Francaisdefrance's Blog

20/09/2010

Suisse: un militant d’une association musulmane acquitté d’appel à la violence !

Bientôt en berne, le drapeau suisse…

Tiens? Ils ont droit à la liberté d’opinion, les suisses? Ca doit pas être mal, ça… Ah oui, c’est pour les immigrés? Ah bon; j’ai eu peur…

Le mec, il soutenait la charia… Acquitté! Allez soutenir en public la préférence nationale, en France, par des petites manifs comme les « apéros Républicains »… On a eu le cas récemment. Certaines préfectures ont timidement accepté; d’autres ont carrément refusé; sous la pression des islamistes et ceux qui les soutiennent (Bobos-gauchos, SOS Racisme, MRAP, etc…).

En France, comme en Suisse, dirait on, ce sont les immigrés qui commandent.. Dingue, non?

FDF

.

FDF

Le secrétaire d’une association musulmane bâloise qui avait soutenu à la télévision l’introduction de la charia en Suisse et les châtiments corporels a été acquitté vendredi. Il était accusé d’incitation au crime et à la violence.

Dans un reportage diffusé en avril par la chaîne alémanique SF, ce Suisse de 33 ans avait notamment justifié les coups infligés aux femmes « désobéissantes ». Il avait en outre qualifié de « punition sensée » le fait de couper des mains. Un membre de l’UDC avait alors porté plainte.

Devant la Cour pénale de Bâle-Ville, le militant s’est défendu en affirmant que ses propos avaient été sortis de leur contexte lors du montage du reportage. Le président du tribunal n’a pas partagé ce point de vue, estimant que les déclarations du secrétaire étaient « sans équivoque ».

Mais les déclarations du prévenu n’étaient pas punissables pour autant, selon le juge, car elles sont protégées par la liberté d’opinion. L’accusé n’a en outre incité personne à mettre en pratique ce qu’il soutenait. Il n’a fait qu’émettre un souhait.

La Cour n’a donc pas suivi la procureure qui réclamait une sanction de 120 jours-amende à 50 francs avec sursis. Elle a relaxé le prévenu, comme le demandait la défense.

Source: http://tinyurl.com/328jjpz

Niger: les agents de sécurité n’étaient pas armés… Ca vous étonne ?

Ben moi, ça ne m’étonne pas. Un accord avec le gouvernement nigérien… Comme si les types que l’on envoie là-bas pouvaient être dangereux dans l’exercice de leur boulot. Mais tout le monde n’est pas terroriste, mis à part les intégristes et autres fous d’Allah! Ces mecs, on les a envoyés au casse-pipe et pis c’est tout, comme dirait Philippe Lucas aux Guignols de l’info… Il est clair que nos « hautes Autorités » n’ont pas intérêt à se planter sur ce coup là. Parce que l’affaire Michel Germaneau partie en vrille, ça a abouti à une exécution, rappelons le. Et la pilule n’est pas passée. Et à qui la faute? Le peuple n’acceptera pas une seconde bourde du même genre; c’est certain…

FDF

.

20.09.10

Cette disposition relevait d’un accord avec le gouvernement nigérien…

La sécurité des expatriés français au Niger est-elle bien assurée? Alors que l’enlèvement de cinq français en zone sécurisée soulève de nombreuses questions, la société Areva a révélé dimanche que les agents et gardiens employés sur son site à Arlit n’étaient pas armés, a confirmé dimanche à l’AFP une porte-parole du groupe nucléaire public. La porte-parole a précisé que cette disposition relevait d’un accord avec le gouvernement nigérien, qui assurait la présence à Arlit de 350 gendarmes et militaires qui eux étaient armés.

Un salarié d’Areva basé sur le site avait affirmé à l’AFP, sous couvert d’anonymat, que les «hommes en civil employés par des sociétés de gardiennage privées», «postés devant les domiciles» durant la nuit, «ne possèdent ni armes ni gourdins». Dimanche, le père d’un des otages a confié sur RCI Martinique que son fils ne se sentait pas en sécurité.

«Aucun dispositif sérieux de sécurité»

L’ancien ministre nigérien de l’Intérieur Idi Ango Omar a mis en cause samedi la protection des salariés d’Areva à Arlit, assurant qu’il n’y avait «aucun dispositif sérieux de sécurité» autour de leurs domiciles.

Les groupes français Areva et Vinci ont entrepris d’évacuer tous leurs expatriés du nord du Niger, après l’enlèvement jeudi de cinq Français et deux Africains à Arlit, où Areva extrait de l’uranium. Les otages se trouveraient désormais au Mali. Paris et Niamey soupçonnent Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Source: http://tinyurl.com/39kgct5

Toulouse. Meurtre d’une nonagénaire : 2 hommes écroués, dont un ex-gendarme.

Comme quoi… Bref; encore un crime crapuleux à l’encontre d’une personne âgée et sans défense. Dans ces cas là, il serait bon de rétablir la peine de mort.

FDF

.

20 09 2010

Deux hommes, dont un ancien gendarme, ont été mis en examen et écroués dans l’enquête sur le meurtre en août d’une vieille dame presque centenaire qui avait succombé à des coups reçus lors du cambriolage de sa maison à Toulouse, a-t-on appris dimanche de source judiciaire. L’ancien gendarme, âgé de 54 ans, a été mis en examen le 10 septembre pour « vol avec violences ayant entraîné la mort » et écroué, a précisé le procureur de la République de Toulouse Michel Valet.  Le deuxième suspect, âgé de 49 ans, a été mis en examen samedi pour les mêmes chefs et placé sous mandat de dépôt également, a ajouté le procureur.  Ce dernier a précisé avoir donné des « consignes de très grande discrétion » à la suite de la première interpellation dans le souci de retrouver la trace du second suspect. Suzanne Degeilh, 97 ans, avait été agressée le 18 août. Ce n’est que le lendemain toutefois qu’elle avait été retrouvée grièvement blessée sur le sol de sa maison toulousaine, par une infirmière à domicile.  Elle a succombé à ses blessures le 20.
Sa maison avait été fouillée et les agresseurs étaient repartis avec divers objets, des bijoux, un sac à main avec des papiers personnels et un chéquier. « C’est une affaire grave du fait de la victime, de son âge, des motifs de son agression. C’est une agression crapuleuse », avait commenté M. Valet au moment des faits.

Source: http://tinyurl.com/23sju48

« Page précédente