Francaisdefrance's Blog

26/08/2010

Pakistan: les mouvances islamo-terroristes gagnent la confiance de la population…

Il est certain qu’avec le fric qu’on leur octroie pour la libération de nos otages (quand ils les libèrent…) ils peuvent se permettre de faire leur propagande nauséabonde. En fait, nous aidons les sinistrés du Pakistan indirectement… Alors les appels aux dons…

FDF

.

L’aide intéressée des islamistes au Pakistan…

26 août 2010

Profitant de l’inefficacité gouvernementale, des associations humanitaires liées à la mouvance islamiste,voire terroriste, distribuent aides et soins médicaux. Gagnant la sympathie de la population.

Ils arrivent par camions sur les zones sinistrées et distribuent à tour de bras des vivres, du matériel et même 5 000 roupies (44 €) en liquide à chaque famille. Très efficaces, les membres de l’ONG Jamaat-ud-Dawa (JuD) pallient les faiblesses de l’aide gouvernementale et se montrent très proches de la population.

Pourtant, cette organisation est officiellement interdite au Pakistan et figure sur une liste de l’Onu des organisations terroristes. Elle est liée au Laskhar-e-Taiba, un groupe armé soupçonné d’avoir perpétré les sanglants attentats qui ont fait 186 victimes à Bombay, en 2008.

Sur le terrain, la population n’en a cure et apprécie cette manne qui vient soulager sa douleur, combler d’urgents besoins alimentaires et sanitaires. « Jusqu’ici, nous avons aidé plus de 250 000 personnes, expliquait, la semaine dernière à l’AFP, Atique Chochan, porte-parole de la JuD.

« Le gouvernement ne nous a donné que des tentes »

« Les organisations religieuses nous aident davantage que le gouvernement qui ne nous a donné que des tentes et rien d’autre », assure Ghulam Haider, un chauffeur de taxi de 25 ans dont la maison, à Nowshehra, a été balayée par les inondations.

Cette stratégie de la bienfaisance n’est pas nouvelle. Elle avait déjà été déployée, en 2005, lors du séisme qui avait lourdement frappé le cachemire pakistanais. Reste à savoir quel est, une fois le drame passé, sa réelle efficacité politique auprès de la population. Anthony Cordersman, conseiller de l’administration Obama, craint que cela ne rende « le Pakistan encore plus vulnérable à l’extrémisme, ce qui renforcerait la menace terroriste ».

De son côté, l’analyste pakistanais Talat Massood déplore que « le gouvernement soit incapable de remplir son rôle ». Laissant la population face à deux choix : « Être sous la domination de l’armée ou sous la domination des rebelles ».

Source: http://tinyurl.com/379hnya

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :