Francaisdefrance's Blog

08/09/2010

Courage, fuyons! Eric Besson va se marier à Rome…

Encore un bel exemple… Notre ministre de l’immigration a choisi la fuite devant ses responsabilités d’assumer le fait qu’il va épouser une jeune femme étrangère. Aurait il peur de la réaction du peuple de France? Il semblerait que oui. Bof. Question désapprobation de la part de la majorité des français, il ne risque plus grand chose, Besson… Reste à apréhender que, pour parachever la chose, il se convertisse à l’islam  (« on » en parle) et devienne polygame…

En tous cas, on va encore passer pour des beaux cons aux yeux du reste du monde occidental… Merci, m’sieur Besson!

FDF

.

09/09/2010

Craignant de voir son mariage à Paris perturbé, le ministre de l’Immigration souhaiterait organiser dans les 10 jours la cérémonie dans la capitale italienne.

(Oh, l’excuse…; c’est « petit », ça…  FDF)

Craignant de voir son mariage à la mairie du Ve arrondissement de Paris chahuté par des manifestants hostiles à sa politique, le ministre de l’Immigration, Eric Besson, a décidé de convoler… hors de nos frontières. C’est à Rome qu’il souhaiterait désormais voir célébrée son union avec Yasmine Tordjman.

Besson préfère se marier à Rome

REUTERS/Gonzalo Fuentes

Selon une dépêche de l’agence italienne Ansa datée du 6 septembre, Besson se serait entretenu avec le maire de la capitale italienne, Gianni Alemanno, à l’issue du séminaire intergouvernemental sur l’immigration, qui s’est tenu lundi 6 septembre à Paris. Selon Ansa, le ministre français aurait indiqué vouloir se marier dans les 10 jours. Alemanno aurait alors répondu vouloir tout faire pour que ce soit possible.

Contacté par LEXPRESS.fr, Eric Besson s’est refusé à tout commentaire.

Source: http://tinyurl.com/2wn87br

Piqûre de rappel: saviez-vous que… ?

Cela devient inquiétant ..

Edifiant, mais inquiétant !!

Ce qui arrive en France, se passe également en Belgique et dans toute l’Europe !!!

Saviez-vous que

de jeunes musulmanes réclament d’être exemptées des cours de sport et de biologie, sans être pénalisées pour leur examen ?

> > >

(Source : Nouvel Observateur)

Saviez-vous que

les musulmanes exigent et obtiennent de nos élus locaux des horaires qui leur sont exclusivement réservés dans nos piscines municipales?

(Source : Revue politique)

Saviez-vous que

des étudiantes musulmanes, lors de leur examen, exigent et obtiennent d’être accompagnées de leur mari et d’être jugées par une femme ?

(Source : Nouvel Observateur)

Saviez-vous qu

une association musulmane (‘Unir’ à l’Université Paris XIII) remet en cause le droit d’un professeur de culture occidentale de juger le travail d’un étudiant musulman ?

(Source l’Express)

Saviez-vous que

des musulmans réclament et obtiennent la suppression de la fête de Noël dans certaines écoles primaires?

Saviez-vous que

des étudiants musulmans, prenant comme excuse la loi de la laïcité, réclament et obtiennent le retrait des sapins de Noël, dans différents établissements scolaires, jusque dans les maternelles ?

(Source: Le Parisien)

Saviez-vous que

des musulmans réclament et obtiennent l’interdiction de la viande non hallal dans les écoles françaises où ils sont majoritaires ?

Saviez-vous que

dans l’administration, des musulmans réclament des jours de congés supplémentaires pour leurs fêtes islamiques ?

Saviez-vous que

des musulmans réclament des salles de prières dans nos collèges, nos lycées et nos universités ?

> > >

Saviez-vous que

des musulmans demandent aux écoles, universités et lieux de travail des horaires aménagés pour leurs cinq prières quotidiennes ?

Saviez-vous que

des musulmans réclament une révision de nos livres d’histoire pour y intégrer l’histoire de leur pays et de leur religion ?

(Source : Nouvel Observateur)

Saviez-vous que

dans nos manuels scolaires, vont être supprimés toutes références à Charles Martel ou autres Jeanne d’Arc, afin de ne pas froisser les français musulmans ?

Saviez-vous que

des musulmanes exigent de pouvoir pratiquer des métiers publics (administration, hôpitaux, écoles, Justice) avec un tchador ?

Saviez-vous que

des musulmanes voilées et étudiantes en médecine exigent de NE soigner que des femmes

(Source : Le Monde, Le Figaro)

Saviez-vous que

Des médecins se sont faits tabasser pour avoir soigné Des femmes sans Le consentement de leurs maris musulmans ?

(Source : Le Monde, Le Figaro)

Saviez-vous que

sur bon nombre de collèges français à majorité afro-maghrébine, on trouve les inscriptions « Morts aux Juifs », « Mort aux chrétiens » ou « Vive Ben Laden » ?

Saviez-vous que

lors des manifestations contre la guerre en Irak, certains « pacifistes » musulmans exhibaient des portraits de Ben Laden ou de Saddam ?

(Source : Les 4 vérités)

Saviez-vous que

le sauvageon nommé Djamel qui a brûlé vive la jeune fille, Sohane, s’est vu acclamé dans sa cité du Val de Marne lors de sa venue à la reconstitution Des faits ?

(Source : JT de France 2)

Saviez-vous que

les jeunes noirs et musulmans ayant brûlé vif un vigile de race blanche d’un supermarché à Nantes (en 2002) n’éprouvent aucun remord et sont fiers d’eux ?

(Source : Témoignage de l’avocat)

Saviez-vous qu

un manuel de bonne conduite « Le licite et l’illicite en Islam », vendu en France depuis 10 ans, explique comment un bon musulman doit frapper sa femme : « avec la main », « sans fouet »
> > > > > > > > > > > >   ni « morceau de bois », et en épargnant le visage ?

(Source : l’Express)

Saviez-vous que

des milices islamiques patrouillent dans les rues d’Anvers et d’ailleurs pour ‘surveiller les mauvais flics blancs racistes’ et appliquer leur propre loi ?

(Source : Libération)

Saviez-vous que

des nouvelles lois vont obliger la police, l’armée et la fonction publique en générale à embaucher en priorité des « jeunes » issus de l’immigration et que 35 entreprises dont France Télévision, Peugeot ou encore le groupe alimentaire Casino ont signé un contrat de préférence étrangère pour l’ embauche de leur personnel ?

(Source : gouvernementale et syndicale).

Saviez-vous que

dans des lycées, des musulmanes enfilent leur manteau avant d’aller au tableau afin de n’éveiller aucune convoitise, que dans des écoles primaires des pères musulmans refusent que leurs fillettes soient laissées dans la classe d’un instituteur remplaçant l’institutrice, qu’une école a dû organiser un sas, sans fenêtres, pour reconnaître les mères, voilées de la tête au pied, avant de leur rendre leurs enfants ?

Source : Le Monde 09/07/04)

Saviez-vous que

dans des écoles primaires, Des élèves sont allés jusqu’à instituer l’ usage séparé des deux robinets des toilettes, l’un réservé aux « musulmans », l’autre aux « autres » ou qu’un responsable local du culte musulman a demandé de prévoir des vestiaires séparés dans les salles de sport, car, selon lui, « un circoncis NE peut se déshabiller à côté d’ un impur » ?

(Source : Le Monde 09/07/04)

Esclavagisme: une femme de ménage kenyane séquestrée en Arabie Saoudite…

Ca cause, les langues se délient, les voiles se lèvent, l’islam est discrédité de plus en plus et tous les jours… Qui s’en plaindra, dans le « monde civilisé » ?

FDF

.

08/09/2010

Témoignage:

Christine-teaser.JPG

En Arabie saoudite, beaucoup de femmes de ménage d’origine asiatique et/ou africaine travaillent dans de terribles conditions. Séquestrées, humiliées et même parfois torturées, elles sont privées de tous leurs droits. Voici le récit d’une jeune Kenyane qui tente de fuir cet enfer…

L’histoire de la femme de ménage sri-lankaise torturée par ses patrons saoudiens qui a récemment défrayé la chronique est certes un cas extrême, mais pas isolé. Un million et demi d’étrangères travaillent comme employées de maison dans le Royaume. Selon le porte-parole de la police de Dammam, 20 000 d’entre elles ont fui les maisons où elles travaillaient en raison de mauvais traitements.

« Je vis avec la peur d’être retrouvée par mes anciens patrons »

Christine est une Kenyane de 26 ans. Elle a fui ses patrons depuis plus de six mois et vit clandestinement en Arabie saoudite, en attendant de récupérer son passeport et de rentrer chez elle. Elle habite en ce moment chez notre Observateur, Mohamed, qui, alerté sur son cas, a décidé de lui venir en aide.

Je suis arrivée en Arabie saoudite en mai 2009 à l’aéroport de Djeddah. J’avais obtenu mon visa de travail à l’ambassade d’Arabie saoudite au Kenya, où l’on m’avait promis un poste d’enseignante pour apprendre l’anglais aux enfants. Je suis arrivée ici avec sept autres femmes, toutes dans la même situation que moi. Mon « sponsor » est venu me chercher à l’aéroport, il était accompagné de sa femme et de sa belle-mère, ce qui m’a mis en confiance. Ils m’ont fait croire dans un premier temps que j’allais enseigner l’anglais à leurs propres enfants. Mais très vite, je me suis rendu compte de la supercherie. Au lieu de m’emmener chez eux, nous sommes allés chez leurs amis où deux Kenyanes travaillaient déjà comme femmes de ménage. Là-bas, ils m’ont retiré mon passeport, ainsi que mon portable et les coordonnées de tous mes contacts, en me disant que je pourrai les récupérer le jour où je rentrerai chez moi.

J’ai ensuite été placée chez la belle-mère du couple. Là-bas, j’ai fait la connaissance d’une autre femme de ménage kenyane qui travaillait pour elle depuis deux mois. Elle m’a expliqué ce qui m’attendait. Au bout d’un mois, j’ai retrouvé mes patrons et c’était le début d’une période atroce qui a duré près de quatre mois. J’étais logée dans une petite chambre, où je dormais sur un matelas très mince, à même le sol. Je devais demander la permission pour manger. Je travaillais à un rythme acharné et faisais toutes les tâches ménagères, si bien que je n’allais jamais me coucher avant 5h ou 6h du matin pour me réveiller à 10h. »

« J’ai pu passer mon premier coup de téléphone au bout de deux mois »

Quant à appeler chez moi, je n’en ai eu le droit qu’au bout de deux mois. J’ai alors appris que mon père était gravement malade et qu’il avait été hospitalisé. J’ai demandé à mon patron – à qui je n’ai habituellement pas le droit d’adresser la parole – de me donner mon salaire pour que je puisse rentrer chez moi ou au moins envoyer une partie de cette somme à ma famille. Jusque-là, je n’avais rien touché de mon salaire, qui devait être de 800 rials saoudiens (environ 160 euros), ce qui est très peu ici et suffit à peine pour payer le loyer le moins cher. Mais sa femme et lui ont refusé et m’ont dit que même si mon père venait à décéder, ce n’était pas si grave !

J’ai alors compris que le seul moyen d’échapper à tout ça était de fuir. Une fois sortie de la maison, j’ai pris un taxi qui m’a emmenée au consulat de Guinée (le chauffeur a compris Guinée au lieu de Kenya, et de toute façon il n’y a pas de consulat kenyan à Djeddah). J’ai eu beaucoup de mal à exposer mon cas aux fonctionnaires guinéens, puisque je ne parlais que l’anglais. Je suis finalement restée deux mois à attendre dans la cour du consulat.

Finalement, j’ai rencontré Mohamed. Il s’occupe de moi et mes mésaventures ont pris fin. En tout cas partiellement, car, comme je n’ai toujours pas récupéré mes papiers, je ne peux pas rentrer chez moi et je vis avec la peur d’être retrouvée par mes anciens patrons. »…

Suite et source: http://tinyurl.com/22tlcok

Quick halal: avant le 14 septembre soutenons Charles Aslangul !

8 septembre 2010

Après le halal, la tentation totalitaire.

La chaîne de restauration rapide Quick se trouve dans un mauvais engrenage. Après avoir introduit le halal dans ses hamburgers, elle est maintenant tentée d’interdire la critique, à l’instar d’à peu près toutes les institutions islamiques.

Il ne fait pas bon exprimer son désaccord avec l’imposition progressive des principes islamiques dans la société française.

Ainsi le jeune président de l’Ordre républicain, l’élu de Bry-sur-Marne (Val-de-Marne) Charles Aslangul, est convoqué le 14 septembre prochain par le procureur du tribunal de grande instance de Créteil.

Outre la plainte déposée par Quick pour « vandalisme », son opposition à la discrimination alimentaire envers les non musulmans risque de lui valoir l’accusation de « provocation à la discrimination et à la haine raciale ».

Le jeune militant républicain avait (…)

La suite sur : http://owen-75.blogspot.com/2010/09/quick-halal-un-opposant-convoque-par-la.html [archive]

Les fonctionnaires de l’administration judiciaire se comportent comme les nobles d’avant 1789 : décisions arbitraires, erreurs jamais sanctionnées, aucun compte à rendre à qui que ce soit à part les indulgents membres de leur propre caste et interdiction d’exprimer la moindre opinion sur leurs décisions sous peine d’inculpation pour crime de lèse fonctionnaire privilégié. Comme les aristocrates d’antan, ils expliquent que leur statut est ainsi et que rien ni personne n’y changera quoi que ce soit. Avant 1789 l’argument était la naissance. Maintenant c’est l’indépendance, au nom de quoi ils auraient, comme antan, le droit de faire à peu près n’importe quoi. Les nobles aussi étaient indépendants. Cela a valu à certains de se retrouver avec la tête vraiment indépendante.

Faisons comprendre avec subtilité et délicatesse au procureur du tribunal de grande instance de Créteil que s’il est payé par le peuple c’est pas pour lui casser les couilles et du sucre sur le dos mais pour protéger ce peuple des hyènes qui rôdent.

Au cas où il persisterait à nous les briser, il devrait en assumer les conséquences.

C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/592ezu )

Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr)

Démocratie Directe

Quoi mettre dans l’enveloppe ?

– Imprimer la première page seulement de l’article owen-75.blogspot.com précédemment cité ci-dessus, directement depuis le navigateur (Fichier [ > Mise en page | Aperçu avant impression ] > Imprimer… > Pages de:1 à:1)
Avec ça le destinataire va comprendre à propos de quoi on lui écrit.
Un timbre tarif 20 grammes de base permet d’envoyer deux feuilles. Vous pouvez donc rajouter une feuille d’information (recto-verso). Avec le verso libre de la première feuille cela vous fait trois pages disponibles. Vous pouvez donc imprimer au choix jusqu’à trois pages d’argumentaires contre l’islam, le halal étant ni plus ni moins qu’un cheval de Troie pour la sharia.
Vous trouverez des documents prêts à imprimer en une, deux ou trois pages à la rubrique argumentaires.
Suggestion :

Au verso de la première feuille, imprimer la lettre de brigitte Bardot contre le halal adressée au président de la république (ou celle adressée au ministre de l’agriculture )

Pour la deuxième feuille, imprimer (recto-verso) au choix : – le texte l_islam_et_les_femmes.pdf : http://tinyurl.com/3y6f55b ou – une présentation de l’islam : http://tinyurl.com/2m8ggr ou bien – une présentation de la psychologie des musulmans : http://tinyurl.com/5kxhu6 ou encore – la lettre à l’humanité d’Ali Sina : http://tinyurl.com/6e7owe

Qui est le destinataire ?

La camarade fonctionnaire procureure du tribunal de grande instance de Créteil.

Vous trouverez son nom en début de la page : textes.droit.org/JORF/2010/09/02/0203/0039/

son absolument charmant deuxième prénom sur la page : france-phaleristique.com/lh_promo_11-07-08.htm

et son adresse postale sur la page : ca-paris.justice.fr/index.php?rubrique=11016&ssrubrique=11068&article=14704.

A noter : Sa connaissance des affaires de crimes dits « d’honneur » et des mariages forcés. Alors hein, bon, faudrait quand même voir à ce qu’elle soit au minimum un tout petit peu logique dans ses décisions, passque sans déc’ y’a des limites à l’hypocrisie !

Mettre les deux feuilles dans une enveloppe, écrire le nom et l’adresse du destinataire, timbrer et poster.

Vous êtes bien évidemment libres de poursuivre l’opération au delà de sa date butoir si le coeur vous en dit.

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça de dire NON au halal ! avec Charles Aslangul et de commencer le lent et douloureux processus de rééducation d’un fonctionnaire de l’administration judiciaire.

Vous avez une enveloppe ?    Un timbre ? Alors vous avez le….P O U V O I R …… de dire son fait à toute personne publique.

C’est la nouvelle façon de voter; c’est efficace:

Une porte ouverte… (Par Francis Neri)

Excellente réflexion de Francis Neri… A méditer sérieusement.

FDF


Il faut se méfier des portes ouvertes. A Troie c’était un cheval qui a perdu la ville, à Byzance c’était une porte qu’un « malveillant, » un traître probablement, avait laissé ouverte. En 40 c’était la 5eme colonne. En Algérie les porteurs de valise nous ont planté un poignard dans le dos et aujourd’hui ils rêvent de recommencer. L’heure est venue de savoir QUI nous sommes. L’Islam nous pousse à réfléchir sur ce que nous sommes devenus.Il ne peut y avoir d’islam à la française, c’est une erreur de le croire. Regardons selon une échelle de temps et de démographie et nous aurons TOUT et TOUS compris. Nous devons à nos enfants ce devoir de lucidité et de compréhension, comprendre que l’islam est toujours fort de notre faiblesse, de nos renoncements.

Si nous ne savons pas faire la clarté sur notre système de gouvernance et de régulation, nous allons vers un affrontement entre deux singularités : l’occidentale et l’orientale ; ce qui nous conduira à l’effondrement de notre civilisation.

Nous avons les moyens de lire la complexité du monde, le tout est de ne pas perdre le contrôle et pour cela, nous devons d’abord faire le ménage dans nos propres rangs.

C’est en 1973 que nous avons fait les mauvais choix et, de mauvais choix en mauvais choix, « certains » des nôtres nous ont précipités dans le bourbier actuel.

Ces personnages ne peuvent plus être « éclairés » et ils deviennent un danger mortel. Nous devons donc nous en débarrasser, ensuite nous pourrons enfin entreprendre de stopper les réseaux d’islamisation.

Pour cela, nous autres hommes devons suivre l’exemple de nos femmes. Non pas celles qui, aujourd’hui encore, participent de leur propre asservissement, celles-ci doivent encore être éclairées, mais celles dont les islamistes ont peur car elles leur sont supérieures, elles sont cultivées, évoluées  et les islamistes ont peur de leur pouvoir, c’est pour cela qu’ils les voilent, les confinent sous leur burka, les mutilent, les lapident, les marient de force à des pédophiles, les excisent etc.


Nos femmes sont notre avenir Messieurs, elles et nous allons l’entreprendre cette « Reconquista » et vous verrez, elles seront au premier rang !

Francis NERI
http://semanticien.blogspirit.com

Bye Bye Mosquée. Le nouveau jeu du parti de la liberté autrichien…

Pour l’instant, ils ne font qu’y jouer… Jouez-y aussi avant que la censure ait fait son lamentable « travail »…

Ici: Bye Bye Mosquée

FDF

.

Autriche : un parti d’extrême droite joue à détruire des minarets…

En vue des élections régionales, le parti d’extrême droite autrichien FPO proposait un jeu en ligne pour lutter contre l’expansion des mosquées dans le pays.

08/09/2010

Le FPO, parti de la liberté autrichien, pour traduire littéralement, est le parti d’extrême droite autrichien, rendu célèbre par feu son leader Jörg Haider. Il a récemment fait à nouveau parler de lui dans le cadre de la campagne électorale qui bat son plein en Autriche. Comment ? En proposant aux internautes un petit jeu en ligne intitulé : Bye Bye Mosquée.

Partant du principe qu’il y a beaucoup trop de mosquées dans le land de Styrie (sud-est de l’Autriche), le FPO propose aux joueurs d’empêcher de nouvelles mosquées d’y être créées. Quand le joueur perd finalement, il voit alors affiché le message suivant : « Game Over. La Styrie est pleine de minarets et de mosquées ! Pour éviter cela : votez Gerhard Kurzmann et FPO le 26 septembre. » Pour mémoire, Kurzmann, situé à la droite de ce parti d’extrême droite, avait déclaré que les SS étaient des personnes tout à fait recommandables.

En à peine trois jours, plus de 60 000 personnes sont venues sur ce site. Ce dernier a depuis été fermé par décision de justice après des plaintes de la communauté musulmane locale et de partis sociaux démocrates et verts. Le FPO communique sur cette décision sur son site en ces termes : « En raison de pressions politiques de nos opposants, ce jeu a été interdit par la justice autrichienne ! »

Source: http://tinyurl.com/2cam32r

Eric BESSON va-t-il se convertir à l’islam pour Yasmine TORDJMAN ?

8 septembre 2010

Eric BESSON va-t-il se convertir à l'islam pour Yasmine TORDJMAN ?

S’il ne se convertit pas, il mettra son épouse en danger.
S’il se convertit, il se discréditera.

Le coran interdit à une musulmane d’épouser un non musulman, c’est le verset 221 (ou 220 selon les éditions) de la sourate 2 qui l’impose :
Et n’épousez pas les femmes associatrices tant qu’elles n’auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu’une associatrice, même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d’épouses aux associateurs tant qu’ils n’auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu’un associateur même s’il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent au Feu; tandis que Dieu invite, de part Sa Grâce, au Paradis et au pardon. Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu’ils se souviennent !

« Est-ce que le plus grand ennemi de la burqa va bientôt prier Allah ? », c’est la question que se pose Haaretz. Revenant sur le mariage à venir avec la Tunisienne Yasmine Tordjman, le quotidien israélien évoque la possible conversion à l’islam d’Éric Besson et évoque le dilemme auquel pourrait faire face le ministère de l’Identité nationale et de l’Immigration.

Now the minister is faced with a serious dilemma: If he denies his intention of converting to Islam, he will probably have to contend with his in-laws. If he converts, he will be forced to deal with the consequences of his initiative against the burka, since a good Muslim cannot legislate a law that could harm Muslims.
Maintenant, le ministre est confronté à un sérieux dilemme: s’il nie son intention de se convertir à l’Islam, il devra probablement composer avec sa belle-famille. S’il se convertit, il sera forcé de faire face aux conséquences de son initiative contre la burqa, car un bon musulman ne peut pas faire une loi qui pourrait nuire aux musulmans.

En février dernier, Bakchich avait indiqué qu’Eric Besson pourrait se convertir à l’islam, ce qui a provoqué la colère de l’intéressé qui a aussitôt démenti… et attaqué le journal satirique pour atteinte à la vie privée. Le ministre fut débouté par le tribunal de grande instance de Paris qui ne jugea pas l’affaire sur le fond, mais seulement sur la forme : Bakchich n’avait pas été valablement assigné. Malgré les nombreux démentis du ministre – exemple -, depuis, la nouvelle fait florès : la version anglophone de Wikipedia indique que la grand-mère de Yasmine Tordjman a exigé une conversion à l’islam du prétendant, promise par le prétendant pour après le mariage :

Besson is engaged to Yasmine Tordjman, a 24-year old art student from Tunisia. Tordjman belongs to a prominent Muslim family with connections to former Tunisian president Habib Bourguiba. Besson, who proposed the law banning the burqa in France, promised Tordjman’s grandmother, Wassila Bourguiba, that he would convert to Islam after the marriage.
Besson est fiancé à Yasmine Tordjman, une étudiante en art de 24 ans originaire de Tunisie. Tordjman appartient à une famille de notables musulmans ayany des liens avec l’ancien président tunisien Habib Bourguiba. Besson, qui a proposé la loi interdisant la burqa en France, a promis à la grand-mère Tordjman, Wassila Bourguiba, qu’il se convertirait à l’Islam après le mariage.

En France, hormis Backchich, la conversion éventuelle d’Éric Besson à l’islam n’a guère été évoquée dans les médias que pour être réfutée. Il faut dire que le sujet est sensible et pour le moins relève de la sphère privée. Malgré tout, les positions du ministre de l’Identité nationale et de l’Immigration à l’égard de l’islam et des musulmans amènent nombre d’observateurs à s’interroger sur les conséquences d’une telle conversion, ne serait-ce que sur la perception que les Français auront du ministre.

Dans tous les cas, Eric Besson va pouvoir expérimenter en grandeur nature les lois sur la naturalisation. Son épouse Tunisienne ne deviendra française qu’au bout de quatre ans de vie commune. Sans avoir besoin d’être Nostradamus, on peut donc prendre les paris que, vu la différence d’âge actuelle de (52-24=) 28 ans qui fera que dans quatre ans son mari aura exactement LE DOUBLE de son âge (56-28=28 & 28×2=56), la belle étudiante en école d’art, ayant alors fini ses études, mettra les voiles (à ne pas confondre avec LE voile) après avoir mis à profit ce temps écoulé pour devenir indépendante et se caser professionnellement grâce aux relations de son super dupont. Bien vu ! Et d’ailleurs si elle réussit à la fois à ce que son mari ne se convertisse pas et à tenir tête à sa famille musulmane sans se faire assassiner (c’est arrivé pour bien moins que cela à d’autres Yasmina : Hina, Aqsa, Banaz, Sandela, Amina & Sarah etc.) alors on ne pourra pas lui reprocher d’avoir réussi à se débarrasser de ses boulets. Même qu’en fait, dans ces conditions là, il nous en faudrait bien plus, des Yasmina.

En attendant qu’Eric Besson se convertisse ou pas à l’islam, assurons nous qu’il sache d’où sort la loi qui l’oblige à se convertir sous peine de certains soucis éventuels causés à son épouse par de sympathiques adeptes de la religion pacifique et tolérante de Mahomet. Et ça lui servira aussi à savoir qu’il y a des français qui savent, ce qui est toujours utile à un homme politique.

Auto-produire la carte postale ci-dessous
et l’envoyer à Eric Besson

conversion - éric Besson / yasmine Tordjman
TÉLÉCHARGER la carte postale
(à l’envers) .jpg 130 Ko
Couleurs pures .png 240 Ko
(10×15-754×502 pix.)

Vous trouverez l’adresse postale d’Eric Besson, ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire sur la page Contacts du site immigration.gouv.fr.

Le député Lionnel LUCA défend papy Galinier injustement maintenu en prison…

septembre 8, 2010

Communiqué Lionnel Luca: Justice : 2 poids…

Sans doute vaut-il mieux être un récidiviste braqueur de casino comme à Uriage, que d’être un retraité de 73 ans, détenu en prison à Béziers depuis un mois pour avoir voulu protéger une vie de travail et peut-être …sa vie.

L’argument évoqué de « mettre fin au trouble exceptionnel et persistant à l’ordre public » paraît bien caduc et c’est au contraire son maintien en détention, incompréhensible pour l’opinion comme pour sa famille déjà suffisamment traumatisée, qui va devenir un véritable trouble de l’ordre public.

Monsieur René Galinier ne mérite pas cette indignité au regard d’une vie de travail pour sa famille et pour notre pays qu’il a servi et qui bénéficie du soutien de tout son village et bien au-delà.

Lionnel LUCA

Député des Alpes-Maritimes

Vice-Président du Conseil Général

Des Alpes-Maritimes

Nous rappelons la  lettre ouverte au Président de la République et à la Garde des Sceaux de Chantal Macaire de Riposte Laïque.

lundi 23 août 2010, par Chantal Macaire

Je me permets d’attirer votre attention sur l’affaire René Galinier, qui n’est pas sans soulever de grandes interrogations tant sur la manière dont fonctionne la « justice » française, que sur le droit qu’a l’honnête citoyen de défendre ses biens et sa personne. Mettons en regard ce fait divers avec un autre, qui s’est produit quelques jours plus tard :

- deux jeunes filles s’introduisent chez René Galinier, manifestement pour le voler. Il tire sur les cambrioleuses, et se retrouve en prison.

- des individus pénètrent dans un bureau de tabac à Montpellier, manifestement pour s’emparer de la caisse ; la jeune buraliste n’est pas armée : la malheureuse est tuée à coups de couteau…

Qui peut dire ce qui serait arrivé à René Galinier s’il n’avait pas tiré ? Personne…

Est-il acceptable que le représentant du Parquet général de la cour d’appel de Montpellier, David Charmatz, affirme catégoriquement : « notre société ne peut pas accepter que de simples cambrioleurs, qui n’en veulent pas à l’intégrité physique des personnes, qui viennent pour une rapine de quelques centaines d’euros, perdent la vie parce que quelqu’un …a fait feu à deux reprises sur deux personnes qui ne le menaçaient pas. »

Monsieur Charmatz peut-il ignorer qu’il y a eu des retraités ligotés et torturés pour les contraindre à révéler l’hypothétique cachette de leur argent, que des femmes se sont montrées capables, dans ce genre d’affaires, d’autant de cruauté que les hommes ?

« La rapine de quelques centaines d’euros » ne vaut pas la mort des coupables, certes, mais vaut-elle la mort de la victime du vol, comme à Montpellier ?

J’imagine que, si la jeune buraliste avait tué son (ou ses) agresseur(s), on aurait le même discours : que le contenu d’une caisse ne vaut pas mort d’homme(s). Peut-être serait-elle, elle aussi, en détention pour « trouble à l’ordre public » !

Mais c’est la jeune femme qui est morte pour « quelques centaines d’euros » ! Qu’en dit la justice ? Elle n’en dit rien, parce que tout est « en ordre » : le ou les délinquant(s) vivants et la victime au cimetière !

En tout cas, la détention de René Galinier suggère que l’honnête citoyen n’a pas le droit de se défendre avant d’avoir dûment vérifié que les cambrioleurs en veulent à son intégrité physique, c’est-à-dire, en termes clairs, une fois qu’il est trop tard pour lui…

Il faudrait, Monsieur le Président, une prise de position claire de l’Etat et une réponse précise sur ce point : selon la loi, faut-il que l’honnête citoyen coure le risque de mourir plutôt que de tirer sur un cambrioleur en train de commettre son forfait (et dont il ignore s’il est armé et ses véritables intentions) ?

Par ailleurs, je suis effarée de constater le « 2 poids 2 mesures » dont use la justice, elle qui devrait être d’une équité irréprochable !

Comparons en effet les deux cas suivants :

• en mai 2009, trois individus de 24 et 25 ans tirent à la Kalachnikov -une arme de guerre- sur un fourgon de police lors d’un guet-apens à La Courneuve. Ce n’est pas leur premier délit : ils ont déjà été condamnés pour des vols.

Estimant que leur maintien en détention n’est « plus nécessaire » aux investigations et que les trois prévenus disposent de garanties de représentation suffisantes (sic !), la cour d’appel de Paris les remet en liberté…

en août 2010, un homme de 73 ans, qui n’est pas fiché par les services de police et qui est victime pour la troisième fois d’un cambriolage, tire sur deux voleuses qui se sont introduites chez lui par effraction. Il n’y a pas de risque de récidive, le prévenu offre toutes les garanties de présentation devant la justice ! Mais, pour l’avocat général Laurent Bebon, ces « deux tentatives de meurtre …troublent à l’évidence l’ordre public, parce que notre société ne peut pas accepter que de simples cambrioleurs… perdent la vie » : le papy est donc maintenu en détention !

Scandaleux, à mes yeux et à bon nombre de français qui s’expriment sur Internet, de constater que, pour un avocat général, le délinquant n’est pas celui qui trouble l’ordre !

Car vous admettrez que la conclusion qui s’impose, c’est que, quand on tire à la kalachnikov sur des représentants de l’ordre, quand on vole, il n‘y a pas « trouble à l’ordre public », mais qu’il y en a uniquement quand on tire sur ceux qui ont pénétré par effraction chez soi !

Pourquoi le Ministère de la Justice laisse-t-il toute latitude aux avocats généraux et autres magistrats qui dépendent de lui, et n’exige-t-il pas une certaine cohérence dans l’application de la loi ?

Enfin, que pensez-vous de magistrats qui ne respectent pas le secret de l’instruction puisque le président de la chambre d’instruction, Alain Lienard, se croit autorisé de citer les propos de René Galinier pendant sa garde à vue : « J’étais en danger, j’avais peur… j’étais en danger avec cette sale race, je suis devenu raciste… on est obligé de s’armer… si la justice faisait son boulot… » ; de magistrats qui ne respectent pas la présomption d’innocence et ont déjà jugé René Galinier coupable, puisque David Charmatz déclare : « Nous ne nous trouvons pas, en l’état du dossier, en situation de légitime défense » « notre société ne peut pas accepter que de simples cambrioleurs… perdent la vie ». Ces pratiques, qui remettent en cause le fonctionnement normal de la justice, sont contraires à la déontologie inhérente à la charge de magistrats …

Si la justice française avait à voir avec la Justice, elle remettrait René Galinier en liberté et prendrait des mesures vis-à-vis des magistrats précités…

Chantal Macaire

Enregistrer au format PDF

Source: Riposte Laïque

Ne gardez pas votre rancoeur pour vous seul, réagissez immédiatement, c’est la nouvelle façon de vote, votre enveloppe c’est la nouvelle urne.

Action SITA : imprimer, poster - La nouvelle façon de voterhttp://directdemocratie.wordpress.com

On applique la bonne vieille méthode SITA inspirée par Amnesty International: envoi d’un courrier, dans une enveloppe timbrée, par la poste ( http://tinyurl.com/6r4fsu et http://tinyurl.com/592ezu)

Quoi mettre dans l’enveloppe?

Cet article en version PDF que l’on peut imprimer à partir de la page obtenue en cliquant sur le logo PDF juste en-dessous du nom de l’auteur Chantal Macaire (2 ou 3 pages car la page 1 n’est pas utile)

A qui envoyer les courriers?

A Monsieur Nicolas Sarkozy, président de la république dont l’adresse postale se trouve en bas de cette page: http://www.elysee.fr/ecrire/ . Ce courrier est dispensé d’affranchissement.

A Madame Alliot-Marie, ministre de la Justice et des Libertés dont l’adresse postale est indiquée à cette page:http://lannuaire.service-public.fr/services_nationaux/administration-centrale-ou-ministere_172234.html

ATTENTION: pas d’insultes ni de menaces  dans ce courrier. Ceux qui se laisseraient aller à de telles pratiques le feraient sous leur entière responsabilité.

Vous avez une enveloppe, un timbre alors vous avez le……………… P O U V O I R ………de dire son fait à toute personne publique. C’est la nouvelle façon de voter;c’est efficace:tinyurl.com/C44RVR

Il faut que le sénat tue la burqa ce 13 septembre !!!

8 septembre 2010

Il faut que le sénat tue la burqa ce 13 septembre

Le lundi 13 septembre 2010, le « projet de loi interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public » sera examiné par le Sénat. Ce projet a été adopté à l’assemblée nationale le 13 juillet par une large majorité de députés courageux malgré l’inertie des lâches (qui ne perdent rien pour attendre).


Il FAUT que les sénateurs valident cette loi !


Faites savoir à votre sénateur, et aux autres éventuellement, que vous voulez que cette loi soit validée.

Vous êtes celui qui paie leur salaire, ils sont élus pour vous représenter, ils sont donc à VOTRE SERVICE, mais ils ne peuvent pas savoir ce que vous voulez si vous ne le leur dites pas.

Pour le leur dire, concrètement, c’est très simple :

(re)participez à la pétition contre la burqa

.

Voulons-nous que la charia s’installe dans notre pays ?

Une fatwa contre Christine Tasin… Des menaces de mort, en fait. Mais qui sont’ils, ces fous d’Allah, pour oser se donner le droit de vie ou de mort à notre encontre, nous les chrétiens, et ce sur notre sol? Ce sont des malades, à qui le coran a fait perdre la tête… Ah? Vous n’acceptez pas le blasphème? Et bien vous allez être servis! Faites nous confiance… Vous allez devoir acheter du stock de « carnets à fatwas », croyez-moi.

Tout mon soutien à Christine. Je ne publie pas ta photo, bien entendu… On les aura, tous ces cinglés.

FDF

.

Aux fatwas, on répond ça!

« J’ai reçu lundi 6 septembre un message sur Facebook m’indiquant qu’une « fatwa » aurait été prononcée contre moi  :  » Une Fatwa a été prononcée contre toi, tous les musulmans de france et de navarre ont le devoir d’exécuter cette dite fatwa où qu’ ils se trouvent , La loi dans le coran dit que celui qui blaspheme l’islam doit etre poursuivi et chatié » (je copie sans le corriger le texte reçu). Le titre du message était clair : « Le blaspheme est un delit dans l ‘islam ! »

Ainsi donc, en France, en 2010, certains individus peuvent délibérément ignorer la loi française (qui permet la liberté de penser et de critiquer et interdit que l’on assassine autrui)  parce que le Coran, qui date du début du Moyen Age, en donne la prescription.

Le fait est tragique et terrible, mais il démontre, par l’exemple, à quel point les apéritifs républicains que nous avons proposés samedi 4 dernier sont justifiés. En effet, nous y demandions que la charia soit  épurée des règles incompatibles avec la loi française. Que ce soit les textes qui encouragent les maris à battre leurs femmes ( le nombre des violences faites aux femmes a augmenté de 30% entre 2004 et 2009 ; nombre qui, en Seine Saint Denis, est trois fois plus élevé que la moyenne nationale… ), ceux qui menacent de mort ceux qui  critiquent l’islam (Theo Van Gogh assassiné,  Redeker condamné à vivre sous protection policière, affaire des caricatures…), ceux qui menacent de mort les homosexuels et tous ceux qui quittent la religion musulmane, etc. Ces règles religieuses sont, hélas, très nombreuses.

Nos détracteurs nous disent souvent que la majorité des musulmans de ce pays sont paisibles et ne songent pas à appliquer tous les éléments de la charia. C’est une évidence et heureusement. MAIS il faut être aveugle, fou ou   assassin en puissance pour ne pas voir que permettre à des individus, isolés ou appartenant à des groupes religieux extrémistes de se croire investis par une mission divine par leur lecture du Coran constitue un risque majeur pour l’ensemble de la population de notre pays, celle des femmes, celles des homosexuels, celle des juifs, celle des athées, celle des adeptes de la liberté d’expression…

Qu’attendent nos responsables politiques pour imposer cette purge indispensable dans les textes ? Pourquoi les musulmans ne pourraient-il pas, comme les Protestants l’ont fait en 1791 en inscrivant la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen dans le premier temple protestant construit à Paris,  reconnaître la suprématie de la loi des hommes ? Pourquoi les musulmans ne pourraient-ils pas, comme les juifs l’ont fait sous Napoléon, expurger de leurs textes sacrés ceux qui n’étaient pas compatibles avec la loi française, condition sine qua non pour devenir citoyens français ?

Samedi dernier, des inconscients –et des criminels-  complices de tous les crimes passés et à venir commis au nom de la charia, ont voulu empêcher nos rassemblements, nous traitant de racistes et de fascistes ? Il est où le fascisme ? Du côté de ceux qui réclament l’application de la loi ou du côté de ceux qui veulent imposer par la violence, la terreur et la mort  une loi soi-disant faite au nom d’un Dieu  qui est pourtant dit d’amour ?

Nous ne cèderons pas à la menace, plus que jamais nous sommes déterminés à nous opposer, de toutes nos forces, à l’instauration d’une société islamiste en France, c’est notre devoir  pour nos enfants et nos petits-enfants qui n’ont pas mérité cela.

Nous demanderons solennellement, par une lettre ouverte au Président de la République, à ce qu’il reçoive les responsables de Résistance républicaine et de Riposte Laïque afin que nous lui exposions l’urgence pour le gouvernement d’imposer la loi française à tous et de refuser en France une charia qui ne serait pas expurgée de ses textes monstrueux au regard de nos valeurs, qui sont des valeurs universelles.

Certains de nos opposants croient utile de faire valoir que les catholiques, comme les juifs, ont mis longtemps à mettre leurs textes en conformité avec les lois des démocraties et qu’il faut donner à l’islam le temps de faire la même chose. Si l’islam n’est pas prêt à cette mise en conformité, nous sommes prêts à lui donner ce temps, qu’il reparte dans les pays musulmans pour faire son aggiornamento, il pourra revenir ensuite ; en l’état actuel de la charia, incompatible, d’ailleurs, avec les textes européens ratifiés par la France,  pour le moment il ne peut pas avoir droit de cité en France.  D’où sa nécessité, pour tous les musulmans qui y vivent, qu’il soit réformé.

Rappel, pour exemple, de l’article deux « droit à la vie » de la Convention européenne de Droits de l’homme. « 1.Le droit de toute personne à la vie est protégé par la loi. La mort ne peut être infligée à quiconque intentionnellement, sauf en exécution d’une sentence capitale prononcée par un tribunal au cas où le délit est puni de cette peine par la loi. »

Nous vous rappelons que Pierre Cassen et moi-même participerons samedi après-midi à la Convention nationale du Rif, consacré, drôle de hasard, à la liberté d’expression. (Auditorium d’Issy les Moulineaux, 11/13 rue Danton, de 13h30 à 18h).

Nous y tiendrons, avec l’accord des organisateurs, une conférence de presse, de 12 heures à 13 heures, où nous proposerons à l’ensemble des citoyens de ce pays, attachés à la défense des principes laïques, à la liberté d’expression et à l’égalité entre les hommes et les femmes (ce que l’islam refuse) des perspectives d’action, dans la continuité du 18 juin et du 4 septembre. »

vu sur http://christinetasin.over-blog.fr/article-condamnation-56675389.html

Ramadan en Algérie: le mois de la paix, de l’amour, de la tolérance…

Alors les gars? Le ramadan vous monte à la tête? Faut croire…

.

C’est quand même beau, toute cette abnégation envers la »religion » d’amour, de paix et de tolérance… Le pilier de l’islam est fortement ébranlé. Ah les cons! Et ils veulent nous montrer que leur idéologie est la meilleure. Encore un loupé, là, et un beau. La crédibilité de l’islam en prend un bon coup dans la g…. La vérité éclate un peu plus tous les jours… Alors, toujours émerveillés par les musulmans et leurs pratiques ? Alors, on applaudi toujours la construction des mosquées sur notre territoire? Alors, on « rompt toujours le jeûne » avec les muzz pour montrer que l’on est une République laïque? Arrêtons tout de suite tout ce cinéma. Le public est lassé et échaudé…

FDF

Algérie: Mosquées saccagées, Corans brûlés et imams tabassés !

08.09.2010

Algérie

Le ramadhan de cette année a connu une cascade d’agressions sans précédent qui ont visé les symboles de l’Islam.


Durant près d’un mois, plusieurs dépassements ont eu lieu dans certaines wilayas du pays. A Sidi Bel-Abbés comme à Annaba, Tizi Ouzou, Médéa et récemment Bordj Bou Arreridj, les agressions sont différentes mais se ressemblent au bout de compte. Souvent, il s’agit de jeunes personnes égarées, bourrées d’idées racistes anti-musulmanes enracinées par d’autres personnes.

Ces dernières n’hésitent pas à s’attaquer aux mosquées, à agresser les imams et fidèles, et surtout à brûler le Coran, pourtant sacré.  Les idées anti-musulmanes sont-elles présentes dans la société ? Les jeunes Algériens sont-ils à l’abri de cette menace ?  Des questions très inquiétantes qui nécessitent un véritable débat de société, mais aussi une réplique rapide avant que les choses ne s’aggravent et ne deviennent plus sérieuses avec le temps. Par ailleurs, l’imam de la mosquée Ibn Badis, sise dans la wilaya de Sidi Bel Abbés et quelques fidèles ont été tabassés par des inconnus et ce, durant les premiers jours du mois sacré.

170 paires de chaussures chinoises portent le nom d’Allah sur la semelle

Les dépassements portés contre tous ce qui est Islam se poursuit dans le monde, malheureusement quelquefois chez nous aussi. Pis, ces graves dérives commencent à devenir sérieuses dans notre pays. Ainsi, la brigade de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Bordj Bou-Arreridj a saisi il y’a quelques jours 170 paires de chaussures importées de Chine, sur la semelle desquelles était inscrit le nom d’Allah.

Ce n’est pas la première fois que la GN de Bordj Bou Arréridj traite ce genre d’affaires, c’est la troisième prise depuis l’an dernier. Ce genre de produits est de plus en plus introduit en Algérie. Par ailleurs, il est à signaler un acte dangereux et sans précédent, voire pour la première fois en Kabylie. Un groupe de radicaux d’Aghrib ont saccagé, il y a quinze jours, lors de la prière hebdomadaire, et brûlé une grande partie des structures de base d’une mosquée en cours de construction dans leur village situé à 45 kilomètres au nord-est de Tizi-Ouzou.

Les détails de cette affaire qui a choqué la population, selon les témoignages recueillis auprès des citoyens et des membres de l’association religieuse du village, mais aussi les bandes vidéo du saccage, ont débuté la matinée du 18 août dernier puis durant la prière du vendredi, et se sont poursuivis jusque dans la soirée dans des scènes déplorables observées par tous dans le village. Les membres de l’association religieuse du village ont procédé, le matin, à l’organisation du travail de groupe «touiza», avec la collaboration de nombreux villageois, afin de poursuivre la construction de la mosquée et ériger ses piliers.

Une centaine de Corans souillés à Sétif depuis le début de l’année

Même à Sétif, cette très belle et paisible ville de l’Est du pays n’a pas échappé aux dépassements contre le Coran. Dix-sept exemplaires du Saint Coran ont été retrouvés, il y a vingt jours, déchirés et mélangés à des amas d’ordures à la mosquée El Houda de la ville d’El Eulma. L’acte est d’autant plus préoccupant qu’il ne s’agit pas d’une première.

En effet, le même fait a été signalé, il y a quelque temps, du côté de la même ville, où on avait retrouvé dans trois endroits différents des exemplaires du Saint Coran frappés par des clous,  d’autre part, plusieurs autres exemplaires étaient souillés par des sécrétions humaines dans les sanitaires d’une mosquée à la cité 583 logts de Ain Oulmane. Les personnes coupables de ces graves dépassements seraient des réseaux spécialisés dans la sorcellerie, mais également des jeunes drogués qui, inconscients par le fait de la drogue, brûlent et déchirent le Coran. Aujourd’hui, et uniquement durant cette année, plus de 100 exemplaires du livre saint ont été souillés à travers plusieurs endroits dans la wilaya de Sétif. Face à cette atteinte du Coran, les services de sécurité ont ouvert une enquête pour identifier les auteurs de ces actes qui ont soulevé un sentiment d’indignation chez les citoyens et les fidèles.

A 65 ans, il brûle le Coran

Le 17 août dernier, la petite localité d’El Bouni, abritant quelque 12 000 habitants, sise dans la wilaya de Annaba a été bouleversée par un drame commis par un père de famille sur tous les membres de sa famille. Le dénommé B. Med S., âgé de 65 ans, cadre dans une banque publique à Annaba, avait été présenté, deux jours après le drame devant le magistrat instructeur près le tribunal d’El Hadjar, pour attentat à la pudeur, sacrilège sur le Livre sacré (Coran), et coups et blessures sur son fils et sa mère. Les faits remontent au 17 août, quand l’épouse, mise en cause, s’est présentée à la Sûreté de daïra d’El Bouni, accompagnée de ses deux filles et son fils, pour porter plainte contre son époux ; qui avait cette nuit-là, et après avoir été débauché de son travail, fait une virée dans un bar pour prendre quelques bières. Ayant abusé de la consommation d’alcool, il commit l’irréparable.

Arrivé chez lui, le père surprendra son fils de 15 ans en pleine prière. Il accomplissait la prière d’El Icha ; c’est alors qu’il lui balance un coup de pied en plein ventre, et s’en prend à la «sedjada», (tapis de prière) qu’il brûlera, en commettant le sacrilège de brûler le Livre sacré (Coran). Ce père, fou furieux, poursuivra son comportement diabolique en portant atteinte à la pudeur de ses deux filles, âgées respectueusement de 13 et 16 ans. Ne sachant plus à quel saint se vouer, notamment, après les révélations de ses deux filles victimes, la mère se présente chez un gynécologue qui atteste les viols. Ce qui lui permettra de déposer plainte auprès de la Sûreté de daïra d’El Bouni. Cette dernière dépêche ses éléments sur les lieux du drame, qui procèderont à l’arrestation du père indigne.

Source: http://tinyurl.com/26bleh7

.

(Et merci à DG pour le tuyau…)

L’islam de France…

Bon, là, on peut en rire. Mais pas de trop, quand-même…

FDF

Plus hypocrite que ça, tu meurs…

Piqûre de rappel…

FDF

.

Roms: Aubry en porte-à-faux…

8 Septembre 2010

Selon des documents judiciaires publiés par Le Figaro, Martine Aubry a bien saisi la justice pour demander l’évacuation d’un camp illégal de Roms en juillet. La première secrétaire socialiste récusait pourtant l’information, avant de préciser qu’elle avait gelé toute expulsion depuis le 30 juillet.

Lundi, François Fillon balançait, sur France Inter, que Martine Aubry tenait un double discours sur les Roms, ayant « elle même demandé l’évacuation de deux camps au mois de juillet dernier« . Quelques heures plus tard, la première secrétaire socialiste récusait, précisant que la dernière évacuation demandée, en tant que maire de Lille, avait eu lieu « en avril« . Et d’insister un peu plus: « Il n’y a pas eu de demande [d’évacuation] de la communauté urbaine en juillet. » Faux, affirme Le Figaro qui a publié mercredi soir une série de documents – une requête adressée par l’avocat de Martine Aubry, une décision de justice et un procès-verbal – prouvant les dires du Premier ministre.

A en croire les courriers mis en ligne, la dirigeante socialiste, qui dénonce la politique sécuritaire du gouvernement, a bien saisi la justice fin juillet pour demander, en tant que présidente de la Communauté urbaine de Lille (LMCU), l’expulsion par la force de gens du voyage qui occupaient un terrain à Villeneuve d’Ascq.

« Depuis quelques jours, plusieurs véhicules et caravanes se sont installés [à Villeneuve d’Ascq – Ndlr], sans droit ni titre. (…) Il s’agit là d’une violation flagrante du droit de propriété, cette installation sauvage risque d’être à l’origine de difficultés et troubles de voisinage et il y a urgence à ordonner leur expulsion« , lit-on dans la requête du conseil de Martine Aubry.

Les expulsions gelées depuis le 31 juillet

Avant la publication de ces documents, LMCU indiquait au JDD.fr mercredi que le tribunal administratif avait été saisi, avec leur aval, par la mairie de Villeneuve-d’Ascq, les 19 et 22 juillet. La Communauté urbaine dirigée par Martine Aubry aurait donc été à l’origine de cette procédure, qui a en revanche été effectuée par la maire villeneuvois, Gérard Caudron.

Les proches de la maire de Lille ont par ailleurs répliqué jeudi que l’évacuation de ce camp pouvait se révéler nécessaire pour des raisons de sécurité mais qu’elle ne pouvait être assimilée à une expulsion du territoire français. Pour preuve, Martine Aubry a déclaré, en conférence de presse mercredi, avoir envoyé une lettre au préfet du Nord, lui demandant de ne plus expulser les Roms qui vivent sur des terrains de la ville ou de la communauté urbaine. Et de préciser que, depuis le 30 juillet, date du discours de Grenoble sur la sécurité, il n’y a eu aucune évacuation de camp illégal.

Source: leJDD.fr, 2 Septembre 2010

« l’islam nie les avancées effectués par notre Droit »…

8 septembre 2010


C’est un fait : tandis que les khomeinystes ne cachent même plus leur volonté d’enfoncer leur suppositoire atomique dans Israël en venant de refuser l’entrée sur leur « territoire » de deux inspecteurs de l’AIEA, leurs affidés anglais et français, complètement zombifiés comme on l’a vu à Toulouse, s’efforcent de leur mâcher le travail en attaquant Blair, en hurlant leur haine de la liberté d’expression, en hurlant leur désir d’islam (ce qui est leur droit car nous ne sommes pas comme eux), en crachant sur une opposante iranienne.

Ces nouveaux miliciens, verts-rouges-noirs aujourd’hui, bafouent, nient, effacent, comme s’il s’agissait d’une installation éphémère, les centaines de milliers d’irakiens assassinés par les nervis « laïcs » de l’ancien régime saddamiste. Ils effacent le gazage des Kurdes et la torture à la chaux vive des chi’ites, mais pour des jacobins léninistes fiers des centaines de milliers de Vendéens massacrés et des dizaines de millions mis à mort dans les goulags, deux millions d’assassinés par Saddam ce n’est rien, et ils aimeraient même continuer en traitant de « fachos » tous ceux qui ne sont pas d’accord avec leur tyrannie en marche.

D’autant qu’ils se donnent évidemment bonne conscience en condamnant la future lapidation programmée de cette Perse car le régime islamique doit faire aussi « bien » que les Talibans afghans qui ont massacré récemment un jeune couple, nos Tristan et Iseult.

Et la milice se donne également bonne conscience parce qu’elle prend soin d’indiquer que la lapidation n’est pas dans le Coran, alors que c’est dans la Sunna, or l’islam c’est le Coran plus la Sunna…

Mais nous avons à faire à des ignorants qui ne savent également pas que l’on peut en islam forcer une femme à avoir des rapports sexuels surtout si c’est la sienne, ou alors s’il s’agit d’une non musulmane ; et l’homosexualité ? et la contraception ? Et l’avortement ? Et l’égalité entre homme et femme ? entre croyant non croyant ?…

Ne savez-vous pas que l’islam nie les avancées effectués par notre Droit ? Voilà pourquoi les intégristes des autres religions sont bien contents que l’islam préserve, ressuscite, des principes qui ont été critiqués voire supprimés, tout en n’ayant pas à subir les foudres progressistes ! Voilà le tour de force ! La milice alter défend une des religions la plus rétrogrades, et traite de racistes et de fascistes celles et ceux qui disent que l’islam doit aussi être critiqué comme il a été fait pour les autres religions et tous les discours qui bafouent la liberté naturelle de l’humain, liberté acceptée par les mythes judéo-chrétien et grecs puisque Prométhée n’a pas été tué lorsqu’il a volé le feu aux dieux, de même pour Adam et Eve alors qu’ils avaient mangé le fruit défendu.

N’oublions pas aussi que Adam prouve sa liberté en inventant les nom des animaux (Genèse 2/19), alors que dans le Coran il ne fait que les réciter (Sourate II, verset 31); il n’y a donc pas de liberté en islam mais de la soumission au sens d’un abandon absolu : ‘l’homme ne pense pas’, disait Averroës, à la grande joie des scolastiques de la Sorbonne (auxquels se heurta Thomas d’Aquin, et après lui Descartes).

Voilà aussi pourquoi le terreau de la liberté a pu prendre son envol en Palestine et en Europe et non en Islam ; d’ailleurs, et les partisans du nouvel islam le disent, lorsque certains penseurs musulmans ont vu intégrer également la pensée de la liberté ils en ont été empêchés, d’où la limitation de l’islam à n’être qu’une doctrine de combat (djihad) c’est-à-dire de prise de pouvoir, ce qui entraîna le déclin lorsque la puissance se fit aussi économique et artistique. Cette recherche de la puissance pour elle-même ne peut que fasciner les nostalgiques nietzschéens de la force instinctive et les post-léninistes à la recherche d’une doctrine qui les envoûterait de telle sorte qu’ils n’auraient plus à discuter, tels des nazillons rouges et verts (qui existent aussi de l’autre côté évidemment…) des morts-vivants de la nouvelle servitude volontaire ; et nous voilà en face d’une jeunesse totalement fanatisée, tandis que les élites en faillite ajoutent de leur fiel mielleux à coup de clientélisme, tout en avançant des solutions politiques et économiques (voir Obama récemment) d’un autre âge.

D’ailleurs le mécontentement qui monte aux USA contre les élites, y compris républicaines, provient précisément d’un refus global de toute cette litanie qui donne le là au fond depuis les années 60, à partir de bons sentiments (étendre les droits de l’homme à la terre entière pacifiée par l’amour) mais qui aujourd’hui se transforme en cauchemar, comme dans ces films d’horreur où tout commence par une gentille balade le long des falaises ou dans une forêt merveilleuse. Aujourd’hui il est exigé de perdre toute identité, au profit d’une seule, voilà le paradoxe, le piège, aux sables mouvants et de moins en moins émouvants.

La crise, totale, s’accentue, de façon vertigineuse, et l’on attend que l’ étincelle de l’Histoire allume la plaine des impairs et manques, pour paraphraser le tyran chinois qui s’y connaissait dans l’industrie du meurtre. Rira bien qui pourra rire.

Cheb Mami gracié par Sarkozy ?

Un petit historique: http://fr.wikipedia.org/wiki/Cheb_Mami

Encore un « indésirable » chouchouté par la République…

FDF

.

L’information a été d’abord rapportée par le journal saoudien en ligne Elaph. Cheb Mami aurait demandé la grâce au président de la République française Nicolas Sarkozy.

Le chanteur de raï, de son vrai nom Khelifati Mohamed, est détenu à la prison de la Santé de Paris où il purge 5 années de détention pour avoir été jugé coupable, en juillet 2009, d’avoir tenté de faire avorter sa compagne. Pour en savoir plus, nous avons sollicité son avocat, Maître Khaled Lasbeur. Non seulement il nous confirme l’introduction d’une demande de grâce présidentielle auprès du chef de l’Etat français, mais nous apprenons de plus, que le 21 septembre prochain, le juge d’application des peines aura à se prononcer sur une requête de liberté conditionnelle «parentale». […]

L’Expression

vu sur http://www.fdesouche.com/135882-cheb-mami-gracie-par-sarkozy-le-21-septembre

Hani Ramadan : «La lapidation est dissuasive» !

Chez les « Ramadan » (Tariq et Hani), auto-proclamés « intellectuels », l’intégrisme est devenu une source de médiatisation et de revenus… Je me demande bien pourquoi ces deux frères musulmans sévissent encore sur le territoire occidental… Ils nous insultent en direct et nous crachent leur haine en plein visage. Le pire est qu’on les laisse faire…

FDF

La campagne des Occidentaux pour sauver l’Iranienne Sakineh Mohammadi Ashtiani n’est qu’un prétexte pour agresser Téhéran, estime l’intellectuel genevois.

La condamnation à mort par lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani, une Iranienne de 43 ans, n’émeut pas vraiment Hani Ramadan. Le directeur du Centre islamique de Genève veut «replacer cette affaire dans son contexte». Selon lui, «la condamnation à la lapidation a un but avant tout dissuasif». En revanche, «avec une bombe lâchée sur une ville musulmane, en Irak ou en Afghanistan, nous ne sommes pas dans le registre de la dissuasion, mais de la réalité des faits».

L’intellectuel rappelle que «cette femme a été condamnée pour adultère et meurtre». Or «la peine de lapidation est très difficile à obtenir, car pour prononcer cette sentence, le juge a besoin de quatre témoins oculaires dignes de foi. Condition quasi impossible à réaliser.» M. Ramadan en conclut qu’«il faut être prudent avant de porter un jugement sur cette affaire, et qu’il importe de connaître quelle est la nature des faits».

Attaquer Téhéran pour cette condamnation est par conséquent un acte politique, estime le Genevois. «C’est un prétexte pour agresser l’Iran», explique-t-il. «Il est vrai que l’image d’une femme écrasée par des pierres nous est insupportable, alors que le bombardement des innocents par dizaines de milliers reste pour nous une pure abstraction, surtout s’il s’agit de musulmans», souligne M. Ramadan…

Suite et source: http://tinyurl.com/23wtzn3

A conserver dans vos archives…

Charles Martel va disparaître des livres d’Histoire de France? Qu’à cela ne tienne. Le devoir de mémoire va faire valoir ses droits. Rien qu’avec ce dessin animé qui va rappeler des souvenirs à beaucoup…

FDF

Lire: http://www.youtube.com/watch?v=747hZZPBaJg

Guerres ethniques? Racket à Champigny…

C’est désormais la guerre entre eux… La délinquance n’a plus de limites. Dommage; le racisme anti-blancs, ça me plaisait bien, comme argumentaire…

FDF

.

08 09 2010

Le boucher racketté ne se laisse pas faire!

A deux reprises, dimanche, des jeunes ont agressé le boucher de l’avenue de la République. Le message est clair : « Si tu payes pas, t’es un homme mort. »

«Je ne me laisserai pas faire. Tout ce que je demande, c’est qu’on me laisse travailler honnêtement. Chaque jour, je me bats pour m’en sortir, pour payer mes impôts et mes factures. Les huissiers m’envoient sans arrêt des courriers et aujourd’hui, on vient me racketter. »

Boucher installé dans l’avenue de la République, à Champigny, depuis six ans, Kamal n’en revient toujours pas.

Dimanche, à deux reprises, des jeunes ont fait irruption dans sa boutique pour lui extorquer de l’argent. « La première fois, vers 17 heures, ils étaient deux, âgés d’une vingtaine d’années. Ils m’ont menacé et m’ont dit : Tu payes ton billet et tu travailles, sinon tu travailles pas ! Je leur ai répondu qu’il était hors de question que je paye. Ils sont repartis en me menaçant. » Deux heures plus tard, trois autres jeunes, un peu plus âgés, surgissent à leur tour. « Là, ça a été beaucoup plus violent, dans les gestes et dans les paroles. Ils m’ont dit qu’ils n’avaient pas peur de la loi, que de toute façon, la loi c’était eux qui la faisaient, on est avenue de la République, mais la République, c’est nous! m’ont-ils crié… Et quand j’ai confirmé que je ne voulais rien payer, ils se sont déchaînés en me disant : Nous, on travaille pas, on fait du business, et aujourd’hui, notre business, c’est toi et ta boutique, si tu payes pas, t’es un homme mort, tu mourras dans ta boucherie. »

Aux menaces succèdent bientôt les coups. « J’aurais pu essayer de me défendre, mais j’ai confiance en la justice, en l’Etat, c’est à lui de me protéger. Si jamais je blesse quelqu’un en me défendant, je risque les assises. C’est à l’Etat d’assurer la sécurité de ses concitoyens qui veulent vivre tranquillement. Il faut donner davantage de moyens aux policiers pour qu’ils puissent faire leur travail. » A l’ami présent avec lui dans la boutique, le trio dispense également quelques insultes et menaces.

« Ils veulent m’isoler, que plus personne ne vienne dans ma boutique, ne me fréquente, que je me retrouve tout seul face à eux. Mais je ne veux pas plier. Je n’ai pas peur de représailles sur ma famille car je n’ai pas de femme, pas d’enfant, je suis seul. Pourquoi me faire subir tout cela? »

Dans la boutique ravagée, Kamal a les yeux embués. Le sol est jonché de débris de verre, provenant de vitrines réfrigérées que les voyous ont éventrées. A l’intérieur, la viande attend d’être jetée. « Il y a des morceaux de verre partout, tout est bon pour la poubelle. J’avais déjà des difficultés financières, cela ne va pas s’arranger. » Les blessures physiques, Kamal tente de les oublier. Sous son œil bleui, sa joue peine à désenfler tandis que son nez porte encore les traces d’une fracture. De temps en temps, des habitués passent la tête sous le rideau à moitié baissé et lui adressent quelques mots de réconfort en apercevant les dégâts. « Heureusement que les gens sont gentils, cela donne du courage! » Le boucher racketté a déposé plainte hier au commissariat de Champigny.

vu sur http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/le-boucher-rackette-ne-se-laisse-pas-faire-07-09-2010-1057982.php

Vidéo: pourquoi ils ne font plus le ramadan…

Lire: http://www.youtube.com/watch?v=jowyq8ayXNA

Pour les bien pensants qui trouvent normal le Ramadan, trouvent normal que les femmes soient voilées au nom de LEUR liberté, trouvent normal quand dans les cités certains fouillent les poubelles pour vérifier si telle famille ou telle autre fait ou non le Ramadan, espionnent les voisins, contrôlent la tenue vestimentaire des filles, passent dans les familles pour voir si tout se passe bien et conformément à la Charia, pour tous ces idiots utiles, ces mous du genoux pour ne pas dire faible d’esprit, pour ne pas collaborateur de l’islamofascisme, je vous donne à voir qu’il y a des musulmans heureux, des musulmans qui se sont libérés pour la simple raison qu’ils se sont convertis à une autre religion que celle de leur naissance. Celle qui condamne à mort l’apostat, celle qui lapide la femme adultère et pend le sodomite comme ils disent. Ils ont fini par comprendre que l’islam n’était pas la religion de paix, d’amour et de tolérance. Ils ont trouvé dans une autre religion ce qu’ils voulaient vivre. La Tolérance, l’Amour et la Paix.

Et qui seraient ces bien-pensants, ces bobos des beaux quartiers pour contester ce qu’ils ont vécu de l’intérieur…


Gérard Brazon

Explosif : « les certifications de la mosquée de Paris et d’Evry ne sont pas sérieuses »!

Certifié halal ?

.

C’est bien la peine de nous abrutir avec le « halal », d’envahir nos étals de supermarchés, de lancer des campagnes de pub agressives au sens propre du terme, bref, de nous les « briser menu » avec ces coutumes éculées et non adaptées à un Occident du XXIème siècle…
FDF

.

Le foutoir des certifications halal: Et si c’était la fin de la récré ?

08/09/2010

Lu sur Al Kanz le site de référence des comsommateurs musulmans:

Ramadan 2010, halal

6sept2010

Jamais deux sans trois. Après Libération et la Voix du Nord, dans lesquels Bernard Godard, ancien RG, louait AVS et critiquait vertement la mosquée de Paris, c’est cette fois dans le magazine professionnel CB News, qu’on peut lire ce spécialiste de l’islam en France, sous la plume de la journaliste Warda Mohamed, formuler une nouvelle critique du couple SFCVH-mosquée de Paris, ainsi que de l’organisme de certification lié à la mosquée d’Evry.

Selon Bernard Godard, consultant sur les questions liées à I’islam auprès du ministère de I’Intérieur, 70 % du marché est certifié par des organismes liés aux mosquées de Paris et d’Évry (autorisées a délivrer la carte de sacrificateur depuis 1994, comme celle de Lyon) : « Ces dernières réalisent des audits. On n’est donc pas dans une vérification systématique. Des produits non halal peuvent entrer dans la composition des produits. SFCVH-Mosquée de Paris regroupe une dizaine de personnes sous contrat avec des fournisseurs pour la cession de documents de certification, qui peuvent être signés par des non-musulmans. Ces certifications ne sont donc pas très sérieuses. Celle de Lyon l’est davantage. En revanche, on ne peut pas douter du sérieux d’AVS. Ces mosquées ne sont pas à la hauteur des volumes en jeu. Face aux grandes enseignes, elles n’ont pas la capacité de négocier. »

Source : CB News, « Halal : un marketing de mauvaise foi », Warda Mohamed, septembre 2010

Le propos est assassin. « Ces certifications ne sont donc pas très sérieuses. » Et Bernard Godard d’ajouter que la mosquée de Lyon est meilleure, mais plus sérieuse encore l’association AVS, dont « on ne peut pas douter du sérieux ». La messe est dite. Habitué à plus de discrétion, B. Godard a décidé cette fois de mettre les pieds dans le plat et d’habiller pour l’hiver non seulement les mosquées de Paris et d’Evry, mais aussi, par contrecoup, tous leurs partenaires commerciaux. Conséquence, Fleury Michon, Nestlé, Reghalal, Zakia Halal et évidemment Quick, qui rêvent tous peu ou prou d’un marché du halal sans la mosquée de Lyon ni AVS voient l’horizon s’assombrir. Elles qui se gargarisent régulièrement des excellents résultats de leurs produits prétendument halal, à l’instar de Bruno El Kasri, chargé du halal chez Nestlé, qui fanfaronne dans le dernier numéro de Management, ont du souci à se faire, surtout si survenait un bad buzz.

Merci à laïcator… (http://www.lepost.fr/perso/laicator/)


Page suivante »