Francaisdefrance's Blog

05/09/2010

Ground Zero: on joue sur les mots…

Difficile de cerner la position du président américain sur ce sujet brûlant qu’est la future mosquée de Ground Zero. Les médias sont déroutés. C’est peut-être le but? Sûrement, d’ailleurs… De toutes façons, si Obama le veut, elle se dressera, cette « insulte au monde occidental ».

FDF

.

Les journalistes ne comprennent rien à Obama.

5 Septembre 2010

Le cerveau des journalistes s’est révélé plus binaire que jamais dans le décryptage des choix de Barack Obama. Voici-ci donc toute la vérité sur la position du Président américain concernant la construction d’une mosquée près de Ground Zero.

(Flickr - jurvetson - cc)

(Flickr – jurvetson – cc)

Le manichéisme ne cesse d’étendre son empire. Ce travers propre au monde politique a contaminé celui des médias, lesquels présentent de plus en plus l’actualité sur le mode binaire du bon ou du mauvais, du blanc ou du noir, du succès ou de l’échec… Les nuances, les subtilités, les durées, les complexités sont laminées. Cette dégradation s’explique par la course à la précipitation médiatique – on ne prend plus le temps de croiser les informations, on ne lit plus les discours, on simplifie les situations – mais aussi par le réflexe « campiste » (d’abord choisir son camp) de nombre de journalistes qui considèrent que l’actualité, sur le modèle du journalisme météorologique, ne peut aller que dans deux directions : la bonne et la mauvaise. Une décision est correcte ou incorrecte. Un homme politique avance ou recule.

Ce simplisme qui, trop souvent avant de les comprendre, consiste à mettre chaque fait d’actualité dans des cases, passe à côté des initiatives qui sortent de ce registre limité. On vient d’en avoir une illustration avec la position du président Obama à propos de la construction d’une mosquée à Manhattan, tout près du site commémorant le massacre du 11 septembre 2001. On nous a d’abord dit que Barack Obama s’était nettement engagé pour la réalisation de ce projet, ce qui était vraiment bien de sa part parce qu’on ne pouvait évidemment qu’être pour, à moins d’être raciste et intolérant. Puis, patatras, on nous explique avec consternation et douleur qu’Obama a « reculé », qu’il « s’est pris les pieds dans le tapis », qu’il se «contredit», qu’il a commis un « impair ». Bref qu’il n’a pas tenu le coup et qu’il est passé de la bonne case à la mauvaise, les deux seules – pour ou contre – envisageables.

Or Obama s’est montré dans cette affaire beaucoup plus subtil, trop semble-t-il pour ce crétinisme médiatique qui nous a fait passer à côté d’une vraie leçon de politique (et non de morale) de la part du Président américain. Qu’a dit en effet Obama, qui a échappé à tant de commentateurs  ? Rien de compliqué mais une position très intéressante et irréductible à une réponse personnelle, contrairement à ce qui a été rapporté. Car sur le fond, si on veut bien l’écouter, Obama ne s’est pas prononcé. Il a d’abord fait son devoir en rappelant, en tant que Président des États-Unis et garant de la légalité et de la liberté de culte prévues par la Constitution, que « les musulmans ont les mêmes droits à pratiquer leur religion que quiconque dans ce pays » et que ceux-ci incluent « le droit de construire un lieu de culte dans une propriété privée du bas-Manhattan dans le respect du règlement et du droit local ». Mais il a précisé qu’il n’avait pas à se prononcer sur « la sagesse de bâtir une mosquée à cet endroit-là »

Suite et source: http://tinyurl.com/2g9chuw


Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :