Francaisdefrance's Blog

26/07/2010

Du coran à l’Evangile…

Et oui, la conversion au christianisme d´un musulman peut être une menace pour sa vie… même à Dubai, qui pratique soit disant un islam exemplaire…

Quel est le prix que suggère le titre de cet ouvrage ? Eh bien, il s’agit
des épreuves qu’un musulman peut endurer lorsqu’il désire recevoir le
baptême. L’histoire de Mohammed, devenu Joseph, en est une illustration
particulièrement éloquente. Cet Irakien, fils d’une puissante et riche
famille chiite, s’était mis en tête d’amener à l’islam Massoud, un chrétien
qu’on lui avait assigné comme compagnon de chambrée durant son service
militaire. Mais, cédant à la douceur et aux instances de ce dernier,
Mohammed entreprend une lecture raisonnée et réfléchie du Coran, ce que l’on
ne fait pas généralement car ce qui prévaut pour les musulmans ce n’est pas
la théologie mais la loi. Le jeune homme découvre alors les incohérences et
les prescriptions injustes attribuées à Dieu. Et c’est le choc.
Plus question de rester musulman. L’Évangile selon saint Jean lui ouvre les
clefs du christianisme : Dieu est Amour . S’ensuivent de longues et
douloureuses années au cours desquelles il subit d’affreuses persécutions de
la part de sa propre famille « déshonorée » par sa conversion, tout en
cherchant désespérément à être accueilli dans l’Église. Les chrétiens de son
pays le rejettent par peur d’être dénoncés et arrêtés. Sur l’ordre d’un
prêtre qui a accepté de le préparer au baptême, il quitte l’Irak avec son
épouse, elle aussi convertie, et leurs deux enfants. Sa parenté le poursuit
en Jordanie, cherchant à le tuer. Mais il en réchappe miraculeusement et la
Providence met sur leur route d’admirables chrétiens qui encourent bien des
risques pour les aider. Enfin baptisés, Joseph et les siens s’exilent en
France où ils vivent depuis 2001. Au terme de son récit, écrit dans un style
haletant, au point qu’on ne peut lâcher le livre tant qu’on ne l’a pas
achevé, Joseph rend grâces d’avoir été « délivré des chaînes de l’islam » et
confie humblement le combat spirituel dans lequel il se débat pour pardonner
à ses proches qui l’ont tant fait souffrir. Un témoignage impressionnant ;
un livre choc dont la lecture fortifie la foi et donne à réfléchir sur la
réalité du système islamique.

Annie Laurent // l’homme nouveau juin 2010

Un livre choc dont la lecture fortifie la foi et donne à réfléchir sur la
réalité du système islamique.

Joseph Fadelle : “Le Prix à payer”
Editeur : Editions de l’Oeuvre (25 mars 2010)

Condamné à mort pour être devenu chrétien

Il y a quelque temps, nous rendions compte du livre Converties de l’islam
(Edition de Paris), recueil de témoignages de jeunes femmes converties au
christianisme et, à ce titre, victimes de terribles persécutions.
Avec Le Prix à payer (Editions de l’Œuvre) de Joseph Fadelle, c’est un homme
qui raconte comment, pour avoir choisi de se convertir à la vraie foi, il a
été condamné à mort.
Agé de 44 ans, Joseph Fadelle est né Mohammed Moussaoui dans une famille
irakienne chiite. S’étant converti au catholicisme, le sinistre ayatollah
Mohammed Sadr, autorité suprême chiite en Irak, lancera contre lui une fatwa
– en l’occurrence une condamnation à mort – en 1997.
Emprisonné dans une prison de Bagdad pendant seize mois, il y sera torturé.
Libéré, il ira se réfugier à Amman, en Jordanie. Le 22 décembre 2000, son
oncle et ses frères, qui avaient retrouvé sa trace, lui tireront dessus. Ce
n’est que par miracle qu’il s’en sortira avec une seule blessure au pied.
Il trouvera alors refuge en France où, en 2007, il a obtenu la nationalité
française. Mais la fatwa continue de faire peser sur lui et sa famille (sa
femme, convertie elle aussi, et ses quatre enfants), une terrible menace, le
contraignant à vivre – en France ! – dans une semi-clandestinité.
Sa famille vit toujours à Bagdad. Deux ans après s’être installé en France
(dans la région parisienne), Joseph a appelé au téléphone (1) l’un de ses
frères le moins haineux, Hussein. Pour apprendre le décès de son père. Ce
père qui, lorsqu’il a apprit la conversion de Mohammed-Joseph, lui dira :
— Tu es devenu chrétien. Mais tu es complètement malade ! Tu te rends compte
de la honte qui va retomber sur moi ! Un fils chrétien ! Il ne me reste plus
qu’à me mettre un voile pour sortir dans la rue comme ta mère…
Loin de mettre un voile, le vieux fanatique autorisera ses autres fils, et
son propre frère, à faire le voyage à Amman pour tuer Joseph.
En publiant Le Prix à payer et en acceptant de venir témoigner de son
calvaire, le 24 mars dernier, en l’église de Saint-Sulpice, à Paris, Joseph
Fadelle sait les risques qu’il court. Il les assume :
— J’ai conscience du danger, mais je suis content de témoigner.
Témoigner. A l’heure où la plupart de « nos » évêques ne sont plus des
témoins de l’Evangile, c’est cet homme venu d’Irak, qui retrouve et exprime
tout naturellement le langage des apôtres et des martyrs. Quand des curés
français refusent de baptiser des convertis au motif qu’il ne faut pas «
provoquer » les musulmans qui vivent dans notre pays.
Sans la protection de l’Eglise de France, Joseph, condamné à mort, ne peut
plus compter que sur la protection de la police française. Et du Sauveur
qu’il a choisi.

(1) De Bruxelles où il s’était rendu pour essayer de brouiller les pistes.
ALAIN SANDERS
Article extrait du n° 7065 de Présent
du Vendredi 2 avril 2010
www.present.fr

2 commentaires »

  1. comment en France un juge ne peut-il pas ,suite a cette fatwa,lancer un mandat d’arrêt international contre cet infame individu mohammed sadr ?ce ne serait que justice!!C’est quand même une incitation au meurtre par personne interposée?non!

    Commentaire par marco — 26/07/2010 @ 18:52 | Réponse

  2. C’est quand même terrible ,cette façon qu’ont les intégristes musulmans!
    Quand c’est l’inverse qui se produit,personne ne dit mot…
    Moi j’attends toujours que les BONS musulmans organisent une manifestation!

    Commentaire par Maree — 26/07/2010 @ 20:03 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre à Maree Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :