Francaisdefrance's Blog

03/10/2010

Un vigile derrière chaque gendarme et policier ?

S’il faut en arriver là…

FDF

.

Le gouvernement va encadrer la surveillance privée.

En 2014, il y aura en France autant de vigiles que de gendarmes et policiers. Brice Hortefeux va nommer un « Monsieur Sécurité privée » pour encadrer la pratique.

Vigiles, maîtres-chiens, gardes du corps, opérateurs de vidéosurveillance… ils sont aujourd’hui 165 000 en France et leur nombre augmente de 3% chaque année. Les sociétés privées de surveillance ne connaissent pas la crise, bien au contraire.

Face à ce boom, le ministère de l’Intérieur souhaite moraliser et encadrer la profession, parfois accusée de dérives. Par exemple, le fait de garder, d’interroger, de fouiller une personne, est une infraction pénale pour ces agents qui n’ont aucun droit de police, ni de qualification judiciaire. Un délégué interministériel va donc être prochainement nommé place Beauvau. Et un « Conseil national des activités privées de sécurité » sera créé, pour réfléchir à l’harmonisation des pratiques professionnelles, aux moyens de faire respecter l’éthique et la législation. Avec à la clé, d’éventuelles sanctions disciplinaires ou financières pour les sociétés et leur personnel. Le fonctionnement de ce conseil serait financé pour une large partie, par les sociétés privées. La mission de contrôle reviendra, quant à elle, aux policiers et aux gendarmes.

Aujourd’hui déjà, les agents de sécurité remplacent les policiers pour surveiller les préfectures, les tribunaux et même les ministères : le ministère de l’Immigration à Paris, notamment, est gardé par des agents d’une société privée.

« Séquestré par des vigiles pour avoir volé une bière »
Ce projet est plutôt bien accueilli par les syndicats de police. Michel Thooris, membre du syndicat France Police, se réjouit de la nomination de ce « Monsieur Sécurité » : « Depuis quelques années, on a constaté une dérive dramatique en matière de sécurité privée. Je pense à ces vigiles qui ont séquestré et étouffé un monsieur qui avait volé une bière à Carrefour. On assiste à un dérapage extrêmement grave, de certaines sociétés privées qui outrepassent leurs prérogatives. C’est donc très bien qu’on puisse enfin avoir un contrôle de l’autorité publique sur ces sociétés de sécurité privées. »
« Les « employeurs voyous », durement sanctionnés »
Les syndicats s’interrogent cependant sur l’application concrète de ce projet. Pour Erik Biro, policier, membre du syndicat Unsa et salarié de l’entreprise privée Securitas, « il faudrait des mesures fortes, pour que les « employeurs voyous », tous ceux qui trichent, pratiquent le travail clandestin, sous-payent leurs salariés, ne respectent pas l’ensemble du cadre réglementaire, et n’ont donc pas leur place dans la profession, soient durement sanctionnés, quitte à ce qu’ils perdent leur agrément. »
http://www.rmc.fr/editorial/114479/le-gouvernement-va-encadrer-la-surveillance-privee/
Source: http://tinyurl.com/3x2kbhc

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :