Francaisdefrance's Blog

28/08/2010

Apéritif Républicain du 4 septembre. La vidéo…

Pour bien vous motiver, rien de tel qu’une bonne petite vidéo… Et rendez-vous le 4 septembre.

FDF

Lire: http://www.youtube.com/watch?v=oC9KzQzEsSI

Un imam « normand » en garde à vue pour violence…

« Religion d’amour, de paix, de tolérance… Et d’exorcisme, apparemment… Diplôme d’honneur au club des tarés, l’imam!
FDF

.

Un homme de 52 ans, qui s’est présenté comme un imam officiant en Normandie, était en garde à vue hier soir au commissariat de Maubeuge dans le cadre d’une procédure pour violences conjugales.

Une femme a déposé plainte accusant cet imam d’avoir asséné à son épouse, au cours de la nuit de dimanche à lundi, des coups de bâton sur le ventre. La victime a écopé d’une interruption de travail de trois jours. L’imam a soutenu pour sa part avoir voulu procéder à un exorcisme sur son épouse qui serait possédée.

Source: http://tinyurl.com/29due9p


« L’islam voyou, Monsieur Sarkozy, l’islam voyou »…



28
août 2010


« Or donc, des Roms – de passage ou en voyage sur sol français – sont renvoyés en Roumanie, ce qui est une bonne chose. C’est une bonne chose étant donné que la solidarité est un acte proportionné et non pas un acte désordonné. Car nul n’est tenu d’héberger indéfiniment quiconque vient se balader chez lui. Mais ces Roms sont renvoyés avec 300 euros chacun, ce qui leur permet de revenir en France aux frais des contribuables. Cela, en revanche, n’est pas une bonne chose. Et pendant ce temps, de jeunes voyous mahométans continuent leurs fusillades dans des zones de non-droit au sein desquelles ils plongent les Français et leurs familles dans l’angoisse.

Ainsi, je lis, dans le journal français ‘La Dépêche’, qu’à Toulouse (extraits) « Certains ont décidé de quitter les lieux et de vendre leur maison. Les coups de feu qui ont retenti mardi dans le quartier de Bagatelle ont jeté une chape d’angoisse sur de nombreux habitants. La rue de Picardie, dans le quartier de Bagatelle, à Toulouse, baigne dans un silence pesant. La chaleur, mais surtout les coups de feu qui ont retenti dans le quartier mardi, ont plongé les habitants de ces petits pavillons un peu plus dans l’angoisse. Mardi vers 6h30, deux cartouches de plomb ont été tirées sur une fenêtre du premier étage d’une maison ».

‘La Dépêche’ ajoute : « ‘Je sortais de ma salle de bain, je venais d’éteindre et tout a explosé. J’ai cru qu’on allait mourir. J’avais du verre sur tout le bras’, raconte-t-il (ndmg un habitant du quartier). Il montre des photos : le double vitrage a explosé, les montants en alu de la fenêtre ont été criblés de petits trous. Cette famille, sans histoire et bien sous tout rapport, est profondément choquée. ‘Nos enfants sont traumatisés, ils sont sous traitement. Ils n’en dorment plus de la nuit’, assure le père. Comme sa femme, il ne comprend pas les raisons d’un tel acharnement » (Fin des extraits de l’article de La Dépêche).

Le fait est que Sarkozy ne donne pas aux policiers les moyens de lutter contre l’islam voyou. Ainsi, ce policier, qui explique, dans le journal français ‘Nord éclair’, que « ‘La course-poursuite, c’est devenu un gros mot. Maintenant, il faut parler de « prise en charge », ça fait plus pacifique. Dans les faits, cela revient à faire peser le risque sur chaque policier et en plus sur le service, car en cas d’incident, on sait qu’on ne sera pas forcément soutenu’. Les forces de l’ordre vivent avec cette réalité : s’ils poursuivent un délinquant motorisé, ils ne prennent pas ‘seulement’ le risque d’un accident, mais aussi celui d’une explosion de violences et d’éventuelles sanctions administratives. Un policier désespère : ‘Je vois parfois des gamins sans casque, sur des scooters, qui me narguent de loin, en faisant des doigts d’honneur’ » »…

Suite et source: http://drzz.info/ et http://monde-info.blogspot.com/. Par Michel Garroté

Danemark : les caricatures de Mahomet bientôt republiées…

Il faut abuser des bonnes choses… Je vais commander cette publication…

FDF

Flemming Rose, le rédacteur des pages culturelles du grand quotidien danois Jyllands-Posten, a annoncé cette semaine qu’il publierait à nouveau les caricatures de Mahomet dans un livre intitulé « La tyrannie du silence », qui devrait sortir le 30 septembre prochain, cinq ans après la parution des dessins qui avaient provoqué des émeutes populaires dans le monde musulman.

Les « caricatures de Mahomet » sont une série de douze dessins, dont celui coiffé d’un turban en forme de bombe. Ce sont les réponses de douze dessinateurs à Kåre Bluitgen, un écrivain danois qui se plaignait que personne n’ose illustrer son livre sur Mahomet depuis l’assassinat du réalisateur Theo van Gogh.

Publiées initialement le 30 septembre 2005 par Jyllands-Posten, elles furent reprises dans le monde entier, et, ce qu’on sait moins, en premier par l’égyptien Al Fagr le 17 octobre 2005.

Ces caricatures d’initiative privée — le journal et les auteurs — ont provoqué l’indignation de communautés musulmanes et ont été la cause de manifestations violentes (attaques des ambassades occidentales, boycott des produits …)

Rappelont qu’en France, France Soir fut le premier journal qui avait osé publier les dessins, le 1er février 2006. Le jour même, le chrétien et controversé homme d’affaires franco-égyptien Raymond Lakah, propriétaire du quotidien, limogea Jacques Lefranc, président et directeur de la publication. Cet exemplaire de France Soir avait été interdit et saisi à Rabat et à Tunis.

L’éditorialiste de France-soir écrivait, au sujet de la publication des caricatures : « Non, nous ne nous excuserons jamais d’être libres de parler, de penser, de croire… Puisque ces docteurs autoproclamés de la foi en font une question de principe, il faut être ferme. Clamons-le autant qu’il le sera nécessaire, on a le droit de caricaturer Mahomet, Jésus, Bouddha, Yahvé et toutes les déclinaisons du théisme. Cela s’appelle la liberté d’expression dans un pays laïque ».

L’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo avait publié lui aussi (après une certaine hésitation) le 8 février de la même année, les caricatures de Mahomet.

Le journal pro arabe Le Monde n’avait, lui, publié que deux des douze caricatures. Le Canard Enchaîné y consacra une édition et proclama « Les intégristes se battent pour le respect de la liberté… d’oppression ».

Des organisations telles que le Conseil français du culte musulman, L’Union des organisations islamiques de France et la Grande Mosquée de Paris avaient tenté une procédure en référé (procédure d’urgence) demandant la saisie de ce numéro du journal.

Le 12 septembre 2006, la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris déboutait la fédération des associations islamiques qui avait assigné Charlie Hebdo et France Soir pour incitation à la haine raciale, jugeant irrecevable sa plainte liée à la publication des caricatures.

La publication de « La tyrannie du silence », prévue le 30 septembre prochain, va relancer le débat sur la censure islamique qui s’abat sur l’Europe, et le droit fondamental et inaliénable à la critique d’une pensée ou d’une religion.

Le lobby islamophile d’Europe tente en effet, par tous les moyens, de s’approprier une partie de l’espace public européen, et d’imposer des restrictions à la liberté d’expression (conformément aux pratiques dans leurs pays d’origine, Note de JPG). Aujourd’hui, seuls les bien-pensants de la gauche européenne peuvent nier l’étendue de la pénétration islamique en Europe, pénétration qui  est hostile à histoire et à l’héritage des lumières, et dont le but avoué est la conquête du territoire et de la pensée.

Source: http://tinyurl.com/3abppgs

Fier d’être Blanc (Michael Richards).

On a le courage de faire suivre : OUI ou NON?


Pourquoi les Blancs sont-ils racistes contrairement aux autres races ?
Michael Richards, comédien de la série télévisée « Seinfeld », a dû se
défendre au tribunal pour des propos jugés « racistes » (!) lors d’un épisode de cette
série télévisée. Il a fait quelques remarques :
Il y a des Africains américains, des Mexicains américains, des Asiatiques
américains, des Arabes américains, etc.
Et il y a les « Américains ». Vous me croisez dans la rue et vous vous
moquez de moi.
Vous m’appelez « Sale Blanc », etc., et c’est votre droit !!! Mais quand je
vous appelle:  »Sale nègre, bougnoul, etc. », vous me traitez de raciste.
Vous dites que les Blancs se livrent à beaucoup de violence contre vous…
alors pourquoi les ghettos sont-ils les endroits les plus dangereux pour vivre?
Vous avez le  »United Negro College Fund », le  »Martin Luther King Day »,
le  »Black History Month », le  »Cesar Chavez Day », le  »Yom Hashoah », le  »Ma’uled
Al-Nabi », le  »NAACP », vous avez le  »Bet (Black entertainment TV) »…
Si nous avions le  »WET » (White Entertainment TV)’, on serait
des racistes. Si nous avions un  »White Pride Day », nous serions des racistes,
si nous avions un  »White History Month », on serait des racistes. Si nous
avions une organisation pour faire avancer la cause des Blancs… nous serions
racistes.
Une femme blanche ne peut pas participer à l’élection de  »Miss Black
American », mais les femmes de toutes races peuvent participer à l’élection de
 »Miss America ».
Si une fondation universitaire offrait des bourses seulement aux étudiants
blancs, nous serions racistes. Il y a plus de soixante  »Black Colleges » aux Etats-
Unis, mais s’il y avait des  »White Colleges », nous serions des racistes.



Dans le  »Million Man March », vous marchiez pour votre race
et vos droits. Si les Blancs marchaient pour leur race et leurs droits… Ils
seraient des racistes.
Vous êtes fiers d’être Noirs, Bruns, Jaunes, Rouges…. Et
vous n’avez pas peur de vous affirmer. Et c’est parfait! Mais quand on parle de
la fierté d’être Blanc, vous nous traitez de racistes.
Vous nous volez, vous volez nos voitures, vous nous tirez
dessus… mais quand un officier de police blanc tire sur un Noir membre d’un
Gang de la Rue, ou qu’il tabasse un revendeur de drogue de race noire, qui
échappe à la justice et qui représente un danger pour la société… vous le
traitez de raciste.
Je suis fier… mais vous me traitez de raciste. Pourquoi est-ce que seuls
les Blancs sont taxés de « racistes »?
Il n’y a rien d’incorrect dans ce message.

Voyons qui sera assez « fier d’êtreBlanc » pour le faire suivre…


Déchéance de nationalité : l’élephant va accoucher d’une souris…

L’Etat va montrer les dents; émoussées. Il ne faudra pas s’attendre à des miracles… Il ne faut pas froisser certaines « susceptibilités »… Si ti vois c’ke vi dir…
FDF

.

Déchéance de nationalité : les propositions d’amendements

28/08/2010

Crédit photo : Sébastien SORIANO, Richard VIALERON / Le Figaro

Photos : Sébastien SORIANO, Richard VIALERON / Le Figaro

Le Figaro s’est procuré les propositions d’amendements sur les modification des conditions de déchéance de la nationalité émanant des ministères de l’Immigration, de l’Intérieur et de la Justice. L’Élysée doit arbitrer dans les prochains jours.

C’est la guerre des ministères autour de la déchéance de nationalité. Éminemment symbolique, polémique aussi, le thème lancé par Brice Hortefeux, lors de son bras de fer avec le polygame présumé de Nantes Lies Hebbadj, aiguise les luttes d’influence.

Officiellement, la modification des conditions de déchéance est entre les mains du ministre de l’Immigration, de l’Intégration et de l’Identité nationale, Éric Besson. Mais le ministre de l’Intérieur tente de s’approprier le thème. Tandis que la Justice entend également garder la main sur un sujet qui touche au code civil.

«Esprit du discours de Grenoble»

L’Élysée doit maintenant trancher entre trois propositions: Éric Besson propose d’ajouter l’alinéa suivant à l’article 25 du Code civil qui prévoit les conditions de déchéance de nationalité: «Celui qui a été condamné à 8 (ou 10 ans, c’est encore en discussion) en France ou à l’étranger pour un acte qualifié de crime par la loi française et commis en particulier contre une personne dépositaire de l’autorité publique». Car, explique un conseiller,«les cas de déchéance doivent être réservés aux atteintes à l’autorité de l’État, à l’intégrité de la Nation». Et d’insister: «Nous sommes restés dans l’esprit du discours de Grenoble du président Sarkozy qui ne mentionnait pas les cas de polygamie mais bien les atteintes contre les policiers ou toute personne dépositaire de l’autorité de l’État».

Proposition de la Justice plus juridique.

Le ministère de la Justice a également rédigé une proposition dans le même esprit mais plus concise et juridique: à l’article 25, il est ajouté un cinquièmement et un sixièmement ainsi rédigé: «S’il a été condamné pour un acte qualifié de crime prévu et réprimé par le 4e des articles suivant 221-4 et 222- 8 du code pénal». Ces deux articles prévoient que «le meurtre est puni de la réclusion criminelle à perpétuité lorsqu’il est commis «sur un magistrat, un juré, un avocat, un officier public ou ministériel, un militaire de la gendarmerie nationale, un fonctionnaire de la police nationale, des douanes, de l’administration pénitentiaire ou toute autre personne dépositaire de l’autorité publique, un sapeur-pompier professionnel ou volontaire, un gardien assermenté d’immeubles ou de groupes d’immeubles ou un agent exerçant pour le compte d’un bailleur des fonctions de gardiennage ou de surveillance des immeubles à usage d’habitation (…) dans l’exercice ou du fait de ses fonctions, lorsque la qualité de la victime est apparente ou connue de l’auteur». La déchéance pourrait aussi concerner les auteurs de «violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner» d’une personne dépositiaire de l’autorité publique.

«Délit de polygamie de fait»

Le ministère de l’Intérieur tient lui à faire de la polygamie un motif de déchéance. Brice Hortefeux l’a maintes fois répété cet été. Le ministère mêle polygamie de fait et fraudes aux prestations sociales. Elle serait alors punie de cinq ans de prison et ouvrirait la possibilité d’une déchéance de nationalité pour les Français récemment naturalisés qui s’y adonneraient. Le ministre propose de créer un «délit de polygamie de fait, escroquerie, abus de faiblesse». «Le fait pour une personne engagée dans les liens du mariage, de tirer profit ou de partager le produit, de manière habituelle, de prestations sociales indûment perçues, à la suite de déclarations inexactes ou incomplètes par un tiers avec lequel il a contracté une union de fait, caractérisée par une vie commune présentant un caractère de stabilité et de continuité est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende».

Jugé instable juridiquement par les autres ministères, la proposition a, semble-t-il, peu de chance d’aboutir. «Si l’on criminalise la fraude aux allocations familiales, qu’en sera-t-il de la fraude fiscale…les prisons vont se remplir», ironisent certains conseillers. Car le Conseil constitutionnel réserve la déchéance de nationalité, «au cas les plus graves». Autrement, il considère que tous les Français, naturalisés ou pas, doivent être égaux devant la loi. L’Élysée devrait arbitrer dans les prochains jours.

Source: http://tinyurl.com/3yagktn

Après avoir interdit « La Marseillaise » dans sa mairie, Jacques Boutault s’oppose à l’apéro républicain !

Et encore une petite couche sur ce maire-dhimmi qui affiche nettement sa préférence non-nationale. Et dire que c’est un élu de la République Française…

FDF

.

28 août 2010

Jacques Boutault maire du 2 ième a adressé le courrier suivant au Préfet de Police de Paris, M. Michel Gaudin.

Monsieur le Préfet, J’apprends que vous êtes en possession d’une demande d’autorisation d’une manifestation dénommée « grand apéritif républicain », programmée par l’association « Riposte laïque », le 4 septembre sur la place de la Bourse à Paris. En tant que maire du 2e arrondissement, je tiens à vous faire savoir que je suis fermement opposé à ce que se déroule dans l’arrondissement dont j’ai la charge une manifestation qui, contrairement à son intitulé, bafoue les fondements de notre République en opposant des citoyens français sur des thèmes religieux, et qui se présente comme un nouvel « apéro anti-islam ». Il m’apparaît de surcroît que l’objet de cette manifestation présente un risque sérieux de trouble à l’ordre public : les exemples récents d’apéros « saucisson et pinard » organisés à Paris, à Lyon et dans d’autres villes de France, sont là pour le prouver. Bien que confiant dans la décision que vous prendrez, qui relève de votre seule responsabilité, j’estime important de vous faire connaître ma position. Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de ma haute considération. Jacques BOUTAULT, Maire du 2e arrondissement de Paris

Suite à d’innombrables courriels envoyés par les internautes au maire du 2 ième arrondissement de Paris ce dernier a répondu par le même courriel-type suivant à ces internautes:

Madame, Monsieur,

En réponse à votre courriel réagissant à ma demande d’interdire un « Apéritif républicain » place de la Bourse, je vous précise que la République dont les fondements reposent sur la Déclaration des Droits de l’Homme (Article 18 : Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion), est incompatible avec des actions qui auraient pour but, d’une manière ou d’une autre, de stigmatiser ou de chercher à exclure une partie des citoyens, au nom de différences d’ordre philosophique, culturel ou religieux. L’affichette d’invitation à l’ « apéritif républicain » annoncé apparaissant clairement comme une volonté d’opposer une partie de la population à une autre pour des motifs culturels et/ou religieux, va donc visiblement à l’encontre de ma conception d’une France laïque républicaine, respectueuse des Droits de l’Homme et de la diversité des origines, des opinions et des religions. C’est donc en vertu de ces valeurs que j’ai demandé à M. le Préfet de Police d’interdire cette manifestation. Jacques BOUTAULT A son tour Roger Heurtebise de Riposte Laïque fait une analyse critique du premier texte à cette page: http://www.ripostelaique.com/IMG/article_PDF/Islam-islamisme-charia-l-aveu-de.pdf

Nous encourageons tous nos lecteurs à écrire, ou à téléphoner, à la mairie du 2e arrondissement, à Delanoé, et surtout à Michel Gaudin préfet de police de Paris, le décideur, pour exprimer leur  indignation. Nous sommes des républicains respectueux des lois, mais tout autant déterminés à ne pas laisser les adversaires de la République priver les citoyens de l’apéro du 4 septembre, parce  qu’un petit khmer Vert en a décidé ainsi.

Action SITA : imprimer, poster - La nouvelle façon de voter http://directdemocratie.wordpress.com/

Mairie du 2e : 8, rue de la Banque 75002 PARIS – 01 53 29 75 02

http://www.mairie2.paris.fr/mairie02/jsp/site/Portal.jsp?page=contact&id_contact_list=1

http://www.mairie2.paris.fr/mairie02/jsp/site/Portal.jsp

annie.lahmer@paris.fr

Mairie de Paris, pour envoyer un courriel:

http://www.paris.fr/portail/contacts/Portal.lut?page_id=5722&document_type_id=12&document_id=10737&portlet_id=12354

Adresse postale de la mairie de Paris à cette page: http://www.paris.fr/portail/pratique/Portal.lut?page_id=5475

Adresse postale professionnelle de Michel Gaudin préfet de police de Paris à cette page: http://www.police-bavures.org/prefet_de_police_paris_michel_gaudin_prefecture_de_police_paris_france.htm

Quoi mettre dans l’enveloppe?

La réponse de Roger Heurtebise à la réponse manipulatrice et parfois mensongère que ce maire indigne a renvoyé aux innombrables internautes l’ayant contacté par courriel:

http://www.ripostelaique.com/IMG/article_PDF/Islam-islamisme-charia-l-aveu-de.pdf

Quel message envoyer par courriel?

Là on a le choix parmi les textes proposés y compris dans les commentaires : http://christinetasin.over-blog.fr/article-le-maire-vert-du-deuxieme-arrondissement-veut-faire-interdire-notre-aperitif-republicain-55988089.html qu’il suffit de copier/coller

La lettre avec une enveloppe et un timbre a un impact infiniment plus grand qu’un courriel auquel la secrétaire va répondre par un message-type en un seul clique.

Un sac postal rempli de lettres pèse plusieurs kilogrammes et occupe une portion d’espace non négligeable. De plus la secrétaire devra ouvrir chaque enveloppe et lire le courrier. Le dérangement sera autrement plus important.

Autre article à lire: http://www.ripostelaique.com/Apres-avoir-interdit-La.html

– Invitation au sitathon

Eventuellement, vous pouvez recenser vos actions au Sitathon, http://sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir ainsi et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

Vous avez une enveloppe, un timbre alors vous avez le……………… P O U V O I R ………de dire son fait à toute personne publique.

C’est la nouvelle façon de voter; c’est efficace:

Villeneuve d’Asq: 1, 66 fidèles au M2…

L’amour de Momo demande parfois beaucoup d’abnégation…

500 fidèles dans 300 mètres carrés, ça fait euhhhhhhhhhhhhhhh 1, 66 muzz au m2… C’est vrai que c’est pas un boulevard.  Mais il y a pire ailleurs. Sortez vos mouchoirs…

FDF

Se serrer pour prier dans 300 m², en attendant la grande mosquée…

28.08.2010

Villeneuve-d’Ascq: Comment vit-on sa foi quand l’exercice du culte est compliqué ?

Pour quelques mois encore, dans l’attente impatiente de la plus grande mosquée au nord de Paris.

13 h 30, ce vendredi. C’est l’heure de la prière à la mosquée Attaoubah de l’allée Offenbach, dans le quartier Résidence. Ramadan oblige, les fidèles sont plus nombreux que d’habitude. Les jeunes, surtout, pour qui « cette période est l’occasion de renouer avec l’islam », explique Mohammed El Mokhtari. Il y a bien 500 personnes. Le secrétaire général de l’association propriétaire du bâtiment depuis trente ans sourit : « Heureusement, il ne pleut pas. » Les derniers arrivés peuvent poser leurs tapis à l’extérieur. Mais ils se contenteront de tendre l’oreille pour recevoir le prêche de l’imam. Ce qui n’est pas conforme à la tradition musulmane, selon laquelle chaque pratiquant doit avoir un contact visuel avec le religieux.

Mais il n’y a pas que les retardataires qui ne vivent pas leur foi comme il le faudrait. Ici, les femmes prient dans une salle isolée de 75 m²… Au manque d’espace, s’ajoute la chaleur. « L’été, il fait trop chaud parce qu’on est trop serrés, et l’hiver, il fait trop chaud aussi parce que le chauffage marche trop fort ! », soupire M. El Mokhtari. Certains musulmans villeneuvois, d’ailleurs, préfèrent fréquenter les mosquées voisines, celles de Lille, plus souvent celle de Mons-en-Baroeul. Le bâtiment est tellement inadapté que l’association propriétaire, l’Association d’animations et d’échanges culturels (AAEC), a dû arrêter les temps de parole qu’elle animait avec les jeunes, « autour de la religion, mais pas seulement ». Mais l’association s’obstine à y organiser des repas pendant le ramadan. Ce soir, d’ailleurs, ce sera avec la communauté chrétienne de la ville nouvelle, invitée à rompre le jeûne dès 21 h…


Suite et source: http://tinyurl.com/262xdjc

Genève: Fillette de 8 ans blessée par un colis au vitriol !

Qui peut avoir commis un tel forfait et pourquoi?

28.08.2010

L’enquête se poursuit sur les colis piégés envoyés lundi à des banquiers privés genevois et à des personnalités du monde de la finance. La police, le juge d’instruction et l’avocat Michel Halpérin, qui représente certaines des victimes, sont submergés de coups de fil du monde entier à propos de cet étrange et inquiétant fait divers.


Les analyses de laboratoire sont maintenant achevées: le produit utilisé est bel et bien de l’acide sulfurique, nous indique le juge d’instruction Michel Alexandre Graber, lequel confirme par ailleurs que c’est en effet huit enveloppes au vitriol qui ont été envoyées. L’une d’elles a été postée dans le canton de Vaud.


Comme nous le révélions, hier sur notre site tdg.ch, l’enfant touché par le produit corrosif est une fillette de 8 ans qui a ouvert elle-même l’enveloppe empoisonnée. La petite n’a heureusement pas été brûlée au visage comme il a été dit dans un premier temps, mais aux mains et aux genoux. Elle se trouve actuellement hors de danger. Les certificats médicaux établiront la gravité et l’ampleur de ses blessures.

Ce sont principalement les épouses des banquiers qui étaient visées par l’expéditeur des colis au vitriol. La plupart des envois leur étaient en effet adressés. «C’est d’ailleurs pourquoi j’ai ouvert le paquet, nous confie l’une d’entre elles. Il était 11 h, lundi, j’avais reçu beaucoup de courrier et de journaux. Et puis, j’ai vu cette enveloppe rembourrée. Je me suis dit: c’est un petit cadeau. Je ne me suis pas posé plus de questions et je l’ai ouverte.»
Un liquide épais, noirâtre, s’est alors déversé sur son pantalon, sur ses mains et sur le reste du courrier. «Selon moi, ce liquide n’a pas giclé, il a simplement coulé un peu partout. Il s’agit d’un produit sans doute très corrosif parce que mes mains ont commencé à brûler, ça faisait mal. Je n’ai pas paniqué et je les ai passées très longtemps sous l’eau froide si bien que je n’ai pas de traces. Comme je devais partir, j’ai recommandé à notre employée de maison de ne pas y toucher. J’ai remarqué que ce liquide rongeait carrément le papier.»

Durant la journée, cette dame a gardé son calme, elle a vaqué à ses occupations en se demandant toutefois constamment ce que recherchait l’auteur de l’envoi empoisonné. Un fou? Une histoire de jalousie? Comme le pli lui avait été adressé personnellement, elle n’a pas pensé à un acte de vengeance à l’égard de son mari ou de la banque. Ce n’est que vers 18 h qu’elle s’est rendue au poste pour signaler les faits: «La police a réagi très vite, elle savait déjà qu’une deuxième personne avait été touchée.» Et maintenant? «Je reste calme, mais il est vrai que je n’ouvrirai plus un paquet comme ça. D’ailleurs, la police m’a demandé de l’avertir si je recevais une enveloppe semblable.»


Selon les forces de l’ordre, aucun nouveau colis n’a été reçu en dehors des huit déjà répertoriés. Pas de piste précise non plus en direction du coupable. Selon les criminologues, une enquête de ce type est très difficile à mener: il y a les empreintes digitales et les traces ADN, mais c’est à peu près les seuls éléments utilisables. L’analyse graphologique est rendue difficile à cause de l’emploi d’un chablon du type de ceux utilisés pour le dessin technique. Et le choix de l’acide sulfurique ne facilite pas le travail des enquêteurs puisque ce produit peut être acheté librement dans n’importe quelle droguerie genevoise.

«Une volonté bien organisée»
Et le profil de l’auteur de ces actes? Là aussi, il est difficile de se prononcer pour le moment, explique le docteur Gérard Niveau de l’Institut de médecine légale: «Il peut s’agir d’un déséquilibré, mais aussi d’une personne à la volonté bien organisée. L’un n’excluant bien entendu pas l’autre. Ce serait une erreur de faire un pronostic sur la seule base des éléments actuels.»

Source: http://tinyurl.com/27nrvhr

C’est tout ce qu’ils ont trouvé: Les Français depuis moins de 10 ans pourraient perdre leur nationalité…

Non non, pitié, c’est trop horrible !

Si c’est ça, la lutte contre la délinquance, on est mal barrés… Le Gouvernement place timidement la barre haute. Pas trop de risques, en fait. La population délinquante naturalisée depuis moins de 10 ans ne représente pas un chiffre important en matière de nombre. On parle de « certains » délinquants. On utilise le mot: « pourraient« , c’est vague…

La polygamie ne courre pas les rues. « Pour un crime ou délit visant un représentant des forces de l’ordre mais aussi un pompier, gardien assermenté d’immeuble, juré ou avocat, voire un conjoint, descendant, ascendant ou toute personne vivant habituellement au domicile de ces personnes », là on fait fort; pardon aux familles, tout ça. En outre, « on » se réfère aux conventions internationales… Pas de risque non plus…

On n’a pas fini d’entendre à nouveau parler de la Halde, SOS Racisme et autres entités anti-républicaines, lesquelles étaient aux abonnés absents depuis un moment…

FDF

.

28/08/2010

C’est un des deux amendements qui devraient être arbitrés ces prochains jours, avant l’examen de la loi sur l’immigration le 27 septembre.

On en sait un peu plus sur le contenu de la loi immigration. Le ministre de l’Immigration, Eric Besson, a annoncé ce vendredi 27 août sur RMC que les déchéances de nationalité concerneront certains délinquants et criminels qui l’ont acquise depuis moins de dix ans.

Le quotidien Libération publie, lui, les deux amendements que le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, veut voir adopter sur ce thème qui suscite un vif débat dans la société française. Ces derniers, qui doivent faire l’objet d’arbitrages dans les prochains jours, seraient intégrés au projet de loi sur l’immigration examiné par le parlement à partir du 27 septembre.

Une réunion d’arbitrage présidée par le président Nicolas Sarkozy discutera la « semaine prochaine » de ces amendements. Les ministres concernés pourront apporter leurs propositions.

Un délit de polygamie passible de 5 ans de prison

Le premier amendement crée un « délit de ‘polygamie de fait, escroquerie, abus de faiblesse' » passible de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.

Si l’infraction est commise en profitant de l’état d’ignorance ou de la situation de faiblesse du partenaire, les peines seraient portées à sept ans de prison et 100 000 euros d’amende. A cela s’ajoute la déchéance de la nationalité.

L’autre amendement prévoit que les personnes naturalisées depuis moins de dix ans perdraient la nationalité française en cas de condamnation à cinq ans de prison ou plus pour un crime ou délit visant un représentant des forces de l’ordre mais aussi un pompier, gardien assermenté d’immeuble, juré ou avocat, voire un conjoint, descendant, ascendant ou toute personne vivant habituellement au domicile de ces personnes.

Selon Eric Besson, « il faut se mettre d’accord sur la notion d’origine étrangère, c’est: ayant acquis récemment la nationalité française. Dans les conventions internationales c’est simple, c’est réglé, c’est moins de dix ans ».

Cette volonté du gouvernement de déchoir de leur nationalité certains délinquants d’origine étrangère risque, selon de nombreux élus de l’opposition et même de la majorité, de se heurter au refus du conseil constitutionnel.

Source: http://tinyurl.com/275f8dk

Aux larmes, citoyens !

L’homme à terre avait osé se défendre… (non, j’déconne, un peu…).

.

A mon avis, vu la « montée en puissance » de ce type de délinquance, il va falloir s’équiper… Et avec du lourd. Et pas de prisonniers! Au point où nous en sommes… Si c’est pour finir en prison pour « légitime défense », autant mettre le paquet. La racaille ne nous fait pas de cadeaux, la Justice ne nous en fera pas; alors entre se défendre et être tué, « y pas photo », comme on dit…

FDF

28 août 2010

Pierre Confort un agriculteur de 69 ans est décédé d’une crise cardiaque après une violente rixe avec des voleurs, dans une indifférence quasi-générale.


Un article du Parisien relate ce triste fait divers de la manière suivante:

« Pierre Confort est décédé une demi-heure environ après avoir reçu des coups de piquet métallique portés par trois jeunes qui s’étaient introduits dans sa propriété, des cambrioleurs que le vieil homme tentait de stopper. »

« Ce que je redoute maintenant, c’est que les agriculteurs finissent par tirer à la chevrotine la nuit sur les voleurs de melons dans les champs », analyse le maire, Georges Gal, qui tente de calmer les esprits dans un contexte de délinquance aux champs. »A sept reprises, un paysan a surpris des gens en train de voler sa récolte. La dernière fois, il a dû battre en retraite, car les malfaiteurs le menaçaient d’une raclée ! Alors, à 67 ans, pour ne pas prendre de risques, il est reparti », poursuit le maire qui décrit des jeunes malfaiteurs sans complexes, des « voleurs de métaux ».

Comme toujours le meilleur reste pour la fin

« Selon le procureur adjoint Bertrand, le rapport du légiste écarte la relation de cause à effet entre les coups, portés au front et à la nuque, et le décès de l’agriculteur. »

Pour le procureur Il n’y a donc aucune cause à effet entre cette ignoble agression et le décès de Pierre Confort, nous voila rassuré. Pierre Confort est mort non pas parce qu’il a été victime d’une agression, mais parce que il avait le cœur fragile, on croit rêver

Pierre Confort est tombé au champ du déshonneur d’un Etat moribond devenu incapable d’assurer la sécurité de ses citoyens. Il a eu le bon gout de mourir, si il s’était défendu la justice l’aurait immédiatement envoyé rejoindre René Galinier derrière les barreaux.

Source: http://tinyurl.com/3aoevv

Seul face à Quick, un jeune Français debout !

Ce type a besoin d’aide. Allons y!

FDF

.

Le président de l’”Ordre Républicain”, Charles Aslangul, poursuivi par la chaîne de restauration pour vandalisme et “provocation à la haine raciale”, contre-attaque.

Lu dans le JDD:

« Charles Aslangul, jeune ( ndlr: 21 ans !) conseiller municipal UMP de Bry-sur-Marne (Val-de-Marne) et président de l’Ordre républicain, une association officiellement apolitique, a déposé vendredi dernier une nouvelle plainte contre Quick pour discrimination auprès du procureur de la République de Pontoise, « et non plus de Créteil », apprend un communiqué diffusé lundi. A partir du 1er septembre, Quick va réserver 14 établissements supplémentaires à la nourriture exclusivement halal. « Notre première plainte ayant été classée sans suite par le procureur de Créteil, nous réitérons notre action, déterminés à faire gagner la Laïcité, à faire gagner la République!« , s’exclame le mouvement . « L’optique de voir fleurir à la rentrée sur le territoire national des dizaines d’enseignes Quick n’offrant que du Halal, bafouant certains principes fondamentaux de la République, termine d’asseoir notre conviction et notre détermination« , ajoute-t-il. « La convocation du Président, Charles Aslangul, au tribunal de grande instance de Créteil, le 14 septembre prochain, pour ‘provocation à la discrimination et à la haine raciale’ est (…)la preuve du poids grandissant de la bienpensance sur le débat public qui travesti dramatiquement le discours républicain en un discours fascisant« , analyse aussi l’Ordre Républicain. « 

Lire aussi dans La Tribune « Exclusif : Les hamburgers Quick resteront dans le giron de la Caisse des dépôts » …soit dans le giron de l’Etat français, cautionnant donc l’imposition du halal dans la chaîne de restaurant.

Source: http://tinyurl.com/3a3cp7a

Averroes aurait-il été censuré par le CSA ?

Je l’ai, ce livre, je l’ai lu, relu. Je vous le recommande.

FDF

.

Alors que le club ethnique Averroes veut saisir le CSA quant aux propos d’Eric Zemmour sur la surdélinquance des « noirs et des arabes », il est bon de rappeler qui fut Averroes : d’abord un musulman voulant appliquer la charia, donc le djihad.

Extrait de mon livre L’islamisation de la France (éditions de Bouillon), pages 41-42 :

 » Pour Averroès, la charia ne se discute pas, celui qui aurait l’audace de le faire s’exposerait à des châtiments justifiés. La sagesse, selon lui, a pour principe de faire allégeance à la Loi en estimant aveuglément le législateur. Toute opposition aux prescriptions de la charia fait planer la menace de la division de la communauté des croyants, et à ce titre, sème le trouble, le désordre (fasâd), réprimandable par l’exécution. Ainsi, dans son livre Tahafut al-Tahafut, Averroès recommande de tuer les hérétiques. L’islamologue Dominique Urvoy[8], dans sa biographie d’Averroès[9], écrit que le philosophe aurait été obligé d’accepter la condamnation de Salman Rushdie s’il avait vécu à notre époque. Le jihâd, Averroès lui consacra un chapitre dans son livre Bidâyat al-Mudjtahid ainsi que dans la Paraphrase de la République de Platon dont est tiré l’extrait suivant :

« Les nations de l’extérieur […] doivent être contraintes. Dans le cas de nations difficiles, cela ne peut se produire que par la guerre. Il en est ainsi dans les lois qui procèdent conformément aux lois humaines, comme dans notre loi divine. Car les chemins qui dans cette loi conduisent à Dieu […] sont au nombre de deux : le premier passe par le discours, le second par la guerre »[10]

Ainsi Averroès expose une version orthodoxe de la charia concernant les nations du territoire d’infidélité, la soumission par la conversion ou le combat. Son biographe Al-Ansârî al-Marrâkusî, s’appuyant  sur le témoignage d’un disciple Abûl-Qâsim b. at Taylisân (1179-1244), rapporte qu’Averroès, dans un prêche à la Grande Mosquée de Cordoue,  appela au jihâd offensif contre les royaumes chrétiens du Nord.[11]

Pour en finir avec le mythe d’un Averroès tolérant, il faut aussi rappeler ce qu’il avait en commun avec les théories nazies sur l’eugénisme : l’élimination des handicapés mentaux.

Le professeur  Rémi Brague[12], dans une contribution à l’ouvrage collectif « Enquêtes sur l’islam »[13], réalisa un chapitre sur le « jihâd des philosophes » dont les informations dispensées servent  à cet éclaircissement. Il conclut son article par un propos allant à l’encontre des idées reçues sur les philosophes estimés paisibles du monde islamique :

« Dans son approbation de la guerre, la falsâfa est encore plus radicale que la pratique islamique ordinaire. Celle-ci a pour but la conquête de l’Etat, non celle des esprits ; il s’agit de s’emparer du pouvoir. D’après la doctrine islamique ordinaire, la conversion à long terme des peuples conquis est hautement souhaitable, mais n’est pas une fin première.[…] La fin principale est la paix (salâm), c’est-à-dire, la domination islamique sur un domaine « pacifié » (dâr as-salâm). Les philosophes développent une doctrine d’après laquelle la guerre sainte peut conduire à la philosophie, ce pour quoi ils veulent aussi conquérir les âmes. »[14]

Questions : Si Averroes vivait à notre époque, le CSA accepterait-il qu’il intervienne sur Canal + ? Pourquoi ne pas saisir la Halde afin de demander la condamnation d’un club ayant choisi le patronnage d’un djihadiste, dont le nom peut être à lui seul considéré comme une « incitation à la haine à l’égard d’une religion déterminée » puni par la loi Pleven à 5 ans de prison et 45000 euros d’amende ?

Joachim Véliocas, Observatoire de l’islamisation.

(note initialement mise en ligne en mars 2010)

Le coût du crime et de la délinquance…

Vous n’en n’avez pas marre de payer pour la racaille? Moi, si.

FDF

L’économiste Jacques Bichot réalise dans cette étude une évaluation du coût de la criminalité.

Pour télécharger la synthèse de l’étude en 4 pages, merci de cliquer ici.

Dans un contexte de contrainte budgétaire aiguë, la lutte contre l’insécurité est parfois critiquée pour son coût (coût des effectifs de police, de la vidéo-surveillance, des nouvelles prisons, etc.). Un tel débat gagnerait toutefois à être éclairé par une estimation de ce que coûte l’insécurité elle-même.

C’est pourquoi l’Institut pour la Justice a demandé à l’économiste Jacques Bichot de réaliser une étude sur le coût du crime et de la délinquance en France. Aucun travail de cette ampleur n’avait encore été accompli sur ce sujet : M. Bichot a pris en compte la totalité des crimes et délits (à l’exception des infractions au code de la route), et comptabilisé les coûts tant directs (préjudice financier et moral pour la victime) qu’indirects (sentiment global d’insécurité, dépenses publiques et privées de sécurité).

Une évaluation prudente conduit l’auteur à chiffrer à 115 milliards d’euros le coût total de la criminalité pour la période Juillet 2008 – juin 2009, ce qui représente 5,6 % du PIB. Le préjudice personnel et collectif de l’insécurité au sens large (violences et vols de toute nature) s’élève à près de 62 milliards d’euros, auxquels il faut ajouter 6 milliards de dépenses de protection privée, ainsi que 12 milliards de fonds publics alloués à la police, la gendarmerie et la justice.

l’étude complète est sur http://www.publications-justice.fr/publications/etudes-analyses/le-cout-du-crime-et-de-la-delinquance

La « journée des communistes à la mer dégénère » : prison ferme pour trois militants…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 11:11

« Heureux qui communiste »…

Les rouges voulaient se mettre au vert… Tout faux.

FDF

.

28.08.2010

Une personne alcoolisée s’en prenant à la police municipale serait à l’origine des événements, qui ont rapidement dégénéré.

 Une personne alcoolisée s'en prenant à la police municipale serait à l'origine des événements, qui ont rapidement dégénéré.

La confusion régnait, hier, devant le casino, rue Tancrède, lors de la clôture de la journée des communistes à la mer. Vers 18 h, un individu alcoolisé s’en est pris à la police municipale, qui a préféré appeler en renfort la police nationale. …

Un attroupement d’une cinquantaine de personnes s’est rapidement formé. «  D’un coup, on a vu plein de véhicules de police arriver. Les matraques étaient sorties. Les policiers ont gazé les gens, sans distinction. Il y avait des enfants, une jeune fille de 6 ans à terre qui avait reçu du gaz lacrymogène », racontent des témoins venus participer à cette journée de détente.

Quatre interpellations…

« Visiblement, les policiers ont manqué de self-control et ne se maîtrisaient pas, gazant les gens à bout portant. Ma fille de 10 ans a reçu du gaz lacrymogène simplement parce qu’elle se trouvait là », relate Valérie Pringuez, conseillère régionale (PC), très choquée par cette intervention.

Sur place, après l’altercation, des membres du Parti communiste décident ne pas remonter dans le bus pour aller chercher les quatre camarades embarqués au commissariat de Dunkerque par la police.

« Je confirme qu’il y a eu quatre interpellations », a déclaré à chaud le procureur de la République de Dunkerque, Philippe Muller. « Il semble que la police nationale ait été prise à partie par un groupe alcoolisé », précisait encore le magistrat, attendant d’avoir plus d’éléments sur ces événements, encore bien confus, hier soir.

« On va encore taper sur les communistes avec cette histoire », lâchait un militant, écoeuré par ces échauffourées.

Les sapeurs-pompiers se sont rendus sur place pour prendre en charge les personnes choquées ou ayant reçu du gaz lacrymogène.

Prison ferme pour trois militants:

Les trois militants qui ont agressé des policiers ont été présentés ce vendredi après-midi en comparution immédiate, à 15 h 30. Ils ont écopé de prison ferme. Deux d’entre eux ont été écroués.

Source: http://tinyurl.com/27gbuy3

L’impunité démotive nos forces de l’ordre… On le serait à moins.


Ca, là, ça ne devrait même pas exister… Remarquez: ce sont bien des « chances pour la France »…

FDF

.

Après l’affaire de l’Épeule, les policiers confient leur frustration.

28 août 2010

Dimanche, malgré les provocations, les policiers ont eu ordre de ne pas bouger avant de pouvoir charger une fois.

Dimanche, malgré les provocations, les policiers ont eu ordre de ne pas bouger avant de pouvoir charger une fois.

L’affaire de l’Épeule a remis en lumière les difficultés d’intervention des policiers, mis en accusation au moindre incident. Ils racontent leur frustration et leur démotivation devant une forme d’impunité.


Le scénario qui s’est déroulé ce week-end du côté de l’Épeule, à Roubaix, est un classique du genre : un acte de délinquance suivi d’un délit de fuite, une course-poursuite qui débouche sur un accident, des rumeurs qui circulent et une poignée d’agitateurs qui sautent sur ce prétexte pour embraser un quartier.
Si les habitants ont clamé leur ras-le-bol face à la banalisation des violences (nos éditions précédentes), de nombreux policiers confient leur « démotivation » et leur « lassitude » d’être mis en accusation au moindre incident. Et leur frustration d’être confrontés à une forme d’impunité.


Les consignes venant de la hiérarchie indiquent clairement que les « courses-poursuites » ou les « chasses » sont officiellement à proscrire, sauf exception. « La course-poursuite, c’est devenu un gros mot, lâche un policier lillois. Maintenant, il faut parler de « prise en charge », ça fait plus pacifique. Dans les faits, cela revient à faire peser le risque sur chaque policier et en plus sur le service, car en cas d’incident, on sait qu’on ne sera pas forcément soutenu. » Les forces de l’ordre vivent avec cette réalité : s’ils poursuivent un délinquant motorisé, ils ne prennent pas « seulement » le risque d’un accident, mais aussi celui d’une explosion de violences et d’éventuelles sanctions administratives. « Je vois parfois des gamins sans casque, sur des scooters, qui me narguent de loin, en faisant des doigts d’honneur, glisse un policier. Ils savent très bien qu’on ne peut pas bouger. » Exemple à Tourcoing, le week-end dernier. En marge des incidents roubaisiens, des jeunes juchés sur des motos non homologuées se sont aventurés à Tourcoing. « L’un d’eux s’est présenté devant une patrouille, zone de l’Union, souligne un policier. La patrouille en question n’a pas « moufté ». Un des fonctionnaires de police connaissait l’individu qui recevra chez lui, en lettre recommandée, une convocation au commissariat de police pour outrage ». Il faut pour cela que les forces de l’ordre aient une réelle connaissance des lieux. « À quand le retour d’une vraie police de proximité avec des fonctionnaires qui connaissent le terrain, les habitants ? Dans l’affaire de l’Épeule, il s’agit de CRS qui n’étaient peut-être jamais venus à Roubaix ».

« Notre métier c’est d’interpeller les délinquants ! »
Ces événements font naître des sentiments de découragement chez nombre de fonctionnaires, à qui la hiérarchie demande souvent de ne pas s’exposer, voire de reculer pour ne pas ajouter aux tensions. « Certains abandonnent complètement, mais d’autres ne peuvent s’y résoudre et ne vivent pas ça bien , assure Benoît Lecomte, du syndicat Alliance. On ne fait pas notre travail comme il faut. On tape sur le contribuable moyen, et pour d’autres on laisse faire pour ne pas faire de vagues. Il faut que la police soit crainte et respectée, qu’on sache ce qu’il en coûte de s’opposer aux policiers. » Fabrice Danel, secrétaire départemental d’Unité-Police, évoque un « malaise » qui grandit chez les policiers, qui se sentent de plus en plus « impuissants ».
« C’est le policier qui décide d’entamer ou non une course-poursuite, poursuit un policier quasiment à la retraite. Il doit éviter de mettre en danger la population. Ceci dit, il est difficile de demander à des fonctionnaires de rester aveugles devant des infractions commises en pleine ville, au milieu de l’après-midi. C’est la porte ouverte à toutes les exactions. La quintessence du métier, c’est quand même d’interpeller les délinquants ! ».

Source: BRUNO RENOUL ET VINCENT DEPECKER > region@nordeclair.fr

Bonus:

Dans une enquête publiée aujourd’hui et consacrée au travail de la police dans les cités multiethniques de l’Hexagone, Aujourd’hui en France/Le Parisien donne la parole à deux policiers toulonnais, Laurent et Thierry : « On nous a dit de ne pas mettre les pieds là où ça pourrait craindre, la hiérarchie a peur que ça dégénère. Et franchement, on ne s’en porte pas plus mal. Si on interpelle un mec, il est dehors le lendemain et il le sait. La justice ne suit plus ». Les deux gardiens de la paix ajoutent : « On fait du timbre-amende en contrôle routier à tout-va ; là, ça plaît. En gros, on emmerde les gens qui bossent, et pendant ce temps, les zozos, ils font ce qu’ils veulent puisqu’on n’est plus dans les quartiers ».

Dans ces deux journaux, le 12 mai dernier, Brice Hortefeux, déclarait pourtant : « Je l’affirme : il ne doit pas y avoir de zones de non-droit ». Le ministre de l’Intérieur remettait ça le 1er août dans ces mêmes colonnes : « Nous n’avons qu’un seul ennemi : les crapules qui empoisonnent la vie des honnêtes gens ». Retour à la réalité : dans la nuit de mardi à mercredi, de nouveaux coups de feu ont été tirés sur les forces de l’ordre dans la cité multiethnique du Mirail à Toulouse (Haute-Garonne), tandis que trois quartiers nord de Nantes (Loire-Atlantique) étaient saccagés par des bandes. Enfin hier soir, c’est le quartier Pablo Picasso de Nanterre (Hauts-de-Seine) qui était cette fois en ébullition. Un nez rouge pour Brice Hortefeux ?

Vu sur http://fr.novopress.info/65518/police-et-cites-%c2%ab-on-nous-a-dit-de-ne-pas-mettre-les-pieds-la-ou-ca-pourrait-craindre-%c2%bb/

Un policier de Nice a été passé à tabac hier soir par quatre hommes !

Plus aucun respect de l’autorité, plus aucune retenue, c’est une honte !!! La racaille doit cesser de nous bafouer! La Légion, vite !!! Notre police devient victime au lieu de jouer légitimement son rôle de maintien de l’ordre. La chasse aux « flics » est ouverte? A eux de riposter, et on est prêts à les y aider, si besoin. Nettoyons les Ecuries d’Augias!

FDF

.

28/08/2010

L’un des trois policiers d’une équipe de la Bac se trouvait dans un tabac du centre de Nice pour acheter des cigarettes, quand un homme a doublé toutes les personnes qui faisaient la queue. Le policier lui a fait une observation. L’homme est revenu vers lui et a commencé à le prendre à partie. Un autre, surgissant par derrière, a saisi le policier au collet. Les deux l’ont traîné entre deux voitures, où deux autres individus se sont joints à eux. Ils ont frappé le policier à coups de pieds et de poings, alors qu’il se trouvait à terre.

Les autres policiers de la Bac sont alors intervenus. L’un des quatre hommes a pu fuir. Les trois autres ont été interpellés. Ils devraient être présentés demain au parquet. Le policier agressé a eu plusieurs jours d’arrêt de travail. Dans la bagarre, deux autres fonctionnaires ont été plus légèrement blessés.

Source: http://tinyurl.com/2775wzv

Continuez à donner… Pakistan : les associations humanitaires musulmanes refusent d’aider les chrétiens.

Les chrétiens du Pakistan peuvent crever… Vous vous attendiez à quoi d’autre? Si les talibans se sont emparés de l’affaire, ce n’est pas pour faire de l’humanitaire. C’est pour fanatiser les pauvres et démunis de la tragédie, ce sont des proies faciles. Pensez-vous encore que l’aide humanitaire à laquelle vous êtes sollicités de partout arrive aux pakistanais sinistrés? Pas du tout. Les talibans font barrage et s’approprient vos dons… Ca ne s’invente pas; c’est de la logique pure…

FDF

.

Merci pour l’aide humanitaire, nous disent les talibans…

L’agence d’information Fides a dénoncé:

« Les aides qui, dans cette phase d’urgence, sont encore largement insuffisantes, sont gérées par des fonctionnaires proches de l’extrémisme islamique ou d’organisations humanitaires musulmanes qui font une discrimination systématique dans la distribution« .

L’agence a précisé que 200.000 réfugiés chrétiens de la province du Punjab et 600.000 chrétiens et hindous de la province du Sindh sont concernés.

« Les réfugiés chrétiens sont souvent ignorés: intentionnellement, ils ne sont même pas identifiés ni enregistrés« . « diverses organisations islamiques profitent de cette tragédie pour frapper une fois de plus les minorités religieuses« .

Elles se « sont improvisées organisations caritatives » mais visent en fait à « éliminer les chrétiens et le désastre leur offre une bonne opportunité« .

Qu’en pense le Secours islamique de France, ONG actuellement à pied d’oeuvre au Pakistan, et qui s’est affichée dans le métro parisien en prenant le soin de préciser que la souffrance n’avait pas de religion ?

.

27 août 2010, par Michel Janva

vu sur http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2010/08/pakistan-les-associations-humanitaires-musulmanes-refusent-daider-les-chr%C3%A9tiens.html#comments

Délinquance: les « sous-chiens » vendent leurs maisons et se sauvent…

« Mission accomplie » pour la racaille islamisée à souhait de France… Lamentable. On comprend pourquoi certains sortent les fusils. On ne comprend pas pourquoi ils se retrouvent en prison pour ça…

FDF

Coups de feu à Bagatelle : « J’ai cru qu’on allait mourir ».

La vitrine d’une boutique de téléphone, rue Vestrepain, à Bagatelle, a essuyé de nombreux tirs mardi soir./Photo DDM, Nathalie Saint-Affre

Certains ont décidé de quitter les lieux et de vendre leur maison.

Les coups de feu qui ont retenti mardi dans le quartier de Bagatelle ont jeté une chape d’angoisse sur de nombreux habitants.

La rue de Picardie, dans le quartier de Bagatelle, à Toulouse, baigne dans un silence pesant. La chaleur, mais surtout les coups de feu qui ont retenti dans le quartier mardi, ont plongé les habitants de ces petits pavillons un peu plus dans l’angoisse (lire également en page 6). Mardi vers 6h30, deux cartouches de plomb ont été tirées sur une fenêtre du premier étage d’une maison.

« Je sortais de ma salle de bain, je venais d’éteindre et tout a explosé. J’ai cru qu’on allait mourir. J’avais du verre sur tout le bras », raconte-t-il. Il montre des photos : le double vitrage a explosé, les montants en alu de la fenêtre ont été criblés de petits trous. Cette famille, sans histoire et bien sous tout rapport, est profondément choquée. « Nos enfants sont traumatisés, ils sont sous traitement. Ils n’en dorment plus de la nuit », assure le père. Comme sa femme, il ne comprend pas les raisons d’un tel acharnement.

Selon lui, on reste loin des règlements de comptes entre caïds et autres trafic de stupéfiants. Comme beaucoup, il pense avoir fait les frais d’une rivalité amoureuse entre adolescents.

Une banale querelle entre jeunes qui chaque soir se règle à coups de fusil, entre les quartiers de Bagatelle et la Reynerie.

Maisons à vendre.

Dès mercredi matin, cette famille victime de tirs de plomb sur les volets de sa villa a décidé de plier bagages. Le plus rapidement possible. Le couple assure : « La maison est en vente. La semaine prochaine, il y aura le panneau ».

Des panneaux « à vendre » qui fleurissent dans toute la rue. « C’est dommage, bientôt il n’y aura plus personne », lâche un habitant. Un autre, plus loin, n’a pas entendu un seul bruit. Normal, il a trouvé la solution en quittant, toutes les nuits, son pavillon. « Ma compagne refuse d’habiter ici, alors je vais chez elle, dans la banlieue de Toulouse », confie-t-il.

Dans le quartier de Bagatelle, les vitrines de commerces ont elles aussi essuyé des tirs mardi soir.

Un habitant raconte : « J’étais dans un bar, à l’angle de la rue de la Gironde et j’ai vu passer une voiture avec des gens qui portaient des cagoules. L’un d’eux a tiré dans notre direction. C’était comme dans un film. C’est la première fois que je voyais ça ! J’ai eu peur de prendre une balle perdue ».

vu sur http://www.ladepeche.fr/article/2010/08/27/894920-Coups-de-feu-a-Bagatelle-J-ai-cru-qu-on-allait-mourir.html