Francaisdefrance's Blog

19/07/2010

Coutumes d’un autre monde…

J’ai pillé ça sur un blog, en passant… Hors de question que vous n’en profitiez pas aussi… C’est fort intéressant et en outre, on peut réfléchir sur l’islamisme et l’islamisation du monde Occidental prévu par les barbus…Ahhhhhhhhh, cette « religion » d’amour, de paix et de tolérance…

Bonne lecture…

FDF

Mobilisons nous ! NON à la lapidation-NON à l’obscurantisme religieux!



19 Jul 2010

La lapidation s’applique autant pour les hommes que pour les femmes, la seule différence notable:

L’homme et la femme adultères, vêtus d’un linceul, sont enterrés dans un trou rempli de sable, l’homme jusqu’à la taille avec les bras dégagés, la femme jusqu’au-dessus des seins.

La séance de lapidation est publique. Le code pénal de la république islamique, articles 102 et 104, définit les conditions de la lapidation: « Les pierres utilisées pour infliger la mort par lapidation ne devront pas être grosses au point que le condamné meure après en avoir reçu une ou deux. Elles ne devront pas non plus être si petites qu’on ne puisse leur donner le nom de la pierre. La taille moyenne est choisie généralement afin de faire expier la faute par la souffrance ».

18 Iraniennes ont été condamnées à la lapidation sous la présidence de Khatami et Shirin Ebadi…a dédié son Prix Nobel à Khatami !!

Le 27 octobre 2008, une jeune fille de 13 ans a été lapidée en public dans un stade de Kismayo en Somalie. Le silence du chœur des bien-pensants occidentaux qui s’en est suivi est assourdissant…et glaçant. Cette malheureuse victime de la Charia, violée par trois hommes alors qu’elle se rendait chez sa grand-mère a été convaincu d’adultère, et lapidée en place publique par une cinquantaine d’hommes.

Sakineh Mohammadi-Ashtiani, 42 ans, a été condamnée à la peine capitale pour adultère en 2006 (relation illicite en dehors des liens du mariage après…la mort de son mari !). Dans un premier temps, elle a reçu 99 coups de fouet pour avouer ce que la justice iranienne considère comme un péché.

528864_mobilisation-londres-contre-lapidation-iran_1.jpg

Une forte mobilisation internationale a sauvé Sakineh…

Pour combien de temps ?

Malgré cette mobilisation, pour le moins conséquente, Sakineh risque toujours la pendaison. Sa famille et son avocat appellent à la VIGILANCE.

Pour l’instant l’Iran n’a fait que réviser la peine de mort par lapidation, et donc à ce titre la condamnée est bien loin d’être tirée d’affaire. La mobilisation a permis d’écarter la lapidation, mais « l’accusée » risque encore la pendaison.

Sakineh, emprisonnée à Tabriz, depuis 2006, dit avoir avoué un adultère sous la contrainte. Sa famille soutient qu’elle est innocente et qu’elle n’aurait pas bénéficié d’un procès équitable puisqu’elle ne comprenait pas la langue azérie, dans laquelle elle a été interrogée.

image_64053091.jpg

La peine capitale a reculé dans le monde, mais six pays (Chine, Pakistan, Irak, Iran, Etats-Unis, Soudan) sont restés à l’écart de cette « tendance »  en concentrant 91% des exécutions, d’après le rapport d’Amnesty International.

L’Iran n’est pas un pays civilisé, mais un pays ou règne l’arbitraire. L’obscurantisme religieux dans toute sa splendeur.

Et dire que nous prenons des gants avec ces régimes despotiques. Il serait grand temps d’arrêter à penser PROFIT économique…mais malheureusement ce n’est qu’un vœu, car au vu que nous abordons le problème islamique en France, avec la plus grande des faiblesses, nous ne pouvons que nous attendre au pire dans les années à venir.

Voici en substance, ce qu’a annoncé vendredi le Secrétaire général du Conseil supérieur des Droits de l’Homme…en Iran, Mohammad Javad Larijani, frère du chef du système judiciaire iranien:

« Notre système judiciaire ne peut changer sa décision en raison d’attaques occidentales et de la pression des médias. L’attaque médiatique occidentale contre la République islamique d’Iran intervient à chaque fois sous un prétexte différent, et durant ces dernières années ce sont les organes appliquant la loi religieuse islamique qui ont été la cible de ces attaques.

lapidation.1278833691.jpg

La preuve de l’adultère est très difficile à établir: Le texte du Coran (Sourate 4 « Les Femmes », verset 15) dit: « appelez quatre témoins que vous choisirez contre celles de vos femmes qui ont commis une action infâme. S’ils témoignent; enfermez les coupables, jusqu’à leur mort, dans des maisons, à moins que Dieu ne leur offre un moyen de salut ». C’est la première Sourate qui parle de punition à l’encontre des femmes en cas d’adultère caractérisé.

Le Coran exige donc quatre témoins dont le témoignage concorde. Et si la règle posée par le texte sacré reste générale, les juristes l’affinent: Le texte par exemple n’indique pas comment seront entendus les quatre témoins ni ce que doit comporter leur témoignage. Les quatre principales doctrines juridiques de l’Islam sunnite donnent à ce titre des détails extraordinaires Cers écoles doctrinales nous apprennent qu’il faut qu’un fil passé entre les corps des protagonistes au moment de l’adultère présumé, rencontre un obstacle pour que l’adultère soit matérialisé. Les quatre témoins doivent donc voir le fil bloqué par un obstacle ! Ils doivent être entendus séparément.

Cela veut dire qu’il n’est pas suffisant de trouver un homme et une femme nus dans un lit pour conclure à l’adultère. En ce qui concerne le témoignage, le Coran est aussi très exigeant: si l’un des quatre témoins venait à contredire les trois autres ou émettait un doute sur la réalité de l’adultère, alors il convient d’inculper les trois autres témoins pour « faux témoignage ». Les trois témoins qui disent la même chose, s’exposent à 80 coups de fouet si un seul sur les quatre mettait en doute leur témoignage ! De la même manière, celui ou celle qui accuse son époux ou son épouse d’adultère sans pouvoir faire témoigner quatre personnes s’expose à la même sentence (Sourate 24 « La Lumière », verset 2). Il faut savoir que l’une des règles essentielles de la pratique juridique dans l’Islam est celle de la présomption d’innocence.

Il ne faut jamais appliquer la sentence lorsqu’il y a un doute nous disent les juristes les plus rigoristes de l’Islam. Ils nous disent également qu’il est préférable de libérer un coupable que de condamner un innocent. Enfin, dès les origines, l’Islam insiste sur le fait qu’il ne faut juger que les femmes et les hommes qui peuvent être reconnus responsables de leurs actes, donc écarter les déments et les mineurs.

La question de la lapidation est vraiment problématique en Islam parce qu’elle n’est jamais mentionnée dans le Coran comme châtiment possible des adultères. Elle est cependant pratiquée sur la base de Hadith (recueil des actes et des paroles du Prophète Mahomet et de ses compagnons à propos de commentaires du Coran ou de règles de conduite)tenus par le prophète dont la véracité pose problème à de nombreux exégètes.

SOURCE: Arthur Nourel.

Près de quinze personnes risquent l’exécution par lapidation en Iran, et il y a quelques jours une femme a échappé à cette pratique odieuse suite à une grande mobilisation internationale.

Je vous invite à signer une pétition sur le site AVAAZ.org. Avaaz est un nouveau mouvement mondial sur Internet qui implique les citoyen(ne)s dans les processus politiques pour les faire peser sur les décisions mondiales.

A vos claviers !!

Pour conclure une vidéo(voir la source citée plus bas):(âmes sensibles s’abstenir).

Irak, l’assassinat de Doa Khalil Aswad. Cette jeune fille de 17 ans, kurde yézidie, a été lapidée en public à Bashiqa par des hommes de sa famille, et cela devant des centaines de témoins, dont des policiers qui n’ont rien fait pour empêcher ce crime.


Source: http://tinyurl.com/358aage

Commentaire sympathique…

Allez, je vous livre en pâture ce commentaire fort sympathique que j’ai reçu aujourd’hui. Ca se passera de commentaires… Comme d’hab, vous lisez attentivement, vous noterez l’adresse mail, celle de l’IP pour les plus avertis d’entre vous et vous laissez vos claviers s’exprimer; sans haine ni violence…

Et c’est qui les racistes???

FDF

Voici le copier/coller, tel que je l’ai reçu (en plus, « ça parle bien la France« , vous ne trouvez pas?):

Auteur : serena (IP : 92.140.46.97 , AMontsouris-552-1-87-97.w92-140.abo.wanadoo.fr)
E-mail   : serena@hotmail.com
Adresse :
Whois    : http://ws.arin.net/cgi-bin/whois.pl?queryinput=92.140.46.97
Commentaire :
espece de grosse merde ignarde elle est 10 fois plus riche que lui et que toi aussi c certain! c’est la petite fille d’un president de la replubique! elle peut t’acheter toi et ta miserable vie 20 fois! tellement de gens jaloux qu’ils en deviennent CON et MINABLE tu es un parfait exemple!j’irai me sucuider a ta place car pour parler comme tu le fais faut vraiment avoir une vie de merde! tu dois etre tellement moche et surtout n’avoir aucune vie sociale pour arriver au point d’insulter et de tenir des propos rasciste sur des gens que tu ne connais meme pas! accepte le elle a une meilleur vie que toi.. toi t’es rien tu sers a rien tu es a VOMIR. tu fais vraiment pitie!!

Voilà… Et on s’étonne des guérillas urbaines de Grenoble et d’ailleurs…

Délinquance agravée: le peuple attend…

Et je ne pense pas qu’il pourra attendre longtemps…

FDF




Grenoble : le Raid et le GIPN pour 50 émeutiers ! Par Philippe Vardon

18 juillet 2010

Les évènements survenus dans le week-end à Grenoble posent une question fondamentale : la capacité et la volonté de l’Etat de continuer à assurer la sécurité des citoyens…

La personnalité du braqueur abattu par la police présente un premier élément consternant. Karim Boudouda, à 27 ans, avait déjà été condamné à trois reprises pour des vols à main armée. Je n’ai aucun doute sur la précocité criminelle de ce sympathique personnage (« très apprécié dans son quartier » blablabla), mais en imaginant que celui-ci ce soit lancé dans le banditisme à 17 ans (ou plutôt, se soit fait attraper pour la première fois à 17 ans) et qu’il se soit tout de même laissé quelques mois entre ces trois condamnations, cela nous laisse donc une moyenne de seulement trois ans de prison par braquage ! On comprend que Karim n’ait été que fort peu dissuadé de recommencer…

La personnalité du policier qui a tué le braqueur n’a pas été mise en avant. C’est pourtant un héros. Par ce tir, il a certainement empêché que l’un de ces collègues, ou un simple passant, soit blessé ou tué. Par ce tir, ce policier a aussi rompu avec la logique qui veut que désormais quand on leur tire dessus à balles réelles (c’est devenu le cas dans quasiment toutes les émeutes urbaines depuis Villiers-le-Bel), les policiers gardent le sourire. Cette logique suicidaire qui veut que l’on salue le sang-froid de policiers devenus des cibles pour ball-trap racailleux, qu’on leur remette une jolie médaille quand ils ont été marqués au plomb par la haine de notre civilisation qui s’exprime désormais au grand jour. Sur les t-shirts, dans les « chansons », dans les tags, dans les tirs d’armes à feu.

Mais cette logique malsaine a vite repris ses droits. Le soir même, dans le quartier de la Villeneuve, lors des incidents ayant démarré juste après la prière aux morts de l’imam, les voyous ont tiré sur les policiers. Mais là personne n’a répliqué, des ordres avaient-ils été donnés ? Il est certain que le pouvoir politique aurait du mal à assumer la mort de deux criminels dans la même journée. Tandis qu’un policier abattu, bah…

Mais la Sarkozie veille, et Brice Hortefeux s’est déplacé sur les lieux pour rappeler que force resterait à la loi, « l’état de droit », » et tout ce genre de balivernes qui ne font plus tellement rire les Français. Avec lui, il a emmené 250 policiers supplémentaires, dont des hommes du RAID et du GIPN !

Et c’est bien là que je pense que nous sommes face à un très grave problème… Le RAID (en particulier) et le GIPN, ne sont pas des unités publicitaires, qui doivent servir à montrer à la population que l’on ne cède pas face aux délinquants. Ce sont des corps d’intervention, des policiers d’élite.

Dans tous les médias, on a évoqué une cinquantaine d’émeutiers. Et quand bien même seraient-ils très féroces, est-il réellement nécessaire d’employer le RAID à effectuer du maintien de l’ordre ? Est-il nécessaire de déployer 250 policiers supplémentaires, soit 50 policiers pour 5 racailles ?!

Et si c’était dix cités du 93, trois cités marseillaises et cinq cités de la banlieue lyonnaise qui s’enflammaient en même temps, il enverrait qui Hortefeux ? Ah oui, notre armée, bientôt plus halal qu’un Quick !

Une cinquantaine d’émeutiers, dans un quartier confiné… M’est avis qu’une équipe de videurs de boîtes de nuit ou un groupe de supporters du PSG un tant soit peu sur les nerfs pourraient les ramener au calme assez rapidement en réalité. Car tout ce qu’il manque au fond, ce n’est que de la détermination…

Ne nous voilons pas la face, une bonne partie des policiers plongés au cœur de ces actes de guérilla (j’adore voir les médias continuer à parler de « violences urbaines » quand on fait feu sur les forces de l’ordre) ont peur.

Pour le plus grand nombre, peur de la hiérarchie et de la justice. Car il ne faut surtout pas de « bavure » (comprenez, réaction virile face à une agression), et ils savent bien que si cela tourne mal, ils seront lâchés par leur hiérarchie et lynchés par la justice. Bien entendu, le pays légal est encore une fois à rebours du peuple qui trouverait les policiers plus sympathiques s’ils mettaient davantage de baffes aux petites racailles et moins d’amendes aux automobilistes.

Pour certains policiers, il existe aussi une réelle peur physique face aux émeutiers. Comprenons bien qu’aujourd’hui de nombreux jeunes entrent dans la police avant tout pour être fonctionnaires, et pas forcément pour faire la chasse aux truands. On peut aussi penser à ces jeunes policiers arrivant de petites villes ou de régions calmes, et se retrouvant confrontés à une agressivité, des démonstrations de haine, dont ils ne soupçonnaient même pas l’existence. Le petit Jean-François qui a passé toute sa jeunesse à Cholet et finit par se coltiner avec les amis de Karim dans les cités de Grenoble n’était pas forcément préparé, et la formation des gardiens de la paix (par déni de réalité comme souvent) n’est pas du tout adaptée à ce type de situations.

N’est-il pas légitime de se demander pourquoi dans un pays aussi violent que les USA, les policiers peuvent patrouiller seuls en voiture, alors qu’en France on attend trois véhicules de renforts pour intervenir sur une bagarre ? Les règles ne sont simplement pas les mêmes, et aux USA (comme dans tous les pays du monde !), si un criminel veut pointer son arme sur un policier, il a plutôt intérêt à tirer vite et bien, car il n’aura pas de seconde chance…

Rien ne sert de déployer des effectifs dithyrambiques dans les cités, d’en appeler aux unités d’élite, si l’esprit qui anime les logiques de maintien de l’ordre et de la sécurité dans notre pays ne changent pas. Je ne suis pas, on le sait, un grand amateur du « parti de l’ordre » et des envolées sécuritaires (mon fond libertaire étant ce qu’il est, une société policière n’est pas franchement mon idéal). Mais face à la situation telle qu’elle évolue actuellement, les règles d’engagement de la police doivent évoluer (en s’inspirant du cadre régissant les gendarmes dans ce domaine par exemple). La sécurité des biens et des personnes doit redevenir son rôle central, et non pas la collecte de fonds pour un État en faillite financière… et morale. Enfin, s’il est évident que de nombreux corps de la fonction publique ont besoin d’une cure d’amincissement, ce n’est certainement pas le cas des forces de sécurité dans leur ensemble. Les violences explosent mais l’on supprime des postes de policiers et de gendarmes, aucun citoyen ne peut le comprendre.

Notre peuple attend ce Ministre de l’Intérieur qui réunira ses troupes dans la cour de la Place Beauvau et commencera son discours en ces termes : « Messieurs, à partir de maintenant, les règles ont changé… ».


Source: Philippe Vardon via NOVOPRESS

Grenoble: une autre gendarmerie visée !

Pas possible! Mais qu’est-ce qui peut les arrêter? J’ai bien une petite idée, mais il paraît qu’on n’a pas le droit… Eh ben, on va le prendre, non? S’il ne nous reste que cette solution… Et puis, aider les autorités muselées et débordées, ça ne peut être que bénéfique. Mais je ressent déjà certaines réticences venant d’en haut. Bon allez; on va « condamner ces actes inadmissibles, etc, etc… », comme le font nos « décideurs ». Mais une fois, pas deux…

FDF

19/07/2010

Une gendarmerie iséroise a été la cible de cocktails Molotov dans la nuit d’hier à lundi. Pour les gendarmes, cette attaque est « indirectement » liée aux violences urbaines survenues depuis vendredi.

Peu après minuit, la brigade de gendarmerie de Saint-Egrève, dans la banlieue nord de Grenoble, a fait l’objet d’une « tentative de destruction par moyens incendiaires » qui a provoqué un « petit départ de feu » rapidement maîtrisé, a précisé la gendarmerie de l’Isère.

Le début d’incendie, pour lequel les pompiers ne sont pas intervenus, n’a pas fait de dégât matériel. Aucun blessé n’est à déplorer.

« On pense qu’il existe un rapport indirect avec les évènements survenus dans le quartier de la Villeneuve à Grenoble », les auteurs de l’attaque de la gendarmerie de Saint-Egrève ayant agi par « mimétisme », a-t-on ajouté de même source.

Source: http://tinyurl.com/37k6uyv

Politique économique et sociale de la tonte du mouton français pour nourrir le loup irrespectueux, conquérant et souilleur d’âmes…

La grande presse nous apprends, que la CAMORA c’est 100 milliards de bénéfice chaque année, COSANOSTRA, à elle seule fait beaucoup mieux, mais la mafia UMPS c’est combien ???
19 07 2010

« Le président Sarközy commémore. Il s’est même rendu à Londres ! Plût-il à Dieu qu’il y restât pour organiser la Résistance contemporaine ! Les décisions d’interdiction, comme d’ailleurs la scandaleuse réforme des retraites, sont de véritables oukases où se confondent vitesse et précipitation. C’est toujours la marque des pouvoirs, exécutants provisoires de causes étrangères.——————–Il s’est rendu à Londres pour prendre les ordres des banquiers amis de la City et de la FED.

Quant aux rassemblements pacifiques qui sont régulièrement interdits ces dernières semaines, vous avez bien compris que cela relève des méthodes fascistes qui ont pour but d’empêcher les français de se rassembler. La colère monte dans le peuple et il ne fait pas bon pour les mafieux au pouvoir que le peuple manifeste ou se rassemble ! »


Source: Sos Justice

La désinformation au quotidien… Discipliner les internautes pour les faire taire…


LE FLASH

(A diffuser largement)
——————————————————————————————-

Toute vérité n’est pas bonne à dire ni à entendre… Excellente analyse:
FDF

« Après quelques jours de vacances hors de la planète internet, rien n’a
vraiment changé dans une France  immobile sur fond d’écroulement perpétuel.

La désinformation officielle, en particulier, continue à se propager à la
poursuite de chimères sans cesse renouvelées.

Le samedi dix sept  juillet 2010, l’on avait à regretter la disparition d’un
comédien du nom de Giraudeau. Quels que soient les mérites de ce comédien et
ses multiples talents, l’on ne peut s’empêcher de penser que c’était exagéré
de voir la troisième chaîne consacrer un quart d’heure des informations
vespérales à cette disparition. Le reste des informations soit un autre quart
d’heure s’est trouvé rétréci comme une peau de chagrin.

Il n’avait pas été possible, cependant,  à la direction de la chaîne de passer
sous silence la guerre ouverte à Grenoble mais bien évidemment ce fut dans un
raccourci. Nous eûmes, certes, droit  au mâles paroles du ministre de
l’intérieur qui   promit, comme il le fait toujours en pareil cas, de châtier
les    coupables  et de rétablir l’ordre ; les médias se répandirent en
louanges sur ces paroles et cela n’empêcha pas les mêmes actes de guerre de se
reproduire peu après à Saint-Aignan dans le Cher. La promesse d’un « grenelle
de la sécurité urbaine » nous fut annoncée ; nous avons déjà dit tout le mal
qu’il faut penser de telles parlottes qui masquent l’intention des pouvoirs
publics de perpétuer leur inaction devant des calamités publiques qu’ils ont
tous les  moyens de conjurer. Nous devons rappeler qu’il existe en France 500
quartiers ou villes qui ont accédé à leur indépendance se considérant comme
des « seigneuries » à part entière ; la dictature de bandes de diverses
obédiences y règne sous la terreur et 4 millions de personnes souffrent de
cette situation. L’usage des armes de guerre y est courante et la police en
est la victime. Nous avons déjà dit que ce n’est pas par des paroles ou des
parlottes que l’on pourra réconquérir le territoire. Cette véritable
« reconquista » est possible mais, tout simplement,  le pouvoir ne veut pas
s’y employer.

Également la chaîne ne put pas nous cacher les péripéties récentes de la
pourriture politique ambiante. Un gros mensonge court à ce sujet dans les
médias. Ces péripéties voisinent d’une étrange façon avec le problème des
retraites et il faudrait absolument faire passer la réforme projetée en
sauvant la tête de son principal artisan. C’est de la désinformation pure car
en fait  ce n’est pas une réforme des retraites qui se prépare ; il s’agit
simplement de la combinaison habituelle entre la durée du travail, le montant
des cotisations, le montant des pensions et des impôts ;  il n’est pas
question du tout du seul projet qui vaudrait la peine c’est-à-dire d’une large
ouverture à la retraite par capitalisation, ce qui a pu être fait dans
plusieurs pays.  Les fonctionnaires, déjà très privilégiés par ailleurs,
profitent  par le système Préfon d’un système de retraite par capitalisation.
Pourquoi ce pouvoir composé pour beaucoup de fonctionnaires refuse-t-il
cruellement aux autres la possibilité qu’ils ont eux-même ?

Quels sont les faits de première importance dont nous n’avons pas appris
l’existence lors du dernier quart d’heure d’information de la chaîne ? Nous ne
le saurons jamais puisque justement ce sont des non-événements : c’est la
désinformation par omission.

Nous allons combler pour nos lecteurs une lacune. L’association
« contribuables associés » calcule chaque année le jour de la libération
fiscale c’est-à-dire le jour où les Français commencent à travailler pour
eux-mêmes et non pas pour l’ogre étatique ; c’est une information de première
grandeur et il n’est pas question d’en parler officiellement sauf en catimini.
Ce jour ne cesse de reculer chaque année et en 2010 c’est seulement le 28
juillet qu’il arrivera. Il est inutile  de chercher plus loin les causes des
délocalisations d’usines et de la disparition des PME. Les mêmes impôts qui
écrasent avec les charges diverses entreprises et particuliers poussent dehors
chaque année plus de 200 000 personnes qui vont chercher fortune ailleurs. La
désinformation habituelle consiste à accuser uniquement les riches de déserter
le territoire ; c’est une erreur, car il y a aussi des jeunes talentueux qui
s’en vont en grand nombre. Dans beaucoup d’écoles, l’on prévoit à juste titre
la possibilité de faire des stages à l’étranger ; il n’est pas rare de voir
des parents se désoler en constatant que leurs enfants  trouvent plus
d’avantages à être stagiaires en Amérique qu’à être smicards en France ; tout
naturellement ensuite à la fin du stage, ils sont tentés de rester aux
États-Unis à cause des facilités de tous ordres qu’offre ce pays ; les
facilités viennent du degré de liberté bien plus grand  qu’en France, même si
le président OBAMA semble vouloir casser la belle mécanique au grand regret de
l’opinion publique.

De plus en plus il nous est annoncé  dans les médias que tout dépend des
élections de 2012 ; ce n’est qu’une farce ridicule. Les candidats
« officiels » sont tous animés de la même cupidité dépensière et personne ne
propose les véritables remèdes  pour sortir la France de son bourbier. Le
paysage politique  est si comique que, dès qu’un des candidats potentiels
énonce une idée, les autres se torturent les méninges pour proposer quelque
chose de différent : c’est tout à fait visible dans le domaine des retraites
évoqué plus haut.

Pourrions nous bénéficier d’une véritable information ? Ce serait parfaitement
possible. Il faudrait toutefois que les journalistes ne soient pas encartés
comme on l’est plus ou moins dans le plus vieux métier du monde et qu’ils ne
reçoivent plus aucune subvention publique ; il  se trouve qu’une  large partie
de leurs salaires vient des fonds publics, soit sous forme d’avantages divers
soit par d’immenses flots publicitaires.

C’est ainsi que le problème de la désinformation tourne en rond. Les médias la
propage et ils s’abreuvent eux-mêmes au  pouvoir énarcho-socialo qui se
perpétue de la sortei.

Il reste heureusement la fenêtre sur internet. La vérité est si dangereuse à
diffuser que les pouvoirs en France, comme en Chine, essaient de
« discipliner »  les internautes,  ce qui veut dire les faire taire.

Notre chance est qu’ils n’y arriveront pas. »

Michel de Poncins
——————————————————————————————-
REMARQUE

Les Flashs peuvent aussi être consultés

sur l’édition hebdomadaire de

TOCQUEVILLE MAGAZINE  :
http://www.libeco.net

et sur LE PILORI

http://www.midiassurancesconseils.com/Lepilorigeneral.htm

——————————————————————————————-

TOCQUEVILLE MAGAZINE est un hebdomadaire paraissant

uniquement sur Internet. Il est mis à jour, sauf exception, tous  les mardis.

http://www.libeco.net

Dans le numéro de mardi 20 juillet 2010 lire

Un article du Parti Libéral démocrate :

La servitude de la presse

et un article de Sauvegarde des retraites :

La mirifique retraite des élus parisiens.

Le mensonge: un des (nombreux) piliers de l’islam…

19 juillet 2010
« C’est pas moi, m’sieur ! »…

FDF

L’amour du mensonge III. Le « makar » du monde -François Celier


Cliquez sur la bannière pour lire les deux premières parties.

Taquia

Par séduction continue (éducation, tradition culturelle, média quotidien) ou par inclination innée, les amants du mensonge ont pour seule alternative d’affranchissement de leur addiction : revenir au bon sens de nature foncière, privilégiant l’autonomie de la Vie et de la Vérité d’aussi près que possible.

L’Evangile voue aux géhennes quiconque aime et pratique le mensonge (Apo 22-15) et recommande ceci : Heureux qui ne se tourne pas vers ceux que le mensonge égare (Psaume 40-5).

Le prophète Esaïe (32-12) fustige ceux qui amènent par des mensonges la perte des malheureux (victimes de leurs menteries).

En fait, d’innombrables citations bibliques exhortent à ne pas céder au mensonge.

Dans le Livre des livres est écrite cette révélation fondamentale : l’adversaire le plus pernicieux et le plus redoutable de l’espèce humaine demeure Satan (le diable) qui est menteur et le Père du mensonge (Jean 8-44), personnalité métaphysique dont j’évoquais la puissance précédemment.

Or le coran célèbre le recours au makar comme étant le meilleur menteur et conspirateur du monde, à savoir Allah him self, suprême législateur de la justice islamique par son dogme de la takkyia tant prisée par Mahomet qui, à son exemple, l’éleva au rang de vertu ineffable.

Cet art de la tromperie, qui trouve son fondement doctrinal dans l’islam, serait supérieur aux vertus militaires de courage, de bravoure ou de sens du sacrifice… Les couards, les collaborateurs de toutes espèces (ils sont légions) et leurs rusés oulémas s’en frottent les mains !

Pourquoi hommes et femmes de l’oummah semblent-ils reconnaissants pour l’application de la takkyia ? Qui pourtant les trompe et les persécute intimement ? Leur permettrait-elle d’épanouir leur penchant pour la tromperie (le cœur de l’homme est trompeur, rappelle Jérémie 17-9), pour la cupidité ou le pouvoir sur autrui qu’offre l’exercice du mensonge ?

Posons d’emblée la question : Qu’est-ce que la taqiyya pour l’immensité des croyants de l’Oumma (plus d’un milliard trois cent millions d’individus) ? Ignorent-ils que celle-ci est fondée sur un mot arabe évoquant la peur… Que sa force, sa substance se love dans l’inconscient collectif, verrouillant le subconscient des fidèles par l’artéfact du fatalisme ? Mektoub…

Sont-ils au fait des diverses interprétations transhistoriques des oulémas et imams qui les instruisent ? Perçoivent-ils les divers angles conjoncturels et les conséquences qu’elles impliquent ? Estiment-ils qu’elle n’est qu’habileté manœuvrière de dissimulation et de tromperie somme toute profitable ?

Suite et source: http://tinyurl.com/33vzoh2

ISLAMISATION: Témoignage d’un massacre annoncé .

On attend quoi pour faire valoir nos droits de français souhaitant le rester? L’islamisation, c’est ça, aussi:

FDF


Les boucheries traditionnelles ferment une à une à Roubaix (par traditionnelles, entendre non halal).


Une tenait le coup encore : la boucherie Delcourt, rue de Lannoy à Roubaix. Cela faisait 30 ans qu’ils étaient ouverts. Leur clientèle était composée d’habitués souvent âgés.
Mais en novembre 2009, la coupe est pleine. Martine et Jean-Luc Delcour ferment boutique, vendent l’immeuble et partent habiter à une dizaine de kilomètres de Roubaix au calme. Car ces cinq dernières années ont été un enfer.

Leur témoignage dans Nord Eclair  :

http://www.nordeclair.fr/Locales/Roubaix/2010/01/22/les-cinq-dernieres-annees-ont-ete-un-en.shtml

« Des jeunes ont manifesté leur mécontentement  parce que nous n’étions pas une boucherie hallal, relate Jean-Luc Delcour. Une fois, un adolescent a même craché sur mon comptoir. Son épouse poursuit : Nous recevions des jets de soda ou de yaourt sur notre vitrine. La situation est explosive ! Un client a protesté dans mon magasin parce que je mangeais une clémentine en période de ramadan ! Une partie de notre clientèle, vieillissante et dépendante, ne peut plus se déplacer, reprend M. Delcour. Certains ont arrêté, m’ont-ils dit, de commander des saucisses ou du jambon parce que leur auxiliaire de vie refusait de transporter des morceaux de porc. Les cinq dernières années ont été un enfer ! Jusqu’au jour, le 30 août 2008, où Martine Delcour a été agressée par un occupant non identifié de la maison voisine : nous faisions des travaux dans la cour. De l’eau a dû passer par-dessus le mur. Un homme a surgi perché sur une échelle pour nous menacer, puis a frappé à la porte du garage, j’avais toujours le tuyau d’arrosage dans les mains. L’individu s’empare alors du tuyau, le coince dans ma bouche et me tord le bras, relate-t-elle. Si sa femme n’était pas intervenue, je serais morte ! Cette agression vaudra à Martine Delcour trois semaines d’arrêt. Nous avons également alerté la municipalité, relate Jean-Luc Delcour. M. Rousselle (maire adjoint des quartiers centre, ndlr) nous a rencontrés mais les problèmes ont persisté.

« Il n’y a aucune volonté de rendre la France aux Français, c’est malheureux car c’est  le quotidien de milliers de Français de souche dans les quartiers à majorité musulmane. »

« Bonjour Fraîchement !!! Je ne comprends pas une telle réaction des personnes ayant fait subir cette pression aux propriétaires de cette boucherie. Depuis la nuit des temps le porc a fait partie de nos traditions Européennes, en effet du temps des Vikings le porc était parmi tous les grands festins, plus tard dans les grandes familles de l’époque qui comptaient 8 à 12 enfants, le porc était la solution pour nourrir une famille entière et à faible coût, car rien n’est jeté dans un porc : avec le sang on fait de l’excellent boudin, certain adorent les oreilles de porc panées ou une excellente salade de museau, des délicieuses tripes de porc, ou bien le soir un bon morceau de lard de porc avec une soupe. Tout cela pour dire que nous ne sommes plus chez nous, en France. Mais cela laisse froid nos gouvernants et notre Président qui s’occupe de tout sauf de protéger les Français des nouveaux envahisseurs !!!
> > Si les Européens faisaient de même avec le hallal pour préserver leurs traditions cela ne serait que justice mais très mal vu des islamophiles. »

> > « Quel but poursuit-on en acceptant sur notre sol des gens qui refusent de respecter les lois de la République et les coutumes françaises ? Des gens qui veulent remplacer notre République par une république islamique et islamiste ? »

NDLR :

LA PREMIÈRE CHOSE À FAIRE EST DE S’OCCUPER SÉRIEUSEMENT DES »FRANCAIS » QUI SONT RESPONSABLES DE CETTE SITUATION : COMMUNISTES, SOCIALISTES ET AUTRE BOUFFES-POGNON DE L’UMP. CEUX QUI GUEULENT CONTRE LES MUSULMANS MAIS QUI LES UTILISENT AU NOIR POUR FAIRE DES RÉPARATIONS PAS CHÈRES DANS LEURS VILLAS OU SUR LEURS 4X4 ! CEUX QUI CRIENT « VIVE LA FRANCE » MAIS QUI LA VENDENT AUX ARABES À BAS PRIX (DANS LEURS POCHES SURTOUT)

Source: http://tinyurl.com/2vcjsbr

Grenoble seconde phase… Où l’islam entre en scène…

Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @ 15:03

Il faudrait que la troisième, de phase, soit l’éradication définitive de toute cette racaille qui est en train de mettre notre Patrie à feu et à sang… La police commence à ne plus pouvoir suivre; on peut les aider. Qui me comprenne, me suive… Il est de notre devoir de sauver ce qu’il reste de NOTRE France!!!

FDF


A lire:

L’Insolent, 17 juil 2010

« Avouons-le d’emblée. Rédigeant dans l’après-midi ma chronique du 16 juillet, je ne prétendais certainement pas pouvoir prévoir la dimension qu’allait prendre, pendant la nuit, la riposte de la pègre de Grenoble à la mort du nommé Karim Boudouda.

Ce qui me préoccupait au premier abord, je le reconnais bien volontiers, ressortissait de la critique textuelle.

Et la question se pose, une fois de plus de la responsabilité des médiats et des centres de désinformation. Complicité indirecte. Encouragement implicite. Justification idéologique.

Il ne s’agit aucunement de dire ici que l’Agence France Presse, par sa présentation tendancieuse des faits, attiserait directement la violence des voyous. Ceux-ci ne lisent évidemment ni les dépêches d’agence, que je décortiquais alors, ni « Le Monde », ni encore moins « La Croix ». S’ils regardent le journal télévisé de 20 heures cependant, ils disposent d’indications assez précises de l’état d’esprit dans lequel pataugent ceux que leur argot raciste anti-français désigne sous le nom de « fromages ».

Et, d’ailleurs, d’une façon permanente, ils n’ignorent pas les points faibles de notre société. Ils l’ont manifesté à Grenoble dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 dans les conditions spectaculairement scandaleuses dont je ne fais ici que reprendre la description du Monde (1).

écrit :

« Tirs entre manifestants et forces de l’ordre, voitures et commerces incendiés : de violents incidents ont éclaté dans la nuit de vendredi 16 à samedi 17 juillet, à Grenoble, après la mort d’un braqueur de casino, la nuit précédente, lors d’un échange de tirs avec la police. »


Le Monde souligne :

« C’est après une prière au mort [sic] récitée dans la soirée par un imam, écoutée en silence par une cinquantaine de jeunes rassemblés dans un parc du quartier de la Villeneuve, d’où était originaire le braqueur tué, que la situation a dégénéré. »


Le Monde décrit ce qui a suivi l’intervention de l’imam :

« De petits groupes de casseurs s’en sont pris à coups de battes à des abribus et un tramway, et des gaz lacrymogènes ont été tirés. »


Le Monde constate ensuite :

« Selon la police, un homme a sorti une arme de poing vers 2 h 30 et tiré en direction des forces de l’ordre, qui ont alors ouvert le feu afin de disperser la foule et d’assurer sa sécurité ».


Le Monde évoque alors le triste tableau de chasse :

« Une trentaine de voitures ont été brûlées et un jeune a été arrêté dans la nuit, selon un bilan provisoire, samedi matin, des forces de l’ordre. Un magasin d’automobiles a en outre été pillé et incendié ».


Je ne fais donc à l’instant que citer Le Monde en m’interrogeant une fois de plus, comme le font beaucoup de Français : s’agit-il du début de moments graves ou d’un simple épisode orageux ?

De tout temps, d’instinct ou d’expérience, les forces de la destruction, de la subversion ou même de la véritable intervention extérieure savent tirer parti de la faiblesse de leurs proies.

Les vraies causes de la conquête islamique de la péninsule ibérique en 711  relèvent ainsi de plusieurs registres. La trahison d’un personnage énigmatique  que l’Histoire a retenu sous le nom de « comte Julien » ne peut pas être entièrement négligée.  D’autre part, on peut évaluer, en partie, que la démographie des terres européennes les affaiblissait face au conquérant.  Mais les causes principales de l’effondrement du royaume wisigoth demeurent internes.  Tarik est venu cueillir un fruit mûr, balayer un pouvoir déliquescent.  Au contraire si, à la même époque, seuls le royaume des Francs (en 732-733) et avant lui l’empire romain d’Orient (en 717-718) ont su repousser l’envahisseur c’est bien que la future dynastie carolingienne, maîtresse politique de l’Austrasie, et la dynastie isaurienne au pouvoir à Constantinople  se trouvaient l’une comme l’autre en phase ascendante.

Aujourd’hui,  la vraie question de la Cinquième république  tient plus à son essoufflement interne, au sein des institutions sociales,  qu’aux ferments représentés par les racailles émeutières.  Et quand nous nous interrogeons sur cette crise, moralement significative,  nous devrions certes en cerner les caractères politiques : le centralisme, l’étatisme et, bien entendu, le pouvoir plébiscitaire qui place l’élection du chef de l’État au suffrage universel, puis la chétive personne de l’élu, au centre du débat. Mais nous devons aussi mesurer la fonction décadentielle des budgets sociaux, de la retraite dite par répartition, des subventions de toute nature, du logement « attribué », de l’assistanat généralisé.

Un auditeur de Lumière101.com commente de la sorte la version vocale de cette chronique :

« C’est quoi la gauche ? Existe t-il autre chose que des socialistes en France ? Plus ou moins spoliateurs de biens et de liberté. En quoi les gens censés représenter la droite se démarquent-ils du socialisme ? Le contrôle de l’information existait déjà sous De Gaulle, n’est ce pas ? Les honnêtes citoyens retrouveront leur puissance le jour où ils s’affranchiront des mensonges et du vol des hommes de l’État ; droite et gauche comprises. »

Ma réponse supposera qu’on s’accorde sur le vocabulaire. L’étatisme et le collectivisme devraient précisément ne caractériser que la « gauche ».

Cette manière de penser « socialiste » constitue la cause principale de notre déclin. Mais également on la retrouve dans la fabrication systématique en Europe des tensions intercommunautaires depuis plus de 30 ans. Cela se manifeste y compris actuellement en Belgique. L’éclatement de ce pays risque de survenir en raison même du système social. Une Flandre prospère y éprouve le sentiment de subventionner la société en déclin industriel de la région francophone. De même, à la fin des années 1980 de la défunte Yougoslavie, ce « modèle » socialiste, la Slovénie et la Croatie pensaient payer pour les républiques du sud.

Oui le mal réside dans les systèmes socialistes qu’en France, plus que partout ailleurs, la pseudo-droite issue du gaullisme n’a fait que conforter. Ainsi, le projet de fausse réforme Woerth de la retraite par répartition en 2010, comme la pauvre loi Fillon l’avait fait en 2003, continue cette tradition, ce « modèle » hexagonal.

La véritable droite sera celle qui se dressera, de manière urgente, au nom d’abord de la liberté, c’est-à-dire de la responsabilité des individus, pour liquider ce funeste héritage. »


Source: JG Malliarakis

GRENOBLE EST-ELLE DEVENUE CHICAGO ?

« La police française est très inquiète, suite aux attaques quasi meurtrières dont elle fait l’objet depuis quelques jours.
En raison des attaques de bijouteries et de casinos, les policiers sont souvent  menacés par de jeunes délinquants des cités et des quartiers.
Exemple, cette attaque du casino  d’Uriage les Bains par deux malfaiteurs d’une banlieue grenobloise, lourdement armés et déterminés. S’étant fait remettre une bonne partie de la recette de l’établissement, ils crurent s’en tirer ainsi, sans problème. Des voitures de police se lancèrent courageusement à leur poursuite et les suivirent jusque dans la cité voisine. Lors de l’échange de coups de feu, les policiers ripostèrent et tuèrent l’un des deux malfaiteurs. Ils comprirent plus tard que le second malfaiteur avait trouvé refuge dans la fameuse cité. Revenus en force pour l’arrêter, ils furent attaqués par une trentaine de malfaiteurs qui leur tirèrent dessus à l’arme automatique et qui incendièrent des dizaines de voitures et d’abris-bus.
Une gradée de la police a témoigné que les délinquants de la citéont ouvert le feu à l’aide de fusils et d’armes de poing afin, dit-elle, de venger la mort de leur camarade tué par les policiers.
Ce qui se passe dans ces banlieues est plus qu’inquiétant. Il faut ouvrir à ces jeunes d’autres perspectives que la délinquance et le trafic de drogue. Comment ? Je l’ignore, j’espère simplement qu’il n’est pas trop tard… »

Source( et voir les commentaires, c’est la température actuelle de la France…)  « Il faut ouvrir à ces jeunes d’autres perspectives que la délinquance et le trafic de drogue ». La seule perspective est la loi du Talion. L’escalade dans la violence ne fera que monter; à moins que le courage de riposter ne fasse tilt très rapidement dans le cerveau de pas mal de personnes soit-disant patriotes…

Là: http://tinyurl.com/2wz4je9

Et un p’tit coup sur la racaille! C’est très en vogue, en ce moment…

… Et c’est mérité. Je vous explique ou je vous fais un dessin?  Allez, je vous fais un dessin.

FDF

Et « ILS » se plaignent à nouveau: Distribution de tracts hostiles à l’islam, jeudi soir à Narbonne-Plage.

Reçu par mail, encore une preuve d’un nouvel essai de stigmatisation de ces pauvres muzz, par ces pauvres muzz eux-mêmes… SVP, arrêtez vos pleurnichements. C’est vous qui avez voulu nous envahir; il fallait s’attendre à de la résistance, quand-même… Et cela ne va aller qu’en augmentation…On n’est pas des moutons.

FDF

« Un militant de la Nouvelle droite populaire (NDP) a distribué des tracts hostiles à l’Islam, jeudi soir, devant l’église de Narbonne-Plage. Où se tenait une conférence sur le thème « Diversités de l’Islam et des musulmans », qui a attiré une cinquantaine de personnes.
« Non aux minarets en Europe ! », « Prochainement une mosquée avenue de Bordeaux à Narbonne »,  » L’heure de la reconquête nationaliste et identitaire a sonné » pouvait-on lire sur les prospectus… Jean-Louis Maillet justifie son action par la lutte contre l’islamisation qui, selon lui, menacerait la France. Puis le militant du NDP a écouté le conférencier, tentant de le déstabiliser, mais sans y parvenir.
Il fait dire que Jean-Jacques Rouchi, prêtre du diocèse de Toulouse, chargé d’enseignement à la faculté de théologie, spécialiste
de l’islam, connaît bien son sujet. Il comprend même son détracteur : « Ce genre de réaction doit être pris en compte. Car elle manifeste une peur et la peur n’est jamais bonne conseillère. Il ne sert à rien de faire de la polémique et de répondre à l’humeur par l’humeur. Ce qui est nécessaire, si possible, c’est de donner des informations justes en montrant la complexité de l’islam. Et en reconnaissant qu’il y a parmi les nombreuses tendances actuelles des radicaux et des fondamentalistes ».
En deux heures, l’ecclésiastique a montré combien l’Islam était divers et complexe. Et que les intégristes et fondamentalistes de tous poils – « qui sont ultraminoritaires » – ne pouvaient se targuer de détenir la vérité afin de l’imposer à la majorité des musulmans. Car « ils se basent sur des textes pas si fiables que ça et choisissent des interprétations aberrantes ».
« Malheureusement, regrette le prêtre, ceux qui parlent le plus fort, ont des positions beaucoup plus visibles que toutes les autres tendances qui souhaitent simplement s’intégrer et qu’on entend peu ».
Jean-Jacques Rouchi avertit : « C’est notre attitude qui permettra à l’une ou l’autre tendance de l’emporter. Soit nous avons une attitude négative et bloquée, et nous donnerons du grain à moudre aux intégristes. Soit nous avons une attitude lucide et ouverte, et nous relativiserons leur influence ».
Pour l’abbé, « il est urgent que des canonistes dignes de ce nom définissent l’essentiel de l’islam de France, débarrassé de ses pratiques culturelles et de ses interprétations ». Il prône même « l’intervention de l’État pour une information publique sur l’Islam » et « l’apprentissage de l’arabe aux musulmans de France afin qu’ils vérifient eux-mêmes leur source et ne se laissent plus abuser par de prétendus connaisseurs de leur religion ». Idées reçues L’abbé Rouchi a tordu le cou à de nombreuses idées reçues. Exemples : « Tous les Arabes ne sont pas musulmans. Certains sont chrétiens, avant même l’islamisation » ; « La burqa n’a rien de musulman. Elle a été là avant l’islam. C’est un truc des Pachtouns pour soumettre leurs femmes » ; « Le niqab a été créé… en 1932 ! Si Mahomet voyait ça, il serait furieux, lui qui aimait tellement les femmes ! » »

Source: Sid MOKHTARI


Gendarmerie attaquée à la hache: de mieux en mieux…

Et maintenant, les « gens du voyage » prennent  la relève. Ou plutôt, s’y mettent aussi, à la destruction de la France. Notre identité nationale en prend un sérieux coup. Il y a du ménage à faire. On sort à peine (ça a remis ça la nuit dernière), voir: http://tinyurl.com/3xu7h45) des émeutes guerrières de Grenoble que de nouveaux actes incroyablement violents sont commis autre-part.


Faites donner la Légion !

FDF


19.07.10

Une cinquantaine de personnes a pris d'assaut la gendarmerie de Saint-Aignan et exprimé a colère dans la rue,le 18 juillet 2010.

Une cinquantaine de personnes a pris d’assaut la gendarmerie de Saint-Aignan et exprimé a colère dans la rue,le 18 juillet 2010. Photo: ALAIN JOCARD/AFP

Environ cinquante personnes ont pris d’assaut dimanche matin la gendarmerie de Saint-Aignan, dans le Loir-et-Cher. Armés de haches et de barres de fer, le groupe voulait venger la mort d’un de leur proche, tué par un gendarme dans la nuit de vendredi à samedi, selon le maire de la commune. «Il y a eu un règlement de comptes entre les gens du voyage et la gendarmerie», a précisé à l’A.FP le maire Jean-Michel Billon. «Certains étaient cagoulés, armés de haches et de barres de fer», a-t-il expliqué. Personne n’a été blessé, a-t-il précisé. La préfecture a précisé que certains étaient armés de gourdins.

En effet, la gendarmerie était protégée par… des gendarmes mobiles, eux-mêmes renforcés par des gendarmes du département. Finalement les assaillants ont donc rebroussé chemin.

Le dispositif de sécurité renforcé pour la nuit.

«Les feux de signalisation ont été ‘hachés’, des arbres tronçonnés et enflammés et trois voitures ont été brûlées», a raconté le maire de cette commune de 3.400 habitants. «Le centre ville a été bouclé toute la matinée», a encore raconté le maire, «sorti» de chez lui à 09h15 après avoir «entendu des hurlements dans la rue». Plusieurs gros tilleuls ont également été abattus, une voiture retournée, et une autre brûlée, a constaté en milieu d’après-midi un photographe de l’AFP. Par crainte de nouvelles représailles, une centaine de gendarmes seront déployés sur la commune pour éviter toute reprise de violence, a précisé la préfecture.

C’est la mort d’un homme, tué par les tirs d’un gendarme à Thésée (Loir-et-Cher), dans la nuit de vendredi à samedi lors d’une course-poursuite, qui a provoqué la colère de certains membres de la communauté des gens du voyage. Selon une source proche de l’enquête, les gendarmes ont fait usage de leurs armes après qu’un véhicule a forcé un barrage. Le corps sans vie de la victime a été retrouvé à Saint-Romain sur Cher, à une dizaine de kilomètres du lieu de la fusillade, où réside une importante communauté des gens du voyage.

Une enquête administrative et judiciaire a été ouverte, selon une source proche de l’enquête. Les circonstances précises de ce drame n’ont pas été détaillées.

Source: http://tinyurl.com/3xkq89x

L’énorme foutage de gueule de la semaine…

Manquent pas d’air, ces envahisseurs! C’est « au delà du réel », là… Un truc: avez-vous remarqué que ce n’est JAMAIS le père d’un « jeune issu de l’imigration » qui soit sème sa merde quand il arrive une tuile à son rejeton de racaille de fils, soit lance un appel au calme, c’est TOUJOURS la mère… C’est vrai que les femmes musulmanes islamistes et intégristes sont beaucoup plus virulentes que leurs barbus de maris qui eux, « travaillent » toujours sournoisement… Les un(e)s et les autres, de toutes façons, sont aussi les rois pour semer la merde; encore une preuve indéniable…

FDF

Grenoble: plainte de la mère du braqueur!

18/07/2010

Saliya Boudouda, la mère du jeune braqueur dont la mort est à l’origine de violences urbaines à Grenoble, a annoncé aujourd’hui son intention de porter plainte pour éclaircir les circonstances de la mort de son fils Karim. »Ils ont déconné les flics, ils ont déconné. Je vais voir le procureur et je vais porter plainte. Ca va aller très loin », a déclaré cette quinquagénaire lors d’un entretien téléphonique avec l’AFP.

La plainte de Mme Boudouda, si elle était validée par le parquet de Grenoble, serait alors incluse dans l’enquête dont l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie.

D’ores et déjà, il a été établi que les policiers avaient tué Karim Boudouda, 27 ans, en état de légitime défense, ce dernier ayant ouvert le feu sur eux à l’issue d’une course-poursuite après avoir braqué un casino en Isère, selon une source judiciaire.
Par ailleurs, Mme Boudouda, qui avait lancé dans Le Dauphiné Libéré un appel au calme après les violences déclenchées par des jeunes pour répondre à la mort de son fils, s’est félicitée de la relative tranquillité dans le quartier de la Villeneuve où elle habite.
« J’ai demandé hier que ça se calme. Je veux plus de violence, je veux plus rien », a-t-elle dit.

Seules 15 voitures ont été brûlées contre 60 la veille mais la police a encore essuyé des coups de feu dans la nuit de samedi à dimanche.
Mme Boudouda, qui a assuré que son fils était « aimé, connu et respecté » à la Villeneuve où il a grandi, a précisé qu’aucune date d’obsèque n’avait été fixée, le corps autopsié de son enfant ne lui ayant encore pas été rendu.

vu sur http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/07/18/97001-20100718FILWWW00074-grenoble-plainte-de-la-mere-du-braqueur.php