Francaisdefrance's Blog

11/09/2010

En France, on fait de la prison pour un simple délit d’opinion…

Mais quand on est une racaille, d’origine étrangère, que l’on tue, même un policier, on risque beaucoup moins. Ce ne sont pas les exemples qui manquent en ce moment… Pourquoi cette préférence non-nationale?

FDF

Non à la prison pour délit d’opinion !

En France, il y a toujours beaucoup de pétitionnaires pour défendre les libertés en Chine, au Kamtchatka, en Birmanie ou en Iran. Bruyant mais facile. Il y a, hélas, moins de monde au portillon pour défendre les libertés… en France. Toujours à contre courant de l’idéologie dominante, c’est pourtant ce qu’a choisi de faire Polémia.

Car quand un Français est en prison en France pour un simple délit d’opinion – et ce pour la première fois depuis les périodes de guerre – il n’est pas possible de se taire.

Polémia

Emprisonnement de Vincent Reynouard : Radio Courtoisie brise l’omerta

Jusqu’à présent les médias français, agences de presse comprises, ont observé un silence complet sur l’emprisonnement de Vincent Reynouard. Une radio vient pourtant de briser l’omerta : Radio Courtoisie (95.6 mHz), le lundi 30 août, dans l’émission « Le rendez-vous politique de la réinformation » (reprise le mardi 31). Etaient présents : Henry de Lesquen, président de Radio Courtoisie, Jean-Philippe Arlaud, ancien commandant de police, Jean-Yves Le Gallou, président de Polémia, Eric Letty, directeur de la rédaction de Monde & Vie.

Annonçant la seconde partie de l’émission, Henry de Lesquen explique : « J’aurais envie de commencer d’ailleurs la seconde partie de cette émission en disant qu’il y a au moins des délits pour lesquels on trouve des places dans les prisons, ce sont les délits d’opinion puisqu’on vient de jeter Monsieur Vincent Reynouard en prison en France pour un délit d’opinion, le seul délit d’opinion, à ma connaissance – bon, ce n’est pas le seul mais en tout cas c’est celui qui est pénalisé le plus gravement – qui est le délit de révisionnisme ou encore on dit négationnisme, c’est-à-dire que Vincent Reynouard est un militant – ce n’est pas un historien, c’est un militant révisionniste – et en raison de ses opinions il a été mis en prison ; il n’a pas été condamné à une amende : il a été condamné à de la prison. Voilà. Je vous donne rendez-vous, chers amis de Radio Courtoisie, dans deux minutes. »

Deux minutes plus tard :
« Nous allons donc parler du cas de Vincent Reynouard qui est donc en prison, dans une prison française, après avoir été extradé de Belgique. Le seul crime qu’il ait commis ou le seul délit qu’il ait commis, c’est d’avoir émis une opinion interdite sur le sujet des chambres à gaz dans les camps de concentration.

— Jean-Yves Le Gallou : Il a diffusé un opuscule de 16 pages, je crois, révisionniste, qui lui a donc valu d’être condamné à un an de prison par la Cour d’appel de Colmar – en première instance, d’abord, puis par la Cour d’appel de Colmar ensuite. Alors, vous me direz : un an de prison, en général, quand on est condamné à un an de prison, on ne le fait pas puisque justement on manque de place dans les prisons et là, en l’occurrence, on a trouvé une place ; en l’occurrence, ce père de famille de 8 enfants a eu beaucoup de chance puisqu’on lui a trouvé une place dans une prison ! Il était en Belgique et le gouvernement français a obtenu son extradition et il est maintenant en détention à la prison de Valenciennes. C’est quand même un événement dont la presse n’a absolument pas parlé. Or, la réinformation, ça consiste à parler aussi des événements réels dont la presse et les grands médias ne parlent pas : et c’est un événement important puisque c’est la première fois en France, depuis très, très longtemps, que quelqu’un est en prison exclusivement – non pas pour un acte, non pas pour une violence, non pas pour un vol – exclusivement pour l’émission d’une opinion. Alors, on va dire, effectivement : « Ah oui mais, c’est une opinion odieuse », ce qui n’est évidemment pas un argument. La question de savoir si l’opinion est odieuse ou pas n’est pas un argument pour savoir si on doit mettre quelqu’un en prison puisque jamais aucun régime n’a mis en prison les gens dont il trouvait les idées sympathiques : ni Mao, ni Staline, ni Kim Il-Sung, personne ne met en prison les gens dont il trouve les idées sympathiques. Donc dire « il a des idées odieuses » ce n’est évidemment pas un argument recevable ; de même que dire : « Oui mais c’est contraire à la vérité » n’est pas non plus recevable dans la mesure où dans les domaines historiques, dans les domaines scientifiques ou dans les domaines politiques on considère, dans les sociétés européennes – depuis très longtemps parce que ça ne remonte pas seulement à la Déclaration des droits de l’homme, ni à la Renaissance, ça remonte à la réforme papale du XIe siècle et même au-delà, aux Grecs : est vrai dans ces domaines-là ce qui est librement réfutable ; c’est-à-dire qu’on peut dire : une proposition est vraie si d’autres ont la possibilité de démontrer qu’elle est fausse. Eh bien, malgré cela, Vincent Reynouard est en prison, en France, pour délit d’opinion et ça, je crois que c’est un événement qui mérite d’être souligné. Cela a valu à la France – c’est quand même un peu triste – des déclarations des autorités iraniennes et des autorités vénézuéliennes pour condamner cette atteinte aux libertés, ce qui est évidemment un petit peu ironique mais, après tout, la vérité c’est qu’effectivement il y a des choses qu’on peut dire à Paris et pas à Téhéran, mais il y a aussi des choses qu’on peut dire à Téhéran mais qu’on ne peut pas dire à Paris.

— Henry de Lesquen : Allez dire à Téhéran que Mahomet n’est pas…

— Jean-Yves Le Gallou : Voilà. C’est permis à Paris mais c’est pas permis à Téhéran, par contre d’autres choses qui ne sont pas permises à Paris sont permises à Téhéran…

Suite et source: http://tinyurl.com/34rqstp

Obésité, banalisation du goût et hallalisation…

Excellent billet…

FDF

.

Lu sur « Polémia » du 10/06/2010:

Conférence donnée par un haut cadre de l’agroalimentaire.

L’industrie alimentaire française se distingue de celle du reste du monde. En effet, nées pour la plupart dans les années 60, les entreprises de ce secteur appartiennent à des chefs d’entreprise familiales qui ont réussi à force de travail et d’acharnement à bâtir des groupes à dimension internationale (Bigard, Madrange, Bongrain, Danone). Il existe également des coopératives agricoles qui ont développé des filières d’écoulement des produits de leurs coopérateurs. Précisons toutefois que de plus en plus de groupes internationaux prennent pied en France à l’occasion de rachats d’entreprises (Campo Frio-Smithfield, Nestlé, etc)

Si plus de 10 000 entreprises artisanales et industrielles se partagent le marché, il faut savoir que 70 % d’entre elles ont moins de 20 salariés et que seules 3000 entreprises emploient de 20 à 300 salariés. Une centaine d’entreprises emploient plus de 500 salariés et réalisent plus de 50 % du chiffre d’affaires global du secteur. Il est symptomatique de noter l’existence d’une centaine de groupes étrangers forts de plus de 500 salariés chacun.

Avec 150 milliards d’Euro de chiffre d’affaire, notre pays occupe la deuxième place derrière les Etats-Unis. L’agro-alimentaire est le premier secteur de l’économie hexagonale et européenne. Il concerne 400 000 emplois. Mais les résultats de ces entreprises sont faibles, leurs marges sont basses et ils subissent la domination forcée des 5 grands de la distribution. Seule consolation, la crise a le mérite de ramener l’attention des investisseurs sur ces entreprises qui continuent de progresser doucement sans baisse d’activité.

Les nouvelles habitudes alimentaires

Notre pays est attaché aux traditions culinaires en dépit des changements d’habitudes alimentaires. Les vieux clichés, allant de Louis de Funès dans L’aile ou la cuisse aux aventures de Tintin en Amérique en passant par la vache folle ou la grippe porcine sont tenaces. Il permettent ainsi de lutter contre les tentatives américaines d’imposer, par exemple, une crème de jambon sec à tartiner .

Toutefois les habitudes alimentaires ont considérablement changé dans notre pays et surtout en termes de temps consacré à la prise des repas.

Un repas sur cinq est pris hors du foyer, dure en moyenne vingt minutes et se limite à deux plats et une boisson non alcoolisée. Trente ans plus tôt, ce même repas durait une heure et midi, comprenait cinq plats et ne se concevait pas sans vin…

Suite et source: http://tinyurl.com/26oxqos

Fin du ramadan et anniversaire du 11 septembre: le monde musulman se fait petit, aujourd’hui…

Il est certain que ce n’est pas le jour pour fanfaronner, pour la communauté musulmane du monde entier à laquelle le monde Occidental pense « très fort » en ce 11 septembre.  Les adeptes de la « religion » d’amour, de paix et de tolérance doivent fêter la fin d’un mois de jeûne dans la plus grande discrétion. Ils savent ce qu’ils font. Et ça vaut mieux pour tout le monde… Une chose est sûre: nous n’oublierons jamais, qu’ils en soient bien conscients…

Pour mémoire, un lien virtuel de la liste des victimes de la barbarie islamique: http://edition.cnn.com/SPECIALS/2001/memorial/lists/by-name/index.html

FDF

.

Etats-Unis : climat tendu pour le 9e anniversaire des attentats du 11-Septembre

Hommage des familles des victimes du 11-Septembre sur le site de Ground Zero, le 11 septembre 2009

Hommage des familles des victimes du 11-Septembre sur le site de Ground Zero, le 11 septembre 2009

(Photo : Reuters)

Ce 11 septembre 2010, les Etats-Unis commémorent le neuvième anniversaire des attentats qui ont changé la face de l’Amérique et du monde, dans un climat particulier cette année. Un climat de tensions autour des relations avec l’Islam et ses pratiquants qui eux célèbrent la fin du ramadan, mais aujourd’hui, c’est vers la Floride que les regards inquiets sont tournés.

Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

Tensions, d’abord, autour de cette « affaire » du pasteur de Floride qui avait annoncé son intention de brûler 200 exemplaires du Coran, ce samedi 11 septembre 2010. Le révérend Terry Jones entendait ainsi honorer la mémoire des victimes du 11-Septembre, et protester contre le projet de construction d’une mosquée tout près du site des attentats de New York.

Cette annonce avait provoqué une vague d’indignation à travers le monde entier. A l’heure actuelle, une certaine incertitude plane sur le fait de savoir si, oui ou non, le pasteur a renoncé à ce projet. Et, en tout cas, les Américains s’interrogent sur leur tolérance religieuse, sur une éventuelle islamophobie telle qu’Amnesty International l’a dénonçée, vendredi, dans un communiqué. La tolérance religieuse fait partie des piliers fondateurs de la Constitution américaine, et les actes antimusulmans se multiplient, affirme l’organisation.

Et puis, tension, plus globalement, autour de la situation économique du pays. Les Etats-Unis ont du mal à sortir de la crise. Le chômage ne recule pas, et les élections de mi-mandat auront lieu dans moins de 2 mois. Tout cela donne lieu à des débats très vifs, ici.

Le camp présidentiel présent sur le terrain

En cette période de campagne électorale, la première dame des Etats-Unis sera sur le terrain, ce samedi 11 septembre. La très populaire Michelle Obama doit se rendre en Pennsylvanie, sur le site où s’est écrasé l’un des avions détournés par les pirates, le 11 septembre 2001. Elle sera accompagnée de l’ancienne First Lady, Laura Bush.

Barack Obama, lui, sera au Pentagone aux côtés du ministre de la Défense Robert Gates. Cérémonie « privée », indique la Maison Blanche. Seules les familles des victimes de l’attentat contre le siège du ministère, ici à Washington seront autorisées à se rendre sur place.

Source: http://tinyurl.com/2ursm7q

Carton jaune pour Laurent Blanc !!!

septembre 11, 2010

Carton Jaune pour Laurent Blanc

Nous avons pensé lui mettre un carton rouge mais reconnaissons que notre Lolo de 98 a eu le grand courage de vouloir reprendre en main un magma informe de joueurs que sciemment je ne qualifierai pas d’équipe tellement les lignes de fractures l’emportaient sur la cohésion nécessaire qui sied à une équipe. Rien que pour cela il mérite notre indulgence.

La plus importante de ces lignes fractures, disons-le sans langue de bois, est celle entre les non musulmans et les musulmans dont le prosélytisme excessif sur le terrain (prières ostentatoires de Ribéry et Abidal) et prosélytisme même par intimidation dans les vestiaires (épisode où les non musulmans étaient fermement priés de quitter les lieux pour que les musulmans puissent faire leurs prières) incommodait même les supporters les plus inconditionnels. L’incapable, grassement payé, qui servait de sélectionneur n’aurait jamais dû accepter cela et il aurait dû être limogé depuis longtemps au vu des derniers résultats obtenus par son « magma » mais non il était reconduit dans ses fonctions par la FFF non pour ses qualités professionnelles mais parce qu’en bon gauchiste qu’il était il partageait les vues de la FFF et de la FIFA sur le foot-ball nouvel opium du peuple, vecteur de la diversité, du métissage, de la societé multiculturelle, du vivre ensemble dont nous constatons tous les jours les bienfaits dans notre société et qu’il concoctait des « magmas » en tout point conforme à ces à-priori avec préférence pour des mercenaires africains qui étaient là plus par appât du gain que pour défendre nos couleurs. Ne voyez pas dans ces propos un quelconque racisme parce que nous reconnaissons volontiers que certains Français d’outre-méditerranée ont plus à coeur nos valeurs que bien des Français dits de souche. Quant aux joueurs Français d’Outre-Mer ils ont bien sûr leur place s’ils remplissent les conditions des candidats à l’équipe de France. Ce que l’on attend de nos joueurs c’est qu’ils aiment la France, le montrent et la France en retour les aimera.

Ce bon à rien a été jusqu’à imposer la nourriture halal à tout le « magma », même aux joueurs non musulmans qui n’auraient jamais dû accepter cet ukase, mais étaient-ils assez nombreux pour refuser? Il leur restait toutefois l’option de refuser la sélection si ce point n’était pas modifié.

Alors, tel Zorro, lolo est arrivé..é..é et à remis quelques pendules à l’heure. C’est bien mais nettement insuffisant s’il veut que les Français se remettent à vibrer pour leur équipe, une équipe de France qui ne soit pas boîteuse et rongée par les dissentions parce que Lolo n’aura pas tranché dans le vif du sujet au début de sa prise de fonction. La France est un pays laïque donc elle n’a pas à s’occuper des croyances des uns et des autres. La religion devant rester confinée dans la sphère privée. Point barre. C’est la seule condition à un « vivre-ensemble » apaisé.

Lolo a distribué le texte de la Marseillaise à ces joueurs mais entre nous c’est à l’école qu’ils auraient dû l’apprendre. Et puis entre nous, à l’époque d’internet, il n’est pas bien difficile de trouver ces paroles pour qui a envie de les chanter.

Et puis il a déclaré bravement plus de buffet halal pour tout le monde et là j’aurais dit bravo s’il n’avait ajouté piteusement plus de porc non plus. Mais au nom de quoi les mangeurs de cochon de l’équipe en serait-il privés? Mais pour quelle raison à votre avis? Eh bien parce qu’un pieux musulman refuse de manger à côté d’un coéquipier(impur) mangeant du porc. Cette exigence est proprement scandaleuse et inacceptable , c’est une discrimination caractérisée envers les non musulmans. La voilà la faute de Lolo. Il doit absolument revenir sur cette décision calamiteuse. Etait-il si dur de décider que le buffet serait varié avec viande de mouton, d’agneau ou de porc?

Il aurait fallu être beaucoup plus ferme et exiger d’un candidat à l’équipe de France

1) que ses croyances restent dans la sphère privée (celui qui fait du prosélytisme religieux en équipe doit être exclu quelque soit sa valeur foot-ballistique)

2) qu’il soit Français et pas binational (un binational n’a pas sa place dans l’équipe car il n’est qu’à moitié Français)

3) Qu’il adhère aux valeurs de la France en chantant notre hymne (celui qui ne veut pas le chanter, et c’est son droit, n’a pas sa place dans l’équipe)

Les joueurs se doivent d’être copains dans l’équipe et donc ils doivent tous manger à la même table, on peut demander ce petit effort aux musulmans au nom du vivre ensemble car on n’a pas encore vu un non musulman refuser de manger à côté de quelqu’un mangeant halal. Quant à celui qui refuse, et c’est son droit, il n’a pas sa place dans l’équipe de France. C’est aussi simple que ça.

Et quand Ribéry va revenir dans l’équipe Lolo ne nous a pas dit s’il tolèrerait ses manifestations ostentatoires de piété.

Quant à Benzéma il ne cache pas son jeu: L’Algérie c’est son pays mais il préfère jouer en équipe de France pour le sport, comprendre pour l’argent que ça rapporte. Quel que soit son talent Benzéma n’a pas sa place en équipe de France où il ne pourrait être qu’un mercenaire.

Tant que Lolo ne sera pas revenu sur ce point (pas de porc) l’équipe restera un « magma » et l’équipe sera bancale. Les lignes de fractures réapparaitront un jour aussi en attendant que de nouvelles décisions soient prises nous irons soutenir d’autres sports ne pratiquant pas l’apartheid alimentaire.

Action SITA : imprimer, poster - La nouvelle façon de voterhttp://directdemocratie.wordpress.com

On applique la bonne vieille méthode SITA inspirée par Amnesty International: envoi d’un courrier, dans une enveloppe timbrée, par la poste ( http://tinyurl.com/6r4fsu et http://tinyurl.com/592ezu)

Quoi mettre dans l’enveloppe?

1) Un document PDF d’une page contenant le texte du présent article situé au-dessus du mot ACTION, après sa conversion en PDF donc facile à imprimer et qui est logé à la page:

http://ripostesita.files.wordpress.com/2010/09/lolocartonjaune.pdf

2)En finition : des textes imprimés sur l’islam en appliquant les consignes suivantes :

Un timbre au tarif de base “20 grammes” permet d’envoyer deux feuilles soit 4 pages en tout. Vous pouvez donc compléter votre courrier en imprimant sur les pages encore disponibles des informations afin de permettre a vos interlocuteurs une meilleure compréhension de l’islam. Au choix à cette page des argumentaires et tracts au format PDF: http://tinyurl.com/ksudr9

A qui envoyer les courriers?

A Laurent Blanc et aux cadres de l’équipe de France dont on trouvera les noms et fonctions à cette page: http://www.fff.fr/bleus/staffbleus/527309.shtml

Les courriers devant être envoyés à cette adresse:

Fédération Française de Foot

87 Boulevard Grenelle, 75015 Paris.

ATTENTION: pas d’insultes ni de menaces dans un courrier SITA. Ceux qui se laisseraient aller à de telles pratiques le feraient sous leur entière responsabilité.

Votre courrier SITA est prêt, il vous reste à le timbrer et à le poster . Si vous le souhaitez vous pourrez aussi suivre les consignes facultatives suivantes.

–Pour prolonger et compléter cette action SITA par courrier postal on peut aussi mener une action par courriels dont la technique est exposée à cette page http://sitasecure.wordpress.com/2009/06/01/action-par-courriels/

Invitation au sitathon

Eventuellement, vous pouvez recenser vos actions au Sitathon, http://sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir ainsi et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

–Information sur SITA

Pour des informations plus détaillées sur les actions SITA, vous pouvez consulter le kit SITA à la page: http://planete-sita.bravehost.com/kitsita.html

Vous avez une enveloppe, un timbre alors vous avez le……………… P O U V O I R ………de dire son fait à toute personne publique. C’est la nouvelle façon de voter;c’est efficace:tinyurl.com/C44RVR

Action SITA: Brice Hortefeux défend l’abattage rituel halal !!!

11 septembre 2010

ACTION SITA / Brice Hortefeux défend le sacrifice halal


Mardi 7 septembre se tenait le dîner du CFCM, auquel participait notamment Brice Hortefeux
« Brice Hortefeux a été encore plus positif sur les repas halal en déclarant : «Nous avons également avancé ensemble sur la question de l’abattage rituel dont les conditions ont été consolidées en 2009 par un nouveau règlement communautaire de l’Union européenne.
Je ne peux que me féliciter de la coopération établie en la matière entre les cultes israélite et musulman. En outre, je puis vous affirmer que nous restons vigilants, en particulier en ce moment où le sujet fait l’objet de nouvelles discussions devant le Parlement européen. » En fait, le gouvernement français s’est opposé à la norme halal autrichienne qui prévoit l’étourdissement de l’animal avant égorgement. On comprend la colère de Brigitte Bardot qui avait reçu des promesses de Nicolas Sarkozy sur la protection des bêtes d’abattoirs alors que l’égorgement sans étourdissement fait subir à l’animal une longue et douloureuse agonie ; et que «le référentiel halal français» en cours de préparation va interdire toute forme possible d’atténuation de la douleur animale. » Source: http://www.chretiente.info/201009102609/brice-hortefeux-defend-le-sacrifice-halal/
Étaient présents à ce  prestigieux dîner halal
1) Les ministres:  Brice Hortefeux, Eric Besson, Fadela Amara , Nadine Morano,
2) Le président du Conseil régional d’Ile-de-France Jean-Paul Huchon, Claude Bartolone, président du Conseil général de Seine-Saint-Denis.
3) Le préfet de police de Paris, Michel Gaudin. Le vice-président du Conseil d’Etat, gardien des lois Jean-Marc Sauvé.
4) Le cardinal Vingt-Trois, archevêque de Paris, président de la Conférence épiscopale,  le pasteur Claude Baty, président de la Fédération protestante de France.
5) Les Grands Rabbins de France Gilles Bernheim et de Paris David Messas (présidents respectifs des Consistoires central et de Paris) le président du Fonds social juif unifié Pierre Besnainou et le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) Richard Prasquier Source: http://www.polemia.com/article.php?id=3068
Le ridicule ne tue pas mais le halal  lui ……le fait sauvagement ……………….
Vous tenez à manifester votre écoeurement face à la posture et à l’imposture de ces représentants politiques, religieux et politico-religieux qui se soumettent à l’islamiquement correct et à ses méthodes barbares d’un âge que nous étions en droit de croire qu’il était révolu ?
C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir http://tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/592ezu ) Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr )
– Quoi mettre dans l’enveloppe?

Un courrier du discours tenu pendant la Cène scène ; il tient en une feuille (recto / verso) =   imprimer cette page pdf  hortefeux_halal ou bien celle-ci  hortefeux_la_cene (version dérision)

–  À qui envoyer le courrier  ? >>>>>>    Au Ministre de l’Intérieur et à 13 apôtres du « Fièrement halal »
1 ) Brice Hortefeux. On peut trouver l’adresse postale du Ministre de l’Intérieur, de l’Outre-Mer et des Collectivités territoriales sur ce lien :
2 ) Eric Besson. On peut trouver l’adresse postale du Ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire sur ce lien : http://www.gouvernement.fr/gouvernement/eric-besson/coordonnees
3 ) Fadela Amara. On peut trouver l’adresse postale de la Secrétaire d’Etat chargée de la Politique de la ville, auprès du ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique sur ce lien: http://www.gouvernement.fr/gouvernement/fadela-amara/coordonnees
4 ) Nadine Morano. On peut trouver l’adresse postale de la Secrétaire d’Etat chargée de la Famille et de la Solidarité, auprès du ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique sur ce lien: http://www.gouvernement.fr/gouvernement/nadine-morano/coordonnees
5 ) Jean-Paul Huchon. On peut trouver l’adresse postale du président du Conseil régional d’Ile-de-France sur ce lien: http://www.iledefrance.fr/ (bas de page) Visiter la page en mode anonyme : http://anonymouse.org/cgi-bin/anon-www.cgi/http://www.iledefrance.fr/
6 ) Claude Bartolone. On peut trouver l’adresse postale du président du Conseil général de Seine-Saint-Denis sur ce lien:
7 ) Michel Gaudin. On peut trouver l’adresse postale du préfet de police de Paris sur ce lien :  http://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/Pied-de-page/Mentions-legales
Trouver l’adresse postale de la préfecture de Paris  en mode anonyme :
8 ) Jean-Marc Sauvé. On peut trouver l’adresse postale du vice-président du Conseil d’Etat sur ce lien: http://lannuaire.service-public.fr/services_nationaux/institution_171313.html Visiter la page en mode anonyme :
9 ) Le cardinal Vingt-Trois. On peut trouver l’adresse postale de l’archevêque de Paris sur ce lien:  http://www.catholique-paris.cef.fr/-8-10-Cardinal-Andre-Vingt-Trois-.html
10 ) Claude Baty. On peut trouver l’adresse postale du président de la Fédération protestante de France sur ce lien:   http://www.protestants.org/index.php?id=15
11 ) Gilles Bernheim et David Messas On peut contacter les grands rabbins de France via l’adresse postale suivante: A) http://www.lavictoire.org/?page_id=23
Visiter les pages en mode anonyme:
12 ) Pierre Besnainou. On peut trouver l’adresse postale du président du Fonds social juif unifié sur ce lien: http://www.fsju.org/fsju/contacts/Pcontact.tpl
13 ) Richard Prasquier On peut trouver l’adresse postale du président du Conseil représentatif des institutions juives de France sur ce lien: http://www.crif.org/?page=pgs/contact_fra
Votre courrier est prêt, il ne vous reste plus qu’ à le timbrer et à le poster . Si vous le souhaitez  vous pourrez  aussi suivre les consignes facultatives suivantes.
– Invitation au sitathon
Éventuellement, vous pouvez recenser vos actions au Sitathon, http://sitathon.blogspot.com/ afin d’inciter d’autres internautes à agir ainsi et vous inscrire à la lettre d’information http://alertes-sita.blogspot.com/ pour être averti des prochaines actions.
Articles et actions SITA en rapport:

Le « panzer Pape » fait des siennes…

11 09 2010

En attendant, il va accueillir Sarközy… Pour se « faire la main »…

FDF


.

Des immigrés Roms bientôt accueillis à… Rome !

.

Des « gens du voyage » en pélerinage en terre papale.

Le pape accueillerait prochainement des Roms* expulsés, dans sa résidence d’été de Castel Gandolfo !

On sait que, dimanche 22 avril 2010, le pape Benoit XVI a appelé -en français- , depuis sa résidence de Castel Gandolfo, les pélerins français « à accueillir les légitimes diversités humaines, à la suite de Jésus venu rassembler les hommes de toutes nations et de toutes langues ».  Le même jour, le Père Arthur, prêtre lillois défenseur des Roms a rendu sa médaille du Mérite en protestation contre les reconduites de Roms à la frontière.

Selon une information en provenance d’une source généralement bien informée, très proche des autorités vaticanes, il semble que le Saint-Père Benoît XVI, fidèle aux principes d’accueil et d’hospitalité qu’il a ainsi rappelés, serait sur le point d’accueillir des Roms…à Rome.

Cette décision serait prise à la suite de la mesure d’expulsion de nomades originaires de Roumanie, adoptée par le gouvernement français et fortement critiquée par l’opposition hostile à la politique du président de la République Nicolas Sarkozy. Le pape Benoît XVI, qui s’est dit attristé d’une telle mesure, serait sur le point d’ouvrir aux réfugiés les portes du domaine de Castel Gandolfo, la résidence d’été des papes.

Ce geste spectaculaire, inspiré par la générosité naturelle de Benoît XVI, ne fait pourtant pas l’unanimité au sein de la Curie romaine. Ainsi, Monseigneur Antonio Maria Veglio, en charge du Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement, favorable à l’accueil des réfugiés roms, se trouve en opposition sur ce point avec Monseigneur Fernando Filoni, substitut du cardinal Tarcisio Bertone pour les Affaires Générales, qui a une vision plus réaliste des problèmes pratiques, et disons-le, politiques, qu’une telle décision ne manquera pas d’entraîner.

Latrines du Latium

La position plus que réservée adoptée à cet égard par le Secrétaire d’Etat, véritable premier ministre du Vatican, tient compte des questions d’hygiène qui existent déja sur le territoire de la Commune de Castel Gandolfo. Cette jolie petite ville du Latium, située sur la rive du lac d’Albano, connaît en effet déja de graves difficultés avec sa station d’épuration de Santa Maria delle Mole, qui est quelque peu sous-dimensionnée pour les besoins de ses 9.000 habitants.

Le maire, Maurizio Colacchi, et son adjoint Paolo Gasperini, qui sont en poste depuis mai 2007, sont conscients qu’un afflux important de populations nomades entraînera inévitablement une augmentation significative du volume d’effluents à traiter, et par conséquent, une pollution impossible à gérer dans le respect des normes sanitaires auxquelle l’équipe municipale en place est d’autant plus attachée, que son programme comportait précisément une amélioration et non une dégradation des installations et conditions d’assainissement de la ville.

Il faut rappeler que, en vertu des accords de Latran de 1929 créant l’Etat du Vatican, le domaine pontifical de Castel Gandolfo, dont la superficie est de 55.000 hectares, bénéficie du statut d’extraterritorialité, ce qui peut permettre au Saint Père de s’affranchir de l’autorité de la Commune et même de celle de l’Etat italien. Allons nous assister à une nouvelle version de la Comedia dell’Arte, façon Giovannino Guareschi, avec Don Camillo et Peppone ressuscités ?

C’est prometteur. Affaire à suivre, donc…

* Gens du voyage … en « langue de bois » dans le texte )


Source: http://tinyurl.com/37784f2

Brice Hortefeux défend le sacrifice halal !

Notre ministre de l’intérieur est favorable à ceci:

Et ceci:

Ca ne vous fait pas peur, vous? Moi si…

FDF

.

11 septembre 2010

Mardi se tenait le dîner du CFCM, auquel participait notamment Brice Hortefeux.

Polémia écrit :

H

« Brice Hortefeux a été encore plus positif sur les repas halal en déclarant : «Nous avons également avancé ensemble sur la question de l’abattage rituel dont les conditions ont été consolidées en 2009 par un nouveau règlement communautaire de l’Union européenne.

Je ne peux que me féliciter de la coopération établie en la matière entre les cultes israélite et musulman. En outre, je puis vous affirmer que nous restons vigilants, en particulier en ce moment où le sujet fait l’objet de nouvelles discussions devant le Parlement européen. » En fait, le gouvernement français s’est opposé à la norme halal autrichienne qui prévoit l’étourdissement de l’animal avant égorgement. On comprend la colère de Brigitte Bardot qui avait reçu des promesses de Nicolas Sarkozy sur la protection des bêtes d’abattoirs alors que l’égorgement sans étourdissement fait subir à l’animal une longue et douloureuse agonie ; et que

«le référentiel halal français» en cours de préparation va interdire toute forme possible d’atténuation de la douleur animale. »

Source: http://tinyurl.com/32l3y5b

« Et ton nom paraîtra dans la race future, aux plus cruels tyrans, une cruelle injure ! » (Racine).

KATZ… CRIMINEL  DE  GUERRE


En ce début d’année 1962, l’OAS était arrivée à l’apogée de sa puissance et le slogan « l’OAS frappe où elle veut, quant elle veut », n’avait jamais été aussi vrai. A Oran, elle était maîtresse de la ville. A sa tête figurait des noms prestigieux comblés de gloire et d’honneurs qui entretenaient un climat de confiance malgré le tragique de la situation…

Le gouvernement gaulliste ne pouvant admettre pareille humiliation, avait nommé à la tête du secteur autonome d’Oran, afin de réduire cette « OAS narguante » -et pour le malheur des Oranais- le 19 février 1962, le général Joseph Katz en remplacement du général Fritsch qui refusait de pratiquer sur les membres de l’OAS cette besogne de basse police qu’était la torture. La mission de Katz : « Mettre au pas la ville sous contrôle de l’OAS ». Celle-ci était alors dirigée par les généraux Jouhaud et Gardy, le colonel Dufour, le commandant Camelin, le lieutenant de vaisseau Pierre Guillaume, Charles Micheletti et Tassou Georgopoulos.

En bon exécutant, Katz, s’apprêtait à écraser ceux qui refusaient d’obéir aux ordres de l’Elysée et ceux qui persistaient à crier « Algérie française ! », maxime désormais classée comme « cri séditieux », ajoutant aux vertus de l’obéissance passive, une haine que même le règlement de la gendarmerie ne prescrivait pas. Car Katz n’était pas un soldat comme les autres. C’était une sorte de prolétaire patrouillant avec délice dans la hiérarchie militaire, un ancien gardien de vaches bousculant les usages et les convenances. Carré d’épaules, rond de ventre, aussi peu distingué que son complice d’Alger, Debrosse, outre celle de leur cruauté, on leur prêtait une certaine ressemblance : même corpulence massive, même front de taureau, même manie de traiter tout le monde de « con » ou de  « bon à rien », même dénuement de préjugés.

Katz était un militaire républicain que De Gaulle avait cueilli à Bordeaux pour l’envoyer mater la « racaille d’Oran ». Son sentiment à l’égard des Pieds Noirs était celui-ci : « Un ramassis de descendants de déportés de droit commun, de négriers qui veulent conserver leurs privilèges. ». Cet homme, arrêté en mai 1958 pour avoir soutenu Pflimin, c’est-à-dire la République pure et dure, avait obéi parce qu’en 1962, la République, c’était De Gaulle… et l’assurance d’une foudroyante promotion. Encore un spécialiste du « retour de veste ».

Alors qu’à Alger, depuis la sanglante affaire des Barricades, on avait surnommé Debrosse : « Le sanguinaire », très vite, aux yeux des Oranais, Katz allait devenir « Le boucher ». Pour briser toute résistance, la première consigne qu’il donna à sa troupe essentiellement constituée de « gens sûrs », en l’occurrence les Gendarmes Mobiles, dits « les rougesLe feu – précisa-t-il – sera ouvert sans sommation sur les contrevenants à partir du 23 avril. De même, le feu sera ouvert, par tous les moyens y compris l’aviation, sur les éléments OAS circulant en ville. ». C’était ratifier une pratique que les « gendarmes rouges » utilisaient déjà depuis un mois… » fut celle de tirer à vue sur tout Européen qui aurait l’audace de paraître sur une terrasse ou un balcon lors d’un bouclage. «

Les premières victimes du « boucher d’Oran » furent deux adolescentes de 14 et 16 ans : Mlles Dominiguetti et Monique Echtiron qui étendaient du linge sur leur balcon. Elles furent tuées par les gendarmes. Les projectiles d’une mitrailleuse lourde de 12/7 traversèrent la façade et fauchèrent dans leur appartement, Mme Amoignan née Dubiton, dont le père était déjà tombé sous les balles d’un terroriste du FLN, ainsi que sa petite fille, Sophie, âgée de deux ans et demi et sa sœur, Frédérique, âgée de treize ans qui, atteinte à la jambe, eut le nerf sciatique arraché et dut être amputée. « Il est beau qu’un soldat désobéisse à des ordres criminels » ; à l’évidence, ces soldats par trop zélés n’avaient pas lu Anatole France…

Toutefois, tirer à vue sur tout ce qui bougeait ne semblait pas briser la résistance oranaise. Alors, « en désespoir de cause », Katz demanda à son officier de liaison Air, le colonel Grégoire, d’étudier les possibilités d’armement des bombardiers B.26 avec des roquettes et des bombes de 260 livres

Le général Hautière, commandant de l’aviation en Oranie, protesta avec vigueur bien que ses sentiments anti-O.A.S. ne fussent pas douteux. Bombarder une ville de quatre cent mille âmes avec un tel armement, cela relevait de la monstruosité, du machiavélisme le plus immoral, ou tout simplement… de la folie. Cependant Katz insista tant et si bien qu’à titre expérimental une mission fut toutefois déclenchée. Lorsque l’aviation se trouva au-dessus de l’agglomération, ordre lui fut donné de ne tirer qu’à la mitrailleuse et de larguer ses bombes au-delà de l’objectif, dans la mer. Le vacarme fut tel que le « brave général » en aurait, paraît-il, pâli !…

Cette lutte « impitoyable et par tous les moyens », selon l’ordre donné par de Gaulle, faisait partie d’un plan mûrement concerté : IL FALLAIT ABATTRE L’ALGERIE FRANÇAISE ; il fallait aussi montrer aux masses musulmanes, longtemps hésitantes, qu’elles devaient maintenant et définitivement, opter pour le FLN dont la France était désormais l’alliée, luttant, avec ce mouvement terroriste, contre l’ennemi commun : LE FRANÇAIS D’ALGERIE ! Et cette alliance n’avait aucune limite, ne souffrait d’aucun scrupule dès lors qu’elle permettrait de venir à bout de l’OAS… Pour preuve : au mois de mai 1962, la gendarmerie « blanche » arrêta un assassin de la pire espèce, Slémani Slimane, qui reconnut avoir torturé et tué vingt-sept Européens. Il fut inculpé. Katz le fit libérer et rapportera que ce dernier « lui rendra de grands services dans les jours les plus agités ».

S’adressant à un membre de l’Exécutif Provisoire, Katz eut ces mots terribles :

« Donnez-moi un bataillon de l’A.L.N. et je réduirai l’O.A.S. à Oran ». Ces propos, monstrueux et inqualifiables de la part d’un officier français firent l’objet d’une question à l’assemblée Nationale (J.O. du 8 mai 1962 – page 977).

Ce « bataillon de l’ALN », Katz allait néanmoins se le procurer –avec l’assentiment discret de l’Elysée- en procédant au recrutement de la plus immonde espèce d’assassins qui eut été donné de voir…

Ce renfort était constitué par les « martiens », ces révolutionnaires du mois de mars, qui, le cessez-le-feu prononcé, venaient sans danger rejoindre les rebelles. Ils étaient les combattants de la dernière heure, impatients de fêter dans le sang leur baptême de « libérateurs » et de se parer d’états de service de pillages et de tueries à faire pâlir le plus chevronné des assassins. Leur unique but était de se faire prévaloir et  surtout de faire oublier qu’ils s’étaient abstenus de combattre durant sept années, attendant de connaître l’issue des armes pour se ranger du côté du vainqueur. De ce fait, ils étaient devenus les plus sanguinaires : exactions, tortures, viols, massacres d’Européens et de harkis se multipliaient, mais on n’en parlait pas. Leurs bandes anarchiques allaient être à l’origine du pogrom anti européen du 5 juillet…

Au hasard des rafles qui avaient lieu, le jour dans les rues, la nuit dans les maisons, les Européens étaient entassés dans des camions de C.R.S. ou de Gardes mobiles et promenés, enchaînés, dans les quartiers arabes pour y exciter la foule et montrer comment la France traitait ses ennemis. Pareille épreuve fut même infligée à l’Inspecteur Général des Ponts et Chaussées, venu à Oran pour le fameux plan de Constantine !

La fraternisation entre Gardes Mobiles et FLN était sans retenue : le soir, les premiers étaient généreusement pourvus en prostituées envoyées par les seconds. On ne peut, dès lors, s’étonner de l’attitude passive qui fut celle de Katz et de ses gendarmes lors de la tuerie du 5 juillet 1962 à Oran… Sur ce point, rappelons cette anecdote impliquant un officier français d’origine algérienne, le lieutenant Rabah Kheliff qui commandait la 4e compagnie du 30e BCP (30e Bataillon de Chasseurs Portés). Le 5 juillet 1962, celui-ci, apprenant que des civils européens étaient regroupés en divers points de la ville d’Oran, dans l’attente d’être exécutés, il décida de passer outre les ordres de Katz de ne pas intervenir et de se porter à leur secours.  Il prévint par téléphone son colonel, qui répondit : « Faites selon votre conscience, quant à moi je ne vous ai rien dit »

À la tête de la moitié de sa compagnie, le lieutenant Kheliff gagna un des points de regroupement, devant la préfecture. « Il y avait là une section de l’ALN, des camions de l’ALN et des colonnes de femmes, d’enfants et de vieillards dont je ne voyais pas le bout. Plusieurs centaines, en colonnes par trois ou quatre, qui attendaient là avant de se faire zigouiller (sic)». Le lieutenant Kheliff exigea et obtint du préfet, Souiyah El Houari, leur libération. S’étant quelque peu éloigné de son détachement, il fut lui-même pris à partie et blessé par des civils algériens, puis dégagé par ses hommes, à qui il interdit d’ouvrir le feu. Après quoi, il établit des patrouilles sur les axes routiers menant à l’aérodrome et au port pour « arracher littéralement » des malheureux des mains de leurs agresseurs.

A la suite de cet acte héroïque, il fut mis aux arrêts de rigueur, et convoqué par Katz qui lui adressa ces mots terribles : « Si vous n’étiez pas arabe, je vous casserais ! ».

Katz échappera cependant à plusieurs attentats dont celui qui, le 14 juin 1962, coûtera la vie au général Ginestet, commandant alors le corps d’armée d’Oran, que les auteurs de l’attentat confondirent avec Katz (terrible méprise qu’ils paieront de leur vie). Dès le lendemain, le « boucher d’Oran » obtiendra ce commandement.

La « victoire » acquise, l’indépendance accordée à ses alliés, KATZ quitta Oran pour la Métropole le 13 août 1962, après avoir fait l’objet, le 4 août, d’une citation à l’ordre de l’armée comportant l’attribution de la Croix de la Valeur Militaire avec palme pour, entre autres, « avoir su rétablir et préserver avec force et dignité l’autorité légale et l’ordre public »… décoration qui lui sera remise par le Ministre des armées, Pierre Messmer. Une nouvelle étoile vint également rappeler ses « bons et loyaux services ». De Gaulle savait payer ses séides !…

Nommé fin 63 à la tête de la 4ème Région Militaire (Bordeaux), il quitta le service armé début 1968 avec le grade de général d’armée (5 étoiles).

En 1978, ayant gagné une retraite « bien méritée », il briguera un mandat parlementaire. Quel groupe pouvait lui accorder son investiture ? Le parti gaulliste, l’U.D.R, évidemment. Dans l’Allier où il se présenta, il subit un cuisant échec. Les Pieds Noirs installés dans le Bourbonnais se rappelèrent à son souvenir et eurent la gentillesse de lui offrir, à Gannat, un drapeau tricolore sur lequel était inscrit en lettres de sang :

« A KATZ BOURREAU D’ORAN »

D’autres affronts lui seront octroyés et, entre autres, celui-ci : Katz assistait à une messe officielle à Saint Jean de Luz (64). A la sortie, une jeune fille, métropolitaine de surcroît, réussit à lui parler :

« Général, je viens de communier et de prier pour vous ». Katz, interloqué, la remercia toutefois et lui demanda les raisons de sa touchante attention : « J’ai prié pour que le Seigneur vous pardonne tous vos méfaits… » Dès le lendemain, la Sécurité Militaire enquêtait pour identifier la jeune insolente…

Une plainte pour « complicité de crime contre l’humanité et obéissance à des ordres criminels » fut déposée le 16 octobre 1999 entre les mains du doyen des juges du Palais de Justice de Paris au nom de 47 familles des victimes du massacre du 5 juillet à Oran ainsi que du Comité VERITAS. Cette plainte fut déclarée irrecevable mais suivie d’une décision par le juge de non informer. Un appel de cette décision n’aura pas de suite en raison du décès du « Boucher d’Oran » intervenu le mardi 6 mars 2001 à Amélie-les-Bains (66). Rejeté par ses pairs, il finira ses jours, seul, et sa famille choisira de l’inhumer au cimetière de ROSAS, en Espagne.

« Rien d’humain ne battait sous son épaisse armure » (Lamartine)-

José CASTANO

e-mail : joseph.castano0508@orange.fr

« Pour la honte éternelle de la France, de Gaulle s’est comporté envers la population profrançaise d’Algérie –aussi bien d’origine européenne que d’origine musulmane- comme s’il s’agissait de criminels et il a autorisé d’incroyables atrocités perpétrés contre elle par la gendarmerie mobile, tandis que dans le même temps il ordonnait à l’armée de ne pas gêner les sévices, les enlèvements et les massacres du FLN. » (Thomas Molnas – Journal National Review (USA), septembre 1962)

La Patrie: un texte qui vaut la peine d’être lu et médité…


Voici la copie d’un élève de classe de 3ème en 1976 lauréat national dans un concours écrit sur le thème de  » la Patrie « . Oui mais, c’était en 1976…
FDF
.

Le sujet exact était : Que signifie pour vous le mot Patrie ?

Voici sa copie :

Etranger, mon ami, tu me demandes ce que signifie le mot  »  Patrie « . Si tu as une mère et si tu l’honores, c’est avec ton coeur de fils que tu comprendras mes propres sentiments. Ma patrie, c’est la terre de France où mes ancêtres ont vécu. Ma patrie, c’est cet héritage intellectuel qu’ils m’ont laissé pour le transmettre à mon tour.

Viens voir, étranger, la beauté des paysages de France, la splendeur des monuments édifiés par mes aïeux. Va te reposer dans le vert marais poitevin, admire les roches rouges d’Agay qui se baignent dans le bleu de la mer de Provence. Chemine simplement de Paris vers Lyon. Sur la route, près d’Avallon, l’élégance raffinée de la basilique de Vézelay fera surgir pour toi l’épopée de nos croisades. Tu arriveras plus loin au château de la Rochepot qui donne à la région un air médiéval. N’oublie pas de visiter en Bourgogne le ravissant hospice de Beaune. Ne néglige pas le barrage de Génissiat. Continue, regarde, rejouis-toi de tant de beauté.

Mais si la France, ma patrie, n’était que belle et aimable, mon amour pour elle ne serait pas si grand. Elle est mieux encore :

intelligente et cultivée. La clarté de sa pensée, la finesse de son esprit, l’excellence de son goût te sont déjà  connus. Des idées venues de France ont influencé l’humanité toute entière. Sais-tu par exemple, que la bibliothèque personnelle de Frédéric II de Prusse, conservée à Berlin, ne contient que des livres écrits en français ? Ainsi, bien au-delà de nos frontières, des hommes de France sont célèbres : philosophes, écrivains, poètes, artistes, savants. Pascal, Molière, Vigny, Delacroix, Berlioz, Pasteur : tous ont contribué à la gloire de la France.

Et vous, héros humbles et méritants, qui avez fait la France  brave et fidèle, vous guerriers morts pour la patrie, comme je vous suis reconnaissant de m’avoir conservé ce précieux bien de mes ancêtres ! De Bayard à Guynemer, des premiers chevaliers aux soldats des dernières guerres, que de dévouements, que de sacrifices !

Et toi mon ami, qui es aussi comme moi une créature de Dieu, ne vois-tu pas qu’ici en France, tu es en terre chrétienne ? Les oratoires pittoresques, les calvaires aux croisées des chemins, les flèches de nos cathédrales sont les témoins de pierre d’une foi vivante. Ma patrie, bonne et pieuse, a vu naître de grands saints. Le sens missionnaire de Saint Bernard, la vertu de Saint-Louis, la charité de Saint Vincent de Paul, le zèle du Curé d’Ars sont le vrai trésor laissé par nos ancêtres. De la grande Sainte Jeanne d’Arc à la petite Thérèse , de l’épopée de l’une à la vie si simple de l’autre, je retrouve le courage et la bonté des femmes de France. Aux plus humbles d’entre elles, s’est montrée la Vierge Marie. A travers Catherine Labouré, Bernadette de Lourdes, quel honneur pour la France !

Tu comprends maintenant pourquoi, ami étranger, j’aime et je vénère ma patrie comme ma mère; pourquoi, si riche de tout ce qu’elle me donne, je désire transmettre cet héritage. Ne crois pas que cet amour que j’ai au coeur soit aveugle. Mais devant toi, je ne dirai pas les défauts de ma mère Patrie. Car tu sais bien qu’un fils ne gagne rien à critiquer sa mère. C’est en grandissant lui-même qu’il la fait grandir. Si je veux ma patrie meilleure et plus saine, que je devienne moi-même meilleur et plus sain.

La France, ma patrie a tant de qualités que je ne saurais, ami étranger, te priver de sa douceur; si tu sais découvrir ses charmes et ses vertus, tu l’aimeras, toi aussi. Je partagerai avec toi ses bontés et, loin de m’appauvrir de ce don, je m’enrichirai de cette tendresse nouvelle que tu lui porteras. Mais ne l’abîme pas, ami étranger, la France, ma douce patrie, ma chère mère; ne la blâme pas, ne la pervertis pas, ne la démolis pas car je suis là , moi son fils, prêt à la défendre.

Si tous les bacheliers de notre temps étaient capables de rédiger un tel texte, je pense que nous n’aurions pas de soucis à nous faire sur le devenir de la France !!!

.

(Merci à JLB pour m’avoir communiqué ce texte…

FDF)

Désinformation: quand Jihad devient Sébastien !!!

Vidéo.

On nous prend vraiment pour des « neuneus »…

FDF

.


http://rutube.ru/tracks/3569138.html?v=44c384f014c64e6b8f00fa5db6e2d82f&autoStart=true&bmstart=1002

Aujourd’hui 11 septembre: REMEMBER !!!

On ne va pas louper ce triste anniversaire de la barbarie islamiste… Vidéos à voir, si elles ne sont pas censurées… Et souvenez-vous de quoi sont capables les adeptes de la « religion » d’amour, de paix et de tolérance… Dire que ces intégristes veulent construire une MOSQUEE à deux pas du lieu du massacre… Encore une chose: l’heure de publication (13h46 UTC) de ce billet n’est pas un hasard…

FDF

.

http://www.planet.fr/anim/11-septembre-attentat-new-york-videos.29471.fr.html?xtor=EPR-65

On n’est plus en France, on est chez « eux »… Vidéo.

Personnellement, je ne jetterais pas l’éponge. J’ouvrirais une armurerie…

FDF


Le gérant d’un Leader-Price, à Saint-Denis (93), jette l’éponge après de multiples agressions et l’incendie de son magasin. Témoignage recueilli pour Europe1.fr


(vidéo)http://www.dailymotion.com/video/xeqkoh_quot-les-voyous-ont-gagne-quot_news?start=105#from=embed

L’hopital qui se fout de la charité… L’ISESCO appelle les Nations Unies à criminaliser l’atteinte aux religions !

« Ils » ont peur. Il était temps. Partout, en ce triste anniversaire du 11 septembre 2001, le monde Occidental se soulève et réagit enfin intelligemment par diverses façons à l’islamisation sournoise et rampante…Les dhimmis vont devoir raser les murs, aussi…

FDF

.

11/09/2010

En réaction au projet d’autodafé, les pays musulmans appellent l’ONU à criminaliser le blasphème

L’appel vient de l’Organisation islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture, un bras de l’Organisation de la conférence islamique, le bloc de 57 pays qui réclame depuis des années la criminalisation du blasphème en droit international. Le Pakistan a même demandé à l’ONU une loi mondiale prévoyant la peine de mort pour ce « délit ».

En islam, la protection de la réputation de la religion passe avant la protection de la vie humaine.

New_nouveau_un_onu_drapeau_flag


L’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO) a appelé les Nations Unies à promulguer une loi internationale qui criminalise l’atteinte aux religions, sous quelque forme ou conditions que ce soient. [NdPdV : le fait que l’Arabie saoudite interdise tout lieu de culte autre que musulman devrait être considéré comme une forme gravissime d’atteinte aux religions]

Dans un communiqué publié aujourd’hui, l’ISESCO a déclaré : « l’appel lancé par l’église Dove World Outreach Cente, Etat de Floride, pour brûler le Saint Coran en commémoration des attaques du 11 septembre donne une autre raison de prendre des mesures pratiques destinées à criminaliser toute atteinte aux religions et aux symboles sacrées des peuples ». Dans ce contexte, l’ISESCO a rappelé que les attaques du 11 septembre ont été condamnées par plusieurs chefs d’églises, hommes religieux chrétiens et juifs, par la Commission européenne, l’Administration américaine et le Conseil papale pour le dialogue des civilisations ainsi que par l’ensemble de la communauté mondiale.

Dans son communiqué, l’ISESCO a également déclaré : « Toute personne juste s’aperçoit que les attaques répétées contre l’islam et ses symboles sacrés remet au débat l’absence d’instruments juridiques internationaux et locaux interdisant ces appels racistes et hostiles qui sont en totale contradiction avec les valeurs et les principes humains ».

Dans son communiqué, l’ISESCO a fermement condamné cet appel criminel lancé par l’église Dove World Outreach Center » , en exhortant les musulmans du monde à se comporter selon la morale de l’islam en réaction à cet acte provocateur et œuvrer à la diffusion des préceptes islamiques, corriger les images déformées et les idées erronées colportées par les ennemis de l’islam. L’ISESCO a conclu que c’est là la meilleure riposte qui soit à ce genre de campagnes haineuses et hostiles.


Source : ISESCO, 9 septembre 2010 via: http://tinyurl.com/3xrq9wd

Une mosquée bien particulière: celle de Munich.

Je viens de terminer la lecture de ce qui pourrait bien s’avérer être le livre de l’année. Ian Johnson, journaliste au Wall Street Journal et gagnant d’un Pulitzer, est l’auteur du bouquin, A Mosque In Munich: Nazis, the CIA, and the Rise of the Muslim Brotherhood in the West. C’est l’histoire remarquable de la construction de la mosquée de Munich dans les décennies qui ont suivi la Deuxième guerre mondiale. Cette mosquée est devenue au fil des ans une plaque tournante pour la montée de l’extrémisme musulman en Europe. Ce qui est fascinant, c’est le rôle des services secrets américains et allemands dans la construction de la mosquée, et le support qu’ils ont apporté aux groupes religieux sur le terrain.

Comme il est écrit sur la jaquette du livre, nous savons tous maintenant que les Américains ont supporté les moudjahidines en Afghanistan durant les années 1980 lorsque ces derniers combattaient les Soviets. Ce que nous ne savions pas, ou tout au moins ce qui était peu connu, c’est que la stratégie en Afghanistan n’était que le reflet de ce qui avait été fait en Europe suite à la Deuxième guerre mondiale. Les services secrets américains ont supporté, et supportent fort probablement encore, entre autre, plusieurs individus associés aux Frères musulmans. Le support, tel que noté dans le livre, est à la fois organisationnel pour différents projets, et financier. Les Américains, bien évidemment, n’ont pas créé l’extrémisme musulman en Europe. Quel rôle ont-ils joué, cependant, dans l’expansion de la mouvance au fil des ans?

Johnson débute son histoire durant la Deuxième guerre mondiale. Les nazis à l’époque utilisaient des régiments musulmans pour combattre l’Union soviétique. C’est-à-dire, ils utilisaient des ressortissants musulmans provenant de diverses régions de l’empire soviétique en leur promettant la libération de leurs terres natales. L’objectif était de fomenter la rébellion chez les populations locales pour affaiblir l’Union soviétique. Une fois la guerre terminée, l’Allemagne de l’Ouest se retrouva prise avec une population musulmane, fortement anti-communiste, qui n’avait pas nécessairement sa place dans cette nouvelle terre, mais qui cherchait, faute d’alternative, à s’y établir.

C’est à cette époque qu’embarquèrent les services secrets américains et allemands pour tenter de contrôler cette population. La CIA, par exemple, mit sur pied ‘Radio Liberty’. Ce poste de radio employait une forte proportion d’immigrants d’origine musulmanes et émetttait aux diverses populations ethniques de l’Union soviétique. L’objectif ressemblait à celui de ‘Radio Free Europe’, en visant une population autre.

Comment, toutefois, supporter ce groupe d’immigrants en Allemagne et en Europe qui a bien de la difficulté à s’intégrer? En construisant une mosquée, bien entendu… Les musulmans se comptaient par milliers à Munich, mais ils ne possédaient pas de lieu de culte. La construction d’une mosquée devint, donc, une priorité, à la fois pour la population locale, que pour les services secrets américains et allemands qui tentaient toujours de la contrôler. Le projet fut officiellement lancé en 1958. Le ‘hic’, la communauté musulmane était divisée. Des groupes musulmans du Moyen-Orient tentaient d’influencer la population locale et le projet. Les Américains et les Allemands aussi se chicanaient, choisissant d’aider différentes factions. Le financement et la construction prendront de nombreuses années, le résultat d’intrigues interminables. La mosquée ouvrira finalement ses portes en 1973.

Au fil du temps, les services secrets allemands se désintéresseront de l’option musulmane. Les Américains, par contre, continueront à garder contact avec différents leaders extrémistes. La stratégie est redevenue tout à fait pertinente suite au 11 septembre 2001. Les Américains ont leurs entrées, selon Johnson, surtout avec des individus ayant de proches liens avec les Frères musulmans. Les Américains, par exemple, financèrent une grande conférence à Bruxelles en 2005 pour discuter de l’intégration des immigrants musulmans dans les sociétés occidentales, par l’entremise d’individus habituellement reconnus comme étant associés aux Frères musulmans. Johnson note l’ironie de la situation. Les Américains font appel à des extrémistes pour parler d’intégration. La stratégie, notons-le, peut être vue comme faisant preuve d’une certaine subtilité, de finesse, puisqu’il s’agit d’une tentative pour réorienter le débat au sein même des populations musulmanes européennes.

C’est un livre fascinant, écrit de main de maître. Johnson a commencé la recherche de ce livre en 2003. Il maîtrise le sujet à fond. Dans cette histoire, il y a beaucoup de personnages et beaucoup d’intrigues. Il serait facile de s’y perdre. Pourtant, le bouquin se lit très bien, presque comme un roman. Le livre fait une contribution importante. En le lisant, nous comprenons beaucoup mieux comment nous en sommes rendus là où nous en sommes aujourd’hui. À lire, tant pour s’informer, que parce que l’histoire y est palpitante!

Caveat lector : Les opinions exprimées dans ce blogue sont strictement personnelles et ne reflètent pas nécessairement celles de Global Brief ou de l’École des affaires publiques et internationales de Glendon.

September 9, 2010
.

Ah, autrefois ! De mon temps !

Comme si aujourd’hui était une époque décadente privée d’avenir et de présent. Autrefois, il n’y a pas si longtemps, la conscription faisait se rassembler Pierre, Paul, Jacques et Mohammed sous les couleurs de la France. Des liens indéfectibles se nouaient et, ensemble, les jeunes gens partageaient brièvement un même espace social, égalitaire et fraternel, d’ordre et de respect. Respect des uns envers les autres, respect des traditions et des engagements tenus. C’était le bon temps entend-on de la bouche même de quadras qui n’ont pourtant pas toujours goûté les crapahuts, et autres activités menées par des galonnés pas toujours tendres mais bonifiés par le temps.

Tout cela c’est quand même du violon, car nous l’avons échappé belle, les mégatonnes des bombes nucléaires sont restés dans leurs silos. On garde le meilleur, on était jeunes. Prudemment, je n’irai pas plus loin dans le temps, le temps des guerres, d’Algérie ou d’ailleurs, par respect pour ceux qui pourraient en parler pour y avoir été, ce qui n’est pas mon cas, alors je me contente de dire que le bon temps c’était celui de leur jeunesse abîmée, douloureuse et volée.

Aujourd’hui, pourrait-on dire que l’on touche les dividendes des engagements de nos pères et frères aînés ? Peut être ; ce qui permet à la France d’être ce qu’elle est aujourd’hui : une terre d’accueil. Autrefois, on y émigrait pour travailler, pour reconstruire, pour un nouveau départ. Aujourd’hui on y vient pour d’autres raisons, plus prosaïques – en tirer le maximum sans rien donner en échange. On mégote sur les paroles de la Marseillaise, on laisse le rap déraper sur des paroles de haine, de violence et d’insanités ou il est question de France niquée, de policiers à abattre et de non-valeurs proclamées et de haine ethnique dont il est de mauvais ton, très mauvais ton d’en relever l’existence. C’est un moyen d’expression artistique.

Un goût de fin d’époque de progrès, un goût de décadence illustré par une anecdote : il faisait chaud ce jour là, trop chaud pour travailler – pour certains – mais pas pour moi, cinquantenaire en fin de mission sociale, c’est-à-dire proche de la retraite. Je gare mon véhicule au pied d’une petite barre d’immeuble – hérissé d’antennes paraboliques – d’une petite ville de l’Est . Je sors de mon véhicule et, levant les yeux, interpellé par le bruit produit par trois jeunes casquettés « façon quartier » d’un balcon du premier étage je reçois une poignée de cacahuètes sur la tête, invectivé avec les mots de « bouffon » et autres paroles insultantes (avec le porc et ma mère dans les rôles principaux ) prononcées avec l’inimitable façon de parler de certains de ces jeunes gens allogènes à notre culture. Je venais de comprendre que j’étais sur leur territoire et que le « bouffon » devait se « casser ». Ce que j’ai fait.

Ce n’était pas la première agression « soft » que je subissais, mais c’était l’agression goutte d’eau, celle qui venait de faire déborder mon petit vase intérieur de gars bien sympa…

Louis Pinou

Beaucoup de débordements suite à ce billet d’humeur – les réactions ne seront pas publiées – il faudrait embaucher un nouveau collaborateur à temps plein pour modérer…

vu sur http://www.armees.com/Ah-autrefois-De-mon-temps-Combien,33814.html

Une, cinq, dix,… cent manifestations de soutien à René Galinier!!!

Allocution de Richard Roudier – Président de la Ligue du Midi (Place Saint Michel à Paris) en faveur de René Galinier:

« Voila un mois que René Galinier a été incarcéré à la maison d’arrêt de Béziers pour avoir tiré sur deux cambrioleuses qui s’étaient introduites par effraction à son domicile.

La Cour d’appel a confirmé il y a 15 jours sa détention en raison du trouble à l’ordre public, ce qui est d’autant plus fallacieux que, si trouble il y a, c’est surtout en raison de l’incarcération d’un Papy de 73 ans qui n’avait rien demandé à personne et que des malandrins sont venus dépouiller.

D’ailleurs, je l’avais annoncé publiquement lors de la manifestation organisée par la Ligue du midi devant la Maison d’arrêt de Béziers puis sur le marché de Nissan où j’ai pris la parole le 17 aout : « Ne nous leurrons pas, René Galinier ne sera pas libéré aujourd’hui, il doit s’attendre à un long parcours d’obstacles avant de recouvrer sa liberté… Car le système n’a pas de plus grande hantise que lorsque les gens du peuple, abandonnés de tous, se défendent par eux mêmes. Aujourd’hui on ne laisse plus aux honnêtes gens que deux possibilités en cas d’agression, soit se faire tuer, soit aller en prison… Voila la situation dans laquelle le laxisme et la lâcheté de nos dirigeants, seuls responsables de ces tragédies, nous enferme ».


Cette situation inique est l’aboutissement d’une véritable inversion des valeurs, qui transforme les victimes en délinquants et les délinquants en victime, puisqu’on a pu lire dans la presse que les « victimes » allaient sortir prochainement de l’Hôpital… alors que dans cette affaire, il n’y a qu’une victime, c’est René Galinier en détention à 73 ans…

Ouvrez bien vos oreilles … Le juge devant lequel est présenté René Galinier va prononcer d’’emblée cette phrase incroyable : « il est difficilement concevable qu’on se fasse justice soi-même et qu’’un geste, fût-il d’autodéfense, reste répréhensible et justifie la détention »… René Galinier, à 73 ans, est immédiatement écroué à la Maison d’arrêt de Béziers. Je tiens à faire remarquer que le juge vient de faire évoluer négativement le fameux principe liberté et de présomption d’’innocence » en déclarant qu’’un acte d’auto-défense justifiait la mise en détention provisoire, alors que jusqu’’à présent n’’étaient pris en compte que les 3 critères que chacun connait en matière de détention provisoire : la possibilité de pression sur les témoins ou les victimes, la capacité de non-représentation et le trouble à l’ordre public – alors que dans le cas de René Galinier, l’’émotion publique viendrait plutôt de sa mise en détention-

Il faut dénoncer avec  force cette Justice qui fait d’’une victime qui n’a rien demandé à personne, un détenu au banc des accusés. Le message est clair et infantilisant : si vous tentez de résister à une agression vous finirez en prison.

***

Mais au delà de cette incarcération scandaleuse, qui transforme, avant tout jugement une victime en coupable, c’est  la notion de légitime défense qui est aujourd’hui remise en cause, puisqu’on nous oppose la notion de proportionnalité dans la riposte. Or, comment peut on savoir, lorsqu’on surprend chez soi dans la pénombre  des cambrioleurs, quelles sont leurs intentions … doit on entamer un dialogue et leur demander s’ils vont vous « saucissonner » et  vous brûler la plante des pieds, doit on exiger qu’ils vous indiquent s’ils sont armés et dans quelle catégorie  sont classées leurs armes ??? Ainsi nous pourrons graduellement nous défendre avec une tapette à mouche, un manche à balai ou avec un Opinel…

N’oublions pas  que la sécurité du citoyen est un « droit naturel et imprescriptible de l’Homme » d’après la déclaration des Droits de l’Homme du 26 août 1789. Ce droit pour le citoyen est également reconnu par Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales et par la Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne. Mais qui va faire respecter ce droit, si le gouvernement est incapable de protéger ses propres agents qu’ils soient enseignants, pompiers ou policiers…

Il ne devrait pas y avoir lieu de « réformer la loi sur la légitime défense » : il suffirait de revenir aux fondamentaux et contraindre l’autorité judiciaire à respecter la loi et à l’appliquer, au lieu, comme c’est le cas dans cette affaire et dans bien d’autres, de laisser réécrire la loi à coups de jurisprudence, parfois en faisant exactement le contraire de ce qu’a voulu le législateur.

Seule la « jurisprudence » permet au juge de la liberté de maintenir René Galinier en prison. La jurisprudence ne devrait jamais pouvoir contredire une loi, même si le juge a la liberté de l’interpréter. Aujourd’’hui s’’il n’’y a plus de légitime défense, alors instaurons le principe d’’une défense légitime.

Je le répète inlassablement : c’est une mésaventure qui peut arriver demain à n’importe qui. Souvenons-nous de l’affaire du professeur de Juvignac qui a tué dans une lutte à mains nues le voyou qui voulait immoler sa famille avec un jerrikan d’essence, ce professeur, qui est toujours poursuivi et qui risque de passer aux assises… Souvenons-nous de l’affaire du gendarme du Gard renvoyé devant la cour d’assise de Nîmes, finalement acquitté mais dont la vie a été brisée comme tant d’autres.

A quelques jours d’intervalle de l’affaire de Nissan,  une nouvelle tragédie a bouleversé la population du Languedoc : c’est Pierrot Confort -69 ans-battu à mort par trois romanichels venus sur ses terres  pour le dépouiller. Dans les deux cas on s’attaque à nos ainés, dans les deux cas l’injustice est insupportable…

***

Dés le premier jour de détention de  René Galinier je me suis mis en rapport avec les proches et les défenseurs de notre compatriote. Le contact me fut d’autant plus facilité que ma famille, du côté paternel, est originaire de ce village situé sur la route de Narbonne à quelques kilomètres de Béziers ma ville natale. Mon arrière grand-père avait d’ailleurs participé à la construction du musée d’’Ensérune.

Dés le lendemain, j’ai  demandé au CEPE (Comité d’Entraide aux Prisonniers Européens) d’’envoyer un mandat Cash de 500 euros à René Galinier afin qu’il puisse assumer correctement sa défense et avoir une existence décente dans son lieu de détention. Sous notre action, la presse a commencé à s’’intéresser au sort de notre compatriote : la presse locale, la presse magazine (Le Point, Paris match, Détective…) puis les médias audio-visuels et maintenant la presse internationale lesquels se font l’écho de nos manifestations à Béziers, Nice, Montpellier, en Alsace, à Paris et demain à Tours et après demain dans tout le pays. Nous devons amplifier le mouvement autour de 5 mots d’ordre :

–  remise en liberté immédiate de René Galinier et l’’arrêt des poursuites

–  refonte de la loi sur la légitime défense qui doit passer en particulier par la sanctuarisation du domicile

–  reconquête des ghettos des villes et des champs et l’éradication du système maffieux qui y prospère

–  création d’une garde nationale seule susceptible de faire face à un embrasement des banlieues

–  réforme du code de la nationalité et création d’’un délit d’activités anti identitaires

Demain, parce que l’’affaire de Nissan les Ensérune est emblématique du sort des petits blancs de ce pays,  nous devons nous impliquer à fond dans l’’organisation sur le sol national de une, cinq, dix,… cent manifestations de soutien à René Galinier.

***

Je voudrais que nous ayons une pensée recueillie sur la fin tragique de Gaston Malafosse, il y a tout juste 5 ans, en révolte contre des racailles et qui s’était suicidé en prison  parce qu’il ne supportait pas le caractère infamant de sa détention. A l’époque, les hommes politiques avaient défilé à Bessan derrière une banderole où était inscrit « Plus jamais ça! »… Paroles, paroles, paroles… : rien que pour le mois de juillet 2010 on relève dans la presse pas moins de 200 faits divers portant sur des trafics, agressions ou vols avec violence qui pourrissent la vie de nos compatriotes. Aussi je tiens à adresser une mise en garde solennelle: « Nous savons que René Galinier vit très mal sa détention. S’il venait à lui arriver quoi que ce soit en prison nous saurions dénoncer les responsab les…« 

Liberté…Liberté…Liberté

A la fin de son intervention, Richard Roudier a demandé aux centaines de personnes rassemblées devant la fontaine Saint Michel d’entonner le Se canto.

Richard Roudier avec Patrick Marcou (Lunel) lors de l’allocution de Fabrice Robert

BP : 1 7114,  30912 – Nîmes Cedex 02

Tél permanence: 04 34 40 60 50

http://www.laliguedumidi.com

laliguedumidi@free.fr

Belgique : des nez de porc dans des rayons halal…

On dit des Belges. Mais eux, au moins, ils ne font pas semblant et ne donnent pas dans la dentelle quand il s’agit de manifester leur mécontentement quant à l’islamisation… Chapeau bas!

FDF

.

Les Jeunes du Vlaams Belang ont vilipendé , lors d’une action organisée à l’occasion de la fin du ramadan, la pratique de vente de produits halal dans des rayons séparés en grandes surfaces. Les militants du parti d’extrême droite ont disposé des nez de porcs desséchés dans les rayons halal.

Ils entendaient ainsi dénoncer de la sorte la vente de produits halal, source, selon eux, de différenciation entre musulmans et non musulmans. Celle-ci ferait barrage à l’intégration. Dans la religion musulmane, la viande halal est une viande que l’on peut manger car elle provient d’un animal tué selon les rites. La consommation de porc fait l’objet d’une interdiction.

Les Vlaams Belang Jongeren ont fustigé la promotion de la viande halal, qu’ils voient comme un “soutien à des actes de barbarie” et un “encouragement de la radicalisation de l’islam”.

Source

Un avocat reconduit des Roms à la frontière pour leur éviter l’expulsion du territoire français.

Qu’est ce que l’on ne ferait pas pour se faire de la pub et du pognon sur le dos des Roms… Ca devrait plaire à Martine Aubry. D’ailleurs, ça lui plait, paraît il…

FDF

.

Un avocat trouve la parade anti-expulsions…

« Maître Norbert Clément et trois Roms roumains frappés par un arrêté de reconduite, ont volontairement franchi la frontière franco-belge hier, jeudi, à Armentières (Nord), avant de la repasser en sens inverse quelques minutes plus tard.

Un avocat reconduit des Roms à la frontière pour leur éviter l’expulsion du territoire français.
Il y a quelques semaines, la préfecture du Nord prend une série d’arrêtés d’expulsion de Roms. Puis le Tribunal administratif de Lille annule 11 des décisions préfectorales. Mais trois Roms restent sur le carreau car ils n’avaient pas eu le temps – 48h – de contester cet avis d’expulsion devant le tribunal. Dirigés par une association, ils contactent deux avocats de Roubaix avec qui ils se rendent à la frontière Belge au niveau d’Armentières. Ci-tôt la frontière franchie : demi-tour, direction la France, en toute légalité. En effet, comme n’importe quel citoyen européen, ces trois Roms d’origine roumaine peuvent à nouveau séjourner en France sans formalité particulière et y rester 3 mois sans justifier d’aucune activité.
Quelle frontière ? C’est sur cette ambiguïté que les avocats ont joué en les accompagnant pour quelques instants au-delà du territoire national, avant de revenir avec eux en France. Le tout a été constaté par un huissier de justice.
« Une démonstration de l’absurdité de la politique anti-Roms »
Maître Norbert Clément, avocat spécialisé en droit des étrangers, membre d’une commission nationale « DDE » (Droits des étrangers), raconte le déroulement des événements pour RMC : « Nous avons accompagné trois clients à la frontière belge. La frontière d’Armentières, qui était bien matérialisée par un panneau. Il n’y avait aucun doute, ni sur la frontière, ni sur l’identité de mes clients, qui étaient munis de pièces d’identité. J’étais avec mon associé et un huissier de justice. En traversant cette frontière, nous avons épuisé l’effet d’une décision illégale. C’est encore une des démonstrations de l’absurdité de cette politique anti-Roms menée depuis des mois. »
« On est en Europe, pas dans une République bananière »

Le mois dernier, le ministre de l’Immigration, Eric Besson, avait reconnu des failles dans le dispositif actuel et prévenu que le gouvernement allait « adapter la législation » pour limiter le retour de Roms expulsés. Maître Clément explique en quoi, selon lui, ces annonces sont absurdes : « Ils veulent interdire aux Roms, sans dire leur nom, de revenir plusieurs fois sur le territoire pour des séjours de moins de 3 mois. Ce qui est absurde et illégal. La liberté de circulation, au niveau européen, ce n’est pas un vain mot. Imaginez qu’on vienne dire à un Belge : « vous avez une petite amie en France mais tous les 3 mois, vous devez quitter le territoire, et peut-être ne jamais y revenir. » Ce qu’on dit aux Roms relève de la même absurdité. On est en Europe, on n’est plus dans une République bananière ou un Etat voyou qui peut faire n’importe quoi. » »

Source: http://tinyurl.com/37blhpq
.
Décidément les Socialos ne savent plus comment faire pour anéantir la France.
Cet avocat travaille dans le même cabinet que…  www.avocats-lille.com/detail-ville.php

Hani Ramadan : «La lapidation est dissuasive» (2).

Des précisions sur sur les propos intégristes de l’intellectuel auto-proclamé ( c’est de famille… ) Hani Ramadan. Mais comment peut on laisser dire des conneries pareilles ? Et personne ne s’offusque, apparemment… C’est de l’incitation au meurtre, pourtant.

FDF

.

…mais Hani Ramadan ne dissua de pas le PS et l’UMP de draguer ses sympathisants…

La campagne des Occidentaux pour sauver l’Iranienne Sakineh Mohammadi Ashtiani n’est qu’un prétexte pour agresser Téhéran, estime le frère de Tariq Ramadan…qui séjourne régulièrement en France pour prêcher dans les mosquées françaises.

Extrait du quotidien Suisse Le Matin du 6 septembre :

« La condamnation à mort par lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani, une Iranienne de 43 ans, n’émeut pas vraiment Hani Ramadan. Le directeur du Centre islamique de Genève veut «replacer cette affaire dans son contexte». Selon lui, «la condamnation à la lapidation a un but avant tout dissuasif». En revanche, «avec une bombe lâchée sur une ville musulmane, en Irak ou en Afghanistan, nous ne sommes pas dans le registre de la dissuasion, mais de la réalité des faits».

L’intellectuel rappelle que «cette femme a été condamnée pour adultère et meurtre». Or «la peine de lapidation est très difficile à obtenir, car pour prononcer cette sentence, le juge a besoin de quatre témoins oculaires dignes de foi. Condition quasi impossible à réaliser.» M. Ramadan en conclut qu’«il faut être prudent avant de porter un jugement sur cette affaire, et qu’il importe de connaître quelle est la nature des faits».

Attaquer Téhéran pour cette condamnation est par conséquent un acte politique, estime le Genevois. «C’est un prétexte pour agresser l’Iran», explique-t-il. «Il est vrai que l’image d’une femme écrasée par des pierres nous est insupportable, alors que le bombardement des innocents par dizaines de milliers reste pour nous une pure abstraction, surtout s’il s’agit de musulmans», souligne M. Ramadan. Lire la suite

Commentaire de l’Observatoire :

Ces déclarations ne sont guère étonnantes venant de la part de celui qui déclarait dans une tribune du Monde du 10 septembre 2002 que la lapidation « constitue une punition, mais aussi une forme de purification. Il est interdit d’insulter le coupable. Après sa mort, on prie pour lui. Ce que fit le Prophète pour une femme qui s’était livrée après avoir accouché d’un enfant adultérin, et dont le repentir avait été sincère. »

Il faut maintenant soulever la grande hypocrisie des élus UMP et PS qui favorisent des mosquées amies de Hani Ramadan , tout en s’offusquant du sort de la pauvre Iranienne.

Ainsi, que faisait Hani Ramadan dans le Palais municipal de Martine Aubry en février 2009 lors des rencontres de l’UOIF? Nous avions été les seuls à soulever le scandale.( notre article à l’époque). Celle qui dirige le Parti socialiste avait été jusqu’à draguer les sympathisants de l’UOIF lors de la campagne des municipales.  Samedi 1er mars 2008, 2 300 personnes avaient répondu à l’invitation de la Ligue islamique du nord, antenne de l’UOIF dans la région, qui invita de nombreux élus à sa deuxième « Rencontre annuelle des musulmans du nord ». L’objectif pour l’association étant de soumettre les candidats aux municipales à une série de questions afin de mesurer leur degré d’attention aux problèmes (comprendre revendications) des musulmans.   Lors de cette soirée, les candidats ont tous joué de leur petite musique afin de séduire les électeurs musulmans présents dans la salle, jusqu’à promettre un « conseil des résidents étrangers » entendre un conseil municipal bis, car, selon Martine Aubry  « C’est une erreur fondamentale de ne pas avoir donné le droit de vote aux étrangers aux municipales. »  Martine Aubry affirma que  « Les musulmans qui sont là apportent un islam tolérant, ouvert. Rendons-leur cette solidarité et cette fraternité »…les amis de Hani Ramadan ne pouvaient espérer mieux !

Du côté de l’UMP, Serge Dassault avait financé sur ses fonds personnels la mosquée de Corbeil-Essonne, qui avait invité Hani Ramadan le 29 décembre 2007. Nous avions été encore les seuls à tirer la sonnette d’alarme. (voir notre article)

Plus généralement, Hani Ramadan est invité à presque tous les congrès de l’UOIF, mouvement dont l’UMP et le PS subventionne ou trouve des terrains pour les mosquées et « centres culturels » à Bordeaux, Mulhouse, Woippy, Nantes… le ministre de l’Intérieur, comme pour des dizaines d’autres prédicateurs nocifs, n’est dans ces cas jamais avare de visas.

Quand cessera cette mascarade consistant à choyer les islamistes quand ils rapportent des voix, et à pousser des cris d’orfraie quand leur loi est appliquée à des milliers de kilomètres ?

source : islamisation.fr

Connaissez-vous le livret d’épargne pour le codéveloppement ?

11 09 2010

Non? Et bien voilà :

(source : ministère de l’immigration ,de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire).


« Depuis le 1er janvier 2009, les ressortissants de 50 pays en développement, titulaires d’une carte de séjour permettant l’exercice d’une activité professionnelle en France, peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu égale à 40 % du montant des sommes effectivement versées entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2011 sur un compte épargne codéveloppement, sommes retenues dans la limite annuelle de 25 % du revenu net global et de 20 000 €. Cet avantage est définitivement acquis (à l’issue d’une phase d’épargne d’au moins 3 ans )si l’épargne ainsi constituée est investie dans un projet éligible.

Ca à quand même plus de gueule que la Caisse d’Epargne non ?

Y’en a qui vont avoir une bonne retraite.

Raboter les niches fiscales qu’elle disait, Ch. Lagarde ; mais en voilà une, et une belle!


Si un lecteur est ressortissant d’un des pays figurant dans la liste en lien, jackpot !

http://www.immigration.gouv.fr/spip.php?page=dossiers_det_dev&numrubrique=216&numarticle=1360

Au fait, avez-vous pensé à bien payer vos impôts?

FDF