Francaisdefrance's Blog

17/09/2010

La meilleure de l’année. Délinquance : les violences gratuites sont en baisse !!!

Et l’on continue. De nous prendre pour des cons. Et « ils » pensent que l’on va croire ça. Avec tout ce qui se passe en ce moments (tabassages, guerrillas urbaines, voitures brûlées, flics et pompiers agressés, écoles saccagées, braquages incessants, etc…) voilà que l' »on » nous annonce que la délinquance (du moins les violences dites gratuites) est en baisse. Tout ça pour que la cote de popularité de nos gouvernants reparte à la hausse… Principe des vases communicants…
Allez, « on va vous abreuver de chiffres; ça devrait marcher…
FDF
.
17/09/2010

Selon l’Observatoire de la délinquance, ces actes non crapuleux n’avaient cessé d’augmenter depuis cinq ans.

Le maelström des affaires aurait presque balayé cette bonne nouvelle: pour la première fois depuis cinq ans, les violences non crapuleuses, c’est-à-dire commises sans intention de voler, comme les coups et blessures, par exemple, sont en diminution. Une baisse légère certes, d’un modeste demi-point, mais une baisse tout de même, calculée sur une année complète et non pas en s’appuyant sur la variation d’un mois isolé comparé au même mois de l’année précédente. Pour les criminologues, cette évolution prend du sens. À supposer, bien sûr, que tous les faits aient bien été enregistrés après plainte d’une victime ou constatation par la police.

«Lors des douze derniers mois, et ce pour la première fois depuis février 2005, le nombre de faits constatés de violences physiques non crapuleuses a été inférieur à celui des douze mois précédents», écrivent donc les analystes de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) dans leur dernier bulletin mensuel. «La baisse est limitée en proportion et en volume (-0,5 %, soit -1168 faits constatés), nuancent-ils, mais elle n’en constitue pas moins pour ces violences une rupture avec l’orientation à la hausse qui avait été constante lors des cinq dernières années.»

Le président de l’Observatoire de la délinquance, Alain Bauer, avance une explication: «Quand la police et la gendarmerie se spécialisent dans le traitement d’un problème, ils finissent toujours, selon lui, par obtenir des résultats.» Selon lui, les phénomènes de délinquance obéiraient à des cycles invariables, ascendants et descendants, un peu comme des cycles économiques. Le mécanisme est ainsi décrit: la police s’intéressant au problème, elle en révèle d’abord l’ampleur, d’où la phase d’augmentation. Puis en persévérant, elle finit par reprendre le dessus, enregistrant une baisse plus ou moins durable, jusqu’aux premiers relâchements…

Suite et source: http://tinyurl.com/2cuuqus

2 commentaires »

  1. des conneries cela…
    1°il n’y a plus de déclarations pour incendie de voitures
    2°beaucoup de voyous pris en flag sont relachés par la justice
    3°pas mal de gens ont leur plainte refusée
    4°d’autres ne déposent pas par peur de représailles
    5°beaucoup parce qu’ils savent que cela ne sert à rien…
    Vivement 2012 que ça change !

    Commentaire par henri — 17/09/2010 @ 11:29 | Réponse

  2. C’est assez drôle en effet,je viens de passer huit jours de vacances dans ma famille du doubs a pierrefontaine,et bizzarrement trois voitures ont brûlés a belfort,mais j’y suis pour rien ,c’est pas moi m’sieur!!(là c’est vrai!)pas plus que le caillassage des pompiers venus éteindre.

    Commentaire par marco — 26/09/2010 @ 12:12 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :