Francaisdefrance's Blog

08/08/2010

Un réfugié irakien soupçonné de trafic d’êtres humains !

Mais c’est pas possible, ça! Et on se doit de s’apitoyer sur ces gens-là… Mais DEHORS ! Vite fait, bien fait! Et les associations qui soutiennent ce mec, rangez vos mouchoirs; c’est à l’identité nationale que vous vous attaquez! Et vous soutenez la délinquance, également. Si et je le souhaite, on peut se débarrasser de cet énergumène, partez avec, si vous en avez le courage… Quand on veut défendre une cause, on s’investit, on ne chiale pas…

FDF

.

07/08/2010

Soupçonné de trafic d'être humains, un réfugié irakien a été interpellé par la police aux frontières.

Soupçonné de trafic d’être humains, un réfugié irakien a été interpellé par la police aux frontières.

Irakien d’origine kurde, Arkan Mohamad, 24 ans, est arrivé en France en 2001. Officiellement réfugié, père de deux jeunes enfants, cet enduiseur toulousain a été interpellé au début du mois de juin par les services de la police aux frontières (PAF). Il est soupçonné d’avoir organisé le passage de clandestins vietnamiens en direction de l’Angleterre via la Belgique. Mis en examen, il avait été placé en détention provisoire à Seysses. Depuis, ses avocats, Mes Le Bonjour et Rivière ont réussi à éviter à deux reprises les demandes d’extraditions des autorités belges. La troisième ayant été validée, il s’est pourvu en cassation. En vain : l’extradition d’Arkan Mohamad a été validée cette semaine. Le jeune homme devrait partir très prochainement en Belgique où son témoignage intéresse fortement les policiers. Au bord de la mer du Nord, deux Toulousaines assurent qu’il a organisé le passage de six Vietnamiens. Elles se trouvaient sur le port d’Ostende à bord d’un camping-car, il y a quelques semaines, quand elles ont été contrôlées par les forces de l’ordre. À bord de leur véhicule de location, les douaniers ont découvert six personnes originaires du Vietnam. Quatre hommes et deux femmes qu’on transportait en direction de l’Angleterre. Très vite, les policiers belges, qui ont été chargés de l’enquête, ont découvert que les deux conductrices disposaient du numéro de téléphone portable de Arkan Mohamad. Juste de quoi attirer leur attention. Les nombreuses communications qu’il passe fréquemment en direction de l’Angleterre ont ensuite aiguisé leur appétit. « C’est normal son frère et une grande partie de sa famille habite là-bas », lâche sa compagne. De forts soupçons ont commencé à peser sur Arkan Mohamad quand les enquêteurs ont appris qu’il avait fourni le chèque de caution ayant servi à la location du camping-car. Des indices devant lesquels sa compagne et mère de ses deux enfants ne doute pas (lire ci-dessous). « C’est un ami qui lui a présenté ces deux filles. Elles étaient presque clochardes, il a voulu les aider », assure-t-elle sans vraiment comprendre pourquoi Arkan Mohamad a fourni ce fameux chèque de caution. La Belgique n’ayant pas reconnu son statut de réfugié délivré en 2005 par l’Ofpra, le jeune homme a de forte chance d’être, au terme de la procédure, expulsé vers l’Irak.


Sortez vos mouchoirs !!!

Les avocats inquiets…

Mes Pierre le Bonjour et Ludovic Rivière ont essayé d’éviter l’extradition d’Arkan Mohamad vers la Belgique. « Nous ne sommes pas saisis du fond du dossier, l’enquête sur le trafic d’êtres humains, dont nous ignorons presque tout », précise Me Le Bonjour. « D’ailleurs nous avons demandé à la chambre d’instruction de la cour d’appel de Toulouse de se saisir de cette affaire puisque M. Mohamad est résident français et que le camping-car a été loué ici. Mais pour nous, le véritable enjeu concernait l’extradition ». La crainte des deux avocats concerne les suites de l’enquête en cours. « Quelle que soit la décision rendue par la justice belge, nous savons que sa qualité de réfugié ne sera pas reconnue par la Belgique. Nous l’avons d’ailleurs expliqué à la chambre de l’instruction qui nous a donné raison sur ce point. Le ministère public belge a alors répondu en disant qu’il n’y avait pas de difficulté, que M. Mohamad ne serait pas expulsé vers l’Irak… Malheureusement rien n’est moins sûr et la justice toulousaine s’est satisfait bien rapidement de peu de garantie. »


Témoignage

« Il n’aurait jamais fait une telle chose »

Depuis deux mois, Brigitte, 23 ans, se démène pour empêcher l’extradition de son compagnon. Vivant de petits boulots, sans ressources pour payer un T1 bis peu reluisant à proximité de Rangueil, elle doit aussi s’occuper de ses deux enfants de 5 et 3 ans. Des bambins qui demandent en permanence leur père. Elle, tient comme elle peut.

Que s’est-il passé en juin dernier ?

Le 7 juin, une dizaine de policiers de la police aux frontières sont venus arrêter mon mari. Ils n’ont rien dit. Juste : « On va le placer en garde à vue et il sera sûrement mis en détention pour trafic d’êtres humains ». Ils ont fait une perquisition : ils ont pris des factures de téléphone qui leur a montré qu’on appelait en Angleterre, ils ont pris mon ordinateur… Ils ont presque tout rendu.

Pourquoi les deux personnes arrêtées à Ostende semblent désigner votre compagnon comme l’instigateur de ce trafic ?

Je ne sais pas pourquoi elles racontent ça ! On est clair. Depuis qu’il est arrivé en France, il n’a jamais eu de problème. C’est la première fois qu’on se retrouve dans un truc comme ça. Il n’aurait jamais fait ça ! Vous croyez qu’un trafiquant d’être humain vivrait à quatre dans un T1 bis minable, menacé d’expulsion pour ne pas avoir payé le loyer ? Qu’il aurait une BMW pourrie ? Qu’on serait obligé d’emprunter de l’argent pour payer son avocat ?

Quelle est votre situation aujourd’hui ?

(Elle fond en larmes) Ma fille, âgée de 5 ans, refuse de s’alimenter, elle perd ses cheveux. Moi-même je ne veux plus manger tant que mon compagnon est menacé d’expulsion. Je ne sais plus quoi faire. Il tenait la famille, on a tous besoin de lui.

Que redoutez-vous maintenant ?

Je crains qu’ils appliquent la demande belge très rapidement. Ce serait terrible : il est réfugié en France ! La Belgique, n’ayant pas reconnu son statut, risque de le renvoyer en Irak où il sera en danger.

Source: http://tinyurl.com/2v5s4lf

Un commentaire »

  1. Quand c’est sorti sur la presse,j’ai voulu mettre mon grain de sel…
    CENSURE !

    Commentaire par henri — 08/08/2010 @ 15:22 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :