Francaisdefrance's Blog

07/10/2010

France: ça sent la poudre, dans les cités…

Pas très bon, tout ça… Mais ça a le mérite de nous montrer que la défense de notre territoire semble encore possible… On n’y croyait plus… Mais il s’agit (enfin) de défense intérieure. Contre la racaille et les bandes. Ca veut dire aussi que le risque n’est pas anodin. Depuis le temps que délinquance fait sa loi.  Evitera t’on la guerre civile que beaucoup annoncent? Rien n’est moins sûr. En tout cas, il est temps de faire quelque chose, avant que le peuple ne se rebiffe tout seul (Papy Galinier…). Cette dernière affaire fait couler beaucoup trop d’encre, au goût de certains… Aurait on enfin compris, en France, que si la Légion s’en mêle, il n’y aura pas de prisonniers?

FDF

.

L’armée peut engager 10.000 soldats sur le sol français en cas de crise majeure

En cas de crise majeure, l’armée peut engager 10.000 hommes sur le territoire national, selon une instruction interministérielle rendue publique au moment où sort un livre dont l’auteur assure que « l’Etat prépare la guerre dans les cités françaises ».

L’existence de ce texte, daté du 3 mai 2010, et dont l’ouvrage ne fait pas spécifiquement mention, est révélée dans le dernier numéro d’Armées d’aujourd’hui, une des publications officielles du ministère de la Défense.

Cette instruction a été rédigée, avec le concours des ministères de l’Intérieur et de la Défense, par le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN). Ce service du Premier ministre a confirmé à l’AFP l’existence de ce texte en précisant qu’il était classifié « confidentiel défense ».

Le SGDSN est notamment chargé de la planification des plans de réponses aux crises : plan Vigipirate et ceux de la famille « Pirate » (Piratair, Pirate-mer, NRBC …).

En cas de crise, cette instruction, qui découle du Livre blanc (2008) énumérant les priorités stratégiques de la France pour les quinze années à venir, fixe ainsi le « contrat opérationnel 10.000 hommes » que les armées doivent pouvoir déployer en quelques jours.

Interrogé par Armées d’aujourd’hui, le préfet François Lucas, alors directeur de la protection et de la sécurité de l’Etat au SGDSN, a défini une crise majeure comme « un évènement – pandémie, attaque terroriste, catastrophe, crise d’ordre public – dont la gravité et la portée conduisent les autorités gouvernementales à activer le dispositif interministériel de crise ».

Les trois armées (terre, air, mer) interviennent déjà lors de catastrophes naturelles (inondations, tempêtes …) pour épauler les services de secours civils, pour assurer en permanence la « police du ciel », les missions de l’Etat en mer ou renforcer, depuis la fin des années 90, les effectifs de police et de gendarmerie dans le cadre de Vigipirate.

Dans « Opérations banlieues, comment l’Etat prépare la guerre urbaine dans les cités françaises » (éditions La Découverte, jeudi dans les librairies), Hacène Belmessous, présenté comme « journaliste et chercheur indépendant », est beaucoup plus direct. L’auteur assure notamment que les opérations de rénovation urbaine visent à faciliter les interventions policières, voire militaires, à venir dans les quartiers difficiles.

Selon lui, le « contrat 10.000 hommes », dont il dit avoir eu connaissance au mois de juin sans pour autant citer le texte du 3 mai, vise « un seul territoire qui absorbe l’entière attention de Nicolas Sarkozy depuis les émeutes de l’automne 2005 : les +quartiers sensibles+ ».

Dans ce livre brûlot, l’auteur va jusqu’à dénoncer une « inquiétante dérive vers la préparation d’une guerre totale contre les +territoires perdus de la République+ ».

A l’appui de ses affirmations, il cite une étude confiée, après les émeutes de 2005, à la société privée Eurocrise par la Délégation aux affaires stratégiques (Das) du ministère de la Défense. Selon lui, cette étude, qui s’appuie sur l’analyse de la crise des banlieues de 2005, souligne que « l’idée du caractère quasi inéluctable d’un engagement des forces terrestres sur le territoire national dans des circonstances exceptionnelles semble gagner du terrain ».

Source: http://tinyurl.com/2c3yz58

4 commentaires »

  1. Ce devait arriver … (par Lagadafe – 07/10/2010 09:36)

    Il y a trop longtemps que cela dure…
    les gendarmes et la police caillassées ;ainsi que les pompiers d’ailleurs,incendies de voitures ;mitraillages à la kala etc…
    Les d’jeunes et moins d’jeunes pourront aller se frotter à l’armée (avec des pampers)ils ont voulu la guerre civile ils l’auront.
    LA PEUR VA CHANGER DE CAMP

    Commentaire par henri — 07/10/2010 @ 21:14 | Réponse

  2. @Lagadafe: Bonsoir, si cela se produit. T’es enfants en récolterons « les fruits ».

    Commentaire par Kaiser — 09/10/2010 @ 01:56 | Réponse

    • d’abord je ne comprends pas très bien…
      « si cela se produit » qui se produit quoi ?
      J’aimerais avoir des explications…
      Une guerre civile est pratiquement sûre et ce n’est pas la première fois que des barbares sont venus nous envahir et chaque fois ils ont pris une dérouillée.
      Dans les années 40 ils étaient bien mieux équipés et intelligents que ceux de maintenant et ils ont pris la raclée!
      Soit dit en passant « mon » Sud Ouest s’est libéré tout seul !
      « T’es enfants en récolterons « les fruits » »
      ha bon ? parce qu’en plus,vous croyez qu' »ils » vont gagner ?
      Sans doute pas contre l’armée française,et des résistants qui se lèveront,sans oublier quelques musulmans venus en France vivre en paix.
      Quand aux fruits que l’on récolte en ce moment,ils sont déjà pourris par la religion à momo et son fanatisme :on va tout balancer à la poubelle !
      Expliques toi un peu mieux.

      Commentaire par henri — 09/10/2010 @ 08:20 | Réponse

  3. Cela fait des années que je dis qu’en 2011 en France ça vas clasher. Mais bordel levons nous, montrons donc à l’ennemi que nous avons des couilles, il faut organiser la résistance et si l’armée s’en mêle, les « d’jeunes » vont s’en prendre une de branler. Ils veulent la merde, le jihad, l’intifada, alors qu’ils se cassent en Afgha , en, Irak ou sur mars, car ici dans notre pays qu’est la France, ils vont l’avoir l’odeur du sang ! Ils veulent de la violence ces merdes je promet une chose c’est que lorsque l’inévitable vat se produire (guerre civile) leurs derche on pourras s’en servir comme pomme d’arrosoir…

    Commentaire par Charles — 12/10/2010 @ 21:13 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :