Francaisdefrance's Blog

19/09/2010

Islam: l’ennemi de la liberté…


Difficile de ne pas réagir, une fois encore, à l’actualité récente de l’islamisation de la France. Cela en deviendrait presque lassant, s’il n’était question de notre survie, et de la survie de notre civilisation. Je tiens pourtant à rappeler en préambule, une de fois de plus là aussi, que l’islam n’est que la conséquence la plus visible d’une plaie plus globale : l’immigration.

Les faits commencent à être connus, il s’agit d’un extrait d’un reportage diffusé sur France 4 et intitulé : « Qui a peur de l’islam ? ». Les propos qui inquiètent sont ceux de Rachid Gacem, trésorier de l’association de la mosquée Abou Bakr au Pile(Roubaix), notamment concernant la lapidation et l’application de la charia en France.
Dans le même esprit, quoique moins directement, j’ai relevé récemment deux autres exemples parlant sur le site internet de l’UOIF (Union des organisations Islamiques de France)
Le premier est un communiqué de presse diffusé pour protester contre l’initiative du pasteur Terry Jones. On peut y lire :
« C’est avec une grande inquiétude que l’UOIF suit de près les différentes manifestations hostiles à l’Islam qui s’expriment de plus en plus à travers le monde.
En effet, après les caricatures infâmes et insultantes à l’égard du prophète Mohammed, voici qu’un pasteur d’une église de Floride, s’apprête à brûler des livres du saint Coran le 11 septembre en signe manifeste et proclamé de haine envers l’Islam. […]»
« […]Un exemple criant en est la remise, en Allemagne, d’un prix à l’auteur des caricatures insultantes au prophète Mohammed en présence de la chancelière Angela Merkel. Insulter l’Islam est devenu ainsi un acte de bravoure et un hymne à la démocratie !! […] »
Déjà que la liberté d’expression n’est plus une caractéristique majeure de nos démocraties Européennes, c’est encore trop pour les musulmans dits modérés.
Le second est encore plus clair : C’est un article consacré à la globalité de la « Sunna ».
«[…]La Sunna contient des prescriptions relatives à tous les domaines de la vie, à savoir : • Des prescriptions concernant la croyance « al-‘aqida » qui déterminent les éléments de la foi musulmane. • Des prescriptions concernant le culte et la pratique religieuse « al-‘ibadat ». • Des prescriptions relatives à la morale « al-akhlaq » qui définissent les vertus et les vices, le bien et le mal. • Des prescriptions relevant des affaires sociales « al-mou’amalat » qui régissent la vie social et codifient les relations des individus et des groupes. Ces prescriptions recouvrent les domaines du droit suivants : o Le statut personnel « al-ahwal ash-shakhçiyya » : l’ensemble des lois concernant l’organisation de la famille. o Le droit civil « al-ahkam al-madaniyya » : l’ensemble des lois qui organisent les différents échanges entre les individus, tels que les actes de vente, de location, d’association et les engagements divers. o Le droit pénal « al-ahkam al-jina-iyya » : l’ensemble des lois qui déterminent les sanctions correspondant aux délits et crimes commis par les personnes responsables. o Le droit de la défense « ahkam al-mourafa’at » : l’ensemble des lois qui déterminent la procédure juridique. o Le droit constitutionnel « al-ahkam ad-doustouriyya » : l’ensemble des lois qui constituent les principes fondamentaux de l’Etat musulman. Il définit la relation entre le gouvernant et les gouvernés. o Le droit international « al-ahkam ad-douwaliyya » : l’ensemble des lois qui définissent la relation de l’Etat musulman avec les pays étrangers, en temps de paix et en temps de guerre. o Le droit des affaires et des finances « al-ahkam al-iqtiçadiyya wal-maliyya » : l’ensemble des lois qui déterminent les droits des pauvres sur les riches, et organisent les recettes, les dépenses public et la redistribution des richesses. […] »
« La « Sunna » est un mode qui présente un équilibre parfait entre le corps et l’esprit, entre le côté matériel et le côté spirituel, entre la vie d’ici bas et la vie dans l’au delà, entre les droits et les devoirs, entre la raison et les sentiments, entre l’intérêt individuel et l’intérêt collectif, entre la liberté et la responsabilité. »
On le sait, l’islam n’est pas une simple religion, c’est un système politique complet. Et ceux qui expliquent que l’on peut en accepter le côté spirituel tout en refusant l’aspect séculaire sont des imbéciles ou des menteurs.
Il n’y a pas d’islam modéré ou éclairé, il n’y a qu’un seul islam, ennemi de nos libertés. Mais l’islamisation de l’Europe n’est pas une fatalité, et il est temps de prendre une série de mesures évidentes pour sauvegarder nos identités :
– Stopper l’érection de toute nouvelle mosquée sur nos territoires
– Entamer la déconstruction de celles existantes
– Eradiquer tout prosélytisme de nos écoles, des prisons…
– Interdire l’abattage rituel et le commerce de nourriture halal en Europe
– Interdire l’accès aux emplois publics ou sensibles aux musulmans (à l’exemple de ce que fait le land de Bavière concernant les scientologues)
– Dissoudre le CFCM et les associations cultuelles musulmanes
– Cesser tout soutien aux pays islamiques encourageant le djihad

Devant la multiplication des preuves des intentions dominatrices et hégémoniques de l’islam en Europe, plus personne ne peut dire « je ne sais pas ».

source : pecharman.blogspot.com


Un commentaire »

  1. Mais bon sang,une question :
    Que fait le gouvernement ?
    Il y en a marre de ce cirque!
    2012 ! vite !

    Commentaire par henri — 19/09/2010 @ 18:54 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :