Francaisdefrance's Blog

26/09/2010

Retour sur une manif remplie de haine contre l’Occident à Limoges: une plainte doit être déposée !

On va éviter ça…

.

Là, désolé, mais je ne lâcherai pas le morceau… C’est trop important pour nous, les français de souche et pour le reste du monde Occidental pas à l’abri de ce genre de maboule. Alors, j’en remets une couche. « ON » va finir par le sanctionner de façon exemplaire, ce con?

La preuve de l’affront en images (si « par hasard », l’autre avait disparu par enchantement): http://www.youtube.com/watch?v=OJviivbNJTw

.

La vidéo a été censurée, re-censurée, apparaît, disparaît, n’est plus en ligne, est rejetée; et pour cause. On se demande bien qui est derrière cette censure… On a bien une petite idée, mais…

De la haine contre l’Occident ainsi manifestée publiquement et de surcroît sur notre sol, on n’avait jamais vu ça. C’est fait. N’empêche que cette manifestation clairement raciste fait du tapage. Tant mieux. On se rend compte enfin qui sont les vrais racistes…

Pour la vidéo, elle est encore visible là: http://www.youtube.com/v/3YlJGLl9VAA?fs=1&hl=en_US

Il faut absolument qu’une ou plusieurs plaintes soient déposées à l’encontre de ce malade rempli de haine et lançant en pleine face des français sa haine raciste anti-blancs. (Ce ne sont pas les associations patriotiques qui manquent…). Ce mec là ne DOIT PAS PASSER ENTRE LES GOUTTES de la JUSTICE qui sait si bien faire appliquer trop souvent la loi interdisant l’incitation à la haine pour des motifs beaucoup moins importants…  Ce cas doit servir d’exemple; sinon, ça va monter en puissance et d’autres fous d’Allah vont se faire une joie d’embrayer si ils constatent que ce genre de provocation reste impuni. Nous sommes encore maîtres sur notre territoire, non?

FDF

.

Danger terroriste pression islamiste

Comme il en va de la bipolarisation politique, le verrouillage médiatique ne parvient pas à s’imposer totalement.

Depuis bientôt 10 ans par exemple, on a cherché à camoufler aux Français la réalité de la guerre que l’islamo-terrorisme a déclarée à tout l’occident. On tend à les rassurer en leur faisant croire que seuls quelques pays se trouveraient impliqués. La classe politique hexagonale unanime avait pourtant voté après le 11 septembre 2001 la participation à l’opération en Afghanistan. On veut nous faire oublier, par ailleurs, qu’en 1995 les islamo-terroristes du GIA avaient posé des bombes dans le métro de Paris, etc.

Mais la guerre que mènent, avec peu de moyens matériels, et de bons résultats jusqu’ici, les services de Renseignement français ne peut plus demeurer comme une sorte de secret d’État.

Son principal maître d’œuvre à la tête de la Direction Centrale du Renseignement Intérieur M. Bernard Squarcini a récemment révélé au public que « la France était sous le coup d’une menace terroriste majeure ». (1)

M. Chatel porte-parole du gouvernement s’est donc trouvé dans l’obligation de confirmer le propos : « Il dit cela parce que nous avons un certain nombre d’éléments. » « Nous arrivons à porter des coups en évitant 2 ou 3 attentats par an » [en réalité, nous croyons savoir que le nombre de tels projets homicides ainsi déjoués, souvent très graves, doit être à multiplier par 6 ou 7] (…)« Mais le risque zéro n’existe pas. Cela justifie une vigilance renforcée dans la période qui court ». (2)

Certains voudraient ne voir dans cette menace qu’une dimension extérieure et on veut nous convaincre que les amis d’al-Qaïda ne sont pas implantés en France. Leurs actes sont donc tenus sous silence par les gros médiats.

La toile cependant permet de déjouer cette censure. L’agrégateur de réseaux sociaux Wikio (3) est habituellement dominé par les commentaires creux et répétitifs de ce qu’on appelle la « blogosphère » la plus politiquement correcte, forme subtile de l’auto-intoxication. Mais je note que, de temps en temps, il rediffuse même l’Insolent et ceci nous a permis d’y repérer une information inaperçue retrouvée grâce à « Agora Vox » (4). Elle confirme l’existence en France même d’une pression islamiste d’une violence annonciatrice d’actes éventuellement terroriste.

Une manifestation de musulmans « révoltés » a eu lieu dans le centre-ville de Limoges, vendredi soir, entre 17 et 18 heures.

La seule source initiale vient du journal local de Limoges « Le Populaire ». Citons donc l’information dans son intégralité :

La population a été effrayée par cette manifestation, remplie de haine. « C’était quelque chose de très violent », témoigne une commerçante souhaitant garder l’anonymat. « Comprenez-moi, je n’ai pas envie qu’ils me pètent la vitrine, je préfère ne pas donner mon nom, ni que mon magasin soit cité. J’en frémis encore. » « Les policiers eux-mêmes ne sortent pas de leur voiture et laissent baissée leur fenêtre », témoignait un autre commerçant.

C’est l’organisation islamiste Sirât Alizza, proche de Hani Ramadan (défenseur de la lapidation), qui a organisé la manifestation. Le 11 septembre dernier, cette organisation avait appelé à la guerre contre les islamophobes, en réaction au projet du pasteur Terry Jones de brûler un Coran ; sur son site, on pouvait lire : « Comment est ce possible que l’on puisse déchirer le saint coran en public sans que des têtes roulent par terre ? ! (…) On demande à Allah (…),maître des mondes, de leur infliger toutes sortes de maladies dont le cancer du colon ! Qu’ils ne puissent même plus se soulager aux toilettes, que leur existence soit humiliée et que toutes leurs familles se convertissent à l’islam. Mes frères cet appel est concret, contactez-nous au plus vite afin de préparer la riposte inchaallah ! ».

Le harangueur à Limoges a nié la version officielle du 11-Septembre. Puis, il a encouragé à brûler le Code Pénal, celui-ci ne faisant pas référence aux musulmans. Selon lui, il faut modifier le Code Pénal, afin qu’il défende les musulmans. Des passants lui ont alors répondu au cri de « Allah akbar ! ».

Le journaliste du Populaire écrit : « Notre photographe leur a demandé s’il pouvait prendre une photo de la manifestation, comme c’est le cas chaque fois qu’un événement se produit à Limoges « Va-t-en avec ton appareil. Sinon on te casse la gueule. »

Devons-nous vraiment commenter ? Nous invitons au besoin les sceptiques à consulter le site « national » très édifiant de l’organisation Sirât Alizza, pour en mesurer le degré de haine et de violence. Tous les auteurs sérieux (5) nous permettent de comprendre la gravité de l’heure et le fait que la France se trouve bel et bien directement en danger.

JG Malliarakis
2petitlogo

Source: http://tinyurl.com/2dw45sa


Un commentaire »


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :