Francaisdefrance's Blog

08/09/2010

Voulons-nous que la charia s’installe dans notre pays ?

Une fatwa contre Christine Tasin… Des menaces de mort, en fait. Mais qui sont’ils, ces fous d’Allah, pour oser se donner le droit de vie ou de mort à notre encontre, nous les chrétiens, et ce sur notre sol? Ce sont des malades, à qui le coran a fait perdre la tête… Ah? Vous n’acceptez pas le blasphème? Et bien vous allez être servis! Faites nous confiance… Vous allez devoir acheter du stock de « carnets à fatwas », croyez-moi.

Tout mon soutien à Christine. Je ne publie pas ta photo, bien entendu… On les aura, tous ces cinglés.

FDF

.

Aux fatwas, on répond ça!

« J’ai reçu lundi 6 septembre un message sur Facebook m’indiquant qu’une « fatwa » aurait été prononcée contre moi  :  » Une Fatwa a été prononcée contre toi, tous les musulmans de france et de navarre ont le devoir d’exécuter cette dite fatwa où qu’ ils se trouvent , La loi dans le coran dit que celui qui blaspheme l’islam doit etre poursuivi et chatié » (je copie sans le corriger le texte reçu). Le titre du message était clair : « Le blaspheme est un delit dans l ‘islam ! »

Ainsi donc, en France, en 2010, certains individus peuvent délibérément ignorer la loi française (qui permet la liberté de penser et de critiquer et interdit que l’on assassine autrui)  parce que le Coran, qui date du début du Moyen Age, en donne la prescription.

Le fait est tragique et terrible, mais il démontre, par l’exemple, à quel point les apéritifs républicains que nous avons proposés samedi 4 dernier sont justifiés. En effet, nous y demandions que la charia soit  épurée des règles incompatibles avec la loi française. Que ce soit les textes qui encouragent les maris à battre leurs femmes ( le nombre des violences faites aux femmes a augmenté de 30% entre 2004 et 2009 ; nombre qui, en Seine Saint Denis, est trois fois plus élevé que la moyenne nationale… ), ceux qui menacent de mort ceux qui  critiquent l’islam (Theo Van Gogh assassiné,  Redeker condamné à vivre sous protection policière, affaire des caricatures…), ceux qui menacent de mort les homosexuels et tous ceux qui quittent la religion musulmane, etc. Ces règles religieuses sont, hélas, très nombreuses.

Nos détracteurs nous disent souvent que la majorité des musulmans de ce pays sont paisibles et ne songent pas à appliquer tous les éléments de la charia. C’est une évidence et heureusement. MAIS il faut être aveugle, fou ou   assassin en puissance pour ne pas voir que permettre à des individus, isolés ou appartenant à des groupes religieux extrémistes de se croire investis par une mission divine par leur lecture du Coran constitue un risque majeur pour l’ensemble de la population de notre pays, celle des femmes, celles des homosexuels, celle des juifs, celle des athées, celle des adeptes de la liberté d’expression…

Qu’attendent nos responsables politiques pour imposer cette purge indispensable dans les textes ? Pourquoi les musulmans ne pourraient-il pas, comme les Protestants l’ont fait en 1791 en inscrivant la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen dans le premier temple protestant construit à Paris,  reconnaître la suprématie de la loi des hommes ? Pourquoi les musulmans ne pourraient-ils pas, comme les juifs l’ont fait sous Napoléon, expurger de leurs textes sacrés ceux qui n’étaient pas compatibles avec la loi française, condition sine qua non pour devenir citoyens français ?

Samedi dernier, des inconscients –et des criminels-  complices de tous les crimes passés et à venir commis au nom de la charia, ont voulu empêcher nos rassemblements, nous traitant de racistes et de fascistes ? Il est où le fascisme ? Du côté de ceux qui réclament l’application de la loi ou du côté de ceux qui veulent imposer par la violence, la terreur et la mort  une loi soi-disant faite au nom d’un Dieu  qui est pourtant dit d’amour ?

Nous ne cèderons pas à la menace, plus que jamais nous sommes déterminés à nous opposer, de toutes nos forces, à l’instauration d’une société islamiste en France, c’est notre devoir  pour nos enfants et nos petits-enfants qui n’ont pas mérité cela.

Nous demanderons solennellement, par une lettre ouverte au Président de la République, à ce qu’il reçoive les responsables de Résistance républicaine et de Riposte Laïque afin que nous lui exposions l’urgence pour le gouvernement d’imposer la loi française à tous et de refuser en France une charia qui ne serait pas expurgée de ses textes monstrueux au regard de nos valeurs, qui sont des valeurs universelles.

Certains de nos opposants croient utile de faire valoir que les catholiques, comme les juifs, ont mis longtemps à mettre leurs textes en conformité avec les lois des démocraties et qu’il faut donner à l’islam le temps de faire la même chose. Si l’islam n’est pas prêt à cette mise en conformité, nous sommes prêts à lui donner ce temps, qu’il reparte dans les pays musulmans pour faire son aggiornamento, il pourra revenir ensuite ; en l’état actuel de la charia, incompatible, d’ailleurs, avec les textes européens ratifiés par la France,  pour le moment il ne peut pas avoir droit de cité en France.  D’où sa nécessité, pour tous les musulmans qui y vivent, qu’il soit réformé.

Rappel, pour exemple, de l’article deux « droit à la vie » de la Convention européenne de Droits de l’homme. « 1.Le droit de toute personne à la vie est protégé par la loi. La mort ne peut être infligée à quiconque intentionnellement, sauf en exécution d’une sentence capitale prononcée par un tribunal au cas où le délit est puni de cette peine par la loi. »

Nous vous rappelons que Pierre Cassen et moi-même participerons samedi après-midi à la Convention nationale du Rif, consacré, drôle de hasard, à la liberté d’expression. (Auditorium d’Issy les Moulineaux, 11/13 rue Danton, de 13h30 à 18h).

Nous y tiendrons, avec l’accord des organisateurs, une conférence de presse, de 12 heures à 13 heures, où nous proposerons à l’ensemble des citoyens de ce pays, attachés à la défense des principes laïques, à la liberté d’expression et à l’égalité entre les hommes et les femmes (ce que l’islam refuse) des perspectives d’action, dans la continuité du 18 juin et du 4 septembre. »

vu sur http://christinetasin.over-blog.fr/article-condamnation-56675389.html

Un commentaire »

  1. Je suis de tout coeur avec Christine Tasin et j’ajouterai a l’attention des « erreurs » de la nature que la vengeance est un plat qui se mange froid

    Commentaire par marco — 08/09/2010 @ 16:44 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :