musulmans et surtout par l’émigration. Il y a aujourd’hui plus de Libanais chrétiens à l’extérieur du pays qu’à l’intérieur. Je pense également aux chrétiens d’Egypte qui font souvent l’objet d’attentats et qui sont mis sous tutelle par un pouvoir politique qui est obligé de donner des gages à un islamisme militant. Le seul pays où les chrétiens vivent à peu près normalement est la Jordanie. Les rois jordaniens ont toujours voulu ménager cette minorité qui ne menace pas le trône; à la différence du sort réservé aux réfugiés palestiniens, contre lesquels les foudres royales se sont déchaînées durant le fameux Septembre noir de 1970.

Si l’évolution actuelle se poursuit, on va vers une disparition quasi totale des chrétiens du Proche-Orient, dans des pays qui ont vu naître le christianisme. Ce qui est une perte pour ces pays car les Eglises chrétiennes œuvrent dans les domaines du social et de l’éducation. Les collèges et les lycées chrétiens ont toujours dispensé un enseignement de qualité à des élèves musulmans ou chrétiens, filles ou garçons. Aujourd’hui, leur action est mise en péril, notamment à l’égard des filles qui autrefois n’étaient pas voilées.

Par ailleurs, l’antagonisme Israël-Palestine rend cette activité encore plus difficile, parce que les chrétiens palestiniens sont pris entre deux feux, le feu israélien et le feu islamiste militant. Les chrétiens du Proche-Orient sont tiraillés entre deux tendances contradictoires: d’une part appeler les chrétiens d’Occident à la rescousse, d’autre part opter pour une tendance arabisante car la plupart de ces chrétiens sont de langue arabe, même s’ils ont des langues liturgiques anciennes comme l’araméen. A la messe en arabe on prie Allah, le Dieu des chrétiens comme des musulmans.

*Odon Vallet, historien et spécialiste des religions

Source: http://tinyurl.com/2fg5sx7

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :