Francaisdefrance's Blog

05/09/2010

Raffinements de cruauté en Iran pour Sakineh Mohammadi-Ashtiani !

Et encore une provocation envers l’ Occident par martyr interposé… Après avoir fait durer le suspens quant à une lapidation programmée, les barbares iraniens montent d’un cran dans la cruauté… Ignoble!

FDF

.

05/09/2010

Sakineh condamnée à de nouveaux châtiments…

L’Iranienne Sakineh Mohammadi-Ashtiani, menacée d’être exécutée par lapidation, a été condamnée à 99 coups de fouet supplémentaires, selon des informations transmises par son fils, publiées samedi sur le site de la revue La Règle du jeu et le blog « Dentelles et Tchador ». Le journaliste franco-iranien Armin Arefi s’est entretenu au téléphone avec Sajjad Mohammadi Ashtiani, le fils de cette Iranienne de 43 ans. Selon ce dernier, sa mère a été condamnée à 99 coups de fouet pour avoir propagé « la corruption et l’indécence », en raison de la publication d’une photo dans un quotidien britannique. « C’est l’avocat de ma mère, Houtan Kian, qui l’a appris hier de détenues de la prison qui venaient d’être libérées, a expliqué Sajjad depuis la ville de Tabriz (nord-ouest de l’Iran). Il a ensuite pris contact avec le juge indépendant de la prison, qui a confirmé la peine. »

Le quotidien britannique Times a publié le 28 août la photo d’une femme sans foulard qu’il a affirmé être Sakinheh Ashtiani, indique le journaliste sur le site de la revue de Bernard-Henri Lévy et le blog « Dentelles et Tchador » du Monde.fr. Cette photo était en fait celle d’une activiste politique iranienne vivant en Suède, explique le journaliste. Vendredi, le London Times s’est excusé auprès de ses lecteurs et a expliqué que cette photo lui avait été fournie par Mohammad Mostafaei, second avocat de Sakineh, ce dernier ayant affirmé qu’il la tenait du fils de Sakineh. « Ce n’est pas moi qui ai donné à M. Mostafaei cette photo, qui n’est sûrement pas celle de ma mère », a déclaré Sajjad. Mohammad Mostafaei s’est réfugié en Norvège début août pour échapper à un mandat d’arrêt émis par les autorités iraniennes.

La condamnation à mort par lapidation de Sakineh a déclenché une vaste campagne internationale pour éviter ce châtiment, qui a été provisoirement suspendu. Mais « suspendu ne veut pas dire annulé », a souligné son fils dans un entretien avec Bernard-Henri Lévy paru vendredi dans Libération. Selon Sajjad, un responsable de la prison a dit à sa mère que son exécution était « prévue pour dimanche, à 6 heures ». Pour tenter de sauver Sakineh, BHL a lancé une pétition qui avait rassemblé samedi plus de 61.800 signataires, selon le site laregledujeu.org qui l’héberge.

Source: http://tinyurl.com/38ojbrq

Un commentaire »

  1. ces cons de le Monde m’ont censurés ,une fois de plus !

    je répète (à peu près ce que je leur avais écrit :
     » il semblerait qu’il s’agisse d’une provocation de plus des islamistes.
    ils sont forts dans la provoc…
    il faut toujours qu’ils essaient…
    Pauvre Sakineh  »

    et ils censurent cela ?
    on est mal,là.

    Commentaire par henri — 05/09/2010 @ 18:45 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :