Francaisdefrance's Blog

16/07/2010

Tariq Ramadan : « Les musulmans manquent de confiance, pas de pouvoir ».

L’autoproclamé « intellectuel » Tariq Ramadan fait ses « prêches » en Turquie… Ben oui, là, on veut bien encore de lui… Mais ce mec me fait penser, vu ses faits et gestes en la matière, à un type petit, moustachu et très nerveux qui a vécu et sévit au siècle dernier et qui, de part sa « propaganda », a réussit à produire un holocauste mondial… Mais bon, je me trompe peut-être…

FDF


Tariq Ramadan était à Istanbul pour intervenir lors d’une conférence organisée par l’Association des femmes chefs d’entreprise de Turquie (KAGIDER). Considéré comme le penseur musulman le plus influent d’Europe, Ramadan a donné une interview à Zaman sur les sujets très controversés de la modernité, de l’islam et de la laïcité.

Vidéo Photo Audio

Vous avez écrit un article intitulé Manifeste pour un nouveau « Nous » pour le journal The Independent. Pourriez-vous nous expliquer ce que ce « Nous » veut dire?

Il s’agit d’un manifeste pour un nouveau « Nous ». En Occident comme dans certains pays musulmans à l’image de la Turquie, nous vivons dans des sociétés pluralistes, mais nous ne savons même pas encore ce que cela signifie. Avant même de parler de nos différences, le principe de départ est d’accepter que ce sont là des sociétés pluralistes. Nous n’avons pas le choix. L’Occident est fait de sociétés pluralistes. L’islam est autant une religion occidentale qu’une religion pour des pays à majorité musulmane. Nous sommes liés par les lois du pays, nous parlons sa langue, nous y sommes loyaux et nous avons notre objectif. Et cet objectif est que vous et moi, les musulmans, les non-musulmans, les athées, les agnostiques, les chrétiens, les juifs se rassemblent pour travailler ensemble. Ainsi, ce concept du « Nous » vise à plus de participation et à arrêter de parler d’intégration.

Si l’on observe l’Europe, on voit qu’il y a des problèmes dans des pays comme la Grèce et l’Espagne. Ça commence par une crise économique et sociale, qui se transforme ensuite en haine et en l’exclusion des étrangers…

La situation en Europe et en Occident n’est globalement pas très bonne. Il y a des tendances  d’extrême droite et des partis populistes ciblant les musulmans, car ils nuisent à l’homogénéité de la société, de la culture et de la vie en communauté. Je suis de nationalité suisse, et dans mon pays nous avons voté contre les minarets, nous parlons de la burqa et du voile. Tout symbole visible de l’islam est perçu comme un danger, et ces partis trouvent leur fondement dans cette situation. En même temps, le constat au niveau local est meilleur parce que des musulmans s’installent, travaillent. Donc, je pense qu’il y a un état de tension dans la société parce que nous sommes confrontés à une crise d’identité des communautés musulmanes, qui demandent « qui sommes-nous? » Ce que nous avons à faire est de ne pas laisser les partis d’extrême-droite et les partis populistes définir l’agenda politique. Nous devrions être beaucoup plus impliqués dans la société pour créer un nouveau « Nous ». Nous sommes des citoyens. Nous ne sommes pas des minorités et nous ne sommes pas les victimes d’une mentalité minoritaire. Nous devrions être impliqués dans la société, ce qui est le meilleur moyen en effet de réagir aux tendances que nous voyons aujourd’hui en Europe.

L’islamophobie reste-t-elle un problème en Europe?

Oui, je parlerais de racisme contre les musulmans. Les musulmans sont dans la ligne de mire quand ils portent le voilent, ont un nom connoté ou ressemblent physiquement à des musulmans. Il est encore difficile d’obtenir un emploi, une maison, d’être respecté et l’ambiance est très difficile. Donc, je dirais que oui, il y a de l’islamophobie. Beaucoup de gens sont réellement dans la phobie, c’est-à-dire dans la peur. Les musulmans doivent respecter la peur des gens en répondant à leurs questions et devraient également résister à l’instrumentalisation de la peur dans ce que j’appelle la politique émotionnelle. La politique émotionnelle utilise cette peur afin de gagner les prochaines élections.

L’intégration des immigrés musulmans et européens était considérée comme un problème de taille en Europe. Que pouvez-vous dire des troisième et quatrième générations d’immigrés ?

Il faut faire la différence entre le débat sur l’islam et celui sur l’immigration en Europe car l’immigration est un processus continu. Nous continuons à parler de l’immigration. Il y a maintenant des millions d’Européens et nous en sommes maintenant à la cinquième génération. Nous devons montrer que l’islam n’est plus une religion étrangère ni une religion d’immigrants. Comme vous l’avez dit, le succès de l’intégration réside dans le fait d’arrêter d’en parler. Nous devons parler de vie en communauté. Cependant, il y a des problèmes d’immigration, mais ils ne sont pas liés à l’islam. Ils sont liés au fait que l’Europe ne peut pas survivre s’il n’y a pas de personnes venant de l’extérieur. Nous avons besoin de migrants et d’immigrés pour nous aider sur le plan économique, mais nous nions ce besoin. Il y a donc une résistance économique et culturelle. Mais c’est un autre débat. Il faut faire la différence entre les musulmans européens qui sont des citoyens du pays et ceux qui arrivent, nous devons nous occuper d’eux sur le plan politique, social et culturel, bien sûr.

Peut-on dire que les jeunes immigrés musulmans participent davantage à la société européenne que la première génération?

Nous devons garder à l’esprit et rappeler aux gens que la première génération a participé à la reconstruction de l’Europe après la Seconde Guerre mondiale. Nous devons dire cela, nous devons aussi  dire que les pères et les mères, même les grands-pères et les grand-mères, sont venus et ils ont participé. Ils ont construit la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la Suède et la Belgique. Ces pays avaient besoin de ces personnes et ils ont même demandé à ces personnes de venir. Jack Straw, l’ancien secrétaire à la justice britannique, a dit: « Nous sommes allés là-bas pour les faire venir ici. » Alors, nous les avons emmenés en Europe. La première génération et la deuxième génération ont participé et la troisième génération participe encore dans de nombreux domaines…

Suite et source: http://tinyurl.com/32a7rju

« la deuxième génération ont participé et la troisième génération participe encore dans de nombreux domaines ». Ca, on ne peut malheureusement que le constater tous les jours: délinquance, bandes, rixes interethniques, haine de la France, fraudes aux aides sociales, voitures incendiées, affrontements avec  les autorités, pièges tendus à la police et aux pompiers, tournantes dans les caves des banlieues, rap, tags, etc… La liste est non exhaustive. Vous avez raison, m’sieur Ramadan, c’est ça, la participation… Ah, au fait, la quatrième génération est déjà sur le terrain: les mineurs, on se doit d’être beaucoup plus laxistes avec eux. Ils sont beaucoup plus protégés par NOS lois. Dans le language de la racaille, on les nomme « les moustiques ». Mais ils sont bien entrainés et déjà très « productifs »… Mais je ne vous apprend rien, m’sieur Ramadan.

FDF

Le PS fait le ménage: Ali Soumaré viré !

On dirait que le vent tourne au PS. On se débarrasse des « brebis galeuses » ? On le disait avoir un casier judiciaire, le père Soumaré. Le PS démentait à l’époque bec et ongles. Aujourd’hui, changement de cap. Martine Aubry va avoir la Halde, SOS Racisme et autres vermines sur le dos… C’est le monde à l’envers? Non, c’est un sacrifice sur l’autel de la récupération de voix, Soumaré n’étant plus « jouable »… On dirait du sarközisme, mais en moins light…

FDF


Ali Soumaré viré par le maire socialiste de Sarcelles

16.07.10

Ali Soumaré, candidat PS, a été accusé d'être un « délinquant » par ses concurrents.

Ali Soumaré, candidat PS, a été accusé d’être un « délinquant » par ses concurrents. S. ORTOLA / 20 MINUTES

François Pupponi justifie cette décision pour «abandon de poste», l’intéressé dément…

Polémique en vue dans le landerneau socialiste valdoisien. Ali Soumaré, tête de liste PS dans le Val d’Oise lors des dernières régionales, a été licencié par le maire socialiste de Sarcelles, François Pupponi, pour «abandon de poste», révèle L’Express.fr. L’information a été confirmée par les deux intéressés à l’AFP.«Depuis le lendemain des élections régionales, à la fin mars, il ne mettait plus les pieds au bureau, malgré les courriers de relance que nous lui avions envoyés. Quelqu’un qui ne vient pas travailler, on ne peut pas le garder, c’est une question de justice et de droit», a affirmé à l’AFP l’édile socialiste.

La vérité est ailleurs pour Ali Soumaré, qui avait été attaqué au cours de la campagne des régionales par des élus UMP à propos de son prétendu casier judiciaire de «délinquant multirécidiviste». Pour lui, c’est «un problème de jalousie». Il explique également avoir tenté en vain «une séparation à l’amiable» après la détérioration de leurs relations depuis janvier.

D’après le site de L’Express, les deux élus se sont accrochés verbalement en février en marge d’un meeting à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise), en pleine polémique sur le casier judiciaire. «Pourquoi t’exposes-tu autant aux médias? Tu vas te faire massacrer!», aurait lancé le maire de Sarcelles à Ali Soumaré. «Avoue que tu veux prendre ma place et qu’on t’a promis ma circonscription!», aurait-il ajouté. Le député-maire de Sarcelles confirme la première partie de la citation, mais réfute la seconde. «Ce sont des conneries. Il n’y a pas de jalousie de ma part.»

Dans un communiqué, Kamel Hamza, président de l’Aneld (Association nationale des élus locaux de la diversité) et élu d’opposition (UMP) de La Courneuve (Seine-Saint-Denis) a demandé à la Première secrétaire du PS, Martine Aubry, «des explications sur la promotion de la diversité au sein du Parti socialiste».

Source: http://tinyurl.com/38s64uj

Hortefeux ne donnera aucun chiffre de voitures brûlées; c’est « une tradition malsaine »…

« Tradition malsaine »… Il faudrait peut-être déjà en priorité informer celles et ceux dont les voitures ont été volontairement brûlées, non? Toute une vie et des sacrifices pour voir son bien tout neuf partir en fumée et que les assurances ne couvrent plus car ce sont des faits de délinquance (pardon, d’  « incivilités »). Une nouvelle tradition va bientôt entrer en vigueur: la loi du Talion (http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_du_Talion)… S’il faut en arriver là… Il va y avoir de la « Merc » et de la « BM » qui vont chauffer… J’en vois déjà qui remplissent des bouteilles. En outre, je crains que certaines « traditions » en vigueur dans les années soixante en France ne rejaillissent, mais adaptées à notre nouvelle situation d’un pays livré à la racaille… Vous voyez de quoi je veux parler?

FDF


14/07/2010

Le ministre de l’Intérieur ne veut plus commenter cette « tradition malsaine ».

AFP PHOTO RICHARD BOUHET

« Aucun chiffre de voitures brûlées ne sera communiqué pour la nuit du 13 au 14 juillet afin de mettre fin à cette tradition malsaine. »

Hortefeux ne donnera aucun chiffre de voitures brûlées

Le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, refuse de communiquer sur le nombre de voitures brûlées, manifestation désormais traditionnelle des nuits de violences urbaines. « Aucun chiffre de voitures brûlées ne sera communiqué pour la nuit du 13 au 14 juillet afin de mettre fin à cette tradition malsaine consistant à valoriser, chaque année à la même époque, des actes criminels », a-t-il dit.

La police a arrêté 392 personnes dans la nuit du 13 au 14 juillet, nuit de la fête nationale traditionnellement propice aux débordements, soit 152 de plus que l’an dernier, annonce le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux. Quelques 306 d’entre elles ont été déférées à la justice, contre 190 en 2009, ajoute-t-il dans un communiqué. Le ministre assure toutefois « qu’aucun incident majeur n’a été signalé ».

Il précise que des consignes ont été données aux préfectures afin qu’elles ne communiquent pas non plus sur le nombre de véhicules incendiés dans leur département. « Désormais, seul un bilan annuel sera rendu public », dit Brice Hortefeux.

Une nuit semblable d’incidents violents lors du réveillon du dernier Nouvel an avait donné lieu à une bataille de chiffres entre autorités et médias, les seconds suspectant, grâce à des enquêtes préfectures par préfectures, que les totaux nationaux parlant de 1137 véhicules incendiés et de 549 personnes interpellées étaient minorés.

Ces nuits d’incidents lors des événements commémoratifs, notamment en banlieue, sont depuis plusieurs années d’ampleur nationale.

Source: http://tinyurl.com/344q67g

Coups de trique: un plus pour la France!

Un bon graphique vaut mieux parfois qu’un long discours…

FDF

Et un bon coup de fusil à pompe dans la tronche, non?

16 juillet 2010

(acidetonique)
Faut-il punir pénalement les parents de mineurs délinquants ?

Source: http://plus.lefigaro.fr/sondage/faut-il-punir-penalement-les-parents-de-mineurs-delinquants-20100701-236226

Pays-Bas: Geert Wilders a annoncé le lancement d’un mouvement international, une “alliance pour la liberté”!

On ne peut que féliciter l’action de Geert Wilders et bien sûr, le soutenir; par tous les moyens… Il en va de notre avenir.

FDF

Geert Wilders s’apprête à lancer un mouvement international contre l’islam

16 juillet 2010

Geert Wilders a annoncé le lancement d’un mouvement international, une “alliance pour la liberté”, pour faire connaître son message anti-islam en Occident. Il a déclaré qu’il lancerait ce mouvement en fin d’année, dans cinq pays au départ : États-Unis, Canada, Grande-Bretagne, France et Allemagne.

Wilders, pour qui l’islam est une religion “fasciste”, souhaite mettre un terme à l’immigration en provenance des pays musulmans. Aux Pays-Bas, depuis quelques années, la popularité de Geert Wilders est grandissante. Le Parti de La Liberté qu’il préside a engrangé la plus forte progression électorale lors des élections nationales de juin dernier aux Pays-Bas, arrivant troisième et passant de 9 à 24 sièges. Wilders sera convoqué devant la justice en octobre prochain. Il est accusé d’incitation à la haine.

Traduit de Associated Press, dépêche du 15 juillet- Source et traduction : Enquête&Débat – Merci à Marie pour l’info.

• Mise à jour : sur le même sujet, un article plus étoffé de Associated Press à consulter ici (en anglais).

• Mise à jour n°2 : la vidéo de l’interview du 15 juillet (sous-titres en anglais)

<a href= » http://www.youtube.com/v/ZPsU5_pLZpc&hl=fr_FR&fs=1″> http://www.youtube.com/v/ZPsU5_pLZpc&hl=fr_FR&fs=1</a>

• Pour d’éventuels sous-titreurs : voir aussi la vidéo originale (non-sous titrée), sur le site du journal De Telegraaf

• Le futur site du mouvement : http://geertwildersinternationalfreedomalliance.com/

—————

Rappel : vidéo de campagne du Parti de la Liberté, juin 2010. Sous-titres français.
<a href= » http://www.youtube.com/v/_ZIWLcqgW5o&hl=fr_FR&fs=1″> http://www.youtube.com/v/_ZIWLcqgW5o&hl=fr_FR&fs=1</a>

Texte de la vidéo :
La Hollande a totalement perdu le contrôle de ses frontières. C’est l’Union Européenne qui décide, à notre place, qui a le droit d’entrer. Et notre gouvernement s’en réjouit. Le problème de l’immigration massive n’est toujours pas résolu. Les vannes sont toujours grandes ouvertes.

Tous les jours, nous sommes confrontés à l’immigration de masse. Voiles, burqas, minarets, dépendances aux prestations sociales, criminalité… La liste n’en finit pas.

Des quartiers entiers sont islamisés. 40% des prestations sociales sont versées à des étrangers non occidentaux. Les marocains vivant en Hollande sont cinq fois plus impliqués dans des affaires de délinquance ou de criminalité que les Hollandais de souche. Plus de 60% des Turcs estiment que les femmes néerlandaises ont trop de droits et trop de libertés. La moitié des musulmans de Hollande approuvent les attentats du 11 septembre.

Le Parti socialiste de Hollande (PVDA) est aujourd’hui dirigé par Job Cohen. Il apporte un soutien sans faille à l’islam.

Il a soutenu la construction d’une mosquée fondamentaliste. Il plaide pour le développement de la culture musulmane en Hollande et déclare :”Cela n’a pas de sens d’obliger tout le monde à apprendre le néerlandais”. Ou encore : “Nous devons accepter les musulmans qui ont une attitude discriminante envers les femmes”.  A ses yeux, serrer la main aux femmes n’est pas une nécessité non plus. Même le chef de la police d’Amsterdam le considère comme une baudruche ballottée par les vagues.

Discuter et prendre le thé n’est pas ce dont nous avons besoin aujourd’hui. Job Cohen estime que nous pouvons résoudre nos problèmes avec l’islam en capitulant.

Ce dont la Hollande a besoin désormais, c’est un arrêt de l’immigration en provenance des pays musulmans. Nous devons pouvoir décider à nouveau et par nous même, qui a le droit d’entrer chez nous, et qui ne le peut pas.

Le parti de la liberté (PVV) opte pour plus de sécurité, et moins d’immigration.

Source: http://tinyurl.com/33ns4t8

Violences interreligieuses: On tue au nom de la foi au Nigéria, aussi…

Heureusement que le Nigéria (ne pas confondre avec le Niger) n’était pas invité à la mascarade du 14 juillet offerte par Sarkö Ier sous le signe de la repentance. Ca aurait encore fait jaser… Pourtant, « on » aurait pu les inviter; ils ont le « profil type: http://tinyurl.com/2vqgp4q

FDF

16 juillet 2010

Nigeria : résurgence des heurts macabres au nom de la foi.

« Les faits sont devenus têtus et coutumiers : le Nigeria, ce géant de l’Afrique avec sa Fédération de 36 Etats et ses 150 millions d’habitants, nous a habitués aux attaques récurrentes entre fidèles de l’islam et du christianisme, les deux principales religions au pays du célèbre Fela Anikulapo Kuti.

Mardi dernier, le nom de Dieu y a encore été un prétexte malheureux pour opposer mortellement des frères nigérians, qui continuent de refuser le dialogue entre eux. Des affrontements ont en effet eu lieu à Wukari, dans l’Etat de Taraba, dans l’est du pays, entre les partisans des deux confessions religieuses, faisant au moins huit morts et une dizaine de blessés.

Tout serait parti de la destruction, par de jeunes chrétiens, d’une mosquée en construction. Des activistes musulmans, en représailles, ont saccagé l’église d’à côté. Absurde ! pourrait-on dire, en empruntant la voix du reaggae-maker ivoirien Alpha Blondy, se demandant : « Comment peut-on tuer des enfants de Dieu au nom de Dieu ? ».

Les violences interethniques ou interreligieuses ont déjà fait des centaines de victimes au Nigeria cette année en cours. Celles intervenues à Taraba, Etat frontalier de celui du Plateau (Centre), dont la capitale est Jos, ne sont pas sans rappeler les affrontements intercommunautaires qui y ont été perpétrés en janvier et mars 2010, occasionnant l’extermination de 1 500 personnes, selon les décomptes des ONG.

Troublante et fâcheuse simultanéité, les événements de Wukari sont survenus le même jour que la clôture d’une session du Conseil interreligieux du Nigeria à Oweri dans l’est d’Ino au Sud du pays. Il faut signaler que les agressions ont toujours été condamnées par les autorités religieuses nigérianes qui, la plupart du temps, occultent la thèse de l’appartenance à une religion particulière, préférant plutôt parler de gangs organisés à la solde de forces politiques concurrentes.

Le sultan de Sokoto, la plus haute autorité musulmane du pays, Muhammad Saad Abubakar, à l’occasion de la rencontre d’Oweri, a aussi directement mis en cause les leaders religieux musulmans et chrétiens qui, selon lui, ont inculqué à leurs ouailles la conviction que la seule relation entre eux est celle de l’antagonisme et du conflit. L’archevêque catholique d’Abuja, John Olorunfemi Onaiyekan, trouve également dans les récentes violences des raisons autres que celles religieuses.

A l’en croire, ce sont probablement des gens qui ont d’autres intentions et qui exploitent le problème de la mosquée en construction à Wukari à des fins électoralistes qui sont à la base des troubles. Il est vrai que les élections (présidentielle et des gouverneurs des Etats fédéraux) sont prévues pour le premier semestre de 2011, et ceci pourrait bien expliquer cela.

Face à cette situation, les chefs religieux ne manquent pas l’opportunité de lancer régulièrement des appels à l’indéterminisme. Ainsi, le sultan a exhorté récemment les croyants des deux religions à œuvrer à l’harmonie et à la tolérance, au rejet des actes qui portent atteinte à la paix et à la bonne entente entre communautés.

Le président de l’association chrétienne du Nigeria, pour sa part, a invité les deux communautés à joindre leurs efforts dans le but de résoudre pacifiquement les divergences partout où elles surgissent. Yar’Adua, avant sa mort en mai dernier, avait fait ce qui était en son pouvoir pour résoudre les différends, mais avouons que ce n’est pas toujours facile.

Le Nigeria est peut-être victime de son gigantisme, mais ce n’est point une raison pour baisser les bras. Quelque chose doit être fait. Jonathan Goodluck, qui préside aux destinées du pays, se doit de déployer ses efforts sur le terrain pour sauver les meubles. Il est impérieux de résoudre pour de bon les problèmes de religions et de communautés au Nigeria. Ils n’ont que trop duré, et les populations ont là-bas et maintenant vraiment besoin de répit. »

Source: http://www.afriscoop.net/journal/spip.php?article1923


L’Etat de Taraba(rouge) sur la carte du Nigeria.

Dhimmitude: L’Europe intégrée au secours du voile intégral.


L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe vient de se prononcer contre une interdiction générale du port du voile intégral ou d’autres tenues religieuses, comme l’envisage le gouvernement français. Elle invite également la Suisse à abroger « dès que possible » l’interdiction de construire des minarets, qui a été approuvée le 29 novembre dernier par référendum et qu’elle juge contraire à la Convention européenne des droits de l’homme. Rappelons que la Charte des droits fondamentaux, à laquelle le traité de Lisbonne donne force obligatoire et qui prime sur le droit national même constitutionnel, permet la manifestation de ses opinions religieuses y compris en public. On voit mal comment la Cour européenne de Strasbourg (CEDH) ou celle de Luxembourg (CJUE), qui appliquent les traités que les gouvernements ont signés et les parlements ratifiés, ne donnerait pas rapidement raison à une plaignante musulmane qui aurait été verbalisée pour port du niqab dans l’espace public. Sauf à opposer des arguments objectifs et étayés liés à l’ordre public et à la sécurité, la question de la construction de minarets, comme celle des prières du vendredi sur la voie publique en plein Paris ou ailleurs (la Charte européenne vise expressément l’accomplissement des rites), se poseront un jour exactement dans les mêmes termes aux juridictions européennes. Puissions-nous alors ne plus nous satisfaire de rejeter la faute sur « Bruxelles » ou « Luxembourg », et nous demander publiquement qui a bien pu accepter, signer et ratifier tous ces traités qui défont la France.

« L’interdiction générale du port de la burqa et du niqab dénierait aux femmes qui le souhaitent librement le droit de couvrir leur visage », affirme une résolution adoptée à Strasbourg, par 108 voix, dont celles des Français, et quatre abstentions.
« Elle pousserait les familles et la communauté à faire pression sur les femmes musulmanes pour qu’elles restent chez elles et se limitent à entretenir des contacts avec d’autres femmes », ajoute le texte.
« Aucune femme ne devrait être contrainte de porter une tenue religieuse », précisent cependant les parlementaires.

Ils estiment que l’interdiction du voile intégral ne peut se justifier que « pour des raisons de sécurité ou lorsque les fonctions publiques ou professionnelles d’une personne lui imposent de faire preuve de neutralité religieuse ou de montrer son visage ».

L’interdiction du port du voile intégral fait actuellement l’objet de projets de loi en France et en Belgique.
En France, le texte gouvernemental, vivement contesté par l’opposition socialiste qui prône une interdiction limitée aux lieux publics, sera examiné en séance publique par les députés à partir du 6 juillet prochain et au Sénat le 7 septembre.

La commission des Lois de l’Assemblée nationale a adopté mercredi ce projet de loi.Le Conseil d’Etat a émis des réserves, dans un avis consultatif, sur une interdiction totale. « Ce que nous proposons est tout à fait conforme avec ce que dit le Conseil d’Etat », a estimé, à Strasbourg, le socialiste danois Mogens Jensen, rapporteur du projet de résolution sur « L’Islam, l’islamisme et l’islamophobie en Europe ».

Quant à la construction des minarets, elle ne devrait être soumise, comme celle des clochers, qu’aux règles « de sécurité publique et d’urbanisme », estiment les parlementaires.

La résolution, qui prend comme postulat que l’islamisme et l’islamophobie se renforcent mutuellement, estime que l’un et l’autre doivent être combattus par le dialogue, l’éducation interreligieuse et l’intégration des migrants musulmans.

Source: Reuter

L’Observatoire de l’Europe

Le top 3 des départements les mieux islamiquement intégrés.

16 juillet 2010

(sitavirus)

La France vue d’un minaret: partie II  (Partie I)

Dessin:  http://bergolix.wordpress.com/

Le top 3 des départements les mieux islamiquement intégrés:

I Seine-Saint-Denis (93) région:  Ile de France                                                 =       116  Lieux cultuels et culturels (…)
II Nord (59)  région:  Nord Pas de Calais                                                                  =        110 Lieux cultuels et culturels (…)
III Bouches-du-Rhône (13) région:  Provence Alpes Cote d’Azur          =       109  Lieux cultuels et culturels (…)

Source :

Toutes nos félicitations aux dhimmis locaux.

Un petit coup d’oeil aussi sur:

Laisser un commentaire
»

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.
URI de Trackback

Laisser un commentaire

Connecté en tant que francaisdefrance. Se déconnecter »<!–XHTML: You can use these tags: <a href= » » title= » »> <abbr title= » »> <acronym title= » »> <b> <blockquote cite= » »> <cite> <code> <pre> <del datetime= » »> <em> <i> <q cite= » »> <strike> <strong>

–>

Encore une mosquée « souillée ». »Ils » n’ont qu’à nous offrir des croissants pendant le ramadan…

Horreur, malheur!!! Une mosquée souillée de tags islamophobes et de croix gammées à Caen… Ca devient une pandémie… Des vaccins, vite! Mme Bachelot, au secours!

FDF


15.07.2010

Des slogans et graffitis islamophobes ont été découvert mercredi 14 juillet, date de la fête nationale française, sur le mur d’enceinte d’une mosquée en chantier dans la banlieue de Caen (nord-ouest de la France). La communauté musulmane caenaise est sous le choc.

L’un des tags sur la mosquée d’Hérouville

Selon des sources judiciaires, les faits remonteraient à la nuit du 13 au 14 juillet. Au petit matin, des tags islamophobes auraient été découverts sur le mur d’enceinte de la mosquée en chantier d’Hérouville, en banlieue de Caen. Des croix gammées et des croix celtiques accompagnaient les inscriptions « Islam hors d’Europe », « Ni islam ni burka », et le nom de Charles Martel, roi de France qui avait repoussé l’invasion arabe en France au moyen-âge, était entouré de cœurs.

D’après l’AFP et plusieurs médias français, une enquête aurait été ouverte, et aucun élément ne permettrait pour le moment d’identifier le ou les auteurs de cet acte. En attendant, c’est la grosse indignation, du côté de la communauté musulmane de la ville, pour qui ce type d’agression est une première.

Alors que ces profanations interviennent le jour même de la fête nationale française, le gouvernement a réagi  par l’intermédiaire d’Eric Besson, ministre de l’Immigration. Dans un communiqué, il déplore la « lâcheté » et « une extrême imbécilité » de ces actes. Même son de cloche du côté de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA), qui a publié sur son site un communiqué condamnant les profanations et leurs auteurs.

Khalil Mounir, responsable régional du Conseil français du culte musulman, qui s’est rendu sur les lieux,  a déclaré à la chaine télévisée France 3 : « c’est quelque chose qu’on a vu venir, parce que ça s’est répété ailleurs en France, parce qu’il y a un climat politique et même intellectuel qui alimente cette vague de racisme contre des musulmans ». Khalil Mounir revient ainsi sur une ambiance politique qui a vu la loi contre le port du voile intégral dans les lieux publics être validée par l’Assemblée nationale française en début de semaine.

Pour certains jeunes d’Hérouville, interrogés par la radio Fance Info, il est clair qu’il ne faut cependant pas donner trop d’importance à ces actes et à leurs auteurs, car « ça leur donnera encore plus envie d’agir ». Ils comptent cependant sur les autorités pour que les profanations soient sévèrement punies « que ce soit pour les sites musulmans, chrétiens, ou juifs ».

Rappelons que le suivi plus efficaces des actes à caractère islamophobe avait fait l’objet d’une convention entre le CFCM et le gouvernement français le mois dernier.

(FDF: vachement efficace…).


Source: http://tinyurl.com/36xtvwt

Hérouville-Saint Clair: délit de désinformation sur « normandie.france3.fr ».

16 juillet 2010

Les tags ont été découverts dimanche matin…

« France3 Des inscriptions à caractère raciste sur les murs de la mosquée d’Hérouville-Saint Clair (Calvados)

Des croix gammées, des injures racistes et islamophobes ont été découvertes dimanche matin sur les murs de la mosquée d’Hérouville-Clair (Calvados). Cette mosquée est en construction depuis plusieurs années, elle devrait, à terme, offrir aux musulmans de l’agglomération caennaise un lieu de culte décent. »

Des injures racistes sur les murs de la mosquée

Voir cette vidéo (ndlr – ci-dessous)

A Hérouville-Saint-Clair où de multiples communautés ethniques et religieuses se cotoient, les responsables du chantier de la mosquée sont consternés. La police enquête pour tenter de retrouver le ou les auteurs. A Hérouville-Saint-Clair où de multiples communautés ethniques et religieuses se cotoient, les responsables du chantier de la mosquée sont consternés.
La police enquête pour tenter de retrouver le ou les auteurs.

Mais où peuvent bien se  trouver les  inscriptions à caractère raciste décrites par france3.fr ?

Les seules inscriptions (que l’on peut découvrir sur le site des musulmans de normandie ) sont les suivantes:
1 ) « charles martel » (oh! le sale raciste )
2 ) « islam hors d’europe  »
3 ) « ni islam ni burka »
Chez france.3, les journaleux  poussent  un peu loin le bouchon !
Article en rapport:

V’la aut’chose: L’adresse est discriminatoire à l’embauche !

Et voila que les villes de résidence sont à leur tour stigmatisées… Tout compte fait, un habitant des « quartiers » ou des « zones sensibles » a déjà reçu sa formation de délinquance, en principe. Et en principe aussi, il ne cherche pas de boulot, « aides sociales » oblige…

FDF

15/07/2010

Dans un rapport remis à Besson, le cabinet Deloitte propose que la loi sanctionne cette stigmatisation.

Faudra-t-il supprimer le CV pour mettre fin aux discriminations? Dans un rapport remis mardi au ministre français de l’Immigration, Éric Besson, le bureau d’études Deloitte souligne combien le nom, mais aussi l’adresse peuvent porter préjudice à des candidats. Ces critères se conjuguent souvent. Des villes entières sont stigmatisées par les recruteurs, qui leur associent des publics en difficulté. Des testings montrent qu’un candidat portant un nom français est très largement écarté des entretiens d’embauche pour un poste de comptable, s’il vit dans une cité.

«Les entreprises de ma commune se méfient clairement d’un certains nombre de cités voisines lorsqu’elles embauchent» juge Marc-Antoine Jamet, maire du Val-de-Reuil, une ville duale où coexistent en s’ignorant des quartiers de grande pauvreté et une zone d’activité et par ailleurs secrétaire général de LVMH. «Les recruteurs cherchent toujours la sécurité, la tranquillité» reconnaît à regret, Henri Lachmann, qui préside le conseil de surveillance de Schneider.

Pour contrer ces préjugés et leurs conséquences délétères, le cabinet Deloitte (sollicité par le Conseil d’analyse stratégique pour réaliser l’étude commandée par Eric Besson lorsqu’il était à la prospective), propose d ‘introduire dans la loi un nouveau motif de discrimination, le lieu de résidence. La Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde) y réfléchit déjà. Car deux villes pauvres de la banlieue parisienne, la Courneuve et Grigny l’ont sollicité, estimant que leurs habitants subissaient collectivement une discrimination.

La Halde a reconnu une situation de relégation. Mais il reste difficile d’en imputer la responsabilité à des individus. Le collège de la Halde estime que la discrimination socio-économique de territoires est difficilement judiciarisable. Quant à interdire la prise en compte de l’adresse dans les actes de la vie…. cela mettrait en difficulté le commerce et toutes les politiques de rattrapage conduites par l’état, ZEP, ZUS… qui reposent justement sur un zonage.

Les juristes envisagent plutôt d’introduire dans le code du travail uniquement, une nouvelle discrimination, en plus de l’origine réelle ou supposée, de la religion, de l’apparence. Il serait interdit de discriminer quelqu’un pour son adresse. La victime devrait alors apporter la preuve d’avoir été écartée à cause de son lieu de résidence… ce qui n’est pas simple.

Changer les mentalités

Les entrepreneurs reconnaissent que l’adresse peut susciter des discriminations, mais se montrent souvent réticents aux mesures contraignantes. «Faut-il vraiment ajouter un 19ème critère de discrimination?», s’interroge Soumia Malembaum, présidente de l’association française des managers de la diversité. «Sans politique globale, cela ne marche pas. Les entreprises doivent veiller à la diversité en interne mais aussi en employant des fournisseurs ou des sous-traitants dans les quartiers».

Pour Henri Lachmann «Il faut plutôt changer les mentalités des managers et rétablir de la mixité dans les quartiers». Une autre initiative pourrait plus rapidement, constituer un levier important. Le ministère des Finances étudie la possibilité d’inclure un volet diversité dans le code des marchés publics pour favoriser les entreprises les plus investies. De quoi motiver entrepreneurs, la commande publique représente près de 68 milliards d’euros.


L’Oréal masque le lieu de résidence, Casino se passe des CV

«Nous supprimons les adresses et les lieux de résidence sur les CV avant de les faire circuler dans l’entreprise. Pour limiter les préjugés», explique Jean-Claude Legrand, en charge de la diversité pour le groupe L’Oréal. «Ce n’est pas vrai dans tous les pays, mais en France, l’adresse est un vrai facteur de discrimination.» L’entreprise expérimente parallèlement le CV anonyme, mais sans enthousiasme. «Car dans le fond, nous savons maintenant comment faire de la diversité. Après les chartes et les expériences, nous devons maintenant rendre des comptes et présenter nos bilans en matière d’égalité salariale hommes-femmes, d’emploi des seniors, de diversité des origines et des parcours. Que l’on puisse nous juger non plus sur les moyens déployés mais sur pièces.»

Le groupe Casino s’est aussi engagé dans une politique de résultats. Il recrute largement par la méthode de simulation avec l’aide de Pôle emploi, qui met les candidats en situation professionnelle et les sélectionne pour leurs aptitudes, indépendamment de leur adresse, âge, couleur et même de leurs diplômes. «Des jeunes qui avaient fait des études de lettres ou de psycho ont pu postuler sans être écartés et trouver une passerelle vers le monde du travail», s’enorgueillit Mansour Zoberi, le responsable diversité. «La méthode des aptitudes a clairement diversifié notre recrutement.»

Source: http://tinyurl.com/366qtry

Les invités de Sarkö Ier au 14 juillet: la « crème » de l’Afrique…

Montage photo pillé à « jenesaisplusqui », mais merci à eux.

Les chefs d’Etat du Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo étaient les invités d’honneur de S.A.S. Sarkö Ier au défilé du 14 juillet version 2010

Conviée, la Côte d’Ivoire était représentée par son ministre de la Défense mais n’a pas participé au défilé….Et on sait pourquoi…

Je vous dresse une liste de liens à visiter concernant ces pays invités dont à certains chefs d’Etat ou plutôt chefs de guerre, je ne confierai pas même mon chien à garder…

FDF


Parmi ces représentants de « l’entente franco-africaine », vous trouverez quelques spécialistes de l’épuration ethnique… Fouillez la section « politique« . Voyez ici:

Bénin: http://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9nin

Burkina Faso: http://fr.wikipedia.org/wiki/Burkina_Faso

Cameroun: http://fr.wikipedia.org/wiki/Cameroun

Centrafrique: http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_centrafricaine

Congo: http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_du_Congo

Gabon: http://fr.wikipedia.org/wiki/Gabon

Madagascar: http://fr.wikipedia.org/wiki/Madagascar

Mali: http://fr.wikipedia.org/wiki/Mali

Mauritanie: http://fr.wikipedia.org/wiki/Mauritanie

Niger: http://fr.wikipedia.org/wiki/Niger

Sénégal: http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9n%C3%A9gal

Tchad: http://fr.wikipedia.org/wiki/Tchad

Togo: http://fr.wikipedia.org/wiki/Togo

——- Côte d’Ivoire: http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%B4te_d%27Ivoire

Il y a quelques dizaines d’années, des bruits de bottes ennemies frappaient le sol des Champs Elysées… Cette année, c’étaient des bottes « amies »… Soumission, devoir de mémoire, de repentance, petites valises diplomatiques bien garnies à l’embarquement après les festivités et hop! Affaire provisoirement bouclée… Mais ils y ont pris goût; ils reviendront. Mais pas en amis, cette fois… Merci qui?

FDF

Mosquée d’Hérouville-Saint-Clair: nouveau coup d’éclats de la division SS Handschar!

16 juillet 2010

sitavirus

Mosquée d’Hérouville-Saint-Clair: nouveau coup d’éclats de la division SS Handschar!

Calvados : des croix gammées sur le chantier d’une mosquée
«Islam hors d’Europe», «Ni islam ni burka» ou «Charles Martel», entourés de deux coeurs, de croix gammées et de croix celtiques : le mur d’enceinte du chantier d’une mosquée à Hérouville-Saint-Clair, ville nouvelle de la banlieue de Caen (Calvados), a été couvert d’inscriptions xénophobes dans la nuit du 13 au 14 juillet.Une enquête préliminaire a été confiée à la police judiciaire. Mais peu d’éléments sont susceptibles d’aider à identifier les auteurs de ces tags pour le moment. Le Conseil Français du Culte Musulman a exprimé «sa profonde indignation» et «condamné avec force cette nouvelle agression». Le CFCM «fait part de son incompréhension totale face à cette longue série de profanations qui attriste la communauté musulmane de France et menace le vivre ensemble et la cohésion nationale». Il appelle les autorités «à tout mettre en oeuvre pour que cessent ces indignes atteintes à des lieux de prière et de recueillement».

«Longue série de profanations»
En juin 2009, des tags et des inscriptions racistes avaient été découverts sur les murs de la mosquée d’Estevelles (Pas-de-Calais), près de Lens.
En décembre, la mosquée de Castres, dans le Tarn, avait été taguée de propos xénophobes.
En février 2010, ce sont les murs de la grande mosquée de Saint-Etienne (Loire), en cours de construction, qui ont été couverts d’inscriptions racistes et islamophobes, ainsi que des croix gammées.
En mai, des inscriptions xénophobes et pro-nazies avaient été constatées sur la devanture d’une future boucherie halal à Lisieux, une commune normande de 24.000 habitants, qui compte «très peu» d’immigrés. Source : http://www.aujourdhui-en-france.fr/faits-divers/calvados-des-croix-gammees-sur-le-chantier-d-une-mosquee-15-07-2010-1002068.php
L’uniforme de la division Handschar présente deux particularités : 1) le port du fez musulman, avec la tête de mort, traditionnel emblème des SS 2) sur le col de chemise, les Sieg Rune sont remplacées par un cimeterre et une croix gammée.
Articles complémentaires concernant les actes ignobles de la division SS Handschar:

Les humanitaires bientôt poursuivis pour terrorisme.

Attention! Terroristes en puissance…

Et bien, ça va être simple: plus aucune mission humanitaire nulle part dans le monde. De toutes façons, ce sont les premiers à servir d’otages. En outre, le matériel dit « humanitaire » n’arrive que très rarement à sa vraie destination… CQFD (Photo piquée à http://tinyurl.com/28d6mon)


FDF

ÉTATS-UNIS

La Cour suprême a tranché. Il est criminel d’aider des groupes sur liste noire à mener des négociations de paix. Ou de leur expliquer comment déposer une plainte à l’ONU pour violation des droits de l’homme. Les ONG suisses sont-elles menacées?

15.07.2010

«Vraiment, je ne comprends pas l’absence de réaction en Suisse. La récente décision de la Cour suprême des Etats-Unis pourrait affecter directement le travail du CICR, du Centre Henry Dunant pour le dialogue humanitaire, de l’Appel de Genève contre les mines antipersonnel… Bref, c’est un coup dur pour la Genève internationale», s’énerve Daniel Warner, qui dirige à l’IHEID de Genève le Centre pour la gouvernance internationale.

La Cour suprême des Etats-Unis vient en effet de confirmer qu’il est répréhensible de fournir à des groupes figurant sur liste noire des cours ou des conseils en matière de résolution de conflit ou de défense des droits de l’homme. Saisie par l’ONG Humanitarian Law Project, qui entendait offrir de telles formations aux rebelles kurdes du PKK, la justice étasunienne a ainsi répondu que cela tomberait sous le coup de la loi contre le «soutien matériel» aux groupes terroristes.

La décision, tombée le 21 juin (en pleine Coupe du monde de football), n’a pas soulevé de vagues en dehors des Etats-Unis. Pourtant, ses implications sont énormes: tout contact avec un groupe classé «terroriste» devient criminel, même s’il s’agit de promouvoir des méthodes pacifiques. Ainsi, l’ancien président Jimmy Carter, qui a rencontré des responsables du Hamas et du Hezbollah, est perplexe: serait-il complice de terrorisme?

Perplexité en Suisse

La même question se pose à l’Appel de Genève, une ONG qui offre aux groupes rebelles de s’engager formellement à respecter des traités internationaux (mines antipersonnel, enfants soldats, violences contre les femmes, etc.). Par définition, certains groupes sont classés «terroristes». Du coup, des poursuites seront-elles engagées contre la présidente genevoise, Elisabeth Decrey-Warner, lorsqu’elle se rendra lundi au siège de l’ONU à New York? La situation lui paraît absurde.

«Nous sommes une organisation humanitaire neutre et impartiale. Nous offrons des services aux deux parties, comme le prévoient les Conventions internationales. Comment voulez-vous faire de la négociation sans parler aux deux parties?»

Autant dire que la décision de la Cour suprême des Etats-Unis est étudiée de près à Genève, notamment par le Centre Henry Dunant pour le dialogue humanitaire, mais encore par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et même à Berne, au Département des affaires étrangères. Pour l’heure, chacun s’interroge sur la portée précise de la décision étasunienne.

Pris au pied de la lettre, le décret de la Cour suprême pourrait effrayer les Américains qui offrent un important soutien financier aux organisations humanitaires. En Suisse comme ailleurs.

Source: http://tinyurl.com/23jmjfz