Francaisdefrance's Blog

22/08/2010

Alerte ! Espèce menacée !

.


En ce douzième jour du « jeûne » (à ne pas trop renvoyer vers le terme « d’jeun’s », qui brûlent nos voitures, sinon, ce serait du racisme…), un petit retour sur cette pratique bien étrange…

FDF

.

22 08 2010

Ces jours, c’est l’éternel battage et rabâchage nanti d’un fond de propagande sur le ramadan, « phénomène religieux de France le mieux connu », selon « un sondage » ou selon « les sources », ça dépend.

Concrètement, les musulmans cracheront par terre au lieu d’avaler leur salive (ce qui va à l’encontre des « précautions » anti-grippe A, n’est-ce-pas), seront théoriquement moins agressifs le jour (planquez vos bagnoles la nuit), en particulier les fameux jeunes, et chambouleront toutes les habitudes de notre société tout à fait laïque.
Passons sur les détails, comme les magasins hallal discount, les portables aux sonneries sourates qui rappellent les horaires de prières, etc.

Plusieurs phénomènes doivent retenir notre attention.
L’adhésion des jeunes au ramadan, claironnée par les médias. Ces grandes gueules des cités, ces bandes qui tabassent  à dix contre un. Vous croyez qu’ils ont des « couilles »? Jamais assez pour remettre clairement en cause la religion de leurs parents, du bled. Ce sont de jeunes « rebelles »? Jamais assez pour ne taguer qu’églises et synagogues. Le « c’est la société » a ses limites… Le « ils brûlent tout sans distinction, aveuglés par leur rage » a ses limites. Allah Ouakbar, ils ne brûlent pas nos mosquées.

Mosquées qui étaient 5 en 1965 sur notre territoire. Il y en a aujourd’hui plus de 2100 (officiellement…).

Il y a donc trois fois plus de mosquées en France que de McDonald’s (je rappelle que pour les McDonald’s, les gens qui sentent bon, comme Bové, parlent d’envahissement sans crainte). A cet instant, certains gauchistes disent normalement que l’imgration est restée la même, qu’il y a toujours autant d’étrangers, que la religion ne fait pas l’origine, etc. La même bouillie inculte et aveugle que nous rabâche sans honte et depuis des années l’ensemble de la classe médiatique et politique dominante (au fond, médiatique ou politique, quelle différence?).

« Alors, combien qu’y en a ? » demandent René et Josette, depuis leur canapé, peu après le Juste prix, à peine rassurés par les 367 burqa. Quant on manque de chiffres ou qu’on est vraiment ridicule avec ceux qu’on a, ce sont les publicitaires qui en parlent le mieux, puisque l’interdiction de statistiques tout ça, c’est bien joli, mais rien ne résiste à l’économie. « On ne peut pas se couper de 8% de la population« , clame Bidule, en vantant ses produits Hallal. Nous parlons donc des seuls pratiquants.

Rappelons que la seule structure sociale où sont massivement sur-représentés les musulmans, c’est la prison.

Il fut un temps où l’on confisquait les biens de l’Eglise, aujourd’hui obligée de se vendre sur ebay pour ne pas disparaître trop vite…
Et l’Etat donne à l’islam. On facilite, on autorise, on ne vexe pas, on s’adapte, on est tolérant, gentil, compréhensif…
Quelle richesse, après tout, n’est-ce-pas?

Pour s’en convaincre, voici quelques citations de l’Association des Projets de Bienfaisance Islamique en France (tout un programme):

Les « choses » qui annulent le jeûne:


1) Manger, même un grain de sésame ou moins, délibérément et non par oubli et boire même une goutte d’eau ou de médicament ;

(2) provoquer le vomissement ;

(3) le rapport sexuel durant le jour délibérément en se rappelant du jeûne ;

(4) émettre du maniyy (sécrétion sexuelle) suite à un contact direct peau contre peau

(5) les menstrues ou les lochies ;

(6) la folie même un instant ;

(7) l’apostasie ;

(8) l’évanouissement qui dure toute la journée.


Cependant, avaler les sécrétions du nez, de la gorge ou des poumons ou autres, ne rompt pas le jeûne selon l’Imam Abou Hanifah si on les avale après qu’elles soient arrivées jusqu’à sa langue. Si l’on a été gagné par le vomissement, puis lorsque cela a pris fin, on avale sa salive altérée avant de laver sa bouche, le jeûne est annulé car cette salive est souillée par le vomi qui est arrivé jusqu’à la bouche. La goutte dans le nez et dans l’oreille annulent le jeûne. Mais l’injection à travers la peau ne rompt pas le jeûne. Quant à celui qui jeûne et qui est endormi, s’il lui sort du maniyy dans le rêve, son jeûne n’est pas rompu, contrairement à la sortie du maniyy par contact ou par masturbation, délibérée et qui n’a pas lieu par oubli ».

Quelle inventivité culturelle, quelle audace intellectuelle! Où sont donc nos progressistes inconditionnels de l’aller plus loin en toutes circonstances ?
Qui pour faire mine de s’indigner du conservatisme et des pratiques archaïques lorsqu’il ne s’agit pas de Mgr Lefebvre et des siens mais de cette nouvelle armée de croyants? Face aux « pressions amicales », à la « susceptibilité culturelle », quel républicain courageux pour réagir? Personne, les élus et les ministres l’aiment trop, leur « creuset multiculturel ». Ils ont tellement dit qu’il fallait bénir et déifier tout ce qui venait d’ailleurs qu’ils n’auront jamais les ovaires de dire ce qu’a dit Margareth II, reine du Danemark.
«Nous avons laissé la question de l’islam flotter trop longtemps, car nous sommes tolérants et bien paresseux. Il faut, de temps à autre,
courir le risque de se voir coller une étiquette moins flatteuse, car il y a certaines choses pour lesquelles on ne doit pas montrer de tolérance.» En clair, redevenons un peu méchants, immoraux, intolérants, bref, redevenons conquérants et compétitifs. Après la grippe, soyons une bonne fièvre porcine qui fait mal. Soyons de vrais porcs, une dernière fois. Avant de disparaître dans notre transparence et dans notre ouverture… Trop tolérer l’Autre revient à tolérer sa propre absence.

Puisqu’à force de trop avancer et de trop aller de l’avant, la machine s’est si bien emballée qu’elle ne parvient plus à revenir en arrière. Tout le monde s’y plie et tout le monde y va à la soupe. L’Eglise de France (du moins sa part médiatique) sait très bien s’insérer dans la modernité… En témoigne ce magnifique portail multiculturel et « social ».

Dans une guerre, la foi, ça aide. Surtout quand ses « adversaires » la bradent à ce point. Si le catholicisme a survécu des siècles durant, ce n’est certainement pas avec cette attitude de bourses flétries.

Au lieu de s’opposer aux délires modernes, l’Eglise médiatique a choisi de participer à la course pour y conserver une meilleure place. Rien ne sert de courir, les balles vous rattraperont toujours.

Dans l’affaire des 90% de Le Pen, sur le site Afrik.com (tiens donc), qui fait mine de ne pas comprendre que Le Pen parlait aussi « d’origine », voici ce qu’on peut lire:
« Nous, jeunes socialistes, tenons à rappeler à Jean Marie Le Pen que le poids d’une affirmation tient dans sa véracité. Nous refusons que les étrangers soient stigmatisés ainsi, surtout à travers des accusations faites de faux chiffres. (…) les jeunes socialistes ne tolèrent aucun propos, aucune action qui consiste à alimenter la peur des étrangers. Nous en sommes convaincus,
l’immigration est un facteur d’enrichissement culturel, social et économique ». Et le « journal » de conclure, en toute objectivité: « Voilà une vérité qui fait l’unanimité ».

Les mecs, méfiez-vous, vous en faites trop, ça se voit… Normalement, les jeunes membres de ce mouvement moribond se demandent tous les jours et très sérieusement ce qui peut bien leur valoir les difficultés que leur parti traverse en ce moment. Alors qu’ils ont le nez dedans. Ne riez pas, c’est l’élite de demain.

Et puis tiens, autant rigoler à fond. Je cite l’INED:
« En 2004, la France comptait 8,1% d’immigrés (4,9 millions) et 5,8 % d’étrangers (personnes n’ayant pas la nationalité française, 3,5 millions). Une partie des immigrés sont en effet devenus français après leur arrivée. La part des immigrés est stable dans la population française depuis les années 1970, l’arrivée de nouveaux immigrés étant compensée par les départs et la mortalité ».
Malgré ce sommet de la désinformation, on peut quand même en déduire que 5,8% de personnes commettent officiellement 12,5% des actes de  délinquance et de criminalité. Si on ajoute à ces 5,8% d’étrangers la faramineuse part des issus de, des naturalisés, des droitdusolisés, des régularisés, des clandestins, des première, deuxième, troisième génération, qui sont tous des français comme vous et moi, ce n’est pas étonnant que l’immense majorité des actes de délinquance et de criminalité soient de leur fait.

Si on veut refuser de comprendre, on peut continuer de faire comme le MJS, se couvrir de ridicule et se couper de la réalité. Reste à savoir si la population française (la vraie) est en ce qui la concerne du côté de cette même réalité.

Parce que la population subit une propagande si absurde qu’elle démontre par elle même que notre monde n’est plus vraiment réel. L’opinion, elle croit un peu aux vertus du métissage, à force. le Figaro est là pour la rassurer. La disparition ethnique de ces salauds de Français se poursuit:

« Le nombre d’enfants issus de couples mixtes croît, lui aussi, fortement. Dans l’après-guerre, les mariages entre un Français et une personne de nationalité étrangère étaient rares – autour de 5 %. Un taux stable jusque dans les années 1970, avant d’atteindre, progressivement, 14 % des unions célébrées dans les mairies en 2007. Ce chiffre ne témoigne que partiellement de la réalité des unions mixtes, ignorant pacs et concubinage. Mais la statistique peut en revanche dénombrer les enfants issus d’au moins un parent étranger. Ils représentaient 8 % des naissances en 1998 et 12, 7 % l’année dernière. Un bond qui contraste avec la stabilité des enfants nés dans un ménage aux deux parents étrangers, qui reste autour de 6,9 %. Le métissage est donc devenu une réalité démographique majeure, avec un enfant sur cinq aux racines en partie étrangères« .

Pour conclure, l’émission Plus belle la vie s’expatrie au Maroc. Qu’elle y reste, qu’elle s’imprègne bien de la culture locale sans doute très riche, et qu’elle essaye un peu pour voir de vendre aux marocains son concept débile.
Ah oui, et n’oubliez pas, amis Bisounours, la Cour européenne des droits de l’homme a dit: « La liberté d’expression vaut non seulement pour les « informations » ou « idées » accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou indifférentes,
mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent : ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l’esprit d’ouverture sans lesquels, il n’est pas de « société démocratique ». »

Cette entrée a été publiée dans Défenestration volontaire….
source : lepelicastrejouisseur.wordpress.com

Un commentaire »

  1. bien cet article.
    J’aime la photo !

    Commentaire par henri — 22/08/2010 @ 14:26 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :