Francaisdefrance's Blog

13/08/2010

Gens du voyage: Relaxe pour le vol avec violence chez Péchavy

On aurait pu les croire moins « racailles » que les sous-merdes auxquels nous sommes malheureusement habitués. Force est de constater qu’il n’en n’est rien…En outre, on déplore le laxisme de notre Justice à leur sujet.. Comme les autres « taches »…  Et pourtant, ce sont des français, ces gens du voyage. Du moins, ils en ont la nationalité… Mais c’est comme les autres « nouveaux français ». Ils pratiquent désormais de la même façon… Dommage pour eux. Ils ne nous semblaient pas très méchants… Pourvu qu’en plus ils ne se convertissent pas à l’islam…

FDF

.

Le procès d’une dizaine de membres de la communauté du voyage basée dans le Tarn-et-Garonne s’est déroulé hier. La justice leur reproche des vols de grosses cylindrées, dans des agences bancaires et un vol avec violence chez Péchavy, au Passage, fin 2009.

Ils sont sept, des gens du voyage, laissés en liberté ou placés en détention après le coup de filet opéré dans le Tarn-et-Garonne en janvier dernier. Une opération déclenchée sur commission rogatoire du juge d’instruction d’Agen, Colette Lajoie, à la suite d’une série de vols de voitures de grosses cylindrées, de divers matériels et de plaques minéralogiques commis durant l’été 2009.

À la barre du tribunal de grande instance d’Agen, deux frères, placés en détention provisoire en janvier dernier, pour une tentative de braquage contre le Crédit Agricole de Cazals, et celle réussie contre l’agence de Tournon d’Agenais de la même banque.

À côté d’eux, deux autres frères et un ami, plus jeunes, embarqués dans des affaires pas très nettes, dont le vol d’une Mercédès, brûlée parce qu’ils avaient été repérés lors d’un contrôle de gendarmerie à La Magistrère. Face aux juges, un cousin, impliqué dans le recel d’un 4X4 Mercédès. Il s’en défend mais la justice le soupçonne fortement d’avoir participé à un vol avec violence, le 1er septembre 2009 au Passage, dans la cour de l’entreprise Péchavy.

« il avait un regard nonchalant »

Arrivé avec un complice, il s’est introduit dans l’établissement, s’est installé au volant de la BMW du gérant, Frédéric Péchavy, alerté par une employée qui a assisté à la scène depuis la fenêtre. Celui-ci a essayé de s’interposer. Sa belle-sœur a manœuvré le portail pour bloquer le voleur. Ce que voyant, le comparse a foncé sur le portique de 600 kg avec… le Mercédès 4×4. La manœuvre avait réussi. La défense s’est engouffrée dans la brèche : le prévenu n’a pas été « formellement reconnu ». Un des témoins de l’attaque parle d’un « regard nonchalant. » L’homme qui a foncé sur le portail mettant en péril la vie de la personne qui se trouvait à côté, n’a jamais été retrouvé. En raison de la relaxe du suspect, la plainte avec constitution de partie civile de la belle-sœur n’est pas recevable.

Les enquêteurs avaient remonté la piste après la découverte du Mercédès 4X4, quelque temps après, à Puymirol où il avait été garé.

Le véhicule fut reconnu par la secrétaire de l’entreprise Péchavy qui avait assisté au vol mouvementé. De la peinture bleue et un phare cassé lors de l’attaque avaient permis de confirmer l’identification.


Le parquet fait appel aujourd’hui

Le ministère public avait requis quatre ans d’emprisonnement pour les deux auteurs de la tentative et du vol visant les distributeurs automatiques du Crédit Agricole, et trois ans de prison à l’encontre de l’homme qui avait tenté de dérober la BMW dans les locaux de l’entreprise Péchavy. Leurs avocats respectifs avaient plaidé la relaxe au bénéfice du doute, l’indulgence et « une peine juste et utile », selon la formule de l’un des défenseurs. Les deux mis en cause dans le dossier du distibuteur automatique, et celui jugé pour le vol avec violence au Passage, sont relaxés des poursuites. Le parquet fait appel aujourd’hui.

Source: http://tinyurl.com/2797y3t

Un commentaire »

  1. hé oui hélas…
    Le Tarn & Garonne : un des plus petits départements de France est envahi de ces « gitanous » comme on dit chez nous.
    (Sans oublier l’invasion mauresque)
    Autrefois,il faisait bon vivre dans le 82 :c’est foutu aujourd’hui.
    Je n’y vis plus depuis longtemps.

    Commentaire par henri — 13/08/2010 @ 18:52 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :