Francaisdefrance's Blog

25/07/2010

Diam’s: la provocation ne fait plus son beurre (sans jeu de mot…).

Chronique d’une déchéance annoncée: Elle a réussi à embraser la racaille, qui par le fait embrase maintenant notre France, cette incitatrice à la haine… Mais, bizarrerie, ses concerts sont désertés… La racaille ne peut pas être partout à la fois. La « zique », c’est dépassé; « niquer du flic ou du français », c’est mieux… Surtout en temps réel.  Alors, Mélanie Georgiades, bientôt au Pôle Emploi? Heureusement que la vente (ou le vol en magasin, plutôt) de tes CD mettent du beur(re) dans tes épinards…

FDF

.

En novembre dernier, Diam’s sortait enfin du silence : après de longs mois d’absence sur la scène musicale, et après avoir été photographiée voilée (des clichés publiés par Paris Match), elle sortait S.O.S., son quatrième album.

Pour en faire la promotion, c’est elle qui impose ses règles : oui, elle acceptera les invitations sur les plateaux télé… mais, non, elle ne donnera aucune interview. C’est en musique et seulement en musique qu’elle compte faire passer ses messages et répondre aux rumeurs et aux attaques dont elle fait l’objet. Un mode de promotion inédit, mais qui n’est pas sans risque… La chanteuse a pris un risque : celui que son public ne soit pas réceptif à cette méthode. Si les chiffres vont plutôt dans le sens de Diam’s (250 000 exemplaires vendus pour S.O.S. , album certifié disque de platine), du côté de l’affluence lors de ses concerts, c’est le calme plat !

De passage le week-end dernier à Carhaix, dans le cadre du célèbre festival des Vieilles Charrues, la rappeuse chypriote âgée de 30 ans – convertie à la religion musulmane et qui porte un voile blanc ou de couleur sous sa casquette – apparaissait souriante comme souvent… Mais si ses prestations restent appréciées par le public venu l’applaudir, elles ne reçoivent pas les meilleures critiques de la part des professionnels de l’industrie musicale.

Mélanie Georgiades (de son vrai nom) se sert de la scène pour faire passer tous ses messages à son public : qu’ils soient politiques ou religieux. Comment le public est-il censé réagir en voyant l’artiste retirer sa casquette à mi-concert et présenter le voile qu’elle porte en dessous, signe de sa conversion à l’islam ? Un geste controversé qu’elle répète régulièrement sur scène, lors de ses prestations. A chaque fois, elle déclare « Je suis une femme voilée, je suis une femme soumise » Aïe… Elle a décidé de donner une orientation différente à sa vie pour ce retour, elle qui dit maintenant avoir souffert de cet engouement show-bizz, des paillettes – dans lesquelles elle dit être tombée et avoir été dépassée, puis sauvée par l’Islam – et des mauvaise fréquentations, de la dépression, comme elle le déclare, toujours sur scène, à son public. Un mariage religieux et controversé avec un homme, qui dénonce être bigame…

Jeudi 15 juillet, Diam’s se produisait sur la scène de Solliès-Pont (Var), dans le cadre du Festival du Château. Elle était l’une des têtes d’affiche de l’événement, mais Frédéric Boccaletti, secrétaire régional du FN en PACA, ne voyait pas cette venue d’un très bon oeil : ce dernier a tenté de faire interdire le concert de Diam’s au festival de Solliès-Pont.

Au final, personne n’aura réussi à faire taire la rappeuse engagée, mais le public n’est pas venu en masse pour l’applaudir : « Est-ce qu’on a besoin d’être 10 000 pour faire du bruit ?« , a questionné Mélanie à la foule, qui a répondu par la négative. Et heureusement pour elle car selon Var Matin, ils n’étaient que 500 fans à s’être déplacés pour assister au show de l’interprète du hit Peter Pan.

En réponse à la polémique lancée par Boccaletti, Diam’s a lancé au public : « Je tiens à dire aujourd’hui que combattre le FN, c’est sauver la France, pas la dénigrer« . La rappeuse a également encouragé son public à « aller voter« . Elle a brouillé son image et l’impact de ses chansons avec ses discours engagés dans lesquels elle mélange un peu tout, et son ancien public ne s’y retrouve pas. Elle ne convainc pas de nouveaux adhérents… non plus.

Résultat : le festival – qui accueillait également la troupe de Mozart l’Opéra Rock, Olivia Ruiz et Dany Brillant – affiche un gros déficit à l’heure des comptes… 6 000 entrées enregistrées sur quatre soirées, et pas besoin de sortir de Math Sup pour comprendre que Diam’s est dans la basse moyenne…

Source: http://tinyurl.com/2ubmsto

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :